Bienvenue! Identification Créer un nouveau profil
lapassionlogo1
 
Home Qui sommes-nous ? Nos archives La charte Forum Recherche Liens amicaux Millésimes Mail

Olivier B. côtes de Ventoux

Envoyé par alfonso 
Re: Olivier B. côtes de Ventoux
vendredi 14 janvier 2011 22:42:48
Petite dégustation des vins d'Olivier à l'exellente cave du félibrige à Aix où l'acceille de François et Vincent fut admirable de gentillesse et d'hospitalité.

L'occasion de regouter Amidyves 2007 Rouge: Toujours cette grande gourmandise. L'explosion de fruits des dernières bouteilles goutées s'est légèrement estompée au profit de quelque chose de plus suave. Un jus d'une trés belle matiere. Séveux pour reprendre la terminologie de l'ami Laurent. J'aime toujours autant (ou de plus en plus). Glou +

Découverte pour moi d'Amidyves rouge 2008: Plus en délicatesse, en finesse. Un peu moins de structure peu être mais un plaisir plus immediat aussi. Glou

Et une découverte la future cuvée "Deuxième2009" issue de la grande lignée des Nayes, Derniere et Premieres:
Le vin est encore en élevage pour au moins 6 mois mais Olivier nous gratifie d'un échantillon. Merci à lui.

Un nez superbement florale, le plein de violette, cassis et framboise bien mûre, olive noire et épices. Un nez envoutant à ce stade. La bouche n'a pas encore mis le sceau à l'élevage et au bois, mais la gourmandise de cette gorgée, le plaisir intense qu'elle procure promet de belle rencontre et un grand avenir glou glou (à ce stade).

Alex6



Modifié 1 fois. Dernière modification le 14/01/11 23:15 par apoitou.
Re: Olivier B. côtes de Ventoux
samedi 15 janvier 2011 09:32:32
avatar
Olivier B. se montre très touché par la répercussion, les appelles au soutien, qu'a suscité son départ annoncé sur le Web, où, comme sur LPV, plein de blogueurs sur leurs pages et sur facebook et Twitter, ont parlé de lui, ses vins et de leur tristesse, s'il arrêtait vraiment.... au point, de réfléchir sur un avenir plus optimiste...- et il fait des propositions aux amateurs de ses vins, comment s'en procurer - chez lui, en primeur, ou chez ses cavistes et distributeurs. Ce ne sont pas des soldes, mais, à côté de la bonne œuvre, je pense, que vous y faites aussi "une bonne affaire";-)!

Allez voir ici: http://vigneronajt.centerblog.net/6536000-atomique
Verticale Olivier B. Il est parfois bon de se faire manipulersmoking smiley
jeudi 20 janvier 2011 00:50:54
Olivier B qui ne sait plus trop quoi faire de cette soudaine célébrité s'interroge et se questionne. Que faire? Et puis une charmante autant qu'adorable jeune sommelière, rencontrée au grand tasting, toque à la porte. Et la bonne idée nait. Revenir à une communication positive, parler de l'essentiel, les vins du domaine.
La présence d'Alexandra, la générosité d'Olivier, l'amitié de certains, feront le reste. Une dégustation monumentale, la quasi intégralité de la production du(des) domaine depuis le début de l'histoire.
Invité à cet événement je me dis qu'il serait normal, voire attendu, que j'en rende compte sur LPV. Manipulation ? Messieurs les vignerons de toutes régions, de tous pays, manipulez-moi ainsi!

10 Millésimes dégustés en rouge et quelques autres en blanc, une grande et belle verticale.





Amidyves - Ventoux - Blanc - 2009
50% Grenache 50% Marsanne

Le nez attaque légèrement mielleux, avec un fruité qui tire sur la poire et les fruits blancs, ainsi que quelques notes que l'élevage discret confère à ce jeune millésime. Note de grillé, de graines de sésame grillées. Dans un style bourguignon qui rappelle les origines de notre hôte au chapeau.
La bouche est d'emblée très ample. Un beau gras la tapisse et fait grandement saliver.
Une acidité légèrement en deçà mais sa présence balance cependant bien avec le gras du vin.
Encore une gorgée ? La dernière qui finira par cette légère amertume et ce coté reglissé et vanillé qui rappelle, comme au nez, le travail effectué en cave. Travail qu'Olivier ne revendique pas, soutenant que l'essentiel n'est pas dans la cuve (ni dans lactel) mais dans la vigne.
Glou +

Amidyves - Ventoux - Blanc - 2008
encépagement identique.

Le nez de ce second blanc est exubérant, dès le service dans le verre. Des verres qu'Olivier ne choisit pas dans la collection Inao petit modèle. Des grands beaux verres de bourgogne ou ces beaux arômes de pain grillé, de chèvrefeuille, d'amande s'épanouissent.
La bouche est un peu moins sapide que le 2009, mais ce n'est pas un millésime en demi teinte pour autant. L'acidité est plus marquée et la bouche est soutenue par des agrumes qui portent une finale honorable sur l'orange et le pamplemousse dans une belle fraicheur.
Glou

Amidyves - Ventoux - Blanc - 2007

Ce vin va être pour moi la grosse surprise. Je n'ai jamais eu la patience d'attendre les vins blancs du domaine jusqu'à la mise du millésime suivant. En général, ils ne passent pas l'été et son défilé d'apéros.
C'est un vin d'une telle gourmandise dans sa jeunesse que je n'ai jamais même imaginé l'attendre.
L'ouverture est discrètement sur le menthol et encore ce coté graine de sésame torréfiée.
Mais c'est surtout de superbes et nobles notes d'hydrocarbure, qui dénotent une belle minéralité, qui caractérisent ce nez.
L'un de mes compagnons de dégust, vigneron de son état et ayant fait ses classes à Epfig chez André Ostertag, va fort justement rapprocher ce nez à un nez de Riesling. Et c'est vrai que cette filiation révélée va nous accompagner avec ce verre.
La minéralité de roche liquide se retrouve en bouche, avec en prime de gouteuses et juteuses pommes.
Couronnée par une très belle longueur, très fraiche, où se retrouve le coté mentholé de cette rencontre.
Glou Glou






Amidyves - Ventoux - Rouge - 2000
60% Grenache 40% Syrah.

Cette cuvée provient de l'ancien domaine d'où est issu le domaine Olivier B, Le Domaine Cascavel. Ce domaine a été divisé en deux à la séparation des deux associés.
C'est donc la première cuvée produite par Olivier. Seules 15 bouteilles restent de ce millésime et je mesure toute la dimension que prend cette dégustation.
On part gentiment sur des notes lardées fondues, de chocolat et de fruits noirs cuits. Le café et le cassis ferment la marche. C'est à la fois bien dessiné, dans le sens d'une grand précision et d'une belle définition et à la fois fondu car dégageant une belle harmonie générale.
Un grand plaisir à rester le menton posé sur le buvant de ce grand verre.
La matière en bouche répond en écho à cette harmonie du nez par une souplesse et un velouté que l'acidité du vin soutient.
La finale se laisse glisser agréablement sans retenue sur des belles notes de cerises kirschées et de chocolat noir amer.
La série des rouges s'annonce bien. A mes cotés Guillaume m'explique l'affection qu'il apporte à ses Carignans au nord du Luberon. Je me laisse bercer.

Glou ++


Amidyves - Ventoux - Rouge - 2001

Bluffé sur le premier vin, je ne vais pas me remettre de ce second millésime évolué.
Révolution du poignet, la belle couleur évoluée de ce vin joue des transparences et de la lumière tamisée. Pleins et déliés du beau liquide qui s'étire sur les parois du verre. Ce nez m'inspire la volupté.
Epices douces, cannelle et peut être aussi une pointe de girofle, framboise et poivre, chocolat.
La bouche ne m'abandonne pas à mon état et le pruneau, la griotte prennent le relais. Accompagné en finale du chocolat noir. Volupté rime avec velouté et c'est la matière, faite de tanins fondus et d'une acidité équilibrée, qui m'accompagne encore un bout de chemin.
Glou glou


Amidyves - Ventoux - Rouge - 2002

A millésime difficile, appréhension admissible.
Le nez est très aérien mais ne laisse rien présager de mauvais, bien au contraire. Une belle définition précise, bien que peu marquée, de pétales de fleurs séchées, façon pot pourri, suivie de framboise et de fraise ainsi que des notes de poivre blanc.
La bouche, pas particulièrement diluée, est un peu sèche mais conserve une belle élégance.
Une belle bouteille finalement, et une belle surprise pour le millésime.
1/2 glou


Amidyves - Ventoux - Rouge - 2003

Le nez est tout d'abord un peu métallique. Ce n'est pas très causant.
La bouche est aux antipodes, un peu exubérante sur des goûts de confiture de mures et de myrtilles.
Gourmande mais un peu sèche et dure.

un petit glou pour la gourmandise.


Amidyves - Ventoux - Rouge - 2004

Le nez le plus en équilibre de tous les millésimes dégustés. Avec des arômes de prune, de fraise et d'olive noire.
La bouche conforte cette position. Une belle matière faite d'un jus aux tanins pas saillants mais présents et qui offrent une belle mâche et un coté séveux très plaisant
Glou +


Amidyves - Ventoux - Rouge - 2005

Un nez d'olive noire et de laurier puissant. Complété par de beaux arômes de chocolat, de cassis et floraux.
La bouche est très structurée avec des tanins très présents. Un petit coté alcooleux donne pour l'instant un léger déséquilibre à la bouche. Mais l'acidité et le fruité rassurent quand à ce que sera ce vin dans 5 ans.
Glou


Amidyves - Ventoux - Rouge - 2006

D'entrée le nez de ce verre impressionne tant les notes de cassis et d'eucalyptus sont entêtantes. On ne parvient plus à distinguer le reste (les verres dégustés précédemment y sont sans doute aussi pour quelque chose) mais le nez semble réserver d'autres subtilités quand ce fruit se sera assagi, ce qu'on ne lui demande pas pour l'instant tant cela confère à ce vin un plaisir jouissif.
En bouche le vin apporte cette même réjouissance. Structure en arrondi avec des tanins très enrobés. Et une finale qui n'assèche pas du tout la bouche et la fait grandement saliver sur ce beau jus.
Il me semble que les belles années, sans "grande cuvée", bénéficient de la présence des Syrah de la parcelle des Nayes.
Glou glou



Amidyves - Ventoux - Rouge - 2007

Un vin que j'ai bu encore récemment avec énormément de plaisir et de gourmandise et qui semble entrer dans une phase de fermeture.
Le nez ne révèle pas grand chose d'autre (je fatigue un peu aussi) que de discrètes notes de chocolat noir et de prune sauvage.
La bouche est plus amène et je retrouve la gourmandise connue de ce 2007.
Mais la structure et l'acidité sont annonciateurs d'un vieillissement prometteur. Rendez vous dans 10ans.

1/2 glou (ce soir)


Amidyves - Ventoux - Rouge - 2008

Très floral au nez. La violette nous fait voyager dans le futur et l'on s'étend dans le canapé en plein mois de Mars. J'ai du rêver trop fort, le sourire d'Alexandra sans doute.
En bouche c'est plus "clair", plus de finesse et beaucoup de fraicheur.
L'aération dans le verre lui apporte beaucoup et le cassis fait son apparition avec du pruneau.
Gourmand mais un peu asséchant à ce stade.
Glou


Amidyves - Ventoux - Rouge - 2009 - Echantillon

Un nez de confiture de myrtille, de framboise, de bonbon, la colle à l'amande, un peu brouillon.
La bouche est bien plus en place et les sucres encore là nous transforment en gros gourmands.
Non noté


Amidyves - Ventoux - Rouge - 2010 - Echantillon

Très difficile pour moi de gouter des vins alors qu'ils sont en train de se faire.
Les sucres donnent un coté très gourmand, l'acidité est très présente et ça déchausse!
Non noté




La cuvée Nayes/Première/Dernière/Deuxième... est une parcelle de vieilles Syrah qui les belles années est vinifiée séparément pour donner cette cuvée. Pour bénéficier de l'appellation et donc satisfaire au cahier des charges, elle est ouillée aux Amidyves.
L'élevage est de 18 mois en futs.

3eme - Ventoux - Rouge - 2010 - Echantillon

Même difficulté, c'est un bébé à qui il faudrait dire si elle est intelligente ou canon.
La bouche est sur l'infusion de réglisse avec une très jolie ampleur tapissante.
Non noté.


2eme - Ventoux - Rouge - 2009 - Echantillon

Un peu de réduction au nez et toujours cette grande gourmandise (conférée je pense en partie par la présence de sucre).
Non noté.


Première - Ventoux - Rouge - 2007

Le nez se présente sur de beaux arômes de tabac, de café, floraux et de cassis.
En bouche on retrouve des notes torréfiées et beaucoup de fraicheur qui remonte sur la façade nasale de façon fort plaisante. La finale est un peu vanillée, sur le café et les fruits noirs.
Belle bouteille à attendre impérativement.
Glou


Dernière - Ventoux - Rouge - 2005
La présence du bois est là encore décelable à ce stade. Mais c'est bon! Là encore les années feront le travail nécessaire pour que ce vin fasse une grande bouteille. Pour l'instant c'est le coté floral, avec de jolies notes de violette qui dominent ce nez. La bouche est d'une belle suavité, ronde qui s'étend et se répand. Confiant pour la suite.
Glou+



Nayes - Ventoux - Rouge - 2004

Comme sur les Amidyves, 2004 se révèle être le millésime le plus équilibré à ce stade.
Toujours ce beau nez floral et ces notes de tabac et de café, couplées avec un fruité de cassis et de pruneau. A l'aération des notes d'olive, de poivré et framboisé me parviennent plus distinctement.
En bouche acidité et confiture règnent sur ce millésime. Faisant un équilibre parfait entre gelée de groseille, notes d'agrume et chocolat amer.
Glou ++

Nayes - Ventoux - Rouge - 2003

Difficile de passer après le 2004. Desservie par son prédécesseur ou par l'ordre de dégustation ce millésime m'apparait séchant et un peu cuit. Beaucoup de fraicheur rendent cependant ce vin plaisant.
A re-gouter.
1/2 glou


Nayes - Ventoux - Rouge - 2001

Mamamia bis repetita.
La truffe noire envahit mes naseaux, fumants par voie de fait de ce plaisir toujours excitant pour moi.
D'une incroyable jeunesse. Encore extraordinairement plein de fleurs dans ce nez. Et toujours cette trame d'olive noire.
En bouche, dégusté avec un morceau de pain, la truffe refait son apparition et c'est encore l'extase.

La texture est superbe. Douceur d'une suavité apportée par des tanins fondus.
Une grande Syrah qui enjambe sans complexe le Rhône Nord par son élégance et le Rhône sud par ses reflets méditerranéens.
Glou Glou +

Quelques apports sont dégoupillés, Les Mures de Ch Roquefort et un Grand Cru Brand de Jos Mayer, simplement ce qu'il fallait pour conclure. (Merci Guillaume).


Il est 1 heure du mat et 2 heures de route nous attendent. J'ai bien fait de recracher ;-)
Mais longtemps dans les brouillards de l'autoroute de la vallée du Rhône mon esprit s'imprégnera de tous ces beaux arômes de syrah, de grenache et roussane. Merci Olivier.

Alex6



Modifié 13 fois. Dernière modification le 20/01/11 15:01 par apoitou.
Re: Verticale Olivier B. Il est parfois bon de se faire manipulersmoking smiley
jeudi 20 janvier 2011 08:23:22
avatar
thumbs downthumbs down merci Alex pour ce récit sur les vins du généreux olivier.
Re: Verticale Olivier B. Il est parfois bon de se faire manipulersmoking smiley
jeudi 20 janvier 2011 09:42:01
Ses vins aussi le sont (généreux)

Alex6
Re: Verticale Olivier B. Il est parfois bon de se faire manipulersmoking smiley
jeudi 20 janvier 2011 11:26:03
thumbs downthumbs down et le compte-rendu est lui-même généreux. Peut-être d'ailleurs est-ce souvent de générosité dont nous manquons devant les vins que nous proposent les vignerons. Peut-être cependant que notre générosité ou notre manque de générosité n'est aussi que le reflet de celle du vigneron... Je ne sais. Mais c'est d'un a priori de générosité du vigneron qu'il faudrait, comme en art, comme dans tous les arts, partir... Pensée ici à Thierry Debaisieux...

Luc, le Rhodanien de coeur
Re: Verticale Olivier B. Il est parfois bon de se faire manipulersmoking smiley
jeudi 20 janvier 2011 20:36:41
Un autre contre rendu de cette dégustation verticale, fait par une pro sur le blog d'Olivier ICI
Alex6
Re: Olivier B. côtes de Ventoux
mardi 01 février 2011 20:47:21
avatar
Olivier B fait la une du journal La Provence !

[www.laprovence.com]

Source : [twitter.com]
Re: Olivier B. côtes de Ventoux
mercredi 09 février 2011 13:43:45
avatar
Salut,

Avec un peu de retard, a mon tour de vous livrer mes impressions sur cette belle soiree. Merci a Olivier pour son accueil et toutes ces bouteilles. Notes sur 4*.

Preambule : « Ici, l’eau sert a cuire les patates ».

Amidyves 2009
Jolies notes de poire au nez. La bouche est tres grasse, un peu miellee, c’est rond et bon (vous apprécierez la contrepèterie). Belle longueur fumee.**(*)

Amidyves 2008
Le nez se presente sur la prune et la mirabelle. A l’aeration, je trouve une parente avec un nez de riesling. La bouche est plus fluette, avec moins de matiere. C’est agreable, mais sans emotion.**

Amidyves 2007
Nez plus profond sur l’amande puis la fraise. C’est vraiment tres plaisant. La bouche est equilibree, fine, marquee par des notes de noisettes et de noix. Un vin gourmand a la finale un peu courte.**(*)

Olivier B : « Le plus dur, c’est de faire du raisin »

Amidyves 2000
Tres joli nez de fruits rouges et d’epices. On sent un vin totalement fondu. Il l’est effectivement en bouche, avec des tannins polis, genereux, qui tapissent bien le palais. Belle finale fruitee sur la cerise notamment. **(*)

Amidyves 2001
Superbe nez de fruits rouges. C’est intense, domine par la cerise. Le vin est une pure gourmandise en bouche, c’est gouleyant tout en presentant une belle matiere. Mon vin prefere de la soiree.***

Amidyves 2002
Nez sur le poivron, le poivre et la violette. Le vin est plus simple en bouche, mais pas ininteressant. Faible longueur tout de meme. **(*)

Olivier B : « Trop d’hygiene tue l’hygiene »

La remontee des millesimes a été difficile pour moi. J’ai beaucoup plus écouté qu’écrit winking smiley Je n’ai pas compris les Amidyves 03, 04 et 05. Je retiens particulierement l’Amidyves 2006 au tres beau nez sur la reglisse, le zan, la cerise et la mure. La bouche presentait un beau fruite et une finale mentholee tres agreable.**(*)

Olivier B : « J’aime bien faire l’elevage en bois parce que j’aime bien bouger les tonneaux »

Encore merci a Olivier, vigneron authentique, attachant et sincere. En esperant te revoir autour d’autres millesimes.

Sylv1
Re: Olivier B. côtes de Ventoux
lundi 18 avril 2011 19:25:34
avatar
Solidarité
Des internautes au secours d'Olivier Baguet, vigneron vauclusien !

[www.la-croix.com]
Re: Olivier B. côtes de Ventoux
lundi 18 avril 2011 19:33:23
avatar
L'article dit une bétise, Olivier B est vigneron à Méthamis et non à Ville sur Auzon (comme dirait elkabach smiling bouncing smiley )
Re: Olivier B. côtes de Ventoux
mercredi 27 avril 2011 08:49:47
avatar
[www.bourgogne-live.com]

les avantages et les inconvénients de l'information sur Internet.
J'ai quand même l'impression que ce monsieur se plaint de l'ampleur de ce feu de paille mais qui quand même a permis d'arranger un peu les choses.

Jérôme Pérez
Re: Olivier B. côtes de Ventoux
mercredi 27 avril 2011 09:03:51
avatar
On ne peut pas se plaindre de la remontée de l'information sur le Net, de ses inconvénients et d'en tirer ainsi parti.
Il y en a qui sont très malins à ce petit jeu-là et personnellement, en tant que directeur de la publication de ce qui s'écrit sur les pages que je mets en ligne mais dont je ne suis pas nécessairement l'auteur, je pense qu'il y a là un vrai débat de fond. Olivier B n'est pas le premier à créer le buzz (de façon volontaire ou involontaire) et personnellement, cela me laisse une impression très mitigée. Je l'ai déjà écrit à propos de Cornéle.
On ne peut pas cracher comme cela dans la soupe, surtout que la soupe ne coûte rien mais qu'elle coûte en revanche à ceux qui la prépare ( ou qui du moins achètent les ingrédients). Je ne pense pas que la tournée des cavistes telles que ce monsieur Olivier B l’entame aurait été possible si cet élan médiatique n'avait pas eu lieu.
Personnellement, j'aimerais mieux que l'on parle de la qualité des vins ; c'est là que tout doit se jouer.
Très cordialement,
Jérôme Pérez
[lapassionduvin.com]

Jérôme Pérez
Re: Olivier B. côtes de Ventoux
mercredi 27 avril 2011 09:36:15
avatar
Bon, en même temps, je viens de répondre, de twitter et je refais monter la mayonnaise.
Trop fort Internet. Maîtrise-t-on vraiment quoi que ce soit ?

Jérôme Pérez
Re: Olivier B. côtes de Ventoux
mercredi 27 avril 2011 09:44:29
Jérôme Pérez écrivait:
-------------------------------------------------------
> J'ai quand même l'impression que ce monsieur se plaint de l'ampleur de ce feu de paille mais qui quand même a permis d'arranger un peu les choses.

J'ai déjà discuté plusieurs fois avec Olivier et c'est là qu'on se rend compte qu'il n'a rien demandé et prend tout ce qui lui arrive avec beaucoup d'humilité, et c'est cela qui est touchant dans cette démarche, outre le fait que les vins soient très bien faits bien sûr ...
Il aurait pu en effet se prendre la grosse tête, jouer le rôle de star mais que nenni, il est resté égal à lui-même et c'est ce point que je salue.
Re: Olivier B. côtes de Ventoux
mercredi 27 avril 2011 12:12:17
avatar
On ne peut pas se plaindre de la remontée de l'information sur le Net, de ses inconvénients et d'en tirer ainsi parti.

pas du tout la même lecture que toi, je ne vois toujours pas sur le lien de bourgogne live où il se plaint? et tout ce que j'ai lu est plutôt un remerciement qu'une longue plainte et la pleine conscience que sans le web aucun avenir n'était possible, chose qu'il n'avait d'ailleurs pas imaginé à ce point. Comme tu le dis ensuite, tu refais monter la mayonnaise pour pas grand chose.
Re: Olivier B. côtes de Ventoux
mercredi 27 avril 2011 13:16:44
avatar
Le dernier billet sur son blog abonde encore dans le sens des remerciements...

Manu
Re: Olivier B. côtes de Ventoux
mercredi 27 avril 2011 13:58:55
avatar
j'ai quand même entendu sur cet entretien qu'il en avait un peu ras le bol que l'on relaie tout et n'importe quoi et que ses propos ont été déformés.
Au delà de cette question, je m'en pose une autre : combien de vignerons sont dans la @#$%& aujourd'hui et vont crever ? Combien vont être sauver par le web 2.0 ? Le fond du problème, parce qu'il y en a un bien un n'est-il pas très profond et qu'il conviendrait sans doute de s'interroger sur cela au lieu de faire des blogothons et autre forathons ou webthons qui d'ailleurs ont la même particularité que les téléthons, c'est à dire le pouvoir de m'agacer au plus haut point.
De la même façon qu'il est totalement anormal qu'une certaine frange de la science et de la recherche ne puisse fonctionner sans cette mendicité publique, je trouve que ces élans de solidarité, pour chaleureux et touchants qu'ils soient cachent un ou des problèmes beaucoup plus profonds et que ça ressemble plus à un pansement sur une jambe de bois qu'autre chose mais aussi à des oeillères que l'on s'applique pour ne pas voir une certaine vérité.
La question que je me pose à chaque fois, c'est pourquoi on aiderait untel et pas un autre et est-ce à nous de le faire, d'une part et d'autre part n'y a-t-il pas des raisons structurelles qui créent ces états de fait qu'il faudrait d'abord réformer avant d'en arriver là.
Je sais parfaitement que je vais faire grincer des dents, mais après tout, je pense que nous (LPV et ses fondateurs) avons largement participer à cet élan, rien qu'en permettant d'en faire état.
cordialement,

Jérôme Pérez
Re: Olivier B. côtes de Ventoux
mercredi 27 avril 2011 14:02:42
avatar
et j'ai bien conscience qu'en réagissant, je continue le buzz. J'assume.

Jérôme Pérez
Re: Olivier B. côtes de Ventoux
mercredi 27 avril 2011 15:14:08
Pourquoi lui et pas un autre ? En effet mais le but du message n'est-il pas qu'il faut faire savoir aux personnes que la solidarité existe sur la Toile, qui est tellement considérée comme un endroit où l'arnaque est reine ?
Combien de producteurs ont un réseau d'amis prêts à les aider OU juste quelques personnes qui promettent ?
Si les vins n'avaient pas été bons, voire excellents, le tsunami aurait-il été pareil ?
Sachant que 80% des achats se font en Grande Distribution, 20% des consommateurs auraient-ils pu sauver ce producteur si une chaîne de TV était passée par là (au lieu de montrer leur quota de morts par jour en prime time) ?

Personnellement, je pense que ce buzz a mis un grand coup de pied au cul des personnes travaillant dans le secteur du vin en disant : Ehhhh les gars, le monde vit un tournant. Les consommateurs ont peut-être besoin "d'investir" dans les vins d'un producteur en difficulté (comme ils le font pour le TéléThon, TéléVie, MSF, Unicef, ...) plutôt que d'acheter des vins de Castel, JeanJean, et autres monstres qui n'en ont rien à f*** d'eux ?
Ça reste un avis personnel mais le retour à l'humain ne me dérange pas ... du tout.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter

En ligne(274)

Anonymes: 227
Record de membres connectés: 90 le mercredi 13 mars 2013 17:44:39
Record d'anonymes connectés: 936 le mardi 20 novembre 2012 19:04:22
    -L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

© www.lapassionduvin.com, 2006