Bienvenue! Identification Créer un nouveau profil
lapassionlogo1
 
Home Qui sommes-nous ? Nos archives La charte Forum Recherche Liens amicaux Millésimes Mail

Les rendements en Champagne

Envoyé par mikael 
Les rendements en Champagne
samedi 06 novembre 2004 23:05:12
L'INAO a accepté, cette semaine, que le rendement de l'appellation Champagne passe de 13.000 kg/ha (la limite absolue) à  14.000 kg/ha pour la récolte 2004. 2.000 kg seront bloqués en réserve qualitative.
Cette demande avait été formulée par les présidents du Syndicat Général des Vignerons et de l'Union des Maisons de Champagne, en invoquant la qualité de la récolte 2004 et la faible quantité de celle de 2003 (8.250 kg/ha ayant entraîné des ponctions dans les réserves qualitatives).

Profitons de cette annonce pour parler d'un sujet sensible : les rendements en Champagne.

Contrairement aux autres régions, où les rendements sont exprimés en hectolitres par hectare, les rendements champenois sont calculés en kilos par hectare.
Le rendement maximum autorisé pour l'AOC Champagne est fixé chaque année par l'INAO, sur proposition des professionnels.

Il se compose ainsi :

rendement annuel = rendement de base + plafond limite de classement (PLC)

Le rendement de base est fixé par décret à  10.400 kg/ha depuis 1993. Quant au PLC, il représente au maximum 25% du rendement de base, soit 2.600 kg/ha.
Sachant cela, le rendement ne peut descendre sous 10.400 kg/ha et ne peut dépasser 13.000 kg/ha, d'où le caractère exceptionnel de la dérogation de cette année.

Il faut également savoir qu'une partie de ce rendement annuel peut faire l'objet d'une mise en réserve qualitative, comme c'est le cas en 2004. Cette réserve qualitative sera stockée sous forme de vins tranquilles (non effervescents) et pourra être débloquée pour pallier les aléas climatiques des années à  venir et donc limiter les tensions du prix du raisin.
Ce déblocage pourra être collectif ou individualisé.

Au sujet du rendement 2004, j'en entends déjà  dire que la Champagne avait déjà  des rendements très élevés les années précédentes, et donc que 14.000 kg/ha sont incompatibles avec des vins qualitatifs.
Il faut pourtant savoir deux choses :

- que le rendement moyen des 10 dernières années est égal à  11.000 kg/ha, soit 70 hl/ha (sachant que 160 kg de raisins donnent 102 litres de moût débourbé).

- que l'élaboration du Champagne nécessite des raisins possédant un titre alcoolique potentiel « maximum » de 11% (on gagne 1% lors de la prise de mousse) et une belle acidité.

Alors oui 70 hl/ha (89 hl/ha pour 2004) paraissent beaucoup comparé à  d'autre régions, mais comme la densité de plantation est de l'ordre de 8.000 à  10.000 pieds par hectare, cela ne représente que 8 à  10 grappes par pied.
Bien sûr, certaines vignes produisent deux fois le rendement maxi autorisé (voire un peu plus…), avec notamment l'emploi de clones hyperproductifs. (iii)

Mais cette dérive se fait de plus en plus rare car la majorité des Champenois font de gros efforts pour limiter les rendements depuis quelques années (fertilisation raisonnée, choix de porte-greffes et de clones moins productifs, enherbement, tailles courtes, …). (bbb)



Message edité (06-11-2004 23:25)
Re: Les rendements en Champagne
lundi 08 novembre 2004 02:48:33
Mikael

Don't rock the boat!

Tu sera eliminer par les grandes Maisons et les vignerons ( producteurs des raisins seulements). Comment ils vont gagner leurs vies avec les rendements 2 fois ceux des autres regions?

Je suis d'accord que le niveau des rendement en Champagne diminuer la qualité potentielle des vins. Mais est-ce-que les champagnes ont besoin des raisins recolter aux memes rendements qu' en Bourgogne , par exemple???. Certainement si on diviser en deux les rendements les prixs des champagnes vont monter et aussi plus de surface de vignes trouver.

Salutations, Ian
Re: Les rendements en Champagne
lundi 08 novembre 2004 20:11:15
Ian,

Effectivement, l'élaboration d'un Champagne ne nécessite pas des raisins aussi mûrs qu'en Bourgogne.
On obtiendrait un degré alcoolique trop important et une certaine lourdeur.

Par contre je n'ai jamais dit qu'il fallait réduire les rendements de moitié. Les rendements autorisés fixés chaque année permettent d'obtenir la maturité nécessaire à  l'élaboration de vins effervescents.

Ce que j'ai "dénoncé", c'est ceux qui font pisser leurs vignes et qui obtiennent deux fois le rendement maxi autorisé, tout en n'en récoltant que la moitié !

Mikaà«l

Re: Les rendements en Champagne
lundi 08 novembre 2004 21:53:11
Bonjour,
Pardonne-moi Mikael mais tu semble tellement informé en la matiere que je n'ai pas pu m'empecher de t'exposer cette situation :

Alors,
J'ai un ami antillais,spécialiste en bio-technologie,qui reussit à  obtenir du riz une boisson fermentee dont le gout (Incroyable mais vrai) est proche d'un vin mousseux,voire du Champagne pour d'autres clients-maison qui en consomment depuis plus d'un an.J'aimerais savoir si cette histoire authentique ( Nous sommes disposés si la reponse est oui à  t'en- voyer un echantillon de ce "vin du futur"winking smiley te parait
- banale (d'autres l'ont deja fait)
-ou tres singuliere ( cas rare ou unique)
Pour terminer je te signale qu'à  partir de 2 mois son produit est pret à  la consommation et s'ameliore avec l'age, passe une bnne fin de journee.

Polycarpe Ricardo, merchandiser
Re: Les rendements en Champagne
lundi 08 novembre 2004 22:26:22
Salut Mikael

Je suis d'accord que les parameters pour la qualité est differents en Champagne et aussi la honte de la sur production expres. Je crois que l'effet de les mauvaises methodes des gens qui ne veux pas prendre aucuns risques de n'arrive pas au niveau permis, au moins etat multiplier
par la Dame Nature en 2004 apres les conditions de 2003.
J'ai parle hier soir avec un vigneron tres serieux avec les vieux vignes de pinot meunier qui ma dit qu' il a produit 11,000kg/ha en 2004 qui est tres elevé pour ses vignes au cause de le rebond des vignes apres la stresse de 2003. Il m'a aussi dit qu'il y avait les gens qui ont eu la potentiel de presque faire une deuxieme recolte de la meme taille de la premiere.
Je crois qu'il devrait etre une penaltie pour les gens qui ne recolte pas tous ses raisins mais si les Maisons/ Cooperatives paieent le meme prix pour un KG produit a 16,000+kg/ha ou 11,000 kg je ne vois pas
ou est l'incentive de faire les choses bonnes ou au moins corrects.
Peut-etre Mikael, tu peux lancer un campagne en 2011 pour celebrer la centenaire de 1911?

Aux remparts, Mikael je te supportera d'ici.

Ian
Re: Les rendements en Champagne
jeudi 11 novembre 2004 12:20:15
Ricardo,

je n'y connais rien en alcool de riz. (jjj)

Par contre je n'ai pas tout compris : l'alcool de riz de ton ami est effervescent ou non ?
Le cas échéant, quelle en est l'élaboration ?

Mikaà«l

Re: Les rendements en Champagne
dimanche 12 décembre 2004 21:11:56
salut,

un petit commentaire aux différents messages que je viens de découvrir sur le sujet.
certes, l'INAO ne sait pas opposer à  la demande du SGV concernant le rendement maxi AOC, mais on a jamais vu autant de raisins rester dans les vignes après que l'appellation soit rentrer. il faut dire qu'on entend divers sons de cloches à  propos des raisins qui ne rentreront pas au pressoir ( obligation de cueillette pour laisser à  terre ?).

ce qui m'a profondément choquer cette année, c'est de voir des équipes de vendangeurs cueillir manuellement des raisins pour les laisser entre les rangs de vignes . c'est pas que je sois contre l'emploi puisque ceci à  permis d'arrondir les payes de certains vendangeurs, mais je pense qu'il aurait été plus judicieux d'occuper ces memes équipes au pressoir, à  la réception des raisins que les "machines à  vendanger " auraient récolter jour et nuit pour que par la suite, les mouts préssurés deviennent vins après FA , destination la distillerie.

sachant que par distillation de ces vins, on peut facilement opter pour un produit final alcool surfin alimentaire ou mieux encore éthanol carburant.
bien impliqué dans la filière sucre-alcool, je peux vous informer que pour la vendange 2004, ce sont 80 000 hl de vins de champagne qui ont été transformés en alcool et éthanol ( VO, remplacement de tailles par des cuvées , marc déclassé faute de degrés ...) et ce pas par la distillerie qui s'occupe majoritairement des aignes, mais par celle qui se trouve à  une vingtaine de kilomètres au nord est de reims ( vallée de la suippe ).

pour lutter contre le réchauffement climatique, voici quelques idées pour substituer une partie du pétrole par de l'éthanol carburant ... mais ça ne plaira pas au "siamois état-pétrole" donc ça ne peut etre qu'un reve ...

il arrive que certains trouvent des idées 100 % avantages , O % inconvénients mais chut dit le gouvernement, à  croire que ça dérange !

Re: Les rendements en Champagne
lundi 20 décembre 2004 18:51:20
salut mikael,

je vois que tu es vraiment branché sur le sujet. l'effervescent le plus prestigieux au monde serait-il ta grande passion? Si oui, alors on est deja 2 sur ce site.

moi j'ai une vision des choses un peu similaire à  la tienne. Il est inconcevable de ne pas faire bouger les choses en ce qui concerne les limitations de rendements des raisins les plus chers au monde !!!!

je suggère, un peu à  l'image de ce qui ce fait en agriculture avec les jachères, de ne laisser aucuns raisins sur les ceps, mais d'orienter une partie de la production ( l'excédent de l'appelation, variable chaque année bien sur ) vers des voies non alimentaire, type cosmétique,biocarburants,....cette seconde récolte devrait etre obligatoire mais non incitative financièrement.

mikael, que penses-tu de mes idées ?

Re: Les rendements en Champagne
mercredi 22 décembre 2004 13:52:47
Salut Euzebius,

Je suis effectivement très branché Champagne, mais rien de vraiment étonnant pour un Champenois.
Par contre j'essaie de sortir des sentiers battus, des grandes maisons notamment.

En ce qui concerne les excédents (ce qui est récolté au-delà  du rendement maxi), ils pourraient effectivement être utilisés à  d'autres fins, même agro-alimentaires. Mais un des problèmes est qu'il faut les récolter.
Et cela a un coût.
Crois-tu que toutes les parcelles ont été "visitées" lors des vendanges 2004 ?
Bien sûr que non. Tu récoltes plus sur certaines, pas du tout sur d'autres, et au final le rendement moyen de ton exploitation est dans les limites de l'appellation.
La seule solution : le rendement par parcelle. On en parle beaucoup en Champagne, et ça fait grincer pas mal de dents...

Mais la profession et l'interprofession champenoises semblent réellement sensibilisées sur ce point. En novembre dernier, lors de la dernière Assemblée Générale de l'AVC (Association Viticole Champenoise), le sujet des rendements a été évoqué lors de l'intervention commune à  la tribune de Patrick Le Brun, Président du SGV (Syndicat Général des Vignerons), et de Yves Bénard, Président de l'UMC (Union des Maisons de Champagne).
Aux dires de nombreux viticulteurs, c'est un vrai geste fort.

Mikaà«l

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter

En ligne(241)

Anonymes: 203
Record de membres connectés: 90 le mercredi 13 mars 2013 17:44:39
Record d'anonymes connectés: 936 le mardi 20 novembre 2012 19:04:22
    -L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

© www.lapassionduvin.com, 2006