Bienvenue! Identification Créer un nouveau profil
lapassionlogo1
 
Home Qui sommes-nous ? Nos archives La charte Forum Recherche Liens amicaux Millésimes Mail

Aperçu provençal

Envoyé par christian troy 
Aperçu provençal
samedi 02 juillet 2011 21:41:37
" au lieu de nous parler en permanence du Var avec nostalgie, si tu nous faisais découvrir ses vins..."
Donc rendez vous prit avec quelques amis et en avant pour un petit aperçu provençal.
Il s'agit plus d'impressions que de notes de dégustations

Cassis blanc, sainte magdeleine 2008: je ne peux rien dire de ce vin si ce n'est qu'il est agréable mais il est difficile à apprécier dans ce genre de soirée. C'est typiquement, pour moi, le genre de vin qui ne peut faire l'impasse de son environnement d'origine. Sur un poisson grillé, sous le soleil du midi, il n'y a pas mieux; là, il tombe à plat, un peu hors sujet.

Passons alors aux rouges:

R de rimauresq 2007, carafé 3 heures. A l'ouverture puis dans le verre, quel nez!! L'assemblée est sous le charme, ça sent la syrah et il y a une palette aromatique liée au cabernet sauvignon. Je le trouve en peu raide sur la fin: les années lui feront gagner cette rondeur et ce velouté attendu.

Trevallon 2001, ouvert 3 avant : " oh, c'est un Bordeaux!" dit l'un des amis. Mêmes cépages que le rimauresq mais en proportion inverse.
C'est beau, c'est grand, c'est long, c'est la classe
"dis donc, pour un vin de pays..!!!!"
Terrebrune 2005, carafé 3h; déjà à l'ouverture très peu de nez; ça se confirme dans le verre 3h plus tard. En bouche, c'est plat, fade.
Est ce le contraste avec le vin précédent?
Je suis déçu car c'est un bandol que j'aime bien et qui constitue en général une bonne entrée en matière pour un novice. Mais là, je ne reconnais même pas le mourvedre.

Pibarnon 2001, ouvert 3h. J'en attendais beaucoup. On reconnait bien le bandol, on sait où on est mais c'est un peu monolithique et ça s'arrête vite.
Le 2002 bu cet hier (mauvaise année) était bien plus intéressant. Pibarnon est inegal

Tempier 2001 cuvée spéciale, ouvert 3h. Alors là, " c'est ça un bandol, mes amis, c'est ça! " tout est là, bien en place, la puissance, une certaine fraicheur, la rondeur des années. La je suis content et mes amiis attentifs à ce qu'ils ont dans leurs verres. C'est un grand bandol

Tempier 2001la tourtine, ouvert 3h avant: c'est un TRÈS GRAND BANDOL!!! tout ce qui fait un grand bandol est là mais les sensations olfactives et en bouche sont bien plus structurées et plus fines. C'est très très long. Que c'est bon!

Bon voila, 2 déceptions et de très très beaux vins,
Le trevallon et les tempier sont au dessus au lot; le rimauresq sera un futur grand.
L'accord mets / vins de Provence reste un élément important à prendre en compte pour une telle dégustation car ce ne sont pas des vins passe partout.
Une belle soirée et un grand merci à M Daniel Bécu que je ne connais pas en dehors des quelques mails échangés mais qui m'a donné un beau coup de pouce!!!



Modifié 2 fois. Dernière modification le 02/07/11 21:59 par christian troy.
Re: Aperçu provençal
lundi 04 juillet 2011 16:08:36
Trévallon 2001, très grand effectivement. Et se goûte bien pour le moment.

Dans une phase plus ingrate, avait été préféré lors d'une dégustation ayant pour thème le cabernet-sauvignon dans le monde. Je vous fais part de mon CV de 2007.

Suite à la sortie du livre "Les Grands Vins du Monde" de Bettane et Desseauve, notre club à décidé d'organiser une dégustation de crus dans lequel se trouve du cabernet-sauvignon. Via le net et nos connaissances 9 bouteilles furent dénichées 1 seule n'est pas dans le bouquin mais il s'agit d'une propriété très réputée du Priorato en Espagne. Prix d'achat de 30 à 70,50 euros sauf le bordelais que j'ai "offert" à 85 euros le prix que je l'avais achetée. Impossible de dénicher un américain qui répondait aux conditions à moins de 85 euros.

Réflexions d'ordre général: pas de bouchonnée , tous les vins avaient au minimum une bonne concentration, une bonne longueur et ne présentaient pas de défaut majeur sauf le sud-africain où l'alcool dominait. Pas de goût de poivron, de tannins durs ... apparemment on avait récolté mûr.

Espagne - Clos Martinet 2000 - Priorato - 10 CS + carignan, grenache et syrah (2 voix) encore dominé par le fût, manque un peu d'élégance (51,00)

Liban - Château Musar 1999 - Vallée de la Bekaa - CS + carignan et cinsault (3 voix) un style à part tout en finesse, fleuri et épicé (30,50)

France - Domaine de Trévallon 2001 - Provence - 50 CS + syrah (11 voix) le plus apprécié, superbe équilibre pour ce vin assurément de garde (40,00)

Italie - Montevetrano 2003 - Campanie - 60 CS + merlot et aglianico (3 voix) bouteille de caractère qui demande à assouplir sa belle acidité et ses tannins (54,00)

Argentine - Nicolas Catena Zapata 2003 - Mendoza - 60 CS + malbec (10 voix) deuxième, impressionnant rapport concentration/développement des arômes (59,30)

Afrique du Sud - Rupert et Rotschild 2002 Baron Edmond- Franschoek Valley 66 CS + merlot (0 voix) le fonds est bon mais déséquilbré par la sensation d'alcool, après vérification 15° le plus élevé de la série (30,00)

France - Château Lafite Rotschild 1999 - Bordeaux 74 CS + merlot, cabernet franc et petit verdot (2 voix) plus fermé que les autres, le boisé est encore assez présent, à attendre, récolte le vote d'amateurs de Bordeaux

Chili - Seña 2002 - Acongua Valley - 75 CS + merlot + cabernet franc + carmenère (1 voix) très (trop?) cassis, dans la moyenne en tout, pas plus (70,50)

Australie - Moss Wood cabernet-sauvignon 1998 - Margaret River 93 CS + cabernet franc + petit verdot (4 voix) prêt à boire, s'exprimait très bien, c'est aussi le plus vieux de la série, après 1 heure avait un peu perdu (50,00)

Douze dégustateurs avaient chacun 3 voix a attribuer. Bouteilles ouvertes à 10h00. Dégustation à partir de 20h30. Chaque vin était carafé 15/20 minutes avant. Verres Spigelau Expert.

Didier[/i]




Modifié 5 fois. Dernière modification le 04/07/11 20:22 par PdGvins.
Re: Aperçu provençal
lundi 04 juillet 2011 16:27:06
avatar
au lieu de nous parler en permanence du Var avec nostalgie, si tu nous faisais découvrir ses vins..."

Je ne veux pas faire ma mauvaise tête; et c'est toujours bien de promouvoir les vins du var qui ont tant souffert des inondations mais:

Cassis n'est pas dans le Var et Trevallon qui est au baux de Provence non plus
confused smiley

Désolé

Eric L.

Un bon repas sans bon vin c'est comme un tagada sans tsoin tsoin
Re: Aperçu provençal
mardi 05 juillet 2011 09:05:20
avatar
Lors d'une dégustation "Provence et Corse" de Vendredi dernier, Trevallon 2001 a confirmé sa structure élégante et sa bonne buvabilité. A noter que 2005 était encore un peu jeune et que le 1995 était un "peu" passé. Amusant également de constater que les arômes étaient très différents d'un millésime à l'autre. Il y avait toujours cet élevage très fin en dénominateur commun.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter

En ligne(114)

Anonymes: 104
Record de membres connectés: 90 le mercredi 13 mars 2013 17:44:39
Record d'anonymes connectés: 936 le mardi 20 novembre 2012 19:04:22
    -L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

© www.lapassionduvin.com, 2006