Publicité slide

    file Clos Veličane

    • Messages : 4
    • Remerciements reçus 56

    Clos Velicane a créé le sujet : Clos Veličane

    Clos Veličane

    Slovénie
    Styrie
    Podravje (vallée de la Drave)
    Prekmurje

    Adresse : 46 Veličane 2259 Ivanjkovci Slovénie

    District de Ormoz

    au cœur du parc régional de Jeruzalem : Krajinski Park Jeruzalemsko

    www.google.fr/maps/p...

    Jérôme Pérez
    #1
    Pièces jointes :
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Nico94

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4
    • Remerciements reçus 56

    Clos Velicane a répondu au sujet : Clos Veličane

    Sur la route de Trebisov

    la direction que prend une vie, comme d'ailleurs celle qu'elle ne prend pas, au milieu d'une multitude d'autres possibilités est source de vertige quand on songe à tout ce qui peut influer et qui tient parfois de l'aléa, de l'infime, de la coïncidence. Certains avancent que parfois le hasard est un rendez-vous. C'est une très jolie formule qui suscite elle aussi sa méditation vertigineuse.

    Ma route vers Trebisov, elle passe d'abord par l'Italie et un grand détour lors d'un séjour professionnel. Dans les Abruzes, plus précisément : un petit village nommé Castel Di Sangro. Une rencontre comme une autre, presque comme une autre. Comme celles qui nous semblent comme une autre mais à laquelle on pense longtemps après, sans savoir vraiment pourquoi.
    Longtemps, ça peut se mesurer en années et comme ça, par hasard ou par rendez-vous, parce que je fis enfin ce voyage à Tokaj dont je rêvais, parce que soudain je pouvais aller où bon me semblait, j'ai réalisé que Trebisov n'était pas loin et que je pourrais renouer ce lien. Cette frontière, ce fut un Rubicon. Le passage vers une nouvelle vie.

    Dès lors les voyages vers Trebisov devinrent nombreux...

    Le hasard, encore lui, avait quelques années auparavant planté une belle amitié à l'exact milieu de cet itinéraire : une amitié du vin et naturellement San Leonardo dans le Trentin devint une étape régulière de ma, puis de notre, route vers Trebisov.
    Allez donc savoir pourquoi, d'ailleurs, toutes les haltes de cette longue route vers Trebisov étaient des lieux où l'on faisait du vin : étrange, n'est-il pas ?
    Sainte Victoire et Palette, Bandol, Barolo, Trentino et San Leonardo, Collio, Somlo et Tokaj bien entendu.

    Comme nous passions en Slovénie, je voyais bien ça et là des zones plantées, mais jamais nous ne fîmes halte hormis dans la partie frontalière de Brda (Collio italien). Néanmoins, à l'extrême nord du pays, des coteaux abrupts de la région de Lendava attiraient mon regard. La curiosité me poussa à faire quelques recherches encyclopédiques et sur toutes les sources que je trouvais était mentionné le Vignoble de Jeruzalem au nom évocateur qui s'illustrait d' images splendides. Alors, bien que la traversée de ce petit pays prend moins de trois heures, nous décidâmes d'y faire une halte, pour un soir.

    Le GPS nous guida et nous demanda de sortir peu après Maribor, vers Ljutomer. Autant le pays était charmant, autant cette partie de route me surprit par la platitude des lieux : à en croire la technique embarquée, nous n'étions qu'à moins de douze kilomètres et pas l'ombre d'une vigne à l'horizon, d'ailleurs désespérément lointain. Il devait y avoir une erreur ; nous n'en doutions plus maintenant que le compteur indiquait moins de cinq kilomètres du but.
    Nous traversâmes Ljutomer et une route serpentant à plat entre des zones boisées nous rapprochait du but enregistré à mesure que nos doutes grandissaient et que l'objectif se rapprochait.
    Perplexes, nous continuâmes d'obéir aux injonctions et prîmes une petite route sur la gauche qui pénétrait dans la forêt : là, la déclivité nous saisit : quelques virages serrés sur un mince ruban d'asphalte au milieu d'une hêtraie, la pente s'accentua encore et soudain nous sortîmes du bois : nous fûmes alors submergés par la beauté qui nous entourait : des vignes enfin, un océan de vignes dans des courbes magnifiques, une perspective de collines à perte de vue et des vignes qui semblaient danser sur leurs flancs, épousant langoureusement leurs formes arrondies. Nous n'avons plus dit un mot jusqu'à notre arrêt sur le parking de Jeruzalem, subjugués que nous étions, sous emprise de l'endroit.

    Tout n'était que beauté alentour et chaque virage découvrait un nouveau paysage charmant. Je n'avais personnellement jamais connu pareille émotion à la découverte d'un vignoble. Je n'ai trouvé de meilleure façon de résumer cette beauté que de la décrire comme une fusion surréaliste, une alliance presque improbable du spectaculaire et de l'intime. En même temps, un sentiment de bien-être nous envahit, comme si cette beauté nous pénétrait et nous eûmes simultanément ce même sentiment que nous ne nous sommes avoué qu'un peu plus tard : celle d'être de là et de vouloir y vivre. Dès lors, nous vînmes souvent et plus longuement à Jeruzalem et nous nous mîmes en quêtes d'y trouver le lieu, notre lieu.

    Jérôme Pérez
    #2
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Cornalin, oliv, Olivier Mottard, PBAES, Gildas, philippe loiseau, dt, Jean-Bernard, Eric B, matlebat, Vougeot, mgtusi, enzo daviolo, hyllos, sideway, chrisdu74, bulgalsa, LADIDE78, Cédric42120, TIMO, jfrdz, tomy63, Agnès C, ols, Nico94, Benjamin Dgnn, Raisin breton, Champ des Soeurs, jclqu, david84, Lomax, LoneWD, Cristobal, Fred1200, swan

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14240
    • Remerciements reçus 118

    mgtusi a répondu au sujet : Clos Veličane

    Longue vie au Clos Velicane ! Vivement une dégustation !

    Michel
    #3

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1318
    • Remerciements reçus 5

    philippe loiseau a répondu au sujet : Clos Veličane

    Courage l'ami !

    Philippe LOISEAU.
    #4

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 77
    • Remerciements reçus 1

    swan a répondu au sujet : Clos Veličane

    Merci pour ce récit et cette magnifique photo.
    Quel paysage à couper le souffle
    J'espère pouvoir gouter un jour
    gilles
    #5

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1381
    • Remerciements reçus 7

    sideway a répondu au sujet : Clos Veličane

    Ça démarre très fort ! (tu)

    Frèdè
    #6

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4
    • Remerciements reçus 56

    Clos Velicane a répondu au sujet : Clos Veličane

    Un bulle préservée, mais rattrapée par la crise :

    Je me demandais si nos retours de vacances et la reprise d'une certaine forme de routine n'émousseraient pas ce dessein que nous nous étions fixés. Il n'en fut rient et je m'acculturais doucement à la recherche en Slovène sur divers sites Internet. Je mesurais la difficulté de cette seule entreprise quand on ne connaît pas un mot de ce difficile vocabulaire, de cette langue slave aux multiples déclinaisons. Cela me permit en outre de découvrir la géographie de la région, la multitude de routes, de villages, de lieux-dits. J'arrivais à individualiser quelques sites prometteurs sur les mots clefs « hisa », maison et « vinograd », vignoble, associés aux noms des communes Jeruzalem, Velicane, Miklavz pri Ormuzu, Svetinje, Ivanjkovci, Kog, Kajzar, Mali Brebrovnik, Cerovec, Vinski Vrh … Bientôt des rendez-vous furent pris pour les vacances à venir.
    Ce temps de la recherche fut aussi celui de la lecture de sources sur le lieu, les vins, les terroirs, les producteurs que je commençais à bien cerner au travers de leurs vins.

    Sur un endroit aussi petit, l'offre n'était pas très importante bien que proportionnellement assez élevée : Nous fûmes souvent surpris lors de nos voyages par le nombre de maisons commencées et inachevées : des bâtisses qui remontaient à la fin des années 1990 et qui restaient sans crépis, la brique à nue, arrêtées, stoppées dans le temps, comme un essor qui se serait figé devant des difficultés. Nous avons fini par nous y habituer, mais c'est une réalité qui saute aux yeux, une fois passé l'éblouissement premier. Tout y est raconté, finalement : la fin du collectivisme, l'accès à la propriété, l'espoir sans doute trop grand et la réalité économique qui se dégrade et qui rattrape les projets.
    Le nôtre était avant tout de préparer un atterrissage qui aurait lieu un peu plus de dix ans plus tard et qui entre temps, nous permettrait des évasions pour les vacances. La vigne, si elle était alentour, pour le bonheur des yeux n'était pas une priorité jusqu'à ce que nous rencontrions le Clos Veličane : mais à partir de cette rencontre, ce fut, pour moi en tout cas, l'essentiel.

    Il faut bien avouer également une certaine volonté de fuite : fuite d'un passé que je m'efforce d'effacer et la recherche d'un havre de paix quand par bien de ses aspects la France et ses habitants me choquent bien souvent. La paix, la sérénité, la civilité que j'éprouve en Slovénie est un réconfort qui surprend d'abord et qui devient un besoin ensuite. Nul doute que mes voyages fréquents en Europe de l'Est, en Hongrie notamment et en Slovaquie m'ont déjà un peu orientalisé et donné le goût pour cette culture slave et au delà de la culture, l'humanité qui s'en dégage : le lien entre les gens, construit de respect, de dignité, d'empathie sans chichi.

    Et bien entendu, vivre là, c'est aussi y vivre avec et pour Justine qui est arrivée par une nuit de décembre 2014 ; la faire grandir dans un monde encore préservé, même si j'ai parfaitement conscience que tout ou tard la réalité la rattrapera.

    Jérôme Pérez
    #7
    Pièces jointes :
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PBAES, mgtusi, crossbow, Agnès C, Frisette, Benjamin Dgnn, Champ des Soeurs, the_ej, LoneWD

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 626
    • Remerciements reçus 44

    Agnès C a répondu au sujet : Clos Veličane

    Comme je vous admire Jérôme, car il en faut des efforts, des sacrifices, de l'obstination et de la volonté pour recommencer à bâtir pour soi et pour les autres.
    Je prendrai plaisir à partager votre parcours comme on lit un roman, un roman qui nous me fait voyager ou vivre une vie rêvée, dans mon petit confort du quotidien d'une personne qui n'a pas le courage de se remettre en cause et se cache derrière ses petites lâchetés.
    Nous n'avons pas tous l'âme de bâtisseurs, vous avez le courage de ceux qui veulent faire changer leur vie.
    Je vous admire et vous souhaite de toucher du doigt le fruit de cette quête.

    Agnès, fidèle lectrice

    "Enivrez vous de vin, de poésie ou de vertu à votre guise, mais enivrez vous"
    #8
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Champ des Soeurs

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 729
    • Remerciements reçus 16

    GILT a répondu au sujet : Clos Veličane

    Merci de nous faire partager cette belle aventure.
    Belle photo,poésie des mots,...

    Grande envie de découvrir les vins!

    Cordialement.

    Gilles
    #9

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4
    • Remerciements reçus 56

    Clos Velicane a répondu au sujet : Clos Veličane

    La petite maison sur la colline

    Trois lieux ont finalement retenu notre attention, notre attirance devrais-je plutôt écrire. Et si le Clos Veličane a finalement capté, aimanté, aspiré notre ardent désir, ce fut d'abord une toute petite maison qui nous fit rêver : Une annonce avait très tôt attiré mon attention et grâce aux photographies, j'avais réussi à la localiser sur Google Map avec sa vigne qui semblait comme couler le long de la pente, exposée Sud Ouest, en face de Svetinje, sur la commune d'Ivanjkovci. C'était une de ces maisons stoppées dans leur élan, un rêve brisé et inachevé et l'idée de redonner vie à tel projet aiguisait nos envies, suscitait nos réflexions : déjà nous imaginions d'en augmenter la hauteur pour créer un étage décent et d'y accoler une annexe pour l'agrandir. La cave, elle, semblait parfaite et déjà des tonneaux anciens y étaient entreposés : Cette cave semblait d'ailleurs le lieu le plus abouti de la maison ; du vin s'y était fait et sans doute s'y faisait encore.

    Je dois à cette petite maison de m'avoir permis de rêver plus avant et d'imaginer que ce rêve pût devenir réalité. De longues semaines durant, cette petite maison sur la colline anima nos discussions et nous échafaudions divers projets pour la restaurer : partir de presque rien permettait finalement de pouvoir imaginer presque tout.

    Nous nous y rendîmes pour notre premier rendez-vous ; je me souviens parfaitement que j'avais tant scruté les plans de la zones que je n'eus aucune peine à nous y conduire. La pente était raide depuis la route principale : le chemin se hissait au sommet de la colline pour la longer sur son épine dorsale nord sud, de sorte que cette route était un formidable belvédère qui laissait découvrir les deux versants et la perspective à l'Est faisait admirer tout le Parc de Jeruzalem à Svetinje, ces deux villages qui semblent se faire face, se toiser dans un concours de beauté inutile et presque ridicule.
    Svetinje au premier plan et Jeruzalem

    La gentillesse des propriétaires du lieu nous stupéfia ; une gentillesse qui ne s'affiche pas mais qui se ressent, vraie. Ils semblaient presque gênés de l'humilité de l'endroit alors que nous le trouvions sublime et je ressens encore une sorte de gêne de leur avoir dit que nous n'achèterions pas finalement parce que je ne voulais pas qu'ils pensent que leur maison n'était pas assez … pas assez quoi d'ailleurs ?

    La vigne était de chardonnay comme celle des voisins qui depuis notre arrivée nous regardaient, non pas par curiosité mais sans doute pour savoir de quoi étaient faits ceux qui éventuellement vivraient à côté d'eux. Ils vinrent finalement avec des verres et une bouteille : du vin de leur vigne, parallèle à celle que nous envisagions d'acheter. Dire que ce vin était bon est en dessous de la réalité : il était délicieux comme le fut cet instant et cela finit de me persuader de la très grande qualité du terroir qui permettait de donner un vin aussi pur, dans un contexte de moyens techniques dérisoires et de rendements plus que pléthoriques. En effet, comme pour la plupart des vignes ici, attenante à une maison et travaillée par les locaux, le raisin est vendu au poids à « Puklavec and friends » qui paie en fonction du cépage et dans le cas de ce chardonnay, c'est vingt centimes du kilogramme. Un vin gai et vif, savoureux à la fraîcheur apéritive, dans un style commun aux vins d'ici.
    à droite la dorsale NS d'Ivanjkovci, face à Svetinje

    De là, en orientant légèrement le regard vers la gauche, c'est à dire vers le nord, on apercevait un tertre triangulaire dont le sommet s'individualisait au dessus des autres, un peu isolé, rayé des stries des rangées de vigne dans le sens de la pente, plus vert que partout alentour, flanqué d'une bâtisse à mi-pente : je savais que c'était là que nous avions un autre rendez-vous et je m'en voulais presque d'être irrémédiablement déjà attiré, déjà subjugué par ce que je devinais, par respect pour ces belles personnes qui nous accueillaient si bien, nous présentant ce qu'ils avaient de plus cher, un joyau alors que je convoitais déjà un diamant brut. Le Clos Veličane nous attendait ...

    Jérôme Pérez
    #10
    Pièces jointes :
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, PBAES, jull, Jean-Bernard, enzo daviolo, Agnès C, ols, Frisette, jclqu, the_ej, LoneWD

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120
    Temps de génération de la page : 0.694 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 13
    • Utilisateurs hors-ligne: 20,545
    • Invités: 1,112

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Omnicia. Tous droits réservés.