Publicité slide

    Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 17

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : De l'observation de la vigne-et autour!

    Bonjour,
    Les pluies de ce mois de Juillet ont été un record pour la région! On aura jusque là eu un profil inverse à 2013, ou le printemps a été humide et frais, puis l'été sec et chaud. Là c'est le printemps chaud puis un mois très humide. En tous cas ça fait du bien pour les réserves en eau.
    Ce moment où l'on parcourt les vignes tranquillement pour parfaire les derniers détails est un moment privilégié pour l'observation et le bilan du travail annuel. Et surtout, l'occasion pour moi de vous parler de l'importance de cette observation.
    En effet, je mets une importance toute particulière à réaliser un maximum de travail à la main, avec des bénéfices clairs sur la qualité du travail, la santé des sols (moins de passages d'engins), le bilan écologique, le bilan social. Mais, en plus de cela, j'accorde une grande importance à faire ce travail moi-même ou en famille, notamment en gardant une surface de vigne suffisamment réduite. Il y a nombre de travaux qui seraient faciles à déléguer: descente des bois en hiver, épamprage, rognage, palissage et surtout piochage, le genre de travaux que tout vigneron cherche à déléguer pour être plus tranquille sur son tracteur ou effectuer le travail administratif et commercial. Et pourtant c'est une grave erreur à mon sens, car être au contact rapproché de sa vigne reste d'une importance capitale. Quand j'observe les méthodes de travail que j'utilise aujourd'hui (entretien du sol, taille etc), la plupart des techniques que j'utilise ne sont ni issues d'un apprentissage scolaire ni de nos chercheurs, mais bien d'observations quotidiennes, de ces heures passées dans les vignes, qui sont finalement des heures de prise de recul, de réflexion sur chaque détail. Ou de discussions avec des collègues qui ont eux-même effectué ce travail d'observation/réflexion.
    Pour chaque action que nous faisons, je mesure l'impact au quotidien, selon le type de vigne, de terroir etc, et je peux la remettre en question. Je m'apperçois de chaque dysfonctionnement, et peux chercher une solution. Mais aussi et surtout, le suivi de l'évolution de chaque zone de chaque parcelle permet une bonne compréhension de l'évolution de la maturité, car chaque stade aura un impact sur la maturation finale.Faire 2 tournées dans les vignes pour mesurer le taux de sucre avant la récolte ne permet en rien une compréhension de ses raisins, de ses terroirs, et donc in fine de ses vins. Et amène souvent à des non-sens, où parfois à des évolutions de raisins inattendues (exemple: incroyable ca a pourri en 2 jours suite à la pluie) alors que prévisibles (les raisins étaient petits et stressés, donc la pluie les fera bien sûr éclater vite).

    Quand je vois les nouveautés vantées dans les grands vignobles, de type observation satelitaires ou infrarouges de ses parcelles, je me dis qu'on est en train d'essayer de remplacer quelque chose d'irremplacable!

    Florian
    #61

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 19639
    • Remerciements reçus 82

    enzo daviolo a répondu au sujet : Re: De l'observation de la vigne-et autour!

    Il y a nombre de travaux qui seraient faciles à déléguer: descente des bois en hiver, épamprage, rognage, palissage et surtout piochage, le genre de travaux que tout vigneron cherche à déléguer pour être plus tranquille sur son tracteur ou effectuer le travail administratif et commercial. Et pourtant c'est une grave erreur à mon sens,

    tu es jeune Florian, es-tu certain que dans 25 ans tu auras le même avis? Sur le fond tu as raison bien sûr mais avec cette expérience de connaissance de ses parcelles années après années, ne peut-on faire l'économie des travaux les plus durs sans risquer une mauvaise compréhension de sa récolte?
    #62

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 650
    • Remerciements reçus 0

    uglyamerican a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Merci Florian de ce reportage intéressant.
    Et je te félicite de ces beaux sentiments (tu)

    Amicalement,
    Thomas
    #63

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 17

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Laurent,
    Ah, niveau santé, on ne peut jamais jurer de rien! Et c'est évident qu'il faut réaliser les tâches avec bon sens et sans littéralement se tuer au travail. Mais quand tu le fais dans les bonnes proportions et en prenant les bonnes habitudes (par exemple plier le dos comme il faut etc), je pense même que c'est absolument positif pour la santé, comme quelqu'un qui ferait du sport régulièrement mais sans forcer.
    Mon père a 64 ans et il a toujours un plaisir fou à piocher la vigne par exemple... d'ailleurs en observant on se rend compte que les seules personnes que tu vois encore piocher un peu plus de 2h par an ont plus de 60 ans, voire plus de 70! Et je te garantis qu'il faut s'accrocher pour les suivre! Comme quoi, ça peut être bon pour tenir la santé quand c'est fait raisonnablement. Par contre, je discutais il y a peu aves un collègue qui m'a dit faire 1000 heures de tracteur par an... alors là tu as beau acheter les tracteurs les plus confortables (qui pèsent et consomment le double), ton dos en prend un sacré coup (ton sol aussi). Et après, ils vont courir le WE pour perdre des kilos...!!!!
    L'expérience et la connaissance est plus fine quand tu as bossé 30 ans dedans que quand tu as mon âge c'est sûr, mais du coup tu as peut-être plus de mal à te remettre en question si tu restes sur ces acquis au lieu de continuer humblement ton travail d'observation. Le fonctionnement du sol change chaque année quand tu essayes de faire bien. J'ai fait cette année environ 2400 fosses pédologiques: j'ai en effet planté à la pioche la nouvelle parcelle dont je parlais ci-desus, 1850 pieds donc 1850 observations de sol, je connais chaque m² d'une parcelle que je viens d'acheter! Puis j'ai replanté 400 pieds de vignes à la place des manquants dans mes vieilles parcelles: là aussi j'ai vu l'évolution de l'ensemble de mes sols en fonction des pratiques et des endroits. Tu ajoutes encore une cinquantaine de trous fait chez les voisins juste pour voir l'influence de leurs pratiques. Tu immagines l'enrichissement personnel que ça représente! Mais j'aurais aussi pu creuser au tracteur avec la tarrière pour planter.....et j'aurais pensé que mes sols fonctionnent tous bien tant qu'à faire ;-)

    Florian
    #64

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 19639
    • Remerciements reçus 82

    enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    par contre, je discutais il y a peu aves un collègue qui m'a dit faire 1000 heures de tracteur par an... alors là tu as beau acheter les tracteurs les plus confortables (qui pèsent et consomment le double), ton dos en prend un sacré coup (ton sol aussi). Et après, ils vont courir le WE pour perdre des kilos...!!!!

    là c'est sûr qu'on tombe dans l'absurde. :) déléguer le tracteur (quand on peut) à défaut de l'abandonner, c'est surement un bon conseil.

    la valeur n'attends pas le nombre des années, ton raisonnement en est la preuve. merci.
    #65

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 17

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Maturation, semis

    Bonjour,
    Ce début Août pluvieux et frais a bien ralenti la maturité. C'est finalement une bonne nouvelle. La véraison est malgré tout bien avancée, et on commence à pouvoir goûter des baies. Le sol est bien pourvu en eau maintenant, et du coup les herbes repoussent à vitesse grand V. Bien entendu, malgré l'aspect visuel particulier que cela entraîne, nous faisons le choix de ne pas lutter contre cette pousse d'herbe qui est d'une grande aide pour éviter l'excès d'eau. Avec de plus mes vignes peu vigoureuses, on évite sans soucis les premiers risques de botrytis. Les vignes elles aussi ont encore poussé, ce qui leur confère un aspect particulier car en général l'arrêt de croissance se fait bien plus tôt. Sur les jeunes plants, cette pousse tardive est bien positive, mais sur les vignes productives cela me plait moins. Je pense que cela perturbe la maturation. Malgré tout j'observe que les premiers pépins commencent à brunir, ce qui est bon signe pour la physiologie de la vigne. A suivre...

    J'ai profité de ces bonnes conditions d'humidité pour réaliser un semis dans quelques parcelles. Les jeunes vignes sur sol sableux ont parfois du mal en été, j'ai donc choisi d'y implanter du trèfle souterrain. Mon père a commencé à en implanter dans certaines parcelles avec succès il y a une vingtaine d'années déjà! En effet, cette espèce assez rare a des propriétés particulièrement intéresantes dans mes sols sablonneux: d'une part, le trèfle souterrain fait partie de la famille des légumineuses: cette famille a la capacité de se nourrir de l'azote de l'air et non du sol. Une fois la plante morte, elle se décompose au sol en libérant son azote, ce qui permet d'enrichir le sol. Intéressant pour les endroits en déficit! Autre intérêt majeur, cette plante est très sensible au manque d'eau: à peine l'humidité baisse, elle déssèche, évitant ainsi de concurrencer la culture tout en gardant le sol couvert. Parfaitement adapté à mes conditions!

    A bientôt
    Florian
    #66

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2817
    • Remerciements reçus 41

    agitateur a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    cette famille a la capacité de se nourrir de l'azote de l'air et non du sol.
    Partiellement seulement. Et de façon inversement proportionnelle à la richesse azotée du sol.

    Une fois la plante morte, elle se décompose au sol en libérant son azote, ce qui permet d'enrichir le sol. Intéressant pour les endroits en déficit!
    Selon les pratiques et données conjointes ( labour ou pas, association ou pas avec des graminées, C/N, etc....) il est possible qu'une minéralisation rapide opère, et que le lessivage empêche la vigne de profiter de la captation initiale d'azote atmo au moment ou elle en aura besoin. De fait, cette captation ne servirait alors qu'a produire des nitrates qui chemineront jusqu'à la nappe la plus proche....

    Je ne fait que passer.....( oui, je sais, la critique est facile, l'art est difficile )
    #67

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 17

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Absolument, tes remarques sont fondées: l'enrichissement du sol en azote n'est pas automatique mais dépend de plusieurs facteurs. Ceci étant dit, tu connais tout de même mes pratiques culturales, et tu sais très bien que mon sol est relativement pauvre en azote, que je ne laboure pas et que mon sol a assez de C et de MO en formation pour pouvoir intégrer cet azote sans lessivage.

    On n'est pas tout à fait dans le cas où on conseille à des agri de semer des légumineuses en tant que pièges à nitrate, comme on le lit encore dans les conseils des chambres d'agriculture.....

    Florian
    #68

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2817
    • Remerciements reçus 41

    agitateur a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Ma remarque ne te visait pas en particulier, ça entrait dans le cadre général.
    Disons qu'il est usant de lire de la com' sur le trèfle comme la panacée, alors que dans 90% des cas ( labour, pas d'enfouissement, pas d'amendement, pas de présence conjointe de graminée ) la minéralisation est pliée en hiver avant même que la plante puisse s'en servir. Et dans ce cas, hélas majoritaire même s'il ne devait pas te concerner, j'avoue ce genre d'effet d'annonce me hérisse un peu.....
    #69

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 17

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : point d'avant vendanges!

    Bonjour,
    Petit point sur la situation du vignoble à environ deux semaines du début de la récolte.
    Les pluies que nous avions accueilli avec tant de joie en Juillet se sont quelque peu éternisées, amenant une situation assez particulière. Le vignoble est très vert avec l'herbe qui a repris une croissance forte en ce mois d'août, ce qui est très rare ici. J'ai fait le choix de la laisser pousser, la considérant comme un immense avantage pour absorber l'excès d'eau que nous commencons à subir. Objectif réussi, malgré les presque 40 mms que nous avons pris en début de semaine le sol n'est pas trop imbibé et mes raisins ne semblent pas trop gonfler par absorption racinaire, même si c'est très limite. Ce qui m'inquière un peu plus, c'est l'humidité ambiante permanante durant et suivant ces pluies, couplée à des températures douces. J'attends avec une très grande impatience la période bien sèche anoncée pour la suite. Ce n'est pas trop tôt! J'ai observé quelques foyers naissants de botrytis, très rares de manière générale mais un peu plus importants sur une de mes parcelles de Pinot Noir, un poil plus vigoureuse que les autres. Nous avons pris le temps de passer enlever les débuts de foyers de botrytis pour limiter la propagation dans ces grappes un peu trop compactes à mon goût. Un travail de fourmi qui ne sera vraiment efficace qu'avec un coup de pouce de la nature...
    Les autres parcelles sont très belles et poursuivent leur maturation assez rapidement. Nous constatons des acidités élevées, encore riches en malique à cause des températures basses. Si l'arrière saison est belle et que nous pouvons attendre la maturité parfaite cela sera positif. Si nous devons précipiter la récolte à cause de la pourriture, cela sera problématique... j'ai vu quelques collègues effeuiller la face sud des vignes pour que le soleil dégrade un peu d'acide malique. Pour ma part j'hésite encore à le faire, car nous pouvons encore avoir de grosses chaleurs qui casseraient les arômes et les équilibres. Je vais attendre un peu et repasse pour l'instant éffeuiller plus sévèrement la face nord pour donner un supplément d'aération.
    Globalement les Rieslings m'ont l'air beaux mais ont encore besoin de beaucoup de temps. En Gewurz, la charge est un peu plus importante que ces dernières années, et sur une de mes parcelles j'ai constaté pas mal d'hétérogénéité dans la maturité. Il faut encore pas mal de temps là aussi! Les Auxerrois sont beaux et bien avancés.

    A bientôt
    Florian
    #70

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 17

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Préparatifs...

    Bonsoir,

    Nous sommes désormais dans les derniers préparatifs avant les vendanges: nettoyage des foudres en bois, des caves, du matériel de récolte etc. Dans un même temps, nous gardons un oeil sur le vignoble avec toujours un travail d'effeuillage là ou c'est nécessaire.
    J'ai réalisé aujourd'hui un tour complet de mes vignes, histoire d'avoir un bon apperçu à date égale. J'ai également réalisé des mesures de taux de sucre pour avoir une donnée supplémentaires à mes observations visuelles et gustatives, qui restent néanmoins les plus importantes. Voici mes impressions, en commençant pas les difficultés pour finir par le meilleur :-)
    -A surveiller de près: deux parcelles de Pinot Noir présentent des foyers de pourriture. Ils sont encore peu nombreux mais cela m'indique une grande fragilité. Pareil pour les Auxerrois, mes vieilles vignes ont déjà une maturité assez avancée et se fragilisent, sans compter qu'ils se font manger par les oiseaux. Ces parcelles serons sans doute récoltées dans les premières, car à la fois fragiles et relativement mûres. Une mini-parcelle de Gewurz en sol lourd est en train de se faire manger par les abeilles et présente l'un ou l'autre foyer de pourriture. La maturité n'est pas très avancées. Je doute que l'on fasse un grand vin dans cette parcelle cette année....
    -Indécis: Plusieurs parcelles de Gewurz me paraissent fragiles. En sol sablonneux granitique et grâce à notre enherbement, ils résistent pour le moment malgré un léger gonflement des baies. En sol plus lourd ils sont plus fragiles. En même temps la maturité avance vite, moins hétérogènes que lors de ma dernière observation.
    -¨Prometteur: Le Sylvaner me semble très sain et les grappes sont belles. Encore loin de la maturité mais en bonne route! Les Pinot Gris sont très sains aussi, alors que c'est un cépage qui normalement craint les conditions humides... très bonne nouvelle mais on le surveille de près! Les Riesling sont sublimes: belles grappes aérées, parfaitement saines. Encore très peu mûres il y a peu, j'ai l'impression qu'ils avancent vite grâce aux très faibles rendements. Les Grands Crus Frankstein, quel que soit le cépage y compris le Pinot Noir, tirent très bien leur épingle du jeu. Ce sol drainant évite l'excès d'eau, et la belle exposition permet de faire mûrir malgré les conditions fraîches.

    De manière générale, les degrés montent assez vite mais l'acidité n'est à mon sens pas encore mûre. L'état sanitaire étant fragilisé par endroits, il ne reste plus qu'à éspérer que la météo nous laissera le loisir d'attendre la maturité parfaite...
    A suivre..
    Florian
    #71

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 455
    • Remerciements reçus 0

    mkb a répondu au sujet : Re: Préparatifs...

    Merci pour ces précisions, c'est très intéressant !
    bonne chance pour les semaines à venir (:D

    Cordialement,
    Damien
    #72

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 17

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Merci Damien. La météo anonce beau sur l'Alsace pour la semaine à venir!

    Florian
    #73

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2941
    • Remerciements reçus 1

    Jean-Marie Cade a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Peut-être quelques orages locaux, mais en septembre la grêle est exceptionnelle sous nos latitudes.

    [size=small]Une mini-parcelle de Gewurz en sol lourd est en train de se faire manger par les abeilles[/size]

    Certainement guêpes et frelons, car pour ma part, avec soixante années d'observations dans ma musette, je n'ai jamais observé l'abeille dévorer du raisin !B)-

    Jean-Marie
    #74

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 17

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Jean-Marie,
    En effet, ce sont majoritairement des guêpes qui ont la capacité de percer les baies contrairement aux abeilles. Merci pour la correction!

    Florian
    #75

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 17

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Bonjour,
    Voilà, c'est décidé, je commencerai à vendanger lundi! Plusieurs facteurs expliquent ce choix:
    -Les maturités ont avancé très vite ces derniers jours. Le soleil, le vent et la relative chaleur ont permis une concentration des baies mais surtout une chute rapide de l'acide malique. Les équilibres commencent à être beaux. Les pépins sont colorés, les feuilles commencent légèrement à jaunir, tous les signes d'un cycle qui commence à être abouti sont là, malgré une pousse tardive de la vigne qui m'a paru perturbe le cycle.
    -La fenêtre météo me semble bien ouverte jusqu'à mercredi prochain, ensuite il devrait y avoir des gouttes sur la fin de semaine. Les parcelles les plus avancées méritent d'être récoltées avant, au sec. Je pense surtout au Pinot Noir, Auxerrois, Pinot Blanc, pourquoi pas quelques Pinot Gris? D'autres comme les Riesling ont encore besoin de temps et sont encore solides. Ils passeront une période de pluie sans soucis.

    -L'arrivée d'un nouveau fléau, la drosophile Suzukii. Contrairement aux autres drosophiles, elle a la possibilité de percer les baies (les autres ne s'attaquaient qu'aux baies déjà altérées). Il a déjà causé de gros dégâts en Allemagne l'an dernier. Nous en appercevons les premiers effets, surtout sur les baies rouges (Pinot Noir, Pinot Gris, Gewurz). Les grappes ont de loin l'air magnifiques (pas de botrytis), mais quand on s'approche on remarque qu'il y a quelques baies vidées. En les enlevant, on s'appercoit qu'il y a une très forte odeur d'acide acétique dedans, la hantise du vinificateur. Ces baies sont pour le moment peu nombreuses, ety je m'efforce de passer dans les parcelles pour les enlever une à une. Mais j'ai peur d'une augmentation brutale liée à la prolifération potebntiellement rapide ce ces bestioles. Je ne prendrai pas de risques sur ce point, en triant minutieusement également. A ne pas prendre à la légère je pense...

    A bientôt!
    Florian
    #76

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2941
    • Remerciements reçus 1

    Jean-Marie Cade a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Un piège à étudier...

    Drosophile Suzukii

    Jean-Marie
    #77

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 17

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Bonsoir,
    Et voilà le premier jour de récolte écoulé!
    Nous avons commencé par les deux parcelles de Pinot Noir les plus atteintes par ces drosophiles (merci Jean-Marie pour ce lien éclairant). C'est vraiment rageant, car en dehors de cela, les raisins sont parfaits: bien mûrs, et aucun botrytis à signaler. Nous avons très bien réussi, grâce surtout à nos techniques de travail du sol, à éviter les nombreuses embûches que la nature nous a proposé cette année. Mais voilà, ces drosophiles nous dament en partie le pion sur la ligne d'arrivée. C'est assez frustrant, mais relativisons: sur les pires parcelles que nous avons vendangé aujourd'hui, il y a généralement quelques grains par grappes atteints: pas énorme, et au final cela se trie assez bien car ces baies se détachent plus facilement que les autres. L'équipe est appliquée, et le résultat dans la cuve est très beau. Mais le temps de vendange est assez énorme, presque le double pour ces parcelles. Je pense que nous arrivons au bon moment, on a atteint une belle maturité sans pour autant voir les raisins dans un état critique. Satisfaction donc bien que je ne cache pas ma frustration.
    Espérons que cela se passe bien en fermentation et que les bactéries ne se développent pas pour faire tourner la cuve... pour éviter ceci, hygiène stricte comme d'habitude, cuves de transport des raisins à l'ombre et peu remplies pour éviter la formation de jus et la macération, égrappage soigné, léger sulfitage à l'égrappage (l'an dernier je ne l'ai pas fait) et surtout, incorporation d'une vingtaine de litres de jus en fermentation pour que la fermentation démarre au plus vite et sur de bonnes bases (j'avais récolté quelques grappes lundi pour permettre ceci).

    Nous allons continuer les Pinot Noir demain, avec normalement des parcelles plus favorables. Nous verons ce que cela donne.
    Temps incertain pour la fin de semaine, peut-être l'une ou l'autre averse orageuse... si vous ajoutez à cela des raisins qui mûrissent très vite et la menace drosophile, cela fait assez de bonnes raisons pour continuer à récolter tous les jours. Après les Pinot Noir, nous allons sans doute faire un peu de Pinot Gris et de Gewurz, puis les Pinot Noir "F" et éventuellement un peu de Pinot Blanc. Beau programme!

    A demain
    Florian
    #78

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 17

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Bonsoir,
    Belle journée en conditions parfaites aujourd'hui. Nous avons récolté deux parcelles de Pinot Noir bien mûres. Dans certaines zones, nous avons dû trier les dégâts de drosophiles, d'autres zones étaient très belles et en tous cas la qualité globale est très bien!
    Je viens de visiter toutes mes autres parcelles ce soir, et la maturité avance bien sans que l'état des grappes ne se dégrade. Par contre il y a des risques d'orage ce week-end, dur donc de prévoir où cela va tomber... la pluie en soi ne serait pas catastrophique car les sols sont désormais bien secs. Mais si le temps est chaud, cela risque de développer de la pourriture.
    Comme il y a plusieurs parcelles bien mûres, dont l'une ou l'autres touchées par les drosophiles en Gewurz et Pinot gris, nous allons vendanger un peu de ces deux cépages demain.
    La parcelle de Pinot Noir "F" est très belle et bien mûre: nous la récolterons sans doute jeudi. Ensuite, Auxerrois, Pinot Blanc et Sylvaner seront bientôt mûrs, et pas encore trop fragiles: bien!
    Mais la meilleure nouvelle vient toujours du Riesling, qui est très très beau, et qui en plus mûrit vite, les acidités s'équilibrent doucement. On attend sereinement pour celui-ci...

    A demain

    Florian
    #79

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 17

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Bonjour,
    Et voilà encore une belle journée de vendanges! J'ai récolté les parcelles de Gewurz et Pinot Gris qui me semblaient risquer d'être dévorées par les drosophiles Suzukii. A part quelques secteurs que nous avons trié soigneusement, le niveau d'attaque était plus faible que prévu. Ouf, car ce qui n'était pas atteint est vraiment très beau, belle maturité et très sain. De beaux arômes et des jus qui se goûtent bien équilibrés.
    Voilà un beau soulagement de voir que nos vignes peu vigoureuses, avec des peaux bien solides et des grappes lâches, permettent de retarder l'avancement de ces bestioles. Mais nous restons sur le qui-vive, et nous allons continuer de récolter demain tout simplement car les maturités sont très bonnes et le temps parfait! Certes les degrés ne sont pas énormes, mais en goûtant les raisins j'ai l'impression que la maturité est quand même là, parfait!
    Nous profiterons d'une nouvelle très belle journée demain pour récolter le Pinot Noir "F".

    En cave, les fermentations avancent assez vite pour les rouges récoltés en début de semaine. Parfait pour éviter les problèmes de volatile. Nous allons stopper la macération du rosé dès demain, la couleur est top.
    Le vinificateur, lui, commence à sentir la fatigue et vous dit bonne nuit et à demain :-)

    Florian
    #80

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 19639
    • Remerciements reçus 82

    enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    ça ne va pas te rassurer Florian mais peut-être de faire sentir moins seul, car ces drosophiles semblent présents dans de nombreuses régions cette année comme c'est le cas dans le rhône sud avec les mêmes conséquences.
    Je me demande si l'humidité de l'été n'y est pas pour quelque chose?
    #81

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 8489
    • Remerciements reçus 214

    jean-luc javaux a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    ces drosophiles semblent présents dans de nombreuses régions cette année comme c'est le cas dans le rhône sud avec les mêmes conséquences.
    Je me demande si l'humidité de l'été n'y est pas pour quelque chose?


    Je ne sais pas dans le Rhône sud mais je suppose qu'en Alsace (pas trop éloignée...) l'hiver doux que l'on a eu doit être un des facteurs qui ont joué.

    jlj
    #82

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 17

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Bonsoir,
    Oui en effet aussi bien l'hiver doux que l'été humide sont évoqués pour expliquer l'importance du phénomène. Mais je pense que nous aurons tout de même ce problème dans les années à venir: c'est arrivé il y a deux ans en Allemagne "juste en face", et cela persiste avec des variation liées aux conditions de l'année.
    Mais j'ai aujourd'hui la confirmation que le mode de culture et surtout la vigueur de la vigne a aussi une influence sur l'intensité de l'attaque. On le voit très clairement en parcourant les parcelles du vignoble.
    Aujourd'hui donc, il y a eu 0.5 mms de pluie le matin, presque rien mais assez pour garder le ciel couvert et nous préserver d'une grosse chaleur l'après-midi. Pas une mauvaise opération au final... Nous avons donc comme prévu récolté notre ¨Pinot Noir "F", qui était très bien préservé. Il y avait juste des baies éparses touchées qui prennent pas mal de temps à trier mais rien de grave. Je suis très satisfait pour ne pas dire soulagé d'avoir réussi à amener ces raisins à ce niveau de maturité parfait sans qu'ils ne soient trop attaqués. Cela sent très bon au dessus de la cuve! Une parcelle qui brille par sa régularité, quels que soient les aléas.
    En fin d'après-midi, il nous reste juste assez de temps pour récolter une très belle parcelle d'Auxerrois vieilles vignes. Maturité parfaite, l'un ou l'autre grain à trier mais pas de drosophiles en vue dans les cépages blanc, ce qui nous rassure bien pour la suite. Il est en cours de pressurage et se goûte très bien aussi!
    On va tenter une sortie demain également, il y a encore quelques très beaux raisins en attente ppur lesquels il est inutile de prendre le risque d'attendre. Quelques gouttes sont anoncées mais si ce n'est pas plus ce ne sera pas gênant.
    En revanche il y aura peut être plus de pluie en fin de journée, samedi et surtout Dimanche. Ce sera donc la dernière journée de récolte cette semaine. Cela faisait plusieurs années que nous avions pas vendangé 5 jours de suite, car je préfère en général prendre le temps d'attendre les maturités parfois peu synchronisées des différentes parcelles, et cela me permet de travailler plus calemment en cave. Mais le millésime en a voulu autrement, avec ce temps radieux qui fait avancer les maturités très vite et en parallèle les drosophiles qui menacent. C'est assez éprouvant....
    Je retourne au pressoir, a demain!
    Florian
    #83

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 17

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Bonsoir,
    0.5mm de pluie la nuit dernière, puis plus rien de la journée: inespéré et parfait!
    Nous en avons donc profité au maximum avec une journée de récolte bien pleine.
    Nous avons fini l'Auxerrois Vieilles Vignes entamé la veille, avec autant de bonheur. Quelques baies déssechées, des raisins a maturité parfaite et très sains: parfait!
    Puis nous avons fini la journée en récoltant plusieurs parcelles destinées à notre cuvée de vin sans soufre "tout naturellement", que nous pourrons sans doute produire cette année à nouveau d'après ce que nous avons vu cet après-midi: des raisins très mûrs et surtout parfaitement sains! Un vrai plaisir à vendanger. Il s'agissait de cépages Pinot Blanc, Sylvaner et Auxerrois.
    Voilà pour cette semaine, les raisins mûrs et/ou fragile ont tous été récoltés, nous allons laisser l'humidité prévue ce week-end passer avec sérénité. Quelle semaine haletante, je suis lessivé... mais également satisfait, voire disons le rassuré, car on a eu très peur avec l'arrivée de cette drosophile. Finalement seule l'une ou l'autre parcelle ont nécessité pas mal de tri, le reste a très bien résisté.

    Semaine prochaine, du beau temps est prévu et je pense que nous irons assez vite récolter le reste des Gewurz qui sont bien mûrs, tout comme le reste des Pinot Gris. Nous entamerons également les Riesling.

    Pour donner également des nouvelles de la région de manière générale, c'est un peu dur car très peu de contacts avec les collègues en cette semaine très dense... en observant autour de moi, j'ai vu quelques catastrophes avec des parcelles bien atteintes par l'acétique, vendangées en catastrophe à la machine dans de très mauvaises conditions, mais j'ai aussi et surtout vu des vignerons attentifs qui ont su récolter à temps, et vendanger soigneusement à la main les parcelles qui nécessitaient un tri, même pour ceux qui vendent les raisins "au kilo": chapeau! Globalement Riesling et Sylvaner m'ont l'air les mieux réussis mais ne sont pas encore partout a maturité: la météo nous dira si nous transformerons l'essai!

    Bon week-end

    Florian
    #84

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 17

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Bonjour,
    Les "pluies du week-end" se sont finalement transformées en "légere pluie du Dimanche", belle atténuation. 6mms seulement chez nous, tombés le matin quand il ne faisait pas trop chaud. Le températures nocturnes ont bien chuté, avec un retour du temps sec hier qui va durer. Conditions de rêve! Un petit tour des vignes nous confirme que les raisins blancs tiennent parfaitement, les raisins colorés (Pinot Gris et Gewurz) sont attaqués tout doucement baie par baie par les drosophiles. Pas de quoi s'affoller mais à ne pas laisser traîner tout de même!
    Nous avons donc décidé de ne pas vendanger hier afin de laisser sécher les raisins après la petite pluie de Dimanche et de parfaire les maturités. Nous avons repris aujourd'hui avec un temps parfait, froid, sec, vent du nord, et en avons profité pour récolter l'intégralité de notre Gewurztraminer Grand Cru Frankstein. La maturité est optimale, les raisins puis le jus se goûtent très équilibrés. Il y a sur chaque grappe l'une ou l'autre baie "vinaigrée" du fait des drosophiles, cela constitue peu en quantité surtout au vu de la maturité avancée, mais cela demande un gros temps de tri. Mais la récompense est au bout car cette cuvée s'anonce vraiment superbe!
    Demain nous ferons du Pinot Gris puis du Gewurztraminer, qui sont tous deux à point. Nous allons sans doute vendanger le reste de la semaine, les maturités sont bonnes et le temps sera parfait.

    A demain
    Florian
    #85

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 17

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Bonsoir,
    Encore une belle journée aujourd'hui!
    Ce matin, récolte de Pinot Gris bien mûrs, leur jus est très équilibré.
    Cet après-midi, récolte de Gewurztraminer, là aussi rine à dire, juste au bon stade de maturité pour un bel équilibre. Quantité en légère hausse par rapport aux deux années précédentes où le Gewurz était déficitaire. Tout suit son cours simplement. Demain sans doute le Frankstein Pinot Gris et peut-être les premiers Riesling.

    Côté cave, les fermentations avaient commencé assez vite à la faveur des chaleurs de la semaine dernière. Nous avons refroidi quelques cuvées à ce moment. Les nuits sont plus fraîches cette semaine, nous ouvrons les caves la nuit pour rafraîchir, ce qui évite les drosophiles et nous donne de bonnes conditions pour des fermentations tranquilles. Tout se goûte bien pour le moment!

    Bonne soirée
    Florian
    #86

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 17

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Bonsoir,
    Journée parfaite niveau météo comme prévu, avec un bon petit vent du nord le matin qui a séché les raisins avant notre arrivée. Nous avons passé la majorité de notre journée dans le Grand Cru Frankstein pour la récolte du Pinot Gris. J'aurais bien aimé le laisser mûrir 2-3 jours de plus mais j'ai l'impression que malgré le froid les drosophiles grignottent quelques grains par jour. Nous avons dû trier quelques grains par grappe, à nouveau rien de terrible niveau perte de quantité et de qualité, mais un travail fastidieux. Le jus se goûte bien équilibré mais manque peut-être un poil de densité. Nous verrons après fermentation comment il se présente!
    En fin de journée, récolte de nos premiers Riesling d'entrée de gamme: bordure de forêt ou secteurs vigoureux qui n'arriveront pas au niveau souhaité pour nos vins de terroir. Malgré ce manque de profondeur, la maturité est très belle, l'état sanitaire parfait et les arômes bien expressif. On a hâte de récolter les beaux terroirs de Riesling qui seront sans doute somptueux!

    Florian
    #87

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 17

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Bonsoir!
    Toujours des très belles conditions sèches dès le matin, frais puis soleil. On ne s'en lasse pas!
    On file récolter une parcelle de Gewurztraminer sur sols gréso-volcanique (cuvée de l'Ours). Les raisins ont très bon goût, sont parfaitement mûrs bien que les degrés soient assez faibles. C'est vraiment caractéristique de l'année. Ici, les drosophiles ont attaqué également, toujours en proportion assez faible mais cela n'en finit pas de nous retarder. Le rendement est classique. Dur à vendanger mais beau résultat!
    Changement de style ensuite avec notre premiere parcelle de Riesling Terroir de l'année: les raisins sont a maturité parfaite, en limite de surmaturité. Belle acidité mûre et aboutie, beaux arômes, et extrêmement facile à récolter. Aucune trace de pourriture et les drosophiles n'attaquent pas les blancs. Génial! Le pressurage est en cours et le jus est vraiment bon!
    Demain nous allons récolter les derniers raisins de notre cuvée sans soufre, le Sylvaner et sans doute ensuite continuer ce beau riesling terroir.

    Bonne soirée
    Florian
    #88

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 17

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Bonsoir,
    Toujours des conditions excellentes quoi qu'un peu chaudes dans l'après-midi.
    La récolte va beaucoup plus vite dans les blancs, aucun tri à faire car les raisins sont absolument parfaits. Nous avons comme prévu récolté un peu d'Auxerrois, Sylvaner et Pinot Gris pour notre cuvée sans soufre. Le raisin très sain sera propice à cette vinification. Ca commence bien!
    Puis nous avons récolté notre Sylvaner classque qui est très mûr. Il est temps de venir le récolter, il allait verser dans la surmaturité. Nous arrivons à temps pour avoir un bel équilibre sec et mûr.
    De même pour la suite de notre Riesling Dambach La Ville: très mûr mais une acidité préservée. Je sens que certaines parcelles de Riesling vont basculer vers la surmaturité facilement et vite, il y a une très belle occasion pour un Riesling vendanges tardives. Mais ce n'est pas le but ici, ou nous cherchons des maturités très abouties mais sans surmaturité pour garder la belle finesse du granit et l'acidité. C'est chose faite pour cette parcelle, et nous récolterons les suivantes dès le début de semaine prochaine.

    Demain nous allons séparer le Pinot Noir F, toujours en macération, de ses baies. Il se goûte très bien, salin avec des tanins de qualité. Je pense que le moment est bon pour stopper la macération. Nous allons le placer dans le foudre où il passera le reste de son élevage.

    Bonne soirée
    Florian.
    #89

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 17

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Bonjour,
    Nous entamons la semaine de la même façon que nous avons terminé la précédente: beau temps! Nous avons récolté aujourd'hui les derniers raisins pour notre Riesling Dambach La Ville, issu des terroirs granitiques surplombant le village. Maturité optimale, état sanitaire absolument parfait. Seul bémol, un rendement assez faible. Le Riesling a mal fleuri ce printemps... on ne peut pas tout avoir!

    La fin des vendanges approche, nous récolterons demain nos derniers Gewurztraminer et un peu de Rielsing générique. Il risque de tomber quelques gouttes Mardi soir ou Mercredi et je trouve que le Riesling Grand Cru Frankstein a encore besoin d'un peu de maturation. La fin de semaine sera très clémente: nous en profitons donc pour le laisser mûrir jusque là.

    A demain
    Florian
    #90

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120
    Temps de génération de la page : 0.251 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 45
    • Utilisateurs hors-ligne: 20,764
    • Invités: 1,095

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.