Publicité slide

    normal Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 16

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Bonsoir,
    Nous avons eu raison de prévoir de vendanger aujourd'hui en dernière minute: les raisins étaient superbes! Les maturités avancent vite (d'où notre volonté de récolter aujourd'hui), bonne nouvelle, mais du coup il ne faut pas se laisser déborder.
    Nous avons récolté le reste de nos rouges, tout simplement.
    Le Pinot Noir Dambach La Ville est très élégant et concentré, bien que réduit en quantité par le mildiou, et mention spéciale pour le Pinot Noir "F", issu du terroir Frankstein: cette vieille vigne bien ancré dans son sol vivant a traversé les encombres sans coup férir: pas de mildiou, pas d'excès d'eau, pas de manque d'eau début Septembre: elle nous livre une maturité complète, une belle structure, de la dentelle. Grand vin en vue!

    Nous allons patienter un peu avant les prochaines récoltes, ce sera pour mardi. Les Pinot Gris Grand Cru ainsi que les Auxerrois manquent d'un tout petit peu de maturité, ils devraient être au top mardi. On profitera du lundi pour bien observer chacune des parcelles et choisir la date de récolte avec une précision extrême (au jour près).

    A bientôt!
    Florian

    P.S: au fait, vous pouvez voir des photos des raisins sur mon profil Facebook, demandez-moi en ami.
    #211

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 16

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Bonjour,

    Nous avons commencé la journée par notre Sylvaner classique, qui se montre bien équilibré, croquant et complexe. Très belle densité pour un Sylvaner de caractère.

    Puis nous avons récolté plusieurs parcelles pour notre assemblage "tout naturellement", que nous vinifions sans sulfites ni autres additifs. Ce sont des parcelles en terroir limoneux, dont le côté gourmand et juteux ressort très bien avec ce type de vinification. Nous sélectionnons donc les parcelles en fonction de leur terroir plutôt que cépage, ce qui nous donne au final un assemblage à majorité Sylvaner, avec de l'Auxerrois et du Pinot Blanc. Ces cépages, provenant de vignes à petit rendement et avec des sols vivants nous offrent une belle structure, car bien sûr il est nécessaire que les raisins soient extrêmement sains et bien structurés pour obtenir une cuvée qui tienne bien dans le temps, et qui exprime bien son fruit, de manière pure et détendue. Nous réalisons un tri pour les quelques baies qui n'étaient pas saines, une jeune vigne d'Auxerrois a demandé plus de vigilance mais les autres étaient parfaitement saines. Le jus se goûte mûr, avec une belle acidité, et déjà de beaux arômes. A suivre!
    Demain nous vendangerons nos vieilles vignes d'Auxerrois ainsi qu'une partie précoce de notre Pinot Gris Frankstein. Nous patienterons sans doute un peu ensuite, a confirmer selon l'évolution des maturités et de la météo. Les Riesling, qui étaient très en retard, mûrissent vite: à surveiller, peut être une ou deux parcelles déjà cette semaine!

    A bientôt
    Florian
    #212

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 16

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Bonsoir,
    Les journées se suivent et se ressemblent, pour notre plus grand bonheur!
    Des conditions de récoltes parfaites, fraîches la nuit et bien sèches: il n'y a qu'à choisir la date optimale pour chaque parcelle, ce que nous avons plutôt bien réussi jusqu'à présent!
    Nous avons commencé avec nos vieilles vignes d'Auxerrois, au lieu-dit Kalkstal. Les raisins étaient très dorés, parfaitement mûrs, et on commence à observer des baies passerillées qui apporteront la touche de fruits exotiques que nous affectionnons sur cette cuvée. Pas trop en proportion, ce qui permet de garder une belle acidité et équilibre: le jus est très gourmand!
    Puis nous avons récolté une première partie de notre Pinot Gris Grand Cru Frankstein. Cela peut paraître surprenant de récolter un Grand Cru aussi tôt, mais ce terroir est très précoce et la maturité est parfaitement aboutie. Il y a déjà une grande complexité dans le jus, avec une structure prometteuse. Le taux de sucre limité malgré la maturité très haute (grâce aux équilibres de vigne) nous permettent d'envisager une vinification en sec.

    Un mot sur le pressurage: les maturités abouties se traduisent par des peaux très fines et un jus qui colle peu aux pépins et aux peaux: cela facilite cette opération que nous pouvons rendre très douce. Nous prenons notre temps, pour presser sans violence mais en extrayant tout de même l'ensemble de la complexité de la baie. Pour vous donner une idée, 80% des jus de ce Frankstein se sont écoulés avec une pression de 0.1 bar. Vous imaginez, c'est presque rien, mais ça a pris deux heures. Il reste un peu plus de trois heures pour extraire en douceur les jus qui sont autour des pépins et des peaux, mais sans abîmer ces deux éléments pour ne pas perdre la finesse aromatique.

    Nous ferons une pause demain comme prévu, pour récolter quelques parcelles vendredi avant une nouvelle pause.

    A bientôt!

    Florian
    #213

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 16

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Bonsoir,
    Comme prévu, nous avons récolté ce matin le reste de nos Pinot Gris Grand Cru Frankstein. Nous avions laissé une partie de parcelle qui était un peu moins mûre, les deux journées supplémentaire l'ont amenée à maturité parfaite. Miam!
    Nous avons acheté une petite parcelle supplémentaire en Pinot Gris Grand Cru, qui n'était donc pas cultivée en bio: comme elle est attenante à la nôtre, la comparaison est intéressante. Les raisins sont bien mûrs, bien sains: c'est déjà bien, l'ancien propriétaire n'a pas abusé des engrais etc! Mais à la dégustation les baies sont moins complexes et abouties, et ce malgré un taux de sucre plus important! Encore un bel exemple que les équilibres du sol et de la vigne amènent l'équilibre des vins! Nous vinifierons cette cuvée séparément car elle ne peut pas prétendre au label bio (il faut 3 ans!) et vu le taux de sucre nous laisserons un peu de sucre résiduel, contrairement à "notre" cuvée.

    Puis nous avons récolté nos premiers Riesling, pour notre cuvée Dambach La Ville. Toutes nos parcelles ne sont pas encore à maturité, mais deux d'entre elles étaient à point: nous avons donc préféré les récolter avant les pluies prévues demain. La plus précoce était parfaite, la seconde tout juste, nous n'avons donc récolté que les meilleurs ceps et laissé le restant pour la semaine prochaine.
    Nous allons faire quelques jours de pause car ni les autres parcelles de Riesling, ni les parcelles de Gewurz ne sont abouties. Comme la brève pluie prévue demain fera place à un temps froid et sec la semaine prochaine, nous aurons tout le loisir d'attendre le moment parfait pour chaque parcelle. Nous sommes confiants, et allons observer l'évolution lundi pour décider de la suite du programme.
    Pendant ce temps, ce sera travail de cave et suivi des fermentations des premiers jus. Pour l'instant, tout se passe très bien. Les fermentations démarrent rapidement mais sans accélérer ou chauffer de trop: aucune intervention à faire pour nous, le top!
    Le Pinot Noir Dambach La Ville arrive presque au terme de sa macération, nous l'égoutterons sans doute lundi, à confirmer selon la dégustation!

    Bon week-end!

    Florian
    #214

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 16

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Bonsoir,
    Après avoir profité quelques jours de plus de ce temps froid et sec, autant dire idéal, plusieurs parcelles sont à leur optimum de maturité. Nous avons donc récolté aujourd'hui une parcelle de Gewurz classique. Les raisins bien mûrs et qui plus est nombreux font notre bonheur! Bel équilibre, belle complexité, parfait!
    Puis nous avons récolté notre Pinot Gris lieu-dit Blettig, sur sol limoneux. Une parcelle qui donne toujours un vin plus riche que sur nos terroirs de granit. On est en limite de surmaturité, certaines baies commencent juste à passeriller et l'ensemble reste très sain et avec une belle acidité. Les arômes sont exotiques et complexes.
    L'après midi nous avons récolté une parcelle de Riesling sur terroir granitique pour notre cuvée Dambach La Ville: des raisins bien mûrs, concentrés, très élégants, avec une acidité ciselée, équilibre parfait: très très beau! Pas de tri nécessaire!
    Nous continuerons demain avec ces Riesling Dambach La Ville puis Gewurz Dambach La Ville.

    A bientôt!
    Florian
    #215

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 16

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Bonsoir,

    Exactement comme prévu: de très beaux raisins de Riesling, toujours sur nos terroirs "Dambach La Ville" (coteaux granitiques exposés est). On atteint un niveau de finesse superbe, sans pour autant manquer de densité de structure: exactement ce que nous cherchons. Il nous reste encore une parcelle pour compléter cette cuvée, mais elle a besoin de mûrir encore un peu. Milieu de semaine prochaine sans doute.

    Puis nous avons récolté nos vignes de Gewurz au lieu-dit Lanzenberg, une partie jeune, et une très vieille vigne. Les arômes sont très beaux et typiques du lieu, complexes et aériens. Les raisins sont très sains mis à part une baie de ci de là atteinte par de la pourriture acide. Nous avons vendangé un peu plus doucement pour éliminer ces baies soigneusement, nous sommes très pointilleux sur cela malgré la proportion extrêmement faible de ces baies. Ces raisins aussi sont pour la cuvée Dambach La Ville. Il nous en reste une partie, que nous laissons mûrir quelques jours de plus.

    Vous l'aurez compris nous ne vendangerons pas demain, les autres parcelles ont besoin d'un poil de maturité en plus, qui sera atteint Lundi.

    Bon week-end!

    Florian
    #216

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 16

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Bonsoir,
    Les trois jours de maturité supplémentaires nous permettent d'atteindre des niveaux de maturité parfaits sur ces parcelles aussi! C'était aujourd'hui au tour du Riesling Grand Cru Frankstein d'être vendangé, une de nos deux parcelles pour le moment. Les raisins sont très petits dans cette vieille vigne, bien concentrés, avec une acidité droite et des arômes purs et complexes: grand! Les pépins sont bruns, les peaux fines, les acidité à point: un vrai aboutissement.

    Puis nous avons vendangé nos deux dernières parcelles de Gewurz Dambach La Ville, aux arômes déjà très agréables avec une belle fraîcheur.

    Puis nous avons entamé nos Gewurz Grand Cru Frankstein, où une partie des baies commencent à passeriller (déssèchement), ce qui montre que nous sommes au maximum de la maturité et que nous allons basculer vers la surmaturité: le moment parfait pour récolter ce grand vin de terroir complexe, riche et arômatique, avec une droiture superbe. Tout en subtilité, belle expression du Frankstein. Génial!

    Comme la météo reste au beau, profitons-en pour faire une nouvelle pause et laisser les derniers Riesling et Gewurz peaufiner leur maturité. Suite en seconde partie de semaine...voir peut être plus tard si nous décidons de tenter une vendange tardive de Gewurz! A suivre...

    Florian
    #217

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1090
    • Remerciements reçus 53

    jclqu a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Merci,Florian. (tu)

    JC
    LPV Lutèce
    #218

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3369
    • Remerciements reçus 230

    LADIDE78 a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    +1

    didier:)-D

    Mal- voyant depuis 26 ans et passionné de vins comme vous tous
    #219

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 16

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Merci!

    Nouvelle journée de vendange avec une météo toujours aussi belle!
    Nous avons débuté par une petite parcelle de Riesling sur le bas des coteaux, avec des sols limoneux, qui composera notre Riesling classique. De très beaux raisins, petits, aérés et bien mûrs. Il aura moins de longueur que nos vins de terroir mais autant de maturité, de pureté et de fruit!

    Puis nous sommes montés sur le coteau du Lanzenberg, sur des sables et cailloux granitiques, pour une autre parcelle de Riesling qui est la dernière pour notre "Dambach La Ville". Très élégant, droit, juste au bon stade de maturité!

    Encore une petite parcelle de Riesling, cette fois dans l'aire du Grand Cru Frankstein, pour des raisins qui ont mûri lentement, tranquillement, sans subir les aléas climatiques pour nous offrir des raisins au fruité pur et à la structure déjà bien présente. Parfait!

    Et pour finir la journée, notre parcelle de Gewurz sur le terroir gréso-volcanique du Bungertal à Nothalten: terroir au caractère bien trempé que nous vinifions en sec depuis l'an dernier, pour bien exprimer sa forte mâche. Cette année, nous trouvions les raisins bien mûrs, équilibrés, mais manquant justement un peu de cette tannicité qui caractérise le lieu. Nous avons donc décidé de faire une légère macération. Nous avons foulé les raisins pour libérer un peu de jus et permettre un bon contact avec la peau, et nous verrons à quel moment nous déciderons de presser en fonction de l'évolution du goût. Une nouvelle expérience qui, je l'avoue, nous rend impatients car on a l'impression que ce sera beau!

    Il ne reste donc qu'une journée de vendange que nous scinderons peut être en deux selon l'évolution des maturités. Dans tous les cas ce ne sera plus pour cette semaine.

    A bientôt!
    Florian
    #220

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 16

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Et un petit passage à la TV pour le WE :-) Discussions sur les sols, les vendanges, les vinifications, la biodiversité. Avec une interview de mes parents en alsacien sous-titré, pour ceux qui veulent des cours ;-)

    france3-regions.fran...

    Bon visionnage
    Florian
    #221

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 16

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Et voilà, dernier jour de vendange aujourd'hui!
    Nous avons flirté avec la météo pour terminer sous les toutes premières gouttes, avant que des averses plus importantes ne viennent en soirée. Nos derniers raisins étant parfaitement mûrs, il n'y avait aucune raison de les laisser se mouiller, nousvoulions donc les cueillir avant la pluie: objectif atteint.

    Nous avons commencé la journée par notre dernière parcelle de Riesling Dambach, il nous restait juste une petite partie, les raisins sont extrêmement mûrs et encore parfaitement sains! Superbe.
    Puis nous avons récolté nos Riesling Vieilles Vigne, juste à côté du village. Nous les avons récolté en légère surmaturité, des baies brunes et desséchées apporteront une note d'exotisme. L'acidité est belle et donnera l'équilibre au vin.

    Nous avons ensuite récolté la seconde partie de notre Gewurz Grand Cru Frankstein. Les arômes sont complexes, la richesse excellente et la structure acide très typée Frankstein. Tout en dentelle!
    Sur cette même parcelle, nous avons isolé certaines grappes qui étaient déjà en surmaturité, avec une forte présence de passerillage, dans l'idée de produire une vendange tardive. Le jus se goûte plus moelleux et confit.

    Pour remercier l'équipe, malgré la journée chargée et stressante, nous avons mangé un bon couscous et pris le temps de prendre l'apéro le soir avec de belles bouteilles... une récompense méritée pour notre belle équipe! Ces moments de convivialité font partie des vendanges!

    Et voilà des vendanges que nous avons pu faire durer tranquillement grâce à la belle météo, ce qui nous a permis de récolter chaque parcelle au moment idéal. Un vrai plaisir et cela nous donne des excellents potentiels qualitatifs. Les volumes sont plus élevés que ce que nous avons craint, ce qui ajoute à la satisfaction: nous avions l'impression, en été et au printemps, que nous avions travaillé le double pour moitié moins.... finalement les efforts sont récompensés, cela fait d'autant plus plaisir. Quel millésime encore!

    Je reviendrai vers vous pour continuer à vous expliquer l'évolution des vins en cave et mes analyses à froid sur le millésime.

    Florian
    #222

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2942
    • Remerciements reçus 1

    Jean-Marie Cade a répondu au sujet : Re: Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    C'est très agréable de lire les commentaires d'un vigneron heureux à la fin des vendanges !

    B)

    Jean-Marie
    #223

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 16

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Bonjour,
    Cela fait un moment, depuis la coupure LPV, que je n'avais pas repris le temps d'écrire: me revoilà!
    Beaucoup de choses se sont passées depuis, avec une fin d'année riche en rencontres autour de nos vins avec quelques salons, livraisons, dégustations.
    En cave, les fermentations ont été plus rapides qu'à l'habitude, presque tous les vins ont déjà terminé leurs sucres. Les potentiels se révèlent sous un beau jour actuellement, on commence à gagner en pureté arômatique, et la trame du vin est déjà bien perceptible. Les matières sont plus denses que prévues, avec des mâches et des salinités au delà de nos attentes. Les équilibres sont beaux également. Petite difficulté, il en faut bien une, une cuve de Gewurz qui n'a pas l'air de vouloir stopper sa fermentation.... on risque de se retrouver avec un vin plus sec que prévu, malgré le froid qui joue en nôtre faveur. Bref, vous avez compris que ce point ne gâche en rien notre optimisme, une satisfaction surtout au vu de la complexité du millésime! Nous allons embouteiller quelques cuvées avec un mois et demi d'avance par rapport à nos habitudes, les fermentations plus rapides nous amenant à nous adapter au millésime, tout simplement! Ce sera pour mi-fin avril.
    Côté vigne, les gelées nous font plaisir. Nous avons débuté la taille début Janvier -seule l'une ou l'autre petite parcelles avaient été faites en Décembre, mais nous préférons retarder les travaux au maximum pour respecter les cycles de la vigne. Les conditions sont parfois compliquées (l'autre jour, la météo donnait -11° en réel, pour -23 en ressenti...), mais nous profitons des coteaux les mieux exposés pour nous réchauffer ces jours là. En espérant que ces gelées auront un impact positif sur les écosystèmes.
    A bientôt!
    Florian
    #224

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 35
    • Remerciements reçus 9

    Jullux a répondu au sujet : Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Bonjour Florian,
    Tu ne peux / veux pas arrêter artificiellement la fermentation de ta cuve de Gewurz ?
    je passerai avec plaisir déguster tes vins au salon des VI de Strasbourg
    A bientôt,
    Jullux
    #225

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 16

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Bonjour,
    Quand il ne s'arrête pas naturellement ou avec juste du froid et un/des soutirages, il ne reste plus que deux solutions: sulfitage massif ou filtration très serrée (et donc dépouillante). Choix compliqué donc, mais dans la mesure ou il a tout de même ralenti, je préfère attendre un peu, quitte à perdre encore un peu de sucre, pour pouvoir envisager une intervention moins dommageable pour le vin...
    Au plaisir de te voir à Strasbourg!

    Florian
    #226

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 16

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Bonjour,
    Bel après-midi printanier pour vous écrire quelques nouvelles! L'hiver a été très gris et froid, puis les dernières semaines nous avons eu la pluie qui nous faisait défaut jusque là: cela démarre plutôt bien!
    Nous avons fini les travaux de taille cette semaine. Nous sommes en plein arcage. Les travaux sont donc à jour, j'en profite pour réaliser quelques projets, dont un sur l'aboutissement d'un long processus qui nous permet aujourd'hui de nous passer presque totalement de tracteur, afin d'éviter les tassements de sol. Depuis des années, nous avons éliminé un a un chaque travail mécanisé pour remplacer par du travail manuel, plus qualitatif et moins dommageable pour les sols. J'ai investi dans un quad et conçu et fabriqué du matériel pour réaliser le transport des raisins dans les rangées ainsi que les traitements. Voir photoreportage www.facebook.com/flo... . Nous reste le travail du sol que nous avons réduit à sa plus simple expression. Nous espérons ainsi continuer à exprimer et respecter de mieux en mieux nos terroirs.
    Je suis en préparation du matériel pour le travail du sol qui interviendra dès que les conditions de sol seront optimales.

    Une partie des vins arrive comme prévu à la fin de la phase d'élevage. Ils se goûtent très bien, certains seront soutirés à l'air, d'autres légèrement filtrés d'ici à la fin du mois, selon les besoins de chaque cuvée. Ils seront ainsi prêts à être embouteillés, ce sera pour mi-avril.
    D'autres vins continuent tranquillement leur fermentation et/ou leur élevage.

    A bientôt!
    Florian
    #227
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: LADIDE78, jclqu

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3369
    • Remerciements reçus 230

    LADIDE78 a répondu au sujet : Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Merci Fiorian , pour toutes ces infos , genial l idée du quad
    Didier

    Mal- voyant depuis 26 ans et passionné de vins comme vous tous
    #228

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17456
    • Remerciements reçus 200

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Florian,

    j'ai vu des vidéos de taille chez vous en guyot double.
    J'ai vu des tailles de riesling en Allemagne en guyot simple.
    Dans notre région slovène, c'est également du guyot simple.
    Comment se fait le choix ?

    Jérôme Pérez
    #229

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 16

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Bonjour Jérôme,
    Il s'agit d'une différence de nombre de bourgeons que l'on souhaite laisser et d'équilibre du pied.
    C'est le nombre de baguettes et le nombre de bourgeons qu'elles comportent (selon la longueur à laquelle on les coupe) qui va déterminer la quantité de raisins que la vigne va porter. Plusieurs critères entrent en jeu dans ce choix, notamment l'objectif de rendement, la vigueur de la vigne (et donc ce qu'elle peut "supporter"). Chez nous par exemple, on choisit plutôt en fonction de la vigueur de chaque pied, et cela nous mène généralement à laisser entre 10 et 18 yeux (bourgeons). Un nombre d'yeux plutôt faible pour nos cépages et notre climat, que nous pourrions donc dans de nombreux cas faire porter sur une seule baguette, ce qui serait plus simple à effectuer. Mais je trouve que la répartition sur le cep est meilleure en laissant deux petites qu'une grande baguette, raison pour laquelle malgré une taille courte, nous laissons deux baguettes.
    Un autre critère est la densité de plantation: avec moitié moins de pieds par hectare, on laisse généralement plus d'yeux par pieds.... je plante généralement environ 6500 pieds/ha, mais j'ai par exemple fait une parcelle à 11 000 pieds/ha, et la taille du coup en guyot simple, avec environ 8 yeux/pied... qui laisse le même nombre d'yeux/ha que sur une plantation à 5500 pieds/ha avec 16yeux/ceps! Mais avec ne meilleure répartition racinaire....
    Florian
    #230
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, LADIDE78, Agnès C, david84

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17456
    • Remerciements reçus 200

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    merci.
    chez nous (nord de la Slovénie), le choix a été fait sur guyot simple avec 10 yeux et sans doute des vendanges en vert fin août.
    Mais le terroir est totalement différent.

    Jérôme Pérez
    #231

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17456
    • Remerciements reçus 200

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    LPV est fantastique !

    je viens de recevoir à la maison un ouvrage qui traite de la taille guyot !
    Simonit M. - sept 2016 - Guide pratique de la taille Guyot - Edition France Agricole - 327 pages

    Jérôme Pérez
    #232

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 81734
    • Remerciements reçus 830

    oliv a répondu au sujet : Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Jérôme Pérez écrit: LPV est fantastique !

    je viens de recevoir à la maison un ouvrage qui traite de la taille guyot !
    Simonit M. - sept 2016 - Guide pratique de la taille Guyot - Edition France Agricole - 327 pages


    :) (tu)

    lapassionduvin.com/f...
    #233

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 647
    • Remerciements reçus 16

    Florian Beck-Hartweg a répondu au sujet : Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Bonjour,
    Le beau mois de Mars a précipité le départ des bourgeons, qui nous ont exposé aux risques de gelées, et, comme vous avez pu le voir dans différents médias, cela n'a pas loupé. L'Alsace a été touchée à des degrés divers, selon les situations et expositions. C'est surtout les vignes plates, en sortie de vallée, qui ont souffert, certains secteurs à 100% de dégâts. Heureusement pour moi, presque toutes nos vignes sont en coteau, les dégâts sont donc limités, bien qu'une parcelle de coteau ait subi un peu, fait extrêmement rare. C'est toujours embêtant mais je n'oserai me plaindre au vu de ce que certains collègues ont perdu, ici ou ailleurs. Courage à eux... ces phénomènes extrêmes se multiplient décidément, nous pouvons avoir des moyens pour en éviter certains, pour le gel pas grand chose à faire....
    Depuis, de la pluie puis du soleil ont permis aux parcelles non atteintes de pousser de manière plus active. Le temps semble incertain pour les prochains temps, mais à priori plus de gel possible.
    Les sols sont travaillés, les jeunes pieds piochés, et nous avons remplacé les pieds morts dans les vieilles parcelles. Du bon travail effectué, en prenant le temps de tout faire de manière précise.
    Le travail du sol de certaines vieilles parcelles a été fait au cheval pour la première fois cette année. Ces vignes non mécanisables nous posent un défi pour obtenir un entretien du sol adéquat, nous avons testé certains outils au cheval, pour aérer les sols sans bouleverser la structure. Cela nous semble prometteur, nous allons poursuivre les essais et observer les résultats.
    Nous commençons le travail en vert, notamment l'ébourgeonnage qui permet de sélectionner les pousses que nous allons conserver, et éliminer le surplus qui créerait des déséquilibres dans le feuillage futur. Travail long mais important! (en vidéo ici:
    )
    A bientôt!
    Florian

    A bientôt
    Florian
    #234
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, Vougeot, enzo daviolo, LADIDE78, tonioaja, Agnès C, jclqu, the_ej

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 81734
    • Remerciements reçus 830

    oliv a répondu au sujet : Florian Beck-Hartweg, vigneron en Alsace, au fil de sa passion...

    Florian,
    Va falloir venir nous détailler cette technique (qui devrait faire un malheur en Australie...) ! :woohoo:

    www.facebook.com/Fac...
    #235

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120
    Temps de génération de la page : 0.366 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 43
    • Utilisateurs hors-ligne: 20,654
    • Invités: 1,036

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.