Publicité slide

    normal Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    • Messages : 270
    • Remerciements reçus 1

    Modat Philippe a répondu au sujet : Re: Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    Des oies, des poules, des vaches pour d'autres.
    Chacun cherche sa voie pour apporter naturellement de l'engrais dans ses vignes.
    Si j'avais eu le choix j’aurai pris des vaches, pour la bouse, à mon sens meilleure comme engrais que les petites crotte de brebis et plus en accord avec les principes biod.
    Mais il faut une structure plus importante, une étable un suivi vétérinaire plus important. Les brebis c'est plus rustiques et donc plus simple à gérer pour un non berger.
    Pour les fromages du domaine Modat il faudra attendre B)

    Quand tout le monde est d'accord, c'est que personne n'a beaucoup réfléchi.
    Philippe Modat, vigneron en Roussillon.
    #151

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1750
    • Remerciements reçus 26

    daniel popp a répondu au sujet : Re: Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    "Pour les fromages du domaine Modat il faudra attendre B)" ...que Philippe soit déchargé de sa mission par Cat et les boys d'aller piocher des plateaux de fromages d'anthologie chez Barthélémy !! Choix difficile assez réussi Vendredi dernier avec l'aide d'Oliv, sur deux Vouvray demi sec (Clos du Bourg 96, Foreau 88).
    A suivre...[size=x-small]just a teaser for Philippe[/size] ;)
    #152

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1929
    • Remerciements reçus 0

    Hervé Bizeul a répondu au sujet : Re: Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    Philippe, soyons sérieux : laisser croire (ou penser) que les déjections de 4 brebis sur 30 hectares auraient un impact au niveau de l'amendement, c'est soit être totalement ignorant des bases de l'agronomie, soit mentir.

    On parle de 1 kg/M2 en amendement de fond, soit 10t/hectare et 3 tonne/ha en amendement d'entretien, tous les deux ou trois ans. Et de fumier mature de bergerie, c'est à dire paillé, la paille étant aussi (voir plus) importante que l'azote. Là, tu vas voir ta vigne revivre, tes jus s'équilibrer, de nouveaux bois de taille et 15 % de plus de rendement, juste ce qu'il faut. Un feuillage luisant, une meilleure résistance naturelle aux maladies. Visible pour le plus aveugle des vignerons.

    En plus, les brebis ne mangent que les annuelles pas les vivaces. Hors notre problème, ici, ce sont les vivaces, les unules visqueuses ou les séneçons du cap, etc. Et, ça, elle sont pas prête d'y toucher. Dis que tu te fait plaisir en laissant parler ton côté Marie-Antoinette, prend une houlette en logo, mais ne pense pas cela aura le moindre effet sur le rendement. Désolé.

    On a d'ailleurs là un problème intéressant qui est une des trois ou quatre raisons qui ne font pas me presser de demander un label bio tout de suite : un beau fumier de petit producteur de montagne, c'est 300 euros/hectare épandu (en fait, on paye juste le transport et l'épandage). Le même "labéilsé" c'est 2,5 à 5 fois plus cher ! Et il est rare. Et donc, le fumier normal ne trouve pas preneur. Débile. Et les producteurs bio emploit des granulés de matière organique travaillés par l'industrie.

    On voit là exactement le problème : d'après Steiner, chaque méso-région doit utiliser du local. Nous, ce serait donc le fumier du Conflant, proche, d'un producteur super sérieux qui travaille en raisonné, vend sa viande et n'a rien d'un fou des anti-biotiques.

    Mais voilà, pour un beau label sur la bouteille, impossible.

    Quand le label empêche de suivre la raison, la nature, l'instinct et le dogme même, on est au cœur du paradoxe actuel.

    étalement débile.
    #153

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1929
    • Remerciements reçus 0

    Hervé Bizeul a répondu au sujet : Re: Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    Tu devrais aller voir les frères Barral, en fait, qui me semblent les plus avancés dans cette voie :

    agriculture.gouv.fr/...

    A ma connaissants, c'est le seul qui va au bout. Avec conviction et sans bruit. Il parle de bon sens et il le suivent jusqu'à la forge...

    www.dailymotion.com/...

    Un temps de pause un dimanche soir. Il y a une autre vidéo où ils finissent à faire griller des bestioles dans la cheminée, superbe...

    Respect et humilité.
    #154

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 270
    • Remerciements reçus 1

    Modat Philippe a répondu au sujet : Re: Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    Le 31/1/2014 j'écrivais : " je n'imagine pas que les (4) brebis suffiront, sauf à avoir un troupeau important.
    Nous allons commencer très modestement pour nous faire la main avec 4 brebis pleines que nous installerons sur la vigne la plus en pente du domaine
    "

    Je ne cherche évidemment à tromper personne.
    J'ai bien écris aussi plus haut qu'il s'agissait d'une expérience.

    Pour être plus précis, ces 4 brebis pleines (donc 8 bientôt si tout se passe bien) seront positionnées sur une vigne en pente de 0,80 ha que nous ne pouvons même pas travailler au chenillard.
    J’ai bien conscience que 4 ou 8 brebis ne peuvent apporter de l’engrais suffisant pour mes 24 ha de vignes.

    D’ailleurs cela me donne l’occasion de dire que j’ai commandé 48 tonnes d’engrais un peu composté pour mars et juin(c’est un scoop que je donne la aussi en avance(:P)), engrais bio local et qui va de ce fait bénéficier de petites subventions, ce qui ramènera son cout à 250 euros ha. En biod ou pas, il faut ne pas oublier d’être gestionnaire et ne pas dépenser l’argent que je n’ai pas. :)o

    Ces 48 tonnes seront épandues, pour 24 tonnes sur 1.50 ha de vieilles vignes et pour 24 autres sur une lande de plus d’un ha en vue de la préparation d’une plantation de pinot noir…..:P (c’est une blague).
    Bien sûr, j’ai déjà épandu cet hiver, pour la troisième année consécutive, les doses nécessaires de granulés bio (MV100 pour les spécialistes).

    Ouf, j’espère avoir été assez précis et que tout le monde a compris car j’ai un très bon film à regarder ce soir et je compte bien avoir le temps de finir l’excellente btles de vieilles vignes 2004 du clos des fées, commencée hier soir, avec mon plateau télé.

    Quand tout le monde est d'accord, c'est que personne n'a beaucoup réfléchi.
    Philippe Modat, vigneron en Roussillon.
    #155

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4339
    • Remerciements reçus 6

    o_g a répondu au sujet : Re: Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    Je pense que tu as ete clair, Philippe. Merci en tous cas pour ces precisions.

    Olivier
    #156

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1929
    • Remerciements reçus 0

    Hervé Bizeul a répondu au sujet : Re: Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    Ah, voilà une nouvelle qu'elle est bonne ! Je ne savais pas que le fumier bio local était subventionné !

    Beau programme d'amendement, tu vas voir la différence.

    Regarde quand même le film, c'est ce dont tous les vignerons rêvent...
    #157

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 500
    • Remerciements reçus 0

    pierre-alain benoit a répondu au sujet : Re: Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    Bonsoir,
    Les brebis sont des animaux peureux et jamais en peine de conneries (on les retrouve sur la route, au fond du puit, dans la rivière...). Elles aiment tout particulièrement les chiens...
    Bonne chance
    Pierre-Alain Benoit
    #158

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 270
    • Remerciements reçus 1

    Modat Philippe a répondu au sujet : Re: Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    Je connais les vins de Baral que j’ai regoûté à Verchant récemment. Je connais aussi sa réputation et surtout sa façon de travailler qui m’intéresse, mais qui est commune à beaucoup de vigneron biod. Sauf que son terroir n’est pas le mien et que je ne peux, ni ne veux copier, gardant ma propre voie, avec mes moyens ou plutôt mon manque de moyens techniques.
    Je n’ai pas de forge et il n’est pas prévu d’en installer une au domaine. Je travaille pourtant déjà avec un forgeron qui me prépare des petites pioches sur mesure. Il arrivera je suis sûr à nous trouver des solutions le moment venu quand nous aurons des besoins particuliers.

    Baral ne me fait donc pas rêver. Et j'écris cela avec modestieB). C’est simplement un excellent vigneron biod et excellent vigneron tout court d’ailleurs. Mais chacun sa voie.

    Je réécris que je n’aurais pas de vache car je ne dispose pas d’étable, ni de connaissance en élevage. Mais je vais tenter de commencer à apprendre avec quelques brebis….Il parait que c’est plus simple:D.

    A suivre.

    Quand tout le monde est d'accord, c'est que personne n'a beaucoup réfléchi.
    Philippe Modat, vigneron en Roussillon.
    #159

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14748
    • Remerciements reçus 218

    Eric B a répondu au sujet : Re: Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    Elles aiment tout particulièrement les chiens...

    J'aurais plutôt dit l'inverse. J'en sais quelque chose : j'ai eu un chien qui en a tué quelques unes...

    Eric
    Mon blog
    #160

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 500
    • Remerciements reçus 0

    pierre-alain benoit a répondu au sujet : Re: Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    Eric B écrivait:
    > Elles aiment tout particulièrement les
    > chiens...

    >
    > J'aurais plutôt dit l'inverse. J'en sais quelque
    > chose : j'ai eu un chien qui en a tué quelques
    > unes...

    Phlippe Modat avait parfaitement compris. Pas toi...
    #161

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14748
    • Remerciements reçus 218

    Eric B a répondu au sujet : Re: Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    'tain, tu es extralucide, en plus : Philippe Modat ne dit absolument rien à ce sujet dans le message qui suit le tien.

    Eric
    Mon blog
    #162

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2638
    • Remerciements reçus 0

    winaddict33 a répondu au sujet : Re: Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    'tain, c'est règlement de comptes à OK Barral sur ce fil (:P)

    Christian winaddict33, amateur pendant 20 ans, passionné depuis 2002.
    #163

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 475
    • Remerciements reçus 0

    Vinophile a répondu au sujet : Re: Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    Philippe, si je ne m'abuse le Clos Cristal fait appel à des oies pour faire le travail.

    Un domaine que je suis pour la qualité de son travail est Elgin Ridge en Afrique du Sud : des canards en l'occurence

    #164

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 270
    • Remerciements reçus 1

    Modat Philippe a répondu au sujet : Re: Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    Les brebis sont sur le domaine. Le berger sympa nous a donné en plus des 4 brebis pleines, une "très vieille" qui n'ira pas loin nous dit il, mais qui rassurera les plus jeunes (il doit vouloir que nous nous occupions de l'enterrement).
    Je n'ai toujours pas résolu mon incapacité à placer des photos.
    Mais je vais bientôt organisé un R.V. téléphonique avec Oliv pour une formation accélérée et efficace:)o.
    Et bientôt en plus des canards il y aura des brebis....

    Quand tout le monde est d'accord, c'est que personne n'a beaucoup réfléchi.
    Philippe Modat, vigneron en Roussillon.
    #165

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 270
    • Remerciements reçus 1

    Modat Philippe a répondu au sujet : Re: Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    Après beaucoup d'événements, de salons, d'export, et un peu de travail dans les vignesB)- je reviens pour vous donner des nouvelles des brebis.
    Et elles ne sont pas bonnes. Les brebis nous ont tout fait.
    Elles n’arrêtaient pas de sauter la clôture pourtant électrifiée. Nous les avons retrouvé une fois dans le village, une autre fois près du barrage de Caramany et de nombreuses fois sur la route avec les risques d’accident que cela implique.
    Et puis un petit est mort-né et cela nous a plus touché que nous le pensions.
    Enfin nous nous sommes fait volé la batterie électrique qui alimentait la clôture. Le vol dans les exploitations agricoles est devenu un problème majeur qui se terminera mal un jour ou un paysan excédé, aussi chasseur, aura un fusil pas loin de lui. J’en reparlerai.
    Laurent et Romain ont perdu beaucoup, trop de temps. Nous avons même été en retard sur la taille à cause des brebis. J’ai écrit que nous ne sommes pas berger et cela s’est confirmé.
    Alors nous leur avons trouvé un nouveau propriétaire.
    Mais cela n’est que partie remise. L’idée de la ferme à constituer est toujours présente. Nous devons plus réfléchir, trouver d’autres solutions et recommencer plus tard. Je vais peut-être attendre l’arrivée de mon fils qui a eu une expérience de cinq mois en alpage avec des brebis,dans le cadre d'un stage d’élève ingénieur-agro, et qui devrait savoir gérer ce genre de défi.
    C’est avec regret que je les ai laisser partir mais c’était plus responsable pour la gestion quotidienne du domaine.

    Quand tout le monde est d'accord, c'est que personne n'a beaucoup réfléchi.
    Philippe Modat, vigneron en Roussillon.
    #166

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1994
    • Remerciements reçus 13

    kalmah a répondu au sujet : Re: Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    Pour ceux qui n'aurait pas acheté le dernier larvf, il y a un bel article sur votre domaine

    Mon médecin m'a prescrit ce médoc avec un petit verre d'eau. Parfait, les assemblages bordelais sont composé de petit verdot.
    #167

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 270
    • Remerciements reçus 1

    Modat Philippe a répondu au sujet : Re: Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    Pour l'instant, c'est bon, c'est très bon :)-D. Pas le vin évidemment sauf à vouloir faire une grosse farce. L'évolution de la vigne bien sûr.
    Nous sommes entre le stade des « baies à forme de pois » et « la fermeture de la grappe » pour la plupart des cépages.
    Les sorties sont bonnes pour les grenaches avec une coulure imitée qui n’a heureusement rien à voir avec l’année dernière.
    Les syrahs en revanche sont moyennement chargées.
    Les carignans nous annoncent une grosse production, du 30hl hectare peut être 35 hl pour certaines parcelles.

    Une petite pluie de 12 mm fin juin a fait un bien fou. Mais globalement il manque de l’eau. Le orages passent chez les uns et les autres mais rarement chez nous. Vendredi 4 juillet, 40 minutes de pluie assez dense, quelques éclairs et puis grand soleil. Samedi et dimanche grand beau avec une température de 30 degré à l’ombre.
    J’ai gratté le sol ce matin pour retrouver de l’humidité. Il y en avait encore un peu, mais sur 3 ou 4 cm……..Mais c’est mieux que rien.

    Les feuillages sont eux magnifiques. Mais en prévision du stress hydrique, nous avons commandé notre tisane de camomille. Si nécessaire nous la pulvériserons fin juillet, début août.

    Les traitements sont terminés. Sauf catastrophe nous n’y reviendrons plus et nous allons nous concentrer sur le jardinage des vignes : Piquets à remettre, arrosage des jeunes plants de l’année, destruction des pieds américains, désherbage manuel au pieds de vigne trop concurrencés, deuxième épamprage sur le viognier etc……

    Bon pour l'instant, tout roule.B)

    Quand tout le monde est d'accord, c'est que personne n'a beaucoup réfléchi.
    Philippe Modat, vigneron en Roussillon.
    #168

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 270
    • Remerciements reçus 1

    Modat Philippe a répondu au sujet : Re: Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    Compte rendu synthétique des vendanges 2014 en Roussillon et plus particulièrement au domaine Modat.

    J’écrivais le 6/7/14 sur la vendange 2014 :" Bon pour l'instant tout roule", que la vendange s’annonçait magnifique et surtout facile. Du soleil comme d’habitude et de la pluie enfin pour éviter le stress hydrique et bien alimenter les raisins.

    Pourtant aujourd'hui on peu aisément dire que partout dans le Roussillon le millésime a été annoncé trop tôt, comme précoce, qualitatif et quantitatif. Mais dès le mois d’aout tout était devenue difficile et la qualité des cuvées du millésime 2014 allait dépendre avant tout du vigneron.
    De son travail en amont à la vigne, mais aussi du choix de la date des vendanges de chaque parcelle.
    Le terroir n’a évidemment pas disparu complétement derrière le vigneron mais les attaques de mildiou, d’oïdium, d’eudémis et de pourriture acide dans les vignobles nous ramènent au travail de l’homme.
    A un hiver et un printemps sec, a succédé un été pluvieux (une pluie par semaine en juillet et août). Les maturités se sont débloquées et comme les sorties étaient bonnes, les baies ont bien grossies.
    Euphorie dans les caves jusqu’à fin juillet et début aout. Mais les champignons (oïdium et mildiou) aiment la pluie et il était bon d’être présent dans les vignes cet été pour intervenir au bon moment surtout quand on travaille en bio. Et pour une fois la tramontane qui d’habitude sèche nos vignes s’était mise en sourdine.

    Dès fin aout, dans les vignobles de plaine de nombreuses vignes ont été grillées par le mildiou (les feuilles ont séchées et ne pouvaient plus alimenter les baies), les raisins pourris par l’oïdium et les piqûres d’eudémis. La pourriture acide a attaqué les raisins dont les pellicules fragiles ont éclaté facilement. Pour certains c’étaient déjà trop tard, d’autres ont sélectionné.
    Au Domaine, nous ne sommes pas passés complètement au travers mais nous avons été très peu touchés. Pas de mildiou, pas d’oïdium, pas d’eudémis, mais un peu de pourriture acide. 50 Grappes écartées sur une syrah, 30 sur une autre, un tout petit peu plus sur les carignans ramassés début octobre. Pas grave.
    Pour les blancs ramassés début septembre il n’y a eu aucun problème. Les jus, fermentation terminée sont magnifiques, bien équilibrés. Comme c’était mûr nous avons bloqué les malo.

    Pour les rouges, nous avons compris que l’humidité serait présente jusqu’au bout. Une cuve de carignan a été rentrée le 25 septembre par précaution (pas complètement fada !) et quelques grappes sélectionnées sur une autre le 26 septembre. Pour une fois nous avons tenté une carbonique sur des raisins frais, ramassés moins mûrs que d’habitude.
    Le 26 septembre, après une matinée fraîche, il a fait une journée splendide de plein soleil. Mais dès dimanche et lundi 29 septembre, 35 mm de pluie. C’est peu au regard de ce qui est tombé en plaine (120 mm) mais beaucoup pour nos objectifs. Mardi 30, c’est 45 mm qu’il fallait rajouter. Après quelques jours d'interruption, pour permettre à la maturité de progresser, les vendanges ont repris pour se terminer avec les dernières vignes de carignan mi-octobre.

    C’était un risque majeur d’attendre, mais comme d’autres, nous avons ramassé des raisins mûrs, à maturité phénolique avec du pep ’s, car les belles acidités sont toujours là. Cette année, les PH sont plutôt déjà assez haut au regard des taux d’acidité mais c’est une des particularités que donne le terroir de gneiss au Domaine Modat.

    A ce jour toutes les fermentations ne sont pas terminées sur les cuves en levures indigènes. Il faut accepter de reconnaitre qu’elles sont moins efficace que de bonnes levures bio sélectionnées. Cette année nous sommes revenus pour partie à un levurage exogènes.
    Nous verrons bien dans quelques mois, à la dégustation ce qui va le mieux.
    En résumé nous aurons des vins avec un degré alcoolique plus bas, un degré de moins en moyenne et des jus plus sur le fruit que les années précédentes. Enfin pour le gout du vin je m’avance un peu car rien n’est encore fait. A suivre.

    P.S. Oui je sais cela fait 4 mois que je n'ai rien écris et pour une carte blanche c'est pas terrible.
    Mais on fait ce que l'on peut, et puis avec la réforme des professions réglementées qui s'annonce, je serai peut être vigneron à 100% plus vite que prévu.

    Quand tout le monde est d'accord, c'est que personne n'a beaucoup réfléchi.
    Philippe Modat, vigneron en Roussillon.
    #169

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14
    • Remerciements reçus 0

    FormationVin a répondu au sujet : Re: Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    Bonjour à tous !

    Je vois que vous évoquez la biodynamie dans ce sujet. Je vous propose un article que j'ai écrit sur le bio et la biodynamie dans le vin, afin de vous éclairer davantage :)o
    :)-D http://laccorddivin.fr/bio-biodynamie-vin/ :)-D


    Merci :)-D
    #170

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 55
    • Remerciements reçus 0

    Morgan63 a répondu au sujet : Re: Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    Merci monsieur Modat pour votre retour ! :)

    Pour avoir rencontré monsieur au salon Vinidôme ainsi que son fils, il n'est pas avare de conseils et de passion !
    Ca fait vraiment plaisir !

    Bien à vous,
    Morgan.
    #171

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 270
    • Remerciements reçus 1

    Modat Philippe a répondu au sujet : Re: Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    Le remplacement des manquants :

    Chaque année nous remplaçons des pieds morts dans l’année mais comme le travail n’a pas été fait par les anciens propriétaires des vignes que nous avons achetées, nous remplaçons surtout des pieds morts depuis de très nombreuses années. Sur certaines vignes anciennes il y a presque 10% de manquants.

    Le remplacement des manquants est un véritable investissement en temps, avec parfois une réussite aléatoire.

    D’abord , il faut accéder avec une mini pelle dans les vignes pour faire un trou à l’endroit où le jeune racinet sera implanté. Dans les vieilles vignes étroites (plantées 1,50 m sur 1,50 m) ce n’est pas facile d’avoir l’outil qui permet de rentrer et de travailler. Alors on le loue. Dans les vignes plus jeunes, en palissage, il faut écarter le fil porteur pour ne rien casser. Bien sûr, pensez-vous, tout pourrait se faire à la pioche. J’attends les volontaires…. Outre que c’est un travail éprouvant qui détruit son homme et que l’on peut aujourd’hui mécaniser, il reviendrait beaucoup trop cher. Maintenant si on veut réduire le chômage, une bonne baisse importante des charges sur les salaires permettrait sûrement d’embaucher des dizaines de milliers de personnes dans l’agriculture. Mais il faudrait des courageux(:D.Je m’égare...(:P)
    Ce travail, en tous cas est indispensable pour assouplir la terre, enlever les racines des pieds voisins encore en place qui ont étendu leur racines pour mieux se nourrir. Dans nos sols pauvres la concurrence est vive et toute place laissée est rapidement colonisée.

    Il ne faut pas faire ce trou sur sol humide afin d’éviter la création de semelle de terre qui, en séchant la durcirait, rendant plus difficile la pénétration des radicelles des jeunes pieds.Evidemment, les complantation se font au printemps, période la plus pluvieuse dans le Roussillon.....

    Ensuite, il est recommandé de mettre un engrais au fond du trou. Pour nous ce sera du fumier de vache pour favoriser la croissance racinaire.

    Puis c’est au tour de l’implantation du pied, qu’il faudra positionner bien droit et recouvrir de terre, cette fois- ci à la pelle tenue par un homme. Pas le choix.

    Enfin, il ne faudra pas oublier d’arroser au moins quatre à cinq fois dans l’année en fonction des pluies et donc repasser uniquement pour ces jeunes pieds autant de fois qu’il sera nécessaire.

    Ce travail important, ne s’arrête pas la première année. Pendant 4 ans, alors que ces pieds ne produisent pas de raisins, enfin si , mais nous les faisons tomber pour que la plante n’ait à s’occuper que de son implantation racinaire, il faudra tailler, monter le pied, arroser, bécher autour du pied, enlever les herbes concurrentielles enfin s’en occuper beaucoup plus qu’un pied déjà installé.

    C’est pourquoi nous ne complantons que 5% des vignes chaque année.

    Et ce travail, parfaitement réalisé, ne donne pas toujours une souche productive. Les autres pieds luttent pour conserver leur territoire, le climat est souvent rude.

    Et si nous pouvons faire repartir un jeune sarment de très vielles racines plutôt que de complanter nous le faisons. Comme nous pratiquons le marcottage dès que cela est possible. Nous préservons ainsi nos vieilles racines avec leur implantation profonde et bien installée et nous bénéficierons d’un jeune sarment que nous taillerons, sculpterons pour qu’il soit bien irrigué par la sève et se positionne bien dans la vigne.

    Cette semaine nous intervenons dans nos vignes de grenache blanc et de viognier pour être à 100% de pieds en vie dans la vigne. Les racinets arrivent mardi.

    Et ce matin pluie et annonce de temps pluvieux pour la semaine. A suivre..

    Quand tout le monde est d'accord, c'est que personne n'a beaucoup réfléchi.
    Philippe Modat, vigneron en Roussillon.
    #172

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 19645
    • Remerciements reçus 81

    enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    Philippe, je me souviens chez Voge avoir planté des manquants avec la barre à mine, ce qui est en effet très harassant :)
    #173

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 940
    • Remerciements reçus 9

    Nonolapero a répondu au sujet : Re: Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    Hervé Bizeul parle également de complantation dans son dernier billet .
    #174

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 270
    • Remerciements reçus 1

    Modat Philippe a répondu au sujet : Re: Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    Effectivement, Hervé à traiter avec brio de la complantation.

    c'est la période, et tous les vignerons qui remplacent leur manquants le font en mars et avril. Et donc en parle à ce moment.

    J'ai noté une légère différence. Hervé utilise une tarière car son sol doit être plus dur que le mien alors que j'utilise une mini pelle avec un godet sur mon sol essentiellement composé de gneiss (du sable granitique) qui permet d'enlever les racines des anciens pieds morts et surtout de couper les racines des pieds voisins qui sans cela viendraient concurrencer de façon trop efficace les jeunes racinets.

    Quant à la barre à mine, bravo Enzo, car ça c'est du vrai boulot(tu). Surtout quand on regarde les photos du site. Cependant je pense pour les raisons évoquées plus haut que cela ne permet pas d'assurer au mieux la pousse du racinet.

    Quand tout le monde est d'accord, c'est que personne n'a beaucoup réfléchi.
    Philippe Modat, vigneron en Roussillon.
    #175
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Romain.V

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 270
    • Remerciements reçus 1

    Modat Philippe a répondu au sujet : Re: Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    Ça chauffe de plus en plus.
    Le dernier tour des vignes de dimanche 30 août a permis de confirmer la bonne tenue générale du vignoble.

    Pour la première fois nous avons ramassé un muscat pour une nouvelle cuvée de blanc sec qui sera associé avec du …..mystère pour l’instant. Bien sûr nous avons vendangé le 24 août, bien après les premières vendanges en Roussillon de début août pour du muscat sec justement. Nous ne participons donc pas à la course à la première vendanges en France pour faire la une du 13h de TF1. Un peu tard pour du muscat sec ! Pas sûr pour cette vigne que nous travaillons depuis 2012 pour la mettre à niveau. Pour l’instant pas de recul car les raisins étaient jusqu’à présent apportés à la cave coopérative de Latour de France. Je suis assez impatient de la vinifier.

    Le viognier a été ramassé les 27 et 28 août. Il est d’une grande vivacité. L’acidité est à 5.60, le PH à 3,36 Pour un degré de 13.

    Les grenaches gris progressent bien, mais il faudra encore les attendre un peu pour qu’ils fournissent tout leur potentiel.

    En revanche nous avons ramassé lundi 31 août une partie du grenache blanc. Cette année il faudra éviter les vins mous. D’une façon générale les acidités sont faibles et les PH hauts.

    Quant au carignan blanc, nous n’avons même pas commencer d’y penser. Pourtant prélèvements indispensable cette semaine pour voir.

    Tous les rouges ont déjà de très belles aromatiques. Je crains que les maturités arrivent toutes en même temps et ça va vraiment chauffer.

    Dans la nuit du 31/8 au 1/9 gros orage sur le Roussillon et pas mal d’eau. Les vendanges sont arrêtées (ce qui me permet d’écrire ces quelques lignes). Cela change la donne et une revisite de tout le vignoble s’impose.

    Heureusement (ou pas !) la météo annonce une semaine de température autour de 23 degré au plus chaud de la journée. L’automne déjà !

    J’y vais.

    Quand tout le monde est d'accord, c'est que personne n'a beaucoup réfléchi.
    Philippe Modat, vigneron en Roussillon.
    #176

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 270
    • Remerciements reçus 1

    Modat Philippe a répondu au sujet : Re: Le domaine Modat en Roussillon passe à la biodynamie

    La vendange des blancs est terminée.:)-D
    Les jus sont limpides et très aromatiques. Nous avons tout ramassé en cagette de 12 kg, tôt le matin, évidemment. Nous avons bien sur une benne vibrante que nous ne sortirons que pour nos grandes vignes de rouge (en superficie) et le rosé, quand toutes les cagettes seront pleines et que nous n’aurons pas le temps de les vider et laver assez vite.
    Les PH et les acidités sont comme nous le voulions, entre 3.09 et 3.34 pour les PH et entre 3.26 et 5.08 pour l’acidité totale, même si un peu plus d’acidité n’aurait pas gêné. Mais nous sommes dans le Roussillon et pas en Loire, ni en Alsace.
    D’une façon générale les acidités se sont effondrées très vite et il ne fallait pas louper la fenêtre d’intervention. La recette : Etre constamment dans les vignes à goûter, à consulter Météociel, à ressentir la vigne, son feuillage, les grappes, mais aussi à faire des analyses pour conforter ses « impressions » qui sont importantes mais parfois trompeuses.

    Cette année ressemble, pour les rouges, à l’année 2011, tant pour les volumes que pour les analyses classiques : degré, PH, acidité.

    C’était une année particulièrement réussie au domaine Modat et nous avions ramassé murs. Cette année nous tenterons d’atteindre les mêmes puissances aromatiques tout en y ajoutant de la fraîcheur, pour s’améliorer B)-

    Nous avons ramassé notre première syrah le 10/9. Elle sera fraîche et vive, mais il faudra aussi aller chercher l’extraction.

    En revanche nous attendrons le plus possible pour Les autres même si je sais que ce sont les conditions de dégustation et le visuel de la vigne qui déclencheront la vendange. A suivre donc au quotidien.

    Les grenaches sont pour certains déjà à 15° sans avoir atteint leur pleine maturité. Il ne faut pas s’affoler. Les carignans encore en progression vers la maturité nous laissent un peu de temps.

    J'y retourne.

    Quand tout le monde est d'accord, c'est que personne n'a beaucoup réfléchi.
    Philippe Modat, vigneron en Roussillon.
    #177

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1231
    • Remerciements reçus 53

    vinozzy a répondu au sujet : Le domaine Modat en Roussillon passe au silence dynamique

    Petite rencontre autour de ses vins avec P. Modat au salon des vignerons de Reims. Juste aussi pour lui dire que nous regrettons son silence...si son fils nous lit, il peut reprendre le fil de ces nouvelles interrompues l'an dernier....au plaisir.

    Ma causerie du vin est là : sparnabulles.canalbl...
    #178

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 270
    • Remerciements reçus 1

    Modat Philippe a répondu au sujet : Le domaine Modat en Roussillon passe au silence dynamique

    Merci pour ce message amical plein, d'humour dans son titre.
    J'ai du mal a aller sur LPV depuis plusieurs mois.
    j'y reviens pour lire le CR de Catherine et les garçons sur le Roussillon

    J'espère pouvoir bientôt écrire sur le domaine qui bouge en ce moment.

    A bientôt.

    Quand tout le monde est d'accord, c'est que personne n'a beaucoup réfléchi.
    Philippe Modat, vigneron en Roussillon.
    #179

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120
    Temps de génération de la page : 0.186 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 11
    • Utilisateurs hors-ligne: 20,690
    • Invités: 1,514

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.