Publicité slide

    Weingut Dönnhoff

    • Messages : 552
    • Remerciements reçus 4

    davidr a répondu au sujet : Dönnhoff - GK

    Jérôme, est-ce que la "provenance particulière" est parce que c'est la cuvée des enchères?

    Cyrille, le domaine Dönnhoff est mondialement réputé depuis de très nombreuses années. Il produit également de superbes Rieslings secs.
    #61

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17716
    • Remerciements reçus 313

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Dönnhoff

    oui, c'est bien cela.

    Jérôme Pérez
    #62

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 138
    • Remerciements reçus 2

    armhell a répondu au sujet : Re: Dönnhoff

    David, merci du conseil et je vais dans la mesure du possible essayer de trouver quelques "trocken".

    Cyrille
    #63

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 82783
    • Remerciements reçus 1459

    oliv a répondu au sujet : CR: Weingut Dönnhoff, Tonschiefer, Riesling trocken, 2011

    [size=x-small] Bu lors du WWS 2012 [/size]

    images.glop.fr/OlivL...
    CR: Weingut Dönnhoff, Tonschiefer, Riesling trocken, 2011
    La robe est cristalline, à peine grisé.
    Le nez est très agréable, sur des notes d'agrumes et de fruits exotiques, une pointe de naphte et de soufre.
    La bouche est une vraie lame de rasoir, effilée, brillante d'équilibre malgré une acidité énorme.
    Les goûts fruités sont très agréables et l'ensemble est d'une buvabilité remarquable.
    La finale terriblement salivante et d'une diabolique fraicheur claque sur la langue.
    Ah que c'est bon !
    #64

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 82783
    • Remerciements reçus 1459

    oliv a répondu au sujet : CR: Weingut Dönnhoff, Oberhäuser Brücke, Riesling Auslese, 2003

    images.glop.fr/OlivL...
    CR: Weingut Dönnhoff, Oberhäuser Brücke, Riesling Auslese, 2003
    La robe est cristalline, à peine grisée.
    Le nez est très discret, sur une pointe minérale soufrée de pierre humide.
    En revanche, dès le vin posé en bouche, le voyage commence !
    Mazette, quelle finesse et quel jus !! La liqueur importante du vin est fantastiquement bien élancée par une acidité d'anthologie qui produit un ensemble diaboliquement gourmand.
    Les goûts de rhubarbe confite et de fruits exotiques frais sont absolument géniaux et encore une fois, la finale est incroyablement longue et d'une fraicheur parfaite.
    Il y a dans ce vin un aspect synthétique des extrêmes (puissance et légèreté, liqueur et acidité) qui parvient à un point d'équilibre absolument remarquable.
    Grand vin, d'un style classieux et évident et doté d'un grand potentiel ! (tu)
    #65

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3193
    • Remerciements reçus 2

    DidierT a répondu au sujet : Re: Weingut Dönnhoff, Oberhäuser Brücke, Riesling Auslese, 2003

    Bonjour Olivier, j'ai bu quelques bouteilles de ce 2003 et je suis bien d'accord avec toi sur ce vin. Tres beau.

    Didier
    #66

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1280
    • Remerciements reçus 0

    flog a répondu au sujet : Re: Dönnhoff

    Bonjour,

    Est-ce la même personne ?

    Le petit commentaire de la fin "les Mazeratti pour les dames vous attendent "^^

    Cordialement
    Florian
    #67

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 82783
    • Remerciements reçus 1459

    oliv a répondu au sujet : Re: Dönnhoff

    C'est bien Helmut Dönnhoff, honoré du prix Lalique lors du WWS 2012.
    #68

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 15276
    • Remerciements reçus 351

    mgtusi a répondu au sujet : Re: Dönnhoff

    C'est bien Helmut Dönnhoff, honoré du prix Lalique lors du WWS 2012.

    C'est vrai que ses vins sont cristallins...

    Michel
    #69

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1280
    • Remerciements reçus 0

    flog a répondu au sujet : Re: Dönnhoff

    merci !

    Cordialement
    Florian
    #70

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 346
    • Remerciements reçus 0

    jpfre a répondu au sujet : CR: Weingut Dönnhoff, Oberhäuser Brücke, Riesling Auslese, 2007

    Weingut Dönnhoff, Oberhäuser Brücke, Riesling Ausle
    Bue jeudi soir en apéritif sur des petits sablés au roquefort.
    Cette demie bouteille a été carafée une petite heure.
    Que de plaisir sur cette bouteille !
    Une robe que j'aurais pensée plus dorée, un nez ultra frais sur les agrumes, la pierre chaude, un côté un peu fumé.
    En bouche c'est la parfaite combinaison entre moelleux et acidité, le vin est acidulé, la sucre est parfaitement digeste.
    Les aromes jouent princilement sur les agrumes et toujours ces notes de pierres chaudes ... j'adore ! ... et je me dis que le format de demie bouteille est à banir, il entraîne trop de frustration.
    ma note : 18

    Amicalement,
    Jean-Pierre.
    #71

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 327
    • Remerciements reçus 1

    julien dubertret a répondu au sujet : Re: Weingut Dönnhoff, Oberhäuser Brücke, Riesling Auslese, 2007

    Bonjour Jean-pierre,

    la capsule était-elle dorée ? si oui c'était un Auslese GoldKapsel, soit d'une qualité supérieur aux simples Auslese. Je ne crois pas que Dönnhoff produise d'Auslese en bouteilles de 75cl.

    Amicalement

    Julien
    #72

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 880
    • Remerciements reçus 27

    mauss.th a répondu au sujet : CR: Visite exceptionnelle au Weingut Dönnhoff

    CR: Une visite au domaine s'accompagne toujours d'une certaine excitation. Elle ne fut pas vaine.

    Tout d'abord, après plusieurs visites ces derniers mois en Moselle, dans le Rhin et dans la Nahe, le bourse aux vins de Mayence, 2012 me convainc de plus en plus. C'est un très beau millésime. Complet, expressif, et des vins très définis. Plus définis et ciselés qu'en 2011, plus charmeurs et mûrs qu'en 2010.

    Weingut Dönnhoff - Riesling trocken 2012
    Des raisins qui proviennent de différentes parcelles du domaine, mais uniquement des sols volcaniques.
    Très expressif au nez, sur le fruit, avec une certaine tension qui laisse présager que le vin sera saillant sur la langue.
    En bouche, c'est également très expressif, attaque pleine, évidente, sur des arômes de pêche blanche et de citron. C'est rond et ample, mais tracé par une acidité très vive. Une très belle réussite cette année.

    Weingut Dönnhoff - Riesling Tonschiefer trocken 2012
    Les raisins proviennent de la parcelle du Leistenberg.
    Le nez est très précis, complexe, sur des notes minérales de roche fumante après une drache sous un soleil de plomb, pointe de souffre.
    En bouche c'est verticale, très intense sur toutes les parties de la bouche, acidité tranchante.
    Difficile de trouver des notes particulières de fruits. On trouvera les classiques nuances citron/citron vert/pomme grany, mais c'est un peu comme dire qu'il y a de la cerise dans du vin rouge...Et encore le sauvignon citrone bien plus que le riesling. Mais ce vin, c'est un peu ma définition accessible de la minéralité d'un vin. Un parfait exemple, un vin fin, ciselé, droit.

    Weingut Dönnhoff - Riesling Kreuznacher Kahlenberg trocken 2012
    Officieusement niveau Premier Cru.
    Un vin qui part un peu dans la direction des rieslings du Rhin. Opulent, un certain gras, très rond et facile à marier à table. Au nez comme en bouche des notes de pêches blanches et jaunes, avec une acidité suffisante pour amener des angles aux vins et préserver une finale saline. Bien ++

    Weingut Dönnhoff - Riesling Roxheimer Höllenpfad 2012
    Officieusement niveau Premier Cru.
    Un terroir que je suis et affectionne particulièrement. Pour faire court, c'est un Tonschiefer^2. C'est saillant, ultra-tendu, très ciselé, un vin vivant qui danse sur chaque cellule de langue et aiguise le palais comme peu. C'est très beau, j'aime beaucoup.

    Weingut Dönnhoff - Felsenberg "Felsentürmchen" GG 2012
    Nez discret, sur la retenu, pas très causant. Quelques nuances de fruits jaunes.
    En bouche, c'est le contraire. C'est plein, imposant, concentré et avec de la mâche. Citron confit, pêche et finale claquante. Knackig. Un très joli vin à marier.

    Weingut Dönnhoff - Dellchen GG 2012
    Un nez très fin, avec de fines nuances de poires, poire williams et fruits exotiques. C'est très plaisant.
    La bouche confirme l'aromatique sur la poire, le vin est assez rond et ample, j'aime beaucoup. Très bon.

    Weingut Dönnhoff - Hermannshöhle GG 2012
    Cette parcelle devrait s'appeler Hermeshöhle, l'antre d'Hermès. Germanisation de l'histoire.
    Pour refaire court, c'est cette fois ci un Höllenpfad^2. Un vin moins sur le fruit, mais incroyablement précis, complexe, définit et ciselé. De la dentelle cristalline. Du grand ouvrage.

    Sur les vins secs on peut tracer de vrai parallèles entre les riesling trocken/ Kahlenberg/ Felsenberg GG et entre les tonschiefer/höllenpfad/hermannshöhle GG. Deux styles, trois niveaux de qualité par style, c'est vraiment intéressant.

    Plus je goutais, moins je notais, donc au rayon sucré, simplement quelques traits:

    Au niveau des Kabinett, je suis toujours charmé par le Oberhäuser Leistenberg. C'est très fin et définit, cristallin. Un très grand kabinett. Le krötenpfuhl est plus opulent, facile à embrasser, un petit côté lactique. Également gouté le Lesitenberg Kabinett en 1990, aromatique mure sur des notes de caramel mais vin plein de jeunesse dans sa texture et dynamique en bouche.

    Les spätlese sont pour moi très distincts: le felsenberg est exhubérant de fruits exotiques (ananas, maracuja, fruits de la passion). J'imagine un gateau au chocolat à côté...Le Brücke, comme l'an dernier et je l'adore pour ca, développe lui déjà très jeune des arômes que j'associe au fruits rouges: de la fraise des bois, de la confiture de groseille. Le Hermannshöhle est un bébé très puissant. Un riesling complet, ample et précis, riche et élancé. Une bouteille à oublier pendant 8 ans. 2 Spätlese de très belle facture et un monument.

    Aucune trace écrite sur les Auslese GK et Eiswein. Ils m'ont emmené ailleurs, des vins sublimes, grandioses.

    Mention spéciale à un Spätlese du Brücke en 1994, épatant de jeunesse, offrant un plaisir immense. Un vin impressionnant.

    titre du mesage édité, merci aquablue

    Thomas
    Mon profil vivino
    #73

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4574
    • Remerciements reçus 45

    aquablue a répondu au sujet : Re: Visite exceptionnelle au domaine

    th, un conseil: mets le nom du domaine dans ton titre, sinon on ne peut le retrouver dans les recherches ou dans nouveaux messages. Merci pour ce CR très complet.
    #74

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 82783
    • Remerciements reçus 1459

    oliv a répondu au sujet : CR: Weingut Dönnhoff, Tonschiefer, Riesling trocken, 2011

    [size=x-small] Bu lors d'un beau déjeuner entre amis. [/size]

    CR: Weingut Dönnhoff, Tonschiefer Riesling Trocken, 2011

    images.glop.fr/OlivL...
    Robe cristalline, à peine teintée.
    Nez ouvert, assez discret dans un premier temps, sur la menthe, de fins hydrocarbures. L'aération révèle un côté végétal (petit pois) assez marqué.
    La bouche fine, construite autour d'une acidité élevée propose des goûts un peu végétaux puis d'écorces d'agrumes.
    Le volume est de demi corps, le vin s'exprime avec allant mais sans grande réserve pour se relancer.
    Finale sur l'acidité, présentant une maturité peut être un peu limite.
    C'est bon !
    #75

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 82783
    • Remerciements reçus 1459

    oliv a répondu au sujet : CR: Weingut Dönnhoff, Felsenberg Riesling Großes Gewächs, 2011

    CR: Weingut Dönnhoff, Felsenberg Riesling Großes Gewächs, 2011

    images.glop.fr/OlivL...
    Robe peu teintée, sur le jaune paille aux reflets verts.
    Joli nez très élégant, compromis de notes de fleurs blanches, de naphte et de peaux d'agrumes.
    Une fois le léger perlant en attaque dépassée, la bouche révèle un équilibre remarquable construit autour d'une acidité très élevée et une matière parfaite de constitution.
    L'équilibre est superbe, d'un volume bien contenu, très tonique, s'ouvrant sur une finale qui claque sur le palais, pleine de gourmandise.
    Accord absolument parfait sur le poisson cru où le citron excite l'acidité du vin dans un ballet d'une élégance gourmande de grande classe.
    Superbe ! (tu)
    #76

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 880
    • Remerciements reçus 27

    mauss.th a répondu au sujet : CR: Weingut Dönnhoff, Doppelstück, 2011

    CR: Weingut Dönnhoff, Doppelstück, 2011

    Il s'agit d'une cuvée élaborée à partir de Pinot Blanc et Pinot Gris.

    Le vin est d'un jaune pâle limpide. Il est clair comme de l'eau de roche, brillant.
    Le nez est pur, précis, on sent un vin droit comme un I mais le bouquet n'est pas très expressif.
    La bouche confirme ce nez, on a un vin qui est d'une droiture parfaite, avec une structure nickel, ce qu'il faut de gras et d'acidité pour accompagner un plat. On devine quelques notes florales et de pêche blanche, mais la encore, seul, le vin n'est pas très causant. L'attaque est plutot sur le pinot blanc, avec de la fraîcheur et de la netteté, la finale un peu plus pinot gris, avec un très léger côté noix/raisins secs.

    Sur le saumon et les quelques bouchées de sushis, le vin affirmera plus de caractère et se révèlera comme un très bon compagnon de mets adaptés.
    Le lendemain le vin est bien plus ouvert et avenant. Un vin qui sera beaucoup plus à sa place à table qu'en apéro.

    Belle bouteille, toujours avec cette précision et cette pureté, signature du domaine.

    Thomas
    Mon profil vivino
    #77

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 460
    • Remerciements reçus 0

    mkb a répondu au sujet : Re: Dégustation Weingut Helmut Dönnhoff - 17 septembre 2013, Paris

    Ce fut le moment d'une jolie découverte pour moi, n'ayant que -trop- rarement essayé les vins allemands.

    Parmi ces flacons de grande qualité, j'ai particulièrement aimé le Riesling Hermannshöhle 2011 GG, plus délicat et droit que le 2012 et moins terpénique que le 2005.
    Pour le reste, j'ai moins de repères sur les spätlese et autres eiswein... mais j'ai apprécié la grande buvabilité grâce à une jolie acidité et un taux d'alcool réduit. Notamment l'eiswein 1983 :)o

    Merci à Oliv' d'avoir relayé l'info ; je serais passé à côté sinon. (tu)
    Merci à François Mauss et à Herr und Frau Dönnhoff pour cette dégustation ! (tu)

    Cordialement,
    Damien
    #78

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 874
    • Remerciements reçus 185

    vivienladuche a répondu au sujet : CR: Dégustation Weingut Helmut Dönnhoff - 17 septembre 2013, Paris

    Je tiens sincèrement à remercier Messieurs Mauss Père et Fils pour cet inoubliable moment passé en compagnie de Monsieur et Madame Dönnhoff au Laurent ce midi.

    Cela aura été sympa de rencontrer quelques LPViens parmi les plus éminents (l'immense Oliv et le très sympathique Damien mkb).
    Je pense que la dégustation de ce midi restera dans ma mémoire comme l'une des plus belles concernant un grand domaine de réputation internationale.
    Cela aura été pour moi un plaisir de pouvoir reparler un peu allemand avec Monsieur et Madame Dönnhoff que je voudrais remercier pour leur gentillesse et leur passion à présenter leurs vins.
    Ces vins justement : une personnalité, une race et une noblesse rares. Une qualité exceptionnelle sur les vins présentés, ceci justifiant pleinement leur place au panthéon des plus grands rieslings germaniques.

    Encore merci de m'avoir permis d'être présent.

    Je livre ici mes impressions, elles ne sont peut-être pas très exhaustives mais j'ai été pris dans l'ivresse épicurienne de l'instant présent...

    CR:

    Weingut Dönnhoff, Riesling Grosses Gewächs, Niederhäuser Hermannshöhle 2012

    Robe d'un très bel or clair. Le nez est impressionnant, complexe, fruits blancs, poire, une pointe de minéralité. Waaaaoouuuh quelle bouche!!!! Un jus absolument délicieux, un énorme fruit, c'est filigrane, très long, intense, superbement ciselé, ultra salivant. La matière première est exceptionnelle. Non recrachable... Splendide en l'état, immense en devenir. Grand vin

    Weingut Dönnhoff, Riesling Grosses Gewächs, Niederhäuser Hermannshöhle 2011

    Robe or clair à reflets verdâtres. Le nez est plus minéral, calcaire, puis vient un fruit très fin ensuite. La bouche possède une tension magistrale, nettement plus ciselée que le 2012. Le vin apparaît beucoup plus sec, avec une trame acide plus prononcée (mais superbe pour autant!). Le vin est moins expressif que le 2012 au niveau fruit. Un vin d'une grande droiture. Encore une matière première extra. Il apparaît plus porté sur l'agrume quand le 2012 fait preuve d'un peu plus d'exotisme. Très bien +

    Weingut Dönnhoff, Riesling Trocken (Grosses Gewächs), Niederhäuser Hermannshöhle 2005

    La robe est légèrement plus dorée. Une légère note terpénique au nez qui apparaît ensuite très riche, puissant, presque envoûtant... Le contraste avec la bouche est assez surprenant car je ne m'attendais pas à un exotisme aussi prononcé. L'acidité est moins marquée, une très jolie finesse, la finale est marquée par de beaux amers et du pamplemousse très mûr. Totalement différent des deux vins précédents. Ce sera le vin que j'aurai relativement le moins bien goûté certainement car assez déstabilisant entre le nez et la bouche. Très bien -

    Weingut Dönnhoff, Riesling Auslese Trocken, Niederhäuser Hermannshöhle 1989

    La robe est encore extrêmement claire et brillante. Un nez époustouflant avec une impression de citron presque confit, quelle concentration, quelle intensité, quel fruit !!! Le principal terme pour décrire la bouche semble être "finesse". Quelques notes de truffe. Quelle noblesse dans ce vin et une tension... Le vin termine de manière longiligne tout en subtilité et en finesse. C'est non recrachable et vraiment exceptionnel en l'état !!! 24 ans et indestructible je pense... Grand vin

    Weingut Dönnhoff, Riesling Spätlese, Schlossböckelheimer Felsenberg 2001 Versteigerungswein

    Robe très claire. Un nez avec un fruit très mûr, une très légère note pétrolée et de la minéralité le tout enrobé dans une légère sensation crémeuse. Un vin d'une facilité à boire déroutante (vraiment d'une buvabilité extrême, cela pourrait s'apparenter à une drogue addictive!!!). Un vin très équilibré avec une jolie texture crémeuse sucrée, abricotée (ça me rappelle le petit filou à l'abricot de mes jeunes années). Une très belle acidité et un toucher de bouche extra. c'est véritablement superbe et également non recrachable!!! Excellent vin.

    Weingut Dönnhoff, Riesling Spätlese, Niederhäuser Hermannshöhle 1990

    Robe d'un très bel or avec de légers reflets verts. Quel nez encore!!! Evolué, truffe, grande intensité. Un vin absolument énorme !!! L'intensité se retrouve en bouche, tout en concentration et en subtilité, une tension merveilleuse, des notes de cédrat confit, les sucres apparaissent presque "dissous" et apportent juste cette petite touche de moelleux irrésistible. Une trame et une longueur extraordianaires. Tellement délicieux, vraiment tellement!!! Très grand vin à mon goût personnel. Il apparaît taillé pour durer des décennies encore...

    Weingut Dönnhoff, Riesling Eiswein, Oberhäuser Brücke 2012 AP 020-13

    La robe est très pâle avec des jambes épaisses. Le nez est assez exhubérant sur la poire William, c'est très concentré, explosif. Un jus énormissime en bouche, tout comme l'est l'acidité. Une liqueur impressionnante +++ Enormément de fruit, une pointe de caramel, de la subtilité, longueur infinie... C'est très clairement un infanticide mais nom de Dionysos c'est déjà divinement bon!!! Grand vin aujourd'hui, immense en devenir. Potentiel de garde infini...

    Weingut Dönnhoff, Riesling "Hochfeiner" Eiswein, Oberhäuser Brücke 1966

    La robe est caramel très prononcé. Le nez apparaît sur des notes intenses et concentrées de caramel, de café, une pointe d'épices (cannelle). Une grande délicatesse en bouche, un assemblage magistral d'équilibre, de concentration et d'intensité. L'acidité est toujours incroyable et se fond dans l'ensemble qui est vraiment exceptionnel. Quelques notes de truffe viennent s'ajouter à ce merveilleux breuvage de méditation. Longueur infinie. C'est très grand et plein d'émotion. Magnifique vin

    Weingut Dönnhoff, Riesling Eiswein, Oberhäuser Brücke 1983 AP 018-84

    La robe est ambrée claire et lumineuse. Le nez est très intense, très marqué par les épices (cannelle, gingembre, 5 parfums...), le caramel, le sucre roux et une pointe de café. La bouche est emplie de plénitude, immense volume, explosion de fruits et de pâte de fruits le tout supporté par une acidité géniale. Une immense concentration, une intensité aromatique extraordianaire, un toucher de bouche majestueux, une texture délicate. C'est très très grand, vibrant même, si ce n'est la perfection. C'est l'un des plus formidables vins liquoreux qu'il m'ait été permis de déguster je pense. Pour la peine, j'ai osé demander à Monsieur Dönnhoff de pouvoir avoir un peu de rab... Immense vin, indestructible je pense, on en reparlera encore dans 100 ans!!!

    Voilà... Je suis frustré en rédigeant ces mots, car je me sens presque en manque (je crois que je suis tombé définitivement addict des vins de ce merveilleux domaine). Heureusement que j'ai quelques bouteilles en ma possession sur lesquelles je vais devoir mettre un cadenas particulier de peur de les boire trop vite, mais malheureusement pas d'Eiswein...
    Un petit regret, celui de ne pas avoir pu arriver plus tôt pour profiter encore plus de ces exceptionnels nectars.

    J'espère avoir un jour la chance de me rendre à Oberhausen afin de rencontrer Monsieur et Madame Dönnhoff dans leur sanctuaire. En tout cas je les remercie grandement une nouvelle fois, ainsi que Messieurs François et Thomas Mauss pour l'organisation de ce bel évènement. Bravo à vous ++++

    Amicalement

    Vivien
    #79

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 327
    • Remerciements reçus 1

    julien dubertret a répondu au sujet : Re: Dégustation Weingut Helmut Dönnhoff - 17 septembre 2013, Paris

    Viven, quelle chance ! C'est génial que tu aies pu goûté ces vins en présence d'Helmutt Dönhoff !

    Julien
    #80

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 82783
    • Remerciements reçus 1459

    oliv a répondu au sujet : CR: Dégustation Weingut Helmut Dönnhoff - 17 septembre 2013, Paris

    Ma lecture des vins goûtés ce jour au Laurent.

    Weingut Dönnhoff, Riesling Grosses Gewächs, Niederhäuser Hermannshöhle 2012

    Robe assez claire.
    Beau nez plein de fruit, sur le citron confit, le fruit de la passion, une très légère pointe de menthe.
    La bouche est géniale d'élégance, d'une construction somptueuse de fraicheur et de tension, sur un jus à la fois gourmand et ciselé qui s'étire sans jamais provoquer de fatigue.
    La finale est d'une longueur remarquable et d'une fraicheur absolument délectable.
    Magnifique ! (tu)

    Weingut Dönnhoff, Riesling Grosses Gewächs, Niederhäuser Hermannshöhle 2011

    Robe claire.
    Nez sur une construction plus serrée, sur des notes minérales, avec moins de fruit que le 2012.
    Confirmation en bouche où l'ensemble parait moins fondu, plus sur l'acidité et une concentration un peu dissociée encore à patiner.
    Le vin parait plus viril, plus strict, sur un équilibre moins abouti sans pour autant perdre en puissance et en volume.
    La finale est salivante et toujours d'une délicieuse fraicheur.
    Très bon !

    Weingut Dönnhoff, Riesling Trocken (Grosses Gewächs), Niederhäuser Hermannshöhle 2005

    Robe à peine plus évoluée.
    Le nez en revanche part plus nettement sur le minéral, les notes finement pétrolées enrobant les fruits exotiques.
    La bouche est très précise, élancée, sur une belle concentration qui passerait presque pour de la largeur après les deux lasers précédant.
    Les gouts sont très agréables, confortables et fins.
    La finale est très longue et provoque une sacrée envie de se resservir.
    Très bon, dans un registre plus facile. Ou peut-être simplement plus prêt ?

    Weingut Dönnhoff, Riesling Auslese Trocken, Niederhäuser Hermannshöhle 1989

    Robe sur un fin doré.
    Nez ultra complexe, assez incroyable, compromis de notes de truffe, d'orange de Noël, de poudre à canon, d'épices. La complexité d'un vieux Cognac sans les vapeurs d'alcool !
    L'attaque en bouche est monumentale d'acidité sans pour autant provoquer d'effet strident ou de larmes au coin des yeux.
    Le vin s'exprime tout en présence tactile et en impressionnante capacité automotrice, comme s'il avait en lui même la capacité à se relancer en bouche.
    Les goûts d'évolution sont d'une complexité qui les rend insaisissables, entre des notes fruitées (agrumes confits) bien présentes et un ensemble nettement tertiaire qui s'exprime sur le minéral et la truffe.
    Superbe !

    Weingut Dönnhoff, Riesling Spätlese, Schlossböckelheimer Felsenberg 2001 Versteigerungswein

    Robe cristalline, à peine grisée.
    Nez très fin, sur la naphte, le fruit de la passion, le zeste de citron vert.
    La bouche est un petit bijou d'évidence gourmande. Le vin est à la fois gras, sur une belle matière ample et douce vivifiée par une acidité superbe qui la rend gracile et d'une totale légèreté.
    Alors qu'on s'attendrait presque à ce que cet équilibre désaltérant et facile se laisse aller à vous planter la finale en route, le vin semble interminable, réussissant l'exploit génial d'une totale immédiateté et pourtant d'une puissance parfaitement contenue.
    Un vrai bonheur ! Un modèle de grand vin blanc ! (tu)

    Weingut Dönnhoff, Riesling Spätlese, Niederhäuser Hermannshöhle 1990

    Robe vieil or.
    Nez très complexe, précis, parfaitement en place, sur des notes minérales (pierres frottées), de truffe et d'agrumes confits.
    La bouche est d'une grande présence, percutante, très salivante.
    L'acidité perçue est très élevée et prend le pas sur la douceur de sucres qui semblent bien fondus.
    Le côté tactile du vin est assez impressionnant et, après l'évidence du 2001, semblerait presque brutal.
    La finale est looooooongue et encore et toujours d'une fraicheur incroyable à ce niveau de puissance.
    Un superbe vin qui me semble pouvoir permettre de beaux accords à table sur des plats de poisson épicés par exemple.

    Weingut Dönnhoff, Riesling Eiswein, Oberhäuser Brücke 2012 AP 020-13

    Robe claire, sur le jaune paille.
    Nez superbe, ouvert et puissant sans pour autant verser dans la lourdeur. Un peu comme l'impression de sentir un fruit à parfaite maturité et non une confiture.
    L'ensemble est un compromis de senteurs exotiques et minérales d'une grande finesse et élégance.
    La bouche est monumentale d'équilibre, l'attaque liquoreuse étant parfaitement et incroyablement balancée par une acidité gigantesque qui étire le vin et lui donne un tonus phénoménal.
    Le vin est présent et d'une persistance très impressionnante.
    Déjà grand. Et totalement incrachable ! (tu)

    Weingut Dönnhoff, Riesling "Hochfeiner" Eiswein, Oberhäuser Brücke 1966

    Robe bronze.
    Nez complexe, sur le minéral, les épices douces, presque le pain d'épices par un fin côté de caramel brun.
    La bouche est superbe, ultra précise, sur un équilibre à la matière volumineuse mais sans une once de lourdeur.
    La liqueur est fine et lancée par une acidité délicate et bien intégrée.
    Les goûts sont très complexes et évoluent de notes d'agrumes à des perceptions plus minérales assez indéfinissables.
    La finale est très longue, sur une présence salivante qui appelle la levée de coude aisée.
    Superbe !

    Weingut Dönnhoff, Riesling Eiswein, Oberhäuser Brücke 1983 AP 018-84

    Robe acajou.
    Nez puissant présentant un ensemble étonnant de notes torréfiées de café, d'écorces d'orange, de senteurs minérales (poudre à canon) et d'épices (girofle, cannelle). Plus tout ce que j'ai loupé, c'est à dire tout !
    L'attaque est marquée par une liqueur puissante qui tapisse immédiatement le palais. Mais une acidité absolument dantesque prend immédiatement le relais pour trancher cette masse et la mettre en mouvement.
    L'impact est absolument incroyable et n'est que le début d'un voyage extraordinaire de distinction qui s'ouvre sur une finale interminable comme j'en ai vu peu dans ma vie.
    Très grand vin !

    Weingut Dönnhoff, Oberhäuser Brücke, Riesling Auslese, 2003

    Robe cristalline.
    Nez fin, assez discret, sur des notes d'agrumes, de fruit de la passion et une pointe minérale et mentholée.
    L'attaque en bouche est encore sur un sucre bien présent mais sans une once de lourdeur, mobilisé qu'il est par une remarquable acidité parfaitement intégrée.
    Le volume est excellent et les goûts francs, sur la rhubarbe confite, encore à patiner toutefois pour gagner en complexité.
    L'effet de perspective des vins précédents, sans aucun doute.
    L'accord avec le soufflé chaud au thym eucalyptus est absolument remarquable, le dessert épaulant parfaitement le vin et la passerelle aromatique mentholée du plat jouant un mano mano superbe avec le vin.

    Un moment absolument remarquable de qualité !
    Quelle grande chance d'avoir eu accès à ces vins rares et délicieux dans des conditions de dégustation parfaites et une atmosphère simple et décontractée.
    Un grand merci à M. et Mme Dönnhoff pour leur générosité comme pour la précision de leurs explications.

    Et bien entendu, bravo et merci à François Mauss de rendre de tels instants accessibles aux amateurs.

    Oliv

    CR:
    #81

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 118
    • Remerciements reçus 0

    Cyresne a répondu au sujet : Re: Dégustation Weingut Helmut Dönnhoff - 17 septembre 2013, Paris

    On en redemande des dégustations (non improvisées) comme celle ci

    Vivien, à la lecture de ton CR du GG Hermannshohle 2011, j'ai cru reconnaitre le 2012
    Damien (aka mkb) qu'en dis tu ?

    C'est en tout cas le GG 11 qui m'a le plus marqué des 2 jeunes GG, par sa puissance, son emprise même et son exotisme.

    Hommage au nez du GG 1989. Une fois le verre vide, mon nez s'égayait des senteurs d'un grand liquoreux dans l'age...un peu comme si les sucres résiduels qui avaient quitté le jus (le vin n'a plus que 1g de sucre) prenaient le temps de s'évaporer dans l'air. Une très belle experience, assez envoutante, un parfum magique.

    Je passe rapidement sur les 2 Spatlese. Comme Damien, je n'ai pas de repères (ni ne suis bouleversé)

    Les 3 Eiswein sont juste superbes: la richessse du 2012 est magnifiquement supportée par une acidité salvatrice, oui c'est explosif. Le 66 a l'élégance de la patine du temps, le 83 est très grand, à la croisée des 2, liqueur envoutante...J'aurais du demander du rab' !

    Merci a qui de droit.
    #82

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 460
    • Remerciements reçus 0

    mkb a répondu au sujet : Dégustation Weingut Helmut Dönnhoff - 17 septembre 2013, Paris

    Personnellement, je me remémore les secs comme Vivien. Le 2012 est plus fruité (notamment sur le fruit exotique) et plus rond que le 2011.
    Faut dire qu'on en a un peu parlé... ;)

    Cordialement,
    Damien
    #83

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 327
    • Remerciements reçus 1

    julien dubertret a répondu au sujet : Re: Dégustation Weingut Helmut Dönnhoff - 17 septembre 2013, Paris

    Je pense que Hermanshöhle GG 2011 est en train de se refermer car son profil est normalement plus fruité que 2012. Les 2011 sont issus d'un millésime très plein, très sensuel, et le 2011 l'année dernière n'avait rien de strict, bien au contraire, voir ici . 2012 est à l'inverse un millésime très très tendu, avec des acidités rarement atteintes, plus élevées qu'en 2011, c'est un profil de sec rarement rencontrée en Nahe ou en Moselle allemande, très très élancé.

    Bonne journée

    Julien
    #84

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 82783
    • Remerciements reçus 1459

    oliv a répondu au sujet : Re: Dégustation Weingut Helmut Dönnhoff - 17 septembre 2013, Paris

    Merci de ces précisions très intéressantes, Julien, car mes perceptions d'hier m'auraient strictement poussé à penser le contraire.
    #85

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 294
    • Remerciements reçus 0

    gueva a répondu au sujet : Re: Dégustation Weingut Helmut Dönnhoff - 17 septembre 2013, Paris

    Merci pour ces comptes-rendus.

    Lors d'une dégustation chez un caviste luxembourgeois, le Herrmannshöhle 2011 m'avait particulièrement impressionné...
    Une sensation de pureté, de finesse rarement rencontré me concernant.
    Je n'avais pas spécialement prévu d'acheter des 2012 mais à la lecture de vos commentaires et si c'est encore un cran au-dessus, comment faire l'impasse?

    Manu
    #86

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 880
    • Remerciements reçus 27

    mauss.th a répondu au sujet : Re: Dönnhoff

    Julien, vous êtes dans le vrai!
    M. Dönnhoff conseille de boire ces vins dans les 18/24 mois qui suivent la mise en bouteille, si on apprécie les rieslings jeunes et tranchants, puis de les oublier 4/5 ans, le temps de leur "puberté" ou ils sont très lunatiques. J'ai perçu le 2011 comme étant déjà assagi, arrondi. Effectivement il se referme, 2011 est un millésime facile à appréhender, en rondeur et en fruité, alors que 2012 est un grand millésime classique, "de puristes", avec une forte acidité, une forte tension et beaucoup de caractère donné par le terroir. En faisant des parallèles, on peut parler d'un équivalent au millésime 2010 sur Bordeaux. 2012 pour les vins blancs allemands, c'est dans la grande majorité grand.

    La perception d'Oliv sur le 2005 est bonne: il est plus prêt (et pas plus facile)! L'acidité s'est intégrée, calmée, et le vin présente déjà des signes de maturité. Plus facile car plus en place. L'acidité au laser, on l'a les 18 premiers mois.

    Thomas
    Mon profil vivino
    #87

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5483
    • Remerciements reçus 113

    Jean-Bernard a répondu au sujet : Re: Dönnhoff

    LE GG Hermannshöhle 2011 nous avait impressionné dans le Forez en début d'année. (tu)

    JB
    #88

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1302
    • Remerciements reçus 2

    blackmania a répondu au sujet : Re: Dönnhoff

    Jean-Bernard écrivait:
    > LE GG Hermannshöhle 2011 nous avait impressionné
    > dans le Forez en début d'année. (tu)

    J'ai bu le 2011 il y a deux semaines, et je rejoins l'impression d OLiv (acidité et concentration un peu dissocié et S02 trop présent). J'ai moins accroché comparativement au 09, que j'ai trouvé magnifique.
    Je note que le 2012 a l'air d'être une petite bombe. Hâte de m'en procurer.
    #89

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 15276
    • Remerciements reçus 351

    mgtusi a répondu au sujet : CR: Dönnhoff riesling trocken 2011

    CR: Dönnhoff riesling trocken 2011

    Bouteille ouverte pour l'apéritif de ce soir.

    Joli nez floral bien ouvert, l'attaque est tendue et salivante, pas de creux en milieu de bouche et une finale dynamique sur les agrumes. L'ensemble est vraiment tröcken !

    Très très joli vin, à voir demain son évolution.

    A l'aveugle, j'aurais plutôt misé sur un chablis que sur un riesling (mais bon, je ne suis pas un expert non plus)

    Michel
    #90

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120
    Temps de génération de la page : 0.202 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 64
    • Utilisateurs hors-ligne: 1,890
    • Invités: 1,596

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.