Publicité slide

    Chatus - Le cépage et les producteurs

    • Messages : 457
    • Remerciements reçus 4

    Bruno[GV] a créé le sujet : Chatus - Le cépage et les producteurs

    Chatus 2006 - Cave de Ruoms

    acheté 6,35 € aux Caves de l'Helvie à Privas

    A l'ouverture :
    - le nez est peu avenant, rappelant un vin rouge de cuisine
    - en bouche c'est corsé et sur des tanins asséchants en finale

    2 heures après (épaules dégagées) :
    - le nez est bien plus aimable on y sent des fruits noirs
    - en bouche c'est costaud, il y a quelque chose de sauvage, ca ne me déplait pas, les tanins asséchants sont là mais plus avenant.

    8 heures aprés :
    - le nez est revenu comme à l'ouverture
    - en bouche c'est sur les fruits rouges acides et les épices (aille!)

    24 heures aprés :
    - Le nez est bien discret
    - en bouche il n'y a plus de fruits, ce n'est pas acide, on sent des épices, les tanins se font discrets (il se montre à son avantage sur du bleu)

    32 heures aprés :
    - le nez est toujours aussi discret bien que peu aimable
    - en bouche, c'est léger, sur l'alcool et les épices restent présents

    Sur la contre étiquette il était conseillé de le carafer 1 heure.
    Il me reste une bouteille pour suivre ce conseil.

    Cordialement,
    Bruno
    "On distingue dans l'eau son propre visage ; mais dans le vin on aperçoit le cœur d'un autre." Proverbe français
    "Nous décomposons à grand frais, le vin qu'ils buvaient à long traits. Ils s'égayaient à sa vapeur bachique, nous dissertons sur le gaz carbonique" Sinard...
    #1

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 457
    • Remerciements reçus 4

    Bruno[GV] a répondu au sujet : Notes de dégustation par Robert Camuto

    Chatus 2003 - Cuvée la Monnaie d'Or - Cave coopérative la Cévenole (dont la famille Allamel a une vigne qui date de 1883)

    "Ma femme rapporta à la maison une bouteille de ce chatus, qui fut ouverte le soir même. C'était un 2003, nommé Monnaie D'Or - je devais découvrir par la suite que la racine du mot chatus faisait référence à une petite pièce en or. e vin de pays venait de La Cèvenole, la coopérative de Rosières ; l'étiquette indiquait qu'il avait reçu une médaille d'or au salon de l'agriculture de Paris. Je m'attendais à gouter un petit vin agréable... alors que mon verre recélait une surprise absolue.

    Le vin était d'un rouge profond et présentait au nez un bouquet explosif de ... de quoi exactement ? Ce n'était pas facile à dire, mais les mots qui résonnaient dans ma tête étaient tannin, fruit, cuir.
    En bouche je ressentais une attaque de tannin, laquelle fut suivie d'une longue course d'arômes empreints d'une plaisante acidité. Passaient des accents de médoc, de vallée du Rhône, de côtes de nuits.
    Le vin avait de la puissance;de la finesse, et en même temps il était simple."


    Chatus 2004 et 2005 goutés sur fûts - Domaine Grangeon (M. Reynouard est le seul viticulteur indépendant producteur de Chatus)

    "Reynouard alla escalader ses barriques de chatus, et revint avec une pipette de son millésime 2005 (...)

    L'odeur à présent m'était familière : la puissante bouffée de tanin, de fruit et de cuir que j'avais respirée avec la bouteille de la Cévenole, celle qui m'avait conduit ici même à la port de Reynouard.
    - Nèfle, dit Reynouard.

    Allamel avait employé la même image. La nèfle : un petit fruit rustique, plus ou moins à mi-chemin entre la poire et l'aubépine. Ironie des choses, la nèfle est fréquemment décrite comme ayant des propriétés vineuses. Comme le chatus, la nèfle est une espèce ancienne - une fruit dur, épais - qui n'aie pas être bichonné, et qu'on laisse souvent fermenter et d'adoucir sur de la paille avant de la consommer.

    Je laisser ces senteurs de nèfle, me remonter dans les sinus, puis je levai on verre, goutai, et... rien ! Le vin n'avait pas de goût - seulement des tannins sans forme et une forte acidité. En un mot : imbuvable. Toute le monde faisait la grimace.
    - L'attaque en bouche n'y est pas encore, dit Reynouard.

    Il retourna aux bariques avec sa pipette et revint avec un échantillon de 2004.
    De nouveau, ce grand bouquet qui emplissait les sinus. Je goutai... Zéro ! Ce vin non plus apparemment, n'avait pas eu le temps de fabriquer sa synthèse, de prendre sa frome en vivant à la dure au fond de ce hangar.

    Je venais de verser le reste de mon verre dans une rigole d'évacuation, quand Reynouard me dit :
    - Maintenant, respirez le verre.
    Je mis le verre vide sous mon nez. L'explosion d'arômes - la nèfle - était toujours là.
    - Ça, dit-il, c'est le chatus - ici-même"


    tiré du livre Un américain dans les vignes (Robert Camuto - Ed. Michel LAFON - 2008)

    Cordialement,
    Bruno
    "On distingue dans l'eau son propre visage ; mais dans le vin on aperçoit le cœur d'un autre." Proverbe français
    "Nous décomposons à grand frais, le vin qu'ils buvaient à long traits. Ils s'égayaient à sa vapeur bachique, nous dissertons sur le gaz carbonique" Sinard...
    #2

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 457
    • Remerciements reçus 4

    Bruno[GV] a répondu au sujet : Le cépage Chatus

    Le cépage Chatus


    Type de vin :

    donne un vin riche en couleur, tannique, quelque peu acide, solide, dur, âpre, s'améliorant en vieillissant. Au début d'une couleur violacée, il évolue avec le temps vers un rouge sombre, avec une robe soutenue et une grande brillance.
    Toute son ampleur se découvre entre 5 et 10 ans. Dans l'Ardèche, il est associé à la syrah et permet de produire des vins d'excellente qualité à garder quelques années.

    Le Chatus ne fait aujourd'hui partie d'aucun encépagement servant à produire des vins classés en appellation d'origine contrôlée. Arômes de cannelle, eau de vie de prune, griotte, mure, nèfle (1), pâte de coing, poivre blanc, pruneau réglisse, vanille, ... .

    Plus d'informations sur lescepages.free.fr/c...

    Au XIXe siècle le Chatus était principalement cultivé sur la bordure cévenole du Bas-Vivarais (d'Aubenas à Bessèges) où il constituait la majorité de l'encépagement. La crise du phylloxéra dans les année 1880, détruisit la quasi totalité du vignoble.

    La reconstitution se fit avec des variétés mieux adaptées à la production des vins de table (Aramon, Cahors, Producteurs directs américains, Jaquez, Hybrides).

    Les vignerons de Vernon furent les premiers à greffer successivement des Chatus sur des vignes américaines et du Jaquez dans la période 1880-1940. Le Chatus de Vernon était renommé pour son degré, sa couleur et son corps. Les générations ont passées, et avec elles les modes, le Chatus faillit disparaître, oublié.

    Aujourd'hui subsistent à Vernon, dans le Pays Beaume-Drobie , trois hectares de vignes centenaires et avec elle un dicton : "Avant, lorsque l'on voulait faire du bon vin, on mettait du Chatus dans la cuve". Aiguillonnés par ces mots, les vignerons de la cave "la Cevenole", ont entrepris depuis 1980 un programme de sauvegarde puis de replantation de cette variété.

    En mars 2000, le Syndicat des Producteurs de Chatus en Cévennes Ardéchoises est né.

    Par Frédéric Allamel sur www.tourinfos.com/fr...

    "En Ardèche, la vigne est «anté-romaine», sans doute cultivée par les Helviens ; plus tard, un Ardéchois, Olivier de Serres, premier agronome de France, publie en 1600 le premier livre en français consacré à l'agriculture : Le Théâtre d'agriculture et mesnage des champs. (...) Quand Olivier de Serres répertorie les cépages du royaume, il en nomme 28. Tous ont disparu (ou ont changé de nom) sauf deux : le pinot et le chatus, un cépage ardéchois, considéré comme éteint parce qu'en 1950, lors du recensement administratif des cépages français, Allamel, qui cultive 2 hectares de chatus, a oublié de le déclarer !"

    Tiré de www.lefigaro.fr/lefi...

    Notes :

    (1) La nèfle :


    1 - la nèfle se consomme crue lorsque sa chair est blette. En effet, la pulpe dure et astringente devient tendre et sucrée après blettissement. On peut les préparer en confitures et en fabriquer un alcool parfumé.
    tiré de www.snv.jussieu.fr/b...

    2 - La nèfle a la particularité de ne pas être consommable à maturité, car elle est trop dure et trop acerbe, à cause de la richesse en tannins du mésocarpe. Elle ne peut être consommée qu'après blettissement.(...) le blettissement consiste à disposer les fruits sur un lit de paille pendant une quinzaine de jours. Il se produit alors une fermentation naturelle qui modifie la composition chimique du mésocarpe et le ramollit. Le fruit blet est sucré (..) et un peu d'alcool. Il a un goût un peu vineux.
    tiré de fr.wikipedia.org/wik...

    Cordialement,
    Bruno
    "On distingue dans l'eau son propre visage ; mais dans le vin on aperçoit le cœur d'un autre." Proverbe français
    "Nous décomposons à grand frais, le vin qu'ils buvaient à long traits. Ils s'égayaient à sa vapeur bachique, nous dissertons sur le gaz carbonique" Sinard...
    #3

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2
    • Remerciements reçus 0

    Alexis R a répondu au sujet : Re: Chatus - Le cépage et les producteurs

    Bonjour et merci pour ces précisions.

    Je suis tombé amoureux de ce Chatus, La Monnaie D'or. Mon beau-frère m'en offrit une bouteille de 2009. Croyant simplement boire un bon vin de la région (belle famille d’Ardèche...), je la débouche et la sers à table.
    J'avoue avoir été séduit immédiatement même si j'aurais dû la déboucher 4 heures avant!!
    Difficile à décrire: arômes de cerises à l'eau de vie, de cuir, légèrement épicé en bouche, consistant et charpenté comme je les aime. Il a fait l'unanimité.
    J'en reprendrais sans hésiter.

    Avis aux amateurs.

    Cordialement.
    #4

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 478
    • Remerciements reçus 0

    bobfutur a répondu au sujet : Re: Chatus - Le cépage et les producteurs

    Merci Bruno pour ce résumé, très intéressant ! (tu)

    Paul
    #5

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 82323
    • Remerciements reçus 1202

    oliv a répondu au sujet : Re: Chatus - Le cépage et les producteurs

    Ardèche
    Nature ou cuisiné, le Chatus à l’honneur !

    www.ledauphine.com/a...
    #6

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 8714
    • Remerciements reçus 42

    RaymondM a répondu au sujet : Re: Chatus - Le cépage et les producteurs

    Coïncidence, j'ai ouvert au déjeuner un Chatus 2012 domaine Lablachère ( coteaux de l'Ardèche ) .
    Remarquable d'équilibre et remplissant parfaitement son rôle de compagnon honnête et sans prétention de mon repas . Tout le contraire d'un Guilhem Gaucelm 2011 dont la fin de bouteille a fini au vinaigrier .

    Raymond
    #7

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 82323
    • Remerciements reçus 1202

    oliv a répondu au sujet : Re: Chatus - Le cépage et les producteurs

    Ardèche
    Cépage oublié : renaissance du Chatus d’Ardèche !

    www.lci.fr/societe/2...
    #8

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 206
    • Remerciements reçus 4

    fontcluse a répondu au sujet : Re: Chatus - Le cépage et les producteurs

    reportage très intéressant, merci oliv
    #9

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 82323
    • Remerciements reçus 1202

    oliv a répondu au sujet : Re: Chatus - Le cépage et les producteurs

    oliv écrit: Ardèche
    Cépage oublié : renaissance du Chatus d’Ardèche !

    www.lci.fr/societe/2...


    LCI est fidèle au ChatuS !

    www.lci.fr/societe/l...
    #10

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14965
    • Remerciements reçus 277

    mgtusi a répondu au sujet : Re: Chatus - Le cépage et les producteurs

    oliv écrit: renaissance du Chatus d’Ardèche !


    Gros potentiel à contrepet !

    Michel
    #11

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javaux
    Temps de génération de la page : 0.166 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 44
    • Utilisateurs hors-ligne: 20,765
    • Invités: 1,097

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.