Publicité slide

    normal Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    • Messages : 4548
    • Remerciements reçus 3

    tarkan a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    Claude "chibani" écrivait:
    > Et Michel Bettane précise sa position !
    >
    >
    >
    > Chiche que M. Bettane ne participe plus aux
    > primeurs.
    > Assez drôle de lire des commentaires en
    > contradiction d'une ligne à l'autre
    > Cracher dans la soupe, alors que tous, TOUS les
    > critiques ont jouer le jeu depuis 1983
    > Tout cela pour une préséance qui n'a pas été
    > réservée !!!
    >
    > Quelle hypocrisie, prendre des notes fin Mars,
    > mais les divulguer tous ensemble début Mai, est ce
    > plus honnête
    >
    > Suite au prochain tir de barrage
    >
    > Claude

    attention, ça va jaser sur les blogs, top départ!

    Je trouve également que c'est un peu tard pour se réveiller! 27ans pour prendre conscience qu'on a créé une espèce d'hydre de mer qui part en sucette ça fait long!

    Méchant Suckling, il a tout foutu en l'air!

    Benoit
    #31

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 8102
    • Remerciements reçus 26

    FGsuperfred a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    "1 -- l'accélération du temps. Tout le monde veut une information de plus en plus vite. Il y a eu des commentaires sur 2010 qui sont apparus dès la récolte.
    Le fait de fixer la dégustation en début avril est un compromis. Le vin n'est pas encore fait, mais les professionnels qui goûtent ont l'habitude d'apprécier à ce stade de la vie du vin. Il me semble que même si le vin n'est pas encore fait, on peut juger."
    justement non on ne peut pas juger, à part justement pour satisfaire ceux qui vendent ces mêmes vins "pas encore faits"
    on n'a aucune idée de ce qu'ils seront ^plus tard, c'est un marché ou l'on vend des nuages et personne ne semble s'en inquiéter

    "2 -- la différenciation de timing pour les différents experts. Je comprends que Michel Bettane n'apprécie pas qu'il y ait des petits chouchous qui peuvent écrire avant tout le monde. Pour un journaliste spécialiste, être traité en second couteau n'est pas apprécié."
    tout expert déclaré ou pas que peut être monsieur truc-muche ou pas il n'aura jamais la certitude de savoir comment sera le vin dans 5,10,20 ans ou plus, tu es bien placé pour le savoir
    certaines années/certains vins ont une évolution surprenante
    un seul exemple pour étayer (et ce n'est pas une exception) mes propos : chateau soutard qui aurait dit que le 75 mettrait une tôle à mouton rothschild de la même année ?

    "3 -- la véracité des échantillons donnés à déguster. On ne peut pas accuser sans preuve. On ne peut relayer ce type de critiques que si on a des informations tangibles."
    justement le problème est que les domaines empêchent la transparence à ce sujet... ceux qui ont gouté savent ils les assemblages du moment ? et les assemblages finaux ? il faut déja se poser la question (en plus de celle de savoir comment le vin digèrera l'élevage en barriques et comment il évoluera en bouteilles...)

    "4 -- le système des notes. Tous les acheteurs ont besoin de cela. Le caviste du Michigan qui vend 14 caisses par an d'un château a besoin de s'appuyer sur les notes données par des experts. Il me semble qu'on aura du mal à se priver de notes."
    c'est là ou justement on ne peut pas être d'accord : ce sont purement des arguments mercantiles : si l'année est grandiose, comme tous les 2/3 ans, on met en avant le millésime si le vin n'est pas formidablement noté, et s'il est superbement noté, là ça devient un "buzz"
    tout en bordelais n'est alors que marketting, on en revient à ce que j'ai écrit dans mon dernier post ;)

    "5 -- l'explosion des prix. Cette explosion des prix n'a rien à voir avec l'organisation de la semaine des primeurs. Elle a à voir avec les notes mises par les experts. Et elle est liée au nombre croissant d'acheteurs mondiaux. Ce n'est pas le système des primeurs qui crée cette explosion, mais l'émergence de nouveaux clients de par le monde."
    en 2 phrases tu te contredis : comment peut-on écrire en 2 phrases que la hausse des prix n'a rien à voir avec la semaine des primeurs et après dire que cette hausse "a à voir avec les notes mises par les experts" ?
    des acheteurs mondiaux, il y en a toujours eu, qu'ils aient été américains, russes ou autres et ils ont toujours tiré les prix vers le haut, mais là y'a quelque chose en plus : des intermédiaires/spéculateurs ou que sais-je qui veulent faire du fric gros comme eux en prenant les acheteurs chinois pour les vaches à traire (l'expression n'est pas belle certes, mais parlante), ils veulent certes des vins chers (rappelle toi notre discussion sur les gogos qui n'achètent que des étiquettes ;)) mais c'est un effet de mode, celà durera combien de temps (pour lafite toujours !)
    d'ailleurs je cite " La popularité du Château Lafite en Chine pourrait provoquer la jalousie et la curiosité des autres Châteaux : "Pourquoi les Chinois ne boivent pas nos vins"?" donc les autres domaines plutot que de continuer sur ce qui était déja beaucoup trop chers, ont voulu se positionner au niveau des prix pour essayer d'attraper le "train lafite"...
    je pense comme claude, et je l'ai déja dit, que le système des primeurs est une gageure et que les notes (si notes il doit y avoir) ne devraient être mises qu'une fois le vin mis en bouteilles, là ou aucun doute ne pourrait être permis, ou la qualité définitive sera peut-être plus "parlante"
    mais les chateaux et négociants ont tellement eu l'habitude de vivre "à crédit" sur le dos des primeurs payés par les consommateurs finaux.
    d'ailleurs je rappelle qu'à l'origine ces mêmes primeurs n'étaient disponibles QU'AUX PROFESSIONNELS et que c'est uniquement pour des raisons pécuniaires (on y revient encore c'est fou ça) qu'ils y ont donné accès aux particuliers.
    c'est uniquement pour le fric, rien d'autre...

    frédéric Gautier, passionné
    membre de poids de LPV haute-normandie ...
    fgsuperfred.canalblog.com
    #32

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2813
    • Remerciements reçus 33

    agitateur a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    Claude "chibani" écrivait:

    > Et Michel Bettane précise sa position !
    > Chiche que M. Bettane ne participe plus aux
    > primeurs.[/i]

    :D

    Attend, il a écrit à chaud.....Quand il va réfléchir et comprendre qu'à force de voir sa visibilité diminuer (depuis l'essor du net et son départ de la RVF), et que ça ferait un (gros) numéro de TAST en moins, il va finir par passer SOUS les écrans radar. Et un critique non visible, ça devient...personne.
    #33

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1683
    • Remerciements reçus 68

    chrisdu74 a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    Merci Fred pour cette opinion argumentée qui montre qu'on peut s'opposer aux idées qu'on réfute sans verser dans la diatribe primaire, énervée et insinuante.

    Sur le fond, c'est effectivement utile de rappeler ce point clé qu'est la représentativité des échantillons présentés. En cherchant la faille (chez les chateaux), on peut même se dire que c'est un argument de plus pour faire les dégustations tôt, avant assemblage ? :D (mais il me semble que EricB a écrit une fois que certains chateaux assemblent très tôt ?)

    Pour l'élevage , j'ai tendance à penser qu'un dégustateur expérimenté doit pouvoir imaginer ce qu'un vin va devenir après ? donc sauf accident, sortir une note à peu près fiable (sur base de l'échantillon toujours); c'est même encore un argument pour déguster les primeurs à étiquette découverte, on connait le style d'élevage habituel du chateau (:D

    Chris d'U
    #34

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14274
    • Remerciements reçus 0

    François Audouze a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    Lorsqu'on va visiter un domaine aux alentours du mois d'avril, le vigneron qui a goûté tous les jours son vin se fait une idée sur ce qu'il va devenir.

    Personne ne va lui dire : "vous n'y connaissez rien, votre vin n'est pas assemblé, donc vous ne pouvez rien dire sur votre vin !"

    Or il y a des gens comme Michel Bettane qui ont la capacité de juger de l'évolution probable d'un vin comme le fait le vigneron.

    Pour le reste, la critique de superfred n'apporte rien.
    Un exemple : j'écris : "Cette explosion des prix n'a rien à voir avec l'organisation de la semaine des primeurs. "
    Et fréd me reprend en disant que je me contredis. Il oublie simplement de lire ce que j'ai écrit car il y a "l'organisation", mot qui change le sens par rapport à ce qu'il a compris.
    mais ce n'est pas très grave, car je maintiens ce que j'ai dit, qui n'est altéré par aucun des arguments de fréd.

    Je maintiens donc ce que j'ai dit, qui est calme, modéré, qui ne veut pas cautionner ce qui se fait, car les bordelais n'ont pas besoin de mon approbation ou de ma critique. Et s'il y a un système qui favorise des journalistes avant d'autres, qu'ils règlent leurs problèmes entre eux et avec les vignerons.

    On voit bien que dans cette critique du système des primeurs, il y a une déception de ne pas avoir accès à certains vins. Alors, on critique en disant : "tout ça, c'est fait pour le fric".

    Je maintiens que le système des primeurs n'est pas fini. Mais si l'un d'entre vous a la recette miracle pour faire baisser les prix des bordeaux, je suis preneur !!!


    Cordialement,
    François Audouze
    #35

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 684
    • Remerciements reçus 0

    Michel VMS a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    Contrairement à FGSuperfred, je ne suis pas persuadé que l'explosion des prix soit la conséquence du système primeur mais bien de l'augmentation de la demande.

    Imaginons un instant qu'il n'y ait pas de système primeur. Quand les propriétés vendraient-elles leur vin? Après la mise en bouteille ? Juste avant ? Quand fixeraient-elles leur prix ? Quand les acheteurs goûteraient-ils les vins ? Et les journalistes ? Méfions-nous d’un éventuel système qui en éloignant la presse réduirait l’information à la portion congrue.

    Par ailleurs, imaginons un instant que la proposition de J. Robinson soit appliquée. Les notes sortiraient après la fixation des prix. Et bien on verrait après leur sortie, certains vins fortement augmenter au bénéfice du négoce et des revendeurs et au détriment de la propriété. Le consommateur n’y gagnerait rien.

    Pour l’amateur, le véritable challenge, me semble être l’amélioration d’une information vineuse qui à mesure qu’elle devient pléthorique devient de plus en plus inégale et superficielle.

    Michel
    #36

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14728
    • Remerciements reçus 215

    Eric B a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    Par ailleurs, imaginons un instant que la proposition de J. Robinson soit appliquée. Les notes sortiraient après la fixation des prix. Et bien on verrait après leur sortie, certains vins fortement augmenter au bénéfice du négoce et des revendeurs et au détriment de la propriété. Le consommateur n’y gagnerait rien.

    Ce scénario s'est déjà produit en 2003 ou en 2008. Dès que les notes sortent, les prix flambent dans les 24 h pour les vins les plus appréciés (par RP, évidemment, le seul qui influe les prix du marché).

    Eric
    Mon blog
    #37

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 8697
    • Remerciements reçus 36

    RaymondM a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    Contrairement à FGSuperfred, je ne suis pas persuadé que l'explosion des prix soit la conséquence du système primeur mais bien de l'augmentation de la demande.

    Oui mais seulement sur les produits les plus renommés point de convergence ou se retrouvent tôt ou tard les amateurs du monde entier .D'ou embouteillage ;).

    C'est le reflet de notre société, et dans tous les domaines !
    Et de plus , les vrais et purs amateurs sont rapidement rejoints par ceux qui ne recherchent qu'à valoriser leur statut social, puis par les spéculateurs. Raréfaction et coup de grâce pour les prix :(

    Ca c'est dans le meilleur des cas;
    Mais qu'il n'y ait pas aussi , de temps en temps, un petit coup de pouce médiatique quand autant d'argent est en jeu , je n'y crois pas plus qu'à l'absence de dopage dans le sport actuel

    Raymond
    #38

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4548
    • Remerciements reçus 3

    tarkan a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    Eric B écrivait:

    >
    > Ce scénario s'est déjà produit en 2003 ou en 2008.
    > Dès que les notes sortent, les prix flambent dans
    > les 24 h pour les vins les plus appréciés (par RP,
    > évidemment, le seul qui influe les prix du
    > marché).

    En effet, je me souviens m'être baladé sur quelques sites de ventes lignes à cette époque par curiosité, et quelques jours après, en y retournant, je fus surpris d'une augmentation très importante de certaines références en terme de prix, par curiosité je clique sur l'un des "heureux élus" et la note Parker était rajoutée, justifiant à elle seule que le prix ait gonflé...

    On voit bien que dans cette critique du système des primeurs, il y a une déception de ne pas avoir accès à certains vins. Alors, on critique en disant : "tout ça, c'est fait pour le fric".

    Mais François, comment ne pas comprendre l'amateur de bordeaux qui doit renoncer à ces vins car le domaine, racheté entre temps par un fond d'investissement, a fait le choix de se couper de sa clientèle locale? De plus la forte demande mondiale pour le bordeaux ne date pas d'hier que je sache, déjà sous l'ère Reagan les américains s'emballaient pour les nectars bordelais, sans parler de la connexion historique bordeaux - Grande Bretagne... Et ça fait quelques années que les nouveaux riches russes existent....

    Hormis la demande internationale, l'arrivée en force des spéculateurs est un gros problème, car combien de fois un 1er GCC change de main avant d'être bu?

    Benoit
    #39

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 8102
    • Remerciements reçus 26

    FGsuperfred a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    Alors, on critique en disant : écrit:

    une fois de plus, tu ne sais pas quoi répondre, alors tu sors la phrase de son contexte
    relis ou apprends à lire (choisis la bonne mention) l'argumentation est devant
    y'a vraiment pas moyen de discuter avec toi, j'au pourtant été courtois et argumenté, toi non malheureusement...

    frédéric Gautier, passionné
    membre de poids de LPV haute-normandie ...
    fgsuperfred.canalblog.com
    #40

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3774
    • Remerciements reçus 0

    Claude "chibani" a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    Citation de FA:
    [size=small]On voit bien que dans cette critique du système des primeurs, il y a une déception de ne pas avoir accès à certains vins. Alors, on critique en disant : "tout ça, c'est fait pour le fric".[/size]

    Fausse affirmation en ce qui me concerne; j'ai acheté des primeurs sur les récoltes 1982,83,85,86,88,90,94,95,96, 2001,02,03,04,05,06,08,09

    La différence est que mes arguments contre une réforme des primeurs ne reposent pas "sur le fric", mais sur la façon dont ils sont organisés.

    Claude

    Claude
    "La musique commence là ou s'arrête le pouvoir des mots" R. Wagner
    #41

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3774
    • Remerciements reçus 0

    Claude "chibani" a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    Citation Tarkan:
    [size=small]"En effet, je me souviens m'être baladé sur quelques sites de ventes lignes à cette époque par curiosité, et quelques jours après, en y retournant, je fus surpris d'une augmentation très importante de certaines références en terme de prix, par curiosité je clique sur l'un des "heureux élus" et la note Parker était rajoutée, justifiant à elle seule que le prix ait gonflé."..[/size]

    Attention, ceci n'est pas valable pour tous les négociants. Il existe des commerçants qui garantissent le prix jusqu'à une certaine date, et dans la limite du quota de vins qui leur ont été attribué par les courtiers.
    Il y a effectivement, des rapaces, à chacun de faire son marché au bon endroit.

    Je me souviens que Pichon Baron 2008 et Figeac 08 sont restés aux mêmes prix pendant plus d'un an, et lorsque les prix des 09 sont sortis.......... les acheteurs se sont jetés sur les 08. :S
    Si l'on connait un tant sois peu le marché des primeurs, on n'agit pas comme cela.

    Claude

    Claude
    "La musique commence là ou s'arrête le pouvoir des mots" R. Wagner
    #42

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4548
    • Remerciements reçus 3

    tarkan a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    Je me doute Claude, et fort heureusement d'ailleurs! De toute façon je regardais ce petit jeu d'un air amusé étant donné que je n'achète que rarement du Bordeaux et que ceux ci sont réservés à ma femme...

    Benoit
    #43

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 182
    • Remerciements reçus 0

    benisa63 a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    François Audouze écrit: Je maintiens que le système des primeurs n'est pas fini. Mais si l'un d'entre vous a la recette miracle pour faire baisser les prix des bordeaux, je suis preneur !!!


    Personne n'a de recette miracle, et pour la perenité du système primeur, il tiendra encore plusieurs années c'est certains, mais comme tout effet de mode, les bordeaux perdront un jour leur monopole de vin de luxe qu'ils essaient de s'attribuer via toute cette mascarade de primeurs, une autre région du monde deviendra le nouveau vignoble dont les "riches" chinois/américains...etc voudront s'approprier tous les vins. Ce jour là, bordeaux ne trouvera pas la branche "marché français" à laquelle se racrocher et il y aura une vraie crise dans les vignobles bordelais. Seuls quelques 1er GCC comme lafite/latour s'en sortiront mais pas sans dégats.

    François Audouze écrit: Et s'il y a un système qui favorise des journalistes avant d'autres, qu'ils règlent leurs problèmes entre eux et avec les vignerons.


    ce n'est pas un simple problème car ce problème montre clairement qu'un nombre significatif de châteaux font des courbettes à certains journalistes qu'ils jugent + importants que les autres. Par conséquent, ces journalistes se sachant privilégiés vont mettre des meilleures notes à ces châteaux qui ne les méritent pas. Le journaliste assure ainsi ses privilèges pour l'année suivante qui lui permettront encore de sortir ses notes avant les journalistes moins importants pour les châteaux, et dans l'idée qu'en plus ils toucheraient des dessous de table, ils se les assurent pour l'année suivante. Donc, le problème doit être réglé entre eux, mais en laissant au consommateur l'information de ce qu'il se passe. Il y a certainement de la corruption dans ce système, mais personne ne veut y mettre son nez car tout le monde y perdra à bordeaux et chez les journalistes.
    #44

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3774
    • Remerciements reçus 0

    Claude "chibani" a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    Il ya des journalistes influents et influencés dans tous les domaines (politique, mode, automobile, agro-alimentaire........etc )

    Il n'y a aucune raison que le milieu du vin soit plus propre que d'en d'autres domaines. Je ne dirais pas qu'il y a des dessous de table, j'espère que non.
    Par contre lorsque l'on sait qu'il y a des "surprises parties" ou sont offert de somptueux cadeaux, cela peut laisser songeur sur le pourcentage d'objectivité de certain

    Corruption est un mot que je n'emploierai pas , mais manipulation lors de la présentation des vins, cela a été corroboré dans le passé. Et puis dégustation à bouteille découverte chez le propriétaire, excusez du peu pour l'impartialité !

    Claude

    Claude
    "La musique commence là ou s'arrête le pouvoir des mots" R. Wagner
    #45

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26980
    • Remerciements reçus 159

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    François Audouze écrit: On voit bien que dans cette critique du système des primeurs, il y a une déception de ne pas avoir accès à certains vins.


    Qu'est-ce que ça peut être fatigant de lire toujours les mêmes sornettes...
    Le système des primeurs est une machine très bien rodée, qui ne risque pas de disparaître de si tôt, et qui n'existe que parce que elles est très avantageuse pour les propriétés qui mettent leur vin en vente (il suffit de relire le message de Jean-Michel Comme pour s'en rendre compte).
    J'attends toujours, depuis que les discussions ont lieu à ce sujet sur LPV (soit tous les ans de mars à juin), qu'on m'explique en quoi ce système peut être avantageux pour l'acheteur.
    C'est en effet lui qui prend tous les risques, en payant (souvent aussi cher qu'à la sortie effective des vins) un produit non fini, pour lequel il n'a que très peu de garanties sur le niveau de qualité final. Sans parler des intermédiaires qui risquent de lui faire faux bond entre la réservation et la livraison des bouteilles.
    Et pourtant, ça marche !
    Pourquoi ? Parce qu'on a réussi à faire entrer dans la tête des acheteurs que des bouteilles produites à plusieurs centaines de milliers d'exemplaires étaient des denrées rares et qu'il risquait de se retrouver dans l'impossibilité d'en acheter s'il ne sautait pas dans le train des primeurs.
    Et que l'expérience démontre le contraire tous les ans n'y change rien, ils sont décidément très forts !

    Luc
    #46

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4105
    • Remerciements reçus 2

    milleret jean luc a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    "" qu'on m'explique en quoi ce système peut être avantageux pour l'acheteur. ''

    J'ai une petite idée ...réserver une caisse d'un vin que tu ne trouverais plus par la suite !! Je pense à ma caisse Eglise Clinet 2005 !! Mais bon ..il faut être un SUPER dégustateur pour anticiper ..et c'est mon cas ...hiiihhii 8-)

    Mais encore caisse de 12 Lafite 82 ( 140 frs ht ) ....j'attends encore un peu pour revendre ( à partir de 5000 e la bouteille >:D
    #47

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3774
    • Remerciements reçus 0

    Claude "chibani" a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    Pour répondre à Luc
    C'est vrai que le perdant, pour l'achat de beaucoup de vins c'est souvent l'acheteur qui ne sait pas acheter
    .
    Par contre, il y a des vins quasi introuvables à leur sortie, chaque année on répète les mêmes noms (en Pomerol particulièrement, d'accord il faut les aimer...)
    Si l'on vit une partie du temps hors de France, que l'on a pas envie de courir les FAV etc.......... l'achat en primeurs sur certains vins est recommandé.
    Bon, tu as raison , chaque année, c'est la même chanson.

    Claude

    Claude
    "La musique commence là ou s'arrête le pouvoir des mots" R. Wagner
    #48

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26980
    • Remerciements reçus 159

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    Bon, quelques pomerols produits en quantité réduite. Et ensuite ?

    Luc
    #49

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 69
    • Remerciements reçus 0

    jeando a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    Pourquoi ? Parce qu'on a réussi à faire entrer dans la tête des acheteurs que des bouteilles produites à plusieurs centaines de milliers d'exemplaires étaient des denrées rares et qu'il risquait de se retrouver dans l'impossibilité d'en acheter s'il ne sautait pas dans le train des primeurs.
    Et que l'expérience démontre le contraire tous les ans n'y change rien, ils sont décidément très forts !


    Très bonne conclusion!

    Je me souviens de la campagne 2005 :
    "Attention il n'y en aura pas pour tout le monde" , on ne connaît que trop bien la suite, 10% d'augmentation quasiment par jour.
    Résultat, le 2005 n'est pas si introuvable que cela.

    Les négociants et intermédiaires ont bien profiter de cette campagne là, ou détriment des acheteurs et des châteaux.

    Pourquoi au détriment des châteaux, car ceux-ci n'ont guère profiter en 2005 de la spéculation (après prix de sortie), en mettant sur le marché une grosse partie de leurs vins.

    2005, d'un point de vue financier aura appris au château a mettre moins de volume de vins en vente, garder une bonne partie de la production "sous le coude" en remettre en vente plus tard quand la demande est importante, profitant a leur tour de la spéculation, et couper légèrement l'herbe sous les pieds des négociants.
    #50

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 305
    • Remerciements reçus 21

    jfrdz a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    " (...) Parce qu'on a réussi à faire entrer dans la tête des acheteurs que des bouteilles produites à plusieurs centaines de milliers d'exemplaires étaient des denrées rares et qu'il risquait de se retrouver dans l'impossibilité d'en acheter s'il ne sautait pas dans le train des primeurs.(...)


    Un brin d'éducation en économie permettrait aux fashionitas du goulot de ne pas se faire pigeonner comme le premier bambin venu. Le système des primeurs est un saisissant raccourci du génie économique bordelais. Yo, total respect.

    jfrdz

    _____________________________________________________________________________________
    « Avez-vous déjà bu une bonne bouteille avec un connaisseur en vin ? C'est un supplice. » Nicolas Bouvier
    #51

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 383
    • Remerciements reçus 0

    hilde a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    bonjour

    je n'ai JAMAIS et n'achèterai JAMAIS de vins en PRIMEUR !

    payer la totalité du prix (HT) deux ans en avance...ça n'existe que dans le VIN !

    d'accord pour un acompte (raisonnable) ou mieux encore des arrhes, mais pas 100% de la commande !

    JAMAIS

    hilde
    #52

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14274
    • Remerciements reçus 0

    François Audouze a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    Claude Chibani dit :
    "Fausse affirmation en ce qui me concerne; j'ai acheté des primeurs sur les récoltes 1982,83,85,86,88,90,94,95,96, 2001,02,03,04,05,06,08,09 "

    Total respect, parce que dans mon cas, je n'ai acheté des primeurs que pour le millésime 2000 et je n'ai eu la livraison que pour 70 % des vins que j'ai commandés.
    Je n'ai donc jamais eu une campagne de primeurs dont je pourrais me féliciter. J'ai 100% de mécontentement vis-à-vis des primeurs.

    Il faut comprendre - à mon avis - que lorsqu'un acheteur achète des primeurs, il se dit : ce vin va valoir dans cinq ans l'indice 100. Si je l'achète aujourd'hui à l'indice 50, je fais une bonne affaire.
    Donc, c'est l'acheteur qui est le support du système et pas le chateau. Car le chateau vend à 50 ce que l'acheteur pense valoir 100 dans cinq ans.

    Tout le système des primeurs est fondé sur le fait que l'acheteur pense faire une bonne affaire.
    Mais je suis prêt à ce qu'on me démontre que le vilain dans l'affaire est le château et pas celui qui paie du vin deux ans avant de le recevoir.

    Si on me dit que quelqu'un paie 50 un vin deux ans avant de le recevoir parce qu'il estime qu'il vaudra moins de 50 dans deux ans, je suis prêt à admettre l'argument et à donner des médailles en chocolat à ce pauvre bénêt qui paie deux ans à l'avance un vin plus cher que ce qu'il vaudra dans deux ans. Il y a en effet un côté très philanthrope dans ce comportement qui mérite d'être félicité.
    Et bien sûr, c'est ce méchant vigneron spéculateur qui l'oblige à payer deux ans à l'avance le vin qu'il achète.

    Donc l'acheteur de primeurs est un gentil philanthrope abusé par un système qui lui fait perdre de l'argent.

    Claude, tu t'es fait abuser pendant 20 ans, victime consentante d'un système fait pour te plumer. Et, on est obligé de se demander, puisque tu t'es fait berner pendant 20 ans, pourquoi as-tu continué ?

    Attention, ne me réponds pas que tu as fait des bonnes affaires, parce que tu validerais le système.
    Donc, cocu, mais récidiviste ????

    Je suis sûr que je me trompe et que tu as fait de bonnes affaires.


    Cordialement,
    François Audouze
    #53

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14274
    • Remerciements reçus 0

    François Audouze a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    Nota : qu'on ne se méprenne pas. Je ne défends rien.
    Mais si quelqu'un achète des vins deux ans avant livraison, ça m'étonnerait qu'il ait envie que les prix baissent.

    Sauf si je n'ai rien compris, ce que je peux assez facilement admettre puisque je ne pratique pas.


    Cordialement,
    François Audouze
    #54

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26980
    • Remerciements reçus 159

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    François,

    Nous prendrais-tu, une fois de plus, pour des idiots ?
    Celui qui achète en primeur le fait pour deux raisons essentielles, tout d'abord la crainte de ne plus trouver le vin convoité une fois la campagne primeur terminée, et effectivement l'espoir de faire une bonne affaire financière.
    L'expérience montre que tant cette crainte que cet espoir sont dans la très grande majorité des cas infondés.
    S'ils persistent néanmoins d'année en année, c'est que la machine de guerre marketing conduite conjointement par les propriétés et le négoce est d'une efficacité redoutable.
    Donc, vouloir nous faire croire que le système perdure uniquement à cause de l'appât du gain des vilains acheteurs est d'un ridicule fini. Heureusement, ça ne tue pas.

    Luc
    #55

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26980
    • Remerciements reçus 159

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    Il est à noter que cet espoir de faire une bonne affaire financière est tout à fait légitime vu que le client finance deux ans à l'avance un produit à la qualité incertaine.
    C'est la moindre des choses qu'il soit lui aussi gagnant dans l'affaire. C'est malheureusement rarement le cas.

    Luc
    #56

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 8697
    • Remerciements reçus 36

    RaymondM a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    En tout cas on sait chez il faudra se faire inviter dans 30 ans pour boire un Bordeaux acceptable:D

    Raymond
    #57

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 8102
    • Remerciements reçus 26

    FGsuperfred a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    à l'origine les marchands devaient payer le vin 30% moins cher en primeur que lors de sa sortie en bouteilles
    le fait d'être passé directement à une clientèle particulière a changé la donne, pourquoi ?
    comme dit luc, seules certaines références de pomerol valent vraiment le coup, l'éclise clinet par exemple
    mais les vins spéculatifs aussi, lafite a été l'exemple qui a caché la forêt, mais l'affaire était-elle réellement moins bonne en 1985 ?
    quand je vois la valeur réelle (tant est si bien qu'on puisse dire celà...) lors de ventes aux enchères , on se dit que si l'on ajoute le prix de vente à l'époque augmenté de l'inflation, on peut se dire que beaucoup de vins auraient du se vendre des queues de cerise
    si je devais acheter en primeurs, je ne crois pas que ce serait l'aspect pécunier qui devrait m'intéresser, trop de peut-être
    ce serait plus pour le côté "quantité" je veux 12,24 ou pourquoi pas soyons fous, 36 bouteilles du même domaine, dans ce cas l'achat en primeurs est souvent une bonne idée
    devant l'explosion des prix des 2009, le fait de voir la sortie des 2010 maintenant, y'a peu de chances quand même que 2010 soit moins cher que 2009, sinon que feraient les acheteurs des 2009 ? l'impression de s'être faits avoir les prendra, surtout pour ceux qui se sont saignés pour avoir le meilleur du meilleur... déja dépassé alors que leur vin n'est même pas en bouteille, énervant non ?
    les 2007 se vendent un quignon de pain en ce moment, les 2008 (à part de rares exceptions) à peine plus
    j'ai hâte de voir les premières ventes de 2009 aux enchères, que ce soit au niveau des quantités ( ce sera parlant rien qu'à ce sujet) qu'au niveau des prix demandés et atteints
    un exemple d'achat en primeurs : cornélie : 7 euros HT en primeur donc 8,40 TTC / prix de vente en sortie : 13,50 euros, là pour moi ça vaut le coup...
    vu le ùmode de commercialisation que suivent les crus classés et assimilés, c'est beaucoup trop aléatoire...

    frédéric Gautier, passionné
    membre de poids de LPV haute-normandie ...
    fgsuperfred.canalblog.com
    #58

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 205
    • Remerciements reçus 0

    Nicolas D a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    Toujours le même débat récurrent...
    Amateur de belles voitures, je sais que je ne pourrais jamais m'offrir de Ferrari, ou autre bolide à 2 places.
    Pourtant je ne crie pas au scandale. Je continue de regarder, d'imaginer et c'est tout.
    Pour moi, un tas de vins, bordelais ou non sont dans ce cas. Je ne les boirai jamais probablement et je ne m'en plains pas.
    Critiquer les primeurs ne changera rien, il y a tant d'autres vins accessibles qui me satisfont en contrepartie
    #59

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14274
    • Remerciements reçus 0

    François Audouze a répondu au sujet : Re: Primeurs à Bordeaux, la fin d'un système ?

    Je note avec intérêt l'avis de Luc.
    C'est uniquement à cause du maketing agressif des châteaux que de pauvres consommateurs se font mener par le bout du nez et achètent des primeurs.
    Vous êtes donc manipulés par les chateaux.

    Dans ce cas, mon conseil serait : arrêtez d'acheter en primeurs.

    Si les prix ne faisaient que baisser, année après année, est-ce que les acheteurs en primeurs se féliciteraient d'acheter en primeurs plus cher que la valeur du vin deux ans après ?
    Sur dix ans, les prix ont été multipliés par cinq pour les bordeaux. Et les acheteurs en primeurs se seraient fait avoir ?

    De toute façon, décidez ce que vous voulez. Ce n'est pas demain que j'achéterai en primeurs.
    Et considérez que l'acheteur est totalement manipulé par le vendeur, si ça vous fait plaisir.
    Mais quand on est manipulé, on a la possibilité de décider de ne pas acheter.

    Et à ce moment là, si vous arrêtez, soyez heureux : vous n'êtes plus les prisonniers d'un système destiné à vous spolier.

    Merci Luc d'avoir corrigé mon analyse erronée.


    Cordialement,
    François Audouze
    #60

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120
    Temps de génération de la page : 0.218 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 23
    • Utilisateurs hors-ligne: 20,668
    • Invités: 672

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.