Publicité slide

    Château de Coulaine

    • Messages : 1128
    • Remerciements reçus 3

    E-mane a répondu au sujet : Re: Château de Coulaine

    J'vais essayer de suivre ..!

    Emmanuel
    #31

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • retourdebaton
    • Portrait de retourdebaton

    retourdebaton a répondu au sujet : Château de Coulaine Chinon Les Picasses 2009

    CR: Château de Coulaine Chinon Les Picasses 2009

    Très beau chinon que ces Picasses! Sur les fruits noirs, la concentration est belle, la matière est dense et toute en finesse à la fois. On sent que ce vin a du potentiel mais il procure dès aujourd'hui beaucoup de plaisir.

    Paul
    #32

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • retourdebaton
    • Portrait de retourdebaton

    retourdebaton a répondu au sujet : Château de Coulaine Chinon la Diablesse 2011

    CR: Château de Coulaine Chinon la Diablesse 2011

    Après les délicieuses Picasses, on tente cette fois-ci la Diablesse. La robe est pourpre et le nez est plutôt fermé bien que l'on perçoive avec le temps quelques parfums de fruits noirs. En bouche, la matière est d'une profonde densité, peu expressive, mais les tannins sont agréables. La longueur en bouche est assez impressionnante, ainsi que la largeur, on ressent un côté un peu grillé certainement issu des 20% de bois neuf, mais rien de gênant. Déjà plaisant, c'est à mon avis une grosse bouteille en devenir.

    Paul
    #33

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1980
    • Remerciements reçus 0

    Flo a répondu au sujet : Château de Coulaine Chinon Les Picasses 2005

    CR: Château de Coulaine Chinon Les Picasses 2005

    Nez un peu giboyeux, beaucoup de fruit bien mûr, paprika, un peu de poivron rouge. Joli.
    La bouche est riche et bien mûre, très fruitée, avec pas mal de tanins (bien intégrés) et une longueur honorable.
    Un 2005 bien réussi par le domaine, à l'image de la Diablesse (qui est peut-être un cran au-dessus en termes de finesse et complexité).
    Peut-être encore attendu quelques années.
    Bien ++

    Florian
    #34

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1980
    • Remerciements reçus 0

    Flo a répondu au sujet : Château de Coulaine Chinon Bonnaventure 2005

    CR: Château de Coulaine Chinon Bonnaventure 2005

    Nez croquant, plein de fruit, avec des notes animales pas trop envahissantes et du poivron rouge.
    Cela fait un peu rustique quand même...
    La bouche est assez svelte, avec moins de tanins que sur Picasses. Moins de largeur, de longueur... Mais un vin assez léger, agréable et facile à boire au demeurant.
    Ca sent le terroir bien sablonneux, je vais me renseigner.
    A boire à mon avis.
    Assez bien

    Florian
    #35

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1128
    • Remerciements reçus 3

    E-mane a répondu au sujet : CR: Re: Château de Coulaine Chinon Diablesse 2006

    CR: Diablesse 2006

    Le nez embaume sur les petits fruits rouges, poivron rouge bien sûr, notes de sous-bois ; en bouche le vin a un beau volume, axé sur la gourmandise, suave ; les tanins se font discrets, mon tout est très digeste. Très bien.

    Emmanuel
    #36

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • retourdebaton
    • Portrait de retourdebaton

    retourdebaton a répondu au sujet : Château de Coulaine Chinon blanc 2011

    CR: Château de Coulaine Chinon 2011

    Beau chenin que ce "Château de Coulaines blanc". Le nez est plutôt exotique, un peu doré, la bouche est plus intéressante, autour d'une belle complexité, plus large que long, ce jeune Chinon dispose d'une finale complexe subtile. Juste un peu trop mûr à mon goût mais agréable tout de même.

    Paul
    #37

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1980
    • Remerciements reçus 0

    Flo a répondu au sujet : Château de Coulaine - La Diablesse 2008

    CR: La Diablesse 2008

    Carafé 1h30

    Nez génial de pivoine, framboise, mûre. Profond et addictif. J'adore !
    La bouche est croquante, fruitée et pure, sur une matière moyenne avec une grosse acidité à ne pas mettre entre tous les palais.
    A réserver aux amateurs de grande fraîcheur ligérienne...
    Très bien -

    Florian
    #38

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2269
    • Remerciements reçus 105

    didierv a répondu au sujet : Château de Coulaine Chinon Les Picasses 2009

    CR: Château de Coulaine Chinon Les Picasses 2009

    L'impression de croquer dans du fruit, une matière dense et soyeuse .Parfait équilibre entre une acidité bien présente, un fruit pétant et des tanins bien enrobés. J'ai cru que le fond du magnum était percé tellement c'est descendu vite. Certainement un des vins de plaisir de cet été. Je ne sais plus où j'ai récupéré cette bouteille :S

    Si tu me lis ami saumurois, j'en veux encore

    Didier
    #39

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 94
    • Remerciements reçus 0

    Leaudvin a répondu au sujet : CR:Château de Coulaine Chinon Les Picasses 2010

    CR: Château de Coulaine Chinon Les Picasses 2010

    Bouteille carafée deux heures.

    Robe sombre aux reflets violets.
    Nez frais et agréable a sur les fruits noirs avec quelques notes végétales (herbe et poivron).
    Bouche précise, élégante, droite, fruitée et fraîche à la finale salivante. Comme de juste, les tanins ne sont pas encore totalement fondus. Bel équilibre. A boire tranquillement sur les cinq ans à venir.

    Comme très souvent avec ce domaine, j'ai pris beaucoup de plaisir. Le rapport qualité/prix est excellent.

    Bruno
    #40

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1883
    • Remerciements reçus 46

    letournaisien a répondu au sujet : CR: Château de Coulaine Chinon 2011

    CR: Château de Coulaine Chinon 2011

    Bu dans un chouette resto de Bruxelles, ce vin se livre assez vite. C'est joliment fruité (framboise), des tannins souples, présence moyenne mais bon accompagnement d'un déjeuner, assez à l'aise avec des onglets à la moutarde sans que ce ne soit renversant.

    Bon vin et belle première expérience avec ce domaine.

    Julien
    #41

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 164
    • Remerciements reçus 2

    azerty27 a répondu au sujet : CR: Château de Coulaine-Les Picasses 2005

    Bu ce CR: Château de Coulaine-Les Picasses 2005 il y a une dizaine de jours suite à un achat à LPvien (que je remercie)

    Pas de prise de note, mais j'ai trouvé ce vin bien ample, avec pas mal de gouts différents.
    Un joli chinon.
    Une longueur pas extraordinaire mais tout à fait correct.

    Juste au nez un petit côté poussiéreux (qui n'a rien à voir avec ma séance de ponçage la veille ;-) ) qui atténue (un peu) le plaisir.

    Une jolie bouteille.

    [size=x-small]Édit modération : ajout logo CR dans le titre[/size]
    #42

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5100
    • Remerciements reçus 244

    Marc C a répondu au sujet : CR: Château de Coulaine - Chinon La Diablesse - 2008

    CR: Château de Coulaine - Chinon La Diablesse - 2008

    Très joli nez sur les fruits noirs, légèrement épicé
    La bouche est très belle, ample et fraîche, structurée par des tannins de qualité qui donne un toucher très lisse
    Belle finale

    Je rejoins Flo sur la très bonne qualité de cette bouteille, ça m'a presque donné envie de racheter du cabernet franc de Loire ;)
    Par contre, j'ai l'impression que l'acidité était mieux intégrée sur ma bouteille car elle ne m'a pas dérangée.

    Marc
    #43

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 23558
    • Remerciements reçus 45

    Thierry Debaisieux a répondu au sujet : CR: Château de Coulaine - Chinon La Diablesse - 2006

    CR: Première rencontre avec cette cuvée grâce à une bouteille de La Diablesse 2006.

    Le nez est sur les fruits noirs avec des nuances épicées complexes. Il est élégant mais peu puissant.
    La bouche est, au contraire, assez imposante dès l'attaque. Elle est ample et concentrée. Elle possède une belle matière tannique sur les fruits qui rencontre un joli acidulé qui persiste longtemps en finale. Le vin donne une impression d'équilibre et de fraîcheur.

    J'ai bien fait d'en acheter quelques bouteilles par curiosité.
    #44

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2941
    • Remerciements reçus 1

    Jean-Marie Cade a répondu au sujet : CR: Château de Coulaine - Chinon rouge - 2010

    CR: Château de Coulaine - Chinon rouge - 2010 -

    J'en rêvais de la framboise dans le cabernet-franc, ce rêve a pris corps avec ce 2010.

    Le vin est un velouté de fruits rouges avec une framboise dominante et une fraise mutine. Un poivré délicat ressort avec bonheur dès lors que le vin est servi frais. Il me semble que ce Chinon est à maturité, je ne tarderai donc pas à profiter des autres bouteilles sur des plats légers cet été. Ce n'est que du bonheur !

    B)

    Jean-Marie
    #45

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 23558
    • Remerciements reçus 45

    Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Château de Coulaine

    Je profite de la remontée de la rubrique pour indiquer que j'ai ouvert, hier soir, une autre CR: Diablesse 2006
    Cela a confirmé mon impression très positive du 5 juin, j'ai eu beaucoup de plaisir à boire ce vin que j'ai trouvé délicieux.
    #46

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • retourdebaton
    • Portrait de retourdebaton

    retourdebaton a répondu au sujet : Re: Château de Coulaine

    Thierry,

    Il s'agit d'un très bon domaine et relativement méconnu, Diablesse est excellent tout comme les Picasses à l'excellent rapport qualité-prix.

    Paul
    #47

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1128
    • Remerciements reçus 3

    E-mane a répondu au sujet : Re: Château de Coulaine

    Je plus soie, et toute la gamme est du même acabit, jamais déçu, les élevages et terroirs faisant les nuances. Bizarrement peu commenté, peu médiatique, autant en profiter.

    Emmanuel
    #48

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1980
    • Remerciements reçus 0

    Flo a répondu au sujet : Re: Château de Coulaine - Chinon La Diablesse - 2008

    Marc C écrit: Château de Coulaine - Chinon La Diablesse - 2008

    Très joli nez sur les fruits noirs, légèrement épicé
    La bouche est très belle, ample et fraîche, structurée par des tannins de qualité qui donne un toucher très lisse
    Belle finale

    Je rejoins Flo sur la très bonne qualité de cette bouteille, ça m'a presque donné envie de racheter du cabernet franc de Loire winking smiley
    Par contre, j'ai l'impression que l'acidité était mieux intégrée sur ma bouteille car elle ne m'a pas dérangée.

    Marc


    Marc, j'en ai ouvert une nouvelle, et j'ai pas du tout été dérangé par l'acidité.
    Elle a fait un carton à table ! Beaucoup plus convaincante que la Croix Boissée 2008 ouverte peu avant, qui traverse une phase ingrate...

    Florian
    #49

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2517
    • Remerciements reçus 21

    Gildas a répondu au sujet : CR: Visite du château de Coulaine, Beaumont en Véron

    [size=x-small]Visite au domaine, lors d'un chouette WE dans le vignoble[/size]

    CR: Toutes les bonnes choses ont une fin, c'est triste à dire mais c'est comme ça. Des souvenirs de notre week end en terres ligériennes, il nous en restera plein. Ils sont nombreux à nous faire penser que la Loire comme celle que nous venons de (re) découvrir, est une terre de vin, d'accueil, d'amitié, de passion et même de frisson. Nous reviendrons !

    Ce n'est pas cette visite qui allait déroger à la règle, même si, reçus par Etienne de Bonnaventure, celui-ci nous a semblé un peu tristounet à moins que cela ne ressemble à de la timidité... Quoiqu'il en soit, nous n'avons pas été déçus par la qualité des vins. Laurent Lalouette (allias Chinbourg) est également de la partie. C'est toujours un grand plaisir de le revoir (tu)

    Propriété de la famille depuis le 13è siècle, le château de Coulaine est une espèce d'imposante bâtisse, classée monument historique, qui règne au milieu de la commune de Beaumont en Veron. Le vin, c'est aussi une histoire de famille : on retrouve des traces dès le 18 ème. Le château de Coulaine était en polyculture à la génération précédente, mais Etienne de Bonnaventure et sa femme Pascale exploitent désormais le domaine uniquement en viticulture depuis 1990. Très vite, en 1995, les 20 hectares de l'exploitation ont été convertis à une conduite respectueuse de l'environnement.
    [/center] [i][size=small][center]Le fameux château de Coulaine[/center][/size][/i] Direction la salle de dégustation. Nous sommes loin des installations des domaines cossus, mais on ressent quelque chose de particulier, comme si l'histoire et le passé qui règnent dans ces lieux avaient quelque chose à nous raconter, à nous chuchoter. [b]Les Pieds Rotis, Touraine blanc 2011[/b] (élevage en fût de 400 litres de 2 à 8 vins). Il s'agit d'une parcelle située au dessus de la Vienne, jonchée de nombreuses pierres et qui a la particularité d'emmagasiner et de garder la chaleur. Le nez est riche, sur le fil de l'oxydation. Bouche ample, charnue, presque atypique pour un Touraine blanc. [b]Chinon blanc 2011[/b] (un demi hectare de vignes de chenin âgées de 18 ans. Sols argilo-siliceux et calcaire, exposés sud. Elevage en barriques de 3 à 10 vins). Structure un peu molle (malo faites, comme pour tous les blancs d'ailleurs), longueur moyenne. [b]Château de Coulaine, Chinon rouge 2012[/b] (assemblage de diverses parcelles âgées de 12 à 15 ans. Elevage en cuves béton en majorité et en cuves bois). Vin assez simple d'expression, équilibré, sur une pointe d'amertume. Tout en fraîcheur, salivant. Joli vin de soif, parfaitement digeste. [b]Bonnaventure, Chinon 2011[/b] (parcelle de 20 ans sur millarge, lui même posé sur du tuffeau). Nez doté d'une belle profondeur, sur une aromatique froide. Finale compacte et encore serrée par des tannins jeunes. Potentiel indéniable. [center][img=http://p1.storage.canalblog.com/19/54/76160/98441913_o.jpg][/center] [b]Clos de Turpenay, Chinon 2011[/b] (coteau argilo-calcaire et siliceux exposé sud, vignes de cabernet de 50 ans). 10 % de fûts neufs, 11 mois d'élevage. C'est le nez qui propose la richesse et la maturité la plus poussée des cuvées dégustées jusqu'ici. Et pourtant en bouche, l'équilibre est superbe, aucune lourdeur, ni aspérité. La structure tannique est très fine. Finale crayeuse et salivante, qui appelle à se resservir. Superbe vin ! [b]Les Picasses, Chinon 2011[/b] (vignes plantées il y a 18 et 80 ans, situées à égale distance de la Vienne et de la Loire, sur un sol argilo-calcaire et de tuffeau). Belle trame épicée due à un élevage encore perceptible (élevage allant de fûts neufs à 2 vins). Bouche suave, présentant une petite rondeur et une assise minérale. Bonne longueur. Encore un joli vin. [b]Franc de Pieds, Chinon 2009[/b] (10 ares francs de pieds plantés en 2000). Le nez est radicalement différent, comme on peut en rencontrer avec les vins dits franc de pieds : sureau, groseille et cette presque légèreté sous entendue. La bouche est totalement fondue, les tannins sont pratiquement imperceptibles, mais la structure tient par l'acidité importante, signant une fin de bouche salivante et une légère perception de maturité. Bon vin, dont la particularité est toujours intéressante à appréhender, car ce n'est pas tous les jours que l'on a l'occasion de boire un franc de pieds. [b]La Diablesse, Chinon 2010[/b] (parcelle de 75 ans pour majorité orientée nord, sur sol argilo-calcaire. Elevage mixte de fûts de 400 litres de 3 à 4 vins, 20 % de fûts neufs). Ce vin est en mémoire d'une diablesse qui jadis tua son beau-frère, pour une sombre histoire de succession. Graciée par Louis XV qui l'assigna à une autre résidence, elle fut condamnée à ne plus s'habiller comme une femme et à monter à cheval comme un homme. Si le nez se montre riche et d'une maturité poussée, la bouche elle est un modèle de construction et d'équilibre. Tout en touché et en subtilité, concentré, frais, le fond de verre est diabolique. Très belle bouteille ! [b]Les Pieds Rôtis, Méthode Traditionnelle, Touraine Extra Sec 2008[/b] (le petit dernier au domaine et le dernier tout court pour cette incursion en terres ligériennes). Joli nez riche et chaud, sur la pomme au four, présentant un léger signe d'évolution. La bouche présente une pointe de sucrosité, mais qui sait être onctueuse et précise. Bonne longueur. Très intéressant, incrachable ! Merci à Etienne de Bonnaventure pour son accueil, ses explications et le temps qu'il nous a consacré. Les vins sont splendides, éclatants de précisions. Du beau boulot, offrant un fruit préservé, appuyé par des élevages parfaitement discrets et posés. [center][img=http://p6.storage.canalblog.com/65/56/76160/98441946_o.jpg][/center] [b]Château de Coulaine[/b] Pascale et Etienne de Bonnaventure 37420 Beaumont en Véron +33 247 984 451 chateaudecoulaine@orange.fr[img=http://p6.storage.canalblog.com/65/61/76160/98441871_o.jpg]
    [size=small]
    Le fameux château de Coulaine
    [/size][/i]

    Direction la salle de dégustation. Nous sommes loin des installations des domaines cossus, mais on ressent quelque chose de particulier, comme si l'histoire et le passé qui règnent dans ces lieux avaient quelque chose à nous raconter, à nous chuchoter.

    Les Pieds Rotis, Touraine blanc 2011 (élevage en fût de 400 litres de 2 à 8 vins). Il s'agit d'une parcelle située au dessus de la Vienne, jonchée de nombreuses pierres et qui a la particularité d'emmagasiner et de garder la chaleur. Le nez est riche, sur le fil de l'oxydation. Bouche ample, charnue, presque atypique pour un Touraine blanc.

    Chinon blanc 2011 (un demi hectare de vignes de chenin âgées de 18 ans. Sols argilo-siliceux et calcaire, exposés sud. Elevage en barriques de 3 à 10 vins). Structure un peu molle (malo faites, comme pour tous les blancs d'ailleurs), longueur moyenne.

    Château de Coulaine, Chinon rouge 2012 (assemblage de diverses parcelles âgées de 12 à 15 ans. Elevage en cuves béton en majorité et en cuves bois). Vin assez simple d'expression, équilibré, sur une pointe d'amertume. Tout en fraîcheur, salivant. Joli vin de soif, parfaitement digeste.

    Bonnaventure, Chinon 2011 (parcelle de 20 ans sur millarge, lui même posé sur du tuffeau). Nez doté d'une belle profondeur, sur une aromatique froide. Finale compacte et encore serrée par des tannins jeunes. Potentiel indéniable.
    [/center] [b]Clos de Turpenay, Chinon 2011[/b] (coteau argilo-calcaire et siliceux exposé sud, vignes de cabernet de 50 ans). 10 % de fûts neufs, 11 mois d'élevage. C'est le nez qui propose la richesse et la maturité la plus poussée des cuvées dégustées jusqu'ici. Et pourtant en bouche, l'équilibre est superbe, aucune lourdeur, ni aspérité. La structure tannique est très fine. Finale crayeuse et salivante, qui appelle à se resservir. Superbe vin ! [b]Les Picasses, Chinon 2011[/b] (vignes plantées il y a 18 et 80 ans, situées à égale distance de la Vienne et de la Loire, sur un sol argilo-calcaire et de tuffeau). Belle trame épicée due à un élevage encore perceptible (élevage allant de fûts neufs à 2 vins). Bouche suave, présentant une petite rondeur et une assise minérale. Bonne longueur. Encore un joli vin. [b]Franc de Pieds, Chinon 2009[/b] (10 ares francs de pieds plantés en 2000). Le nez est radicalement différent, comme on peut en rencontrer avec les vins dits franc de pieds : sureau, groseille et cette presque légèreté sous entendue. La bouche est totalement fondue, les tannins sont pratiquement imperceptibles, mais la structure tient par l'acidité importante, signant une fin de bouche salivante et une légère perception de maturité. Bon vin, dont la particularité est toujours intéressante à appréhender, car ce n'est pas tous les jours que l'on a l'occasion de boire un franc de pieds. [b]La Diablesse, Chinon 2010[/b] (parcelle de 75 ans pour majorité orientée nord, sur sol argilo-calcaire. Elevage mixte de fûts de 400 litres de 3 à 4 vins, 20 % de fûts neufs). Ce vin est en mémoire d'une diablesse qui jadis tua son beau-frère, pour une sombre histoire de succession. Graciée par Louis XV qui l'assigna à une autre résidence, elle fut condamnée à ne plus s'habiller comme une femme et à monter à cheval comme un homme. Si le nez se montre riche et d'une maturité poussée, la bouche elle est un modèle de construction et d'équilibre. Tout en touché et en subtilité, concentré, frais, le fond de verre est diabolique. Très belle bouteille ! [b]Les Pieds Rôtis, Méthode Traditionnelle, Touraine Extra Sec 2008[/b] (le petit dernier au domaine et le dernier tout court pour cette incursion en terres ligériennes). Joli nez riche et chaud, sur la pomme au four, présentant un léger signe d'évolution. La bouche présente une pointe de sucrosité, mais qui sait être onctueuse et précise. Bonne longueur. Très intéressant, incrachable ! Merci à Etienne de Bonnaventure pour son accueil, ses explications et le temps qu'il nous a consacré. Les vins sont splendides, éclatants de précisions. Du beau boulot, offrant un fruit préservé, appuyé par des élevages parfaitement discrets et posés. [center][img=http://p6.storage.canalblog.com/65/56/76160/98441946_o.jpg][/center] [b]Château de Coulaine[/b] Pascale et Etienne de Bonnaventure 37420 Beaumont en Véron +33 247 984 451 chateaudecoulaine@orange.fr[img=http://p1.storage.canalblog.com/19/54/76160/98441913_o.jpg]

    Clos de Turpenay, Chinon 2011 (coteau argilo-calcaire et siliceux exposé sud, vignes de cabernet de 50 ans). 10 % de fûts neufs, 11 mois d'élevage. C'est le nez qui propose la richesse et la maturité la plus poussée des cuvées dégustées jusqu'ici. Et pourtant en bouche, l'équilibre est superbe, aucune lourdeur, ni aspérité. La structure tannique est très fine. Finale crayeuse et salivante, qui appelle à se resservir. Superbe vin !

    Les Picasses, Chinon 2011 (vignes plantées il y a 18 et 80 ans, situées à égale distance de la Vienne et de la Loire, sur un sol argilo-calcaire et de tuffeau). Belle trame épicée due à un élevage encore perceptible (élevage allant de fûts neufs à 2 vins). Bouche suave, présentant une petite rondeur et une assise minérale. Bonne longueur. Encore un joli vin.

    Franc de Pieds, Chinon 2009 (10 ares francs de pieds plantés en 2000). Le nez est radicalement différent, comme on peut en rencontrer avec les vins dits franc de pieds : sureau, groseille et cette presque légèreté sous entendue. La bouche est totalement fondue, les tannins sont pratiquement imperceptibles, mais la structure tient par l'acidité importante, signant une fin de bouche salivante et une légère perception de maturité. Bon vin, dont la particularité est toujours intéressante à appréhender, car ce n'est pas tous les jours que l'on a l'occasion de boire un franc de pieds.

    La Diablesse, Chinon 2010 (parcelle de 75 ans pour majorité orientée nord, sur sol argilo-calcaire. Elevage mixte de fûts de 400 litres de 3 à 4 vins, 20 % de fûts neufs). Ce vin est en mémoire d'une diablesse qui jadis tua son beau-frère, pour une sombre histoire de succession. Graciée par Louis XV qui l'assigna à une autre résidence, elle fut condamnée à ne plus s'habiller comme une femme et à monter à cheval comme un homme.
    Si le nez se montre riche et d'une maturité poussée, la bouche elle est un modèle de construction et d'équilibre. Tout en touché et en subtilité, concentré, frais, le fond de verre est diabolique. Très belle bouteille !

    Les Pieds Rôtis, Méthode Traditionnelle, Touraine Extra Sec 2008 (le petit dernier au domaine et le dernier tout court pour cette incursion en terres ligériennes). Joli nez riche et chaud, sur la pomme au four, présentant un léger signe d'évolution. La bouche présente une pointe de sucrosité, mais qui sait être onctueuse et précise. Bonne longueur. Très intéressant, incrachable !

    Merci à Etienne de Bonnaventure pour son accueil, ses explications et le temps qu'il nous a consacré. Les vins sont splendides, éclatants de précisions. Du beau boulot, offrant un fruit préservé, appuyé par des élevages parfaitement discrets et posés.
    [/center] [b]Château de Coulaine[/b] Pascale et Etienne de Bonnaventure 37420 Beaumont en Véron +33 247 984 451 chateaudecoulaine@orange.fr[img=http://p6.storage.canalblog.com/65/56/76160/98441946_o.jpg]

    Château de Coulaine
    Pascale et Etienne de Bonnaventure
    37420 Beaumont en Véron
    +33 247 984 451
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Gildas
    LPV Normandie
    #50

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 462
    • Remerciements reçus 0

    kilgore1776 a répondu au sujet : CR: Château de Coulaine, Chinon 2013

    CR: Chateau de Coulaine - Chinon 2013

    Très vif et frais, en bouche le citron vert couvre de timides notes framboisées. Le vin me semble encore (trop ?) marqué par l'acidité. A peut être encore besoin d'un peu de temps pour se mettre en place. Je réessayerai dans 6 mois car j'avais un excellent souvenir de ce domaine de qualité.

    Martin
    #51

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 180
    • Remerciements reçus 17

    loiselyyoann a répondu au sujet : CR: Château de Coulaine, Chinon, La Diablesse 2010

    goûté dés l'ouverture, bu sans préparation sur le temps du repas, un joli vin de plaisir ce:
    CR: Château de Coulaine, Diablesse 2010 :
    jolie robe rubis, un nez directement enjôleur sur la framboise, le cassis, la bouche d'abord un peu en retrait, encore tannique, un peu sèche puis qui s'ouvre rapidement, soyeuse, fruitée, puis finale de longueur moyenne mais qui appelle à se resservir.
    encore un vin pour plaire à Marion (noté M2+), et se rappeler les petites routes entre Chinon et Bourgueil.
    bonnes dégustations et bonnes routes à tous!
    Yoann
    #52

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1285
    • Remerciements reçus 42

    DUROCHER a répondu au sujet : CR: Château de Coulaine, Chinon, La Diablesse 2001

    CR: La Diablesse 2001 - Château de Coulaine - Chinon
    Ah le voilà le bel élégant aux habits chics. Un nez où l’on revient plusieurs fois, fruité, épicé. Et puis la bouche conjugue puissance, élégance, acidité juste ; souplesse et longueur très correctes majorent le plaisir
    #53

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1332
    • Remerciements reçus 258

    Super-Pingouin a répondu au sujet : CR:LPV75 à la découverte du Château Coulaine

    CR:[size=x-large]
    LPV75 à la découverte du Château de Coulaine
    [/size][/b]
    Après un pique nique avec une vue sur la Croix Boissée, nous nous dirigeons vers l’Est de Chinon. Nous passons dans une petite rue parallèle à la départementale et arrivons au portail du château. Nous avançons au milieu d’une petite allée ombragée par les arbres et arrivons sur ces belles bâtisses. Certainement le plus beau domaine du séjour. Vous pouvez en voir une photo dans un post précédent.

    Madame de Bonnaventure nous attendait, direction la salle de dégustation Elle tient à faire les choses bien. Nous nous asseyons autour d’une grande table. Les verres avec une légère trace sont changés. Nous sentons une femme rigoureuse. Nous apercevons dans un meuble en bois massif la gamme du château
    [size=x-large]
    Le domaine et ses terres
    [/size][/b]
    - Nous avons 21ha dont 19 sont en production. Il y a 2ha de Chenin sur 2 endroits différents. Les sols sont essentiellement argilo calcaire avec quelques exceptions de silices. En dehors de la première cuvée qui se compose des vignes les plus jeunes, nous cherchons à faire du parcellaire. Nous ne souhaitons pas trop extraire.
    - Quand avez-vous commencé à faire du vin ?
    - L’installation réelle a eu lieu en 1990 avec 1ha. Le lieu est une propriété familiale depuis 700 ans mais comme beaucoup, c’était de la polyculture. Il y avait néanmoins déjà du commerce du vin. Ensuite avec la phylloxéra et les deux guerres, personne ne s’est occupé des cultures. Ensuite il y a eu mon père. Ce qui l’intéressait, c’était les céréales et l’élevage. C’est avec mon mari que nous nous sommes réellement concentrés sur le vin. Nous avons eu la chance d’avoir historiquement les vignes du Clos Turpenay et nous avons pris quelques fermages.

    Notre hôte continue : « Nous produisons en moyenne 80 000 bouteilles, pour un rendement de 38-40hl idéalement. Il y a 2 permanents et 2 à 3 saisonniers d’Avril à Juillet. Et au moment des vendanges, nous sollicitons une quarantaine de vendangeurs. »
    Madame de Bonnaventure, qui n’aime habituellement pas les photos, a bien voulu se prêter au jeu et nous l’en remercions. Son rôle au domaine semble s’être accru depuis quelques temps. « J’ai repris l’intégralité de la commercialisation. Le fonctionnement ne nous convenait plus. »

    Madame de Bonnaventure est très prévenante et attentionnée avec les plus petits.
    - Veuillez nous excuser si nos enfants sont un peu agités.
    - Ne vous inquiétez pas, nous avons l’habitude. Et les vôtres sont plutôt sages. Nous avons tout eu ici: balançoire cassée, cris et pleurs.
    Je peux vous garantir que nos marmailles se sont bien amusées :)

    Chinon 2013
    « Les vignes se trouvent principalement en coteau et en plateau. Nous n’utilisons pas de barriques mais des cuves bétons. Par opportunité, car personne ne voulait en utiliser au début mais surtout parce que les échanges sont meilleurs qu’avec une cuve en inox, hermétique. La première mise a lieu en Avril. » Le nez est très poivré avec un début de caramel, étrange vue l’absence de bois. A l’aération, cela tend vers les épices et la cannelle. En bouche c’est assez gourmand même si cela reste alcooleux. Moyen +. A revoir avec quelques années en plus.

    « En 2013 nous avons constaté a posteriori que nous avons été les seuls à ne pas désacidifier. Il manquait de la maturité. Côté volume, nous avons subi la coulure, la pluie, la pression du mildiou et la grêle. J’ai d’ailleurs constaté de manière flagrante pour la première fois que la véraison s’était déclenchée en masse le lendemain d’une journée pluvieuse alors qu’elle tardait avant. »

    Chinon Bonnaventure 2012
    « C’est un vin qui sera à maturité dans 4-8 ans. Nous n’utilisons toujours pas de barrique mais des cuves tronconiques ici, depuis 2001. Les vignes ont une vingtaine d’années. Les parcelles se trouvent derrière le parc du château et sur le plateau, près du château de la Grille. Les sols sont sur des Millarges, dit sable à lapin. Les fossiles retrouvés nous indiquent que ce sont d’anciens fonds marins. » Le Cabernet Franc montre au nez et en bouche un registre plus floral, moins poivronné. Il y a des fruits des bois. Cela demeure puissant et acide mais la patine est plus polie. Le vin se trouve dans l’espace en haut de bouche, autour des papilles. Au 2/3, il existe un léger temps de grenadine avant que l’acidité ne se manifeste de nouveau. Il y a de la complexité. AB

    - Vos bâtiments sont superbes.
    - C’est plutôt un manoir qu’un château, nous répond modestement Madame de Bonnaventure. Dommage que vous ne puissiez visiter la cave. Une partie des caves s’est effondrée. Elle date du 14ème. Et manque de chance pour nous, la garantie décennale de l’entrepreneur est prescrite. »
    Un des accès, superbe, aux caves malheureusement effondrées

    Nous aurions du en principe goûter les Picasses mais il n’en subsiste qu’en magnums. Bien évidemment nous n’allons pas demander à Mme Bonaventure d’en ouvrir un au regard des 5 personnes présentes. Nous passons alors au Chinon Diablesse 2012 Des vignes de 80 ans sur le terroir des Picasses, 1,5 km de vol du château. Le sol est argilo-calcaire et l’exposition Nord. 20% de fûts neufs et une fin d’élevage en masse.
    Le nez est plus restreint, un peu animal. L’attaque est belle, sur la rondeur. Vient ensuite le suret de la groseille. C’est déjà bien gourmand en bouche et les fruits mûrs viennent contrebalancer la vivacité. B+

    [size=x-large]
    L’importance de l’international pour le domaine
    [/size][/b]
    Quand bien même seul 20% de la production part à l’export, les pays de destination sont nombreux: Etats Unis, Québec, Danemark, Angleterre, Belgique, un peu dans le reste de l’Europe et le Japon.
    Nous dînions le soir-même à l’excellent Nobuki. Madame de Bonnaventure n’hésita à nous partager son appréciation du restaurant et du pays du Soleil Levant.
    « C’est une très bonne table. J’aime beaucoup, on y mange vraiment Japonais. Cela me rappelle mon voyage. J’ai été invité par mon importateur. Je n’ai pas eu le temps de beaucoup visiter mais j’y ai très bien déjeuné et dîné. J’ai été impressionnée par les gens. Il y en a beaucoup mais ils sont polis, ordonnés et ils savent en même temps se passionner. Ils me demandaient de signer leur bouteille. »
    Les compliments furent réciproques le soir. « Nous avons la chance de travailler avec le Château de Coulaine. Les Picasses sont superbes. » nous dira Jean-Nobuki Rémon.

    Chinon Clos de Turpenay 2011
    10% de barriques neuves. Une partie des vignes est ancienne et date de 1960. Une autre a été replantée en sélection massale sur porte-greffes.
    Dégusté dans cet ordre en raison du millésime, il est moins acide. L’attaque présente un surplus de complexité, des petits fruits acidulés tels la groseille, la mûre et la framboise. Le toucher se fait plus glycérine. B+
    La bâtisse entreposant les cuves
    « Voulez-vous goûter autre chose? » Vous imaginez bien notre réponse :D
    Bourgueil 2009
    Le vin n’est pas présent sur la fiche technique. « En faisant un tour dans les stocks, il restait quelques cartons. J’ai demandé à mon mari s’il en faisait quelque chose. Autant le vendre. Il est issu d’achat de raisins bio que nous faisions auprès d’une connaissance jusqu’à sa retraite en 2011.». Le vin est plus léger, vaporeux et bien plus fruité. Il était vinifié comme Bonnaventure. Son accessibilité en fait un vin plus immédiat qui ne demandera pas de longue garde. AB+/B-

    Les Pieds Rôtis, Touraine blanc 2011
    Le vin titre à 14° et il reste 4,1g de SR. La robe est dense et marquée. Le nez laisse échapper de la reine claude, de la prune, de la poire mûre et de la bergamote. L’expression du SR accompagne du gras, de la rondeur. L’acidité vient à point et évite à l’ensemble de tomber. B-

    Les Pieds Rôtis, Touraine blanc 2010
    Lorsque le nez présente des similitudes avec son petit frère avec un soupçon complémentaire de fraîcheur, la bouche raconte une toute autre histoire. Elle plonge au milieu de bouche avec une tension concise et une belle droiture pour mieux remonter. Un effet remarquable. B+ avec un début de TB-

    - Quel est l’avenir du domaine? Vos enfants vous aident-ils?
    - Aucun ne voulait reprendre le domaine. Ils ont pu avoir des mots durs « Jamais nous ne ferons ce travail ». Il faut dire que ce travail accapare énormément de temps. Notre aîné a fini par faire des études agricoles. Et lorsqu’il discutait avec ses camarades, ses amis lui disaient: « Tu as beaucoup de chance d’avoir des parents viticulteurs ». Il a peut-être commencé à réaliser à ce moment-là.

    Nous terminons par le Chinon Blanc 2012
    Parcelle en bas de pente sur de l’argilo-calcaire. Le registre est foncièrement différent. De l’ananas, du citrus et de la pomme au four. C’est large et rond. AB-

    La très complète et très riche fiche récapitulative des vins nous renseigne sur les terroirs, l’âge des vignes, les volumes, la vinification, l’élevage et les données d’acidité, de SO2, de SR et PH. Une mine d’informations!
    Nous profitons du forum pour remercier encore Pascale de Bonnaventure pour ce long début d’après-midi passé avec nous et sa générosité. Il est ressorti de ce moment une personne authentique, entière qui regorge d’une foultitude d’anecdotes plus passionnantes les unes que les autres. Une belle rencontre, une belle découverte.

    HD
    #54

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 872
    • Remerciements reçus 184

    vivienladuche a répondu au sujet : CR: LPV75 à la découverte du Château Coulaine

    CR:

    Quelques mots pour compléter les superbes commentaires superpingouinesques!!!

    J'avoue que je ne connaisssais ce domaine que de réputation, n'ayant jamais eu la chance d'approcher ses vins.

    Ce magnifique château Renaissance est l'une des plus belles bâtisses 15-16èmes siècles "de taille modeste" qu'il m'ait été données de voir dans cette région que je connais plutôt assez bien.
    Le site est occupé depuis fort longtemps puisqu'il y avait à l'origine une villa gallo-romaine.
    Pour revenir à la cave victime d'un effondrement de grande ampleur, ces effondrements ont été légions ces derniers temps dans le Val de Loire en raison des aléas climatiques, suite notamment aux très nombreuses infiltrations dues aux grandes pluies, le tuffeau s'est fragilisé et malgré la pose de tirants afin de renforcer les parois il y a plus de 10 ans, ceux-ci se sont avérés insuffisamment longs et n'ont pu empêcher l'éboulement. Les heureux propriétaires d'habitations troglodytiques comprendront ce qu'il s'est malheureusement passé.
    Pour ceux qui seraient intéressés pour en savoir plus à ce sujet je vous renvoie aux sites du Carrefour des Troglotytes Anjou Touraine Poitou ( CTATP ) et des Cavités 37 ( Cavités 37 ).
    Mais je m'égare...

    Nous avons passé près de 2h30 en admirable compagnie, Pascale de Bonnaventure étant de ces personnes passionnées et passionnantes, énergiques, percutantes, attentives, attentionnées, rigoureuses, emplies de générosité comme je les apprécie.

    Les rouges : [size=small]nous ne goûterons pas les Picasses 2012, malheureusement épuisées[/size]

    Château de Coulaine 2013 - Chinon (non désacidifié, cuves béton 8 mois, jeunes vignes) : Robe rubis, nez sur la groseille, le poivron mûr. En bouche, des fruits rouges, de la groseille, de la fraîcheur, du poivre, des épices, c'est juteux mais un poil vert sur les petits tanins. Assez bien

    Bonnaventure 2012 - Chinon (vignes de 20 ans, vallon au-dessus du parc du château avec maturité plus précoce, cuves en bois tronconique, vin de semi-garde : 4-8 ans) : Robe grenat. Nez floral, fraise, groseille, un peu poivré. Très joli jus, matière assez large, beaucoup de rondeur, de la salinité, des épices, c'est juteux avec une acidité très mûre. Un vin soyeux, fin, élégant, en effet déjà très accessible. Très beau vin. Très bien -

    La Diablesse 2012 - Chinon (vignes de 80 ans sur le terroir des Picasses à Beaumont en Véron, argilo-calcaire, coteaux exposés nord, barriques 10% bois neuf. Les Picasses du domaine sont exposés au sud et sont élevées à 30% de bois neuf) : Robe rubis sombre. Nez concentré sur le coulis de fraise, de framboise et de mûre, avec un peu de vanille. Une jolie bouche ronde, savoureuse, juteuse, légèrement épicée, salivante, presqu'un peu crémeux de petits fruits rouges, de très belle finesse, de belle longueur avec une très jolie acidité. C'est fort bien bon!!! Très bien (+)

    Clos de Turpenay 2011 - Chinon (vrai clos exposé sud-est, argilo-calcaire, sélection massale : plantations années 1960 + vignes 20-25 ans, élevage barriques 10% bois neuf) : Robe sombre. Nez sur la groseille, la mûre. Beaucoup plus de concentration en bouche, le jus est très intense, les tanins très mûrs. On retrouve beaucoup de puissance dans ce vin avec une matière très mûre. C'est rès structuré, les tanins sont encore un peu serrés mais c'est un vin de gros potentiel à attendre. Une future très belle bouteille!!! Très bien (+) en l'état.

    Bonnaventure 2009 - Bourgueil : Belle robe rubis. Nez très charmeur, un peu de bonbon, de violette, de mûre. La bouche est sur le cassis mûr, c'est extrêmement gourmand, finement acidulé, salivant, juteux, un poil poivré et terreux avec une surtout énormémént de fruits. C'est très sympa et hautement torchable (comme beaucoup de 2009!!!) Très bien -

    Les blancs [size=small]bizarrement j'ai arrêté de prendre des photos, sûrement en raison du fait que je me suis vraiment plongé dans les échanges avec Madame de Bonnaventure[/size]

    Une partie des blancs est produite rive gauche de la Vienne, entre Thizay, Couziers et Saint-Germain en Vienne. Ces vins jouissent d'un remarquable terroir qui entrera d'ailleurs en appellation Chinon en 2017 en compagnie des vins que j'aime énormément de Sébastien du Petit-Thouars au Château du Petit Thouars et du Château de la Trochoire d'Edouard de la Palme qui produit l'un des plus insolites chenin de la Loire que je connaisse. Ces vins sont pour le moment encore vinifiés en appellation Touraine. Pour revenir à Coulaine, ce terroir de tuffeau blanc avec des vignes plantées en 2003 se nomme "Les Pieds Rôtis" (j'adore ce nom!!!)

    Les Pieds Rôtis 2011 - Touraine (14,1° naturels, demi-muids) : Robe très colorée. Nez de cédrat, de bergamote, de mirabelle. En bouche, le vin porte parfaitement son nom : une petite touche rôtie, abricots rôtis pour être précis, de la poire juteuse, c'est salivant, avec un peu de miel, des épices, un léger sucre résiduel et un côté crayeux sur la finale. Bien++

    Les Pieds Rôtis 2010 - Touraine (13,8° naturels, demi-muids) : La robe est plus claire. Poire et mirabelle juteuses au nez. C'est intense et légèrement crémeux. Très belle bouche juteuse, riche, pleine de fruits, c'est salivant, gourmand avec une très belle acidité sur la finale. De la pêche, de la poire, de la mirabelle, c'est légèrement pâtissier. C'est franchement délicieusement bon et difficilement recrachable!!! Très bien +

    Coulaine - Chinon 2012 (argilo-calcaire, bas de pente, vignes de 20-22 ans, demi-muids). Robe claire. Nez un peu plus en retrait, légèrement acidulé, citron glacé, poire. Bouche plus ronde, un peu granitique, on suce du caillou, mais une présence de gras, de la largeur, c'est très salivant, poire fraîche, belle acidité. Moins mon truc que les deux vins d'en face. Bien

    Un immense merci, très chère Madame de Bonnaventure. Je reviendrai à Coulaine avec grand plaisir découvrir de nouveaux millésimes!!!

    Vivien
    #55

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1883
    • Remerciements reçus 46

    letournaisien a répondu au sujet : Re: LPV75 à la découverte du Château Coulaine

    Superbe reportage !
    #56

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1128
    • Remerciements reçus 3

    E-mane a répondu au sujet : CR: Château Coulaine Chinon Diablesse 2001

    CR: Chinon Diablesse 2001

    dégusté sur une bouteille, en juin 2015, dans le cadre d'une rencontre lpv breizh, à Rennes.

    Emmane : Enfin un beau nez de sous-bois, mentholé, assez complexe ; la bouche est assez concentrée, portée par une belle acidité ; tanins polis et belle finale.
    Très bien.

    GILT : Cette cuvée vieilles vignes présente beaucoup de fraicheur et d'élégance.Les arômes sont ceux du poivron bien mûr,d'épices et de fruits rouges.Tout est bien fondu.Une belle bouteille.+++

    docadn : Nez sanguin, à l'acidité jaillissante, qui annonce tonicité et vie !! La matière confirme le caractère nasal, par une expression dynamique, équilibrée, aux amers parfaitement intégrés... bordel, vous voyez, c'est pas compliqué !! ***/***(*)

    bernard : Ah le voilà le bel élégant aux habits chics. Un nez où l’on revient plusieurs fois, fruité, épicé. Et puis la bouche conjugue puissance, élégance, acidité juste ; souplesse et longueur très correctes majorent le plaisir.

    sebus : Nez un peu chloré (ça va pas mieux, moi), en bouche l'acidité est trop haute pour moi, l'assemblée a l'air d'apprécier, moi j'accroche pas,

    selassie : Nez peu causant avec une légère odeur de colle. Belle bouche équilibrée et fraiche, tanins lisses,. C'est élégant B++. (faut-il tous les attendre 15 ans?)

    Emmanuel
    #57

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2557
    • Remerciements reçus 23

    ziboss a répondu au sujet : CR: Château de Coulaine - Chinon "Clos de Turpenay" 2008

    CR: Château de Coulaine - Chinon "Clos de Turpenay" 2008

    Robe très sombre
    Nez un peu muet, un peu de fruits noirs, des notes de suie. La bouche est comprimée, tannique, la finale quasi inexistante.
    Le lendemain, le vin a gagné en accessibilité avec plus de fruits rouges, des notes de suie et de ronce bien intégrées. Les tanins sont plus enrobés mais encore un peu presents. Finale assez longue. C'est mieux que la veille mais encore assez austère.
    Bien+

    Yann
    #58

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 23558
    • Remerciements reçus 45

    Thierry Debaisieux a répondu au sujet : CR: Les Pieds Rôtis 2010 - Touraine - Etienne de Bonneaventure

    CR: Nous avons bu deux bouteilles, avec les mêmes impressions de vin un peu surprenant, voire presque "bizarre".
    Ces "Les Pieds Rôtis" 2010 d'Etienne de Bonneaventure ne sont pas oxydatifs, le nez fait penser à un demi-sec, sur l'abricot sec, le miel, l'amande fraîche avec des nuances de violette.
    La bouche est marquée par le fruit jaune, très mûr. C'est concentré, ample avec une délicate amertume. On a, pendant de brefs instants, l'impression d'avoir un fruit un peu trop mûr en bouche. La finale n'a pas la longueur espérée, elle s'appuie sur de jolis amers évoquant l'amande de noyau.

    Avec quoi le boire?
    Pour la seconde bouteille, j'ai essayé des nems, ça allait assez bien.
    #59

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2557
    • Remerciements reçus 23

    ziboss a répondu au sujet : CR: Domaine de Coulaine – Chinon 2005

    bue ici

    CR: Domaine de Coulaine – Chinon 2005

    Robe sombre, grenat avec début d’évolution
    Nez expressif sur le kirsch, les fruits noirs, fruits rouges mûrs, les notes musquées.
    La bouche est d’un volume important, soyeuse voir glycérinée, l’équilibre me semble précaire avec une acidité qui pêche un peu. Les fruits rouges mûrs et les notes musquées s’expriment dans une finale assez longue mais manquant de fraîcheur. A millésime égal, j’ai largement préféré le vin précédant.
    Bien

    Yann
    #60

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javaux
    Temps de génération de la page : 0.335 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 53
    • Utilisateurs hors-ligne: 1,896
    • Invités: 1,580

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.