Publicité slide

    Coulée de Serrant

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Coulée de Serrant

    Carafer une coulée pendant 2 heures n'apporte pas grand chose. Une demi-journée (entre 4 et 8 heures) semble êtrte le mieux adapté au vue de ce que j'ai essayé .
    Cordialement

    xavier
    #31

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27058
    • Remerciements reçus 235

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Coulée de Serrant

    Un petit conseil néanmoins : inutile de carafer les bouteilles qui sont déjà  oxydées, cela ne fait qu'aggraver les choses...(aaa)

    Luc
    #32

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Coulée de Serrant

    La seule bouteille oxydée du domaine que j'ai bu-et à  plusieurs reprises et c'était toujours la même chose- c'était Becherelles 1997. Les 4 bouteilles ont été achetées au même endroit (lot ?).

    Sinon j'ai bu des coulées moyennes voir ratées (92 et 91) mais elles n'étaient pas oxydées.

    Pour répondre au conseil un brin ironique de Luc c'est vrai que carfer un vin oxydé n'a aucun intérêt. J'ai personnellement l'habitude (chacun ses manies et ses vices...) de verser un peu de la potion magique dans un verre, de le laisser s'aérer et en fonction du résultat à  la dégustation je carafe ou non.

    Cordialement

    Xavier
    #33

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2908
    • Remerciements reçus 3

    Olif a répondu au sujet : Carafage et oxydation

    "Carafer un vin oxydé n'a aucun intérêt" nous dit Xavier.

    Alors, là , pas tout à  fait d'accord, et je m'appuierai sur l'exemple des vins jaunes qui s'expriment beaucoup plus et mieux après une longue aération et que Stéphane Planche, sommelier dans un ** en Arbois, sert en carafe si j'en crois ce qu'il nous a lui-même dit sur le forum Jura.

    Mais un vin jaune n'est pas oxydé, il est vrai, il est plutôt oxydatif...(bbb)(bbb)

    Olif
    #34

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Coulée de Serrant

    Très intéressante précision et de nombreuses personnes m'ont confirmé que La C.de S., qui leur avait paru "oxydée" de prime abord, s'était nettement amélioreé après un passage en carafe (mais je ne peux pas présumer de l'état d'oxydation dont nous parle Luc, et elle semblait dépasser nettement "l'acceptable").
    J'ai constaé ce phénomène sur de nombreux vins et une fois notamment sur un vin de D. Barral qui se comportait bien à  l'ouverture, paraissait nettement oxydé le lendemain… je décide de refermer la bouteille et de remettre la dégus. au lendemain "pour voir". Et en effet le lendemain il était au mieux et s'appréciait plus que le 1er jour !! Vérifié 6 mois plus tard avec le même vin… et même résultat !

    Mystères ! Mais on prétend souvent, et je ne suis pas du tout assez spécialiste pour mieux en parler, que les vins qui ont connu une oxydation ménagée durant leur élevage sont ensuite presqu'inoxydables, ou du moins beaucoup mieux armés pour résister à  l'oxydation…
    #35

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3194
    • Remerciements reçus 2

    DidierT a répondu au sujet : Re: Coulée de Serrant

    Xavier,

    Ne voulant pas vendanger(aaa) mes prochaines Coulées, en carafe donc pendant plus de 4h et 8 heures optimum, je suppose qu'il n'y pas de bouchon sur la Carafe? Quelle type de carafe?
    Merci de ces précisions?
    Didier
    #36

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Coulée de Serrant

    Olif, je parlais des vins de loire dont j'ai quelques connaissances contrairement au vins jaune dont je connais pas grand chose. Le caractère oxydatif (bbb) pour être précis mon cher olif est pour moi un défaut pour le cepage chenin (je l'ai rencontré chez Mosse pour le millésime 99 et chez Angéli : depuis quelques temps je n'ai pas dégusté de vins oxydatifs dans ces deux maisons).

    Vincent, je serai surpris que la coulée qui au départ soit "oxydé" s'améliore, plutôt des notes de réduction ? Je sais de quelle oxydation parlait Luc, j'ai connu cela avec Becherelle 97 et ce vin était très désagréable et très éloigné d'un grand Savennières. Le lendemain le vin était pire confirmant que dans ce cas précis (mon cher Olif) un long carafage avit au contrairement aggravé la situation.

    Didier : conseil de la propriété pour servir la Coulée, la sortir de la cave imbibé d'eau glacée du papier journal et entourée la bouteille ou la carafe. Pour cette dernière, elle est ouverte , carafe ordinaire . Pour eux carafer la veille de la dégustation.

    Cordialement

    Xavier
    #37

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2908
    • Remerciements reçus 3

    Olif a répondu au sujet : Re: Coulée de Serrant

    Mais tout à  fait, mon cher Xavier, c'est bien pour cela que j'ai tenu à  faire la distinction entre vin oxydé (pour moi un défaut involontaire) et oxydatif (une qualité recherchée dans ce cas précis).

    J'ai une (très beaucoup) moins grande expérience du chenin que toi, je voulais juste souligner que même un vin oxydé peut évoluer à  l'air, dans le bon ou le mauvais sens comme tu le remarques.

    Par contre, il est censé rester stable dans le temps une fois que les arômes s'expriment. S. Tissot nous parlait récemment d'un vin jaune qui n'avait pas bougé d'un iota alors que la bouteille était ouverte depuis plus de 6 mois, conservée au frigo!

    Olif
    #38

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27058
    • Remerciements reçus 235

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Coulée de Serrant

    Pour couper court à  toute discussion sur la réduction ou l'oxydation de la Coulée 1995 que j'ai dégusté, voilà  comment le vin se présentait il y a 2 ou 3 ans déjà ...
    La robe évoquait plus un Sauternes de 20 ans d'âge qu'un vin sec de Loire. Une couleur or foncé, manifestement évoluée. Au nez, les arômes dominants étaient la pomme blette et la noix. En bouche, l'acidité prenait le dessus et rendait le vin déséquilibré. La bouteille a été ouverte le matin (les défauts étaient déjà  présents, mais je me suis dit que cela allait peut-être s'améliorer...), mise en carafe et laissée à  température de cave à  13-14° jusqu'au soir, comme le préconise le domaine. Elle a été bue dans le cadre d'une soirée ou 15 personnes habituées à  déguster du vin étaient présentes. Le vin a été présenté à  l'aveugle et recraché sans autre forme de procès par les 15 participants sans exception, personne n'ayant pu en boire plus d'une gorgée. J'en ai parlé au caviste qui m'avait vendu ce vin, il m'a repris sans discussion les 6 bouteilles de 1995 et me les a échangées contre des 1996 (à  ma demande). Il m'a signalé que ce n'était pas la première fois qu'il avait des plaintes de ses clients en ce qui concerne ce vin, qu'il s'en était ouvert à  Nicolas Joly qui lui avait donné pour seule réponse que son vin n'était pas oxydé et que ces arômes étaient liés au terroir de la Coulée. Depuis, j'ai dégusté à  3 reprises le 1996, parfois avec des dégustateurs chevronnés, et ce vin présente des défauts similaires bien que nettement moins prononcés. Je me disait donc que je ne devais sans doute rien comprendre au génie de la Coulée de Serrant, puisque toutes les critiques encensaient un vin que je n'avais jamais trouvé bon. Jusqu'à  ce que je lise sur divers forums que d'autres dégustateurs ont eu les mêmes déboires que moi sur cette cuvée, et que de fil en aiguille, on évoque la grande disparité qui existe entre différents lots du même millésime, de la présence fréquente de bouchons indignes d'un vin de ce calibre. Jusqu'à  ce qu'aussi, je déguste le 1998 chez Thierry, qui ne présentait aucun de ces défauts, qui ne sont donc certainement pas liés au terroir. Je conçois donc tout à  fait que ce vin peut être grand, et qu'il y a très certainement de très grandes Coulées en 1995 et en 1996, mais je suis désapointé par le fait que malgré un prix élevé (même très élevé...), on ne puisse pas garantir à  l'acheteur que sa bouteille ne soit pas totalement oxydée.
    Pour la petite histoire, la caviste qui m'a vendu mes 1995 et 1996 à  décidé de ne plus distribuer ce vin, celui-ci lui ayant manifestement causé trop de problèmes, sans que le domaine ne puisse lui fournir la moindre explication valable ni la moindre réparation.

    Luc
    #39

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Coulée de Serrant

    Les notes de noix, d'humus et de champignons pourris : voilà  mes notes pour Becherelle 97, même année que la coulée dégusté par luc (je parlais de réduction pour vincent dans le cas ou le vin évoluait favorablement contrairement à  ce que tu as connu pour la Coulée et moi pour Becherelle : a mon avis la même chose)

    Je partage tout à  fait ton avis sur le fait qu'au prix de la bouteille il n'est pas normal de connaître de tels défauts. J'avais écrit sur feu MV mon mécontentement à  la troisième étoile décernée par le guide Bet D en 2002 pour le domaine de la coulée car pour moi ce domaine ne remplissait pas une condition nécessaire à  son obtention : à  savoir la régularité qualitative.

    N'empêche j'ai toujours en mémoire 3 grands moments de ma petite vie d'amateur où j'ai été subjugué par l'intensité et la complexité de ce vin envoûtant quand il est au top !

    A ce jour je n'ai pas dégusté un Savennières aussi grand, seul Chambouraeu avec sa cuvée Roche aux moines cuvée d'Avant peut, mais dans un autre registre, y tendre (notamment le millésime 97 si controversé pour la Coulée).

    Cordialement

    Xavier
    #40

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Coulée de Serrant

    1 je fais la différence entre réduit et oxydé… c'est le minimum quand même
    2 je fais la différence comme Olif entre oxydé et oxydatif… et en effet les vins qui sont vinifiés et surtout élevé en milieu réducteur ont une tenue à  l'air souvent moins bonne que les vins élevés en milieu raisonnablement oxydatif

    Encore récemment j'ai bu (à  trois reprises) un Côtes du Jura 1985 de Durand-Perron (enfin seulement Perron à  l'époque) et pas d'oxydation -ou si peu- et une superbe tenue à  l'air… Je ne l'ai pas gouté à  sa mise en bouteille ou au tout début de sa vie mais je parierais qu'il paraissait plus oxydatif qu'aujourd'hui !!!

    Il ya la réalité analytique et la perception des vins et ce sont deux choses qui diffèrent parfois

    MAis encore une fois je ne doute pas que le vin que Luc a bu soit nettement hors du cadre du vin "oxydatif"
    #41

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Coulée de Serrant

    Tu as écrit "de nombreuses personnes m'ont confirmé que La C.de S., qui leur avait paru "oxydée" de prime abord" puis "je fais la différence entre réduit et oxydé… c'est le minimum quand même".

    Je comprends pas tout! c'est toi ou les nombreuses personnes qui ont bu la Coulée de Serrant ?

    Ma réponse était sur ton premier message "de nombreuses personnes" pas sur le second. Je fais moi aussi la différence...

    Xavier
    #42

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 23584
    • Remerciements reçus 45

    Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Coulée de Serrant

    Les amis,

    C'est compliqué tout ça!
    Je reviens avec des remarques simplistes.

    J'ai eu la chance de faire trois repas-dégustations avec Luc, le W.E. dernier.
    Il m'a fait forte impression par ses aptitudes à  déguster et par la somme de ses connaissances.
    Quand il dit qu'il a bu du 95 pas bon, c'est, à  mon avis, qu'il l'était.
    En ce qui me concerne, je garde toujours en mémoire l'émotion que m'a apporté la première bouteille de 95 que j'ai bue: c'était le premier janvier 2002 à  Montreuil-sur-Mer. Elle passait pourtant après les superbes bouteilles du réveillon de la veille.
    Depuis, je suis tombé sur des bouteillesde 95 très bonnes et une pas bonne du tout.
    J'avais acheté 24 bouteilles de 98 à  Métro Lomme. Il m'en reste 11. Toutes les bouteilles bues ont semblé parfaites à  mes convives, de mes amis cavistes, les Montagne, à  Luc.
    J'ai bu une douzaine de 93, aucun problème, là  non plus.

    J'ai une image très positive de la Coulée, étant tombé sur une grande majorité d'excellentes bouteiles.
    Je comprends la déception de ceux qui n'ont pas eu cette chance.

    Merci de bien vouloir excuser cette intervention béotienne
    et merci, très sincérement, à  Xavier pour toutes ses précisions qui recentrent le débat.

    Cordialement,
    Thierry
    #43

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Coulée de Serrant

    j'aurais du dire "qui aurai pu paraître "oxydé" ces personnes dont je parle sont des vignerons et des amateurs avertis qui font la diff. entre oxydé et réduit. (l'un d'eux me confirmait d'ailleurs la volonté de N. Joly depuis 95 de rechercher une "certaine oxydation maitrisée" (celle dont parle Olif) lors de l'élevage pour aller vers des vins plus déliés, moins tendus…)

    comme il faut accepter l'idée que les vins sont vivants ……… et comme en toutes choses, certains le sont plus que d'autres et plus capricieux et plus "compliqués" aussi

    En général j'aime les gens compliqués, complexes, voire capricieux ou carrément "chiants"* si ce sont les contreparties d'une personnalité forte.

    * et que c'est pas tous les jours…

    Le fait que le vin évolue favorablement ne signifie pas qu'il était réduit, ni oxydé d'ailleurs

    En conclusion : tout à  fait d'accord pour déplorer le manque de régularité et les nombreux désagréments rencontrés lorsqu'on veut apprécier ce vin.

    Au passage pour ceux qui se plaignent toujours des "saloperies" de bouchon en liège qui abiment une bout. sur dix et qui crient au scandale quand un vigneron comme J.P. Frick décide de passer à  la capsule (oui un peu comme pour le cidre) : un article complet dans Alles à¼ber Wein, avec l'interview du vigneron qui a "influencé" J.P. Frick… et visiblement* un inventaire de diverses techniques alternatives
    *par contre il faut parler allemand, ce qui n'est pas mon cas (ou si peu) donc je peux juste vous dire que l'article existe mais pour le contenu … allez-y
    #44

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Coulée de Serrant

    Boire un vin chiant avec une personne de nature chiante, c'est en effet un bon programme que tu sembles apprécier. Chacun ses vices.

    Xavier
    #45

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Coulée de Serrant

    Non je préfère boire un vin "sans vice ni vertu" avec des gens lisses et bien sous tous rapports… mais j'en connais pas assez !

    Les expériences négatives sont au moins aussi instructives que les positives… alors merci N. Joly de nous donner l'occasion de boire des breuvages infects à  45 euros, sinon la vie serait d'un monotone !

    De toutes façons je n'en n'achète plus, le prix a dépassé mes limites, et je préfère acheter 6 Chidaine ou 3 Soulez au lieu d'une CdeS ! Et cette irrégularité n'est pas pour rien dans mon choix.
    #46

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Coulée de Serrant

    Les prix sont comme tu l'as dit un peu trop élevè, par contre Clos de la Bergerie reste encore intéressant en qualité-prix (18-20 euros) et le simple savennières (16 euros).

    Je partage à  100 % (bbb) tes choix, Chamboureau et Chidaine sont deux domaines de très haute qualité avec des prix plus doux. Même si la cuvée Chamboureau cuvée d'avant roches aux moines est quasiment au même prix que la roche aux moines de Joly.

    Xavier
    #47

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Coulée de Serrant

    Bu (plutôt commencé à  boire) hier soir coulée de serrant 93

    A l'ouverture, vraiment pas terrible, bouche très confuse, plutôt dominé par l'oxydation, un peu plate. Une personne peu confiante en l'avenir de cette bouteille la jetterait à  l'évier... Mais je ne me décourage pas. Je la carafe et j'attends patiemment....

    Une heure plus tard, la confusion n'est plus à  l'ordre du jour. Les arômes commencent à  se préciser, il est plus long en bouche, plus puissant. Pour l'instant, c'est plutôt l'orange confite qui domine, avec le côté terpénique décrit par Eliane il y a qq mois... Nous en buvons juste un petit verre, espérant qu"il sera encore mieux demain.

    Pris en apéritif ce midi, le vin est enfin à  la hauteur de sa réputation: il a tout: un nez très expressif de marmelade d'orange, de coing et de thérébentine, une bouche où les arômes explosent en bouche, une minéralité tranchant dans un gras impressionnant, et une longueur en bouche avec bcp de caudalies... On s'est demande par contre avec quel plat boire un OVNI (Objet Vinicole Non identifiable) pareil... Nous nous sommes risqués à  goûter un morceau de vieille mimolette avec

    Fini à  l'instant même (19h20) le fond de la carafe: il commence à  fatiguer. Il est redevenu plat,sans espoir de retour... C'est pas grave: y en a plus...
    #48

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Coulée de Serrant

    Replaçons ici cet avis totalement subjectif et très peu argumenté : bue Coulée de Serrant 99 vendredi soir ! Grand vin évident… pas besoi de décortiquer … tout est limpide et évident dans ce vin ! Ma bouteille de l'année sans doute !

    J'en profite pour signaler qu'on peut la boire à  La Taverne Alsacienne à  Ingersheim pour 50 euros sur table … ce qui est grosso modo le prix propriété pour les particuliers.
    Les Laquets 2000 sont à  24 euros … j'ai payé 25 au domaine !!!

    Il y a d'autres affaires à  faire………… !

    Je 'ai pas fait attention mais on m'a dit que Roc de Cambes 95 était à  un très bon prix également !

    Message edité (24-11-2003 10:27)
    #49

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Coulée de Serrant

    "Ma bouteille de l'année sans doute !"

    Si si c'est bien ce que tu as écrit que cela soit ici ou ailleurs, quelle importance !

    Xavier
    #50

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Coulée de Serrant

    Coulée de Serrant 1987
    C'était pour moi ma première Coulée ....
    Le vin a été dégusté en deux temps :
    -hier aprés midi
    -cet apres midi (il n'a pas été carafé....)
    Premier nez : on dénote une certaine minéralité, fleurs blanches et agrumes
    Deuxième nez : on relève une odeur de souffre pas tres agréable ...
    Hier : en bouche l'attaque est explosive on relève ensuite une certaine fraicheur très agréable bien charpentée et malheureusement la finale est des plus longue mais oxydée (jjj) ( sensation metallique!!!!)
    Aujourd'hui : l'attaque et le mileu de bouche sont les memes en revanche la finale ne parait plus etre oxydée (eee)
    Surprenant M JOLY aurait-il raison dans sa théorie d'aérer sa coulée durant 24 heures ????

    Amicalement

    vincentp
    #51

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Coulée de Serrant

    Vincent,

    Si vous voulez avoir un avis sur une coulée digne de ce nom, évitez 87,91 et 92. Bref évitez celles vendues massivement depuis 2 ou 3 ans en GD.

    Cordialement

    Xavier
    #52

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 23584
    • Remerciements reçus 45

    Thierry Debaisieux a répondu au sujet : CR: Coulée de Serrant 1998

    CR: J'ai ouvert et goûté, pour le repas de midi:

    une Coulée de Serrant 1998.

    Elle venait après Beaune blanc Clos des Mouches 96 de Drouhin et La Doriane 99, mais savait s'imposer.

    J'ai pensé à  Luc: aucune trace d'oxydation: un vin frais...(bbb)

    Le nez est, à  l'ouverture, sur le zeste de citron et l'orange confite. On y trouve aussi des notes d'hydrocarbure et de craie...
    La bouche est fraîche et aromatique. Concentrée, elle parvient, malgré sa puissance, à  donner une impression d'élégance "délicate".

    Une bouteille toujours plaisante (Cf. mes notes précédentes sur ce millésime)

    Cordialement,
    Thierry
    #53

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 23584
    • Remerciements reçus 45

    Thierry Debaisieux a répondu au sujet : CR: : Coulée de Serrant 1993 et 1995

    CR:J'ai bu ce week end deux superbes bouteilles de Coulée de Serrant.
    Je copie les notes déposées dans "Avant Noà«l avec des amis" ( Forum Dégustations Eclectiques )

    "-une Coulée de Serrant 1993: merveilleux de jeunesse, de fraîcheur, mais un peu atypique au nez: Didier et moi pensions à  un vin d'Alsace... un grand moment!"

    .....

    "-Coulée de Serrant 1995: le 93 d'hier soir donnait envie de goûter un autre millésime. Cette nouvelle rencontre avec le 95 était conforme à  mon souvenir: une magnifique bouteille, plus classique que le 93, avec un fruit remarquable au nez, une bouche parfaite et une belle longueur... Un vin sensuel! (cf. mes notes dans la rubrique )"

    Les 93 que j'ai pu boire ( une dizaine de bouteilles environ ) étaient tous parfaits de fraîcheur.
    Par contre, en 95, j'ai bu de superbes flacons, comme hier, mais également une Coulée "oxydée" ou au moins très fatiguée.

    Dans mon expérience, à  la différence de Luc, l'accident demeure l'exception... Et l'habitude, des vins sublimes...

    cordialement,
    Thierry
    #54

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 346
    • Remerciements reçus 0

    jpfre a répondu au sujet : Coulée de Serrant 1997

    Bu hier soir une coulée de Serrant 1997 "selection de tries du grand Clos".

    Dès l'ouverture (le matin) la bouteille présente des notes d'oxydation. Le nez me semble étriqué et pas très net.

    Quelques heures de carafage plus tard, j'avais peur que le coté oxydé ne ce soit développé mais il n'en fût rien. Le nez avait gagné en ampleur, il débordait de la carafe.
    En bouche c'est ultra mûr (pomme verte, fumé) mais parfaitement sec. C'est complexe et très long en bouche.

    L'oxydation se fait sentir également en bouche, les autres dégustateurs ne sont pas gênés. Sans ce caractère (qui pour moi est un défaut) on aurait touché au sublime.

    Pour le même prix et dans la même logique biodynamique je préfère 2 Lune ou 2 Fouchardes d'Angeli.

    Pensez vous que ces notes d'oxydation peuvent-être prises pour un caractère et non un défaut ?

    Amicalement,

    Jean-Pierre.

    Amicalement,
    Jean-Pierre.
    #55

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Coulée de Serrant

    Pour moi c'est clairement un défaut. Je l'ai aussi noté dernièrement sur l'Anjou Bergères 2001 de Jo Pithon, qui m'a ensuite confirmé que c'était un défaut présent sur les 2001 (désolé, je ne me rappelle plus très bien pourquoi)
    zbat
    #56

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4444
    • Remerciements reçus 0

    teddyteddy a répondu au sujet : Re: Coulée de Serrant

    Pensez vous que ces notes d'oxydation peuvent-être prises pour un caractère et non un défaut ?

    Concernant la Coulée de Serrant, c'est , il me semble, précisément le coeur de la controverse... En définitive, rien d'autre qu'une nouvelle belle application du débat entre hédonisme et intellectualisme... (jjj)

    Laurent

    Laurent
    #57

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Coulée de Serrant

    Si c'est ce que le vigneron a voulu ce n'est pas un défaut… c'est une interprétation personnelle !
    De sa part…
    il fait le vin qu'il aime… si ça vous plait tant mieux… sinon il ne faut plus en acheter……… car depuis une dizaine d'années il y a une volonté de faire des vins plus ouverts, moins tendus… plus "libérés" dirait un ami … oxydés dirait un autre !!

    Je crois que je vais boire une bouteille bientôt pour me remémorer ce cru (pas cette cuvée dans ce millésime)

    "si le public en veut je les sors dare dare
    s'il n'en veut pas je les remets dans ma guitare"

    Le 1999 reste un grand souvenir pour moi… pas oxydé à  mon sens mais je suis certain qu'il y a des amateurs qui y trouveront de l'oxydation… c'est ainsi !!
    #58

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27058
    • Remerciements reçus 235

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Coulée de Serrant

    En ce qui concerne la Coulée de Serrant et son caractère oxydatif ou pas, je pense qu'il faut remettre les choses à  leur place.
    Il ne faut pas confondre caractère légèrement oxydatif voulu par le vinificateur (drôle d'idée mais enfin, chacun ses goûts...) et vin oxydé. Une Coulée sans défaut, c'est un magnifique vin, il n'y a pour moi aucun doute à  ce sujet, qui ne révèle à  mon sens aucun caractère oxydatif. Une bouteille de ce type, bue chez Thierry (le millésime m'échappe), était vraiment magnifique et conforme à  ce qu'on est en droit d'attendre pour un vin de ce prix.
    Par contre, j'ai également bu quelques Coulées complètement oxydées, dont un 1995 qu'aucun des dégustateurs présents (plus d'une dizaine) n'a apprécié, d'une couleur or-brun, complètement passée. Le caviste chez qui je les avais achetées me les a reprises sans discuter, m'affirmant que ce problème était fréquent, et que beaucoup de ses clients s'en étaient plaints. Ce caviste ne distribue d'ailleurs plus la Coulée de Serrant depuis lors. Or, tous les 1995 ne se présentent pas de cette manière, la dernière bouteille ouverte par Thierry en atteste.
    J'ai également bu quelques 1996, qui vont du très moyen au bon (voire très bon), mais je n'ai jamais trouvé un vin qui correspondait aux commentaires très laudatifs lus dans la presse spécialisée.
    Il y a donc manifestement de très grosses variations entre bouteilles, sans doute liées en partie à  la qualité plus que médiocre de certains bouchons.
    Voici donc un vin qui, pour un même millésime peut aller de l'imbuvable au sublime, ce qui me semble peu acceptable au vu du prix demandé. Un vin pour amateurs de jeux de hasard.

    Luc
    #59

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 346
    • Remerciements reçus 0

    jpfre a répondu au sujet : Re: Coulée de Serrant

    Je confirme la qualité plus que médiocre des bouchons.

    La bouteille de 97 bue a été conservée impeccablement depuis l'achat à  la propriété. Je pense personnellement que le côté oxydatif était voulu par N. Joly ... quoiqu'il en soit ce n'est pas ma tasse de thé.

    La couleur était belle (or brillant) et nullement ambrée.

    Le seul avantage de ce vin est qu'il suscite le débat ...

    Amicalement,
    Jean-Pierre.
    #60

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javaux
    Temps de génération de la page : 0.247 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 47
    • Utilisateurs hors-ligne: 20,772
    • Invités: 993

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.