Publicité slide

    normal Nouveau Film

    • Messages : 81733
    • Remerciements reçus 830

    oliv a créé le sujet : Nouveau Film

    Un nouveau film, Bottle Shock, dont le sujet tourne autour du Jugement de Paris, cette dégustation organisée par Steven Spurrier au cours de laquelle les vins californiens l'emportèrent sur les vins français.

    La bande annonce est accessible ICI
    #1

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17453
    • Remerciements reçus 200

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    qui va jouer le rôle de Bertrand ?

    Jérôme Pérez
    #2

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14274
    • Remerciements reçus 0

    François Audouze a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    Sur ce qu'on voit, les photos sont belles, les personnages sont excessifs comme c'est à la mode dansles films actuels.
    Et les filles sont superbes !
    Pour le reste : California wins, yes !


    Cordialement,
    François Audouze
    #3

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 81733
    • Remerciements reçus 830

    oliv a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    Jérôme Pérez écrivait:
    > qui va jouer le rôle de Bertrand ?

    #4

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 944
    • Remerciements reçus 1

    philippe03 a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    Ce film est sélectionné pour le "Sundance Film Festival 2008". Que vaut-il ? Attendons un peu pour le savoir mais une chose est sûre, c'est apparemment mieux filmé que MONDOVINO !:D

    L'affiche (américaine) du film :

    #5

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 81733
    • Remerciements reçus 830

    oliv a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    Et c'est Bob maintenant qui devrait faire l'objet d'un film !

    www.decanter.com/new...
    [size=x-small]
    Et m..., j'ai un poisson collé dans le dos ![/size]:D
    #6

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2228
    • Remerciements reçus 3

    Gastronomix a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    Bottle shock sort en Août aux E-U. Quelqu'un connait-il la date pour la France?


    Vinum hominem conciliat homini.
    #7

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1009
    • Remerciements reçus 0

    FRGO a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    Encore un film pour glorifier l'Amérique (comme disent les étatsuniens).

    So what ????
    #8

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1821
    • Remerciements reçus 0

    DarthTux a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    Michel Dovaz (qui a participé au jugement de Paris) disait dans son dernière interview que oui les vins californiens sont bon en dégustation mais ...
    Que ce sont des bêtes de concours et qu'ils ne sont pas buvables juste pour eux même.

    --
    François C.
    #9

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14274
    • Remerciements reçus 0

    François Audouze a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    Darth,
    ça mériterait des développements, cette idée curieuse !
    Si un vin gagne, il gagne.
    Si on dit : c'est parce que c'est une bête de concours, ça mérite d'être expliqué.

    Il est certain que si on fait un match : les grandes Côtes Rôties de Guigal de 1985 avec les premiers grands crus classés de 1985, il est probable que le Rhône gagne.¨Pourquoi ? Parce que ce ne sont pas des vins comparables. La prime ira aux plus généreux.

    Si on fait un match Porto contre Yquem, est-ce que ça a un sens ?


    Cordialement,
    François Audouze
    #10

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 226
    • Remerciements reçus 0

    PascalB a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    François Audouze écrivait:
    > Darth,
    > ça mériterait des développements, cette idée
    > curieuse !
    > Si un vin gagne, il gagne.
    > Si on dit : c'est parce que c'est une bête de
    > concours, ça mérite d'être expliqué.
    >
    > Il est certain que si on fait un match : les
    > grandes Côtes Rôties de Guigal de 1985 avec les
    > premiers grands crus classés de 1985, il est
    > probable que le Rhône gagne.¨Pourquoi ? Parce que
    > ce ne sont pas des vins comparables. La prime ira
    > aux plus généreux.
    >
    > Si on fait un match Porto contre Yquem, est-ce que
    > ça a un sens ?


    ben évidemment je ne vois pourquoi les Porto RRRRRRRRR'Yquem n'auraient pas le droit de croiser neuf R
    #11

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1821
    • Remerciements reçus 0

    DarthTux a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    François,
    Les vins américains ont gagné la dégustation. Je ne conteste pas le fait.

    Mais hors dégustation ces vins ne sont pas appréciable pour eux même.
    Or si j'achète ou bois un vin c'est pour l'apprécier.
    Et concevoir un vin juste pour des concours de dégustation c'est un non sens pour moi.

    Reprenons l'exemple d'un Guigal 85. Ce vins est appréciable pour lui même. (du moins je le suppose car je n'ai jamais bu de guigal 85)
    Donc s'il gagne tant mieux pour les vins du Rhône. Mais tailler un vin juste pour gagner un concours c'est comme crée une voiture juste pour battre un record de vitesse. Certes la voiture bat le record mais c'est absolument inutilisable dans la vie de tout les jours.

    --
    François C.
    #12

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 226
    • Remerciements reçus 0

    PascalB a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    DarthTux écrivait:
    > Michel Dovaz (qui a participé au jugement de
    > Paris) disait dans son dernière interview que oui
    > les vins californiens sont bon en dégustation mais
    > ...
    > Que ce sont des bêtes de concours et qu'ils ne
    > sont pas buvables juste pour eux même.

    c'est dans la RVF cette interview non ?
    #13

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1821
    • Remerciements reçus 0

    DarthTux a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    Oui

    --
    François C.
    #14

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26980
    • Remerciements reçus 159

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    DarthTux écrivait:
    > François,
    > Les vins américains ont gagné la dégustation. Je
    > ne conteste pas le fait.
    >
    > Mais hors dégustation ces vins ne sont pas
    > appréciable pour eux même.

    Foutaise...
    Je peux t'assurer que, par exemple, les vins américains qui ont remporté la dégustation LPV à Saint-Emilion sont tout à fait appréciables pour eux-mêmes, et font beaucoup moins "bêtes de concours" que certains vins français.

    Luc
    #15

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1821
    • Remerciements reçus 0

    DarthTux a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    Je ne conteste pas que certain vins américains sont très bien fait.
    Mais si on revient au jugement de Paris et les vins présentés ce n'était pas le cas.

    --
    François C.
    #16

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26980
    • Remerciements reçus 159

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    Tu les as dégustés ?

    Luc
    #17

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1821
    • Remerciements reçus 0

    DarthTux a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    Il m'est techniquement impossible d'avoir bu les vins à l'époque mais je n'ai aucune raison de remettre en doute la parole de Michel Dovaz.

    --
    François C.
    #18

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26980
    • Remerciements reçus 159

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    Ce n'est pas remettre en doute sa parole, c'est remettre en doute un avis, émis dans une revue à la gloire des vins français, c'est différent...

    Luc
    #19

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    En rouge, Stag's Leap et Ridge produisent en effet des vins remarquables (cf Cask 23 1994 et Montebello 1996 et 1998).
    D'autres rouges US pourraient surprendre : Philip Togni 1993 ...
    Comment se goûtaient les Bordeaux 1970 (non égrappés) en 1976 ?
    Haut-Brion 1970 et Montrose 1970 goûtés fin 2007 montraient des vins probablement difficiles d'abord en 1976 ... (idem pour Lafleur).


    Source wikipedia :

    Les 11 juges choisis pour la dégustation étaient Odette Kahn, rédactrice en chef de la Revue du vin de France, Jean-Claude Vrinat du restaurant Taillevent, Raymond Oliver du restaurant Le Grand Véfour, le sommelier Christian Vanneque de La Tour d'Argent, Hubert de Villaine du domaine de la Romanée-Conti, Pierre Tari de Château Giscours, Pierre Bréjoux de l'Institut national des Appellations d'origine, Michel Dovaz de l'Institut du vin, Claude Dubois-Millot de Gault-Millau, et enfin les organisateurs de l'événement, Steven Spurrier et Patricia Gallagher de l'Académie du Vin, une école d'œnophilie fondée par Spurrier. Spurrier et Gallagher notèrent également les vins dégustés, mais seuls les votes des juges français furent comptés dans le compte final[1]. La dégustation se fit à l'aveugle, dans des bouteilles neutres, afin de ne pas révéler aux juges la nationalité du vin qu'ils goûtaient.

    Spurrier demanda aux juges de noter les vins sur 20, selon quatre critères : couleur et clarté, nez, bouche et harmonie. Un verre de vin de chablis 1974 fut servi aux juges pour les mettre en bouche.

    Vins blancs (chardonnay)
    États-Unis - Chateau Montelena 1973 (œnologue : Mike Grgich) - 14,4
    France - Roulot (Meursault Charmes) 1973 - 14,05
    États-Unis - Chalone Vineyard 1974 - 13,44
    États-Unis - Spring Mountain Vineyard 1973 - 11,55
    France - Joseph Drouhin Le Clos des Mouches (Beaune) 1973 - 11,22
    États-Unis - Freemark Abbey Winery 1972 - 11,11
    France - Ramonet-Prudhon (Bâtard-Montrachet) 1973 - 10,44
    France - Domaine Leflaive Les Pucelles (Puligny-Montrachet) 1972 - 9,88
    États-Unis - Veedercrest Vineyards 1972 - 9,77
    États-Unis - David Bruce Winery 1973 - 4,66
    Selon Tabler, le seul journaliste à être présent à l'événement, les juges affichèrent leur confusion dès les premiers vins servis. « Il s'agit clairement d'un Californien, il n'a pas de nez », déclara Dubois-Millot après avoir goûté un Bâtard-Montrachet 1973, qui reconnut après la dégustation des blancs (mais avant l'annonce des résultats) : « Nous pensions reconnaître des vins français alors qu'il s'agissait de californiens, et vice-versa »[1]. Le chardonnay de David Bruce fut jugé sévèrement par l'ensemble des juges. Pierre Bréjoux lui donna un zéro, et Odette Kahn un 1 sur 20.

    Spurrier avait prévu d'annoncer l'ensemble des résultats à la fin de la dégustation, mais décida de les lire avant d'entamer les vins rouges. Les 11 juges donnèrent tous leurs meilleures notes à un vin californien, Chateau Montelena et Chalone recueillant respectivement 6 et 3 des meilleures notes accordées individuellement. Chateau Montelena accumula un score de 132 points, devant le Meursault Charmes Roulot, recueillant lui 126,5 points[3]. Selon Taber, l'annonce des notes fut un choc pour l'ensemble des juges.

    Vins rouges (cabernet-sauvignon)
    Les juges se montrèrent moins bavards lors de la dégustation des vins rouges[1]. Trois des bordeaux du concours étaient un millésime 1970, identifié par le Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux comme parmi les meilleurs au cours des 45 dernières années. Le quatrième bordeaux était un 1971, un millésime décrit par le Conseil comme « très bon ». Selon Taber, Spurrier avait choisi des bordeaux qu'il pensait voir éclipser facilement les rouges californiens — il s'agissait également pour le marchand de vin d'un coup de publicité.

    États-Unis - Stag's Leap Wine Cellars 1973 – 14,14
    France - Château Mouton-Rothschild (Pauillac) 1970 – 14,09
    France - Château Montrose (Saint-Estèphe) 1970 – 13,64
    France - Château Haut-Brion (Pessac-Léognan) 1970 – 13,23
    États-Unis - Ridge Vineyards Monte Bello 1971 – 12,14
    France - Château Léoville Las Cases (Saint-Julien) 1971 – 11,18
    États-Unis - Heitz Wine Cellars 'Martha's Vineyard' 1970 – 10,36
    États-Unis - Clos Du Val Winery 1972 – 10,14
    États-Unis - Mayacamas Vineyards 1971 – 9,77
    États-Unis - Freemark Abbey Winery 1967 – 9,64

    Les résultats furent plus serrés pour les rouges, le Stag's Leap ne gagnant la première place qu'à un point et demi près (127,5) devant le premier bordeaux.

    L'un des juges, Odette Kahn (qui accorda ses deux meilleures notes à deux vins californiens), tenta de récupérer son bulletin à la fin de l'événement. Spurrier déclina la requête, suite à quoi elle refusa de lui parler, sauf à une occasion où elle l'accusa d'avoir falsifié les résultats de la dégustation[1]. L'un des viticulteurs lauréats, Warren Winiarski de Stag's Leap, reçut des lettres de producteurs français dénonçant les résultats comme un coup de chance. Certains juges ayant participé à la dégustation refusaient toujours d'en parler en 2005.

    George M. Taber, le journaliste du magazine Time présent à l'événement, relata la dégustation et ses résultats dans un court article[4]. Il fut boudé pendant un an en représailles par les représentants du secteur vinicole français[5].

    L'événement fut quasi-ignoré par la presse française. Trois mois plus tard, Le Figaro publia un article intitulé « La guerre des crus a-t-elle eu lieu ? », qualifiant les résultats de « risibles » et « ne pouvant être pris au sérieux »[1]. Six mois après la dégustation, un article au ton similaire paru dans Le Monde[1].

    Le New York Times rapporta que plusieurs dégustations avaient eu lieu auparavant aux États-Unis, jugeant les chardonnays américains supérieures à leurs rivaux français. L'une de ces dégustations eut lieu à New York seulement six mois avant celle de Paris, mais les « partisans des vins français arguèrent que les dégustateurs étaient des Américains avec un penchant subjectif pour les vins américains. De plus, ajoutèrent-ils, restait la possibilité que les vins de Bourgogne aient soufferts pendant leur long voyage à partir des caves françaises. »

    Analyse des résultats de 1976
    Certains critiques ont avancé que les dégustations manquaient de rigueur scientifique. Spurrier même déclara que les « Les résultats d'une dégustation à l'aveugle ne peuvent pas être prédits et ne pourront même pas être reproduits le lendemain par les mêmes juges goûtant les mêmes vins »[6]. La thèse de doctorat très controversée que Frédéric Brochet présenta sur son analyse de la dégustation tend à aller dans le sens de l'opinion de Spurrier, documentant la subjectivité à laquelle sont soumis les œnophiles[7],[8].

    Les notes de 1976 était basées sur une moyenne des scores numériques. Dans le magazine Decanter d'août 1996, Spurrier déclare avoir donc ajouté les notes de juges, divisant ensuite le total par le nombre de notes (9). Il ajoute qu'on lui reprocha par la suite cette méthode, jugée statistiquement sans grande valeur.

    Orley Ashenfelter et Richard E. Quandt analysèrent les résultats des 11 juges en utilisant une méthode différente, et incluant dans leur analyse les méthodes de notation des juges, certains ayant attribué leurs notes sur une échelle relativement large, tandis que d'autres préférèrent une notation plus sévère[6]. Le classement qui en résulta est le suivant :

    États-Unis - Stag's Leap Wine Cellars 1973
    France - Château Montrose 1970
    France - Château Mouton-Rothschild 1970
    France - Château Haut-Brion 1970
    États-Unis - Ridge Monte Bello 1971
    États-Unis - Heitz Wine Cellars 1970
    France - Château Léoville Las Cases 1971
    États-Unis - Freemark Abbey Winery 1969
    États-Unis - Mayacamas Vineyards 1971
    États-Unis - Clos du Val Winery 1972
    Ashenfelter et Quandt séparent les vins en trois catégories statistiques. En haut, le Stag's Leap 1973 et le Montrose 1970. Le second groupe regroupe le plus gros des vins restants (3 à 9).

    Reconstitutions
    Certains critiques avancèrent que les vins rouges français vieilliraient mieux que leurs homologues californiens. Plusieurs reconstitutions eurent lieu pour tester cette théorie.


    Dégustation de San Francisco en 1978
    La dégustation de San Francisco de 1978 eut lieu 20 mois après celle de Paris. Steven Spurrier s'y déplaça de la capitale française pour participer aux évaluations, qui eurent lieu au Vintners Club.[1]

    Le 11 janvier 1978, 98 juges dégustèrent à l'aveugle les mêmes vins blancs qui furent goûtés à Paris.

    États-Unis - Chalone Winery 1974
    États-Unis - Chateau Montelena 1973
    États-Unis - Spring Mountain Vineyard 1973
    France - Domaine Leflaive Les Pucelles (Puligny-Montrachet) 1972
    Le Meursault Charmes Roulot 1973, le Clos des Mouches Joseph Drouhin 1973 et le Bâtard-Montrachet Ramonet-Prudhon 1973 arrivèrent en bas du classement.

    Le 12 janvier, 99 juges dégustèrent les cabernet-sauvignons.

    États-Unis - Stag's Leap Wine Cellars 1973
    États-Unis - Heitz Wine Cellars Martha’s Vineyard 1970
    États-Unis - Ridge Vineyards Monte Bello 1971
    France - Château Mouton Rothschild 1970
    Les Château Montrose 1970, Haut-Brion 1970 et Léoville Las Cases 1971 arrivèrent en bas du classement.

    Dégustations du XXe anniversaire
    Deux dégustations eurent lieu le jour du dixième anniversaire du fameux Jugement de Paris. Les vins blancs ne furent pas goûté, le consensus étant qu'ils auraient mal vieilli.

    Dégustation du French Culinary Institute en 1986
    Steven Spurrier, qui organisa la dégustation originelle, contribua à cet événement. Huit juges dégustèrent à l'aveugle neuf des dix vins évalués.

    Résultats
    États-Unis - Clos Du Val Winery 1972
    États-Unis - Ridge Vineyards Monte Bello
    France - Château Montrose
    France - Château Léoville Las Cases 1971
    France - Château Mouton Rothschild 1970
    États-Unis - Stag's Leap Wine Cellars 1973
    États-Unis - Heitz Wine Cellars 1970
    États-Unis - Mayacamas Vineyards 1971
    France - Château Haut-Brion

    Dégustation de Wine Spectator en 1986
    Quatre des juges étaient des experts du magazine américain Wine Spectator, les deux autres n'appartenant pas à la rédaction. La dégustation se fit à l'aveugle.

    Résultats
    États-Unis - Heitz Wine Cellars 1970
    États-Unis - Mayacamas Vineyards 1971
    États-Unis - Ridge Vineyards Monte Bello
    États-Unis - Stag's Leap Wine Cellars 1973
    États-Unis - Clos Du Val Winery 1972
    France - Château Montrose 1970
    France - Château Mouton Rothschild 1970
    France - Château Léoville Las Cases 1971
    États-Unis - Freemark Abbey Winery 1967
    France - Château Haut-Brion 1970

    Dégustation du XXXe anniversaire
    Une reconstitution de la dégustation pour en célébrer le XXXe anniversaire fut organisée en 2006 par Steven Spurrier des deux côtés de l'Atlantique, l'un dans la vallée de Napa et l'autre à Londres, avec 9 juges de chaque côté, plus 31 dégustateurs dont les scores furent comptabilisés séparément[9]. Certains critiques pensaient que les vins californiens auraient moins bien vieillis que les vins français. Les juges des deux continents récompensèrent un cabernet Ridge Monte Bello 1971 de la meilleure note. Quatre autres rouges californiens occupèrent le haut du classement, suivis par les bordeaux, un Château Mouton-Rothschild 1970 arrivant sixième[10]. Le résultat fut qualifié d'« incompréhensible » par Michel Dovaz[9].

    Résultats
    États-Unis - Ridge Vineyards Monte Bello 1971
    États-Unis - Stag's Leap Wine Cellars 1973
    États-Unis - Mayacamas Vineyards 1971 (ex-aequo) et Heitz Wine Cellars 'Martha's Vineyard' 1970 (ex-aequo)
    États-Unis - Clos Du Val Winery 1972
    France - Château Mouton-Rothschild 1970
    France - Château Montrose 1970
    France - Château Haut-Brion 1970
    France - Château Léoville Las Cases 1971
    États-Unis - Freemark Abbey Winery 1967
    La seconde partie de l'événement consista à goûter des millésimes récents des mêmes vins (lorsqu'ils étaient disponibles) ou de crus similaires, mais cette dégustation ne put se faire entièrement à l'aveugle, les juges étant informés au préalable sur la nationalité des vins qu'ils goûtaient, et les deux groupes furent notés séparément. Les viticulteurs bordelais et certains Californiens avaient en effet refusé le principe d'une dégustation à l'aveugle[11]. Par ailleurs, Grgich Hills Cellar, le domaine de Mike Grgich, vinificateur du chardonnay 1973 de Chateau Montelena, fut remarquablement absent, Jim Barret, le propriétaire de Chateau Montelena, ayant insisté pour que seul l'un des domaines soit présent, mais pas les deux[12]. Les régions viticoles américaines (AVA) correspondantes pour les vins américains figurent entre parenthèses.

    Résultats cabernet-sauvignons californiens
    États-Unis - Ridge Monte Bello (California) 2000
    États-Unis - Stag's Leap Wine Cellars (Napa Valley) Cask 23 2001
    États-Unis - Staglin Family Vineyard (Rutherford) 2001
    États-Unis - Ex-aequo : Shafer Hillside Select (Stag's Leap District) 2001 et Joseph Phelps Insignia (Napa Valley) 2002
    États-Unis - Clos du Val Reserve (Napa Valley) 2000
    Résultats bordeaux
    France - Château Rauzan-Ségla (Margaux) 2000
    France - Château Montrose (Saint-Estèphe) 2000
    France - Château Latour (Pauillac) 2000
    France - Château Léoville Las Cases (Saint-Julien) 2001
    France - Château Haut-Brion (Pessac-Léognan) 2000
    Résultats chardonnays californiens
    États-Unis - Talley Rosemary's Vineyard (Arroyo Grande) 2002
    États-Unis - Ramey Hyde Vineyard (Carneros) 2002
    États-Unis - Patz & Hall Hyde Vineyard (Carneros) 2004
    États-Unis - Chateau Montelena (Napa Valley) 2003
    États-Unis - Peter Michael Point Rouge (Sonoma County) 2003
    États-Unis - Mount Eden Vineyards (Santa Cruz Mountains) 2002
    Résultats bourgognes blancs
    France - Domaine Leflaive Les Pucelles (Puligny-Montrachet) 2002
    France - Domaine Drouhin Clos des Mouches (Beaune) 2002
    France - Louis Jadot Les Caillerets (Chassagne-Montrachet) 2002
    France - Domaine Roulot (Charmes Meursault) 2002
    France - Louis Latour (Bâtard-Montrachet) 2002
    France - Bonneau du Martray (Corton-Charlemagne) 2003
    #20

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    Dans une situation complexe, même le très rationnel Michel Dovaz (imprudemment retranché derrières les certitudes rassurantes mais en partie ineptes de sa raison pure) doute ... c'est dire !:)
    #21

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 29
    • Remerciements reçus 0

    amphore a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    Moi ce qui m'interesse c'est les voitures de course et pour vous dire la vérité quand la france a gagné le grand prix de monaco en 2006 j'étais super content.
    D'autant que je roule en clio...
    #22

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 340
    • Remerciements reçus 0

    tchoule a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    merci pour ce long récit de cette aventure du "jugement dernier".
    Pour avoir dégusté beaucoup de vins de la napa et de la sonoma, ça ne m'étonne pas.

    Il y a toujours cette part d'arrogance française dont on peine à se défaire...

    tchoule
    #23

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2036
    • Remerciements reçus 24

    Galinsky a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    Amphore,

    Juste un ancien post sur lequel, je ne pouvais que répondre :

    La France gagnante du GP F1 Monaco 2006 - Bien sûr avec une voiture dont la moitié (le moteur) est construite en Angleterre (à Enstone) et un pilote Espagnol (Alonso) à part cela "La France à gagné le grand prix de Monaco en 2006"... A cécité quand tu nous tiens !!

    ERIC
    #24

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 179
    • Remerciements reçus 0

    parisjulian a répondu au sujet : encore un film sur le vin

    oups desole j'avais pas vu Envoyé par: oliv (Adresse IP journalisée)
    Date: samedi 1 mars 2008 23:28:06
    http://www.lapassionduvin.com/phorum/read.php?29,251663

    pour voir la bande annonce allez sur:


    bon il parle d'une une dégustation de vins en 1976 à Paris, le film été livré au Festival du cinéma de Sundance en debut d'anne et la sorti au state est pour 08/2008 leur site officiel est www.bottleshockthemo... .

    ben je suis nul en synopsis mais j'attends vos commentairesX(
    #25

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 34
    • Remerciements reçus 0

    Oenophil a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    Dans "Wine & Philosophy" de Fritz Allhoff (Blackwell, 2008), il y a un chapitre sur le jugement de Paris par O. Ashenfelter, R. Quandt et Georges M. Taber, et notamment les résultats détaillés de chaque juge pour les rouges. Il y a aussi une critique de la méthode statistique de comptabilisation des résultats.

    Spurrier a simplement additionné les notes et divisé par 9, ce qui est simple, rapide mais inepte (à sa décharge, pas d'ordinateurs personnels et de feuilles de calcul à l'époque, et le calcule des écarts types à la main est pénible)

    Il faut utiliser des méthodes validées par les statisticiens, pour compenser le fait que tous les juges ne notent pas de manière cohérente :
    Oliver et Spurrier ont noté entre 8 et 14 (sur 6 points), Vanequé a noté entre 3 et 17 (sur 14 points) -> Venéqué a deux fois plus d'influence que Spurrier sur le résultat.
    Odete Kahn a noté en moyenne 9, Galagher 14

    Il y a plusieurs méthodes (les calculs ont été refaits par moi en suivant les remarques du livre) :

    Redresser les notations de chaque juge pour qu'il utilise la totalité des 20 points : sa note mini devient 0, maxi 20 et on recalcule les autres notes entre les deux
    Avec cette méthode le classement est Mouton, puis Stag, Montrose, Ridge, Haut Brion et Leoville puis les autres californiens
    (sans Spurrier et Galagher, Haut Brion passe devant Ridge)

    Utiliser les rangs, c'est à dire donner 1 point au mieux noté de chaque juge, 2 au 2e, etc.. et faire le total. Celui qui a le moins de points gagne
    Avec cette méthose, encore un autre classement :
    Montrose, Stag, Mouton, Ridge, Haut Brion, Leoville puis les autres Californiens
    (sans Spurrier et Galagher, Haut Brion passe devant Ridge)

    Utiliser les premiers et faire gagner celui qui est le préféré du plus grand nombre de juges (problème, le système de notation n'a pas été prévu pour cette approche, donc Spurrier a 4 premiers...)
    Nouveau classement :
    Montrose, Stag, Haut Brion, Mouton, Ridge, Heitz
    (sans Spurrier et Galagher, Haut Brion passe devant Stag)

    On peut tirer les remarques suivantes :
    Le concours a eu beaucoup de retentissement car c'est un américain (Stag) qui est arrivé premier. Ridge est cinquième, les autres californiens en queue. Les autres méthodes mettent toutes Stag second au milieu des Français, Ridge cinquième, Leo sixième et les autres californiens derrière. On aurait alors salué la belle performance individuelle de Stag, mais la domination globale des français, et cela n'aurais pas fait tant de bruit.

    Les vins du trio de tête (Mouton, Montrose et Stag) sont les plus consensuels, c'est à dire ceux qui n'ont pas eu de mauvaises notes, mais pas nécessairement le plus de bonnes notes. Haut Brion a été souvent préféré, mais aussi classé en queue trois fois (par Galagher, Spurrier et Tari)

    Dernier point : chaque méthode donne un classement différent. Chaque redégustation donne un classement aussi différent, en mettant en particulier en premier des vins ayant eu de mauvais résultats à Paris. J'en conclus qu'il est intéressant (et c'est aussi un grand PLAISIR) de déguster et redéguster, mais un peu vain de faire des classements (les gouts et les couleurs...)

    Dernier dernier point : pour les 30 ans, le dégustation s'est faite à Londres et en Californie. Seuls les résultats globaux ont été publiés, très pro-californiens. Les anglais ont protesté (Jancis Robinson en tête) que les anglais avaient visiblement préféré les Bordeaux, et les Californiens les Californiens, mais que le plus grand nombre de juges en Californie donnait un résultat global qui cache le fait qu'il y a un goût européen très différent du goût américain.
    #26

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26980
    • Remerciements reçus 159

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    Les vins du trio de tête (Mouton, Montrose et Stag) sont les plus consensuels, c'est à dire ceux qui n'ont pas eu de mauvaises notes, mais pas nécessairement le plus de bonnes notes. Haut Brion a été souvent préféré, mais aussi classé en queue trois fois (par Galagher, Spurrier et Tari)

    Voilà pour moi le point le plus intéressant, et qui démontre que pour bien sortir dans un concours, il faut faire un vin consensuel. Or, tous les amateurs disent préférer les vins qui ont du "caractère", vins qui par définition, ne plaisent pas à tout le monde. Et donc clairement, le vin que j'aurais envie de goûter en priorité à la vue de ces résultats, c'est bien évidemment Haut-Brion, car si le style me convient, c'est sans doute le plus grand.
    Vous comprendrez donc ma méfiance vis à vis de classements établis sur base de moyennes comme par exemple ceux du GJE, qui ne peuvent que promotionner les vins les plus consensuels, souvent aussi les plus ennuyeux.

    Luc
    #27

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 213
    • Remerciements reçus 0

    Vargo a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    Ne peut-on pas considérer, même en étant un inconditionnel du vin français, que le jugement de Paris fut un évenement heureux en soi, puisqu'il a contribué à donner un salvateur coup de pied au c.. à de grands propriétaires qui se reposaient un tantinet sur leur réputation ?

    Le France-Bulgarie 1993 n'a-t-il pas permis de bâtir l'équipe de 1998 ?

    Les échecs répétés de Mitterrand ne lui ont-ils pas permis de gagner en 1981 ?

    Pourquoi ne pas reconnaître qu'une défaite difficile à vivre peut être à l'origine d'un progrès spectaculaire, voire d'une renaissance ? Même un "match nul" statistique aurait été perçu comme une victoire US, alors est-il besoin d'épiloguer sur le mode de calcul plutôt que de reconnaître que la concurrence a stimulé le vin français ?
    #28

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1009
    • Remerciements reçus 0

    FRGO a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    Si Cantona avait été présent, l'Equipe de France se serait qualifiée...

    Si le RPR n'avait pas torpillé VGE, Mitterand n'aurait jamais été élu...

    Avec des Si et des Mais...
    #29

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 213
    • Remerciements reçus 0

    Vargo a répondu au sujet : Re: Nouveau Film

    Bah il était présent, Cantona ... Il marque le but français, quand bien même ça n'a pas grand rapport avec le jugement de Paris.
    #30

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javaux
    Temps de génération de la page : 0.186 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 8
    • Utilisateurs hors-ligne: 20,683
    • Invités: 817

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.