Publicité slide

    Château Champ des Soeurs, Fitou

    • Messages : 17717
    • Remerciements reçus 313

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : Château Champ des Soeurs, Corbières blancs - la gamme sur plusieurs millésime

    CR:
    La relation qui unit Laurent Maynadier à certains membres du forum est une relation franche, honnête, saine qui permet à cet infatigable chercheur de progresser, d'explorer des voies, d'autres, quitte à revenir en arrière et chercher encore. Quand Laurent me demande de donner mon avis sur ses vins, je le prends comme une marque de confiance, un honneur.

    J'ai donc reçu ma petite collection et j'ai commencé par les blancs. Laurent sait que j'aime prendre mon temps, denrée que je n'ai guère en stocks en ce moment. Nous sommes également convenus que je pourrais publier mes écrits ici et mes remarques. Je trouve cette posture vraiment très classe car il sait parfaitement que je suis plus (et de plus en plus) un amateur de blanc et que mes goûts m'attirent plus vers le nord que sur les bords de la Méditerranée.
    Voici donc la première salve de commentaires de dégustation suivie d'un essai de synthèse. la question étant "qu'est-ce qui te manque pour être vraiment transporté ?"

    Tina blanc 2014
    note d'hydrocarbure très jolie, belle complexité aromatique. En bouche un vin qui s'annonce gourmand, presque paradoxal avec cette austérité aromatique. J'aime bien, mais le vin semble hésiter à choisir son camp. En tout cas, ça se boit bien.

    Tina blanc 2015
    nez plus discret, plus fermé, même si plus fin avec des notes un peu lactée.
    Bouche construite, complète avec une belle carrure qui fait un peu ressortir des amers que j'aurais aimés un poil plus discret : en tout cas, un vin d'envergure, pour le coup clairement dans le sérieux.

    Bel amant blanc 2015 :
    vin tendu à l'équilibre sans faille, puissant sur de beaux arômes de fruits blancs et jaune. Un vin qu'il faut attendre encore un peu.

    Bel amant blanc 2016 :
    très proche dans l'esprit, mais sans doute un supplément de structure avec cependant des notes miellées qui donnent au vin à la fois un caractère plus prêt, mais également moins austère. Des qualités en plus et d'autres en moins avec ce trait miellé qui fait penser à de l'oxydation et en tout cas une évolution plus rapide.

    Corbières blanc 2015 :
    vif aromatique, tendu et gras : un très joli vin. Simple et sans souci, mais vraiment très agréable, surotut à table où il trouve très facilement sa place.

    Corbières blanc 2016 :
    assez semblable, mais moins net avec un aromatique sur le miel que j'aime moins, comme si le vin était déjà évolué. Un cran en dessous pour moi, mais cette note miellée, je l'ai également retrouvée sur le dernier millésime de Bel amant.


    si j'analyse mon ressenti, je pense que c'est une question de couleur de fruit qui fait que si j'apprécie l'ensemble, je ne décolle pas comme avec d'autres blancs - couleur, elle même liée sans doute aux cépages : fruits jaunes, solaires, avec la note d'amertume caractéristique qui accompagne. Ce n'est pas en soi la question de l'amertume qui pose un problème : pour mon goût, l'amer est beau s'il est contrebalancé ; par un sucre résiduel ou par de l'acidité. Mais c'est le reflet de ma culture "vin blanc " qui est aujourd'hui totalement septentrionale ou de moins ancrée dans les vins à acidité élevée : de la même façon, les blancs du Rhône même à Pedigree ne me font guère vibrer (le mot est juste).
    Pour le sucre, mieux vaut ne pas jouer car les équilibres des vins du Champ des Soeurs, s'ils le permettent rendraient les vins plus lourds  ;  quoique quelques grammes à mon avis si le niveau d'acide malique est élevé, ça peut jouer.
    ça se joue donc au niveau de l'acidité perçue. Les vins que personnellement je recherche sont plus tendus.
    Si on regarde ce que font les voisins des PO et qui ont tant de succès, on peut se poser clairement la question de la maturité de la vendange. Est-ce que la clef est là ? est-ce une question d'amplitude thermique journalière qui donne plus de relief au vin ?

    Comment arriver à Fitou avec le matériel végétal à obtenir des couleurs de fruit plus blanches et moins jaunes, des notes plus minérales (les notes terpéniques sur 2014 sont très jolies) ?

    Réellement, je me demande si les cuvées sudistes qui ont le vent en poupe sont vendangées à maturité phénolique. Peut-être une partie de la vendange l'est, mais je me demande s'il n'y a pas des pieds de cuve bien citronnés. 
    La question de l'acidification peut aussi se poser ...
    Si je prends les exemples des vins dont on parle beaucoup sur LPV, bien plus nordistes (mais c'est la même chose stylistique pour les vins de Calce), on a des notes de fruits blancs, ou florales (là le bois peut jouer son rôle), des sensations minérales (la question du soufre peut également être interrogée) avec un élevage parfois extraverti. La conjugaison acidité bois gras, et petite réduction, ça fait des merveilles. C'était le cas par exemple sur le phénomènal Horizon 2008 ou sur certains millésimes de Laguerre.
    Jouer avec une volatile à la limite (mais en dessous), une petite réduction (c'est de l'équilibre fin, ça) et une acidité ressentie importante : c'est à mon avis la clef de la réussite stylistique en vogue.
    reste à voir ce qui est possible de faire dans le fitou maritime avec ton matériel végétal.

    pour le prix : les cuvées tip top ayant ces caractéristiques touchent un public qui n'hésite pas à payer plus de 20 / 25 €
    mais si le vin ne joue pas dans cette cour, on change non pas de gamme de vin, mais de cible : et là, difficile de dépasser 12/15, même si le vin demande beaucoup de temps et d'énergie à faire avec des coûts élevés. Donc, les vins me semblent bien positionnés mais des vins bien plus chers n'ont pas plus de qualités, juste des qualités différentes, davantage dans l'air du temps des passionnés de vins, en général. La questions des process reste posée.
    C'est un peu la loi du tout ou rien en quelque sorte.

    La suite bientôt avec les rouges du domaine du Champ des Sœurs.

    Jérôme Pérez
    #511
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, LADIDE78, Agnès C, Champ des Soeurs, jclqu, the_ej, Damien72

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17717
    • Remerciements reçus 313

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : Château Champ des Soeurs, les Rouges - la gamme haute sur plusieurs millésimes

    CR: Les rouges

    après mon expérience transcendante sur les deux rouges expérimentaux et surtout la cuvée "au pied de mon arbre", qui m'a enthousiasmé, j'ai pris mon temps pour déguster les rouges plus connus : Je vous les livre dans l'ordre de mes dégustations par paires quand les deux cuvées étaient présentes sur le même millésime, 2011 faisant exception.

    Bel amant 2010 : Un vin énergique, très jeune, promis : jus nerveux, au joli fruité et à la mâche virile sans rudesse. C'est très bon, solaire sans excès, sur un bel équilibre frais : j'aime beaucoup.

    Tina 2010 : robe plus sombre encore bien jeune : plus discret au nez, boisé un peu lacté. C'est ce boisé qui ressort d'abord en bouche, masquant un peu le fruit surtout en comparaison du Bel amant que j'aime mieux à ce stade : la matière même si elle est plus profonde est plus lâche. Mais la structure est belle et l'harmonie au rendez-vous de ce vin mâle. Je ne sais dire si le temps bonifiera ce vin alors que je n'ai pas de doute pour Bel Amant.

    Je dois avouer que j'ai commis un assemblage à part égale des deux vins : j'ai adoré ...

    Bel Amant 2016 : vin profond, dense avec des arômes assez ouverts d'agrumes, d'épices : c'est oriental et joyeux, pour le moment encore un peu violent, mais cette violence va bien au vin : structure vive, belle charpente dessinée : un vin vigoureux et long

    Tina 2016 : la robe est à peine un peu plus concentrée : le nez est fermé et s'ouvre sur des arômes boisés, peu de fruit. En bouche, c'est austère, dominé par l'élevage avec une tannicité rêche et des amers en avant : c'est du gros calibre, qu'il faut laisser évoluer car pour le moment c'est un bloc qui ne veut céder sous aucun assaut.

    Tina 2011 : robe d'une jeunesse étonnante. Nez très beau sur le fruit bien en avant. Bouche à la fois ferme sapide et fraîche qui ne surjoue jamais et qui du coup donne un élan altier à ce vin que je trouve personnellement très réussi. Le fruit est très beau, l'élevage justement dosé, le vin ne fatigue jamais et possède un superbe équilibre.
    Très bon et beau vin.

    2014 :
    peu de différence sur les deux vins si ce n'est que Tina s'individualise par une concentration très légèrement plus importante et un léger toasté.
    Les deux vins sont assez discrets au nez : le vin est fermé mais c'est un millésime qui s'exprime dans la finesse et l'élégance, sans puissance excessive, avec une belle frapicheur et de l'allant. La matière est bien polie les tanins sont doux.

    Bel Amant 2015 : grosse réduction à l'ouverture qui se dissipe assez vite sur un nez sauvage, épicé, légèrement végétal et fruité. Grosse mâche, structure marquée matière dense mais les tanins sont un peu stricts sur la finale pour le moment : il faut attendre car pour l'instant, ça passe en force ; j'espère que les tanins se fondront un peu sans sécher.

    Tina 2015 : la robe est à peine plus concentrée : le nez est fruité avec un joli toasté. La matière est dense, soyeuse, avec des tanins plus civilisés que ceux de Bel Amant et ce vin laisse admirer sa stature à la fois imposante (le vin est puissant et structuré), mais également son raffinement et son élégance : un vin abouti dans un millésime riche avec de belles qualités de fraîcheur et de longueur.
    Déjà très bien, ce vin devrait se développer encore.

    C'est pour mon goût sur les rouges que le Champs des sœurs prends toute sa dimension et ce n'est pas une surprise. Laurent a beaucoup cherché, cherche encore mais j'ai l'impression que ces derniers choix orientent la production des deux cuvées "phare" du domaine vers plus de profondeur et de puissance : mais c'est peut-être un effet millésime sur les deux derniers ; 2015 et 2016 notamment de La Tina sont des vins denses où l'élevage joue sa part : très marqué sur 2016 encore en élevage et clairement sur la prise de bois, on se rend compte que le vin l'assimile très vite car sur 2015, il est bien intégré.
    La Tina est un vin sérieux non dénué d'élégance et qui pour mon goût joue dans une dimension supérieure justement sur des millésimes sans doute moins concentrés et plus frais : j'avais déjà fait cette remarque sur ma préférence des millésimes moins solaires quand j'avais effectué une dégustation verticale de Jean Sirven. 2011 est un vrai bonheur de distinction et d'élégance avec une belle sève et qui de mon point de vue est le meilleur de la sélection : je comprends qu'on lui préfère 2015 en tous points remarquable ...
    Bel Amant joue sur un registre plus ouvert, avec ce fruit épicé assez caractéristique, qui flirte avec le végétal sans jamais tomber. C'est un vin flatteur, tonique qui ne cède en rien à la facilité. Je trouve que son identité est marquée, elle s'affirme de millésime en millésime ; plus reconnaissable que La Tina qui a cherché sa voie, année après année ; il semble que les choix stylistiques sur cette cuvée Bel Amant aient été faits et arrêtés plus tôt.
    Qualitativement, j'aurais du mal à la situer vraiment en dessous ; juste différente.

    Voilà, ma cure de Fitou est terminée pour le moment : j'en referai d'autres avec un grand plaisir : je vais quitter le monde des vins "Rodin" ou "Maillol" pour rejoindre celui des vins "Giacometti" !

    Jérôme Pérez
    #512
    Pièces jointes :
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, o_g, Agnès C, Champ des Soeurs, jclqu, the_ej, LoneWD, Jullux

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 114
    • Remerciements reçus 30

    Jullux a répondu au sujet : CR: Château Champ des Soeurs, Fitou, Bel amant 2014

    CR: Château Champ des Soeurs, Fitou, Bel amant, 2014

    Plaisir et surprise de decouvrir cette reference dans un supermarché luxembourgeois au hasard de mes courses du week-end.
    Jolie robe grenat, limpide, au nez ça sent bon les fruits noirs ce que confirmera la première bouche, remarquable d'équilibre, il est puissant mais ne cogne pas, légèrement boisé/épicé, la texture est agreable, et le vin offre une belle longueur, et un finale légèrement iodée. Ma femme a également beaucoup aimé. (servi sur une bolognaise d'agneau)
    Certainement l'un des meilleurs Fitou que j'ai touché à moins de 10 euros. Je vais en mettre 2 ou 3 en cave pour voir l'évolution (même s'il est très bon en l'état).
    #513
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Champ des Soeurs

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1209
    • Remerciements reçus 102

    jclqu a répondu au sujet : CR: Château Champ des Soeurs, Fitou - Rencontre avec Laurent Maynadier

    CR: Château Champ des Soeurs, Fitou - Rencontre avec Laurent Maynadier

    Lorsque j'apprends que Laurent sera en vadrouille sur Paris je le contacte pour qu'on puisse se voir et discuter ensemble un soir de semaine.

    celui-ci me propose d'organiser une dégustation sur plusieurs millésimes de quelques cuvées du domaine avec quelques amis, et nous nous rencontrons donc en petit comité, afin de pouvoir échanger avec lui,; sur nos perceptions en rapport avec les évolutions de ses méthodes de travail au fil des millésimes, bouteilles sur la table.

    Nous venons aussi avec quelques bouteilles en extra.

    Laurent complétera lui-même de ses commentaires. Il expliquera bien mieux que moi les évolutions et les résultats qu'il attendait d'un millésime sur l'autre.

    Assez parlé, place aux commentaires. Je n'ai pas toutes les photos mais quelques-unes seulement.

    CR: Vin n°01 - Champane Eric Rodez blanc de noirs - nm
    Robe or dorée, bulles fines, joli nez brioché, fruits jaunes, légère pointe oxydative. Bel équilibre en bouche avec une acidité mesurée et de légers agrumes, bonne longueur en bouche. Joli champagne d'apéritif
    14/20




    CR: Vin n°02 - Champs des sœurs - Bel amant - blanc - 2015
    Robe or clair, lumineuse. Nez discret, fruits blancs et légère pointe mentholée Attaque douce et souple, un joli équilibre acidité / agrume. Peut être très piègeux car se glougloute très facilement ! Ttrès agréable
    13/20

    CR: Vin n°03 Bel amant - blanc 2016
    Rob or clair, lumineuse Nez plus sur le silex, le fumé et la fleur blanche Assez ressemblant en bouche au précédent, l'attaque en bouche est facile, présente un léger gras. Un léger trait vert / végétal est présent, la finale est joliment portée un maer agréable
    14/20

    CR: Vin n°04 La Tina Blanc 2014
    Or clair, lumineuse Nez étrange sur le fluor, et se développe sur le carton mouillé à l'aération Belle fraicheur mais un coté menthol ressort (le coté "fluor" qui ressort en bouche.Le zeste d'agume porte la finale. Le vin se boit mais bon, on se dit qu'il ne fera pas long feu "ca arrive nous dit Laurent, c'est "l'effet démo". Probablement un problème sur le bouchon selon lui.
    12

    CR: Vin n°05 La Tina Blanc 2015
    Or clair, lumineuse, le nez présente de belles notes florales et agrumes . En bouche on a une belle fraicheur également à l'attaque, bouche plus équilibrée que le précédént, une touche citronnée porte la finale. Laurent indique une touche de champignon probablement issue de l'élevage. Très agréable à boire
    13,5/20

    Fin de la série des blancs, pour changer de registre, nous sortons un premier extra

    CR: Vin n°06 Haut-Marbuzet 1985
    Robe rubis légèrement tuilée. Nez sur la terre, les champignons qui trahissent un âge certain mais n'occultent pas les fruits noirs. Belle attaque en bouche, le vin a encore une belle fraicheur mais manque de corps en milieu de bouche, pas mal quand même
    13/20


    Photo intermédiaire après les blancs et le 1er extra



    CR: Vin n°07 Bel Amant - Rouge 2012
    Robe rubis sombre, un nez très cassis. L'attaque est fraîche et présente une belle acidité, on note de beaux fruits noirs, et une jolie finale sur un léger amer. Très agréable
    13,5/20

    CR: Vin n°08 Bel Amant - Rouge 2014
    Robe rubis sombre, nez sur les fruits noirs (cassis), légère pointe mentholée et épicée. Attaque fraîche avec un léger trait végétal et une pointe d'amertume, le fruit de la cuvée précédente est moins présent, agréable
    13/20

    CR: Vin n°09 Bel Amant - Rouge 2015
    Robe rubis sombre, nez sur le cassis, belle attaque en bouche, bien équilibrée, des tanins présents mais bien intégrés, bel équilibre en bouche, très agréable
    13,5/20

    CR: Vin n°10 Bel Amant - Rouge 2016
    Robe rubis sombre, nez sur le cassis avec une légère touche de menthol, belle attaque à nouveau, beaucoup de fraîcheur et une acidité en bouche plus présente. Belle bouche bien juteuse, qui me rappelle à certains moments un Javernieres de Burgaud, très très agréable
    14/20

    CR: Vin n°11 La Tina - Rouge 2011
    Robe rubis sombre. Nez sur les champignons, les fruits noirs, l'attaque est vive, le fruit est présent, un vin en longueur plus qu'en larguer, des tanins soyeux, l'ensemble est un vin gourmand, bon vin
    13/20

    CR: Vin n°12 La Tina - Rouge 2013
    Robe rubis sombre, nez sur les fruits noirs, et légère touche mentholée. L'attaque est très vive en bouche, l'acidité est plus prononcée que les cuvées précédentes, avec une légère astringence en finale. Moyen en l'état
    12/20

    CR: Vin n°13 La Tina - Rouge 2014
    Robe rubis sombre, nez plus concentré sur les fruits noirs, le cassis, légères épices. L'attaque est vive, le vin est plus sur la longueur que la larguer en bouche, comme les précédentes, néanmoins celui-ci se présente un peu plus rond que les précédents, un vin bien agréable à nouveau
    13/20

    CR: Vin n°14 La Tina - Rouge 2015
    robe rubis sombre. Nez très fruits noirs et cassis concentré. Belle attaque en bouche, avec de la fraicheur, de la matière et un léger trait végétal qui ne domine néanmoins pas le fruit, Très agréable
    14,5/20

    CR: Vin n°15 La Tina - Rouge 2016
    Robe rubis sombre. Nez sur le cassis et les fruits noirs confits. On note sur cette dernière cuvée une vraie différence par rapport aux précédentes. Laurent nous expliquera au fur et à mesure les évolutions de son travail, aussi bien à la vigne qu'à la cave, même si sur ces dernières années, les évolutions sont surtout sur les modes d'élevage si ma mémoire est bonne (je laisse le soin à Laurent d'expliquer les différences de méthode entre chaque millésime). L'attaque est belle et la fraicheur est plus douce que les précédentes, on note un élevage qui ne gêne en rien, tout est très bien intégré, de beaux fruits et une belle finale, assurément la plus belle cuvée de la soirée."
    15/20

    Cette bouteille cloturait brillamment la série des rouges du domaine. Pour moi, le domaine s'exprime pleinement sur les rouges et sur cette cuvée. Au fil de nos échanges et de nos perceptions sur les vins, il semble que Laurent a atteint l'objectif qu'il se fixait sur ses cuvées et sur la dernière notamment. Il faut dire que toute la table était unanime sur le pas en avant entre les deux derniers millésimes (15 & 16 de la Tina).

    Nous enchaînons avec les extras suivants :

    CR: Vin n°16 Ganevat - "J'en veux !" 2011
    Robe rouge claire, légèrement trouble Nez complexe sur la rose fanée et un peu de violette, léger coté viandé, on "sent" le vin nature. L'attaque est douce et fraîche, des fruits rouges légèrement sucrailleuse, le vin n'est pas très concentré, mais malgré cela, il a une bonne consistance en bouche. Un léger amer porte la finale, cela fait penser à un vin de domaine des tours mais sur un autre registre, très agréable
    14/20


    CR: Vin n°17 Domaine des Tours 2013
    Robe rouge un peu plus claire que le Ganevat, légèrement trouble. On retrouve les marqueurs de mister Reynaud, un "pot pourri" de fraise écrasée, orange, rose assez expressif. Bouteille ouverte la veille, bouche soyeuse et douce avec néanmoins une bonne acidité, un vin toujours très agréable ! Le 2013 est bien réussi et je pense qu'il pourra durer facilement quelques années.. Si on arrive à garder des bouteilles de côté (c'est ce qui sera le plus compliqué !)
    14,5/20
    Laurent nous apprend (cela nous surprend un peu), qu'il n'avait jamais bu de vin de ce domaine.



    CR: Vin n°18 Tirecul La Graviere - Cuvée Madame 1999
    Nez expressif sur le miel et l'écorce d'orange confite, touche mentholée. Robe ambrée foncée, plus ambrée que son âge pourrait laisser à penser. On note là comme un manque d'acidité, mais plus vraisemblablement, les sucres ne sont pas encore bien digérés et la bouche est surtout emplie par les sucres qui dominent la bouche. Les bouches à sucres comme moi se régalent quand même, et sur une mousse au chocolat ça va. Je suppose que cela pourra se bonifier, mais à attendre encore un peu (5 ans)
    Testé 3 jours plus tard sur un bleu générique, ça envoyait encore pas mal de sucre, et l'accord moelleux / bleu est vraiment sympa
    13/20

    Une photo de famille :



    Une bien belle soirée très enrichissante, aussi bien pour nous que pour Laurent qui voulait avoir un ressenti sur ses vins, millésime après millésime. Quel plaisir cela a été de pouvoir discuter ensemble de de partager nos sensations et de les voir complétée avec le vigneron lui-même !

    Au plaisir de se revoir Laurent !

    JC
    LPV Lutèce
    #514
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gildas, letournaisien, LADIDE78, Agnès C, Frisette, leteckel, jd-krasaki, Champ des Soeurs, LoneWD, Jullux

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 209
    • Remerciements reçus 70

    Champ des Soeurs a répondu au sujet : Château Champ des Soeurs, Fitou - Rencontre avec Laurent Maynadier

    Je me suis mal exprimé JC, c'est le grand frère du domaine des Tours que je n'ai jamais rencontré, essentiellement car je me sentais pas prêt a comprendre une telle personnalité.

    Champ des Soeurs
    Nous cherchons des distributeurs au Royaume Uni et en Amérique du Nord.
    www.facebook.com/lau...
    #515

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2825
    • Remerciements reçus 49

    agitateur a répondu au sujet : Château Champ des Soeurs, Fitou - Rencontre avec Laurent Maynadier

    J’ai découvert le domaine du Champ des Sœurs en y passant en touriste il y a déjà 7 ou 8 ans. Depuis, il nous arrive d’échanger de temps à autre mais nous ne nous sommes pas recroisés il me semble.

    Des viticulteurs, j’en vois toute la journée, du lundi au vendredi du moins et donc dans un cadre pro. Mais Laurent appartient à une espèce rare. Sans lui cirer les pompes, j’en croise vraiment peu qui se posent autant de questions sur autant de sujets, dans une quête permanent d’amélioration continue. Ne publiant jamais de CR, je me devais de justifier cette exception.

    L’occasion s’est présentée de faire goûter 16 vins du domaine à un groupe de 17 personnes, dont l’agitateur. Pour remettre les choses dans leur contexte, le groupe de dégustation concerné est un groupe d’amateurs ( hors ma pomme ) sis en Gironde. Amateurs « simples » de vin, à tendance décomplexée donc peu buveurs d’étiquettes ni coupeurs de caudalies en 4., se situant donc entre la ménagère de moins de 50 ans qui achète une AOC "prestigieuse" au prix le presque plus bas en tête de gondole, et le LPVien à plusieurs centaines de CR au compteur. Il y a un bémol important à prendre en compte : en terre bordelaise, pas facile pour un vin issu de cépages non locaux de briller….mais c’est la même chose dans toute la France, le chauvinisme et le les palais formatés sont bien plus représentés que la micro niche que représente les éclectiques purs sucre ( ou sans sucre aussi ) .Il est donc attendu que les blancs sans bois soient vifs, aromatiques, mais rien dans le sac en bouche ; ou bien boisés de pseudo garde pour compenser des bouches creuses ( oui, vous avez compris …je suis pas fan des Bx blancs…). En rouge également, une « grande » cuvée sera attendue boisée et avec un équilibre bordelais. Bon, le boisé en rouge , à la limite, c’est un cas plus général aux vins de toute la France.

    Comme c’est délicat de représenter de manière synthétique les résultats d’une dégustation de groupe, chaque membre avait des séries de questions avec des questions fermées, et de notes / 20, pour pouvoir dégager des tendances plus mesurables que du pur verbal . Les séries sont un peu arbitraires, il fallait aussi composer avec certaines contraintes.
    Pour chaque séries de vins ( ordre choisi et un peu subi à la fois je le répète ), il y aura 2 points successifs :
    - La pensée moyenne du groupe, les tendances, le tout soutenu justement par des notes et des réponses fermées. Mais je vous passe le traitement des données, qui ne figurera pas ici.
    - Mes remarques personnelles, libres, sans notes, et qui n’engagent que moi.

    BLANCS :
    C pour le Corbière « de base », BA pour Bel Amant et LT pour La Tina.

    C16 et BA16 :
    Groupe : Bon, c’est pas du Bordeaux !
    Le Corbière a été majoritairement préféré, le BA plus rarement et plutôt par les allergiques à la fraicheur / acidité. Quelques personnes ont pu se poser la question d’une oxydation, mais c’est plutôt un fruité « mur » qui peut donner cette interprétation.
    Moi : BA ne me parle pas. Le nez est assez mutique, et la bouche ni molle ni acide mais avec quelques amers….je n’adhère pas. Par contre, j’adore le Corbière de base ! Quelle patate, quelle énergie ! De l’intensité au nez et un fruit blanc jaune mais pas trop jaune ni trop mûr ( par opposition au ressenti de Jérôme ), et un peu de tout en bouche ( fraicheur, volume, un poil d’amer pour la longueur, etc….) et finalement de l’équilibre.

    C15 / BA 15 / LT 15
    Groupe : Les amateurs d’entre 2 mers vont vers le Corbière, les amateurs de Pessac Léognan vers la La Tina. BA a du mal à trouver sa cible….et voit quelques hypothèses d’oxydation.
    Moi : .Belle série sur le mill, c’est cohérent avec 3 cuvées vraiment identifiables. J’adore toujours le Corbière générique plein de fougue, j’aime bien la complexité de LT, son expressivité et sa capacité évidente à être bue sur quelques années. Je ne comprends toujours pas BA : son profil a le mérite d’exister, mais c’est pas ma came. En outre, j’ai du mal à imaginer une bonification au vieillissement, j’ai peur que ça fatigue vite.

    LT14 :
    Groupe : Les amateurs de LT15 y trouvent moins leur compte sur le 14.
    Moi : Plus empyreumatique, presque terpénique, nez presque violent. Ca dépote, c’est complexe, mais pas loin du too much. Bouche intéressante néanmoins, équilibre sur la puissance. Faudrait le revoir à table avec un plat très riche en saveurs qui écraserait des vins plus discrets. Je me demande ce qui peut induire cette différence : effet du mill ? Itinéraire technique différent ? Le bois était plus neuf et le premier vin qui y est passé a du « rincer » les éléments les plus brutaux ? Autre ?

    Remarque personnelle et générale sur les blancs :
    Le Corbière générique est une vraie réussite sur les 2 années. C’est constant, lisible et cohérent. A boire sur les premières années à priori. Rapport qualité prix vraiment intéressant. Il me semble qu’il y a eu un vrai bon qualitatif sur ce produit si on compare à 10 ans en arrière.
    LT : plus sérieux, moins « reproductible » sur ces 2 années. Le potentiel de garde est évident sur le 15, et franchement chapeau car inciter à mettre à la cave pour un moment un corbière blanc n’est pas une posture évidente a priori.
    BA : vous avez compris, je reste dubitatif. Existe-t-il une cible client ? Ce n’est pas causant jeune, et j’ai des doutes au vieillissement. Finalement, 3 cuvées c’est une de trop ? Dans la lignée des rouges, j’attendrai un Bel Amant blanc exubérant jeune, un peu racoleur, rond et facile. Tiens, avec qq % de muscat par exemple…

    ROUGES :

    Fitou « de base » non présent donc seulement LT et BA
    Pour se faire la bouche, apprivoiser le palais à des rouges sudistes et bruts de cuve (tout le monde n’est pas habitué à l’exercice ) qui forcément déstabiliseront des palais bordelais, on débute par :
    BA 16 et LT 16 :
    Groupe : Les nez sont presque violents. Pas de sensation d’herbacé ou de végétal. LT séduit plus facilement les palais locaux, les amateurs de BA font partie des dégustateurs plus éclectiques.
    Perso : je reconnais toujours le BA que j’avais découvert à l’époque, mais avec plus de fraicheur cependant, et du coup même si c’est une peu racoleur ( j’adore et j’ai même pas honte ) c’est sans doute moins « fatiguant ». C’est pas végétal, mais un côté plus épicé qu’à une époque amène une complexité supplémentaire. Du grenache explosif qui ravira les amateurs du sud rhodanien.
    LT est plus sérieux, plus compact, plus complexe et plus long.
    Les bases sont posées pour les 2 verticales suivantes, qui resteront dans les lignées de 2 vins bruts que l’on vient d’avoir.

    BA 15 / BA 14 / BA 12/ BA 10 :
    Groupe : les notes diminuent avec le vieillissement, pour tout le monde. Le coté immédiat séduit donc le plus, à fond sur la générosité du nez, la puissance et la rondeur en bouche.
    Moi : L’évolution dans le temps est nette, même si le 2010 n’est pas mort du tout, hein. Moi aussi, je plonge sur la jeunesse et j’adhère moins à la garde. Il y a l’évolution naturelle du vin, mais je soupçonne en plus le franchissement d’une marche qualitative supplémentaire depuis le 15. Le vin ne sèche pas au vieillissement, mais il semble perdre un peu de son volume exubèrent dans le temps, ce volume qui fait son charme et son identité.

    LT 15 / LT 14 / LT 11 / LT 10 :
    Groupe : les notes sont proches sur tous les mill. Et les notes sont hautes, avec encore un 2015 un peu au dessus de la mêlée. L’évolution du vin est lente, le potentiel de garde évident.
    Perso : le produit est clairement abouti, on ressent bien que c’est maitrisé depuis un moment. 2015 vraiment au top. Ca ne sèche pas, c’est toujours équilibré et long, plus sérieux que BA.

    Remarques générales toutes cuvées :

    Perso : 2015 signe une grande réussite homogène, à l’exception du BA blanc ( mais je me répète )

    Parmi les questions fermées qui ont été posées au groupe, j’avais demandé entre autre :
    Ce vin est il a VOTRE goût ? ( remarque importante : on peut mettre une bonne note sans pour autant que ça nous corresponde – la nuance est importante )
    Ayant gouté le vin et connaissant son prix, pourriez vous en acheter ?
    Préférez-vous l’ancien emballage en blle bordelaise ou le niveau visuel en blle bourguignonne ?

    L’analyse des réponses croisées est parfois assez amusante. Globalement, on retiendra que :
    Ceux qui n’adhèrent pas ( les indécrottables chauvins en somme ) préfèrent la blle bordelaise…mais c’est sans importance car ils n’achèteraient pas. :whistle:
    Ceux qui peuvent acheter sont soient indifférent à la bouteille, soit ils préfèrent la bourguignonne.
    Un dernier point plus logique : la cuvée de base ( moins chère ) est accompagnée d’un achat potentiel quand ça plait – ça décroche un peu sur LT plus cher. Mais là rien de surprenant.

    PS :
    J’ai pu regoûter des fonds de blles 48 heures après ouverture sur BA et le Corbière, en blanc.
    Les 2 cuvées se rejoignent. Le Corbière a perdu son éclat et sa fraicheur aromatique. Le BA est plus causant, mais sur des fruits blancs un peu cuits / ou jaune mais alors bien mûrs. Bref, toujours insensible à BA. Je reste à fond sur le Corbière, en version juvénile.
    #516
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jérôme Pérez, oliv, enzo daviolo, hyllos, LADIDE78, MathiasB, Agnès C, Frisette, Champ des Soeurs, jclqu

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 767
    • Remerciements reçus 173

    Agnès C a répondu au sujet : Château Champ des Soeurs, Fitou - Rencontre avec Laurent Maynadier

    Ce groupe ressemble un peu à celui auquel je participe, et c'est le type de dégustation que j'aimerais faire en compagnie d'amateurs.
    Les réponses relatives aux prix/achats potentiels font un drôle d'écho après avoir lu le sujet "inflation". La Tina est la cuvée haut de gamme de Laurent et (ne) coûte (que) 16€...

    "LT14 :
    Groupe : Les amateurs de LT15 y trouvent moins leur compte sur le 14.
    Moi : Plus empyreumatique, presque terpénique, nez presque violent. Ca dépote, c’est complexe, mais pas loin du too much. Bouche intéressante néanmoins, équilibre sur la puissance. Faudrait le revoir à table avec un plat très riche en saveurs qui écraserait des vins plus discrets. Je me demande ce qui peut induire cette différence : effet du mill ? Itinéraire technique différent ? Le bois était plus neuf et le premier vin qui y est passé a du « rincer » les éléments les plus brutaux ? Autre ?"

    La Tina 2015 en blanc a bénéficié d'un élevage en demi-muid neuf, cela peut-il expliquer cette perception?
    Agnès

    "Enivrez vous de vin, de poésie ou de vertu à votre guise, mais enivrez vous"
    #517
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Champ des Soeurs

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2825
    • Remerciements reçus 49

    agitateur a répondu au sujet : Château Champ des Soeurs, Fitou - Rencontre avec Laurent Maynadier

    Si je dis pas de bétises, les contenants étaient plus petits ( en moyenne ) sur le 14 donc plus marqués par le bois, ce qui correspondrait au ressenti. En tout cas, c'était pas les mêmes bois et donc le même élevage.

    Je partage le pint avec le sujet inflation.
    Il n'empêche, Corbière en blanc ou Fitou ne présentent pas vraiment des AOC ultra glamour avec des prix moyens ( ou plancher ) de vente élevés. Le tour de force est sans doute encore plus élevé sur les blancs, imaginez que mettre 16 euros dans un blanc de corbière, faut quand même pas acheter de l'habitude et de l'AOC, pas du tout !! Ce qui cantonne le marché à une cible bien restreinte. Déjà que le public LPV ne pèse pas lourd, ceux qui peuvent franchir le pas en sont une petite fraction. Et une petite fraction d'une cible restreinte, ça laisse un confetti. Ce qui signifie une voie sacerdotale pour le producteur.
    #518
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Champ des Soeurs

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17717
    • Remerciements reçus 313

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : Château Champ des Soeurs, Fitou - Rencontre avec Laurent Maynadier

    Je prends un peu de temps pour "réagir". Je me retrouve plus dans le Compte rendu de Agitateur que dans celui des "parisiens".
    Je le rejoins sur la qualité du Corbières Blanc, surtout sur 2015, moins sur 2016.
    J'ai dégusté les rouges par paires ce qui est différent de verticales par cuvée : deux entrées différentes qui donnent deux visions différentes même si on est d'accord sur l'individualisation des deux cuvées et l'identité forte de Bel Amant qu'une fois de plus, je ne peux ni ne veux positionner hiérarchiquement par rapport à la Tina tant ce vin possède une personnalité propre et assez unique.

    Jérôme Pérez
    #519
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Champ des Soeurs

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2825
    • Remerciements reçus 49

    agitateur a répondu au sujet : Château Champ des Soeurs, Fitou - Rencontre avec Laurent Maynadier

    J'ai choisi l'option de la verticale en rouge pour essayer de répondre à 2 questions:
    - Y'a t'il eu une évolution stylistique entre 2010 et maintenant, modulo l'impact du vieillissement ( on essaie de s'en affranchir mais ça force à extropler et imaginer - qu'on le veuille ou non )
    - Y'a t'il eu une évolution qualitative dans le même laps de temps.

    Je répondrai non à la première, et assez probablement oui à la 2eme.
    Du coup, par cette approche, on ne s'est pasvraiment penché sur l'impact propre de chaque mill. Et je pense pas vraiment l'avoir détecté....

    Perso, j'étais équipé en Reveal Up ( je précise, vu que la verrerie peut influencer énooooormément les résultats surtout sur la perception arômatique ). Chacun ayant amené ses verres, il y avait à peu près tout sur les tables.
    #520

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 188
    • Remerciements reçus 92

    cozzano a répondu au sujet : Château Champ des Soeurs, Fitou - Rencontre avec Laurent Maynadier

    Je trouve que pour des dégustations l ideal serait d être équipé tous du même type de verre car cela varie tellement....et pour moi cela fausse le débat
    #521
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Champ des Soeurs

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1209
    • Remerciements reçus 102

    jclqu a répondu au sujet : Château Champ des Soeurs, Fitou

    Nous avons déguste les vins les uns après les autres avec les commentaires de Laurent qui nous expliquait les différences de travail entre chaque.
    Pour certains vins, les méthodes de vinification ont evolué (mais je laisse Laurent expliquer cela, il le fera avec infiniment plus de précision que moi). Pour lui, le résultat qu'il cherchait à atteindre arrivait sur son dernier millésime de la Tina rouge 2016 (nul doute qu'il continuera à chercher comment faire progresser sa cuvée énorme et encore...)

    JC
    LPV Lutèce
    #522

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 209
    • Remerciements reçus 70

    Champ des Soeurs a répondu au sujet : Château Champ des Soeurs, Fitou

    Il reste deux dégustations l'une dans le centre de la France et l'autre en Belgique pour compléter nos observations.
    Mais je vais répondre aux questions en commençant par les blancs, si vous en avez ;) .

    Champ des Soeurs
    Nous cherchons des distributeurs au Royaume Uni et en Amérique du Nord.
    www.facebook.com/lau...
    #523
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jclqu

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 498
    • Remerciements reçus 12

    alex73 a répondu au sujet : CR: Fitou Champ des Soeurs "La Tina" 2014 rouge

    CR: Fitou Champ des Soeurs "La Tina" 2014 rouge
    J'ai bu sur 2 jours une bouteille de Fitou du Château Champ des Soeurs, La Tina 2014, vin acheté (15€) au domaine début septembre. Première rencontre avec ce domaine. Honnêtement après tous les commentaires élogieux sur ce domaine, je m'attendais à plus de complexité, voire de plaisir. Il y a quelque chose qui m'a dérangé dans cette bouteille, mais je ne saurais dire quoi exactement, peut-être le boisé ? Les tanins sont pourtant fondus, aucune astringence mais une dominante m'a dérangé. J'attendrai quelques temps pour ouvrir les autres, en espérant que le temps leur soit bénéfique... Au cours de mon séjour dans la région j'avais bu au restaurant un "Ze Fitou" 2015 du domaine Mas des Caprices. Il m'avait plus convaincu. Il y a quelques (nombreuses) années, du temps de feu Robert Daurat Fort, ma référence en Fitou était son Château des Nouvelles, qui vieillissait très bien, mais je connais pas la production actuelle.
    11/20 soit moyen +
    Alexis

    #524
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Champ des Soeurs

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 209
    • Remerciements reçus 70

    Champ des Soeurs a répondu au sujet : Fitou Champ des Soeurs "La Tina" 2014 rouge

    Alexis, si d'aventure vous revenez au Champ des Soeurs, faites-le-moi savoir à l'avance.
    Même si mes vins ne vous ont pas convaincu, nous prendrons le temps de faire un tour en cave pour comprendre ensemble pourquoi.

    Champ des Soeurs
    Nous cherchons des distributeurs au Royaume Uni et en Amérique du Nord.
    www.facebook.com/lau...
    #525
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: dt

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 231
    • Remerciements reçus 18

    YS a répondu au sujet : CR: Château Champ des Soeurs, Fitou - Rencontre avec Laurent Maynadier

    Mon modeste petit retour sur la rencontre de Laurent Maynadier relayée plus haut par JC.
    Personnellement, c’était la première fois que je dégustais les vins du domaine.

    Les Blancs :

    Bel Amant 2015 et 2016 : Deux vins au bel équilibre entre gras et acidité, prolongés par de belles finales.
    Une mention particulière pour le 2016 et son beau nez fumé.

    La Tina 2014 et 2015 : Alors que la gémellité était évidente entre Bel Amant 2015 / 16, elle l’est moins pour les deux Tina.
    J’ai beaucoup aimé la vivacité et la fraicheur du 2014. La finale est en revanche un peu courte.
    Le 2015 m’est apparu plus riche, à la limite de la lourdeur. Mathieu identifie avec brio le Roquefort au nez. Laurent pointe plutôt le champignon.

    En somme, des blancs vraiment intéressants, avec une mention toute particulière pour Bel Amant 2016.

    Les Rouges :

    Bel Amant 2012, 2014, 2015, 2016 :

    Le premier millésime – le 2012 – va très vite s’affirmer comme ma référence de la soirée pour les rouges. Beau nez sur le réglisse, puis le cassis (marqueur sur quasiment tous les millésimes). Une bouche droite et une belle fraicheur qui se prolonge en finale.
    Le 2014 me semble légèrement en deçà, notamment en raison d’une astringence qui me dérange un peu. Les 2015 et 2016 sont plus équilibrés (même si je perçois un soupçon de sucrosité dans le 2015 – mais cela reste parfaitement agréable).

    La Tina 2011, 2013, 2014, 2016 :

    Les 2011, 2013 et 2014 présenteront, pour moi, pas mal de similitudes : nez végétal. Des attaques très souples, mais des milieux de bouche et – surtout – des finales un peu asséchants.
    Si, sur le 2016, on retrouve ce nez végétal et cette attaque d’une belle souplesse, on trouve par ailleurs une fraicheur, une élégance et un équilibre qui faisaient défaut sur les précédents millésimes. Très bien !

    En somme, une nette préférence pour la cuvé Bel Amant, mais le 2016 de La Tina semble marquer une évolution qui (à écouter Laurent) n’est nullement due au hasard.

    A mon tour de remercier chaleureusement Laurent Maynadier pour cette très belle dégustation, sa pédagogie, et sa bienveillance.
    Yann
    #526
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Agnès C, Champ des Soeurs, jclqu

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 15277
    • Remerciements reçus 352

    mgtusi a répondu au sujet : CR: Château Champ des Soeurs Les Pépettes 2016, vin du pays d'Oc

    CR: Château Champ des Soeurs Les Pépettes 2016, vin du pays d'Oc 100% muscat petits grains

    Bouteille qui est l'apéritif depuis quelques jours. Ce vin est une merveille de fraîcheur, l'aromatique est bien variétale mais absolument pas fatigante (comme trop souvent avec ces cépages un peu exubérants), ça goûte sec, il y a de la matière.

    Simplement un superbe vin très bien fait. Je ne parle pas du rapport qualité/prix !

    Michel
    #527
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Champ des Soeurs

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javaux
    Temps de génération de la page : 0.236 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 62
    • Utilisateurs hors-ligne: 1,892
    • Invités: 1,815

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.