Publicité slide

    Corbières, Castelmaure

    • Messages : 602
    • Remerciements reçus 0

    EricD a créé le sujet : Corbières, Castelmaure

    Numéro 3 1998
    Bu ce midi au restaurant, un de mes Languedocs favoris. Robe magnifique, brillante, rouge foncé, pas de trace d'évolution. Arômes puissants de fruits rouges et de cassis bien mûrs. Bouche savoureuse, opulente, riche, veloutée, sans lourdeur, sans sentiment de 'too much' (pas cette texture compotée, sans fraîcheur, de raisins surmûris, que je n'apprécie guère). Belle longueur. Un vin séduisant, au mieux de sa forme, qui a encore de belles années devant lui. Il a d'ailleurs séduit mes deux compagnons de tablée, aficionados inconditionnels du Bordeaux.
    Eric
    #1

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17739
    • Remerciements reçus 325

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Corbières, n° 3 de Castelmaure 1998

    Ayant goûté récemment une large part de la production de cette cave, je ne peux que faire part de la qualité: N°3, vieilles vignes, et Pompadour, trois vins bien dans leur créneau, très bien réalisés, mais si j'ai trouvé le boisé de la grand cuvée un peu brut.

    Castemaure 3, 2000 : Belle robe profonde. Joli nez racé. Bon gourmand, suave, un peu boisé.

    Corbières, grande cuvée de Csatelmaure 2000 : Début d'évolution, mais très sombre. Boisé un peu planche. Rond et suave, finale un peu sèche.

    Corbières, cave de Castelmaure, La Pompadour 2000 : robe médium, nez marqué par la fraise. C'est un vin simple et sain plutôt gai.

    Jérôme Pérez
    #2

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17739
    • Remerciements reçus 325

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : Grande Cuvée 1999

    Je remonte un message de Michel sur ce vin:
    Ce 4 septembre, nous avons mis notre nez en pleine garrigue.
    Belle robe sombre soutenue et brillante, arômes de garrigue (thym, myrthe, laurier,...), de fruits noirs bien mûrs (le grenache s'exprime en plénitude) épices, poivre.
    La bouche est tendre et souple, apporté par la syrah, sans creux, notes de mûre (selon mes critères), finale sur la réglisse et les épices, une toute petite pointe de tannicité légèrement rugueuse en cas de forte agitation en fin de bouche.

    Un vin gourmand, parfait maintenant sur son fruit, mais avec encore un peu de marge, je crois.

    J'ai aussi du n°3 de la même année, mais je ne l'ai pas encore goûté.

    La bouteille n'étant pas vide, je la referme avec un bouchon sous vide : le lendemain, je trouve que le vin est encore plus souple et rond et s'exprime par son côté syrah.
    Je referme à  nouveau la bouteille avec un simple bouchon. Le lendemain, 48 heures après son ouverture, le vin est quelque peu oxydé, mais toujours très agréable à  déguster, des notes de vannille sont perceptibles.

    Peu de bordeaux, hélas, me réserverait autant d'agréables surprises après deux jours d'aération.

    Michel.

    Jérôme Pérez
    #3

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1120
    • Remerciements reçus 0

    michelD a répondu au sujet : Re: Corbières, Castelmaure

    Au diable les chaleurs caniculaires, et tant pis pour les rosés frais...

    Bu hier soir un autre Grande Cuvée 99 : par rapport au post précédent, le vin me semble avoir perdu quelque peu de sa brillance, et au nez et en bouche le fondu entre toutes ses composantes aromatiques est plus marqué, toute trace de tannicité a disparu. Des notes vannillées sont perceptibles en finale (la chaleur extérieure doit y être pour quelque chose). Le vin reste gourmand mais il n'évoluera plus, je pense.
    A boire.

    Michel.
    #4

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Corbières, Castelmaure

    bu la grande cuvée 99 et je trouve que ce vin n'est pas arrivé encore à  maturité avec des tannins encore très présents.je le reverrai l'année prochaine.
    j'ai un magnum de n°3 de 1999:est ce que quelqu'un peut m'en parler?
    merci
    #5

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1120
    • Remerciements reçus 0

    michelD a répondu au sujet : Re: Corbières, Castelmaure

    Cyra,

    à  croire que nous n'avons pas bu le même vin !!!

    Michel.
    #6

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Corbières, Castelmaure

    il faut voir sur d'autre bouteilles .
    #7

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 602
    • Remerciements reçus 0

    EricD a répondu au sujet : Re: Corbières, Castelmaure

    J'ai rebu ce week-end une cuvée n°3 de 1998 et je confirme tout ce qui se trouve dans mon message d'ouverture. Ce vin est en pleine forme et ferait taire tous ses détracteurs, qui le trouvent trop boisé. S'il l'a jamais été, il a parfaitement integré son bois, sans perdre son fruit, tout en gagnant en complexité. Je lui donne encore au-moins trois ans avant un éventuel déclin.
    Ayant tous les millésimes depuis 1998, je ne ferai pas l'impasse sur le 2001.
    Eric
    #8

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 602
    • Remerciements reçus 0

    EricD a répondu au sujet : Re: Corbières, Castelmaure

    Point d'Interrogation 2001
    Dernière création de la coopérative d'Embres et Castelmaure, ce 100 % syrah (98% syrah et 2% grenache pour bénéficier de l'AOC Corbières je suppose) est une nouvelle étoile dans la galaxie de plus en plus encombrée des grands vins du Languedoc.
    Ce vin (n'est-ce pas Laurent 'Lab' ?..) est tout simplement exceptionnel. Sa robe est noire comme de l'encre. Son nez est fabuleux de complexité. Il embaume la garrigue et le cuir. En bouche c'est du velours, que dis-je, du vison. Il est marqué par les épices, le thym, le café (ou peut-être -private joke- le chocolat, DidierD ! (bbb)) et les fruits noirs. Sa finesse est incroyable pour un vin titrant 14.5°.
    Rendement: 12 hectos/hectare.
    Probablement mon meilleur vin de l'année, ex aequo avec la Cuvée Jean Sirven 2001.
    Un petit problème quand même, et vous me voyez venir... Prix astronomique de 45 euros la bouteille, ce qui peut se comprendre...pour une étoile ! Mais on est au niveau des grandes côtes roties et des grands hermitages. Alors, à  vos tirelires, voici votre vin pour Noà«l !
    Eric

    Message edité (19-12-2003 13:58)
    #9

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Corbières, Castelmaure N°3 2000

    le nez est grillé,légèrement animal,et surtout complexe . la bouche est puissante ,alcooleuse mais c'est équilibré:puissance ds la finesse . une loonngguuee finale sur la banane mais ça c'est fréquent et marque certainement un boisé de qualité
    je trouve ce vin vraiment savoureux sans aucune lourdeur . je le comparerais volontiers à  "ultreia" de mas de martin ou au "tradition boisé" de l'aiguelière
    #10

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1120
    • Remerciements reçus 0

    michelD a répondu au sujet : Re: Corbières, Castelmaure

    Apprécié sur trois jours un

    Castelmaure n° 3, 1999

    Belle robe rubis sombre, nez complexe de fruits noirs bien mûrs, d'épices (e.a. girofle et le poivre), boisé fondu, beaucoup de classe.
    Le vin est puissant, complexe, ample, avec de la fraîcheur, donne une impression de velours en bouche. Beau vin équilibré, doté d'un belle finale portée par le poivre; à  apprécier tranquillement pour quelques années encore.

    Michel.
    #11

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Corbières, Castelmaure N°3 2000

    Gouté enfin point interrogation 2001 .
    Tout à  fait d'accord avec le commentaire précédent sur ce vin .
    On est au niveau d'un grand rhone septentrional .
    C'est une merveille satinée d'une longueur et d'une profondeur phénoménales

    Mon seul bémol concerne la garde, le vin procure tellement de plaisir aujourd'hui que je doute qu'il puisse en donner plus dans quelques annéees .
    #12

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 602
    • Remerciements reçus 0

    EricD a répondu au sujet : Re: Corbières, Castelmaure

    Numero 3, 2002
    Excellent vin, déjà fondu. Assez classique et prévisible, mais pourquoi bouder son plaisir. Permet d'attendre le 2001.
    Numero 3, 2001
    Décevant à ce stade de son évoluation. Fermé, inexpressif au nez comme en bouche, un peu trop acide. Mais on sent qu'un beau vin sortira dans un ou deux ans. La texture est déjà d'une remarquable finesse. C'est au niveau aromatique qu'il doit encore se faire.
    Eric
    #13

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 315
    • Remerciements reçus 0

    Eric C a répondu au sujet : Re: Corbières, Castelmaure

    Je crois que je ne l'avais pas posté, donc voici un cr d'un parcours assez exhaustif de la gamme, datant de janvier.

    Ca commence par la Pompadour, cuvée "de base". Macération carbonique depuis 99, l'encépagement est grosso modo de 50% car 30% gr 20% syr
    2002 : nez sur le fruit et un peu épicé, la bouche est nettement poivrée, tannins présents, vin simple
    1998 : nez plus évolué, moins de fruit mais des notes animales. Bouche "rustique".
    1995 : nez plus élégant, bouche ronde, assez fine, fraiche et portée par l'alcool
    1991 : notes animales, l'attaque est agréable, mais la matière commence à décliner et la finale se révèle du coup moins convaincante.
    C'est ceci dit loin d'etre ridicule compte tenu de l'age respectable pour un vin a priori "modeste"

    On passe ensuite à la Grande Cuvée, qui malgré son nom ne constitue que le milieu de gamme (45% syr 45% gr 10% car)
    2002 : bouche harmonieuse, d'un bel équilibre, c'est une belle réussite
    2001 : plus dur, plus épicé, structure plus marquée. Sans doute un aussi beau potentiel, mais un peu moins facile aujourd'hui à mon gout
    2000 : l'évolution commence à se faire sentir, c'est déjà bien fondu, avec une pointe acide et un alcool présent mais intégré
    1999 : moins de gras, tannins plus présents. Moins flatteur
    1996 : nez réduit, qui va sur le fruit avec l'aération. En bouche c'est rond, assez fin et élégant, encore puissant et d'une très belle longueur.
    1995 : vin très "tonique", puissant, avec encore une belle acidité et une superbe longueur

    Puis la cuvée star, la "n.3"
    2002 : fruité très présent en bouche, mais avec le coté un peu vulgaire d'une extraction qui semble très poussée
    2001 : très différent, beaucoup moins sur le fruit, vin un peu austère, mais bien fait
    2000 : nez expressif de fruits cuits (pruneaux), l'élevage est sensible
    1999 : je n'accroche pas particulièrement, rien de particulier à en dire, ni en bien ni en mal :-)
    1998 : notes animales assez puissantes. Le vin est bien en place, avec une légère amertume en finale. Se rapproche un peu du style de la gde cuvée.

    Et enfin un extra avec le "Point d'interrogation 2001" : très joli nez, avec des notes fruitées et de garrigue (romarin). La matière est concentrée, mais le vin refuse de se livrer en bouche et souffre d'un manque cruel de volume et de longueur, d'autant plus genant que la gamme de prix n'a rien à voir (55 euros) ...
    #14

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1353
    • Remerciements reçus 0

    marc de wolf a répondu au sujet : Re: Corbières, Castelmaure

    Eric,

    le N°3 (1999) m'a surpris aussi il y a quelques mois. Voir même complètement fermé. Très bizarre pour un 1999.

    cordialement,
    Marc
    #15

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Corbières, Castelmaure

    Numéro 3 2002 (18.5 caviste).

    Robe rubis sombre, reflets violets.
    Nez complexe, grillé, café, sur l'élevage avec pas mal d'alcool, même bien aéré.
    Bouche fraîche, veloutée, dense. Longue finale vanillée + fruits rouges.

    Un vin délicieux, encore un peu jeune, d'un style moderne avec un boisé présent mais bien intégré à mon sens. Nettement plus convaicant que le 2001 bu il y a un an et assez différent du 2000 bu récemment et beaucoup plus évolué.

    Jansher.
    #16

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Corbières, Castelmaure

    Chers amis amphitryons,
    quelqu'un parmi vous a-t-il goûté la Pompadour, la Grande Réserve et la N°3 en 2003 que l'on commence à trouver chez les cavistes ??? Cette coopérative géniale a-t-elle réussi son millésime 2003 ?
    vive l'Europe du vin !
    bien à vous,
    Ali Kant
    #17

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5645
    • Remerciements reçus 52

    Martinez a répondu au sujet : CR: Corbières - Castelmaure - Pompadour - 1995

    CR: Pompadour 95 :

    Goûté hier beaucoup mieux qu'il y a un an .

    Robe rouge foncée qui commence à tuiler.

    Un vin très agréable sur les épices et le cuir, une bonne fraîcheur.

    A boire tranquillement car aussi bon le soir qu'à midi.

    Bonne surprise.

    Jmm

    Jmm
    #18

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5645
    • Remerciements reçus 52

    Martinez a répondu au sujet : Re: Corbières, Castelmaure

    J'oubliais aussi bon qu'un certain bordeaux 89 dont j'ai oublié le nom .

    Jmm

    Jmm
    #19

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27152
    • Remerciements reçus 287

    Luc Javaux a répondu au sujet : CR: Corbières, Castelmaure - Numero 3 2002

    Ce vin a déjà été commenté à plusieurs reprises, et je confirme sa très bonne tenue, avec un fruité mûr et savoureux, une extraction à mon sens mesurée, puissant, équilibré et de belle longueur, il a mis sous l'éteignoir la Grange des Pères du même millésime, certes plus fin, mais moins profond. Merci Lab pour cette belle bouteille.

    Luc
    #20

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5645
    • Remerciements reçus 52

    Martinez a répondu au sujet : Corbières, Castelmaure N°3 millésime 2002

    N°3 millémsime 2002

    Juste mélange de notes empyreumatiques et de fruits très mûrs ( griottes, pruneau ). Finale sur l'épice avec un côté chocolaté. Un vin soyeux en bouche.
    Une pointe d'acidité très fine relève l'ensemble et ce vin en a bien besoin car je lui trouve une épaisseur, une densité sur fond sucré, voire très sucré qui le rend bien lourd à l'envie d'y revenir malgré un bon équilibre.

    Il est loin d'avoir ce côté ' j'y reviens avec allégresse ' d'autres vins de la région que je préfère et de loin.

    Jmm

    Jmm
    #21

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5645
    • Remerciements reçus 52

    Martinez a répondu au sujet : Re: Corbières, Castelmaure N°3 millésime 2002

    Ce soir : je l'ai trouvé moins lourd...qu'est ce qui a évolué : le vin ou mon palais ? Je ne le saurai jamais.

    Jmm

    Jmm
    #22

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5645
    • Remerciements reçus 52

    Martinez a répondu au sujet : Re: Corbières, Castelmaure N°3 millésime 2002

    J'ai fini la bouteille hier soir : de mieux en mieux, une fruit plus incisif, des notes d'épices en fin plus marquées. Un très bon vin dans un style puissant.

    Curieux, je vais en acheter une autre et la garder quelques années.

    Jmm

    Jmm
    #23

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27152
    • Remerciements reçus 287

    Luc Javaux a répondu au sujet : CR: Castelmaure Corbières N°3 1998

    Auteur: vin100
    Date: le 19/09/2005 à 22:13

    CA m'arrive rarement alors je me lache

    un des vins les plus navrants que j'ai bu depuis longtemps.

    Ce n'est pas mauvais, pire ce n'est rien.
    Du bois, du bois encore du bois et un vin soyeux, agréble en bouche... ça ne dit rien, ça n'a rien à raconter...

    Certains ont cru que je disais du mal de Terroir MAilloles 2000 mais on est àdes années lumière.

    Je précise qu'il n'y a aucun défaut et que ce vin doit faire un malheur dans les restaurants....
    Et dire que certains journalistes trouvent que l'élevage "à la Tardieu-Laurent" se distingue par sa discrétion !!!!!

    j'ai commencé la soirée avec un verre de Clos Naudin 1998. Ce n'est pas un grnad millésime (et ça se sent) et le vin est loin d'être parfait, mais on est tout de même dans un autre monde. Celui du vin et pza celui d'un rpoduit agro alimentaire très habilement élaboré.
    #24

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: N°3 1998

    je reprends ce soir

    au nez : tout vient du bois ! Vanille, "épices", cuir...
    en bouche c'est réussi, sans extraction éxagérée, pas d'alcool qui "chauffe", du bois et encore du bois mais pas trop toasté... Bien !! MAnque tout de même de fraicheur et ce type d'arômes devient tout de même écoeurant
    un vin qui distille un ennui profond (chez moi en tout cas) et qui pourrait venir de n'importe où. On se situe pour moi en plein dans l'industrie agro-alimentaire avec un produit irréprochable mais sans âme.
    #25

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: N°3 1998

    Je finis la série
    dommage que ce vin soit si maquillé parce qu'il y a une belle matière et de la tenue à l'air. JE continue à penser que la franchise de fruit des cépages méridionaux ne s'accomode pas du maquillage d'un boisé "sexy" (ailleurs non p^lus finalement).
    MAis 3 jours et toujours le bois
    #26

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 602
    • Remerciements reçus 0

    EricD a répondu au sujet : Re: Corbières, Castelmaure

    N° 3, 1998
    A parfaite maturité. Finesse, longueur, complexité. Ce vin a magnifiquement évolué. Le bois a disparu et les tannins sont harmonieusement fondus. Le sentiment alcooleux ressenti il y a quelques mois lors de l'horizontale 1998 du Comité de Dégustation de LPV était, cette fois, tout-à-fait absent.

    N° 3, 1999
    Excellente surprise avec ce vin dont je n'attendais rien d'extraordinaire. Il a rivalisé avec le 1998, qu'il a rejoint sur son plateau de maturité. Il a un poil de finesse en moins mais il se rapproche, en qualité, de son ainé d'un an. Il fera une belle bouteille l'année prochaine.

    Eric
    #27

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4279
    • Remerciements reçus 0

    Bertrand Le Guern a répondu au sujet : Re: Corbières, Castelmaure

    Excellente surprise avec ce vin dont je n'attendais rien d'extraordinaire.

    99 a eu mauvaise presse ... car certains journaux l'ont massacré à sa naissance, ce qui m'a toujours paru une grosse faute de jugement. A la différence du 98, le millésime n'était pas flatteur, mais pour les vins que j'ai achetés, je l'ai souvent préféré au 98. Il est plus strict et moins solaire.

    blg
    #28

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Corbières, Castelmaure - Col des vents 1998

    30/3/06
    Corbières Embres et Castelmaure Col des vents 98 : 13,5/20

    Joli nez, assez « noir » : olive, poivre, réglisse. Malheureusement, la bouche (propre) reste désespérément plate, et courte.
    #29

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2288
    • Remerciements reçus 0

    20sang a répondu au sujet : Re: Corbières, Castelmaure - Col des vents 1998

    " reste désespérément plate, et courte. "

    serait-ce du à une dilution certaine, causée par des rendements confortables et fianlement logiques puisque le coopérateur, rétribué au volume a tout intérêt à produire plus ? Qui peut l'en blâmer si rien n'est fait pour récompenser celui qui voudrait faire moins (en volume) et plus pour la qualité du produit final grâce à de plus beaux raisins (et non comme le croient -le croient-elles vraiment- ces structures en faisant appel à des "magiciens" de l'élevage pour transformer le plomb en or)

    «Un homme se doit de croire en quelque chose... Moi, je crois que je vais boire un autre verre !»
    #30

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javaux
    Temps de génération de la page : 0.167 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 29
    • Utilisateurs hors-ligne: 1,935
    • Invités: 1,708

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.