Publicité slide

    Domaine de la Borde, Pupillin

    • Messages : 8713
    • Remerciements reçus 42

    RaymondM a créé le sujet : Domaine de la Borde, Pupillin

    Domaine de la Borde

    Julien Mareschal
    Chemin des vignes 39600 Pupillin
    mareschal.julien(at)gmail.com
    Tel+33 (0)384662561
    GSM+33 (0)662633234



    www.domaine-de-la-bo...





    CR:Vénéon 2005 domaine de la Borde (Julien Mareschal )

    J'attendais une occasion de gouter cette curiosité du Jura. En effet il s'agit d'un Poulsard vinifié en blanc.
    J'ai été bluffé une fois de plus par un vin de haute qualité avec lequel on perd les repères habituels du Jura.
    Aucune note oxydative en effet dans ce vin.
    Mais une grande pureté.
    Un vin net,frais,minéral ,très équilibré ,au joli fruité presque élégant.
    Manquant juste un peu d'ampleur mais certainement appelé à tenir encore pas mal d'années et à s'améliorer

    Raymond
    #1

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 82286
    • Remerciements reçus 1175

    oliv a répondu au sujet : Re: Domaine de la Borde Vénéon 2005

    Le fruité sur ce genre de vin, Raymond, c'est plutôt tout de même fruits rouges ou ça part sur des notes de fruits blancs?
    Et la robe est comment, totalement claire (même si le Poulsard n'est pas bien colorant comme cépage)?
    #2

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 8713
    • Remerciements reçus 42

    RaymondM a répondu au sujet : Re: Domaine de la Borde Vénéon 2005

    Il s'agit d'un vin 100% blanc et même assez pâle.
    Le fruité n'est pas explosif(peut être fallait il l'aérer 1h ou 2 mais il a été vite bu en aperitif ), plutôt fruits blancs
    C'est surtout l'équilibre et le tranchant sans excès qui était interessant .
    Très différent des Côtes de Jura que j'ai pu boire.

    C'est un vin que j'aurais envie de racheter .

    Raymond
    #3

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 749
    • Remerciements reçus 1

    jehan a répondu au sujet : Re: Julien Mareschal domaine de la Borde

    Je trouvais ce vin assez floral, pas vraiment sur les fruits. Ce n'est effectivement pas le vin blanc le plus marqué, et je lui trouvais un petit côté boisé, tout en restant bien agréable. J'aimerais bien voir ce que cela donne au vieillissement.

    Et pour Oliv, le vin est bien tout ce qu'il y a de plus blanc.

    (j'ai été visiter le domaine cet été, très sympa et excellents rapports Q/P)

    ___________________________
    Jehan Delbruyère - www.leverrelassiette...
    #4

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 8713
    • Remerciements reçus 42

    RaymondM a répondu au sujet : Re: Julien Mareschal domaine de la Borde

    Jehan, merci de completer mes impressions sur ce vin inhabituel.
    Au nez c'était peut être plus floral que fruité,en effet , mais discret .
    En revanche je n'ai pas senti le boisé .

    Raymond
    #5

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 749
    • Remerciements reçus 1

    jehan a répondu au sujet : Re: Julien Mareschal domaine de la Borde

    C'est certainement moi qui ai pris l'arôme pour une note boisée... une petite touche grillée/fumée en fait.

    ___________________________
    Jehan Delbruyère - www.leverrelassiette...
    #6

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 82286
    • Remerciements reçus 1175

    oliv a répondu au sujet : Re: Domaine de la Borde Vénéon 2005

    Julien Mareschal : enfin une « locomotive »

    www.lefigaro.fr/lefi...
    #7

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2941
    • Remerciements reçus 1

    Jean-Marie Cade a répondu au sujet : CR: Domaine de la Borde - Ploussard " de Feule"

    CR: Dom. de la Borde - Ploussard "de Feule" - Arbois Pupillin - rouge - 2007

    Le vin est construit sur la finesse, avec des arômes de fruits rouges acidulés et des notes fauves. Il est très légèrement pétillant. A re-goûter dans 3/4 ans, en espérant trouver un peu plus de patine.

    Jean-Marie
    #8

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 236
    • Remerciements reçus 0

    Phil.L a répondu au sujet : CR: Julien Mareschal domaine de la Borde Macvin

    copie du site du domaine :
    " “Macvin blanc du Jura” - Vin de liqueur 75 Cl
    » Vinification & élevage : assemblage de moût de Savagnin et d’eau de vie de marc de Franche-Comté
    (de 18 mois à 52%vol. minimum). Elevage de 20 mois en fûts (228L de 8 à 10 vins)
    » Garde & service : garde de 5 à 10 ans, température de service 6 à 8°C.
    » Accords mets & vin : frais en apéritif ou dans le creux d’un melon , chambré sur un dessert au
    chocolat… "
    CR: Julien Mareschal domaine de la Borde Macvin
    Les arômes de fruits frais sont mélées à ceux bien typés du marc, le tout avec un petit côté oxydatif bienvenu , bel équilibre et bonne longueur , j'aime beaucoup ce macvin qui est loin de ces mistelles industrielles , sucrailleuses et plus ou moins pateuses que l'on nous sert trop souvent à l'apéritif.
    Ce macvin servi frais a trés bien accompagné un gâteau aux noix , et je ne manquerai pas d'essayer avec une tarte aux fruits (abricots , poires , prunes ...)

    Philippe LELEU
    #9

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 190
    • Remerciements reçus 0

    fabrice62 a répondu au sujet : CR: Domaine de la Borde Vin jaune 2004

    CR: Domaine de la Borde Vin jaune 2004
    Le premier nez est un peu monolithique sur la noix verte mais la bouteille vient d'être ouverte et le vin est encore un peu froid.
    Après 2h de carafe celui-ci a formidablement évolué vers les fruits confits, le pain d'épices et le curry doux, les fruits secs où l'on retrouve la noix,
    mais aussi des notes caractéristiques de morilles. Pas vraiment d'éthanal perçu, c'est pour moi un point positif car j'y suis plutôt sensible.

    La bouche retrouve le registre très gourmand perçu au nez: très marquée par les fruits confits et les épices au point qu'elle me rappelle la spécialité des fêtes de fin d'année originaire de nos voisins anglais, le plum pudding.Le curry et la noix viennent compléter le registre aromatique
    de façon traditionnelle. L'équilibre en bouche est impeccable puisque l'acidité du savagnin vient contrebalancer cet aspect gourmand et presque sucré de l'aromatique ( j'entends par l'impression de sucrosité la formidable maturité dégagé par ce vin, à la fois gras et sec).

    La finale, très marquée par le curry doux ( comme le fond de verre ), marque encore une fois par sa gourmandise et persiste longuement en rétro-olfaction.

    Un Jaune déjà très accessible, une gourmandise absolue....

    Bravo Monsieur Julien !
    #10

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 749
    • Remerciements reçus 1

    jehan a répondu au sujet : CR: Domaine de la Borde - Ploussard de Feule 2006

    CR: Domaine de la Borde - Ploussard de Feule 2006

    Ce Ploussard représente tout ce que j'aime dans le cépage, loin de certaines interprétations peu avenantes. Le domaine produit 2 Ploussard, et celui-ci en est l'interprétation la plus ambitieuse, sur un terroir plein sud très pentu.

    Visuellement, le vin est peu coloré, d'un rubis très léger, brillant. En bouche, il y a indéniablement un côté fumé, un peu épicé aussi, avec un fond de groseille. En bouche, l'attaque est acidulée, s'en suit un bouquet d'épices et de fleurs "chaudes", l'impression en bouche est à la fois fine et rustique, comme si les tanins francs jouaient en sourdine. La fin de bouche joue sur la grenade, fraîche à souhait. La longueur est plus qu'acceptable, sans non plus être incommensurable.

    J'aime.

    ___________________________
    Jehan Delbruyère - www.leverrelassiette...
    #11

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 749
    • Remerciements reçus 1

    jehan a répondu au sujet : CR: Domaine de la Borde visite

    Bonjour,

    Je me permets de faire un copier-coller d'un article que j'ai écrit sur mon blog concernant une visite et la présentation du domaine de Julien Maréschal. Si vous avez des questions supplémentaires, je suis toute ouïe, car j'ai essayé de condenser et simplifier au mieux.

    ps. excusez la mise en page un peu boiteuse, mais dur de retravailler complètement le design.

    [size=x-large]Domaine de la Borde, Pupillin[/size]
    [/b]
    Bienvenue dans le Jura, à Pupillin plus exactement. La Capitale mondiale du Ploussard. Un havre de paix sur les hauteurs de la bucolique ville d'Arbois. Pupillin ne compte que 250 habitants, mais sa renommée est large, tant par ses vignerons tels que Pierre Overnoy ou Philippe Bornard que par son fabuleux restaurant du Grapiot.

    Il y a maintenant 10ans, Julien Mareschal, fraîchement sorti de ses études, s'installe dans le village. Il ne vient pas à proprement parler de Pupillin, mais d'un hameau de la région de Dôle, où ses parents étaient agriculteurs : la Borde. Il crée son exploitation, en l'appelant Domaine de la Borde, comme un clin d'oeil à son père. Patiemment, il développe son activité, son intégration, et arrive maintenant à 5 ha de vignes, autour du domaine qui surplombe le vignoble du village.

    [size=x-small]Vue sur le vignoble de Pupillin depuis Feule
    Les Sols, le vignobl[/size]e
    Le vignoble jurassien, un des plus petits de France, se situe sur la fracture entre la plaine de la Bresse et et le massif du Jura. Il est constitué d'une bande de 80km de long et 5km de large, allant d'Arc-et-Senan au Nord à Saint-Amour au sud. Il fait majoritairement face au vignoble bourguignon, et offre donc beaucoup d'expositions vers l'ouest.

    [size=x-small]image provenant de www.vins-et-tourisme... [/size]
    Pupillin est situé plus exactement dans le Piémont arboisien, dans le nord du vignoble. Ils partagent d'ailleurs l'appellation d'Arbois (870ha) et Arbois-Pupillin (30ha). à une altitude généralement comprise entre 250 et 500m.

    [size=x-small] www.domaine-de-la-bo... [/size]

    Le sous-sol, vers Pupillin, est largement composé de marnes rouges et vertes du Keuper (entre 300m et 400m), qui donnent d'excellentes terres à Savagnin, mais également des marnes grises du Lias (entre 400m et 520m) plus propices aux Chardonnay. Ces marnes sont assez calcaires, et les nombreux fossiles marins témoignent de leur passé.

    [size=x-small]Fossile de "couche", très répandu près de Pupillin[/size]

    Julien possède des vignes dans quelques parcelles renommées de Pupillin, comme vers Caillot, Sous la Roche ou encore Feule.
    "[size=large]Caillot[/size]" est un terroir très qualitatif de Pupillin. Situé assez haut (400 à500m) avec une exposition plein sud, le sol se compose d'une couche de 500m d'éboulis calcaire, provenant du plateau du Jura, et en dessous des marnes grises. Les vins provenant de Caillot ont toujours une salinité supplémentaires aux autres terroirs, et de l'avis de Julien (et le mien), les plus beaux chardonnays viennent de là.
    [size=large]Sous-la-Roche[/size] est une plus grande parcelle, démarrant à 300m d'altitude pour se terminer vers les 500m. L'épaisseur des éboulis calcaires varie de 50cm en haut de parcelle jusqu'à 20cm en bas, toujours avec en sous-sol des marnes grises-bleues du lias, mélangées par endroit avec des argiles.
    http://leverrelassiette.files.wordpress.com/2013/05/coupe_pupillin.jpg?w=640&h=311
    [size=x-small]coupe du vignoble de Pupillin[/size]

    Sur Feule le sous-sol diffère largement. D'une altitude de 300 à 420m, nous sommes sous le plateau de calcaires à gryphées, sur des marnes rouges-vertes du trias, propice aux savagnins et Poulsards. La parcelle de Julien se trouve juste en face d'un terrain réverbant bien la lumière, rendant cette parcelle de Feule très chaude, vraiment idéale pour les Poulsards.

    [size=x-small]Sur la roche de Pupillin, cette dalle calcaire regorge de fossiles
    [/size]
    [size=x-large]La vigne[/size]

    Julien n'est pas un dogmatique, il a en ça une sagesse conférant à une approche empirique : il observe avant de tirer les conclusions en tenant compte de la théorie et surtout des résultats pratiques de celle-ci. Il a démarré son exploitation sans faire la course à la certification, car si la recherche d'une viticulture au rendement maîtrisé et qualitative a toujours été le but, il voulait tester la méthode qui lui permettait de concilier la rentabilité économique, le respect de la plante et surtout la qualité du vin.

    Cependant, dès le début il a eu une volonté de travailler le plus proprement possible, dans une philosophie résolument« bio ». Ce n'est d'ailleurs pas un hasard qu'il soit maintenant en conversion pour obtenir l'agrément et qu'il reprenne toujours plus de techniques de la biodynamie, comme les préparas d'orties et d'autres plantes (prêles, etc.).

    D'un point de vue plus technique, les pratiques sont assez simples, mais éprouvées. Les vignes sont enherbées un rang sur 2 et labourées sur l'autre. Le rang enherbé est maintenant également ameubli pour améliorer la vitalité du sol. Pour rappel, l'enherbement améliore la vie du sol, sa structure et par corollaire la biodiversité. D'ailleurs, Julien a pu constater une évolution certaine des plantes présentes dans ses rangs, avec un net recul de certaines invasives pour une installation de diverses autres essences, c'est un signe qui ne trompe pas![/left]

    [size=x-small]Brume des Chambines : on peut remarquer le duo enherbement/labourage (2008)[/size]
    Les passages en vigne se font en véhicules adaptés, afin de ne pas tasser les sols, ce qui est très important... et fréquent avec un tracteur standard. Pour autant, le choix du cheval n'a pas été fait, pour diverses raisons : d'un point de vue économique, le cheval est plus lent, difficile lorsque l'on travaille souvent seul, et d'un point de vue écologique, le bénéfice est assez limité en fait, car le cheval doit être amené sur place en remorque spéciale etc. (Mais soyons clairs, c'est un choix personnel, pas une Vérité énoncée.)

    Lorsque des vignes doivent être arrachées et replantées, le choix des plants oppose toujours les adeptes de la sélection massale de ceux de la sélection clônale. Julien lui est un adepte d'une solution presqu'intermédiaire, à savoir la multiplication des clônes différents. Cela lui permet d'avoir à la fois des plants sélectionnés, producteurs et qualitatifs tout en préservant la diversité génétique de ses plants. Les plants proviennent d'un pépiniériste jurassien.

    Au niveau de la récolte, comme tous les vignerons il essaie de vendanger à... la date juste ! Les raisins doivent, pour lui plaire, être mûrs phénoliquement, quitte à augmenter un chouïa le degré alcoolique, par rapport à d'autres vues qui veulent garder la fraîcheur à tout prix.

    [size=x-large]
    Les Cépages cultivés
    [/b][/size]
    Depuis la plantation récente de Trousseau, Julien possède les 5 cépages actuels autorisés dans les AOC du Jura : Le Savagnin et le Chardonnay pour les vins blancs, Le Ploussard, le Pinot Noir et le Trousseau pour les vins rouges. Avant les AOC, d'autres cépages faisaient la richesse de la région, mais ceux-ci ne sont plus guère cultivés, uniformisation oblige

    [size=large]
    Savagnin
    [/b][/size]

    [size=x-small]source : www.berthet-bondet.com [/size]
    Ce cépage est typique du Jura : 375ha recensés sur les 376 en France. Il y a également également des fortes présences dans le Tyrol, ainsi qu'une présence modérée en Suisse, Allemagne et Frioul italien. Il donne des jus très aptes à un élevage non ouillé (nous reviendrons sur ce terme plus tard), souvent plus intéressants que les vins ouillés, aux arômes primaires plus faibles. C'est le cépage utilisé pour le célèbre Vin jaune.

    [size=large]Chardonnay[/size]
    [/b]
    Le célèbre Chardonnay, roi des vins blancs. Ce cépage, international, avec plus de 150,000ha plantés dans le monde, reste un excellent vecteur pour retranscrire les notes de terroir au vin ouillé. Il s'agit également de la porte d'entrée la plus facile pour les vins blancs jurassiens. Il existe une variété de Chardonnay assez typique du Jura, appelée Melon à Queue rouge, au goût proche du Chardonnay standard.

    [size=x-small]Melon à queue rouge[/size]

    [size=x-small]Chardonnay "normal"[/size]

    [size=large]
    Pinot Noir
    [/size]
    Le Pinot Noir est LE cépage du voisin direct du Jura, la Bourgogne (nous pouvons voir la Bourgogne assez facilement depuis le Jura). Il s'agit d'un cépage assez hâtif, que l'on retrouve dans beaucoup de régions septentrionales. Il souffre de la comparaison avec son prestigieux cousin bourguignon mais le Pinot Noir jurassien donne des vins d'une qualité certaine.

    [size=large]
    Trousseau
    [/size][/b]

    C
    épage noir jurassien, exclusivement cultivé dans les vignobles du Jura et du Doubs, bien que le Bastardo, cépage présent au Portugal et en Argentine, soit génétiquement le même. Les superficies sont en perte de vitesse, car le trousseau, même s'il est productif, doit être travailé avec beaucoup de soin et surtout être planté sur le sol approprié pour donner du vin de qualité.
    [size=large]Poulsard (ou Plousard)[/size]
    Le Plouplou comme on l'appelle parfois, est également un cépage typique de Franche-Comté (310ha). Ce sont des vignes qui demandent de travail et un bon moral car elles sont victimes des gels avec le débourrement précoce, victime de la coulure lorsqu'il pleut pendant la fleur, et ont la peau très fine, donc très fragile. Les vins donnés sont très peu colorés, avec la teinte « pelure d'oignon » si typique.

    [size=x-small]source : www.berthet-bondet.com [/size]

    [size=x-large]
    Le travail en cave
    [/size][/b]
    En vinification, le travail est un savant mélange de tradition et de recherches. Les méthodes de travail font appel à des techniques maîtrisées et éprouvées, avec le soin nécessaire pour produire des vins précis, mais Julien ne s'interdit jamais des expérimentations, toujours avec l'envie d'explorer ce que ses vignes lui donnent. Deux des spécialités qu'il commercialise sont le Vénéon (vin blanc de Ploussard) ainsi que sa gelée de Novembre, qui est une vendange tardive de Chardonnay, que l'on trouve parfois également dans le Maconnais.
    http://leverrelassiette.files.wordpress.com/2013/04/borde3.jpg?w=640&h=961
    [size=x-small]opération d'étiquettage[/size]
    Le travail commence dès la vendange, où les raisins sont récoltés à la main, évidemment.
    L'éraflage est une question qui se pose cépage par cépage chez Julien, et même millésimes par millésimes. Les Chardonnays ne sont pas égrappés, et les savagnins le sont à 50% maximum, ce qui permet un meilleur drainage des jus, et donc une pression moindre lors du pressurage. Au niveau des rouges, c'est beaucoup plus rare, et le ploussards par exemple ont été traités en vendanges entières uniquement lors de millésimes bien chauds. Cependant, pour ce cépage spécifique, et parce que Julien ne les soufre pas (uniquement les Poulsards) avant fermentation, l'éraflage se fait manuellement (!!!).

    Il n'est évidemment pas question de levurage, même pour les vins de paille (dernière fois que les pailles ont été levurés a été 2007). Pour rappel, les vins de paille ayant un taux de sucre plus important, il est important que la population levurienne soit bien active, car elle se reproduit plus difficilement en milieu trop sucré.

    Les techniques, en gros, peuvent se diviser en 3 catégories de vins : les rouges, les blancs ouillés et les blancs sous voile. On peut rajouter une 4ème qui engloberait toutes les spécialités, allant des Vendanges Tardives au Macvin.
    [size=large]Blancs ouillés[/size]
    Redéfinissons d'abord le concept de ouillage. C'est l'action consistant à remplacer le vin évaporé afin d'éviter l'oxydation de ce dernier au contact de l'air. Les vins blancs ouillés sont les vins blancs que nous connaissons le plus. Ici, les Chardonnay, le Savagnin « Foudre à Canon » et le Vénéon (bien que produit à partir de raisins à peau rouge) sont élevés de cette manière.

    Les macérations préfermentaires sont courtes, comme pour tous vins blancs. Ensuite, la fermentation alcoolique se passe en cuve et s'en suit un élevage en futs. Pour les Chardonnay, l'élevage est en moyenne de 18 à 24mois, sur lies fines. La lie fine a tendance à nourrir le vin, sans donner la rugosité que profèrent les lies plus grossières. Le but de ces élevages assez longs est de donner de la complexité au vin, et de l'arrondir. C'est assez frappant sur les Chardonnays, où il y a vraiment une rondeur qui accompagne la salinité du vin (on peut même parler de minéralité).

    [size=large]
    Blancs oxydatifs
    [/size][/b]
    Il y a donc une partie des crus qui est vinifiée en « oxydatif », méthode ayant fait la réputation jurassienne, avec leur célèbre vin Jaune. Cette méthode, compliquée et fragile, consiste à ne pas compenser la perte naturelle dûe à l'évaporation, poétiquement appelée la part des Anges, et de laisser un voile levurien se former. Ce processus est dangereux et peut engendrer une piqure acétique, donc il nécessite un travail très propre pour avoir de bons vins. Le savagnin est naturellement propice à ne pas se déteriorer (au contraire du Chardonnay) lors du passage en voile, c'est également pour cela qu'il est préféré.

    Julien produit 3 vins dits oxydatifs : tout d'abord la cuvée tradition, qui est un assemblage de Savagnin oxydatif et de Chardonnay élevé de manière traditionnelle. Le vin donné est une excellente entrée en matière vers le monde des oxydatifs, car il présente la palette arômatique oxydative, mais bien plus légère que dans les savagnins purs.

    Ensuite, il y a les savagnins, qui ont minimum 3ans de voile. Ces vins sont les plus « bruts », ayant la palette et le toucher de bouche typique des vins oxydatifs, avec le gout de noix caractéristique, ainsi qu'une impression pierreuse certaine, mais avec parfois un peu de rusticité qui peut ennuyer (personnellement j'adore). Je pense pouvior dire que Julien ne privilégie pas la puissance rustique, mais plutôt, encore une fois, la précision et le plaisir.

    Enfin, le célèbre vin jaune. Le vin passe au minimum 6ans et 3mois en tonneau avant de pouvoir prétendre à l'appellation Vin Jaune. Plus qu'un vieillissement plus long que le « simple » Savagnin, le vin jaune doit, du moins chez les producteurs consciencieux, avoir un taux de sotolon suffisant. Niveau gustatif, les arômes sont plus prégnants, mais également plus fins que dans un savagnin, les notes de curry et de noix sont évidemment présentes, mais un bon jaune est beaucoup plus subtil, avec des touches épicées et de la fraîcheur.

    [size=large]
    Rouges
    [/size][/b]
    Il n'y avait jusqu'au millésime précédent que des Ploussard, Julien ayant planté ses Trousseau il y a seulement 4ans. Cela tombe bien car le Ploussard est un cépage qui se plaît très bien à Pupillin. Comme dit plus haut, Julien essaie d'être le plus "nature" possible afin de garder tout le fruit du cépage, en lui amenant le moins de dureté possible : éraflage manuel (sauf en cas de millésime très chaud où une partie assez importante peut être vendangée entière), pas de SO2 préfermentaire, le Ploussard étant naturellement bien réducteur (technique pratiquée depuis 2011) et élevages qui ne sont pas trop long, un peu plus d'un an selon mes souvenirs, car il ne semble pas utile d'aller plus loin. L'histoire des Trousseau est elle encore vraiment à écrire, nul doute que Julien procédera comme il a toujours fait, avec des remises en questions annuelles... Niveau pinot, nous en avons moins parlé, mais encore une fois les élevages sont d'une longueur moyenne, sans aller vers les bois neuf, en privilégiant la finesse.

    [size=large]
    Spécialités
    [/size][/b]
    Parmis les diverses spécialités que sont les Crémants, vins de Paille, Macvin et Gelées de Novembre, concentrons nous sur l'élaboration du duo le plus connu dans le Jura : Le Vin de Paille et le Macvin.

    Le vin de Paille
    [/b]
    Le vin de Paille est un vin issu de passerillage, qui est une technique de concentration des jus en faisant « sècher » les grappes (traditionnellement sur de la paille, d'où le nom) habituellement en clayettes. Le vin de Paille du Jura est produit à partir de Savagnin, Chardonnay et Poulsard (40/30/30)-. Après quelques mois de séchages, les raisins sont pressés et ensuite la fermentation se fait. Vu la forte concentration en sucre des raisins, le vin produit gardera un fort taux de sucre résiduel. En 2011 et 2012, les conditions n'ont pas été réunies pour produire du vin de paille.

    Macvin
    [/b]
    Le Macvin est un vin de liqueur, produit par coupage de moût avec du marc du Jura. Julien en propose 2 : un blanc, à partir de Savagnin et une « petite gourmandise » qui n'a pas droit à l'appellation parce que les jus de Poulsard et Pinot sont coupés à la fine et non au Marc.

    [size=x-large]
    Conclusion
    [/size][/b]
    Julien fait sans aucun doute partie de cette nouvelle génération de vignerons jurassiens qui prennent vaillamment la relève de leurs ainés, avec toute la conviction de la jeunesse, tournée vers la nature. Il ne bénéficie pas d'une médiatisation sans limite dans les milieux traditionnels où dans le monde naturel, car encore une fois pour lui la méthode est un moyen de faire du bon vin et non une fin en soi, et il laisse la vérité dans le verre. J'admire la sincérité qui transparaît dans ses différents vins, la conviction et la disponibilité que cet homme surmené a.

    Lorsque vous irez dans la région, je ne peux que vous enjoindre à téléphoner et aller goûter ce qu'il fait, car plus que par des mots, vous comprendrez son travail en le voyant par vous même.

    Je terminerai en remerciant Julien pour sa disponibilité lors de l'écriture de cet article, qui a répondu à toutes mes questions malgré son emploi du temps!
    DOMAINE DE LA BORDE
    Julien Mareschal
    Chemin des vignes 39600 PUPILLIN
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    Tel+33 (0)384662561
    GSM+33 (0)662633234
    domaine-de-la-borde.fr/
    ___________________________________________________

    [size=large]Sources :[/size]
    [/b]
    Entretiens avec Julien Mareschal
    Pierre Galet, Dictionnaire encyclopédique des cépages, Paris, Hachette, 2000
    Sylvaine Boulanger, Le Vignoble du Jura, Bordeaux, Presses univ de Bordeaux, 2004
    Benoît France, Grand Atlas des Vignobles de France, Solar, 2008
    _____________________________

    [size=large]Vins dégustés[/size]
    CR: Domaine de la Borde
    [size=large]Vins rouges[/size]

    Ploussard de Feule 2006 (novembre 2012)

    Ce Feule 2006 lui est bien épicé, avec quelques touches fumées aussi. En bouche, une attaque vive précède de jolis arômes de groseille et de fleurs.

    Ploussard de Feule 2010 (gouté en mars 2013)

    S'il est encore jeune, ce ploussard est déjà agréable par un fruité plus affirmé que par le passé, avec toujours un petit acidulé, mais un peu de rusticité en moins. Néanmoins, si le vin est déjà porté sur le fruit, il est toujours, peut être encore plus, porté sur une structure réelle, on a plus de "vin" en bouche. Beau Ploussard, qui est bien plus qu'un compagnon de charcuterie.

    Trousseau 2011 (mars 2013)

    Premier nez limite volatile mais il s'efface très vite. On retrouve par après des arômes presque fruités, expressifs pour un si jeune Trousseau. Le vin est issu de très jeunes vignes, et il manque encore un peu de structure, mais donne du plaisir plus vite alors qu'un beau trousseau se garde. Un vin à suivre pour le futur.

    Pinot Noir 2011 (mars 2013)

    Nez fruit rouge, fraise et groseille. Il n'y a pas la dureté tannique qu'il y a pu avoir dans d'autres millésimes. Ce vin prévaut par sa finesse, qui est je pense la meilleure façon d'exprimer le pinot jurassien. Un pinot simple mais bien fait.

    Chardonnay Caillot 2011 (mars 2013, en élevage)

    Le vin sort d'une phase un peu plus difficile mais il commence à se "tendre" raisonnablement, avec des arômes légèrement grillés, avec quelques notes de fleurs.

    Chardonnay Sous la Roche 2011 (mars 2013, en élevage)

    Différent du Caillot, on remarque bien la rondeur plus marquée que sur le Caillot, et une acidité moindre. Les conclusions à en tirer sont encore faibles mais la différence entre les 2 vins est flagrante.

    Chardonnay Caillot 2010 (mars 2013)

    Vin encore jeune, un peu fermé mais où l'on sent une salinité folle en fin de bouche. L'acidité est contenue, jamais mordante, très plaisante. Niveau aromatique, je trouve que le côté floral ressort bien au nez, encore un peu discret en bouche, et un peu de saveurs légèrement agrumées. Très beau vin

    ___________________________
    Jehan Delbruyère - www.leverrelassiette...
    #12

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 940
    • Remerciements reçus 9

    Nonolapero a répondu au sujet : Re: Domaine de la Borde

    Article très intéressant, merci beaucoup. Une coquille : "Caillot" est un terroir très qualitatif de Pupillin. Situé assez haut (400 à 500m) et non pas 5000 m ;)
    #13

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 749
    • Remerciements reçus 1

    jehan a répondu au sujet : Re: Domaine de la Borde

    Ah bon, pas 5000m? merci :)

    ___________________________
    Jehan Delbruyère - www.leverrelassiette...
    #14

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5018
    • Remerciements reçus 190

    Marc C a répondu au sujet : Re: Domaine de la Borde

    Merci Jehan pour ce beau reportage (tu)

    Marc
    #15

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1519
    • Remerciements reçus 38

    sideway a répondu au sujet : Re: Julien Mareschal domaine de la Borde

    Autre coquille : on ne dit pas Dôle (sauf dans Le bonheur est dans le pré) mais Dole. ;)

    J'ai relevé cette phrase :
    Julien n'est pas un dogmatique (...) il observe avant de tirer les conclusions

    Effectivement hier soir aux infos régionales, on l'a vu parler des traitements de la vigne en ces temps pluvieux, et il expliquait qu'il faisait ses choix en fonction de chaque parcelle :
    franche-comte.france...

    Frèdè
    #16

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 749
    • Remerciements reçus 1

    jehan a répondu au sujet : Re: Julien Mareschal domaine de la Borde

    Je vais corriger.

    C'est un trait de personnalité qui se dégage vraiment chez lui. En vinif aussi, sur des plus petites cuvées, il y a vraiment cette notion d'apprendre par l'essai. Chez certains, ça peut être vu comme un défaut, mais je dirais de lui qu'il est un "bio pragmatique" :)

    ___________________________
    Jehan Delbruyère - www.leverrelassiette...
    #17

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1053
    • Remerciements reçus 0

    Philippipipourrah a répondu au sujet : CR: Julien Mareschal domaine de la Borde - Arbois-Pupillin "Vénéon"

    CR: Julien Mareschal / Domaine de La Borde - Arbois-Pupillin "Vénéon" 2011

    Très sympa cette cuvée Vénéon (ploussard vinifié en blanc), aux arômes fenouillés, au corps plutôt ample et à la belle persistance.
    Sur ce millésime jeune, le vin aura donné sa pleine mesure au bout de 24h d’ouverture.
    Une découverte originale.

    :), Philippe
    #18

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2941
    • Remerciements reçus 1

    Jean-Marie Cade a répondu au sujet : CR: Dom. de la Borde - Les Ecrins - 2008 - AOC Arbois

    CR: Dom. de la Borde - Les Ecrins - 2008 - AOC Arbois
    [size=small]100 % Savagnin non ouillé[/size]

    De 24 à 36 mois en élevage sous voile, je ne recommanderai pas ce savagnin aux débutants mais le conseille vivement aux connaisseurs !

    Le goût de la noix verte et des fruits secs est bien prononcé dans un vin qui se déguste parfaitement autour des 14/15°C. A table, avec les fromages du Jura, il est magnifique. Le rapport q/p est de la même veine, 12,80€ producteur.

    On en redemande. ;)

    Jean-Marie
    #19

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1480
    • Remerciements reçus 15

    crossbow a répondu au sujet : CR: Domaine de la Borde, les écrins 2009

    CR: Domaine de la Borde, les écrins 2009
    Découvert au salon le millésime a Grenoble, et consommé dans une soirée à la "cabane" avec une raclette .

    savagnin, doux , qui glisse, aérien , longueur phénoménale et des arômes de noisettes fins et délicats.
    Le vin jaune 2006 était tout aussi bien, terrible avec le comté a la dégustation
    Super !
    #20

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 749
    • Remerciements reçus 1

    jehan a répondu au sujet : CR: Domaine de la Borde - Arbois Vin Jaune 2003

    CR: domaine de la Borde - Arbois Vin Jaune 2003

    Pour fêter quelque chose entre nous, j'ai choisi d'ouvrir ce vin Jaune 2003 du domaine de la Borde, le premier jamais produit par Julien Mareschal. C'est un moment qui reste rare dans une vie de dégustateur que de goûter au premier jaune d'un vigneron, surtout quand on apprécie également l'homme derrière le professionnel.

    Parlons du vin maintenant : c'est un jaune d'une puissance relative, que je trouve même empreint d'une belle finesse, dès le nez. Je ne trouve pas spécialement que le vin tire vers les poncifs curry, mais plutôt vers des arômes d'amandes, un peu de (vraie) vanille, caramel, noix fraîche. En bouche, nous restons sur un jaune dans la catégorie des jaunes plus "légers", qui n'a peut-être pas la longueur des grands jaunes mais qui est tout en subtilité. Un vrai jaune qui s'apprécie pour lui-même, avec une pensée réjouie pour son géniteur et le chemin fait depuis.

    ___________________________
    Jehan Delbruyère - www.leverrelassiette...
    #21

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2941
    • Remerciements reçus 1

    Jean-Marie Cade a répondu au sujet : CR: Domaine de la Borde - Foudre à Canon - 2011 -

    CR: Domaine de la Borde - Foudre à Canon - 2011 - AOC Arbois
    [size=small]savagnin 100 %[/size]

    Cette cuvée florale est très jeune, d'une jeunesse pure, cristalline très agréable dans le ressenti de l'acidité et de la tension, avec déjà un équilibre quasi parfait.

    En bouche, un peu de citron, des fruits jaunes, le tout finement épicé, c'est un ensemble très printanier, qui ne s'accordera à table qu'avec une cuisine en rapport: fine et légère. Boite chaude et Foudre à Canon, à éviter absolument !

    Il n'y a bien sûr aucune urgence à boire cette bouteille, je me réserverai pour bien plus tard les bouteilles restantes. Très beau et bon savagnin ouillé.

    Jean-Marie
    #22

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1693
    • Remerciements reçus 72

    chrisdu74 a répondu au sujet : CR: Dégustation au Domaine de la Borde - Novembre 2013

    Dans le cadre de la session d’hiver du Jura Tour 2013 , nous montons jusqu’à Pupillin en ce samedi après-midi de fin Novembre. Il a neigé dans la nuit mais c’est pratiquable heureusement. Nous avons rendez-vous chez Julien Mareschal, jeune créateur du Domaine de la Borde (2003). Jehan a déjà fait une description détaillée du domaine juste un peu plus haut, on peut donc passer directement à la dégustation :

    Une dégustation expresse était annoncée, dégustation expresse elle fut. Sans qu’on puisse rien reprocher à Julien Mareschal qui nous a fait gouter toute sa gamme, visiter ses installations et raconté plein de choses intéressantes. Un bon moment , intense comme un bon vin.
    Les notes sont à la hauteur c'est-à-dire télégraphiques (oui, encore plus que d’habitude, il a fallu arbitrer entre la dégustation et la prise de notes)

    CR: Poulsard Feule 2011

    Un Joli vin « renard et fruits » avec de légers tanins

    Trousseau Sous-la-roche 2011 sol de graviers gras et marnes rouges, un vin de 3ème feuille (premier vin de jeune vignes)

    Nez très expressif sur un panier de fruits (fraise, framboise, groseille) La bouche est beaucoup plus structurée que le poulsard, mais avec du fruit et une certaine rondeur malgré quelques tanins astringents. Trame acide sous-jacente et on retrouve le fruit sur la finale salivante.

    Pinot noir Sous-la-Roche 2011 éboulis sur marnes grises

    Le nez beaucoup plus discret montre un peu de fruit quand même. La bouche est assez sévère , de fins tanins astringents cassent un peu la finale qui montre un peu de fruit quand même

    Savagnin 2011 Foudre à Canon (ouillé)

    Joli nez floral, assez discret quand même. Belle bouche acidulée avec une impression de sucrosité et aussi de tanins ( ?)

    Chardonnay 2011 Sous la Roche Pressé vendanges entière, 22 mois d’élevage (mise avant les vendanges), non bâtonné

    Le vin est trop froid, difficile à juger, le nez est peu expressif, la bouche tendue, trame acide et finale dure

    Chardonnay 2010 "Caillot" (sol calcaire sur le plissement Bajocien) (même élevage)

    Nez expressif, assez jurassien sur le massepain et le céleri. Belle acidité aussi, moins séchant que le précédent avec du fruit qui revient en finale.

    Cuvée 50-50 (pas noté le nom) 50% chardonnay ouillé (30 mois ?) , 50% savagnin sous voile (issu de marnes grises)

    Nez finement oxydatif avec un peu de pomme. La bouche est légère, fruitée avec une acidité traçante de caillou comme les chardonnays ; semble un compagnon intéressant pour une boite chaude

    Savagnin 2009 3 ans sous voile

    Nez d’oxy classique sur la finesse. Attaque vive, trame minérale, notes de croute de fromage en fond de bouche et finale citronnée avec un soupçon de noix

    Arbois Vin Jaune 2006

    Nez sur le marc, l’eau de vie de fruits , prune jaune. La bouche attaque en souplesse et en rondeur puis l’acidité perce. Beau volume, des notes d’épices (curry) ; finale citronnée et caillouteuse, salivante

    Savagnin Gelée de Novembre 2011 (filtration stérile, mise en janvier 2012)

    Joli nez de vin de paille, très fin. La bouche rappellerait un alsace vendange tardive, un gewurz en légèreté (Dirler dans mon référentiel), léger sucre perceptible (50 gr de SR), légère amertume , pas très complexe

    Vin de Paille 2008 130 gr de SR

    Bel équilibre en bouche avec de la vivacité, un peu de caramel, on retrouve le style « caillou » , belle finale salivante et légèrement amère

    Macvin blanc 100% savagnin (marc de 200, jus de 2012)

    Joli nez de liqueur, le marc domine mais est bien intégré, fondu. La bouche est superbe, on retrouve la trame acide du savagnin. Le marc est présent encore mais fondu et c’est une explosion d’arômes, orange confite, frangipane et une pointe de caramel

    Macvin rouge (poulsard et pinot noir)

    Un nez de vin rouge avec l’alcool présent derrière ; En bouche, bel équilibre entre le fruit et la liqueur, avec le sucre et l’alcool qui dominent la finale

    Encore un grand merci à Julien Mareschal pour cette après-midi en sa compagnie et désolé pour la sobriété des notes

    Chris d'U
    #23

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 694
    • Remerciements reçus 3

    Tophe a répondu au sujet : CR: Dégustation au Domaine de la Borde - Novembre 2013

    Vu la sobriété de ses notes, je me dois de venir en renfort de mon coprez, mais effectivement vu le rythme soutenu de cette dégustation, il n’était pas facile de goûter et de retranscrire en même temps. Je vais donc être tout aussi succint !
    CR: Dégustation au Domaine de la Borde
    Poulsard 2011 Feule

    Parcelle sur la côte de Feule, mais de feulement point, il glapit plutôt tellement il renarde au premier nez ! Il y a quand même un joli fruit derrière, sauf qu’on a pas eu trop le temps de l’aérer.

    Trousseau 2011 Sous la Roche

    Un vin issue de jeunes vignes, c’est la 3e feuille. On est sur le fruit rouge, la framboise, la groseille, accroche un en finale, un trousseau léger et très digeste.

    Pinot 2011 Sous la Roche

    Terroir d’éboulis calcaires sur marnes. Un nez fin, ca pinote, sur le fruit rouge, un peu marqué par le bois. A attendre.

    Savagnin ouillé 2011 Foudre à Canon

    Léger, aromatique, mais je le trouve un peu plat en bouche.

    Chardonnay 2011 Sous la Roche

    Un chardonnay tendu, minéral, avec une finale citronnée, en finesse, mais ça manque un peu de matière.

    Chardonnay 2011 Caillot

    Terroir calcaire. Encore un chardonnay sur la tension, beaucoup de finesse mais je le trouve un poil dilué.

    Tradition 2009

    Assemblage 50% chardonnay ouillé et 50% savagnin de 3 ans de voile. Nez d’Ananas, pointe de curry, croûte de comté, léger en bouche comme au nez. Un peu le cul entre deux chaises, ai-je noté… Qu’est ce que j’ai bien voulu dire par là ? Je n’ai en tout cas pas le souvenir d’un assemblage dissocié.

    Savagnin 2009 Les Ecrins

    Un Savagnin tout en finesse, l’élevage sous voile se fait sentir en toute légèreté, avec un joli panel d’épices et une longue finale. Une impression de « mi sous voile, mi ouillé » presque, car ca garde beaucoup de fraîcheur et du fruit tout en apportant la complexité de l’oxydatif. J’ai beaucoup aimé. Outre sa valeur intrinsèque, voilà une bouteille idéale pour faire découvrir le Jura sous voile à un néophyte sans qu'il ne parte en courant.

    Vin Jaune 2006

    On retrouve ce style épicé, avec un côté fruité, de la noisette, de l’alcool de mirabelle, jolie complexité, avec une trame d’une grande douceur. Belle réussite.

    Gelée de Novembre 2011

    50g de sucre résiduel. Un petit côté alsacien pour ce savagnin. Elégant, très floral, aérien, belle aromatique.

    Vin de Paille 2008

    40% savagnin, 30% chardonnay, 30% plouplou. Toujours sans aucune lourdeur, sur l’orange amère, jolie finale.

    Macvin de Savagnin et Macvin rouge (poulsard/pinot).

    Tous deux bien équilibrés, mes notes s’arrètent là.

    Une dégustation à la vitesse grand V, mais un accueil sympa et un dialogue intéressant avec Julien Mareschal. J’ai pas trop accroché avec ses chardonnay, mais beaucoup aimé le style de ses oxydatifs. Les rouges sont intéressants, à confirmer en regoûtant dans des conditions plus favorables.

    Tophe
    "Je préfère le vin d'ici à l'au-delà" (Francis Blanche)
    #24

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1848
    • Remerciements reçus 39

    letournaisien a répondu au sujet : Re: Dégustation au Domaine de la Borde - Novembre 2013

    pourquoi avez-vous dû faire ça en vitesse ?
    Julien
    #25

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 590
    • Remerciements reçus 0

    PP a répondu au sujet : Re: Dégustation au Domaine de la Borde - Novembre 2013

    Pourquoi ?
    Le faisan nous attendait dans la cocote., le judru aussi mais ailleurs ...
    Nous étions concentrés sur la grande soirée à venir. :)o

    ++
    Philippe - LPV Lyon
    #26

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 749
    • Remerciements reçus 1

    jehan a répondu au sujet : Re: Julien Mareschal domaine de la Borde

    Dommage la dégust' express et le Caillot qui se goutait pas top. Pour moi c'est son vin qui a le plus de potentiel en fait...

    Par contre, je suis d'accord sur le fait que les Ecrins deviennent vraiment bien avec le temps, il a gagné en finesse par rapport à il y a quelques millésimes.

    ___________________________
    Jehan Delbruyère - www.leverrelassiette...
    #27

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 749
    • Remerciements reçus 1

    jehan a répondu au sujet : CR: Domaine de la Borde - Savagnin "Gelée de Novembre" 2007

    CR: Domaine de la Borde - Savagnin "Gelée de Novembre" 2007

    Une demi-bouteille de ce savagnin en mode vendange tardive/ vin de glace (le vin a été récolté à -6/-7°c selon mes souvenirs). Nez fraîs, plutôt vers le citron légèrement confit, un peu de cailloux aussi et une pointe de fruit blanc. Le plus important est la texture, j'aime l'équilibre entre l'acidité élancée et le SR (+-50gr) qui joue dans le registre de la finesse et non de la puissance, laissant la vedette au dessert mais soulignant celui-ci en apportant la ronde fraîcheur voulue. Le vin finit assez long avec toujours cette sensation de frais en bouche, qui la nettoie bien avant la prochaine gorgée.

    Belle bouteille.

    ___________________________
    Jehan Delbruyère - www.leverrelassiette...
    #28

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1848
    • Remerciements reçus 39

    letournaisien a répondu au sujet : CR: Domaine de la Borde – Julien Mareschal – Arbois-Pupillin - visite et dé

    CR: Domaine de la Borde – Julien Mareschal – Arbois-Pupillin - visite et dégustation au domaine – 6 mars 2014

    Une visite faite avec Jehan, qui a très bien présenté le domaine ci-avant.

    Accueil très sympathique de Julien Mareschal qui nous fera une très belle dégustation, sans temps mort ! D’ailleurs, mes notes s’en ressentent et ne seront pas très longues.

    Ploussard 2013 sans soufre
    Robe vermeil, joli nez sur la groseille

    Ploussard Côte de Feule 2012
    sans soufre, ouvert depuis une journée
    Fruité, sur la groseille, gouleyant. Bien +

    Pinot Sous la Roche 2012
    Mise il y à 3 semaines
    Vermeil poussé. Sur les fruits rouges, tannins souples. Bien

    Trousseau 2011
    Robe rubis, nez fruité et épicé avec un côté mentholé.
    Belle bouche fruitée, assez souple. Finale épicée (poivre). Bien +

    Chardonnay Sous la Roche 2012
    Mise il y à 3 semaines
    Frais, fruité (fruits blancs), rond avec une belle finale vive. Bien

    Chardonnay Côte de Caillot 2012
    Terroir calcaire, exposition sud. Mise il y à 3 semaines
    Fruits blancs, frais, floral et minéral à la fois. Claque bien en finale, c’est fin. Bien ++

    Chardonnay Côte de Caillot 2011
    Un peu plus rond et plus gras, avec des notes de noisette et de fruits jaunes. Bien +

    Savagnin ouillé Foudre à Canon 2011
    Discret et un peu mou en bouche

    Savagnin ouillé Foudre à Canon 2012
    Goûté sur foudres
    Tendu, sur les fruits blancs avec de beaux amers. Bien +

    Chardonnay 2013 (terroir des fonteneilles – calcaires à gryphées)
    Goûté avant la malolactique
    Très exotique, tendu, très vif, c’est cinglant et citronné.

    Chardonnay Sous la Roche 2013
    En pleine malolactique
    Fruits blancs, minéralité, des agrumes partout. Vif et salin, un grand jus !

    Chardonnay Côte de Caillot 2013
    Malo faite mais alcoolique pas terminée
    Sensation de peaux d’agrumes mais le vin est dissocié pour l’instant : tout ça est bien normal.

    Ce vin clôt cette très intéressante séquence. Les vins se goûtent vraiment bien sur fûts.

    Tradition 2009
    50% chardonnay ouillé, 50% savagnin sous voile pendant 3 ans.
    Pomme, fruits blancs, gras, avec des notes de noisette et de croûte de fromage. Bien

    Savagnin Les Ecrins 2009
    Terroir de marnes bleues schisteuses
    Pomme verte, fruits blancs. Tendu et gras à la fois, très long sur les fruits secs avec une grosse largeur en bouche. Très bien

    Savagnin les Ecrins 2010
    Mise il y à 3 semaines
    Nez discret, serré et étrique. Les effets de la mise sont patents.

    Vin Jaune 2006
    Nez riche sur les fruits jaunes et le Comté. Notes tourbeuses et maltées, assez présentes en bouche. Du caractère. Bien +

    Vin Jaune 2007
    Mise il y à 3 semaines
    Epicé, très marqué par les agrumes. Fin, avec une finale sur les fruits secs. Très bien, coup de cœur pour ce vin à forte personnalité.

    Savagnin Gelées de Novembre 2011
    42 g/l de sucres résiduels
    Nez sur le gingembre, les agrumes, la mangue. Très fin, finale nette et goûteuse, qui réussit à rester fraîche. Bien

    Paille 2009
    Savagnin + Ploussard
    Robe doré ambre. Superbe nez sur les fruits confits et les épices douces. Long, savoureux et riche. Superbe équilibre entre le gras et l’acidité. Belle finale nette. Superbe vin.

    Macvin blanc
    100% savagnin
    Fruité, grosse matière, notes de caramel, de vanille et finale épicée. Bien ++

    Macvin rosé
    Ploussard et Pinot
    Fruité de bonbon et de grenadine. Beau fruit acidulé et épice douce. Bien ++

    Et enfin, pour clôturer ce beau moment

    Ploussard 2003
    Belle couleur, nez fruité et bouche fraîche pour ce ploussard en fin de cycle.

    En conclusion, un vigneron très pédagogique, énergique au style intéressant. Tout ne m’a pas plu : j’ai trouvé les blancs 2011 un peu mous. Mais beau travail sur les oxydatifs et un paille magnifique.
    Un domaine assurément à suivre à l’avenir et des prix très intéressants au regard de la qualité.

    Julien

    #29

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1848
    • Remerciements reçus 39

    letournaisien a répondu au sujet : CR: Domaine de la Borde – Julien Mareschal – Quelques notes de dégustation

    CR: Domaine de la Borde – Julien Mareschal – Quelques notes de dégustation
    Notes prises lors du week-end vigneron de True Great Wines (LaurentM)

    Poulsard Côte de Feule 2012
    Fruité, sur la groseille, la cerise du nord. C'est gouleyant avec une pointe épicée.

    Trousseau 2011
    Fruité (fraise des bois, sureau), un côté épicé

    Pinot Noir Sous la Roche 2012
    Cerise du Nord, bonbon anglais, un peu acidulé, sur le fruit.

    Terres de Lias 2012 (Chardonnay de la parcelle Sous la Roche + une parcelle contiguë)
    [size=small]Argiles bleues en surface, pressurage en grappes entières.[/size]
    Tendu, énergique, sur les fruits blancs, j'adore.

    Côte de Caillot 2011 (Chardonnay sur calcaires)
    Plus gras, sur les fruits jaunes, du volume. Beau vin.

    Foudre à Canon 2012 (Savagnin ouillé)
    Tendu, frais, sur l'amande, la frangipane, beau vin.

    Vice et Versa (Tradition 2010)
    Pomme, fruits blancs, épices douces avec de la noix en bouche

    Les écrins 2009 (Savagnin sous voile)
    Gras, puissant, goûteux, assez large. Sur le curry et la noisette

    Vin Jaune 2006
    Gras, puissant, large, sur la noix, la noisette, la croûte de fromage, le comté.
    Beau vin.

    Julien
    #30

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javaux
    Temps de génération de la page : 0.224 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 24
    • Utilisateurs hors-ligne: 20,778
    • Invités: 653

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.