Publicité slide

    Domaine Labet, Rotalier

    • Messages : 592
    • Remerciements reçus 0

    PP a répondu au sujet : Re: Labet - Bardette 1998

    Sygmund, Bardette 1998 est somptueuse en ce moment.
    Expressive, riche mais équilibrée et quelle longueur, vraiment superbe.

    +
    PP.
    #61

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1059
    • Remerciements reçus 0

    Tinome a répondu au sujet : CR: Labet Fleur de Marne Fusionnelle 2001

    Bonjour,

    Dégusté ce soir une bouteille de CR: Fleur de Marne Fusionnelle d'Alain Labet 2001, une Côtes du Jura 100 % Chardonnay (non oxydatif).

    Robe: jaune pâle
    Nez : pêche, poire, légèrement beurré.
    Bouche : riche avec une belle ampleur, acidité marquée en fin de bouche avec une touche d'amertume sur la finale.

    Un joli Côtes du Jura non oxydatif.

    Serge
    #62

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1542
    • Remerciements reçus 55

    sideway a répondu au sujet : CR:Labet- Fleur de Marne " En Chalasse " 2004

    Ouvert ce soir sans façon parce que ça faisait plusieurs semaines qu'une bouteille me faisait de l'oeil :
    CR: Labet Fleur de Marne " En Chalasse " 2004 :

    La robe est dorée mais devait l'être depuis le départ, donc pas de signe d'évolution. A l'ouverture, le nez est à la fois sur une très légère note boisée et sur les agrumes, signe distinctif d'une belle acidité bien présente. Puis on part sur les fruits exotiques, tout en gardant ce côté peps des agrumes. En bouche c'est très bien construit, ça lorgne du côté de la côte de beaune. Mais assez vite des notes de curry arrivent, qui nous ramènent en terre jurassienne.

    Vraiment superbe.

    Frèdè
    #63

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 957
    • Remerciements reçus 0

    hédoniste a répondu au sujet : CR: Labet Vin Jaune 1998

    CR: Labet Vin Jaune 1998

    Des notes de curry, de noix, de l'élégance, de la finesse, de la faricheur, c'est précis et long.
    Un beau vin jaune qui a même converti les plus réticents au vin jaune.

    Marc Lotin
    Il ne faut pas toujours tout s'autoriser...mais ne jamais rien s'interdire.
    #64

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 592
    • Remerciements reçus 0

    PP a répondu au sujet : CR: Labet - Côtes du Jura - Trousseau 2009

    CR: Labet Côtes du Jura - Trousseau 2009

    7€ la bouteille via un comité d'entreprise.
    La robe est étonnamment claire presque un rosé. Pourtant c'est un Trousseau et non un Poulsard. 8-)
    Le nez est très expressif une véritable corbeille de fruits. En bouche ça glisse tout seul, c'est gouleyant
    avec un léger gaz qui s'estompe après un passage en carafe. Ce vin est une vraie bombe de fruits vinifiée
    j'imagine pour être bu assez rapidement. Il fera un malheur cet été. :)o
    Un regret il m'en reste seulement 2.

    +
    Philippe - LPV Lyon
    #65

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5102
    • Remerciements reçus 245

    Marc C a répondu au sujet : CR: Domaine Labet - Côtes du Jura Fleur de Savagnin En Chalasse 2008

    CR: Domaine Labet - Côtes du Jura Fleur de Savagnin En Chalasse 2008

    A l'ouverture le vin est en vrac : nez de pomme chaude, bouche perlante finale sur la noix. Pour un savagnin ouillé je reste :S

    Comme LPV est une école de la patience, je remets le tout au frigo en attendant de regoûter à J+1 et j'ai bien fait ;)

    Nez très intense sur la pierre chaude, la noisette avec un touche citronnée
    La bouche est vive, avec un peu de gras pour donner du volume. Un côté salin très prégnant.
    Finale salivante, saline et citronnée.

    Au final beaucoup de plaisir avec cet aspect salin assez incroyable.

    Marc
    #66

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5483
    • Remerciements reçus 113

    Jean-Bernard a répondu au sujet : Re: Domaine Labet - Côtes du Jura Fleur de Savagnin En Chalasse 2008

    Incroyable cette métamorphose!?
    Faut que j'essaye ta méthode avec le prochain "Houillon" ouillés qui se présentera de cette façon

    [size=x-small]mais pas sûr que ça marche, oups, je file[/size]

    JB
    #67

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 15277
    • Remerciements reçus 352

    mgtusi a répondu au sujet : CR: Domaine Labet - Côtes du Jura chardonnay vin de voile cuvée du Hasard 2006

    CR: Domaine Labet - Côtes du Jura chardonnay vin de voile cuvée du Hasard 2006 100% chardonnay, élevage en fût de 226 litres 36 à 48 mois

    Encore une quille dépasulée par Rachid lundi dernier.

    C'est mon premier pur chardonnay non ouillé.

    Le nez laisse présager la grande finesse de l'ensemble ; on est en effet bien loin du gros curry habituel, ici la noix fraîche prédomine sans lourdeur aucune.
    En bouche, c'est la tension qui surprend pour un vin élevé sous voile.

    Le vin est très soyeux, tout en délicatesse mais la matière est tout de même bien là !

    J'ai beaucoup aimé cette "lecture" originale de l'élevage sous voile.

    Michel
    #68

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1730
    • Remerciements reçus 135

    chrisdu74 a répondu au sujet : Re: Domaine Labet - Côtes du Jura chardonnay vin de voile cuvée du Hasard 2006

    Bonsoir Michel

    nous avons nous aussi noté chez Labet ce style particulier tout en finesse qu'on avait aussi ressenti sur les vins de Michel Gahier. Je m'apprêtais d'ailleurs à poster le CR de notre visite...

    Christophe

    [size=x-small](malheureusement peu de commentaires sur cette cuvée du Hazard où 2007 semble un poil mieux que 2006)[/size]

    Chris d'U
    #69

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1818
    • Remerciements reçus 0

    DarthTux a répondu au sujet : Re: Domaine Labet - Côtes du Jura chardonnay vin de voile cuvée du Hasard 2006

    Oui Julien nous a bien expliqué sa vision et ses choix pour ses vins de voile/jaune.
    De souvenir le 2006 était plus solaire, plus puissant que le 2007 qui était plus droit sur la finesse.

    --
    François C.
    #70

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1730
    • Remerciements reçus 135

    chrisdu74 a répondu au sujet : CR: Une belle journée avec Julien Labet à Rotalier

    [size=x-small][size=small](Note : on voulait initialement titrer « Une belle journée chez l'Abbé de Rotalier » , jeux de mot foireux pour faire référence à un fameux «docteur» de Montigny, rapport au style des vins sous voile et aux nombre d’échantillons dégustés)[/size][/size]

    Nous sommes reçus par Julien Labet, qui s’occupe depuis plusieurs années des vinifications avec sa sœur Charline, l’autre frère, Romain, étant plus axé sur les travaux de la vigne. Mais Julien exploite aussi sous son propre nom, et avec une démarche différente, une partie du patrimoine de vignes familial. Il nous explique d’abord la différence de travail entre les deux domaines :

    - Pour les vins vendus sous son nom, (un peu plus de 3 ha) Julien Labet est en bio depuis 2007, il ne souhaitait pas obtenir l’agrément au départ, essentiellement pour éviter la paperasse nous a-t-il dit. Mais il a changé d’avis, estimant que comme le créneau est porteur, de plus en plus de vignerons se revendiquent bio sans forcément le prouver, il a donc souhaité clarifier les choses et est officiellement en conversion depuis 2010. Pas de chimie ni d’engrais donc. Il a arrêté le désherbage chimique en 2007. S’en est suivi une chute des rendements probablement à cause de la concurrence de l’herbe. Il bêche un rang sur 2 et tond l’autre. Du coup, il apporte du fumier bio localement lorsque certains pieds en ont besoin. Les vins sont vinifiés pour certaines cuvées sans S02 (c’est alors précisé sur l’étiquette), soit avec une dose limitée, de 1,5 à 3 g/hl maximum à la mise.
    - Après essais et observations, le domaine Labet (Alain et Josie Labet et leurs enfants, 9 ha) a décidé de conserver un désherbage chimique au printemps, Alain Labet estimant que c’est ce qui lui permet d’éviter l’apport d’engrais. A la vinif, aucun soufre n’est ajouté à la vendange, il y a ensuite un sulfitage de 1g/hl après la malo, et de 3 à 4 g en moyenne à la mise « pour avoir une sûreté ».

    Plus d’infos ici, www.jura-vins.com/fi... , à priori écrit par Julien Labet (2007)

    Avec un interlocuteur aussi pédagogue, précis, clair, passionnant et en plus ach’ment sympa, nous allons avoir droit à un véritable séminaire d’immersion dans les vins de la famille Labet, une des dégustations les plus intéressantes à laquelle il nous ait été donné de participer, en terme d‘échange avec le vigneron et d’information livrées. Le tout dans une ambiance détendue, et entrecoupé d’un gargantuesque mâchon qui restera dans les annales de la charcuterie et de la fromagerie réunies.
    On commence dans le jardin et les premiers bouchons de blancs ouillé pètent : La preuve en image...

    (Sauf mention contraire dans la suite du CR, il s’agit d’AOC Côtes du Jura, DL pour le domaine, JL pour les vins de Julien.)

    CR: Fleurs 2009 : Chardonnay ouillé, DL

    Une cuvée créée en 2000, assemblage de 6 vignes plantées par Alain Labet en 1975 et 1977 sur des marnes du lias. Les 6 parcelles élevées séparément et assemblées à la mise. A noter que l’ensemble de la famille se réunit régulièrement pour des dégustations des vins en élevage, et notamment bien sûr pour décider des assemblages et des mises. (pH 3.16 , 14° alc.)

    Tophe : Nez floral, cuvée assez gourmande, pas lourde pour 2009.

    Chris : Nez floral avec une pointe d'élevage perceptible; on y ajoute un soupçon de fruits jaunes et d'alcool et ça nous fait un nez de chardonnay (ouillé) Jurassien typique. En bouche, le vin est rond, acidulé et réglissé; grande longueur, c'est savoureux.

    Fleur de Chardonnay 2009 DL

    Vigne plantée en 1967-68, c’est la première cuvée de chardonnay ouillé créée par le domaine en 1990. Lieudit les Varrons, en haut de la bosse des Varrons, sol mince sur calcaire du Bajocien, le plus calcaire du domaine. (pH 3.22 , 13,4° alc.)

    Chris : Un peu moins gourmand que le précédent, acidulé, une petite amertume en bouche et un léger boisé perceptible

    Fleur de Savagnin En Chalasse 2009, JL

    Jeune vigne de 2003, savagnin vert et jaune, sur marnes grises du Lias. (pH 3,03 , 13°8 alc.) 3-4 mg de SO2

    Chris : rond en bouche malgré l'acidité, longue finale salivante, une petite astringence et une pointe d'amertume

    Fleur de savagnin 2008 DL Vendange en surmaturité.

    Tophe : Nez très aromatique, de la finesse, avec de l’ampleur et de la rondeur.

    Chris : Nez de fruits surmaturés, évolué. En bouche l'attaque est moins vive que le précédent, une sensation saline doucereuse puis une finale acidulée, très salivante et longue; l'acidité revient et persiste longtemps.

    Fleur de Savagnin 2007 DL Terroir « en Chalasse » ? vigne de 25 ans

    Tophe : Impression plus stricte, un peu chaud en finale, une pointe de gaz.

    Chris : La robe est dorée, plus colorée que les précédentes. Au nez une petite touche de réduction qui n'est pas désagréable. En bouche une trame acide très très longue, sur des notes minérales

    Fleur de savagnin 2009 En Chalasse Grains Nobles, JL 25% de raisins flétris

    Tophe : J’ai aimé, mais rien noté.

    Chris : Au nez arômes de surmaturité; vif en bouche, tendu et rond à la fois, finale acide

    C’est à peu près à ce moment là qu’une légère bruine jurassienne commence à s’installer. Nous nous rapatrions donc à l’intérieur, dans le cellier.

    Julien a tout au long de la dégustation voulu nous faire toucher du doigt les caractéristiques des millésimes, essentiellement sur 2007, 2008 et 2009. Pour lui, 2009 est un millésime solaire, fruité comme 2003 et 2006, mais très équilibré à l’arrivée. Un vin à boire l’hiver. 2007 est un vin à boire l’été : plus minéral, strict et froid, à l’instar de 2001 et 2004. Et 2008 associe un peu des deux, un vin minéral, mais avec aussi une place au fruit, et une acidité plus mordante et moins fine que 2007.

    Chardonnay 2009 En Chalasse JL De jeunes vignes, une vinification sans soufre,

    Tophe : un superbe équilibre pour un 2009, beaucoup de fruit.

    Chris : Nez fin, très mûr. attaque en bouche équilibrée, douce, souple, fruitée. Vif et rond à la fois, acidulé. Excellent !

    Chardonnay 2008 Les Varrons JL Sol d’argiles de décalcification. Vignes d’une cinquantaine d’années. Sans soufre.

    Tophe : Mon préféré de la série des ouillés. Très belle bouteille alliant la maturité et une superbe tension sur la minéralité.

    Chris : Nez très mûr, Bouche sèche, tendue ; du fruit et de la chair, petite dureté perceptible

    Chardonnay les Varrons 2007 JL

    Chris : Nez est encore plus mûr, la bouche plus ronde et souple. Alcool légèrement sensible, tendu toutefois.

    Tophe : moins défini que 2008, mais plus installé.

    Chardonnay 2007 En Chalasse vieilles vignes, JL Vigne de 55 ans ; un peu de soufre dans cette cuvée.

    Tophe : De la minéralité, peu de fruit, une belle finale saline et salivante, de beaux amers. Elle nettoie bien la bouche. Beau vin.

    Chris : Nez fin et mûr. La bouche est vive et souple, réglissée. Vin fondu, sans aspérité mais sec néanmoins

    On se met alors à échanger autour des styles des vins, et Julien nous sort deux-trois bouteilles pour illustrer ce qu’il appelle le style réducteur. Des vins avec une réduction voulue et assumée pour certains millésimes et cuvées, afin de protéger et d’accompagner le vin dans son évolution.

    Chardonnay 2007 "En Billat" JL

    Vigne de 1898, 1/3 de plants d'origine, sur marnes gris-bleu du Lias, schistes "carton". (12°8, chaptalisé à 0,5° - Julien Labet a pratiqué la chaptalisation jusqu’en 2008).

    Chris : Nez boisé, légèrement réduit. La bouche est fondue mais l'acidité perce derrière; richesse alcoolique perceptible

    Tophe : Grillé, fumé au nez, (en écho à une discussion récente sur LPV, là voilà, la réduction), une pointe mentholée, finale un peu alcooleuse.

    Chardonnay les Varrons 2006, JL pH 3.3 14,6°

    Tophe : Un poil réduit, mais s’ouvre vite, contrairement au précédent. Bel équilibre malgré le peu d’acidité perceptible. De la minéralité. Selon Julien, ce vin était lourd dans sa jeunesse, il va vers son équilibre en vieillissant. Encore un peu chaud.

    Chris : Nez très mûrs sur les fruits exotiques, une pointe de réduction. En bouche, épicé, réglissé et minéral

    Chardonnay En Chalasse vieilles vignes 2006 JL pH 3.34 15°

    Tophe : On est sur des fruits bien mûrs, un vin plus relâché, assez chaud, encore bien fruité. Le type du « vin d’hiver » selon Julien.

    Chris : Nez fruité, raisins de Corinthe, très mûr, une pointe d'oxydation. La bouche est souple, livre une sensation huileuse, la longueur tient sur une belle trame acide

    Chardonnay Les Varrons 2007 DL : Raisins récoltés en surmaturité, botrytisés (pas vraiment senti à la dégustation) (14° alc.)

    Chris : Nez discret, minéral. La bouche est très mûre, super salivante avec une finale très sèche.

    Tophe : Malgré une récolte en surmaturité avec un peu de botrytis, reste quand même relativement droit et strict.

    Chardonnay La Bardette 2008 DL Vignes de 70 ans

    Chris : Nez de fruits mûrs, bouche à l'acidité mordante, fruitée, acidulée, citronnée. Très légère astringence et petite dureté

    Tophe : marqué par une acidité assez mordante. Pour Julien, le terroir de la Bardette donne « des vins d’air, d’esprit, pas des vins de terre, avec peu de chair, pas de lourdeur ni de puissance ».

    Il est temps de passer à table.

    Que d’émotions ! Et les émotions ça creuse… Nous partons donc nous installer dans le magnifique caveau de dégustation de la famille Labet pour le pique nique prévu. Chacun ayant été invité à amener des bons produits, on a eu droit à un véritable festival de charcuteries et fromages de haute volée. On s’est régalé (entre autres) de viande des Grisons qu’on aurait dit un rosbeef saignant tellement elle était tendre, d’un saucisson de cerf sec comme un coup de trique, d’une rosette de Lyon faite en Haute Saône, de pâté d’Arbois en croûte, d’une terrine de canard maison à se taper le cul parterre, d’un filet mignon séché, d’un comté 24 mois de chez Vagne d’anthologie ( pour ma part (Tophe), je l’ai immédiatement propulsé au top 3 des meilleurs comtés mangé de toute ma vie) (note de Chris : Itou ! tendre, floral et sucré comme un 10 mois, goûteux comme un 30), Chris avait loué une camionnette dans son 74 pour transférer à Rotalier une tête de moine et la machine à manivelle (Note de Chris : ça s’appelle une Girolle®, hé touriste !) pour la racler selon les règles de l’art, j’en passe et des meilleures, on s’est sérieusement fait péter la panse, dans une ambiance de plus en plus détendue (pourtant j’vous l’jure M. l’agent, on crachait consciencieusement).

    Aparté : Julien si tu nous lis, on est désolé, on avait promis de te laisser le restant de viande des Grisons, mais on l’a embarqué par erreur, on l’a fini en se sentant légèrement coupable au pique-nique du lendemain…
    Note de Chris : Ça c’est Tophe qui parlait, peut pas se retenir de parler de bouffe celui là ! Y a Oliv qui va encore gâcher un clavier… moi je pouvais pas raconter, j’avais la bouche pleine. Ce qui s’est passé là, c’est comme une dégustation où tu craches pas ;)

    On se re-émoustille les papilles avec un Blanc de Blancs vieilles vignes Brut nature de Francis Boulard (note de Chris , très bon !) (on avait invité un spécialiste des vins pirates) et notre hôte part chercher quelques rouges pour la charcutaille :

    LES ROUGES

    Gamay 2008 (Vin de Pays de Franche-Comté)

    Poulsard 2007

    Poulsard 2009

    Gamay 2009 (Vin de Pays de Franche-Comté)

    Pinot noir 2009
    (DL)

    Pinot noir 2009 "sans soufre" (JL)

    Chris : Dégustés la plupart sur le buffet de charcuteries, il se sont tous révélés très bons, fruités et gouleyants en général – pas de notes désolé (à l'heure où j'écris je sirote un gamay 2008, CR à suivre)

    Tophe : pas mieux, aucune note prise pour les rouges, pas facile avec un verre dans une main et le pain, la charcut’ et le from dans l’autre… J’avais un a priori idiot sur les rouges de Labet, pour moi c’était une grande maison de blanc, mais la série m’a fait changer d’avis rapidos, je suis d’ailleurs reparti (notamment) avec des poulsard 06 certes gazeux et troubles, le genre invendable en grande surface, mais diablement friands qui vont m’aider à supporter la canicule qui s’annonce, de beaux pinot 09 sans soufre et des gamay qui désoiffent leur mère.

    LES VINS SOUS VOILE

    (qui ont accompagné les fromages, à prendre en compte pour juger nos CR en toute objectivité)

    Chardonnay-Savagnin 2008

    80% Chardonnay ; contient 20% de millésime 2007 et 2006 tout à fait assumé par Julien Labet, pour lui un bon vigneron c’est aussi quelqu’un qui sait assembler (dans la mesure du possible) les millésimes. Une anecdote, l'assemblage "tradition" de ce genre est une tradition qui ne remonte qu'aux années 60-70. Mis en bouteille il y a 15 jours.

    Chris : Nez oxydatif typique avec des fruits jaunes en prime. La bouche est savoureuse, digeste; finale acidulée. (excellent sur le fromage)

    Tophe : rien noté

    Cuvée du Hasard 2007

    Vin élaboré à partir des pièces de Chardonnay vieilles vignes ouillées et qui partent vers le style oxydatif, qui prennent le voile spontanément. Terroirs des Varrons, de la Bardette et En Chalasse. Les vins sont ouillés normalement comme les autres ouillés du domaine pendant un an et demi, mais au moment de la mise en bouteille des vins ouillés, les pièces qui partent vers l’oxydatif sont soutirées et restent ensuite 2 à 3 ans sous voile.

    Chris : Bouche très fruitée, florale.

    Tophe : pas de notes

    Cuvée du Hasard 2006 : même principe que 2007.

    Chris : pas de notes

    Tophe : Plus chaud et moins expressif que 2007.

    Savagnin sous voile 2007

    Chris : Caractère oxydatif plus marqué au nez. Attaque en bouche très ronde, acidulé, citronné

    Tophe : Incroyablement souple et rond pour le cépage et le millésime. Je penchais pour un chardo sous voile 2006.

    Vin Jaune 2004 (sur fûts) : 680 mg d’éthanal , pH 2.98 14°8.

    Chris : Nez de pamplemousse, la bouche démarre sur les arômes oxydatifs habituels puis s'ouvre vite sur les morilles, la noix et une touche de macvin (fruits cuits, raisins,...) Belle acidité, très fin et accessible. Waooowww !

    Tophe : Très beau jaune, sur la finesse, l’élégance, c’est de grande classe mais très avenant, avec un gros indice de torchabilité, ce qui n’est pas toujours gagné avec un jaune. Superbe.

    C’est là qu’on reparle du style Gahier, et on relit ses notes pour recompter le nombre de bouteilles….

    Vin Jaune 2002

    Chris : + acide, + sévère, des notes de pomme un peu blette. L'amertume prend la bouche et la tasse. Relativement long en bouche mais un peu étriqué sur les côtés

    Tophe : Moins de choses à raconter, plus classique et neutre.

    Vin de paille 2007 JL

    Mis en bouteille début avril 2011, 55% de savagnin, 5% poulsard, 40% chardonnay. SR : 120 à 140 g/l. (La maison Labet fait en général des paille avec plus de sucre que la moyenne régionale)

    Chris : Nez de coing intense (très semblable au chateau de Suronde) Très liquoreux avec une acidité qui porte la bouche très loin.

    Tophe : Belle complexité, particulièrement en bouche, qui n’empêche pas la précision, superbe équilibre et longueur, sur une acidité très noble. Grand paille, j’aime beaucoup.

    Vin de Paille 2006 (JL)

    30% de savagnin. Pas d’AOC, « Vin liquoreux issu de raisins passerillés sur paille », 10°5.

    Chris : Le même en plus fin et plus complexe, des notes de caramel, d'orange confite. La bouche est plus fondue et plus souple.

    Tophe : j’ai préféré le 2007, le 2006 était à mon goût moins racé. La maison Labet est réputée depuis longtemps pour ses vins de paille, Julien reprends le flambeau avec panache avec ces deux très belles bouteilles. Que l’on puisse refuser à ces cuvées l’AOC Côtes du Jura et la mention Vin de paille est tout bonnement scandaleux. Tout ça parce qu’elles n’atteignent pas les 14° (ou 14°5 je ne sais plus) exigées par le cahier des charges. Alors que ces vins de paille là sont meilleurs que (on va être charitable), 80% des paille jurassiens. Le 2006, actuellement en vente, porte le nom soigneusement choisi de « La paille perdue », c’est également ainsi que devait s’appeler le 2007, pas encore commercialisé. Mais voilà-t-y pas que l’INAO ou les fraudes ou assimilé ont débarqué pour interdire formellement l’utilisation du terme « paille », alors que les Labet font partie des derniers vignerons à sécher effectivement leur raisins sur un lit de paille ! Julien se cherche donc un nouveau nom pour son 2007. A la réflexion je proposerai volontiers « La poutre dans l’œil du voisin »… Mais bon c’est un peu capillo-tracté.

    Macvin 2005

    Tophe : pas de note, goûté à l’arrachée, alors que nous étions terriblement en retard pour notre rendez-vous avec Peggy Buronfosse.

    Ce n’est qu’un au revoir ?

    Tophe : Que dire, en sortant de chez le collectif Labet, si ce n’est un énorme merci à Julien Labet et à la famille… Cette visite restera parmi les sommets de cette 2e édition « Route du Sud… On était déjà tout contents d’être accueilli au domaine, et on se retrouve en face d’un gars qui nous consacre pratiquement sa journée, qui nous débouche un sacré paquet de bouteilles, qui nous parle avec passion et une foultitude de détails de tous ces vins, et en toute humilité avec ça, désireux d’avoir un retour de notre part, curieux de savoir comment on appréhende les vins… Sur ce coup là, on a partagé bien plus que le pique nique, sacrée belle rencontre…

    Chris : Le journaliste l’écrit trop bien, le bûcheron acquiesce et se tait. Passion, maîtrise et humilité, rien à ajouter sauf redire MERCI Mr Julien LABET.
    Ah si : Dans mon imaginaire, peut-être une vieille expérience lointaine, les vins de Labet rimaient avec style à la bourguignonne et élevage prédominant. Je ne sais pas si j'avais faux ou bien si ça a changé mais j'aime beaucoup aujourd'hui.

    [size=large]Chris… et ...Tophe[/size] (CR Rédigé à quatre mains)

    [size=small][crédits photos : chrisdu74(de tour de cuisse) pour la bouteille et le buffet (ciblé quoi) , Mme et Mr Jo’99 alias Bonpied Volontaire pour les autres ][/size]

    Chris d'U
    #71

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 82803
    • Remerciements reçus 1469

    oliv a répondu au sujet : Re: Une belle journée avec Julien Labet à Rotalier

    Oh les salopiots ! (:D::o(:D

    Vins du Jura - Comté de chez Vagne, Tête de Moine, Mont d'Or................................, je..., arrgh, vaut mieux que je me taise.... smileys.sur-la-toile...

    Merci à tous pour ce superbe CR et ces moments d'amitié et de gourmandise qui méritent de rejoindre Le meilleur du Jura et de la Savoie sur LPV.
    Oliv
    #72

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 15277
    • Remerciements reçus 352

    mgtusi a répondu au sujet : Re: Labet

    Faut bien reconnaître que ça avait l'air sympa !

    Terrine, charcutaille, comté et vins du Jura, tss tout ce que j'adorrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrre !

    Michel
    #73

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1304
    • Remerciements reçus 0

    monlogin99 a répondu au sujet : Re: Domaine Labet - Côtes du Jura chardonnay vin de voile cuvée du Hasard 2006

    Bravo !
    #74

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1053
    • Remerciements reçus 0

    Philippipipourrah a répondu au sujet : Re: Une belle journée avec Julien Labet à Rotalier

    Je tombe sur ce magnifique CR... et le cul par terre : on dirait que j’ai juste loupé le clou du WE ! ::o La dégust’ pantagruélique, le pique-nique gargantuesque, l’ambiance rabelaisienne... Je crois que je vais me mettre les photos des victuailles en fond d’écran.

    Je fais donc comme Oliv : une petite insulte discrète dans ma barbe, et puis je m’étrangle (tout aussi discrètement).

    :), Philippe
    #75

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 573
    • Remerciements reçus 0

    ricou a répondu au sujet : Re: Une belle journée avec Julien Labet à Rotalier

    Oh oui!
    Tu sais pas ce que tu as manqué.
    Un moment magnifique.
    Un vigneron d'une gentillesse, d'une compétence et d'une modestie à pleurer.
    Le tout arrosé d'une générosité et d'une disponibilité à tomber.

    Stéph

    PS: Rien d'excessif dans mes mots, bien au contraire.
    #76

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 82803
    • Remerciements reçus 1469

    oliv a répondu au sujet : CR: Domaine Labet - Côtes du Jura - Les Varrons - 2002

    CR: Domaine Labet - Côtes du Jura - Les Varrons - 2002

    img855.imageshack.us...

    Le bouchon est imbibé au tiers mais bien souple et adhérent.
    La robe est fortement teintée, tirant sur le vieil or.
    Le nez est lactée, marquée par des notes écœurantes de crème au beurre et une très mince pointe d'agrume.
    La bouche confirme que ce vin n'est pas loin d'être oxydé. Une belle acidité est malheureusement dissociée d'une matière épaisse et à l'aromatique un peu cuite.
    Pendant quelques secondes, je vois revenir des notes fraiches et citronnées mais trop fugace pour apporter du plaisir.

    Un vin pour le moins fatigué.
    #77

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1304
    • Remerciements reçus 0

    monlogin99 a répondu au sujet : CR: Domaine Labet - Côtes du Jura - Fleur de Marne "En Chalasse" - 20

    CR: Domaine Labet - Côtes du Jura - Fleur de Marne "En Chalasse" - 2004
    Chardonnay ouillé

    Robe : Jaune légèrement ambré
    Nez : Citron, miel et fruits jaunes
    Bouche : A l'avenant du nez avec amers et acidité.

    Un beau vin. Bien. A boire maintenant amha
    #78

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3230
    • Remerciements reçus 6

    whogshrog43 a répondu au sujet : CR: Domaine Labet - Vin de Paille 2004

    Bonjour à tous,
    CR: Domaine Labet - Vin de Paille 2004
    bu samedi soir au restaurant dans mon périple jurassien un Vin de Paille 2004 du Domaine Labet.

    Le vin présente une intensité aromatique hors norme !! Des notes de truffes, de morilles jaillissent du verre accompagnées par la figue sèche (+++), les dates et le miel. C'est impressionnant de d'intensité bien qu'un poil monolithique.

    La bouche présente là aussi une grosse puissance et un gras et une largeur impressionnante. Malheureusement l'acidité et la fraicheur sont quasiment absents et du coup le vin montre une "buvabilité" largement déficiente en montrant un déséquilibre sur le sucre et l'alcool qui chauffe en finale. Bref clairement too much pour moi 13/20

    Amicalement.
    Nico
    ___________________________
    Longue vie aux mangeurs d'étoiles...
    20* : les vins de rêve / De 19,5 à 18* : les vins exceptionnels / De 17,5 à 16*: les vins excellents / De 15,5 à 13,5* : les bons vins / De 13 à 11,5* : les vins corrects / 11* et moins : les vins médiocres *A...
    #79

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4576
    • Remerciements reçus 46

    aquablue a répondu au sujet : CR: Labet La Bardette 2007

    CR: Labet La Bardette 2007
    rencontre avec ce vigneron pour moi: La Bardette 2007, vin issu de Vieilles Vignes de Chardonnay (dixit la contre étiquette) sur le lieu dit "Fleur de Marne".

    Le nez est splendide, sur le beurre frais, les agrumes, un coté noisetté.
    La bouche est assez grasse, contrebalancée par une grosse acidité, sur le citron et les agrumes. Grosse allonge..

    J'aime bien, jolie rencontre que cette bouteille, à ne pas mettre en toutes les mains car certains peuvent être dérangés par cette acidité..
    #80

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1257
    • Remerciements reçus 70

    rkrk a répondu au sujet : CR: Domaine Labet - Côtes du Jura - Les Varrons - 2005

    CR: Domaine Labet - Côtes du Jura - Les Varrons - 2005

    Contrairement à la déception d'Oliv avec le 2002 et en ligne avec le commentaire très positif de FGSuperfred (Deg.Ecl.), j'ai beaucoup aimé ce vin.

    Il ne montre aucun signe d'évolution mais un joli fruité mûr mélangé aux parfums de noisettes fraîches. C'est assez discret mais élégant.
    En bouche, on est sur le même registre, avec plus de puissance aromatique.
    Le vin séduit surtout par sa belle texture où gras et acidité sont parfaitement fondus et par sa grande persistance . Très Bien.

    Ralf

    PS: Quand il se rechauffe, le vin est un peu moins pur (notes grillées) et on commence à sentir la puissance alcoolique du vin. Par ailleurs, l'aération ne change pas grand-chose aux perceptions.

    Est-ce que ce vin se serait fait remarquer dans une dégustation de vins de Côte-d'Or ? Seule une dégustation comparative à l'aveugle avec un joli mélange de vin de Bourgogne et du Jura pourrait tirer cela au clair.
    #81

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2234
    • Remerciements reçus 4

    denaire a répondu au sujet : CR:Domaine Labet - Rotalier

    CR: Labet
    Dégusté ce samedi une partie de la gamme, et j’avoue avoir été très impressionné par la cohérence de l’ensemble. Les vins ouillés sont très bons (très beaux Fleur de savagnin « En chalasse » et Fleur de chardonnay 2009, avec beaucoup de puissance mais un bel équilibre), les oxydatifs se présentent, à mon goût, encore mieux (superbe chardonnay/savagnin de voile 2008, très joli savagnin 2007, et un Vin jaune 2004 assez fermé, mais extrêmement prometteur).

    Un OVNI en fin de dégust : Grains Nobles de savagnin « En chalasse » 2009, un savagnin botrytisé ouillé et sec ( !). Une aromatique de VT alsacienne, puis une bouche sèche, très pure, avec une finale cristalline comme rarement vu, c’est de l’eau de roche qui reste en bouche. Très, très surprenant, et très séduisant, aussi.

    Moins convaincu, par contre, par le rouge « Métis » 2010, assemblage de cépages rouges, donc l’aromatique ne me plait pas, en l’état en tout cas.

    Du coup, le soir même, un bouchon de Côtes du Jura chardonnay-savagnin (vin de voile) 2008 saute.

    Le nez est sympathique, sur les fruits secs, un peu de fruits blancs frais. Agréable, sans plus.
    La bouche est, par contre, d’une gourmandise affolante, elle est grasse, équilibrée par une fine acidité qui ne domine absolument pas l’ensemble, et surtout d’une longueur formidable, avec une finale sur la noisette d’une pureté absolue. Triple miam, et bouteille vidée en un temps record par des invités pourtant pas convaincus d’avance.

    Très beau vin, à la finale éblouissante. A 9€, le RQP est à se rouler par terre.

    Très bien ++

    Mathieu
    #82

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 175
    • Remerciements reçus 0

    Tom S a répondu au sujet : CR: Labet: 2008 Crémant, 2007 "La Bardette", 2001 Marcs du Jura

    Quelques vins récents duCR: Domaine Labet

    2008 Crémant:  Cela a du talc, de fleurs blanches et de fruits jaunes.  La bouche est équilibrée.  Le vin est très propre et pur. 

    2007 "La Bardette":  C'est un beau chardonnay.  Aussi, les fruits très propre.  L'accent est mis sur l'amande, peut-ètre de noisette ou d'autres aspects de Chardonnay.  En outre, des notes d'agrumes croûte.  Équilibre impeccable sur le côté animé.  Il y'a une qualité aromatique à base d'herbes et de structure qui évoque Jura pour moi, mais ce vin ouillé pourrait certainment passer pour un Bourgogne blanc. 

    2001 Marcs du Jura:  J'aime la structure et l'équilibre de ce vin. Il n'a pas le goût chaud ou dures, comme certains Marcs.  L'élevage en fûts de laisser un peu trop fort une marque, à mon goût, mais comme avec les deux autres vins, ce vin est très propre dans la présentation

    Très cordialement,
    Tom
    #83

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5483
    • Remerciements reçus 113

    Jean-Bernard a répondu au sujet : CR: Domaine Labet, fleur de marne "la Bardette" côte-du-Jura 2002

    CR: Domaine Labet, fleur de marne "la Bardette" côte-du-Jura 2002

    Jean-Bernard: Une telle intensité de beurre frais au nez je n'en ai pas rencontré souvent. Cela évolue sur la tarte tatin, les champignons frais. D'emblée la bouche, plus aérienne que large, affiche un joli gras. Ce vin élégant me plait beaucoup. Je suis emballé par la finale que je trouve interminable et délicieuse (là mes camarades n'ont pas semblé me suivre). Ce vin mérite un poisson noble en sauce crémée.

    Cédric 42120: Nez de patisserie bretonne, le beurre frais, le pop corn légèrement caramélisé... La bouche est longue, équilibrée sur trame acide, les champignons, les épices (paprika doux)..c'est bon sans grand défaut apparent.
    Bien +

    Dandy/Aurélien: Belle robe dorée. Une nez ultra beurré. Comme la sensation de boire un Sauternes avec des arômes de tarte tarin. La structure est belle, tout en tension. Et la finale épicée n'est pas pour me déplaire. Bien +

    Jean-Marc: Un nez de pomme cuite , paprika et curcuma , beurre de baratte , caramel ,champignons de couche .
    En bouche le coté glycériné tapisse le palais , on s'attend à un vin sirupeux mais c'est sans compter sur une acidité tranchante qui étire le vin avec bonheur.
    Il lui manquait quand même du fruit pour réussir à me séduire ou alors on ne l'a pas bu sur un plat adéquat.
    A essayer sur une truite crémée aux morilles . 14/20

    JB
    #84

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2234
    • Remerciements reçus 4

    denaire a répondu au sujet : CR: Domaine Labet

    CR: Deux vins dégustés ces derniers temps :

    Domaine Labet - Côtes du Jura Fleur de Chardonnay 2009

    Robe or pâle, brillante.

    Le nez est très séduisant, très mûr, sur les agrumes confits, la mirabelle, le beurre frais.

    La bouche est (très) riche, grasse, puissante, avec une très légère sucrosité perçue, mais le vin conserve de la fraîcheur.

    C'est très bon aujourd'hui. L'impression de sucrosité et (très légère) d'alcool m'incite à les boire aujourd'hui, cela dit.

    Bien+

    Et une redite :

    Côtes du Jura chardonnay-savagnin (vin de voile) 2008 , pour lequel mes impressions sont à peu près les mêmes que la dernière fois (cf ci-dessus), peut-être un peu mieux encore... La bouche est à la fois fraîche et grasse, puissante et fine. La grande classe, dans cette catégorie de vins. La finale est absolument enthousiasmante, sur la noisette, puissante, pure, nette, gourmande. J'en veux encore (le rapport qualité-prix est fou...).

    Très bien++

    Mathieu
    #85

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5483
    • Remerciements reçus 113

    Jean-Bernard a répondu au sujet : CR: Domaine Labet, Les Varrons, Côtes du Jura 2002

    Je rassemble ici nos CR issus de la soirée éclectique du 3 février dernier.

    CR: Domaine Labet, Les Varrons, Côtes du Jura 2002

    Nico: Le 1er vin présente un premier nez de plantes médicinales de liqueur de sapin (),'un beurré citronné du plus bel effet et un coté champignon sec. L'aération lui donnera un nez opulent sur l'abricot et la confiture d'abricot , un coté floral et miellé ainsi qu'une note de noisette. La bouche présente quant à elle un gras hors norme : le vin est quasiment huileux, présente une attaque large jusqu'en milieu de bouche où une magnifique acidité (très élégante) prend le relais et tire la bouche très longuement sur une finale légèrement saline et des notes d'agrumes. Un vin d'un beau caractère !! 16/20

    Cedric 42120: Nez qui champignonne un peu, champignon ou un poil poussiereux, l'amande, la pomme cuite, le beurre..
    En bouche, c'est frais, c'est rond, marqué au final sur une pointe épicée (curry ?), même si on peut regretter un manque de longueur (pour être difficile) la matière enrobait bien le palais, c'est huileux..Belle découverte, et bonne entrée en matière
    Bien +

    JB: Je craignais un vin un poil fatigué, après avoir bue il y as qques semaines, une bardette 2002 aux notes bien évoluées (beurre++, tatin).
    Servi autour de 12° il attaque un peu sur l’alcool. Beurre, frais, noisette, citron. Gras, huileux, avec une acidité très élégante qui finit dans un élan salivant.
    Après quelques minutes au grand frais sur la fenêtre, le vin se montrera plus longiligne, fruité. Le côté mûr ressort avec une finale sur l’abricot confituré du plus bel effet.

    JB
    #86

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 940
    • Remerciements reçus 9

    Nonolapero a répondu au sujet : CR: Domaine Labet, Fleur de marne « le Montceau » 2009

    CR: Domaine Labet, Fleur de marne « le Montceau » 2009

    La robe est jaune paille, lumineuse et la matière est fluide. Au nez c'est légèrement iodée et fumée dans un premier temps puis des notes sucrées et plus florales font leur apparition avec du coing, de la poire et des notes miellées. En bouche c'est ample et rond, l'acidité n'est pas très présente et c'est un peu court. Il manque un peu d'amertume pour avoir une finale salivante.
    #87

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1176
    • Remerciements reçus 0

    big a répondu au sujet : CR: Labet Fleurs 2010

    CR: Domaine Labet cuvée Fleurs 2010 : Nez sur les agrumes, la frangipane, l'écorce d'agrume. A l'aération, notes herbacées, beurre. Attaque vive, grosse acidité du milieu de bouche jusqu'en finale. Longueur courte. Assez bien

    Une bouteille qui ne conviendra sans doute pas à tous le monde (grosse acidité) mais dont la fraicheur accompagnerait sans doute fruits de mers, crustacés. Bon rapport qualité prix (7,50 départ propriété).

    " Il faut avoir une parfaite conscience de ses propres limites, surtout si on veut les élargir."
    #88

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1176
    • Remerciements reçus 0

    big a répondu au sujet : CR: Labet Montceau 2009

    CR: Domaine Labet Fleur de marne "Le Montceau" 2009 : Cette cuvée est issue de la parcelle du même nom, exposée plein sud. A la dégustation, cela se sent, comparativement aux autres cuvées du domaine. Cette cuvée est vinifiée par les parents. Nez assez puissant sur les fruits secs, la pêche, notes de fruits confits. En bouche, c'est ample, gras, puissant, grosse matière. La longueur est très bonne. Très bien.

    " Il faut avoir une parfaite conscience de ses propres limites, surtout si on veut les élargir."
    #89

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1257
    • Remerciements reçus 70

    rkrk a répondu au sujet : CR: Julien Labet Côtes du Jura "En Chalasse" Chardonnay 2006

    CR: Julien Labet Côtes du Jura "En Chalasse" Chardonnay 2006

    Un vin déroutant ; mes impressions rejoignent celles de la visite de mai 2011 relatée plus haut.

    Dès le nez on se croit à mille bornes du Jura : le nez fruité, sur les fruits blancs, un peu miellé, me fait penser à des Chenins demi-sec mais la puissance du vin orienterait plutôt vers le Rhône. En bouche, on a la même puissance, beaucoup de richesse mais sans lourdeur et sec. Je regrette que le vin soit un peu marqué par l'alcool (fruits à l'eau de vie). B

    Un vin atypique, issu d'un millésime particulier et, peut-être, de la recherche de maturité d'un jeune vignéron avide d'expériences [size=x-small](psychologie à trois sous, je sais - mais la volonté de se démarquer du style maison se comprendrait)[/size].

    Ralf
    #90

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javaux
    Temps de génération de la page : 0.208 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 49
    • Utilisateurs hors-ligne: 1,903
    • Invités: 1,868

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.