Publicité slide

    CR: Soirée interdite au moins de 10 ans chez Max

    • Messages : 5103
    • Remerciements reçus 249

    Marc C a créé le sujet : CR: Soirée interdite au moins de 10 ans chez Max

    CR: Soirée interdite au moins de 10 ans chez Max

    Retrouvaille chez Max (Lugdunum) avec Guillaume (Leguitou) autour d'un thème large : vins rouges de plus de 10 ans. Tous ont été bus à l'aveugle dans un premier temps puis regoûtés tout au long du repas. Un grand merci à Max pour son accueil et la cuisine (le filet de bœuf à la cuisson parfaite aura été un parfait compagnon pour nos rouges !). Cette soirée aura également été une fois de plus l'occasion de me conforter dans le précepte : peu de vins et du temps pour en profiter sous peine de passer complètement à côté !

    En avant pour les CR :

    ************************************************
    Jacquesson, Champagne cuvée 740
    base essentiellement 2010 si j'ai bien suivi

    Nez discret sur la retenu sur les fruits blancs frais et un trait de vert. Bouche superbe, dynamique, traçante avec une bulle très fine. Très belle finale, explosive et fraîche sur des sensations crayeuses. J'ai beaucoup aimé ! Parfait pour ce mettre dans de bonne disposition pour la suite !

    Casa Vinicola di Bruno Giacosa, Barbaresco cru Montefico di Barbaresco, 1969

    Robe quasiment dépigmentée. Les arômes sur les fruits secs à coques. La bouche est surprenante encore bien vivante avec certes de l'acidité mais aussi une matière qui enrobe le tout. Finale toujours sur les fruits à coques secs. Versé dans une carafe pour tenter le tout pour le tout, la bouche a étonnamment gagné en densité. On se prend même à percevoir quelques notes de fruits au milieu du tas de noix! Au final, ce vin m'a plus fait penser à un porto blanc qu'autre chose.

    Premier gros crash avec vins de la maison mais le risque était grand !

    Maison Paul Jaboulet Aîné, Hermitage la Chapelle, 1985

    A l'ouverture le nez est affreux, très réduit sur le chou surcuit. Heureusement, cette réduction s'estompe rapidement dans le verre pour laisser place à du fruits noirs, des épices, des notes fumées. C'est très loin de l'exubérance voir carrément austère. La bouche est fondu en attaque avec une belle présence mais cela se gâte rapidement avec l'apparition de tannins en pagaille et une fin de clairement sur la sécheresse et l'austérité. L'aération amène du mieux le vin ayant gagné en densité et en harmonie au cours du repas.

    Au final le plaisir est là mais cela reste limite pour le couple appellation et millésime. J'ai tendance à penser que le vin aurait sans doute bénéficié d'une aération plus conséquente pour trouver sa place.

    Domaine Cécile Tremblay, Chambolle Musigny 1er Cru Les Feusselottes, 2006

    A l'ouverture le nez est peu agréable avec des notes lactées. L'aération prolongée épure l'ensemble pour voir apparaître du fruit noir, puis des notes d'orange, de rhubarbe et de réglisse. Bouche dense avec une force tannique notable qui participe au volume et à l'allonge de cet ensemble "qui n'est pas là pour rigoler". L'aération amènera une fois de plus de la détente et de l'harmonie, l'accroche tannique rentrant dans le rang même si encore un peu présente. Très belle finale très persistante même si sans doute un peu monolithique.

    J'ai été surpris par la jeunesse de ce vin qui a besoin d'énormément d'aération pour s'exprimer. En fin de repas on était face à un très belle interprétation "sérieuse" de Chambolle mais il faut aimer ce style, ce qui est mon cas !

    Château Ducru-Beaucaillou, Saint Julien 2e GCC, 2001

    Aromatique sérieuse sur la fumée puis des notes sanguine et boisées. L'aération n'amènera pas d'évolution notable si ce n'est un gain en intensité. Bouche un peu compacte au démarrage avec un grain tannique marqué. Là-aussi l'aération dans le verre aboutira rapidement à faire apparaître un vin d'une incroyable équilibre mélangeant densité et élégance, puissance et délié. C'est superbe ! Très longue persistance qui prolonge le plaisir.

    Quel plaisir sur ce Bordeaux ! Le vin de la soirée sans contestation.

    Château Figeac, Saint Emilion 1er GCC B, 1999

    Nez sur le cuir frais et des notes évoluées. Attaque élégante, le vin prend immédiatement du volume pour occuper l'espace. Le milieu de bouche est par contre chahuté par des tannins que l'on retrouve dans une finale d'abord très serrée. L'aération transformera le vin sans toutefois atteindre l'équilibre et l'harmonie du Ducru. Il restera toujours des tannins et une densité plus faible. Très longue finale sur des notes de tabac blond.

    Très joli également mais n'a pas la classe du Ducru. De mon côté je l'ai préféré au Tremblay au début mais ce dernier est passé devant en fin de soirée.

    Château de Chamboureau, Savennières Roches-aux-Moines Moelleux Chevalier Buhard, 1989

    Très joli nez sur l'abricot, les fruits exotiques et des notes fumées. Bel équilibre en bouche avec une attaque large, riche, puissante mais bien mise en mouvement par l'acidité qui amène fraîcheur et légèreté. Très bonne longueur sur des notes fruitées très agréable et toujours cette fraîcheur.

    J'ai beaucoup aimé !

    *************************

    Marc
    #1
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, dt, daniel popp, LADIDE78, Cédric42120, Frisette, jclqu, lugdunum

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 553
    • Remerciements reçus 23

    trainfr a répondu au sujet : Soirée interdite au moins de 10 ans chez Max

    7 vins à trois ......
    euh ... comment dire ..... %tchin

    Christophe - LPV Lyon
    #2

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 8744
    • Remerciements reçus 257

    jean-luc javaux a répondu au sujet : Soirée interdite au moins de 10 ans chez Max

    Belle série mais tu n'avais même pas un vieux Dugat-Py à placer, Marc??? ;)

    jlj
    #3

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5103
    • Remerciements reçus 249

    Marc C a répondu au sujet : Soirée interdite au moins de 10 ans chez Max

    trainfr écrit: 7 vins à trois ......
    euh ... comment dire ..... %tchin


    Le crachoir était de sortie et il devait rester 1/4 dans chaque à la fin. B)

    Marc
    #4

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5103
    • Remerciements reçus 249

    Marc C a répondu au sujet : Soirée interdite au moins de 10 ans chez Max

    jean-luc javaux écrit: Belle série mais tu n'avais même pas un vieux Dugat-Py à placer, Marc??? ;)

    jlj


    La dernière fois j'avais apporté Evocelles 2000 et le 1er cru 2007. J'ai voulu changé, ce n'était pas forcément une bonne idée :whistle:

    Marc
    #5

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3283
    • Remerciements reçus 133

    iceteayer a répondu au sujet : Soirée interdite au moins de 10 ans chez Max

    Jolie dégustation!

    "Cette soirée aura également été une fois de plus l'occasion de me conforter dans le précepte : peu de vins et du temps pour en profiter" : Je ne peux qu'approuver cette philosophie vers laquelle on essaie de tendre un maximum avec quelques loustics (n'est ce pas Sam! ;) )

    Julien
    #6
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Marc C

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2518
    • Remerciements reçus 59

    leguitou a répondu au sujet : CR: Soirée interdite au moins de 10 ans chez Max

    CR: Soirée interdite au moins de 10 ans chez Max ou "Je sais que c'est pas vrai mais j'ai dix ans ...(ou plus) " :

    Max avait indiqué ne pas avoir le temps de cuisiner ce soir, mais son talent tablier en main nous a régalé ...

    En avant pour les CR :

    ************************************************
    Jacquesson, Champagne cuvée 740 ( 43% chardonnay, 30 % pinot meunier, 27 % pinot noir, base essentiellement 2012 plutôt), Avec des charcuteries et graines variées :

    Bulle fine, nez peu expressif sur des notes florales et légèrement miellées , un champagne dynamique et frais, pas très vineux, finale longue et minérale, parfait pour se mettre en bouche, un champagne plus vertical qu'horizontal.
    Je le trouve un peu austère pour mon goût mais comme le souhaitait Max, il nous prépare bien les papilles pour la suite.

    Casa Vinicola di Bruno Giacosa, Barbaresco cru Montefico di Barbaresco, 1969 :


    Comme l'a indiqué Marc, on est perdu quand on voit la robe de ce vin, on s'attend à un rouge et on nous sert un vin de noix !
    En bouche, il est clairement vivant et possède un petit éclat qui me laisse penser qu'il pourra revivre ce qui me pousse à proposer la carafe pour tenter une opération "oxygénation intensive", les arômes oxydatifs sont complexes et néanmoins plaisants avec cette acidité typique du nebbiolo mais on n'y est quand même pas ... j'ai bien pensé que ce vin avait au moins 50 ans, mais impossible de le positionner en Piémont !

    Maison Paul Jaboulet Aîné, Hermitage la Chapelle, 1985 :

    Réduction très forte au service, comme l'écrit Marc,sur des arômes de choux peu engageants.
    Après avoir voyagé et proposé la bourgogne sur un millésime bien avancé, je reviens en Rhône Nord du fait de cette réduction (Syrah bien souvent = réduction).
    Le vin est bien présent, soutenu par l'acidité encore présente d'un grand millésime rhodanien, la bouche est équilibrée sur une aromatique finement épicée, un vin délicat et soyeux qui comme souvent est difficile à placer quand on a passé un stade d'évolution important.
    Il me semble tout de même avoir proposé hermitage 1985, sur le souvenir d'un hermitage Chapoutier 1985 qui goûtait à l'identique (merci les souvenirs !).

    Domaine Cécile Tremblay, Chambolle Musigny 1er Cru Les Feusselottes, 2006 :

    On revient en bourgogne, c'est certain, mais ce qui est certain aussi, c'est que c'est un vin costaud, plutôt viril, avec un trame tannique assez forte et plutôt austère pour mon goût. On cherche et on a du mal à trouver appellation, domaine et millésime ... Etonnamment jeune et difficile d'accès, je suis passé à côté et même en fin de repas, j'ai eu du mal à goûter ce vin, trop sérieux pour moi.

    Château Ducru-Beaucaillou, Saint Julien 2e GCC, 2001 :

    Les Bordeaux, quand c'est à point et que c'est bien né, ça donne ce genre de vin :
    Une constitution remarquable à la bouche soyeuse, des arômes complexes de fruits noirs, de sous-bois et d'encens. Un vin classe et très délié, plaisir énorme, pour ce vin délicat qui ne manque ni de corps ni d'allonge.
    Difficile à recracher, le vin de la soirée aussi pour moi pour son énergie, son élégance et son harmonie.

    Château Figeac, Saint Emilion 1er GCC B, 1999 :

    Un nez plus évolué et tertiaire que le précédent, plus costaud aussi .
    Vin de gros volume qui emplit largement la bouche et bouscule de prime abord, beaucoup d’énergie et de fougue, tannins encore anguleux, c’est très bien fait, plaisant et très long sur une finale poudrée élégante.
    Je suis parti direct en rive gauche, trouvant le cabernet très présent, impossible pour moi de placer ce vin en rive droite, n’y trouvant pas de merlot … trop fort le garçon ;)
    Malheureusement pour lui, l’effet de séquence lui est un peu défavorable, il semble moins souverain que le Ducru sans démériter pour autant. C’est un très bon bordeaux à matûrité et qui la rester encore longtemps.
    Un peu en-dessous du Ducru-Beaucaillou pour moi aussi, moins d’élégance et d’harmonie et plus viril mais franchement un très beau duo bordelais.

    Château de Chamboureau, Savennières Roches-aux-Moines Moelleux Chevalier Buhard, 1989 :

    Vin très frais et équilibré, typique du chenin bien construit sur un équilibre de haut vol entre sucre et acidité porté par des fruits jaunes et exotiques très agréables. J’ai souvent du mal avec les moelleux et liquoreux après une belle dégustation, mais force est de constater qu’à ce niveau là, on est loin d’être saturé et le plaisir est là.
    Très beau vin !

    Une belle dégustation avec deux très bons bordeaux à point, qui ont sur cette soirée eu ma préférence par rapport au bourgogne. Sur le papier, c’eût été plus difficile à départager !
    Merci Max pour cette belle soirée.

    Bien cordialement,
    Guillaume
    #7
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Marc C, Frisette, lugdunum

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 265
    • Remerciements reçus 9

    lugdunum a répondu au sujet : Soirée interdite au moins de 10 ans chez Max

    Merci Marc et Guillaume pour vos CR. On a passé une superbe soirée et j'espère qu'on pourra en faire d'autres - avec le même niveau qualitatif ;) - en 2018 !
    A mon tour pour mes commentaires !

    Jacquesson, Champagne cuvée 740
    Base essentiellement 2012. Champagne servi dans des verres à vins Riedel spécial champagne. Nez un peu fermé au départ mais qui s'ouvre bien au bout de 15mn sur la poire fraiche, fleurs blanches et touches noisette délicates. En bouche, attaque fine et belle énergie en milieu de bouche sur une longue finale qui s'étire avec des notes de miel et fleurs blanches. j'aime beaucoup. Il devrait prendre du volume dans quelques années et faire une très belle bouteille.

    Casa Vinicola di Bruno Giacosa, Barbaresco cru Montefico di Barbaresco, 1969
    Ce n'était pas mauvais mais clairement déroutant. Vin oxydé qui faisait penser à un vieux porto avec de l'acidité.

    Maison Paul Jaboulet Aîné, Hermitage la Chapelle, 1985
    Nez horrible de chou et pétard mouillé. Ca s'améliore un peu mais ca me dérange toujours même en fin de repas.. En bouche ces arômes déplaisants sont bien plus discrets, la matière est la et le vin est bien vivant. En revanche, assez peu de plaisir pour moi, la fin de bouche assez sévère et asséchante ont limité le plaisir pour ma part. Le lendemain il y avait clairement du mieux, la finale était bien plus aimable avec des tanins civilisés.

    Domaine Cécile Tremblay, Chambolle Musigny 1er Cru Les Feusselottes, 2006 :
    Enfin une bouteille de C Tremblay que je trouve au niveau ! Nez un peu fermé au départ, lacté mais qui à l'aération dans le verre fait place à une belle aromatique sur la ronce, fruits rouges et noirs. Très beau volume de bouche, vin concentré, bouche sphérique, matière qui tapisse bien le palais et qui envoie une longue finale avec des tanins encore bien présents et une touhce chocolatée en finale qui indique que l'élevage et les tanins ne sont pas pas encore fondus. Bouteille encore très jeune et qui mérite d'ête attendue. Mais j'ai beaucoup aimé.

    Château Ducru-Beaucaillou, Saint Julien 2e GCC, 2001
    Tou a été dit, c'est le vin de la soirée. J'étais parti sur grand cru de Gevrey... - oui je suis une grosse tanche à l'aveugle :) -Beaucoup de finesse, de classe et d'élégance dans ce vin qui s'étire sur une longue finale. Superbe.

    Château Figeac, Saint Emilion 1er GCC B, 1999
    La on ne pivait pas se tromper, on est bien à Bordeaux :) mais pas rive gauche mais rive droite :) - Figeac c'est toujours le gros piège avec sa haute proportion de cabernet suavignon - Vin puissant, profond avec une grosse matière mais qui reste civilisée avec une belle rondeur et des tanins certes présents mais fins et pas asséchants. Cassis intense, note tabac et cuir frais en finale. Superbe accord avec le rôti de boeuf qui fondait dans la bouche comme il faut ! :)

    Château de Chamboureau, Savennières Roches-aux-Moines Moelleux Chevalier Buhard, 1989
    2ème coup de coeur après Ducru. Vin parfait pour finir un diner ! Magnifique d'équilibre entre sucre et tension. Une bouche apaisée, douce, mais sans excès, qui profite désormais des notes d'écorces et de fruits jaunes (mangue, abricot) pour s'étirer.
    J'adore !

    Mon classement du soir :
    1- Château Ducru-Beaucaillou, Saint Julien 2e GCC, 2001
    2- Château de Chamboureau, Savennières Roches-aux-Moines Moelleux Chevalier Buhard, 1989
    3- Domaine Cécile Tremblay, Chambolle Musigny 1er Cru Les Feusselottes, 2006
    4- Château Figeac, Saint Emilion 1er GCC B, 1999
    5- Jacquesson, Champagne cuvée 740
    6- Maison Paul Jaboulet Aîné, Hermitage la Chapelle, 1985
    7- Casa Vinicola di Bruno Giacosa, Barbaresco cru Montefico di Barbaresco, 1969

    Encore un grand merci à Marc et Guillaume pour ce beau moment de partage et de convivialité ! Bonne année 2018 les amis !

    Max
    #8
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Marc C, leguitou

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2518
    • Remerciements reçus 59

    leguitou a répondu au sujet : Soirée interdite au moins de 10 ans chez Max

    On a tous les trois placé un Bordeaux en première place !
    Je vais peut être abandonner quelques allocations pour me remettre aux primeurs ...
    (Bon vu les tarifs, c’est pas donné non plus !)

    Bien cordialement,
    Guillaume
    #9

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27147
    • Remerciements reçus 283

    Luc Javaux a répondu au sujet : Soirée interdite au moins de 10 ans chez Max

    Et un 2001, qui plus est...
    Je ne rappellerai pas aux plus anciens que les 2001 ont été proposés à des prix bien plus sages que les 2000 et que certains disent ici depuis bien longtemps qu'ils ne leur sont pas inférieurs (euphémisme pour ne pas blesser ceux qui ont dépensé des fortunes pour acheter des 2000 et qui essaient encore, tant bien que mal, de les défendre... ;))


    Luc
    #10
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: leguitou

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 82825
    • Remerciements reçus 1472

    oliv a répondu au sujet : Soirée interdite au moins de 10 ans chez Max

    Comment qu'il dit, le Fonz', dans sa signature, déjà ? :whistle: :D
    #11

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javaux
    Temps de génération de la page : 0.131 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 59
    • Utilisateurs hors-ligne: 1,900
    • Invités: 1,982

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.