Publicité slide

    CR: Les 5 Amis et les 5 Rayas

    • Messages : 122
    • Remerciements reçus 56

    cozzano a créé le sujet : CR: Les 5 Amis et les 5 Rayas

    Les 5 amis et les 5 Rayas

    Quand on s’entend bien dans un cercle de vins, on se créée des affinités, et puis on devient amis et là on se dit « eh si on se faisait une bonne soirée »
    Le genre de soirée qui te marque.
    Et on se dit quelques années après on y était, on l’a fait et on refera encore mieux car nul n’est parfait et le vin n’est pas jamais parfait ! Quoique,,,,,,, quand on parle de Dieu, la notion de perfection est toute relative vous me direz;) .
    Mais encore fallait il trouver une idée, un fil conducteur qui intéresse tous le monde et qui nous fasse vibrer afin de sortir quelques trésors de nos caves respectives.
    L’idée est venu, dieu ( Reynaud) nous a illuminé, nous a donné une idée ! Et oui une soirée Rayas, que j’intitule simplement !

    Les 5 Amis et les 5 Rayas




    J’ai donc décidé d’organiser le diner chez moi sous une fin de journée ensoleillé.
    Mais ou le vent sous la terrasse, nous faisaient penser à la Bretagne en ce mois d’avril !

    En préparatif, on s’est mis d’accord sur le fait que nous ouvrirons quasi à la même heure, les 5 rayas pour 48h de décantage, ce qui permet de partir sur une égalité. De plus les vins seront déposés dans ma cave 1 h avant pour avoir une température proche.

    Et puis hein Mon Ami Hyllossss, on est partis sur une série de verre qui était tous les mêmes afin d’avoir une dégustation ou l’un ne trouve pas un nez par exemple différent d‘un modèle de verre à un autre. J’avoue quand j’ai eu cette idée j’ai pensé à toi comme tous mes collègues.
    Tu es monsieur


    Allez les ga j’ai soif, ici c’est le micro climat ! On a soif c’est parti:roll:  !

    On commence par une mise bouche
    CR:
    Champagne Fallet Prevostat
    Blanc de Blancs Grand Cru non dosé




    Ce champagne sur Avize provient d’un cépage 100 % chardonnay.
    Au nez, on est des notes de poires et de pommes caramélisées, avec de légères notes oxydatives c’est superbe. Je suis pas un très grand connaisseur en champagne, mais ca envoie déjà fort.
    En Bouche, c’est très savoureux, les bulles sont fines, c’est frais vif sur la noisette, l’accord est parfait avec

    Quelques encas avec du Salimi du San Daniele, du Di Parma et du chorizo provenant directement d’un producteur italien.
    On se régale avec notre Champony :woohoo:
    En conclusion c’est très harmonieux, merci JC sacré découverte, j’en prendrais bien quelques bouteilles !


    Aller on attaque à Table, au menu :

    Un gigot d’agneau de 8 h suivant la recette de Ducasse dont c’est à dire avec une pâte Morte,

    zupimages.net/viewer...

    Un gratin de Jc aux pommes de terres et à la crème. Puis une spéciale purée à base de rattes selon la recette de Robuchon!( ca va ton bras jc!!!!!)


    Nous allons dégustés les vins du plus jeune au plus vieux comme nous l’as préconisé Reynaud.

    Rayas 2004
    Au nez ; c’est pas très développé, on est sur des arômes de viande rôtie avec de légères épices. Mais cela reste néanmoins assez mutique.
    En bouche : on est sur une énorme structure c ‘est pour ainsi dire sacrément costaud, avec une trame sur les fruits rouges.
    Nous avons attendu la fin du repas, mais il est clair que ce millésime 2004 a besoin de beaucoup de temps en cave, car il semble fermé. Un vin d’avenir sans nul doute vu l’abondance de matière.
    A retenter en 2025 pas avant !

    Rayas 2003
    A noter la Robe est quasi translucide comme un vieux bourgogne.
    Au nez : on ne peut se tromper c’est du Reynaud dans son grand classique, des arômes de fruits rouges de fraises et d’épices, c’est magnifique !
    En Bouche ; c’est aussi très ouvert, il a un profil qui me fait penser au domaine des tours avec beaucoup de finesse, mais pour moi pour ce calibre cela manque d’allonge en l’état. Néanmoins c’est un très beau CDP au style indéniable de Reynaud, mais avec quelques notes d’alcool.
    Sans doute l’effet millésime qui ne pardonne pas.
    A retenter à partir de 2020,

    Rayas 2001
    Je peux vous le dire les amis, on passe une dimension, c’est que du bonheur !
    Au nez ; Oulalal ca envoie sacrément cela me rappelle ma visite en décembre, on est sur les épices, le poivre avec aucune senteur d’alcool, c’est simplement surkiffant:woohoo:  !
    En bouche : c’est un extraterrestre , sensation de fraise de viandes légèrement fumé, avec une sacré matière qui pose une allonge en bouche phénoménale. Un vrai coup de cœur !
    En conclusion, on peut dire que l’on est fasse à un très grand rayas qui peut se boire actuellement mais qui gagnera en complexité avec des années en cave car il y a de quoi faire dans la bouteille.
    Pour moi, c’est sublime, c’est ce que j’attends d’un rayas de l’explosivité, de la finesse et une longueur incroyable en bouche.
    A noter il peut se boire dès maintenant, mais à regouter d’ici 2022.

    Rayas 2000
    Ce Rayas a une sacré pression après le 2001, nos papilles sont au taquet !
    Et je peux vous dire que l’on va atteindre le Reynaud Graal

    Dieu a créé Rayas 2000oo,
    Au nez : Hummm on les figues séchées, la confiture de fraise, c’est très floral c’est un délice.
    En bouche : c’est l’apothéose, il faut être béni des Dieux pour gouter un tel vin hein ben<<<<
    On est sur le cuir, l’orange sanguine, avec les arômes typique de rayas. La trame est parfaite tout en douceur avec des tannins ultra soyeux, tout en ayant une très grande complexité. C’est le kiff quoi !!!!
    A noter un vin au top actuellement.

    Rayas 1998.
    Au nez ; on est sur des effluves paprika et de fraises confites avec un peu d’alcool en bouche.
    En bouche : j’ai eu du mal à comprendre ce vin pour moi, il est sur la pente descendante, mais il souffre aussi d’être passé après 2003 2001 et 2000. On est sur la fraise et les épices avec des tannins très souples voir trop ? c’est certes un très grand vin mais pour moi il aurait été à boire 4 ans avant.










    Et voila on l’a fait ! c’est fini ! Une vrai soirée ou la partage est de mise.
    Ca fait du bien car on ne peut pas partager avec des gens que l’on apprécie pas ou qui sont jaloux et ca j’en ai connu et des pas très fins !
    Oups tiens mon ami hyllos me demande des nouvelles !!!


    Cette verticale me permet de tirer comme enseignement, que Rayas est sans aucun doute un vin extraordinaire, que l’on ne peut pas comparer à d’autres. De plus, il est très agréable de voir que les profils des vins sont vraiment différents selon les millésimes, avec néanmoins des aromatiques de base qui sont toujours présentes.
    Dieu nous a béni ce soir de Rayas.
    Il est vrai que la légende dit vrai.
    Merci Ben, JC, Vince et Marc 
    !

    Etant que c’était chez moi j’ai eu envie de faire déguster à certains de mes amis qui ne connaissaient pas Thierry Allemand, une autre légende du vin !
    J’avoue avoir bien peur car pour passer après 5 rayas, il faudrait être soit au top ou plus sérieusement être fou de le proposer.
    Aller je tente !

    Reynard Thierry Allemand 2008
    Ce vin a été décanté 2 heures au préalable je pense que 3h30 aurait été encore mieux.
    Au nez : Whaouuuuuuuuuuuu, tels un loup sous le crépuscule, pas de doute on est sur une syrah mais non de dieu ca envoie !
    C’est très expressif avec des arômes fumées, des épices, et de la mure.
    En bouche : On est sur une attaque en bouche souple, avec une très très grande finesse et un équilibre parfait. Bref c’est du très grand avec une précision hors de commun que j’apprécie fortement provenant ce vigneron si talentueux.
    En conclusion, on est face à une très grande Bouteille qui a su tenir face à des rayas sur un millésime difficile et en passant en fin de soirée. Il n’y a que les bouteilles d’exceptions qui peuvent passer après 5 rayas et avec un palais ayant la ReynauditezX  !
    Autant dire cela me conforte, moi et mes camarades pour dire que le niveau chez ce vigneron est hors norme. Mais ca je le savais déjà !

    Pour finir sur la Salade de fruit de Vince, puisque le fromage est passé sous la trappe !

    Chateau Coutet 1 er cru classé 1999 Barsac
    Au nez ; c’est très fin j’aime beaucoup, avec du miel, de l’abricot du citron
    En bouche ; je trouve assez court, mais c’est tout en finesse sur les fruits exotiques.
    En conclusion un bon vin à apogée, mais sans aucun doute pas dans une grande année.

    La soirée devait se finir sur ce Coutet mais on est chez Cozzano !!!!!!!!!!! je sors mon joker qui était décanté depuis 3h.

    DR.Hermann Urziger Wurzgarten beerenauslese* 2005 AP 12,06 en demi bouteille.

    Au nez : on se regarde tous c’est énorme, on est sur la confiture de coing et les fruits exotiques, c’est tip top.
    En bouche : c’est phénoménal, la longueur est interminable, les arômes perdurent encore dans les têtes de mes amis encore 15 jours après.
    C’est un concentré de coing et de citron confits avec aucun excès de sucre et une acidité tellement bien intégré.
    En conclusion, il ne fait pas de doute que l’on est face à un vin Hors norme qui nous laisse tous sur la fin car c’est une demi bouteille. J’ai entendu dire de la plupart en reprenant d’ailleurs du Coutet après, «  putain il est vraiment pas bon ce Barsac, pour pas dire autre chose,,,, ».
    Je dirais simplement que le Hermann était tellement un phénomène que rien ne pouvait lui résister, un vrai bon allemand dans un style baroque!

    Mon classement de cette soirée :
    Rayas 2000
    Rayas 2001
    Reynard 2008
    Rayas 1998
    Rayas 2003
    Rayas 2004

    A bientôt les amis pour une prochaine !

    #1
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, PBAES, Gildas, Vougeot, hyllos, ziboss, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, crossbow, TIMO, Max tuff, jclqu, RVincent, LoneWD

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2588
    • Remerciements reçus 159

    Vaudésir a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    Bu 2003/2001/2000, mon classement était:
    1)2001
    2)2003
    3)2000.
    Comme quoi les goûts et les couleurs.
    Stéphane
    #2

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 24
    • Remerciements reçus 2

    GL Rhone a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    Merci pour une superbe CR, vous avez tous simplement transmis de vrais passion et émotion sur cette page! Ça ma fait beaucoup sourire en lisant, et j'imagine mème pas les vins!
    Chapeau, et bonne continuation pour la suite!
    #3
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jclqu

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 6735
    • Remerciements reçus 185

    hyllos a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    Vaudésir écrit: Bu 2003/2001/2000, mon classement était:
    1)2001
    2)2003
    3)2000.
    Comme quoi les goûts et les couleurs.
    Stéphane


    Sur 2001 et 1998, je me retrouve dans les impressions. 1998 c'est, à mon humble avis, un vin que je qualifierais d'oubliable.

    Salutations vineuses, Matthieu : Wineops, à propos du vin
    Mes notes sur 100 : 40 : défaut ou mauvais ; 40-50 : insuffisant ; 60-70 : buvable à bon ; 70-80 : bon à très bon ; 80-90 : très bon à excellent ; 90-100 : excellent à exceptionnel.
    #4

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4039
    • Remerciements reçus 67

    HERBEY 99 a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    Bonjour
    petit rebond sur le 98 que j'ai longtemps "méjugé" et que j'ai bu boire deux fois en 2016. Il m'a paru très nettement au dessus de ceux que j'avais bus les années précédentes. En revanche je l'avais ouvert plusieurs jours avant!
    #5

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1135
    • Remerciements reçus 69

    jclqu a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    Merci pour ton CR Ed.

    En effet, je me suis bien galéré sur la purée Robuchon, j'en ai presque perdu mon bras tellement la ratte colle, son tamisage a été un vrai calvaire ! J'en étais presque à faire de la mousseline j'vous dis... :whistle:

    J'avais peur de ne pas supporter cette dégustation après cette petite période de disette pour raison de marathon, mais, comme le disait (presque) Ophelie Winter : "Dieu m'a donné un foie", et un bon foie qui m'a permis de supporter sans encombre cette belle série.

    D'une façon générale et par rapport aux autres retours sur les appréciations des années, ce qui est intéressant ici c'est que toutes les bouteilles ont eu le même protocole : délai d'ouverture et d'aération, même température de dégustation (à peu de choses près) et même verre (on sentait Ed bien motivé sur ce sujet, j'imagine que Matthieu y est pour beaucoup lol). Nos ressentis sont donc forcément exprimés par comparaison de chaque bouteille et non par comparaison d'une bouteille bue à une occasion et une autre los d'une autre occasion (et donc avec des contextes de dégustation différents).

    Voici qq impressions complémentaires sur ce super moment passé ensemble et de cette dégustation.

    Fallet-Prevostat : j'ai choisi la cuvée qui me plait le plus, à savoir la non-dosée. A chaque fois c'est le même plaisir. J'ajoute au ressenti exprimé par Ed, celui de cette petite touche oxydative qui m'évoque les vins de Sélosse et que j'apprécie particulièrement.

    Rayas 2004 : Bon, celui-là on l'a de suite carafé tellement c'était dur. Grosse matière, du potentiel mais pour l'instant trop typé Chateauneuf et pas Rayas, à attendre quelques années avant de se prononcer.

    Rayas 2003 : rien à ajouter

    Rayas 2001 : en complément à la description faite ci-dessus, c'était vraiment très bon. superbe longueur, de la matiere, de l'équilibre, j'ai noté une légère pointe asséchante en finale, un superbe vin qui en a sous le pied. A revoir dans 5 ans facile.

    Rayas 2000 : au top, une puissance maitrisée, longueur de fou, des tanins soyeux et d'une finesse remarquable.

    Rayas 1998 : quel nez mes enfants, quel nez, je pense le plus expressif de nos bouteilles ! Cette bouteille est assez similaire à un 98 bue 10 jours auparavant, sauf que là, la robe du vin ne trahissait pas ses années, là où la précédente dévoilait une robe tuilée. La bouche était équilibrée, tanins soyeux et une légère astringence sur le haut du palais. Longueur moyenne. Le vin donne l'impression d'être sur son plateau de maturité, la comparaison avec le 2000 bu simultanément ne lui a pas facilité la tache. Le 98 bu 10 jours auparavant m'avait fait une (encore) plus forte impression

    Allemand Reynard 2008 : très fin et très puissant, mais trop jeune. (ndlr : nous avions préalablement bien bien rincé nos verres avant de gouter à cette bouteille).

    Coutet 99 : très agréable mais un pointe d'acidité qui déséquilibre légèrement l'ensemble. L'ouverture du Hermann lui a été fatale !

    Hermann : quel équilibre, un vin dont l'acidité est parfaitement équilibrée avec le sucre qu'on ne ressent pas, aucune lourdeur, une sacrée performance pour arriver à réveiller nos palais fatigués en fin de dégustation. Le retour sur le Coutet "pour voir" a mis en évidence les défauts du sauternes, lourdeur et sucrosité trop prononcée.

    Mon classement des rouges :
    2000 - parce que ce soir là, il était au top, magnifique
    1998 - parce que c'est un vin prêt, que j'ai trouvé sur sa maturité
    2001 - en 3eme parce qu'il m'a donné l'impression de ne pas être tout à fait prêt, mais assurément ce sera un (très) grand.
    Reynard - parce qu'il ne m'a pas fait oublier les 3 quilles précédentes, et que je le trouve trop jeune. Mais c'est du bon !
    2003
    2004

    JC
    LPV Lutèce
    #6

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1520
    • Remerciements reçus 44

    tomy63 a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    Je suis étonné de vos impressions sur le 2004. On l'a bu avec LPV Auvergne 2 il y a 2ans je crois, il avait peu de matière mais il était très facile à boire, très "Reynaud", plein de fraise écrasée, la plupart partait à l'aveugle sur un domaine ou un château des tours. Donc un vin prêt à boire, mais manquant clairement de matière pour être un grand vin, soit l'inverse de votre bouteille.
    #7

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1135
    • Remerciements reçus 69

    jclqu a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    En effet !

    La notre, même après carafage (normal, pas un carafage / décarafage à la sauce "Forez") est resté dur jusqu'au bout...

    Toutes les bouteilles proviennent du domaine en direct et les conditions de conservations sont bonnes.

    Des mises différentes pour expliquer cela ?

    JC
    LPV Lutèce
    #8
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 6735
    • Remerciements reçus 185

    hyllos a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    J'avais dit à Cozzano (ou au moins, je l'ai pensé) que sortir son Hermann c'était vache pour le Coutet. Déjà je lui ai intimé l'ordre de le servir après (on imagine la catastrophe avant ;) ) mais je pensais bien que la comparaison serait, comment dire, injuste.

    De toute façon, le Sauternes (et assimilé) a souvent un problème d'équilibre, en tout cas, avant 30 ou 40 ans d'âge et surtout quand il arrive en dessert. Le taux de sucre est exacerbé par un alcool largement trop élevé. Ca devient indigeste. Alors quand tu places derrière une friandise comme les Auslese ou BA Allemands, ça devient un massacre en règle.

    Bon évidemment, je parle de manière générale, j'ai aussi goûté de très beaux Sauternes (Doisy Daëne 2011 m'avait fait belle impression), mais avec toujours ce regret sur l'équilibre... on se voit mal siffler la bouteille même quand on aime le sucre. La question serait de savoir ce que donnerait un Sauternes à 9% d'alcool... est-ce que ça fonctionnerait ? Ensuite, il est clair que quand ils vieillissent bien, ça peut être grandiose (je pense à Gilette 1967... mais comment était 67 à sa naissance ??? ).

    Salutations vineuses, Matthieu : Wineops, à propos du vin
    Mes notes sur 100 : 40 : défaut ou mauvais ; 40-50 : insuffisant ; 60-70 : buvable à bon ; 70-80 : bon à très bon ; 80-90 : très bon à excellent ; 90-100 : excellent à exceptionnel.
    #9

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2193
    • Remerciements reçus 66

    didierv a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    J'avais peur de ne pas supporter cette dégustation après cette petite période de disette pour raison de marathon, mais, comme le disait (presque) Ophelie Winter : "Dieu m'a donné un foie", et un bon foie qui m'a permis de supporter sans encombre cette belle série.

    Pas de soucis JC .Je pratique assidument les 2 disciplines, et souvent en simultané. Faut pas pousser non plus, mais on peut marier les activités. ça s'appelle de l'entrainement croisé. :D

    Didier
    #10

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 122
    • Remerciements reçus 56

    cozzano a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    Je confirme que la purée était au Top un délice!

    Un vrai sportif ce jc mais seulement du poignet ))))
    #11

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 6735
    • Remerciements reçus 185

    hyllos a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    Le seul problème avec sa recette, c'est qu'il y a autant de beurre que de pomme de terre ;)

    Salutations vineuses, Matthieu : Wineops, à propos du vin
    Mes notes sur 100 : 40 : défaut ou mauvais ; 40-50 : insuffisant ; 60-70 : buvable à bon ; 70-80 : bon à très bon ; 80-90 : très bon à excellent ; 90-100 : excellent à exceptionnel.
    #12

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 122
    • Remerciements reçus 56

    cozzano a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    D ailleurs Mathieu j avais fait cette recette 1 mois avant et j avais mis 90g de beurre au lieu des 250g et cela passe très bien)))))
    #13

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 6735
    • Remerciements reçus 185

    hyllos a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    J'imagine, je fais pareil avec ses recettes, je divise par deux ou trois au moins les quantités de beurre. Par exemple sur sa tatin, c'est vital (immangeable autrement) :)

    Salutations vineuses, Matthieu : Wineops, à propos du vin
    Mes notes sur 100 : 40 : défaut ou mauvais ; 40-50 : insuffisant ; 60-70 : buvable à bon ; 70-80 : bon à très bon ; 80-90 : très bon à excellent ; 90-100 : excellent à exceptionnel.
    #14

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 47
    • Remerciements reçus 3

    RVincent a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    Merci Ed pour le CR !
    Également pour l'accueil, le soleil sur le balcon, la toque du cuisinier et la devinette pluvieuse de fin de soirée. Et spéciale dédicace à notre "JC Robuchon" :-)

    Mes sensations lors de cette dégustation...

    Rayas :
    - 2004 : fermé, serré, bcp de puissance, de tanins, d'alcool, peu de finesse. Dans l'état, c'est trop difficile à boire pour moi.
    - 2003 (mon apport) : à point, ne gagnera pas grande complexité avec les années, on y retrouve la signature de M. Reynaud.
    - 2001 : Sera top dans quelques années! Tout est là, le fruit, la complexité, la puissance, les tanins ! Mais... ça manque encore quelques années pour être en place... le nez n'est pas super ouvert, il faut aller chercher la signature du Maestro Emmanuel !
    - 2000 : Dantesque! C'est pour moi le vin de la soirée! Tout est là et à l'heure. Les arômes au nez et en bouche, de la finesse allié à un corps pour le porter, une belle longueur en bouche. Bref, une bouteille à sortir pour se faire plaisir !
    - 1998 : Franc et ouvert. Magnifique nez d'un Châteauneuf-du-Pape, par contre, en bouche, c'est moins complexe, plus simple, tout en étant équilibré et souple. Longueur moyenne. Je dirais que la bouche déçoit par rapport au nez. Légère amertume accrocheuse en fin de bouche. J'en suis assez sensible.

    Cornas de Thierry Allemand cuvée Reynard 2008 : premier verre trop frais, j'ai du mal à trouver le nez... la bouche est chaleureuse (alcool), équilibré, et je sens qu'il en a dans le "ventre"
    Après quelques minutes, il se réchauffe... et là, c'est une autre histoire. Le nez est top, franc, sur les notes caractéristiques de la Syrah. Tout ce que j'aime. MIAM ! :-)
    En bouche, toujours cette présence d'alcool forte qui m'embête quand même, mais quelle complexité et longueur en bouche, pour un millésime si décrié en Rhône Nord. Bravo.

    Bref mon classement en rouge :
    - 1. Rayas 2000
    - 2. Rayas 2001 ou 1998 ou Reynard 2008
    - 3. Rayas 2003
    - 4. Rayas 2004

    Concernant les 3 autres bouteilles, qui ont commencé et terminé cette soirée :
    - le champagne (je ne suis pas grand connaisseur) était très bon. J'ai beaucoup aimé.
    - Château Coutet 1998 : beau nez, sympa à boire mais comme m'indique mon compère de table "c'est lourd"
    D'ailleurs, j'ai eu du mal à finir mon verre, trop de sucre, ça me parait lourd, pataud
    - Dr Hermann 2005 cuvée Riesling Beerenauslese : Excellent. Pour moi, l'une des pépites de la soirée! Chapeau encore pour l'"Allemand" ;-)
    Je n'ai pas pu revenir au Château Coutet après...

    Bref une très belle soirée !
    A refaire.

    Merci à tous mes compères de soirée :-)
    #15
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: cozzano

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 6735
    • Remerciements reçus 185

    hyllos a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    Tu sais qu'à vue de nez, il y avait au moins deux fois plus de sucre dans le Herman que dans le Coutet ;)

    À mon avis, ce qui plombe le Coutet, c'est principalement un alcool trop haut.

    Salutations vineuses, Matthieu : Wineops, à propos du vin
    Mes notes sur 100 : 40 : défaut ou mauvais ; 40-50 : insuffisant ; 60-70 : buvable à bon ; 70-80 : bon à très bon ; 80-90 : très bon à excellent ; 90-100 : excellent à exceptionnel.
    #16

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 122
    • Remerciements reçus 56

    cozzano a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    Mon Ami Hyllos on tourne à combien en Sucre sur le Coutet?
    #17

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 6735
    • Remerciements reçus 185

    hyllos a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    Un Sauternes avant 2000, je dirais à la louche 80-120g/l, maintenant, ça monte plutôt sur 120/150, sauf cuvée spéciale comme l'Extravagant de Doisy-Daëne. Eric B pourrait sûrement donner des données plus précises.

    Le Beerenauslese GK de Hermann, ça chiffrait probablement dans les 200-250g/l. Mais j'ai pas les données précises, il faudrait lui demander. Les BA, ça peut varier de 150 à 300 selon le millésime et le domaine (généralement, cependant, à 300, c'est vendu en TBA)... mais par exemple, le simple Auslese Ürziger Würzgarten in der Kranklei** 2015 de Erbes c'était déjà plus de 150g/l (169 de mémoire). Le même Auslese** 1994 ne tournait qu'à 80g/l.

    En fait, ça se sent assez facilement, mais il faut avoir le vin en bouche ;) et là, comme qui dirait, j'ai pas le Hermann sous la main :p

    EDIT : Pour référence, le Dr Hermann, Beerenauslese GK Erdener Prälat 2014 est à 206g/l de SR.

    Salutations vineuses, Matthieu : Wineops, à propos du vin
    Mes notes sur 100 : 40 : défaut ou mauvais ; 40-50 : insuffisant ; 60-70 : buvable à bon ; 70-80 : bon à très bon ; 80-90 : très bon à excellent ; 90-100 : excellent à exceptionnel.
    #18

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14810
    • Remerciements reçus 251

    Eric B a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    Un Sauternes avant 2000, je dirais à la louche 80-120g/l, maintenant, ça monte plutôt sur 120/150, sauf cuvée spéciale comme l'Extravagant de Doisy-Daëne. Eric B pourrait sûrement donner des données plus précises?

    120-150, c'est la fourchette Yquem des 10 dernières années (cf les CR qu'avait fait Oliv à la Villa d'Este). Et il fait partie des plus ambitieux de l'appellation. Donc souvent, on doit être à moins. Ce qui pose tout de même question sur les raisins qu'ils ramassent. Parler de tries successives de raisins botrytisés fait doucement marrer. Si c'était le cas, on serait au minimum dans la fourchette à 180-200. Et si on appliquait pour de vrai la soi-disante minutie de ne ramasser que des grains botrytisés, on est entre 220 et 300. A Sauternes, ça ne concerne que l'Extravagant.

    Par expérience, lorsque tu sens du sucre un peu lourdaud en finale, c'est que le vin a été chaptalisé (ce qui est le cas 95 % des domaines à Sauternes).

    Eric
    Mon blog
    #19
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, o_g, starbuck, jclqu, cozzano

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 122
    • Remerciements reçus 56

    cozzano a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    Merci pour ses explications Mathieu et Eric.

    Cela me conforte un peu, car depuis plus de 2 ans et c'est de pire en pire je n'arrive plus à apprécier les liquoreux français bien trop sucré mis à part ceux de Loire.
    Pour moi les Riesling Allemands sont tellement plus digestes et bien plus variés en termes d'arômes mais cela reste personnel sur ce dernier point.
    Sur les Riesling allemands malgré souvent plus de sucre on ne le sent pas, ou peu grâce à une acidité très haute, ce qui permet de rendre le vin exceptionnel en terme de digestibilité!
    Auriez vous une raison technique plus explicite à me donner sur ce ressenti?
    Concrètement comment se fait il que les vins allemands soit en plus à des degrés bien moindre ce qui est plus qu'appréciable en fin de repas ? et de plus sur la notion de sensibilité du sucre?

    Merci
    #20

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 6735
    • Remerciements reçus 185

    hyllos a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    Un vin fait en trie successive de grain complètement botrytisé en Allemagne, ça fait un TBA... et effectivement c'est du 250-300+ en sucre résiduel.

    Compte tenu de la différence de climat les Sauternes ne sont certainement pas ramassé en botrytis max. Plutôt niveau Spätlese si on rapporte à l'Allemagne en terme de degré d'atteinte du raisin,

    Salutations vineuses, Matthieu : Wineops, à propos du vin
    Mes notes sur 100 : 40 : défaut ou mauvais ; 40-50 : insuffisant ; 60-70 : buvable à bon ; 70-80 : bon à très bon ; 80-90 : très bon à excellent ; 90-100 : excellent à exceptionnel.
    #21
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: cozzano

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14798
    • Remerciements reçus 220

    mgtusi a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    cozzano écrit: Cela me conforte un peu, car depuis plus de 2 ans et c'est de pire en pire je n'arrive plus à apprécier les liquoreux français bien trop sucré mis à part ceux de Loire.


    Tu n'as jamais bu un SGN ou VD de Josmeyer ? Dans les Sauternes, il y a tout de même de sacrés bons vins pas lourds pour un sou.

    Michel
    #22

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 122
    • Remerciements reçus 56

    cozzano a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    Il y en a sans soute Michel, enfin cela reste relatif au palais de chacun, puisque l'on parle de ressenti.
    Néanmoins je préfère les équilibres des vins allemands, bien plus digeste.
    #23

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 6735
    • Remerciements reçus 185

    hyllos a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    Je comprends ce qu'il veut dire. En terme d'équilibre les Auslese-Beerenauslese, c'est difficile à battre.

    Pas goûté Josmeyer mais les sgn que je connais sont également sur la puissance et moins frais. J'ai des VT de Zind en cave, je ferai une comparaison cet été.

    Salutations vineuses, Matthieu : Wineops, à propos du vin
    Mes notes sur 100 : 40 : défaut ou mauvais ; 40-50 : insuffisant ; 60-70 : buvable à bon ; 70-80 : bon à très bon ; 80-90 : très bon à excellent ; 90-100 : excellent à exceptionnel.
    #24

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14798
    • Remerciements reçus 220

    mgtusi a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    Je suis né trop proche de la guerre, ça doit jouer :)

    Michel
    #25

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14810
    • Remerciements reçus 251

    Eric B a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    Concrètement comment se fait il que les vins allemands soit en plus à des degrés bien moindre ce qui est plus qu'appréciable en fin de repas ?

    C'est une question probablement culturelle au départ qui a fini par s'imposer dans les règles officielles de chaque pays. En France, tout vin qui ne fait pas 10 ° d'alcool n'est pas reconnu comme tel. Il est considéré comme un "moût de raisin partiellement fermenté". C'est ce qui arrive systématiquement à Stéphane Tissot sur ses vin de paille qui tournent aux alentours des 7-8 ° d'alcool. Bruno Bilancini (Tirecul la Gravière), du fait de la richesse des moûts de départ (parfois plus de 30 ° potentiels) a du mal à faire arriver certains lots aux 12 ° minimum obligatoire de l'appellation Monbazillac. Les levures patinent... Il est souvent obligé d'ajouter une ou deux barriques d'un lot plus léger en sucre et plus riche en alcool pour aboutir au 12 °.

    C'est le paradoxe des appellations Sauternes et Monbazillac : si tu fais bien ton boulot en ramassant des raisins vraiment botrytisés, tu as du mal à obtenir les 12 ° minimum (tout en ayant 200 g/l de sucres résiduels) avec le risque de ne pas avoir l'AOC. Alors qu'en vendangeant des raisins juste surmûris à 14 °potentiel auxquels tu ajoutes les 2 ° autorisés en sucre de betterave, tu obtiens un Sauternes légal à 12 ° + 68 g de sucres, dont la moitié ne proviennent pas de raisins.

    Il faut applaudir l'appellation Saussignac (et l'Alsace) qui interdit la chaptalisation (tu)

    Eric
    Mon blog
    #26
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Hubert, Jean-Loup Guerrin, crossbow, o_g, ols, Frisette, jclqu, cozzano

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 122
    • Remerciements reçus 56

    cozzano a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    Merci Eric pour ces explications! J'y vois plus clair désormais, c'est très intéressant. Ca donne envie de boire du sucre de bettrave zX
    Ok pour les degrés et la notion de sucre.

    Par contre pour quelle raison l'équilibre des vins allemands fait qu'ils sont plus digestes avec un sucre très bien intégré par rapport aux vins de sauternes?
    #27

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 6735
    • Remerciements reçus 185

    hyllos a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    L'acidité beaucoup plus élevée, principalement. Et le taux d'alcool faible.

    La différence d'acidité quant à elle, tient principalement au cépage et au climat.

    C'est certain que si en Sauternais on optait pour plus de Sauvignon ou Muscadelle, on gagnerait niveau acidité. Idem si Le botrytis était plus poussé. Mais les deux rendraient les choses plus difficiles à gérer.

    Salutations vineuses, Matthieu : Wineops, à propos du vin
    Mes notes sur 100 : 40 : défaut ou mauvais ; 40-50 : insuffisant ; 60-70 : buvable à bon ; 70-80 : bon à très bon ; 80-90 : très bon à excellent ; 90-100 : excellent à exceptionnel.
    #28
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Hubert, cozzano

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 860
    • Remerciements reçus 2

    vine.jo a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    Eric B écrit: Concrètement comment se fait il que les vins allemands soit en plus à des degrés bien moindre ce qui est plus qu'appréciable en fin de repas ?

    C'est une question probablement culturelle au départ qui a fini par s'imposer dans les règles officielles de chaque pays. En France, tout vin qui ne fait pas 10 ° d'alcool n'est pas reconnu comme tel. Il est considéré comme un "moût de raisin partiellement fermenté". C'est ce qui arrive systématiquement à Stéphane Tissot sur ses vin de paille qui tournent aux alentours des 7-8 ° d'alcool. Bruno Bilancini (Tirecul la Gravière), du fait de la richesse des moûts de départ (parfois plus de 30 ° potentiels) a du mal à faire arriver certains lots aux 12 ° minimum obligatoire de l'appellation Monbazillac. Les levures patinent... Il est souvent obligé d'ajouter une ou deux barriques d'un lot plus léger en sucre et plus riche en alcool pour aboutir au 12 °.

    C'est le paradoxe des appellations Sauternes et Monbazillac : si tu fais bien ton boulot en ramassant des raisins vraiment botrytisés, tu as du mal à obtenir les 12 ° minimum (tout en ayant 200 g/l de sucres résiduels) avec le risque de ne pas avoir l'AOC. Alors qu'en vendangeant des raisins juste surmûris à 14 °potentiel auxquels tu ajoutes les 2 ° autorisés en sucre de betterave, tu obtiens un Sauternes légal à 12 ° + 68 g de sucres, dont la moitié ne proviennent pas de raisins.

    Il faut applaudir l'appellation Saussignac (et l'Alsace) qui interdit la chaptalisation (tu)


    C est tres interessant, merci!
    Mais je ne comprends pas encore totallement.
    Si on chaptalise, c est pour augmenter le degré d alcool.
    Je pense que le fait qu il y a du SR dans les Sauternes (et autres) est lié au fait que les levures sont mort a partir d un certain degré d alcool?(13-14 C°, ca depend des levures - ah tiens, est ce que ce sont des levures indigenes?)
    Mais alors, pourqoi est ce que les levures ne transforment pas les SR du raisin en alcool, ce qu il font en effet avec les sucres ajoutés (du chaptalisation)?

    Peut etre je suis sur la mauvaise voie, raison que je profite pour en parler avec un spécialiste ;)
    Merci d avance!

    Jo
    #29

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 6735
    • Remerciements reçus 185

    hyllos a répondu au sujet : Les 5 Amis et les 5 Rayas

    Les levures ne s'arrêtent pas naturellement à 13-14, on les arrête par sulfitage. Si elles s'arrêtent par excès de sucre, c'est souvent bien avant 13%. Et l'alcool les tue vers 17%

    Salutations vineuses, Matthieu : Wineops, à propos du vin
    Mes notes sur 100 : 40 : défaut ou mauvais ; 40-50 : insuffisant ; 60-70 : buvable à bon ; 70-80 : bon à très bon ; 80-90 : très bon à excellent ; 90-100 : excellent à exceptionnel.
    #30
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: vine.jo

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javaux
    Temps de génération de la page : 0.198 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 8
    • Utilisateurs hors-ligne: 20,736
    • Invités: 611

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.