Publicité slide

    La cave de Jean-Loup et les 11 buveurs

    • Messages : 2344
    • Remerciements reçus 12

    milleret a répondu au sujet : Accords mets et vins : vive la diversité !

    Quelques petites erreurs de jeunesse ..je ne vais pas mettre 20 sur 20 ...désolé Jean Loup , notre ami Xtof risque de te tirer les oreilles lors de votre prochaine rencontre.
    Mais bon , on va te pardonner pour ces erreurs ( Egly - Clair ) ta générosité mérite largement la note maximale ainsi que la qualité de tes interventions .
    #31

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 82295
    • Remerciements reçus 1176

    oliv a répondu au sujet : Accords mets et vins : vive la diversité !

    Magnifique choix de vins, Jean Loup ! :woohoo: oo,

    Les vignes centenaires de la Dominode produisent en effet un vin toujours très puissant.
    Sur un millésime aussi sérieux que 2010, je pense que l'attente rendra justice à cette cuvée.
    #32

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2081
    • Remerciements reçus 108

    Nathenri a répondu au sujet : La cave de Jean-Loup et les 11 buveurs

    CR:
    Bonjour à tous.

    Dimanche midi, suite à une nouvelle invitation du couple Nicole et Jean-Loup, le voyage annuel à Bourges était prévu avec, cette année, un nouveau membre à amener dans la divine cave de Jean-Loup, l’ami Florian alias Frisette, le célèbre rédacteur hors pair de notre forum préféré.

    Après un voyage passé sous un ciel au plafond bas et, le coffre chargé de divines bouteilles à dispatcher à travers notre bel hexagone, nous arrivons à la demeure qui protège la cave d’Alibaba et des 11 buveurs.

    A un peu plus de midi, tous les participants, arrivés petit à petit, sont tous présents et nous pouvons descendre les quelques marches qui nous séparent du paradis du nez et des papilles.

    Et c’est parti pour quelques heures de parfaite dégustation où Nicole, comme à son accoutumé, se fortifie les mollets à force de très nombreux allers-retours entre la cave et les étages où sont concoctés les merveilleux mets qui vont accompagner les vins.

    De son côté, Jean-Loup, multiplie aussi ses vas et viens, dans son lieu de stockage, d’ouverture et de préparation des vins qui vont magnifiquement mettre en valeur les mets de sa moitié.

    Je n’avais jamais fait de compte rendu de ces belles dégustations mais cette année, je m’étais promis de le faire. Se sera chose faite.

    Je laisse Eric B, bien meilleur photographe que moi, mettre les photos de ces doux mets, dont il a noté les intitulés, et éventuellement d’autres photos des bouteilles.

    Et c’est parti :

    1er vin :

    Œil : Le vin se présente sous une belle couleur jaune or, plutôt claire, avec de beaux reflets dorés mais aussi légèrement verdâtres. Belles larmes assez présentes, sans être exubérantes.

    Nez : Plutôt discret à l'ouverture. Puis s'ouvre sur des fleurs blanches, des fruits blancs et un côté miel.

    Bouche : Jolie matière, plutôt fine. Fruits blancs, miel. Belle fraîcheur avec une belle acidité. Belle finale, longue et salivante. Belle finesse également.

    Il s'agit de :


    Vallée de la Loire - AOC Muscadet sèvre et Maine - Domaine Pierre Luneau Papin - «Le L d’Or 2007» - 12% - 100% Melon de Bourgogne. -

    2ème vin :

    Œil : Très belle couleur jaune or, plus soutenue que le précédent. Il présente de beaux reflets dorés assez marqués. Belles larmes, assez grasses.

    Nez : D'entrée plutôt oxydatif sur la pomme, le coing. Présence néanmoins, d'un beau côté floral.

    Bouche : On retrouve des fruits jaunes assez cuits, de la pomme, du coing et un peu de vernis. Finale un peu chaude et ce côté oxydé que je n'aime pas.

    Il s'agit de :


    Vallée de la Loire - AOC Anjou - Domaine Agnès et René MOSSE - Les Bonnes Blanches 2008» - 13,5% - 100% Chenin.

    3ème vin :

    Œil : Le vin se présente sous une belle couleur jaune or, assez soutenue et lumineuse. De beaux reflets dorés sont présents ainsi que des larmes assez généreuses.

    Nez : Très présent d'entrée sur les fleurs et les fruits jaunes. Superbe fraîcheur et bel équilibre.

    Bouche : Très jolie bouche avec une belle matière, riche, fruitée et enveloppante. Puis, beaux fruits blancs, légèrement crayeux. Belle persistance en bouche.

    Il s'agit de :


    Vallée de la Loire - AOC Vouvray - Domaine François Chidaine- Vouvray «Les Argiles 2011» - 13% - 100% Chenin.

    4ème vin :

    Œil : Très belle couleur jaune, assez foncée, tirant vers un début d'ambrée. Très beaux reflets très très dorés. De belles larmes grasses et larges sont présentes.

    Nez : Très présent d'entrée. Beau panier de fruits confit, exotique, de sucre d'orge. Puis fruits jaunes très murs, presque confit. Néanmoins, belle fraîcheur.

    Bouche : Très jolie matière, assez riche et grasse tout en gardant une belle fraîcheur. Quelques épices fines et un côté fumé sont également présents. Belle complexité et belle persistance.

    Il s'agit de :


    Alsace - AOC Alsace Grand Cru - Domaine Zind-Humbrecht - Clos Saint Urban - «Pinot Gris 2004» - 16% - 100% Pinot Gris.

    5ème vin :

    Œil : Superbe couleur jaune, assez soutenue et intense, tirant vers le doré. Beaux reflets dorés et verdâtres, porté par de belles larmes épaisses et grasses.

    Nez : D'entrée très, trop porté par un boisé hyper présent. Vanille, caramel, beurre, crème, fruits jaunes murs forment un ensemble peu avenant et hyper boisé.

    Bouche : Là aussi, en bouche, du bois et très peu d'élément permettant de rendre le vin appréciable, du moins pour moi. Dommage car derrière, on devine une jolie matière riche, charnue presque suave. (Déception à la découverte de l'étiquette pour moi et pas mal de monde)

    Il s'agit de :


    Bourgogne - AOC Puligny-Montrachet 1Er Cru - Domaine Louis Carillon et fils - «Puligny-Montrachet 1er Cru «Les Perrières 2005» - 13,5% - 100% Chardonnay.

    6ème vin :

    Œil : Très belle couleur rouge sang, assez profonde sans être soutenue. Elle présente de beaux reflets rouges et légèrement violines. Bords du disque rouge sang. Belles larmes, assez épaisses et larges.

    Nez : Très présent et très beau. Beau panier de fruits rouges (groseille-cerise-framboise), quelques épices fines et un petit côté fumé très charmeur. Belles notes florales également.

    Bouche : Très belle bouche avec une très jolie matière joliment fruitée. Fruits rouges, fleurs et épices fines forment un bel ensemble soyeux. Bel équilibre avec un retour sur les fruits rouges. Belle finesse et belle fraîcheur. Finale longue.

    Il s'agit de :


    Bourgogne - AOC Vosne-Romanée 1er Cru - Domaine Michel Noëllat - Vosne-Romanée 1er Cru «Les Beaux Monts 2009» - 13,5% - 100% Pinot noir.

    7ème vin :

    Œil : Très belle couleur rouge sang, soutenue et lumineuse. Elle présente de beaux reflets rouges avec de légers reflets bruns. Bords du disque très légèrement brunis.

    Nez : Beau nez de fruits rouges et noirs avec une belle fraîcheur et quelques épices. Puis, notes d'olive, de figue et un côté menthe poivrée.

    Bouche : Très jolie bouche, charnue faite de fruits rouges, d'épices, d'olive, de fine réglisse. Beau volume avec un retour sur les fruits rouges légèrement mentholés-réglissés. Jolie finale plutôt longue. (Il me rappelle un vin bu la veille et j'ose dire Fonsalette 2006 : réponse non. Bon, je note, mais j'étais pas très loin)

    Il s'agit de :


    Rhône - AOC Châteauneuf-du-Pape - Château Pignan - «Châteauneuf-du-Pape 2005» - 14% - 100% Grenache.

    8ème vin :

    Œil : Très belle couleur rouge sang, très profonde et intense. Elle présente de beaux reflets rouge profonds et les bords du disque sont rouge. Belles larmes, nombreuses, assez larges et épaisses.

    Nez : Beau nez de fruits rouges avec des épices. Puis, panier de fruits noirs (mures-cassis) portée par une belle fraîcheur.

    Bouche : Belle bouche avec une belle matière assez charpentée mais pas démunie d'équilibre . Beau panel de fruits rouges et de fruits noirs. Puis sensation de zan, de réglisse et un léger torréfié. Belle finale fruitée.

    Il s'agit de :


    Languedoc-Roussillon - AOC Côtes du Roussillon Villages – Domaine Gauby - «Muntada 2008» - 13,5% - 45% Grenache noir + 45% Carignan + 5% Mourvèdre + 5% Syrah.

    9ème vin :

    Œil : Superbe couleur rouge profond, sombre, tirant sur l’encre noire. Beaux reflets rouges sombre et bords du disque très rouge. Larmes nombreuses, larges et épaisses qui laissent une pellicule sur les parois du verre.

    Nez : Très beau nez de fruits rouges, de fruits noirs, d'épices et de menthol. C'est concentré, charpenté, puissant mais assez équilibré. La réglisse vient compléter ce beau nez.

    Bouche : Alors là, y'a de la mâche!!!! Des fruits rouges murs, des fruits noirs, de la réglisse, des épices, des fruits noirs confits forment une bouche puissante, charpentée, charnue mais assez équilibré. Léger asséchement en fin de bouche. Un vin jeune et certainement à attendre longtemps, longtemps.

    Il s'agit de :


    Provence - AOC Bandol - Château Pradeaux - Château Pradeaux 2007 - 14,5% - 95% Mourvèdre, 5% Grenache.

    10ème vin :

    Œil : Belle couleur jaune-brun clair avec des reflets légèrement rosés. Nombreux cordons de bulles très très fines à partir de nombreux coins du verre. Larmes très nombreuses et hyper fines.

    Nez : Très beau et fin. Il est fait de fleurs et de fruits blancs (pomme-poire). Quelques fruits secs également. Belle fraîcheur et puissance.

    Bouche : Belle bouche avec une très jolie matière puissante, vineuse et joliment fruitée. L'ensemble est portée par des bulles très très fines et intense maintenant une super fraîcheur. Belle finale légèrement briochée.

    Il s'agit de :


    Champagne - AOC Champagne - Domaine Egly-Ouriet- «Blanc de noir grand Cru» - 12,5% - 100% Pinot noir.

    11ème vin :

    Œil : Belle couleur jaune or, très très foncée tirant vers l'ambrée. Belles larmes assez grasses.

    Nez : Beau nez, très présent. Un beau panier de fruits confit, de truffe blanche, d'orange et de clémentine forme ce dernier avec une belle fraîcheur.

    Bouche : Jolie matière assez riche où l'on retrouve les éléments du nez. Fruits confits, orange, caramel forment cette bouche à la fois fraîche, vive et équilibrée. Belle finale longue.

    Il s'agit de :


    Sud-Ouest - AOC Jurançon - Domaine de Souch - «Cuvée de Marie Kattalin 2004» - 12,5% - 100% Petit Manseng.

    Encore une superbe dégustation faite chez Nicole et Jean-Loup avec autant de bons moments de discussion que de belles bouteilles et de beaux et bons mets.

    Il paraît que le petit nouveau a passé avec succès le test d'entrée au club restreint des chanceux participants à ces après-midi de haut vol. Je crois qu'il est déjà prêt à refaire le voyage l'année prochaine.

    Faudra quand même que les participants avec un peu d'ancienneté se consultent pour approuver cette nouvelle arrivée non, vous en pensez quoi ???

    Nathenri.
    #33
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, PBAES, Vougeot, Julien Ko, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, Cédric42120, Vaudésir, tonioaja, FloLevBen, Psylo, vivienladuche, Frisette, Benjamin Dgnn, GAET, starbuck, leteckel, jclqu, Pins, Damien72, éricH

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 852
    • Remerciements reçus 143

    vivienladuche a répondu au sujet : La cave de Jean-Loup et les 11 buveurs

    La maréchaussée dégaine plus vite que son ombre... ::run::
    %tchin
    #34

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 82295
    • Remerciements reçus 1176

    oliv a répondu au sujet : La cave de Jean-Loup et les 11 buveurs

    Sacrée éclectisme dans les vins proposés encore une fois !
    Bravo Jean-Loup pour ta générosité ! (tu)
    #35

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3454
    • Remerciements reçus 393

    Frisette a répondu au sujet : La cave de Jean-Loup et les 11 buveurs

    Dis donc Henri, tu n'as pas tardé pour dégainer ! Bravo pour tes retranscriptions qui collent globalement aux miennes, mon compte-rendu viendra dans la semaine.
    Évidemment, un énorme merci à Nicole et Jean Loup pour leur amabilité et leurs talents culinaires ! Si mon adhésion est validée, je rempilerai avec plaisir...

    Flo (Florian)
    LPV Forez
    #36

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4052
    • Remerciements reçus 80

    HERBEY 99 a répondu au sujet : La cave de Jean-Loup et les 11 buveurs

    Comme Olivier je loue l'éclectisme ET la générosité!
    Concernant Carillon je suis à demi surpris des commentaires sur le 2005, je n'ai pas touché mes Perrières mais le simple village m'avait laissé sur ma soif. Je ne vais sans doute pas me presser pour jouer du bilame mais malgré tout je reste circonspect sur les 2005 chez eux finalement. Jeune c'est boisé et soufré et quand on attend, on serre les miches craignant l'oxydation!!!
    Vive le chenin alors!!!???
    #37
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Psylo

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3454
    • Remerciements reçus 393

    Frisette a répondu au sujet : La cave de Jean-Loup et les 11 buveurs

    Ce Puligny Perrières 2005 de Carillon à fait parler. Loin de l'oxydation, c'était simplement un carambar liquide, la fameuse blague en moins...

    Flo (Florian)
    LPV Forez
    #38

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2231
    • Remerciements reçus 77

    didierv a répondu au sujet : La cave de Jean-Loup et les 11 buveurs

    Je sais pas comment vous faites les Lucky Luke du CR.
    Ce qui est sûr c'est qu'avec les dégustations de la verticale himalayenne des Rémus + le repas chez Jean Loup je me me suis fait larguer au niveau des CR.
    Vivien Help!!

    Didier
    #39
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: vivienladuche

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1447
    • Remerciements reçus 67

    Psylo a répondu au sujet : La cave de Jean-Loup et les 11 buveurs

    Didier, tu sais bien que Henri n'a plus que ça à faire désormais ::dance::

    ::out::

    Samuel
    #40

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2081
    • Remerciements reçus 108

    Nathenri a répondu au sujet : La cave de Jean-Loup et les 11 buveurs

    Pas encore Samuel, il me reste quelques jours encore : clap de fin le 8 décembre 2017 :jump: ::dance::
    #41

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1758
    • Remerciements reçus 141

    tonioaja a répondu au sujet : La cave de Jean-Loup et les 11 buveurs

    Sacré week end Henri !

    Antoine (passionné tout court ).
    #42

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2081
    • Remerciements reçus 108

    Nathenri a répondu au sujet : La cave de Jean-Loup et les 11 buveurs

    Oui, en effet, mais tellement plaisant !!!
    #43

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1161
    • Remerciements reçus 76

    jclqu a répondu au sujet : La cave de Jean-Loup et les 11 buveurs

    Belle degustation (tu)
    Petite question sur le dégustation de l'Egly-Ourliet juste avant de passer au moelleux.
    C'est un positionnement qu'on voit rarement.
    C'était une question d'accord ou pour se remettre la bouche à l'endroit après les rouges, ou bien autre raison ?

    JC
    LPV Lutèce
    #44

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2344
    • Remerciements reçus 12

    milleret a répondu au sujet : La cave de Jean-Loup et les 11 buveurs

    Bon , il va falloir dire à votre ami Jean Loup que la France n'a pas le monopole du vin ....mais je reconnais une belle sélection . On reste quand même sur du " grand classique " ( attention ce n'est pas une critique ) ...je ne sais pas si Jean Loup envisage de faire évoluer ses achats , il a atteint un très haut niveau depuis quelques années , je suis persuadé qu'il va très vite nous faire découvrir de magnifiques pépites peu développées sur LPV ..... il est " jeune " et possède un grand enthousiasme . Je pense qu'il va encore passer un cap supplémentaire en retrouvant chaque mois le grand " Xtof " sur Paris ..c'est tout le mal que je lui souhaite .
    Sinon sur les vins de cette soirée , même constat pour les 2005 chez Carillon ....et je confirme également pour le belle tenue du Vosne-Romanée 1er Cru - Domaine Michel Noëllat - Vosne-Romanée 1er Cru «Les Beaux Monts 2009» . Ce vin avait surclassé ses collègues lors d'une soirée de notre club ... Malheureusement , je n'ai pas retrouvé la même classe sur les millésimes suivants ...et avec les vins de Bruno Clavelier , le constat est encore plus marqué .. .avis partagé par deux grands amateurs de la Bourgogne sur BDE ..
    Je compatis pour le pauvre Champagne ...derrière Pradeaux , je n'aurais jamais osé ce saut de la mort . On en saura un peu plus sur l'accord à table ....en général , je présente ce vin sur Turbot et petits cèpes ( bouchons ) ...un régal . Malheureusement , ma récolte de petits cèpes ( de préférence tête de nègre pour la recette ) est pratiquement insignifiante depuis deux ans .
    #45

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3636
    • Remerciements reçus 284

    LADIDE78 a répondu au sujet : La cave de Jean-Loup et les 11 buveurs

    Merci Henri pour ton CR , encore un bon moment à vous lire les uns et les autres , Jean loup , combien de temps sur la liste d attente , :D , en tous cas quelle générosité et quel partage (tu) , en passant merci à Julien pour son CR de la taille aux loups (tu) ,et quelle forme vous avez dans la région :D
    didier

    Mal- voyant depuis 26 ans et passionné de vins comme vous tous
    #46

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2225
    • Remerciements reçus 73

    Cédric42120 a répondu au sujet : La cave de Jean-Loup et les 11 buveurs

    Merci pour ce CR, Henri (tu) et pour la perf car dégainer plus vite que Flo, ça ! c'est une perf !...::dance::
    Belle sélection éclectique, Jean Loup (tu)
    ... et hâte de savoir comment l'ami Flo a appréhendé l'un des vins ....;)

    Slts Cédric
    LPV Grand Forez
    #47
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3454
    • Remerciements reçus 393

    Frisette a répondu au sujet : La cave de Jean-Loup et les 11 buveurs

    C'était un peu osé de faire passer Egly Ouriet à ce moment là du repas, après Pradeaux. Un stop eau et rinçage de verre plus tard, il s'en est excellemment bien sorti, comme d'habitude avec les vins de ce domaine. L'accord était très satisfaisant avec du comté 12 mois, il faisait ressortir un peu le sel sur les copeaux de parmesan.

    Flo (Florian)
    LPV Forez
    #48
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jclqu

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3454
    • Remerciements reçus 393

    Frisette a répondu au sujet : CR: La cave de Jean-Loup et les 11 buveurs

    CR: La cave de Jean-Loup et les 11 buveurs

    Ce dimanche 12 novembre se déroulait ce qui devient un des phénomènes majeurs du mois de novembre, après l'armistice du-dit mois et le VDEWS. Je veux bien entendu parler de la célèbre descente de cave chez Monsieur Jean Loup Guerrin. Et cette année, encore mieux que de lire cette fameuse épopée, j'ai eu l'immense privilège d'être invité, et ainsi de faire parti des heureux convives.
    Une courte escale la veille chez mon frère à Cournon d'Auvergne, m'aura permis de m'échauffer un peu les papilles au Marc Colin et au Montcalmès . C'est donc sur les coups de 9 heures, dimanche matin, que j'ai rejoins Henri pour faire le trajet en commun jusqu'au centre de la France, non sans une certaine excitation. Après avoir rempli le coffre de cartons en tout genre et malgré un trajet un peu pluvieux (que nous n'aurons pas eu le temps de voir passer!!!), nous arrivons parmi les premiers, alors que la famille Guerrin est encore en pleine préparation et révision pour le balai virevoltant caractérisant les futures agapes qui vont se dérouler à partir de midi.
    Nous serons finalement 11 au total pour cette nouvelle session. Rappel des différents épisodes:

    2016, by Vivien
    2015, by Julien
    2014, by Florent
    2013, by Julien
    2012, by Eric

    Allez, on descend les escaliers, on s'assoie autour du tonneau...et c'est parti!
    Vin 1: Domaine Pierre Luneau-Papin, Muscadet Sèvre & Maine sur Lies, Le L d'Or, 2007
    Avec les rillettes de sardines
    La robe est jaune d'or. Le nez est un peu pommadé, sur la chlorophylle, la verveine et la menthe. On retrouve un peu de sésame en bouche, quelques fruits jaunes, avec une pointe de pomme granny et de miel. La matière est légèrement grasse et ronde, enrobée par un côté un peu huileux. La finale, fine et élégante, est marquée par une fine amertume sur les zests de citron vert. On est face à un ensemble délicat et aérien, assez complexe, mais peu profond. Une belle mise en bouche, que je plaçais en loire, plutôt sur un chenin. Bien à Très Bien (15,5/20).

    Vin 2: Domaine Agnès et René Mosse, Anjou, Les Bonnes Blanches, 2008
    Avec les rillettes de sardines
    La robe est sur un vieil or. Le nez paraît oxydé, avec du cuivre et du coing. La bouche est puissante et riche, assez dense. Il y a une grosse acidité, presque mordante. On retrouve des arômes d'oxydation (pomme, coing...). La finale est élancée, portée par une grosse acidité, avec un côté presque tannique et des notes d'alcool à brûler. J'étais sur un chenin, mais pour moi, il s'agit d'un vin déviant. ED

    Vin 3: Domaine François Chidaine, Vouvray, Argile, 2011
    Saumon grillé sur lit de purée potiron/topinambour
    La robe est jaune d'or. On est face à un nez de fleurs blanches, de tilleul, d'amande, de frangipane...Superbe nez, vraiment. La bouche est fraîche et équilibrée, enrobée par un très beau gras. L'ensemble est long, seule la finale est un peu marquée par des amers encore un peu puissants. Malgré tout, on sent un bel élevage, avec un léger côté cacahuète, et de belles notes de fruits blancs, et de poire notamment. C'est Excellent (17/20), et j'étais sur un beau chardonnay de la Côte de Beaune, pensant à un Meursault sur une année riche.

    Vin 4: Domaine Zind-Humbrecht, Alsace Grand Cru, Rangen de Thann, Clos Saint Urbain (Pinot Gris), 2004
    Poëlée de Lotte, accompagnement exotique
    La robe est vieil or. On a un nez de plantes médicinales, avec des notes fumées assez marquées, portant sur le bacon grillé, et un côté un peu tourbé/malté. La bouche est chaleureuse, sur le caramel au premier abord. On est rapidement saisi par un équilibre de demi-sec, un peu surprenant initialement. L'aromatique est riche, sur les fruits jaunes mûrs, le coing, un côté confit et exotique également. On retrouve une belle acidité qui dompte ce vin, avec une finale longue, légèrement épicée et réglissée. C'est Très Bien à Excellent (16,5/20), je partais sur un chenin demi-sec. Ce qui est surprenant, c'est qu'il ne s'agisse que d'un Indice 1, titrant 16%...alors qu'on a clairement une sensation de sucrosité, on ne retrouve aucune sensation alcooleuse.

    Vin 5: Domaine Louis Carillon, Puligny Montrachet 1er Cru, Les Perrières, 2005
    Tranches de boudin blanc
    La robe est jaune paille. Le nez est beurré, vanillé...et c'est tout. La bouche est ronde, avec une aromatique malheureusement centrée exclusivement sur le caramel carambar. La matière est cependant riche et dense, avec un gras énorme. La finale est dure, tannique et réglissée, renforçant cette désagréable sensation d'infusion de bois. Le fond de verre est sur le caramel au lait. C'est vraiment dommage que la seule expression de ce vin soit un hypermaquillage, rendant le fruit aux abonnés absents. Comme me le disait Paul en aparté, il ne lui reste plus qu'à sombrer dignement dans l'oxydation désormais...Un style écoeurant, qui ne plait visiblement plus, Passable à Assez Correct (11,5/20), et à des années lumières du 2004 bu chez Simon il y a un an. L'accord gastronomique est cependant bon.

    Vin 6: Domaine Michel Noëllat, Vosne Romanée 1er Cru, Les Beaux Monts, 2009
    Feuilleté cèpe / champignon de Paris
    La robe est grenat rubis. Le nez est typique d'un beau pinot framboise, cerise et un peu d'élevage. On retrouve une bouche élancée, un peu végétale (dans le bon sens du terme). Le pinot est confirmé par l'aromatique, ainsi que par une matière assez fine, plutôt de demi-corps. La finale est épicée, poivrée. L'ensemble est assez frais et gourmand, et me fait penser un peu aux vins du domaine Jacqueson à Rully, pour ce côté pinot gourmand et légèrement élevé. Très Bien à Excellent (16,5/20).

    Vin 7: Pignan, Châteauneuf du Pape, 2005
    Terrine de Porc et Canard aux olives
    La robe est grenat à reflets rubis. Le nez est poivré/mentholé, un peu iodé et sur la guimauve chamallow/rose. Je pars à priori sur un Reynaud. La bouche confirme mon impression. Elle est plutôt bâtie sur l'alcool, avec une fin de bouche réglissée marquée par quelques amers. On retrouve un beau fruit, de la fraise, de la confiture de vieux garçon, un léger pruneau, de la figue et un peu de réglisse en finale. La matière est belle, quoique pas encore totalement libérée, les tanins d'une grande finesse serrent encore un peu, rendant cette longue finale un peu asséchante. Je reste bien entendu sur mon idée de Reynaud, excluant cependant Rayas. Je pense à Fonsalette, voire Pignan. C'est Très Bien à Excellent (16,5/20) mais il ne me semble pas encore totalement débridé et en place, les heureux possesseurs peuvent attendre un peu je pense (hein, Cédric! ;) )

    Vin 8: Domaine Gauby, Côtes du Roussillon Villages, Muntada, 2008
    La robe est grenat rubis. On a un nez légèrement empyreumatique, sur le pneu, avec un fruit un peu mat et de la volatile. La bouche est très fraîche, avec une aromatique sur le cassis, la mûre et un trait de vert. On retrouve un côté balsamique avec des marqueurs d'élevage (caramel). L'ensemble est dense avec des tanins fins quoiqu'un peu accrocheurs. La finale est longue. La bouche semble plus propre et pure que le nez. Je partais sur un cabernet franc de Loire. C'est Très Bien (16/20), en tout cas bien meilleur que la précédente... mais insuffisant malgré tout pour que je cherche à en encaver.

    Vin 9: Château Pradeaux, Bandol, 2007
    Mijoté de boeuf à la méridionale (poivrons/aubergines)
    La robe est noire foncée. On a un nez de cabernet mûr, de fruits noirs et un léger côté caoutchouc. La bouche est très puissante, à la grosse mâche, avec des tanins très fins mais encore extrêmement serrés. On retrouve un joli trait de vert rafraichissant, heureusement pour équilibre ce colosse. Il y a un joli jus malgré tout, la finale est longue, réglissée et fini encore de marquer la bouche. C'est très très jeune. C'est Bien à Très Bien (15,5/20), mais bon sang, que les Bandol sont difficiles à appréhender pour moi... L'accord est très bon avec le boeuf et assagit drôlement le vin.

    Vin 10: Domaine Egly-Ouriet, Champagne Grand Cru, Blanc de Noirs, NM
    Assemblage 60% 2008 et 40% 2007, avec un passage en cave de 66 mois avant dégorgement, qui a eu lieu en 2015
    Cubes de Comté 12 mois, copeaux de parmesan
    La robe est d'or, on retrouve une belle effervescence, avec une mousse un peu imposante initialement. Le nez est un peu soufré, assez neutre au départ. L'aération révèlera des notes de caramel et de légers fruits jaunes, mais de façon assez discrète. La bouche est fraîche, assez tendue et propre mais très vineuse. On retrouve une très fine note oxydative, de bon aloi, sur la pomme et le coing. La bulle est impactante, avec un léger gras pour tamponner, un côté crémeux ressortant à l'aération. La finale est moyenne, un peu saline et soulignée par de très fins amers, rendant le dosage (4g/L) assez juste. Le blanc de noirs est assez rapidement évoqué par Didier, le style me faisant penser à Egly Ouriet. Encore une fois Excellent (17/20) pour ce champagne qui est clairement de gastronomie. Il a tenu son rôle et n'as pas souffert, d'une part de passer à ce moment du repas, et d'autre part, en accompagnement des fromages. La condition préalable étant bien entendu de se rincer la bouche correctement auparavant.

    Vin 11: Domaine de Souch, Jurançon, Cuvée de Marie Kattalin, 2004
    Crumble d'ananas
    La robe est d'un joli or, orangé, presque cuivre. Le nez embaume énormément la truffe blanche. La bouche est juste magnifique d'équilibre, avec une sucrosité redoutable et une acidité redoutable. On retrouve une aromatique très fraîche et primaire, avec un léger coing, mais surtout un bel exotisme. L'ensemble est complexe, dense, avec une matière riche, sensiblement grasse, ronde mais également élancée...Superbe. J'ai adoré. Exceptionnel à Grand (18,5/20), probablement un de mes plus beaux liquoreux à ce jour. L'ensemble truffe et acidité me faisaient logiquement penser à Jurançon, quoique l'idée d'un beau chenin ait pu également me traverser l'esprit.


    Au total, une sacrée belle journée, avec un superbe niveau culinaire et une recherche de l'accord parfait qui est une quête obsessionnelle chez les Guerrin, et au passage, magnifiquement réussie!!! Merci encore Nicole et Jean Loup pour votre accueil, j'ai été très honoré d'avoir été à vos côtés pour ce merveilleux moment (tu). Par ailleurs, la rencontre des autres compères font que la magie LPV a encore existé, j'ai aussi été très honoré de rencontrer ceux que je ne connaissais pas...mais également ceux dont j'avais déjà croisé la route une ou plusieurs fois, et ils sont de plus en plus nombreux!!! ;)
    Concernant les vins, quelques vins ont déçu (Mosse, Carillon), d'autres ont été à leur niveau je pense (Luneau Papin, Noëllat), d'autres sont à attendre encore (Pignan, Pradeaux) et d'autres sont véritablement au top (Chidaine, Egly Ouriet, Souch)...quel éclectisme intéressant, qui rend la dégustation particulièrement prenante...mais qu'est ce que j'aime ça!!!
    En tout cas, si mon test de bienvenue est validé, je retente l'expérience quand vous voulez!!!

    Merci de m'avoir lu.

    Flo (Florian)
    LPV Forez
    #49
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vougeot, Jean-Loup Guerrin, Cédric42120, FloLevBen, vivienladuche, jclqu, éricH

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4283
    • Remerciements reçus 368

    Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : CR: Vive la diversité et l'amitié !

    Vive la diversité et l'amitié, pour les vins que l’on déguste et également pour les dégustateurs ! En effet, si cette dégustation de dimanche dernier visait les membres du « LPV Grand Centre », l’empreinte géographique de celui-ci s’élargit de plus en plus…
    Au-delà d’Orléans, Paris, Epernay, Limoges et Clermont-Ferrand, le grand Centre s’étend donc maintenant jusqu’à Saint-Etienne grâce à une recrue de choix, celle de Florian (Frisette) ! (tu)
    Mais le centre de gravité (je devrais dire le barycentre mais je ne veux pas t’assommer avec des notions mathématiques trop absconses, cher lecteur LPVien 8-x ) reste toujours le même : c’est Bourges et c’est même ma cave, au centre de Bourges ! ;)

    C’est donc parti pour une nouvelle dégustation éclectique, qui avait quand même un pseudo-thème. Florian a cru le trouver en annonçant « Les vins français » ! Comme il a raison, il a gagné le droit de revenir, mais c’était plutôt « Les années 2000 » ou même « Les pré-adolescents » :D . En effet, sans le faire exprès, tous les vins sélectionnés étaient nés entre 2004 et 2009…



    CR: Muscadet de Sèvre et Maine sur lies – Domaine Luneau-Papin – Le L d’Or – 2007
    Vin carafé pendant une heure.

    La robe est d’un or moyen, bien brillant.
    Le nez expressif exhale une aromatique fruitée, mêlant fruits jaunes et fruits blancs, infléchie par une note plus végétale d’angélique.
    L’élégance est la caractéristique principale de la bouche : la sapidité est en filigrane, s’appuyant sur une minéralité très fine. La bonne allonge est couronnée par une finale ciselée et tendue par une grande acidité.
    Les rillettes de sardines, bonnes mais rustiques, écrasent trop ce vin raffiné.
    Bien ++ / Très Bien
    Le fond de bouteille bu le soir avait perdu toute sapidité et son beau tonus.


    CR: Anjou – Domaine Mosse – Les Bonnes Blanches – 2008
    Bouteille ouverte pendant une demi-heure puis passage en carafe pendant une heure.

    La robe est très vieil or.
    Puissant, le nez frappe par ses notes oxydatives prononcées.
    La bouche n’est malheureusement pas reste, même si on ressent une matière dense et généreuse ainsi qu’une très belle acidité. Ces deux ingrédients avaient constitué la base de ma deuxième bouteille bue en mai 2015 mais celle-ci a le même défaut que la première bue il y a encore plus longtemps.
    ED


    J’avais ouvert une bouteille de « secours », et donc pas dans le peudo-thème, l’Anjou ayant révélé des signes inquiétants dès l’ouverture de la bouteille .

    CR: Vouvray – Domaine François Chidaine – Les Argiles – 2011
    Bouteille ouverte pendant une demi-heure puis passage en carafe pendant une bonne heure.

    La robe est parée d’un or clair.
    Le nez très intense est crayeux à souhait mais laisse clairement apparaître de délicieuses notes de fruits à chair blanche, la poire principalement.
    Large et longue à la fois, la bouche est dotée d’une belle matière, qui se ponctue même par une sensation riche et légèrement sucrée sur la belle finale où ressortent également de fins amers salins.
    Avec un saumon grillé à la purée de potimarron et de topinambour, le vin fait un bout de chemin, mais côte à côte, sans vraiment d’alliance.
    Très Bien (+)


    CR: Alsace Grand Cru – Pinot Gris – Domaine Zind-Humbrecht – Rangen de Thann – Clos Saint-Urbain – 2004
    Bouteille ouverte pendant une heure puis passage en carafe pendant une heure et demie supplémentaire.

    L’or de la robe est très ambré. Sa densité annonce déjà un vin riche et ample.
    Le nez puissant et complexe va dans le même sens : des fruits exotiques, du coing et des notes fumées et épicées prégnantes constituent un ensemble somptueusement baroque (non, cher lecteur LPVien, très cher même mais néanmoins dyslexique, je n’ai pas écrit « baroquement somptueux » ::zinzin:: ).
    La bouche confirme par son volume, son opulence et sa densité renforcée par une nette sensation de sucre (j’aurais dit 20 à 30 g mais la contre-étiquette annonce un indice de sucrosité de 1). L’acidité structurante et bienvenue apporte une certaine finesse et contribue à la très belle persistance. L’alcool (16° !) n’est pas directement ressenti, en tout cas pas à ce niveau, mais il contribue, ainsi que la finale anisée et réglissée, à renforcer ce côté « too much » du vin.

    L’accord de saveurs est excellent avec une poêlée de lotte exotique, mais la puissance du vin lui fait dominer le plat de la tête et des épaules.
    Très Bien +(+) mais dans un style particulier que je sais aussi apprécier, à condition de ne pas en abuser !


    CR: Puligny-Montrachet 1er Cru – Domaine Louis Carillon – Les Perrières – 2005
    Bouteille ouverte pendant une demi-heure puis passage en carafe pendant presque deux heures.

    La robe est moyennement dorée.
    Bien ouvert, le nez est maquillé de façon outrancière par un boisé sans concession. La brioche beurrée et le caramel se disputent la première place…
    La bouche est à l’avenant, même caricaturale, la planche ne laissant la place à rien d’autre…
    Assez Bien, et encore…
    Bon, cela c’était mon commentaire pour toi, cher lecteur LPVien allergique au bois et fan de vins purs. :?

    Mais je pense aussi à toi, (tout aussi) cher lecteur LPVien amateur de vins riches, au style néo-mondial, qui n’a pas encore fait sa mue pour revenir au style cistercien des vins à l’ancienne…:o
    Bien ouvert, le nez brioché et beurré se complète par de belles notes de poire, mois présentes qu’à l’ouverture de la bouteille et d’autres de caramel qui lui apportent un côté gourmant fort appréciable.
    La matière en bouche est très belle, grasse et pleine, bien enrobée par l’élevage luxueux, qui se manifeste par des accents grillés moins perçus au nez, et soutenue par une fraîcheur qui apparaît surtout dans la finale.
    Très Bien +
    C’est cela qui est bien avec le vin : il y en a pour tous les goûts !
    En tout cas l’accord avec le boudin blanc à la fine Champagne était fort réussi et là tout le monde était d’accord !


    CR: Vosne-Romanée 1er Cru – Domaine Michel Noellat – Les Beaux Monts – 2009
    Bouteille ouverte pendant trois heures puis passage en carafe pendant une heure.

    La robe est claire, ni jeune ni évoluée.
    Bien intense et complexe, le nez dégage, avec beaucoup de développement dans le verre, de beaux arômes fruités, mais aussi des notes fumées et épicées, d’autres florales apportant de la finesse, et enfin un léger boisé.
    La bouche présente une grande fraîcheur, d’abord par son fruité acidulé mais aussi par sa vivacité qui la propulse loin. L’élevage et les tanins sont déjà bien fondus, participant à l’expression d’une trame souple et charnue.
    Le vin s’est accordé à merveille avec les délicats chaussons aux champignons.
    Très Bien ++


    CR: Châteauneuf-du-Pape – Pignan – 2005
    Bouteille ouverte pendant trois heures puis passage en carafe pendant une bonne heure.

    La robe est claire et présente quelques reflets légèrement tuilés.
    Le nez est très intense, sur des fruits écrasés, des petits fruits rouges, mais il est complexifié par des touches épicées et d’olive noire. Florian a reconnu d’entrée le style Reynaud (tu) mais d’autres sont plus dubitatifs…(td)
    La bouche conjugue extrême élégance et beaucoup de présence, sensation tactile soyeuse et délicate et superbe longueur. Une fine acidité mobilise ce bel ensemble. Les petits amers nobles de la finale s’adoucissent sur la terrine de porc et de canard aux olives noires, le vin et le plat réussissant une très belle alliance toute en finesse.
    Excellent


    CR: Côtes-du-Roussillon Villages – Domaine Gauby – La Muntada – 2008
    Bouteille ouverte pendant trois heures puis passage en carafe pendant deux petites heures.

    La robe est sombre et encore jeune par sa bordure légèrement violine.
    Puissant et frais à la fois, le nez évoque tout d’abord les fruits noirs (cassis et mûre), puis des notes animales et épicées viennent lui apporter des accents plus sauvages.
    La bouche est sur le même registre, d’une grande densité, presque massive, mais la superbe acidité lui procure un certain équilibre. Les tanins encore présents mais bien gras sont un gage d’avenir et la finale plus élancée et toujours sapide nous ravit.
    Cette fois-ci, le vin s’accorde correctement sur la même terrine, mais sa puissance l’emporte.
    Très Bien ++


    CR: Bandol – Château Pradeaux – 2007
    Bouteille ouverte pendant trois heures puis passage en carafe pendant deux bonnes heures.

    Sombre, presque très sombre, la robe paraît relativement jeune.
    Le nez très ouvert virevolte entre fruits noirs (mûre), cuir noble, épices et touche vanillée.
    La bouche possède beaucoup de mâche, une matière encore serrée et corsée, des tanins un peu trop asséchants, bref c’est costaud et encore trop jeune.
    Mais le plat arrive : le bœuf mode à la méridionale civilise parfaitement le vin et fait même ressortir son fruit. Un mariage parfaitement réussi !
    Bien +(+) seul, Très Bien (+) sur le plat.


    Et là, une innovation, en tout cas pour moi : je sers le Champagne sur des fromages ! :O!
    En octobre j’avais été frustré, en aucun cas par la qualité de ce vin, mais par l’effet « bulldozer » face aux traditionnelles galettes de pomme de terre de l’apéritif. Cette fois-ci je l’ai donc positionné face à des partenaires de poids.

    CR: Champagne – Domaine Egly-Ouriet – Blanc de noirs
    Il s’agit d’un 100 % pinot noir, avec assemblage de 60 % de 2008 et 40 % de 2007, passé sur lattes pendant 66 mois, dosé à 4g.
    Bouteille servie aussitôt ouverte, avec une chaussette bien entendu ! Mais non, lecteur ami LPVien, ami mais néanmoins fatigué, la chaussette n’a pas servi au service…

    La robe est d’un or intense, commençant à tourner au vieil or. Le train de bulles est vraiment très intense et les bulles d’une extrême finesse.
    Puissant et vineux, le nez signe son cépage. Des fruits secs et des fruits blancs, mais aussi quelques fruits rouges, constituent la belle aromatique.
    En bouche, la bulle crémeuse adoucit la grande matière dense. L’allonge est magnifique, plus en énergie et en tonicité, avec de beaux amers sur la finale.
    Et l’accord, me demandes-tu, cher lecteur LPVien, toi qui as bien suivi ? :DD
    Eh bien excellent sur le parmesan, et un ton en-dessous sur le comté de 12 mois. A refaire !
    Excellent


    CR: Jurançon – Domaine de Souch – Cuvée Marie Kattalin – 2004
    Bouteille carafée juste avant service.

    L’or de la robe est bien ambré.
    Quel nez ! Puissant et dominé par la truffe, il développe aussi de beaux arômes de fruits confits et de fruits exotiques.
    La bouche est grandiose et racée. Elle allie un volume riche mais pas saturant, des sucres bien fondus, une acidité d’anthologie mais pas tranchante, une aromatique noble mais pas de pourriture noble, bref une harmonie magistrale.
    L’accord est bon avec le délicieux crumble à l’ananas mais le vin est tellement bon seul !
    Excellent +


    Bon, on n’a pas tous les ans 60 ans et je n’ai pas sorti des vins aussi prestigieux que l’an dernier avec les vins « en 6 » (certains ont cru après le premier vin que j’allais leur refaire le coup avec les vins « en 7 »).
    Mais on a quand même voyagé et fait les montagnes russes entre quelques coups de cœur et quelques (grosses) déceptions, avec plutôt les déceptions sur le début et les coups de cœur vers la fin, ce qui est mieux sue le contraire. Et je n’oublierai pas la réussite de ce qui était pour ma part une belle innovation.
    Quant aux accompagnements, ils sont toujours à la même hauteur, très élevée !

    Vive la diversité et l'amitié, et à l’année prochaine ! oo,

    Jean-Loup
    #50
    Pièces jointes :
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Gildas, dt, Vougeot, didierv, jean-luc javaux, Marc C, daniel popp, LADIDE78, DUROCHER, vivienladuche, Agnès C, Frisette, GAET, starbuck, leteckel, jclqu, the_ej, Pins, SOK, éricH

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2231
    • Remerciements reçus 77

    didierv a répondu au sujet : Vive la diversité et l'amitié !

    Pour ceux qui veulent mettre une trogne sur un pseudo .De gauche à droite
    Nicole la chère et tendre, Nathenri sans Nath, Flo Frisette, Paul Nol, Julien Iceteayer, Eric Bé himself (et oui Agnès il existe en vrai), Mr Vivien LADUCHE encore marqué par l'ascension du mont Rémus ++++++++ du vendredi, encore un Flo mais cette fois LevBen et mademoiselle Camille, et notre maestro Jean Loup.
    Pour marquer ma profonde déception devant les vins oxydés et carambarisés qui nous ont été servis j'avais décidé de pratiquer la politique de la chaise vide avant de revenir pour les rouges.

    Didier
    #51
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: LADIDE78, 4fingers, jclqu

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3636
    • Remerciements reçus 284

    LADIDE78 a répondu au sujet : Vive la diversité et l'amitié !

    Ah oui ça c est super de vous voir les uns et les autres , enfin je pourrais mettre un vissage sur vos interventions sur le forum , coucou Agnes , ( je vois que Eric est la )
    toutes mes amitiés à tous ( l endroit est magnifique , la maison du bonheur de Nicole et Jean Loup )
    didier

    Mal- voyant depuis 26 ans et passionné de vins comme vous tous
    #52

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14879
    • Remerciements reçus 285

    Eric B a répondu au sujet : Vive la diversité et l'amitié !

    Eric Bé himself (et oui Agnès il existe en vrai)

    On s'est déjà vu trois fois en vrai : deux fois en Limousin et une fois chez elle où j'ai fait la connaissance de Charmant (qui existe aussi en vrai).

    Eric
    Mon blog
    #53

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3454
    • Remerciements reçus 393

    Frisette a répondu au sujet : Vive la diversité et l'amitié !

    didierv écrit: Pour marquer ma profonde déception devant les vins oxydés et carambarisés qui nous ont été servis j'avais décidé de pratiquer la politique de la chaise vide avant de revenir pour les rouges.


    Didier, tu es facilement corruptible car tu n'as pas tenu bien longtemps cette position !!!

    Flo (Florian)
    LPV Forez
    #54

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4310
    • Remerciements reçus 92

    ols a répondu au sujet : Vive la diversité et l'amitié !

    Pourquoi jean Loup y met des CD sur ses bouteilles ... ::dance:: :D
    Bon, bah... ::out::
    #55

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4310
    • Remerciements reçus 92

    ols a répondu au sujet : Vive la diversité et l'amitié !

    enfin je pourrais mettre un vissage sur vos interventions sur le forum

    Didier
    Un jour faudra ouvrir un fil qui s'intitulera : "Si on montrait nos tronches" (tiens pas bête mon idée)
    Comme ça les ventes de bouteilles se feront vraiment a la tête du client ! :D
    #56

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3636
    • Remerciements reçus 284

    LADIDE78 a répondu au sujet : Vive la diversité et l'amitié !

    Celles là Serge , elle est pas tombée dans l oreille d un mal - voyant , je pense que vous aurez bientôt l occasion de voir la mienne
    didier

    Mal- voyant depuis 26 ans et passionné de vins comme vous tous
    #57

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1161
    • Remerciements reçus 76

    jclqu a répondu au sujet : Vive la diversité !

    Sympa la photo (tu) C'est trop bien les rencontres comme ça.
    J'ai aussi le plaisir d'en connaitre quelques-uns sur la photo Flo, Flo et Vivien (avec qui on s'est croisé très rapidement avant de rentrer au concours du SVI avec Philippe Baes).

    JC
    LPV Lutèce
    #58
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4283
    • Remerciements reçus 368

    Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Vive la diversité et l'amitié !

    Je ne sais pas ce qui s'est passé : j'avais posté mon CR sans m'apercevoir que d'autres avaient déjà tiré avant moi !
    Et comme en plus j'avais perdu mon abonnement au fil... je découvre ce soir tous les posts !
    J'aurai au moins répondu sans le savoir à certaines interrogations.
    Et merci pour vos encouragements !

    Jean-Loup
    #59

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 852
    • Remerciements reçus 143

    vivienladuche a répondu au sujet : La cave de Jean-Loup et les 11 buveurs

    Second grand moment œnoculinaire du week-end pour moi, après une mémorable soirée chez Jacky Blot au Domaine de la Taille aux Loups relatée ici .

    La cave de Jean-Loup, capitale de LPV Grand Centre, rayon de soleil du mois de novembre (et du mois d’avril également !!!).
    A force de récits de grands moments enchanteurs, à la fois gastronomiques et œnologiques, ce grand lieu de tradition LPVienne deviendra un jour pour les générations à venir une véritable légende de par les histoires merveilleuses qui seront racontées et transmises par les plus âgés aux plus jeunes des deux admirables personnes à l’origine de ces rencontres chevaleresques célébrant l’amitié et la diversité autour de la table barrique ronde trônant fièrement au milieu de la cave…

    Je ne remercierai jamais assez la Providence qui m’a fait croiser la route de LPV (en fait c’est toi Jean-Loup, le responsable qui m’a clairement fait plonger dans le Schmilblick LPVien car jusqu’en 2011, je n’étais qu’un lecteur très oisif, distant et surtout non interventionniste !!!) et permis de rencontrer de nombreuses personnalités admirables et de découvrir des merveilles insoupçonnées. ::fz::
    A tous ceux qui rêvent de venir un jour chez Jean-Loup et Nicole, je ne peux me considérer que comme quelqu’un de hautement privilégié de pouvoir profiter de tels moments de partage. Un immense merci à tous les deux pour votre générosité et votre bienveillance. (tu) (tu) (tu)

    Pour revenir au sujet du jour, il y a une anecdote que je vais commencer à ne pas m’expliquer. Pour la deuxième année consécutive, je ne goûte pas le Bourgogne blanc comme tout le monde, alors je préfère l’annoncer à l’avance car cela peut potentiellement faire jaser, mais tout comme le Bâtard-Montrachet 2006 du Domaine Leflaive l’an passé, moi je l’ai trouvé très bon le Carillon 2005 !!! ::spm:: ::turn:: ::glou::
    Pas la peine d’en faire tout un pataquès, l’éclectisme des palais existe. Inutile de savoir qui a tort et qui a raison, c’est cela la diversité aussi !!! :kiss: (Par contre, j’avoue que la Muntada 2008 ne m’a vraiment pas emballé…). Je pense ne pas avoir goûté la même bouteille de Mosse également…


    Henri, tu t’es surpassé pour le titre qui m’a beaucoup fait rire… :evil:


    La Cave de Jean-Loup et les 11 buveurs


    CR:



    La première chose qui m’ait surpris pour cette nouvelle saison est que Jean-Loup et Nicole ont cassé la tradition d’entrée… PAS DE CHAMPAGNE, PAS DE GALETTES DE POMMES DE TERRE BERRURYERES !!! :O!


    Vin n°1 :
    Robe or clair, brillante. Nez de miel, de cire d’abeille, de paille mûre, d’agrumes. On a une très belle bouche, très bien définie, avec une belle acidité, des agrumes, des arômes citronnés, de belles épices, du curry, du curcuma, une sensation de léger résiduel en finale. Un très joli vin de belle délicatesse, très calcaire et de bonne longueur. Je vois bien un bon chenin d’Anjou dans cette affaire (bon bah raté…) :dash: Très bien (+)
    Il s’agit de : Domaine Pierre Luneau-Papin – Muscadet Sèvre et Maine sur Lie – Le L d’Or de Pierre Luneau 2007


    Délicieuses rillettes de sardines



    Vin n°2 :
    La robe est très dorée. Le nez est oxydatif, mais avec des notes d’agrumes, un peu de pomme blette, de vernis. La bouche contraste totalement, elle est riche, de très beau volume, avec de superbes épices, quelques notes de pommes au four caramélisées. On retrouve un joli volume, une sensation de sucrosité, une belle densité, un peu d’encaustique, une belle longueur, seule la toute fin de bouche trahit une légère oxydation. Moyen pour le nez mais bien ++ pour la bouche.
    Il s’agit de : Domaine Agnès et René Mosse – Anjou Les Bonnes Blanches 2008



    Vin n°3 :
    La robe est or, brillante. Nez très iodé, calcaire mouillé, craie, citron jaune, coing, cire, fruits blancs, poire William. Belle richesse en bouche, avec du volume. De légers sucres résiduels sont perceptibles, accompagnant de belles épices, de la salinité et un très joli jus. On retrouve également de fines notes fumées et surtout un bel accent iodé. Belle longueur. C’est très bon. Je pars assez facilement sur Vouvray ou Montlouis et trouve le producteur (One point !!!). ::whooo:: Très bien +
    Il s’agit de : Domaine François Chidaine – Vouvray Les Argiles 2011


    Il est à noter que le saumon grillé sur purée de potiron et topinambours est un effet gustatif à lui tout seul !!!



    Vin n°4 :
    Superbe robe or orangé. Un nez de pâte de fruits, de raisins secs, de fruits blancs, de fruits exotiques, de notes fumées, de mangue, de fruits de la passion. La bouche est de belle richesse, avec de la puissance et une impression de sucres résiduels assez présents, avec des notes de coing, de fruits exotiques, de pâte de fruits, de kumquat, de fruits de la passion, toujours avec cette note fumée très subtile et une belle acidité basale. Un vin de grandes densité et matière, très pur et très racé. Magnifique bouteille qui me ferait partir sur une complantation de Deiss (Schoenenbourg par exemple ???). Excellent
    Il s’agit de : Domaine Zind-Humbrecht – Alsace Grand Cru Rangen de Thann – Pinot Gris Clos Saint-Urbain 2004
    Incroyable, je ne l’ai pas du tout goûté comme ça en juillet dernier, sur un équilibre riche et dense certes, mais bien sec. Bien que d’indice 1 dans le cas présent, je n’aurais pas trouvé aberrant que l’on me dise qu’il y ait entre 20 et 50 grammes de sucres résiduels à l’origine.


    La lotte aux petits légumes et lait de coco s’accorde assez judicieusement avec le vin à mon goût. Très bel accord +++



    Vin n°5 :
    Superbe robe or, brillante. Le nez est finement boisé, avec de jolis fruits jaunes, de la poire, de la mirabelle, de la prune jaune, puis en se réchauffant apparaissent quelques notes beurrées et un léger caramel. La bouche présente un très beau jus, et une belle matière première dotée d’un joli panier de fruits jaunes mûrs, de fleurs capiteuses. On a une belle ampleur et une belle longueur. C’est en se réchauffant qu’apparaissent des notes caramélisées. Au contraire de mes camarades, je trouve l’élevage présent mais ne massacrant pas le vin. En effet néanmoins, dès que le vin se réchauffe, il se fait ressentir un peu plus, mais c’est loin d’être rédhibitoire comme certains l’ont mentionné. Ce n’est pas non plus un style qui ne plaît plus Florian (sincèrement navré et confus d’être en contradiction avec toi sur ce point…) ;) Ces avis tranchés des fonctionnaires pfffffh !!! zX Très bien (+) à mon goût lorsque servi frais, bien ++ après aération
    Il s’agit de : Domaine Louis Carillon et Fils – Puligny-Montrachet 1er Cru Les Perrières 2005


    Je n’ai pas noté l’accord avec le boudin blanc qui est un suprême délice à lui tout seul !!!



    Vin n°6 :
    Très belle robe cerise brillante. Un nez de doux parfums : cerise, fraise écrasée, cassis, mûre, légère vanille, avec un léger côté crémeux. La bouche est très fine, délicate, soyeuse, juteuse, gourmande, avec de la mâche et de la structure en même temps, une grande fraîcheur, une très belle longueur et surtout beaucoup, beaucoup de fruits. Un vin de grande intensité aromatique, très juteux, avec une superbe matière et une grande pureté. Ce magnifique Bourgogne est un bonheur pour mes papilles. Excellent
    Il s’agit de : Domaine Michel Noëllat – Vosne-Romanée 1er Cru Les Beaux Monts 2009


    Là encore, Nicole s’est surpassée avec un feuilleté cèpes, champignons de Paris, échalotes à damner, qui se superpose pleinement au Vosne.



    Vin n°7 :
    La robe est rubis, brillante, assez soutenue. Un nez de tapenade, d’olive noire d’abord, puis qui évolue vers de la fraise mûre écrasée, de l’orange sanguine complexe, avec beaucoup d’épices douces, avec une sensation de haute maturité. La bouche confirme cette haute maturité, olive noire, fraise mûre, coulis de mûre, fruits noirs. Le toucher de bouche est délicat et subtil. C’est un vin très concentré en saveurs, juteux mais aussi très gourmand, avec une grosse matière racée, de jolies notes poivrées et surtout une très grande longueur. C’est plus que diablement excellentissime et digeste, on y revient de grand cœur. Excellent (+)
    Il s’agit de : Pignan – Châteauneuf du Pape 2005
    La robe aussi soutenue m’a trahi, malgré l’aromatique, c’est ce qui m’a fait réfuter l’argument Reynaud…


    La terrine de porc, veau, canard et olives noires est un chef d’œuvre à elle toute seule… pas la photo malheureusement!



    Vin n°8 :
    La robe est sombre. Un nez de cassis très mûr, de crème de cassis, de mûre, de sureau, de zan, de réglisse. Le vin présente une belle texture, une belle fraîcheur, une belle acidité, des fruits mûrs et une jolie texture, mais franchement, ça ne me transporte pas et j’en viens même à m’interroger sur l’équilibre de ce vin que je ne sais pas définir tellement je trouve l’ensemble ennuyeux, impersonnel et sans fond ni profondeur. :? Bien mais sans plus… et quand je vais découvrir l’étiquette, je serai assez surpris. Je ne suis pas prêt de mettre un tel prix dans ce vin !!! C’est personnellement une énorme déception.
    Il s’agit de : Domaine Gauby – Côtes du Roussillon Villages – Muntada 2008



    Vin n°9 :
    La robe est très sombre. Le nez est animal, avec des notes de fruits sombres, de tapenade, d’olive noire. La bouche est marquée d’entrée par une grosse structure et une grosse matière, une grande puissance, des tanins musclés mais mûrs, une haute maturité, des fruits noirs, une légère animalité, un grand volume et une grosse longueur. C’est un vin encore bien jeune mais dans un style à l’ancienne. Très bien - en l’état
    Il s’agit de : Château Pradeaux – Bandol 2007


    Le bœuf mijoté à la méridionale (poivrons, aubergines) mériterait de figurer sur les grandes tables de ce pays. Absolument divin en saveurs.



    Vin n°10 :
    Ah ah Jean-Loup ! Tu as bousculé les traditions pour placer le Champagne sur les fromages… C’est drôlement osé après Pradeaux ! Qui aura la carrure suffisante pour se mesurer à cet instant ??? ::sos::
    La robe est colorée. Le nez est vineux, assez puissant, sur une sensation de délicats fruits rouges, puis de fruits blancs, le tout étant très intense. La bouche est très aromatique, de grande largeur et de sacrée puissance (en fait Jean-Loup ne se trompe jamais dans l’ordonnancement des vins, c’était à prévoir :miam: !!!), avec des petits fruits rouges crémeux, de la mâche, de la structure, du jus, beaucoup de matière, une grande profondeur, un jus très sapide, un vin absolument gastronomique avec un grain très fin. Un grand Champagne tout simplement. Bravo +++ Excellent +
    Il s’agit de : Egly-Ouriet – Champagne Blanc de Noirs Grand Cru Brut dégorgement janvier 2015, 66 mois de cave


    Comté 12 mois & copeaux de parmesan



    Vin n°11 :
    La robe est d’un vieil or soutenu. Le nez commence par une magnifique déclinaison de truffe blanche, puis viennent les raisins confits, la pâte de coing, les fruits exotiques. La bouche est d’une fraîcheur tout simplement incroyable, avec d’intenses et subtiles notes truffées, des fruits blancs savoureux et racés. Un vin de grande digestibilité, de grandes profondeur et élégance tout en étant aérien, qui électrise avec une finale en queue de paon. Somptueuse bouteille !!! Je pars sur une première trie de Huet, genre Clos du Bourg 2002, par ce côté truffé. L’arrivée du crumble à l’ananas me fera comprendre que le chenin espéré était un petit manseng de noble origine :oops: et Jean-Loup m’annonce que je connais ce vin (je lui souffle ainsi Marie Kattalin à l’oreille…). Grand vin
    Il s’agit de : Domaine de Souch – Jurançon Cuvée de Marie Kattalin 2004


    Délicieux crumble à l’ananas, faiblement sucré, parfait pour terminer et grand accord des plus évidents avec le Jurançon.



    Un superbe repas riche d’éclectisme, de saveurs, de diversité, mêlant le génie culinaire de Nicole aux choix avisés et recherchés de Jean-Loup.
    Bravo à tous les deux pour vos talents respectifs, le bonheur n’en est que plus grand pour nous, vos invités que vous chouchoutez à chaque venue. Je ne sais encore comment vous remercier de me faire profiter de ces super moments d’amitiés.

    Dur dur de hiérarchiser ce bel ensemble. Oui pour un bec à sucres comme moi, le Marie Kattalin 2004 est une vraie félicité, une pure bombe atomique aromatique, de fraîcheur, de subtilité et de saveurs. Une impériale n’y suffirait pas (alors une bouteille, n’en parlons même pas, ça ne devrait pas exister en si petit contenant…). :cartj:
    J’ai été vraiment impressionné par le Blanc de Noirs d’Egly-Ouriet, quelle somptueuse bouteille qui n’aurait même pas peur d’un beau gibier !!! (tu)
    J’ai grandement aimé le Pignan, un Reynaud racé et profond. Le Vosne de Noëllat a été pour moi un pur délice de pinot noir, je ne veux en boire que des dans ce style !!! %tchin


    Portez-vous bien +++ et au grand plaisir de vous retrouver bientôt


    Vivien
    #60
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vougeot, didierv, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, Vaudésir, tonioaja, Frisette, GAET

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javaux
    Temps de génération de la page : 0.214 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 7
    • Utilisateurs hors-ligne: 20,792
    • Invités: 600

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.