Publicité slide

    Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    • Messages : 1929
    • Remerciements reçus 0

    Hervé Bizeul a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    Tu crois que les "marques" dont tu parles avec mépris (alors que, comme nous tous, ta garde-robe en regorge, tant il est difficile de les éviter...), elles sont fabriqués où, même les plus prestigieuses ? A part Hermes, je vois pas trop... Et les Nike à 100 euros au pied de tous ces "pauvres gens" dont tu te fais le chevalier blanc, elles viennent d'où ? Tu crois que pour 100 euros, on peut pas fabriquer des pompes en France ou en Europe ?

    Tu m'attaques alors que les gens dont tu parles, les droits de l'homme ils s'en battent l'œil, simplement parce que leurs besoins fondamentaux ne sont pas assouvis. Et si on leur enlève trois semaines de sport à la télé, ce seront les premiers à gueuler.

    Si mon discours est méprisant, comment est ton comportement ? Tu es pour les vins "naturels". Soit. Achètes tu uniquement des vins bio ? Des produits bio ? N'achètes tu en ce moment ni pommes, ni poires qui viennent du bout du monde et pas encore de fraises qui ont fait des km pour arriver à ta table ? Pas de tomates de serre hollandaise 8 mois par an ? Pas de crevettes à 1 euros les 100 g ou de saumon à 5 euros le kg qui transforment les mers en désert ? Sais tu que toutes tes patates sont irradiés ? Que tes yaourts regorgent de produits bien plus chimiques ? Qu'une grande partie de ta viande a été nourris avec soja OGM, roundup ready ? Depuis quand n'a tu pas acheté un SEUL vêtement fabriqué en France ou en Europe où t'es tu simplement soucié de sa provenance en lisant l'étiquette ? Tu jettes la première pierre, mais ton comportement PERSONNEL est-il cohérent avec les idées que tu défends ici ?

    On peut parler de ce que tu appelles, non sans mépris aussi, des "soumis", dont mon supermarché est plein le samedi et qui prêfèrent acheter des plats tout prêts au lieu de cuisiner, moins cher et meilleur pour eux et leurs mômes, histoire de passer plus de temps devant des séries américaines débilitantes. On a tous bien sûr pas tous le choix, pas tous les mêmes choix, mais tout le monde peut choisir de mettre son argent dans de la bouffe ou des SMS, du temps dans la cuisine ou devant une console de jeux, de l'argent dans un verre ou deux de bon vins plutôt que dans un pastis industriel.

    Et ici, que je sache, je m'adresse pas vraiment à des lecteurs qui me semblent "aliénés" à des choix de consommation.

    Et sur les pesticides, tu as un avis, au fait ?
    #31

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 357
    • Remerciements reçus 0

    Eric Monné a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    Chèr Iris, je ne cherche pas, contrairement à certains, à opposer les bios aux conventionnels. J'espère simplement que tout le monde, à son allure et selon ses moyens, va se diriger vers une agriculture plus durable, avec moins d'intrants et surtout moins d'intrants nocifs pour l'environnement ou, surtout, pour le consommateur.

    Cela fait plaisir de te l'entendre dire mais en tant que vigneron bio et certifié je n'ai jamais ressenti tes interventions pour autre chose que des provocations caricaturales dans lesquelles tu n'as jamais eu l'élégance de reconnaitre que des vignerons aux moyens infiniment inférieurs aux tiens ont eu le courage de supprimer totalement les pesticides. Pour, je cite, l'environnement ou, surtout, pour le consommateur.

    Je ne rêve pas d'une culture idyllique et immédiate sans aucun produits de synthèse, simplement parce que pour moi, un produit n'est pas fatalement bon ou mauvais selon les modalités de sa naissance, naturel ou chimique.

    Moi non plus. Mais nous parlons ici de pesticides qui finalement (et, est ce bien une surprise?) se sont retrouvé dans le vin. Pas à des doses négligeables mais à des doses qui auraient fait interdire l'eau du robinet de n'importe quelle ville ayant atteint le millième de ces valeurs. Des pesticides qui sont déjà dans les hangars pour la prochaine campagne et que tu peux décider demain de ne pas utiliser en garantissant du même coup aux consommateurs que pas une once (des tiens, ceux du voisin n'étant pas contrôlables) ne se retrouvera dans ton millésime 2008.

    Je crois au progrès et à la science
    Moi aussi. Au passage les avancées les plus récentes en matière de lutte contre les maladies du bois sont issues de l'industrie du bio voir ICI

    même si je suis un peu catastrophé parfois de l'usage que l'on en fait. Moi aussi.

    Au passage, le fanatisme sur l'absence totale d'intrants me semble en ce moment très dangeureuse, car elle pave d'or un chemin que les partisans de la modification génétique de la vigne vont s'empresser de prendre en cherchant à nous vendre un bon clone génétiquement modifié qui résiste "naturellement" à tout. Une horreur.

    Après ton bâton fétiche contre les Bios, le cuivre , n'est ce pas Iris :), et le deuxième qui est l'absence de certification bio pour la vinification. Voici venu le temps de la modification génétique de la vigne. 2% de vignerons ont choisi de rompre avec une agriculture qu'ils jugeaient globalement nuisible. Ils n'ont pas attendu d'avoir de gros moyen, ils n'ont pas attendu les résultats d'études qui n'arriveraient jamais. Ils l'ont fait. Par précaution et parce qu'ils sentaient bien qu'un jour ou l'autre des études finiraient bien par sortir et mettraient en lumière la présence de pesticides dans le vin que l'on retrouvaient déjà un peu partout (entres nous on parlait de ce risque depuis longtemps). Pendant ce temps des études lourdes se poursuivaient sur un tas d'autres sujets beaucoup plus rentables dont les modifications génétiques de la vigne. Et au contraire de toi je ne pense pas qu'une poignée de vignerons bio aient la moindre espèce d'importance pour les financiers de ces études. Par contre un rejet des consommateurs de l'agriculture conventionnelle et une recherche de vins garantissant par la certification la non utilisation de ces produits, me parait plus probable et pourraient avoir des conséquences beaucoup plus inattendues sur ces industriels et (on peut rêver) sur le nombre de vignerons décidant de passer en bio.

    clotdeloum.com
    #32

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1929
    • Remerciements reçus 0

    Hervé Bizeul a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    Mon cher Éric donneur de leçons aux "riches" mais dont les prix de vente sont, si je ne m'abuse, bien proche des miens et donc très loin de permettre l'ivresse aux "alienés" d'Enzo, si je ne m'abuse, toi qui est l'apôtre virtuel du bio, que faisais tu, pendant les dix ans où tu étais en cave coop avant de passer en cave particulière ? Tu étais en tout chimique et tu avais moins de principes et de leçons car tu n'étais pas le dernier à désherber tes vignes, vu ce qu'on te donnait comme revenu. Maintenant que tu colles un beau macaron vert et blanc en gros et que tu vend cher, là, bien sûr, c'est différent. Tu veux sans doute dire qu'au delà 20 euros la bts, tous les vins devraient être en bio ? C'est un débat intéressant... Fixe le seuil de prix toi même, si il ne te convient pas...

    Rien n'est simple, rien ni blanc ni noir...

    Sur ta proposition de passer en bio, je vais y penser, c'est promis. D'ailleurs, je m'en approche de plus en plus chaque année. Mais chez nous, y a des cailloux et il me reste encore qq trucs à régler et, vu les résultats de mon bilan cette année, ils sont encore un peu trop chers pour moi, contrairement à ce que tu sembles croire.

    Mais avant, je vais d'ailleurs peut-être même me payer une de ces analyses de résidus, pour voir l'état de mes vins. N'utilisant presque plus de pesticides dans le sens large du terme, comme évoqué plus haut, je serais curieux de voir ce qu'il contiennent à la fin. Si qq sait où je peux m'adresser, je suis preneur. De même, je serais curieux de savoir d'où viennent et quels sont les 40 vins de l'étude (cave coop, négoce, particulier, niveau de qualité et de prix)...

    Sur l'intervention de D. Michaud, comment ne pas être d'accord ?
    #33

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 19677
    • Remerciements reçus 108

    enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    "Tu m'attaques alors que les gens dont tu parles, les droits de l'homme ils s'en battent l'œil, simplement parce que leurs besoins fondamentaux ne sont pas assouvis. Et si on leur enlève trois semaines de sport à la télé, ce seront les premiers à gueuler."

    d'abord je ne "t'attaques" pas, je réagis à des propos non réfléchis.
    mais en plus de les mépriser, tu les insultes en amalgamant la pauvreté à l'ignorance, voire la bétise. On voit que tu n'as jamais rencontré les gens qui se battent pour les droits de l'homme et qui gagnent pourtant le smic.
    Et dans ceux qui gueulent pour la suppression du foot à la télé, je pense que le raccourci consistant à faire croire que seul les smicards seraient concernés, est consternant de suffisance.

    "Si mon discours est méprisant, comment est ton comportement ? Tu es pour les vins "naturels". Soit."

    Allons allons, ne parle pas à ma place, je suis assez grand et ne me suis en aucun cas prononcé là dessus. Je suis évidemment partisan de proteger nos sols, et le futur de tous mais n'ai pas suffisamment de connaissance des vins naturels pour être aussi affirmatif que les propos que tu me portes sans que j'en parle.
    Pour le reste, je ne suis jamais entré dans le débat bio ou pas qui me dépasse et pour lequel je n'ai pas d'avis aussi tranché et sur que le tien, dans un sens comme dans l'autre.
    Contrairement à toi, je ne défends pas d'idée spécifique, je réagis à un propos malveillant et réducteur qui amalgame ceux qui défendent une idée de liberté pour tous avec des consuméristes lambda sans un seul instant imaginer que le niveau de vie ait une incidence sur sa capacité à être un écolo au quotidien. c'est simplement le respect du plus faible que j'aborde par mon apostrophe, pas le débat du pour ou contre le bio dans lequel tu voudrais m'enfermer.

    Quand je ne sais pas, je ferme ma g.... et les pesticides est un débat qui me dépasse donc je ne me prononcerai pas. Désolé d'avoir contrarié ta connaissance sociologique universelle.
    #34

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 357
    • Remerciements reçus 0

    Eric Monné a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    Je dis simplement que si l'on veut passer en bio ce n'est pas une question de moyen mais de volonté. Sur la vingtaine (ou plus) de vignerons bio certifiés du Roussillon il n'y en a pas un qui bénéficie du quart de tes moyens et pourtant ils l'on fait. Ce n'est pas un jugement, c'est un fait. Pour montrer que les moyens ou le prix de vente n'ont que peu à voir avec cette décision qui reste une affaire de convictions.

    Quant aux 5 ans (quand on s'en prend aux personnes il faut être précis) que nous avons passé en coopé avant de faire notre vin en 2001, tu devrais être content car nous étions en ce que tu appellerais du "raisonné extrême" :) . D'ailleurs nos vignes étaient systématiquement déclassées qualitativement par la coopé pour raison d'herbe dans les parcelles et nous utilisions 0 engrais chimiques. 5 ans c'est court, mais suffisamment long pour constater l'inutilité d'un tel système et comprendre qu'il ne nous correspondait pas. Pratiquement et non virtuellement, nous avons travaillé en bio exclusif dés 2001 et demandé la certification en 2003. Ceci pour dire que c'est une décision qui demande une réflexion personnelle certaine. Que beaucoup de vignerons avaient fait bien avant nous. Par exemple je ne voyais pas en 2001 l'intérêt de la certification (merci J.L. Tribouley). Par contre j'étais persuadé que des traitements chimiques portant sur la peau d'un fruit (ou pire pour les systémiques) destiné à macérer, devaient bien se retrouver quelque part dans le vin. Dans cette perspective le travail en bio devenait (pour nous) la seule alternative pratique dont la mise en œuvre pouvait se faire immédiatement.

    clotdeloum.com
    #35

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 100
    • Remerciements reçus 0

    François Dubernard a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    Tous les propos précédents me chagrinent un peu.
    Je suis tout de même dans la même vision viticole qu'Hervé Bizeul, ie : la lutte raisonnée extrême.
    La voie du Bio est une voie dont il faut s'inspirer, mais attention, elle n'est pas idyllique. Je ne pense pas qu'elle soit vraiment applicable partout de manière vraiment viable économiquement.
    Du point de vue chimique, la plupart des derniers millésimes, j'ai mis moins d'intrants chimiques (naturels ou synthèses) que mes amis en Bio (pas de synthèses bien sûr). Cette année, 2007, a été catastrophique pour les Bios dans le Bordelais. Je ne m'en réjouis pas. Mais nous voyons là une limite. Demandez aux viticulteurs de la Clape, dans les millésimes pluvieux... La notion économique de prix de revient , voir de production qualitative (les raisins perdent leurs qualités lorsqu'ils sont touchés par la maladie, trivial...) oblige à prendre des choix par forcément logique vis à vis du Bio. Il est plus qu'honorable d'aller jusqu'au bout de sa philosophie Bio, mais pour y rester, il faut en vivre. Sur le Bordelais, cette année combien de vitis Bios (hors grandes étiquettes à fortes plus-values) vont-ils pouvoir aborder le futur millésime sans sueur froide quant à leur trésorerie et la qualité de leur 2007. r
    Rares sont ceux qui ont pu avoir plus de 20% de récolte!... Je vous laisse imaginer le reste.

    Je ne cautionne absolument pas ces chateaux qui ont bombardé leurs vignes de traitements... y'a pas mieux pour créer des souches de résistances de ces fameuses maladies cryptogamiques : rendez-vous l'année prochaine::o
    Cependant, j'aurais compris que les bios, pour limiter la casse, acceptent de transiger et d'utiliser des produits systèmiques.
    Les molécules de synthèses ne sont pas forcément plus toxiques que celles naturelles. Et dans les cas extrême, mieux vaut produire un raisin de qualité, que d'avoir de tout petits rendements non qualitatifs : réflexe de survie!

    Une dernière chose dont personne ne parle, nos tracteurs n'ont pas de pots d'échappements catalytiques! Je laboure toute mes vignes, etc... et n'utilise pas de cheval comme mon père le faisait jusqu'au début des années 70. Donc là aussi je pollue et mets en contact mes raisins avec des agents nocifs... Mais contrairement aux Bios sans chevaux, je passe beaucoup moins souvent dans les vignes pour les traitements... Certes je chipote, mais bon, balayons tous devant nos portes.

    Tant qu'il existera ces fameuses souches de résistances de mildiou, d'oïdium, tant qu'il y aura des viti fous des produits chimiques, et tant qu'on aura pas changer les conditions météos:)o, on aura quand même quelques soucis pour atteindre cette viticulture pure!
    La Voie du Milieu (ie : du Bio Raisonnée) serait-elle l'idéale??? En tout cas, j'essaye d'y aller!

    PS : j'avoue ne pas comprendre l'intérêt de vouloir se soumettre obligatoirement l'étiquette Bio (Ecocert ou autres) pour ceux qui le pratiquent? Je comprends la fierté de le montrer, mais quand il s'agit de philosophie de travail, cela tient du personnel. Peut-être aussi pour mieux informer le consommateur?
    #36

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 680
    • Remerciements reçus 0

    didier michaud a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    Hervé Bizeul écrivait:
    >Si qq sait où je peux
    > m'adresser, je suis preneur.

    phytocontrol.com/ , par exemple.

    Didier
    #37

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1929
    • Remerciements reçus 0

    Hervé Bizeul a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    Cher Eric, et combien de ces bios certifiés, en Roussillon, ont ils encore des vignes en coteaux, de petits morceaux de quelques dizaines d'ares, à 1,5 m au carré ? S'ils en ont, comment les cultivent-ils ? Ou plutôt, dans quels états sont elle ? Combien en as tu acheté ou gardé, d'ailleurs, toi, des vignes de ce genre, où aucun matériel ne passe ? j'en ai 8 hectares. J'en fait quoi, je les arraches ? Ben non. Je préfère les désherber et les conserver. Et c'est ça qui m'empêche de revendiquer une certification, si temps est que j'en ai envie.

    Enzo, ne te retire pas de la discussion, s'il te plait. OUi, rien n'est simple. Oui, des gens gagnent peu d'argent et ont moins de choix de ve. Pour ceux là, justement, que fait on si on veut leur proposer du vin à 1 euro le litre ou la bouteille chez Lidl, sans résidus ? Qui fait du vin en bio à ce prix ? Le moins cher (et un des très bons, d'ailleurs), que je connaisse), c'est mon ami Michel Piquemal, au Mas des Clots. Il se fait tout lui même, bricole son tracteur, travaille 12 heures par jour avec passion et plaisir. Mais même chez lui, c'est 3 ou 4 euros la bt, ce qui n'est rien compte tenu du risque et des efforts. Prions tous les jours pour qu'il ne se casse pas la jambe. Que doit-on faire pour arriver à produire des vins avec zéro pesticides à 50 euros les 100 litres, le prix actuel, ne l'oublions pas. Voilà une discussion qu'elle est bonne et dans la triste réalité de la vie vigneronne d'aujourd'hui. Il y aussi des vignerons qui n'ont pas beaucoup de choix. Il faut en parler. Il faut aussi parler de ceux qui l'ont et qui ne le font pas, même simplement de raisonner leurs politique phyto. Pourquoi ?

    Merci Didier pour l'adresse. Bon, c'est pas que je file en douce, mais je file à Bordeaux, justement, pour goûter qq 2007.
    #38

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 680
    • Remerciements reçus 0

    didier michaud a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    François Dubernard écrivait:

    > Peut-être aussi pour
    > mieux informer le consommateur?

    Comme tu le fais toi même:

    Notre Domaine a toujours été précurseur dans les modes de suivi de la vigne (labours, lutte phytosanitaire Raisonnée via le réseau Optimus, station météorologique, utilisation de produits aux labels Bio, amendements uniquement organiques) et du vin (élevage sur lie, limitation de l’utilisation du soufre, travaux sur la micro-oxygènation des vins, suivis avec différents organismes de recherches agronomiques et laboratoires de recherches, barriques faîtes sur-mesure, essais et collaborations techniques avec de grands tonneliers) tout en respectant la Tradition.

    Pourquoi indiquer une référence à des produits labelisés Bio?

    Ce qui entre nous n'est pas une garantie voir même une assertion trompeuse, il n'y a pas de label bio sur les intrants, juste une mention sur l'emballage comme quoi la spécialité est utilisable en conformité au cahier des charges bio de 91, c'est le fabriquant qui l'indique sous sa propre responsabilité, sans qu'il y ait de contrôle.

    Pour rappel:
    Les fournisseurs d’intrants ne sont pas soumis à un contrôle obligatoire spécifique dans le cadre du règlement CE n° 2092/91 modifié, à l’exception des compléments nutritionnels pour animaux.


    www.ecocert.fr/Les-i...

    Tellement bien que quand tu es en bio, ton organisme de certification réclame que ton simple distributeur de phytos local indique sur chaque facture que le produit est bien conforme, alors qu'il n'a aucun moyen de le certifier :-)

    Etrange, non?

    Ecocert, organisme de contrôle indépendant, certifie quelques produits, m'enfin ça s'arrête là.

    Très honnêtement il y a des trucs que tu ne verras jamais rentrer chez moi, malgré le beau tampon sur les sacs ou les bidons, et d'autres dont l'emballage ne comporte pas de mention mais que j'achète en toute confiance parce que j'en connais la composition exacte et le mode de fabrication. Cela demande juste un peu plus de boulot intellectuel au contrôleur quand il vérifie mes stocks.

    Didier
    #39

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 357
    • Remerciements reçus 0

    Eric Monné a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    Combien en as tu acheté ou gardé, d'ailleurs, toi, des vignes de ce genre, où aucun matériel ne passe ? j'en ai 8 hectares.

    Moi aussi, ça représente la moitié de notre trentaine de parcelles situées entre 400 et 600m d'altitude.

    J'en fait quoi, je les arraches ? Ben non

    Ben non.

    Je préfère les désherber et les conserver.

    Nous on préfère les labourer avec un chenillard étroit quand c'est possible, les aménager quand c'est possible et faire venir le muletier quand tout le reste a échoué. On les conserve donc aussi et en plus on fait revivre leur sol en garantissant au consommateur qu'aucun pesticide n'a été utilisé.

    C'est pas beau ça ?

    El blogo, clotdeloum.com
    #40

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 798
    • Remerciements reçus 0

    Iris a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    Francois écrit: il s'agit de philosophie de travail, cela tient du personnel

    tout à fait d'accord - je n'ai personnellement jamais demandé de certification bio, parce que je vie et travaille sur des terres, qui n'étaient à aucun moment en conversion, vu qu'ils n'avaient jamais vu un autre travail - ce qui est une chance. Et mes clients sont libres de venir vérifier sur place tout ce que je fais.

    Hervé: je ne comprends pas ton allusion sur des jugements d'un homme (ou d'une femme) selon son pays de naissance - est-ce que tu aurais mal interprété ma remarque sur les vignes, qui m'entourent? Loin de moi l'idée de mettre cela sur le fait que la nationalité des propriétaires ne soit pas la même que la mienne:S l'étude sur les résidus des pesticides dans les vins étaient d'ailleurs bien fait sur un échantillonnage international avec (presque) les mêmes résultats partout!

    Je n'ai pas non plus essayé de me montrer en exemple - je me rends bien compte, qu'une viticulture, qui se pratique qu'en coteau pas mécanisable, sur une surface bien moindre à ce qu'on considère comme vivable pour une installation en viticulture, si on n'est pas dans une région, où le nom du lieu-dit permet déjà de bien vendre, relève plutôt de l'exotisme. (Il m'arrive d'ailleurs encore à chanter dans mes vignes - mais comme j'y suis toute seule la plupart du temps, c'est à l'unisson:)).

    Francois écrit: Cependant, j'aurais compris que les bios, pour limiter la casse, acceptent de transiger et d'utiliser des produits systémiques.

    Voire le début de mon post... Du bio raisonné et du raisonné extrême - même combat?

    Le résultat serais dans les deux cas, que leur vins carbureraient avec moins de pesticides, pour revenir au fil de discussion - par contre en tant que consommateur j'aimerais dans ce cas une liste exhaustive des entrants sur ma bouteille, à côté du logo de mise en garde pour les femmes enceintes et du contient sulfites :)
    #41

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1929
    • Remerciements reçus 0

    Hervé Bizeul a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    Super Eric. C'est que des bonnes nouvelles. C'est qui ton muletier au fait ? Il vient combien d'heure par an ? Tu l'appelles et il vient, juste comme ça, aux bons jours et aux bons moments ? Moi, il est dispo que depuis cette année, parce qu'il s'est enfin installé à Tautavel. Avant, impossible. Il te coute combien, à l'heure, au fait ? Tu fais combien d'hectares avec lui, en combien de passage ? Ah, j'oubliais, toi, sur est sur sable granitique, alors, y a pas de cailloux.

    Au fait ton chenillard, c'est quelle marque ? Et quel écartement ? Parce que le mien, il coute 80 000 euros avec l'intercep derrière, il fait 80 cm et pourtant il passe pas en végétation. Je suis curieux de connaitre le tient. Il est aux normes de sécurité actuelles ? Si ton ouvrier se retourne avec, tu es couvert par l'assurance ou tu vas direct au Pénal ? Parce que moi, dans les pentes (on a peut-être pas la même notion de la pente...) et les devers, il faut sacrément y croire... Au fait, tu traite avec, aussi ?
    #42

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 19677
    • Remerciements reçus 108

    enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    Hervé,

    puisque tu m'invites aimablement à ne pas quitter la conversation, je veux bien essayé de te donner mon sentiment sur tes questions. j'en resterai à des généralités du bio, n'ayant pas les compétences des professionnels intervenants sur ce sujet.

    Ce qui est étonnant, c'est que tu pars de l'hypothèque qu'il faille prévoir pour les personnes les moins aisées des vins à 1 euros comme si en plus d'être pauvre, il fallait être condamné à boire de la saloperie ou au mieux à ne pas boire de vin. Mais qu'est-ce qui vaut 1 euro aujourd'hui!? à part le pain (et quel pain!) que peux-t-on acheter à ce prix là?
    alors effectivement, le bio recherchant des produits sains, opposés au productivisme (enfin c'est ainsi que je le vois dans mes rêves, sachant que je n'amalgames pas les non bio forcément dans ce productivisme), il parait illusoire d'envisager du vin à 1 euros, comme à mon sens il est scandaleux d'en produire à ce prix en France!
    La solution est pour moi politique (donc je ne la développerai pas ici) et consiste à permettre à tous ceux qui travaillent de vivre dignement, c'est à dire aussi à pouvoir notamment s'acheter du vin à moins de 10 euros.

    Ma philosophie sur le bio est que ce dernier a beaucoup de sens, si et seulement si, il n'est pas élitiste, c'est à dire s'il ne recrée pas de discrimination sous courvert d'un coût prohibitif ou de marketing du type "developpement durable", vocable derrière lequel beaucoup s'engouffre pour faire un peu plus de business sans intérêt direct pour le consommateur.

    Je sais bien que les vignerons ne sont pas une catégorie sociale à part et épargnée par les difficultés comme tous! ça ne me réjouis pas plus, mais ils sont aussi les victimes de l'enrichissement d'autres, peu à même de vouloir améliorer leur situation en produisant ou achetant des raisins ou mouts à des tarifs indécents. Certains diront avec fatalisme que c'est le dieu marché qui veut cela....je n'en suis pas.
    #43

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Luc Javaux
    • Portrait de Luc Javaux Auteur du sujet
    • Absent
    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    La solution est pour moi politique (donc je ne la développerai pas ici) et consiste à permettre à tous ceux qui travaillent de vivre dignement, c'est à dire aussi à pouvoir notamment s'acheter du vin à moins de 10 euros.

    Enzo,

    Il faut rester sérieux...
    Penses-tu réellement que tous ceux qui achètent des vins à bas prix (disons moins de 2-3 €, soit la très grande majorité des vins vendus) le font parce qu'ils n'ont pas les moyens d'acheter du vin à 5 ou 10 € ?
    Le monde n'est pas fait que de passionnés, riches ou pauvres peu importe, le problème n'est pas là, mais en majorité de gens qui considèrent que le vin est une boisson comme une autre, qui n'a aucune raison de coûter beaucoup plus cher que la bière ou le coca-cola. Alors, pour eux, qu'est-ce qu'on fait ?

    Luc
    #44

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 19677
    • Remerciements reçus 108

    enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    "Penses-tu réellement que tous ceux qui achètent des vins à bas prix (disons moins de 2-3 €, soit la très grande majorité des vins vendus) le font parce qu'ils n'ont pas les moyens d'acheter du vin à 5 ou 10 € ?"

    à 2 euros peut-être pas, mais à 4 ou 5 oui. des gens non passionnés mais qui aime bien boire une bonne bouteille sont exclus par celles à plus de 5 euros qu'ils ne peuvent s'acheter.

    je ne sais comment tu es arrivé au vin Luc, mais pour ma part grâce à un papa qui s'y interessait et des moyens financiers qui me l'ont permis! sans l'un ou l'autre, je ne serais pas sur ce forum.
    Donc ce que l'on peut faire pour la majorité, c'est éduquer le goût en premier (notamment sur des produits respectueux de leur environnement) et permettre ensuite que cette éducation débouche sur du plaisir accessible. pour cela il faut des moyens.
    #45

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Luc Javaux
    • Portrait de Luc Javaux Auteur du sujet
    • Absent
    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    à 2 euros peut-être pas, mais à 4 ou 5 oui. des gens non passionnés mais qui aime bien boire une bonne bouteille sont exclus par celles à plus de 5 euros qu'ils ne peuvent s'acheter.

    Cette vision me semble très éloignée de la réalité du terrain...
    Je suis médecin "de campagne", dans une zone pas très riche, et l'avantage de mon métier c'est que je ne reste pas dans mon bureau à échafauder de belles théories, mais que vais chez les gens, que j'observe ou et comment ils vivent, ce qui me permet de voir quelles sont leurs priorités en terme d'achat. Crois-moi sur parole, l'écran plat, le lecteur de DVD et le décodeur Canal+ sont entrés dans bien plus de foyers "pauvres" que les bouteilles à plus de 5 €. Ce n'est pas tant une question de moyens que de choix de vie.

    Luc
    #46

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 15036
    • Remerciements reçus 437

    Eric B a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    L'étude sur la consommation de vins dont Didier nous avait communiqué le lien le montrait: même dans les catégories aisées, la moyenne d'achat était inférieure à 5€ la bouteille.

    Eric
    Mon blog
    #47

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 19677
    • Remerciements reçus 108

    enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    Luc,

    Que sais-tu de mon mode de vie pour tirer des conclusions définitives sur mes capacités lorsque l'on a un avis différent du tien. Il n'y a pas besoin d'être médecin, ni de campagne, pour savoir qu'effectivement le consumérisme est entré partout, même chez ceux qui ont du mal à finir les mois de façon récurrente. Et alors, qu'est-ce que cela prouve?

    Pour toi cela prouve que ceux qui consomment choisissent leur vie, c'est un raccourci que je récuse mais c'est un autre débat, que je n'ai pas lancé et pour lequel le lieu n'est pas le bon donc que je ne relancerai pas.

    Eric,

    Certainement, sauf que ceux qui ont vraiment le choix de l'achat, ce sont d'abord les plus aisés, là c'est un choix de vie effectivement tiré d'une certaine éducation.
    #48

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Luc Javaux
    • Portrait de Luc Javaux Auteur du sujet
    • Absent
    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    Que sais-tu de mon mode de vie pour tirer des conclusions définitives sur mes capacités lorsque l'on a un avis différent du tien.

    C'est dingue de tirer ce genre de conclusions de mes écrits...
    Tout ce que je dis, c'est que chacun fait ses choix, selon ses moyens financiers, et qu'en pratique le choix est très rarement de privilégier la qualité dans le poste nourriture et boissons. C'est souvent même le premier à être sacrifié. Je ne vois pas en quoi je porte un jugement sur tes capacités en l'affirmant.

    Luc
    #49

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 19677
    • Remerciements reçus 108

    enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    désolé mais quand j'ai lu "l'avantage de mon métier c'est que je ne reste pas dans mon bureau à échafauder de belles théories, mais que vais chez les gens" je l'ai humblement pris pour moi en réponse à mon propos. si ce n'est pas le cas alors je le retire.

    "Tout ce que je dis, c'est que chacun fait ses choix, selon ses moyens financiers, et qu'en pratique le choix est très rarement de privilégier la qualité dans le poste nourriture et boissons"

    je dois faire partie des raretés! mais aussi parce que j'ai le moyens de ce choix. c'est le sens de mon intervention.
    #50

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Luc Javaux
    • Portrait de Luc Javaux Auteur du sujet
    • Absent
    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    je dois faire partie des raretés!

    Mais bien entendu, comme tous les passionnés qui hantent ce forum, mais qui ne représentent qu'une infîme minorité de ceux qui achètent du vin.

    Luc
    #51

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 680
    • Remerciements reçus 0

    didier michaud a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    Luc Javaux écrivait:

    > Mais bien entendu, comme tous les passionnés qui
    > hantent ce forum, mais qui ne représentent qu'une
    > infîme minorité de ceux qui achètent du vin.

    Je ne comprends pas le débat, il y a à mon avis, en règle générale, moins de phytos dans des vins à deux balles que dans des bouteilles plus prestigieuses.

    Les traitements coûtent chers et sont absolument inoffensifs, pourquoi se priver d'outils techniques efficaces quand on en a les moyens et des objectifs qualitatifs à maintenir?

    J'ai mis en ligne le document que nous sommes sensés utiliser pour répondre aux journalistes, suite à cette honteuse désinformation sur les pesticides:

    pagespro-orange.fr/p...

    On s'aperçoit que dans le tableau les analyses officielles utilisées datent de quelques années, les doses trouvées sont largement supérieures à celle de l'étude PAN. Cela est d'ailleurs utilisé dans ce document comme argument positif: il y a moins de phytos dans le vin que par le passé.

    Cela fout un peu la trouille de savoir que les vins sont si peu suivis officiellement par des analyses régulières, exploitables pour répondre aux interrogations des consommateurs, comme dans le cas présent.

    A moins que ce document ne soit qu'une fumisterie propagandiste, je ne peux y croire :-)

    Didier
    #52

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1357
    • Remerciements reçus 1

    LaurentM a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    Didier, du second degré un premier avril, il faut oser;)

    Pas beaucoup le temps de commenter cette étude PAN (ça viendra ;),
    mas pour moi, la mode des pesticides a assez duré !

    @+

    Laurent - Caviste
    Mes blogs Vinature et
    BrutdeCrayon
    #53

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 55
    • Remerciements reçus 0

    batman69 a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    Métaux lourds et pesticides dans le vin : l'omerta française

    Voici le lien
    www.rue89.com/mise-e...

    Et ici l'étude au complet tres tres interssant:
    www.mdrgf.org/pdf/Ra...
    #54

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 703
    • Remerciements reçus 1

    Zapata a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    De toutes les manières, avec tous les cas de tumeurs cérébrales dont j'ai entendu parler lors de visites dans les domaines, il est évident qu'il y a un sérieux problème. Cela m'incite à rechercher des viticulteurs qui travaillent proprement mais quelles garanties possédons-nous ?
    A quand les tests de dépistages obligatoires et les mentions des résidus sur les contre-étiquettes ? Cela vaut bien une croisade, exactement comme la lutte contre les dangers du tabac.
    Amitiés
    Zapata
    #55

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 357
    • Remerciements reçus 0

    Eric Monné a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    La seule agriculture qui offre au consommateur une garantie contrôlée de production exempte de pesticides est l'agriculture biologique certifiée.
    Si c'est un point qui a de l'importance pour toi, tu peux déjà t'orienter vers les producteurs qui ont fait ce choix. Et parmi eux choisir ceux que tu préfères. Car si la certification garantie le mode de production, elle ne dit rien sur le talent du vigneron. Mis à part qu'il s'est interrogé sur sa manière de travailler et qu'il a décidé de le faire en toute transparence pour le consommateur.
    #56

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 501
    • Remerciements reçus 1

    ChristopheD a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    Bonjour,

    Désolé de vous corriger Eric, mais l'agriculture biologique n'est pas exempte de pesticides (je vous renvoie à la définition de ces derniers). En revanche, elle se limite à utiliser des pesticides qui existent à l'état naturel, des minéraux (soufre et cuivre), des produits de synthèse (roténone par exemple mais plus pour longtemps aucun actuellement si j'en crois ce document ), des extraits animaux ou végétaux.

    Cordialement

    Christophe

    PS: je laisse le passage sur la roténone pour plus de clarté
    #57

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 15036
    • Remerciements reçus 437

    Eric B a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    produits de synthèse (roténone par exemple)

    La roténone est un extrait végétal. Je ne nie bien sûr pas sa toxicité et comprends pourquoi elle sera bientôt interdite.

    Eric
    Mon blog
    #58

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 501
    • Remerciements reçus 1

    ChristopheD a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    La roténone est produite naturellement effectivement, désolé pour l'erreur mais ca n'est pas obligatoirement le cas.
    Comme l'article 16.2.b du réglement européen le précise.

    Cordialement.
    #59

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 357
    • Remerciements reçus 0

    Eric Monné a répondu au sujet : Re: Le vin vendu en Europe carbure aux pesticides

    @ Christophe,

    Ma remarque était une réponse à l'interrogation de Zapata qui se demandait quelles garanties il pouvait espérer pour une production sans pesticides. A ce niveau et dans le contexte de l'étude de P.A.N., l'agriculture biologique est bien la seule structure qui contrôle et garantisse au consommateur des raisins produits sans aucun des pesticides concernés par l'étude.

    Je ne connais aucun vigneron bio (moi inclus) qui défende la rothénone. D'ailleurs le Pyrêtre est en passe de le remplacer avec moins d'effets négatifs. Ceci dit, sauf obligation, on peut souvent se passer d'insecticide, pièges à insectes, comptages, observation, etc. Ce qui laisse dubitatif sur l'intérêt des plantes modifiées qui produisent 24h/24 des insecticides sans cible. Il y a bien des années où aucun insecticide ne se justifie.
    #60

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120
    Temps de génération de la page : 0.185 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 58
    • Utilisateurs hors-ligne: 1,898
    • Invités: 1,708

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.