Publicité slide

    Où l'on reparle de la minéralité

    • Messages : 4279
    • Remerciements reçus 0

    Bertrand Le Guern a créé le sujet : Re: Domaine Trapet

    En effet la minéralité est très impressionnante, au nez comme en bouche

    Déjà qu'en bouche j'ai du mal à comprendre cette pure invention des forumistes: "la minéralité", au nez ça se traduit comment?

    blg
    #1

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Domaine Trapet

    Bertrand,

    L'impression de sentir de la terre, des odeurs de sol de cave humide, de terre battue, par exemple.
    Je vois dans le terme "minéralité" une facette olfactive aussi.
    Le minéral, en termes gustatifs, est lui plus tactile, somesthésique (titillement de la langue compris) : il n'a donc pas qu'une représentation (cf Granite/Bossard vs Emile/Trimbach).

    Latricières-Chambertin - Domaine Trapet 2004 :
    JP17,5 - PP17,5 - LG17,5
    L’équilibre argilo-calcaire particulier du sol explique un vin plus anguleux, plus sauvage aussi, avec des notes plus ombrageuses de minéral, de café, de cacao, de réglisse. Densité, tenue, pour un vin corpulent mais civilisé (selon les termes de Mme Trapet). La grande expression paysanne !


    PS : écrit cela sous le contrôle de la joviale Mme Trapet;)
    #2

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1788
    • Remerciements reçus 0

    Bebert a répondu au sujet : Re: Domaine Trapet

    BLG écrit: "la minéralité", au nez ça se traduit comment?


    Bonjour Bertrand,

    Cette sensation est très claire et n'a rien d'une invention.
    Je suis surpris et même très surpris que tu n'ai pas remarqué que la craie a une odeur, que l'argile en a une autre, que la terre calcaire en a une autre, et les silex encore une autre... Etc...

    Tout simplement on sent sans aucune confusion possible très exactement ces odeurs dans le vin. Il n'y a que le nez qui les perçoit, c'est donc normal que cela se sente au nez. En bouche c'est bien moins perceptible, à part une sensation sèche au toucher qui peut légèrement s'apparenter à une sensation tannique au grain infiniment plus fin. Cette sensation là est nettement moins claire en ce qui me concerne, je ne m'y fie pas.
    Beaucoup de spécialistes et même d'amateurs savent ainsi, sur les odeurs, reconnaitre sur quel substrat sont cultivées les vignes. Il n'y a rien d'occulte ou d'ésotérique là-dedans!

    Par extention la minéralité peut désigner (abusivement?) un tas d'arômes qui dépendent du sol, comme ceux du fer. Dans d'autres cas encore, on ne reconnait pas la pierre du sol directement, mais une sensation que l'expérience a conduit à associer avec cette terre, comme pour la mâche que l'on sait correspondre avec le calcaire. C'est peut-être un peu tiré par les cheveux, mais pas incompréhensible.

    Le Latricières-Chambertin du domaine Trapet est en effet un rouge qui livre très intensément ces sensations. Elle paraissent participer à sa solidité en bouche, puisque le nez continue de les sentir par la permanente rétro-olfaction.

    L'épouvantable suffisant. (c) PatrickEssa
    #3

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Domaine Trapet

    La minéralité odorante ferrugineuse du tannat à Madiran ...
    #4

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4279
    • Remerciements reçus 0

    Bertrand Le Guern a répondu au sujet : Re: Domaine Trapet

    Je suis surpris et même très surpris que tu n'ai pas remarqué que la craie a une odeur, que l'argile en a une autre, que la terre calcaire en a une autre, et les silex encore une autre... Etc...

    De là à les retrouver dans un cépage aussi aromatique que le pinot ... il faut de l'imagination!

    blg
    #5

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 82
    • Remerciements reçus 1

    axel a répondu au sujet : Re: Domaine Trapet

    Bebert écrivait:

    > Beaucoup de spécialistes et même d'amateurs savent
    > ainsi, sur les odeurs, reconnaitre sur quel
    > substrat sont cultivées les vignes. Il n'y a rien
    > d'occulte ou d'ésotérique là-dedans!

    Bebert, je suis d'accord que divers cépages (on pense notamment en premier lieu au Riesling car c'est un exemple particulièrement édifiant) présentent des caractéristiques différentes reflétant le type de sol sur lequel ils ont été cultivés. Néanmoins, cette différenciation organoleptique repose à mon sens davantage sur des paramètres généraux de l'équilibre du vin (puissance, perception acide, volume, gras, sucrosité, masse tannique pour les rouges). De là à dire qu'un vin issu de vignes cultivées sur de l'argile présente des arômes d'argile (de même pour les autres types de sols cités), cela me semble beaucoup plus aléatoire pour ne pas dire illusoire...
    La nature du sol joue notamment sur la formation du complexe humique colloidal, c'est-à-dire pour simplifier, la façon dont la matière organique est retenue, avec des conséquences sur l'alimentation minérale de la plante, mais aussi sur son alimentation hydrique. Il ne faut pas oublier qu'une odeur, c'est avant toute chose une molécule (ou plusieurs?), certes soumise au magnifique appareil neuro-sensoriel humain, mais dont la formule est définie.
    Les marqueurs aromatiques, ou leurs précurseurs, sont en général contenus dans le raisin, et révélés lors de la (des) fermentation(s), ou encore relargués par les levures (ou les bactéries) lors de ces mêmes phases fermentaires. L'évolution du vin en bouteille, permettant de lents processus d'oxydo-réduction, permet également de modifier les arômes du vin (avec l'apparition du fameux bouquet de vieillisement).
    Or, prétendre qu'un vin sur argile sent l'argile, cela signifierait que le marqueur moléculaire de l'arôme d'argile (y en a t-il un seul?), serait relargué par le substrat, absorbé par le système racinaire, véhiculé dans le système vasculaire de la plante, accumulé dans les raisins, relargué dans le moût, conservé par les deux fermentations successives, et potentiellement non sujet à l'évolution (si les professionnels et amateurs éclairés dont tu parles arrivent à une identification des terroirs sur la base des arômes des roches après quelques années de bouteille...). Je veux bien être crédule et très ouvert, et je serais ravi de pouvoir avoir la moindre preuve de cela, mais reste sceptique malgré tout!
    Je ne conteste pas que l'on puisse avoir des arômes de certaines roches dans les vins, ni que l'on puisse identifier les origines géologiques sur la base de la dégustation, mais le lien entre les deux me semble plus criticable (et pourtant, j'ai longtemps cru au Père Noël!).
    Plus généralement, je tends à me méfier d'une certaine déviation terroiriste, certes sympathique car flattant l'idéal romantique de l'amateur de vins en voulant tout expliquer par le terroir et uniquement le terroir, mais pouvant devenir réductrice voire source de grossières erreurs sous le dangereux jeu de l'auto-persuasion. J'ai tendance à penser que le terroir parle suffisamment pour ne pas avoir à lui faire dire plus qu'il ne faudrait!

    Sur la minéralité de façon plus générale, ce qui est sûr, c'est que l'on ne sait rien! Certains parlent de sensations olfactives (cf supra), d'autres gustatives (la fameuse salinité souvent évoquée), d'autres font même appel à des perceptions somesthésiques. Pour moi, cela reste très flou, je ressens souvent ces différentes sensations, mais de là à les rattacher à un concept de minéralité, je reste plus modéré. J'aurais tendance, comme Bertrand, à me méfier de cette notion, car elle demeure très vague pour moi, et surtout ma position vis-à-vis d'elle varie perpetuellement.
    A l'heure actuelle, je pencherais davantage à une vision individuelle d'un ensemble de perceptions personnelles regroupées par chaque dégustateur sous le signifiant "minéralité". Quand je lis mes notes de dégustation et que je vois minéralité, je sais ce que cela veut dire, mais quand je lis celles de Laurent, de Bebert, ou de X, je suis perdu, car le manque d'universalité de la minéralité l'empêche d'en faire un signifié clair et loquace. De la même façon, lorsque je retombe sur mes descriptions de Latricières de Trapet datant de quelqes années et lis minéralité, je me souviens de ce que j'ai voulu dire, mais ne suis pas sûr que j'utiliserais le même terme aujourd'hui...

    Bref, tout cela reste encore bien obscur pour moi, et dans le doute, quand je dois parler d'un vin à quelqu'un, j'évite la minéralité!

    Axel Marchal
    #6

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 405
    • Remerciements reçus 0

    chambermusimanée a répondu au sujet : Re: Domaine Trapet

    Il ne faut pas d'imagination pour se rendre compte que dans un Morey Saint Denis la minéralité est vien plus présente que dans un Vosne. C'est très clairement identifiable.

    Mais c'est d'autant plus flagrant lorque le vin n'est pas trop boisé.
    #7

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1788
    • Remerciements reçus 0

    Bebert a répondu au sujet : Re: Domaine Trapet

    Oulala on ne va pas confondre minéralité et terroir.

    Il est loin d'être systématique de retrouver avec précision les arômes de la terre dans le vin; mais lorsque cela se produit, deviner le sol est alors une évidence accessible au novice tel que moi. Pour moi la seule preuve est que toutes les fois où j'ai trouvé évidente la présence d'argile ou de craie, elle était justifiée. Mais clairement il n'y a qu'une minorité de vins qui annonce si franchement d'où il sort. En majorité, je l'ignore, et les spécialistes qui savent souvent reconnaître, se basent probablement comme tu dis sur un ensemble de sensations.

    Le terroir de l'idéal romantique que tu décris est une notion contradictoire, elle ne peut pas exister sans les choix du vigneron, c'est un concept très flou.
    Si un vin peut inspirer quelque idéal romantique, tant mieux pour celui qui le boit; mais la minéralité est un concept tangible, presque objectif; tandis que le terroir reste flou et vague, parfois même amphibole.

    Bertrand, je t'assure avec conviction que ce sont bien des arômes que je sens sans difficulté et même fortement, y compris sur le pinot, et particulièrement sur le vin dont il est question : Latricières-Chambertin de Trapet.
    Si tu ne le sens pas, je suis à la fois surpris et navré pour toi car cette sensation a un charme fou, qui participe pour moi assez systématiquement à faire les plus grands vins.

    Mais avant d'accuser les "forumistes" d'inventer des mots vides de sens, demandes-toi simplement si ce n'est pas éventuellement toi qui ne ressens pas la chose en question!

    L'épouvantable suffisant. (c) PatrickEssa
    #8

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Domaine Trapet

    Merci Axel pour ce très beau développement, intéressant et à mon sens très pertinent.

    Luc
    #9

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4279
    • Remerciements reçus 0

    Bertrand Le Guern a répondu au sujet : Re: Domaine Trapet

    Mais avant d'accuser les "forumistes" d'inventer des mots vides de sens, demandes-toi simplement si ce n'est pas éventuellement toi qui ne ressens pas la chose en question!

    Le jour où je me laisserai aller à une telle invention, ne je serai plus très frais! l'imagination des forumistes est sans limite, il y en a un qui récemment a été remis en place par un oenologue de renom pour citer de façon récurrente son arôme de "poudre de riz" ... peut-être une forme de "minéralité"?

    Pour les forumistes: ça ne vous interroge pas de noter que la "minéralité" n'est jamais évoquée par les professionnels?

    Oulala on ne va pas confondre minéralité et terroir.

    Ouille! ... je comprends de moins en moins! La minéralité vient-elle du ciel?

    blg
    #10

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 82
    • Remerciements reçus 1

    axel a répondu au sujet : Re: Domaine Trapet

    chambermusimanée écrivait:
    C'est très clairement identifiable.

    Je m'étonnerai toujours devant des affirmations aussi péremptoires à propos de sujets éminemment sensibles comme la dégustation, ou de façon plus générale, la perception sensorielle.
    Tu n'es pas sans savoir, j'imagine, que chacun, de par l'unicité de son génotype, possède un patrimoine de récépteurs sensoriels qui lui est propre, et qu'il est de fait plus que normal que deux personnes ne perçoivent pas la même chose de la même façon, ou bien encore que quelqu'un ne sente rien là ou un autre perçoit une odeur de violette très puissante... (sachant qu'à cette différence génétique innée, il faut rajouter l'écart "culturel" lié à l'apprentissage et au vécu de chacun, ce qui complexifie encore davantage le problème!).
    Pour avoir fait de nombreuses séances de détermination de seuil de perception vis à vis de diverses molécules, je peux t'affirmer que les résultats sont criants et présentent une variabilité considérable d'un individu à un autre, au sein d'une gamme allant de l'anosmie totale à l'hypersensibilité...
    En outre, je n'ai peut-être pas été très clair dans mes explications, ou bien les concepts de signifiant/signifié t'ont peut-être échappé, mais une fois de plus, ce que tu perçois comme étant de la minéralité sera éventuellement perçu totalement différemment par quelqu'un d'autre!
    Je persiste à croire qu'il ne s'agit pas d'un concept objectif, par son manque d'étalonnage, d'universalité, et plus simplement de définition! Il est déjà parfois difficile de mettre deux personnes d'accord sur la perception sucrée, qui est elle bien davantage codifiée, alors pour la minéralité...
    Cela étant, si tu arrives sur l'unique base de ce que tu appelles la minéralité, à identifier, de façon systématique, tous les terroirs bourguignons, je te salue bien bas!
    Toutefois trouver qu'un Clos de la Roche est plus "minéral" qu'un Richebourg, bouteilles découvertes, n'est pas un exploit particulièrement retentissant pour quiconque étant allé faire une promenade dans les vignes, car je ne peux m'empêcher de croire à la puissance de la force suggestive!
    L'acceptation du caractère influençable du dégustateur et de l'importance de cette auto-suggestion est pour moi la base de l'humilité et de la sincérité indispensables à la dégustation réfléchie...
    #11

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4279
    • Remerciements reçus 0

    Bertrand Le Guern a répondu au sujet : Re: Domaine Trapet

    Je m'étonnerai toujours devant des affirmations aussi péremptoires

    Facile, l'auteur de cette affirmation est un tout jeune qui --comme d'autres gamins-- n'a pas encore assimilé que la sensation des arômes comme leur description est strictement personnelle!

    Un exemple qu'on rencontre souvent: systématiquement le dégustateur X identifiera un arôme A et tout aussi systématiquement le dégustateur Y identifiera dans le même vin un arôme B. On peut en conclure que ce sont des dégustateurs fiables (ils identifient toujours le même arôme) ... mais ils le caractérisent/le décrivent différemment!

    blg
    #12

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 529
    • Remerciements reçus 0

    seb a répondu au sujet : Re: Domaine Trapet

    Tout ça c'est très bien dit, mais en quoi la sensation minérale serait alors moins objective qu'une sensation florale, fruitée, animale, épicée.
    Pour moi le minéral fait aussi partie du champs lexical des odeurs même si il est peut-être plus difficile à percevoir et à identifier (pour des gens de la ville).
    Après on peut aimer ou ne pas aimer, préférer le floral à l'animal, et le fruité au minéral.
    De là à dire qu'un vin peut sentir la terre sur laquelle le raisin a poussé, il y a un pas que je ne franchirais pas, car je n'en sais strictement rien.
    #13

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 529
    • Remerciements reçus 0

    seb a répondu au sujet : Re: Domaine Trapet

    Bertrand Le Guern écrivait:
    > Je m'étonnerai toujours devant des affirmations
    > aussi péremptoires
    >
    > Facile, l'auteur de cette affirmation est un tout
    > jeune qui --comme d'autres gamins-- n'a pas encore
    > assimilé que la sensation des arômes comme leur
    > description est strictement personnelle!
    >
    > Un exemple qu'on rencontre souvent:
    > systématiquement le dégustateur X identifiera un
    > arôme A et tout aussi systématiquement le
    > dégustateur Y identifiera dans le même vin un
    > arôme B. On peut en conclure que ce sont des
    > dégustateurs fiables (ils identifient toujours le
    > même arôme) ... mais ils le caractérisent/le
    > décrivent différemment!

    Décidément, Bertrand on dirait que tu leur en veux à tous ces jeunes qui disent n'importe quoi. La solution à ce problème serait-elle d'arrêter de poster ces impressions sur les vins que l'on déguste ? De laisser aux PROS de la dégust le soin de délivrer leur notes et de dire amen.

    N'oublions pas qu'il y a une différence entre faire part à une communauté de passionnés de ces impressions personnelles de dégustations sur une bouteille achetée soi-même, en précisant les conditions de service et de dégustations à une date précise, et le fait de noter un vin ce qui par nature prend une dimension beaucoup plus universelle, et qui est donc finalement sujet à une plus grande marge d'erreur.
    #14

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4279
    • Remerciements reçus 0

    Bertrand Le Guern a répondu au sujet : Re: Domaine Trapet

    Décidément, Bertrand on dirait que tu leur en veux à tous ces jeunes qui disent n'importe quoi.

    Simplement, aux quelques uns qui écrivent n'importe quoi, je signale qu'ils feraient mieux de s'informer avant d'asséner leurs "vérités" en apportant une autre façon de voir les choses.

    blg
    #15

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Domaine Trapet

    Bertrand a pourtant été touché de près par les enjeux de la pédagogie (enfin, normalement):)

    A Samedi, Bertrand !

    Fêter la victoire d'IVV devrait nous donner l'occasion de belles libations chevronnées !
    #16

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 30
    • Remerciements reçus 0

    JMV a répondu au sujet : Re: Domaine Trapet

    Bertrand Le Guern écrivait:
    > Pour les forumistes: ça ne vous interroge pas de
    > noter que la "minéralité" n'est jamais évoquée par
    > les professionnels?
    >

    En faisant une petite recherche sur le dernier numéro de TAST (magazine pro non?) pour minéral j'obtiens au pif 40-50 résultats sur tous les CR du numéros...
    #17

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : Où l'on reparle de la minéralité

    Je déplace ici un débat naissant sur la notion déjà maintes fois évoquée mais rarement clairement explicitée de minéralité.

    Bebert écrit: Mon expérience m'a montré Chapelle en séduction et Latricières en puissance minérale.

    Je n'ai goûté que 2004 et 2005 en Latricières. En effet la minéralité est très impressionnante, au nez comme en bouche. Sur 2004, et pour cette raison, j'ai pendant un moment cru que je préférais le Latricières au Chambertin. Puis une finesse magique qui met du temps à s'installer sur ce Chambertin encore un peu fermé m'a fait me raviser.

    #18

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4279
    • Remerciements reçus 0

    Bertrand Le Guern a répondu au sujet : Re: Où l'on reparle de la minéralité

    En faisant une petite recherche sur le dernier numéro de TAST (magazine pro non?) pour minéral j'obtiens au pif 40-50 résultats sur tous les CR du numéros...

    Normal, une bonne partie du numéro est consacré à l'Alsace et a été écrite par un des piliers du ... forum d'en face!

    Combien des "40-50 résultats" font-ils état de minéralité détectée au nez?

    J'ai écrit écrit: Pour les forumistes: ça ne vous interroge pas de noter que la "minéralité" n'est jamais évoquée par les professionnels?


    Je reformule ça autrement: ça ne vous interroge pas de noter que la "minéralité" est rarement évoquée par les professionnels?

    J'ai en effet relevé: "Château d'Aiguilhe Robe très sombre, opaque, de la minéralité au nez comme en bouche" (TAST n°3-4)

    Questions:

    1) combien de fois le mot minéralité revient-il dans les commentaires de Jean-Marc Quarin des bordeaux primeur depuis 2003?
    2) plus généralement pour les critiques de langue française?

    comparer avec la fréquence d'apparition de ce mot sur les forums!

    blg
    #19

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 30
    • Remerciements reçus 0

    JMV a répondu au sujet : Re: Où l'on reparle de la minéralité

    Je pense qu'il doit bien y avoir une raison à l'utilisation de ce terme. Maintenant si son utilisation est inadaptée dans ce contexte, quel est le bon terme à utiliser pour minéralité? Tenion? Fraîcheur?
    #20

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4279
    • Remerciements reçus 0

    Bertrand Le Guern a répondu au sujet : Re: Où l'on reparle de la minéralité

    Je pense qu'il doit bien y avoir une raison à l'utilisation de ce terme.

    la mode!

    blg
    #21

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1373
    • Remerciements reçus 0

    laurent saura a répondu au sujet : Re: Où l'on reparle de la minéralité

    C'est vrai,les professionnels utilisent assez peu ce terme,mais lors des visites chez le producteur,c'est plutot différent.

    J'utilise ce mot fréquemment et peut-etre que moi seul comprend ce que j'écris.

    Pour moi,la minéralité évoque simplement les sensations,au nez comme en bouche,de ce que la terre peut "transmettre" au vin,(pas le ciel).

    AMICALEMENT
    Laurent Saura
    #22

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Où l'on reparle de la minéralité

    Je rappelle ce débat initié à l'époque par Hervé Bizeul et qui indique à loisir comme il est difficile de se mettre d'accord sur une simple définition de ce concept de minéralité. C'est ici .

    Luc
    #23

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4279
    • Remerciements reçus 0

    Bertrand Le Guern a répondu au sujet : Re: Où l'on reparle de la minéralité

    J'utilise ce mot fréquemment et peut-etre que moi seul comprend ce que j'écris.

    Tu n'es pas le seul!

    Je n'aime pas ce terme, vide de sens pour moi, car je n'ai jamais compris ce que l'un ou l'autre évoque en l'employant.

    Tout comme je sais bien que quand je dis "nez de peuplier" sur certains vins blancs manquant de maturité ça risque de ne rien évoquer à quiconque n'a pas joué gamin dans une coupe de peupliers, pas plus que reconnaître (parfois) les rouges de Loire à leur coté "patates germées", qui est lié aux pommes de terres que j'allais chercher enfant à la cave ne peut signifier quoique ce soit à d'autres. Idem pour la minéralité ...

    blg
    #24

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 15036
    • Remerciements reçus 437

    Eric B a répondu au sujet : Re: Où l'on reparle de la minéralité

    Tout comme je sais bien que quand je dis "nez de peuplier" sur certains vins blancs manquant de maturité ça risque de ne rien évoquer à quiconque n'a pas joué gamin dans une coupe de peupliers, pas plus que reconnaître (parfois) les rouges de Loire à leur coté "patates germées", qui est lié aux pommes de terres que j'allais chercher enfant à la cave ne peut signifier quoique ce soit à d'autres

    En parlant d'évocation, j'ai travaillé des dizaines d'heures sur des sols couverts de schistes chauffés par le soleil. Curieusement, je retrouve cette "atmosphère impalpable" dans le nez de la plupart des vins originaires de sols schisteux. Et ça fonctionne en aveugle à 95%.

    Eric

    Eric
    Mon blog
    #25

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4279
    • Remerciements reçus 0

    Bertrand Le Guern a répondu au sujet : Re: Où l'on reparle de la minéralité

    Ben ... moi, je trouve un nez de violette aux syrahs de schistes, mais d'autres y trouvent aussi sûrement un nez d'olive et je dois avouer que je n'ai jamais vu les terrains de schistes que de loin.

    blg
    #26

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1373
    • Remerciements reçus 0

    laurent saura a répondu au sujet : Re: Où l'on reparle de la minéralité

    Eric,en dégustant ensemble,tu sais que l'on définit certaines sensations comme provenant d'une terre particulière(les sensations ferrugineuses),notamment dans le bordelais(Cheval 42)

    A Sancerre,le sauvignon exprime des aromes complètement différents suivant le type de sol où il nait,et ces sensations sont facilement reconnaissables jeunes.

    Pour le pinot noir,je trouve cela plus difficile.Il parait qu'il faut du temps,et que le "terroir" s'impose au fil des ans.

    Tout ce concept de minéralité est bien difficile à définir.Mais je suis sur qu'il y a là matière à recherche pour les oenologues.

    Le petit amateur que je suis ressent des choses que j'englobe dans un mot qui ne voulait rien dire pour moi il y a encore trois ou quatre ans.

    AMICALEMENT
    Laurent Saura
    #27

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 15036
    • Remerciements reçus 437

    Eric B a répondu au sujet : Re: Où l'on reparle de la minéralité

    On pourrait aussi songer aux vins issus de sols calcaires (tuffeau) qui ont une finale "crayeuse"... Ou cette mâche typique des blancs issus de sols argilo-calcaires (corton-charlemagne, certains champagnes aussi).

    Eric

    Eric
    Mon blog
    #28

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1373
    • Remerciements reçus 0

    laurent saura a répondu au sujet : Re: Où l'on reparle de la minéralité

    Bien sur,les exemples abondent.Et nous tous,qui de temps en temps dégustons ensemble,nous arrivons à nous mettre d'accord pour décrire des sensations communes et les appeler "minéralité" car il nous semble que ces sensations proviennent du sol et du sous-sol.

    Je trouve sincèrement que faire cette recherche en dégustation à l'aveugle me fait progresser.Au concours RVF à Vouvray,le sancerre était bien issu de sols calcaires(ça ne nous a pas rapporté de points,mais bon...).L'alsace et sa diversité géologique reste une mine d'or à explorer pour l'amateur que je suis.Les sensations que nous appelons "calcaires" sont aussi présentes à Chinon etc...

    Ce concept a bien des origines.La relecture (rapide) du lien proposé par Luc le démontre.Je n'apporterai pas grand chose au débat,initié en 2005.disons que c'est souvent dans les finales que j'emploie ce mot,car c'est le plus souvent à ce moment de la dégustation que je perçois les sensations dites "minérales".

    AMICALEMENT
    Laurent Saura
    #29

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 405
    • Remerciements reçus 0

    chambermusimanée a répondu au sujet : Re: Où l'on reparle de la minéralité

    Bertrand,

    Ton cas ne s'arrange pas, c'est vraiment un plaisir d'être insulté par toi....

    Maintenant si tu n'as jamais pu goûter un vin minéral, je ne sais plus quoi dire...

    Va t'acheter un Chablis et ose me dire que tu ne ressens pas de minéralité ! Je sais que ton style est plus axé sur le copeau mais quand même.

    Je vais voir dans le forum d'en face car décidement, j'en ai assez de me faire insulter pas des gens ("vieux" pour ton cas personnel ce qui est le contraire de "gamin") qui ne trouvent rien de mieux que de se défouler sur des gens qui viennent juste donner leur avis. J'ai pour ma part mieux à faire de mes journées. Je me dis que le jour ou je n'aurais rien d'autre à faire que de critiquer les autres, un petit bout de moi sera mort...

    Tiens pour la peine, jouvre et je trinque à ta santé avec un petit vin de Coche, Ahhhhh quelle minéralité !

    Je te salue bien.

    Excusez moi d'avoir pollué le fil avec mes états d'âmes.
    #30

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120
    Temps de génération de la page : 0.189 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 54
    • Utilisateurs hors-ligne: 1,900
    • Invités: 1,671

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.