Publicité slide

    normal Champagne Krug

    • Messages : 2389
    • Remerciements reçus 0

    Fabien a répondu au sujet : Re: Krug 88

    Alain,

    Krug Vintage je suppose, pas Grande Cuvée n'est-ce pas? ;)

    Fabien


    Fabien
    #31

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: krug

    salut @ tous

    laurent , je viens de découvrir ton compte rendu de visite de la célébre maison de la rue coquebert .

    j'aimerais beaucoup la visiter donc si tu peu me donner quelques indic pour espérer une visite prochainement ....

    pour ma part, lors de la dernière vendange , j'ai vu passé quelques marcs de mareuil noir destinés à KRUG ( pressurage à façon ). bien évidemment la matière première n'est pas bien différente du reste mais lors du pressurage , on ajoutait des doses de sulfi tanins.ça m'étonne un peu que tu indiques dans ton compte rendu que cette maison ne garde que les cuvées puisque on ajoutait des sulfitanins à la cuvée, à la 1ère taille et à la 2ème taille ..... Lors de la visite d'un oenolgue de la maison KRUG au vendangeoir, je lui ai meme posé la question de l'utilité des sulfitanins sachant que le passage en fûts ultérieur apportait également des tanins au vin .... pas de réponse claire ....

    @ tantôt.

    séb.
    #32

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: Krug 88

    Fabien a écrit:
    > Alain,
    >
    > Krug Vintage je suppose, pas Grande Cuvée n'est-ce
    > pas?
    >
    > Fabien

    Fabien, tu me poses une colle.. j'ai dit une bêtise??
    Tu as peut-être raison..
    En tout cas, c'était grand!

    Amitiés
    Alain
    #33

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : CR: krug rosé

    CR: Krug rosé : 20/20
    Un vin d'une classe incroyable, relativement virile. Bouleversant autant qu'inoubliable.
    #34

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 8697
    • Remerciements reçus 36

    RaymondM a répondu au sujet : Re: krug

    ganesh a écrit:
    > Krug rosé : 20/20
    > Un vin d'une classe incroyable, relativement
    > virile. Bouleversant autant qu'inoubliable.
    >
    > Laurent

    Aimes tu les champagnes rosés en général ?
    Parce que 20/20 c'est fort !
    Ma seule expérience avec un Krug rosé ne m'avais pas particulièrement emballé.
    C'était dans une dégustation des rosés de toutes les grandes marques sauf Bollinger.
    J'en avais surtout conclu que les champagnes rosés ne sont pas mes préférés :) !

    Raymond
    #35

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : CR: krug 1982

    CR: Krug 82 : 18,5/20 - mai 2005
    Remarquable, fort, complexe, fin , monte magnifiquement en puissance dans le verre. Estampillé et tellement Krug ...
    #36

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14274
    • Remerciements reçus 0

    François Audouze a répondu au sujet : CR: krug 1990

    Mon futur gendre a ouvert un CR: magnum de Krug 1990.
    Quel champagne !
    Les notes de fleurs blanches, de fruits blancs et roses sont assez spectaculaires.
    Ce champagne est d'un romantisme qui m'a impressionné.
    Magnifique champagne.

    J'avais eu Salon 1985 peu de temps avant (une semaine). Deux vins opposés.
    Le Salon est fort, expressif, viril. le Krug m'est apparu féminin tout en charme.

    C'est évidemment l'expression du moment. Mais ce fut passionnant.


    Cordialement,
    François Audouze
    #37

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: krug 1990

    Oui, le 90 goûté chez Krug (bouteille normal) était brillant ... (19/20)

    Quant au Salon 1985 : 18,5/20 puis 18/20

    J'aime bien la masculinité du féminin Krug 90 et le côté féminin du masculin Salon 1985 ! :)
    #38

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1367
    • Remerciements reçus 0

    J Ph Durand a répondu au sujet : Re: krug

    Krug Grande Cuvée : 16,5
    La robe est jaune pale, de très fines bulles éparses s’échappent, le nez est grillé toasté, avec quelques fruits blancs (très en retrait), la bouche est riche, vineuse, pleine, équilibré, la finale est persistante, pas d’une longueur inouïe, avec des saveurs de fruits secs, de raisins de Corinthe, et une note de craie : très, très bon, un peu trop boisé, mais pas exceptionnel.
    Daniel S


    Cette constatation de Daniel ne semble pas isolée. J'en ai fait aussi cet été l'expérience (nez peu expressif, bouche mince et longueur modeste) et cela avait été mis sur le compte d'une bouteille possiblement défectueuse. Les krugistes jouent parfois aux nostalgiques mais il semble qu'il y ait une évolution sensible de la Grande Cuvée depuis quelques années.

    Jean-Philippe

    "La cuisine n'est que passion et partage" - Marc Meneau
    #39

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3068
    • Remerciements reçus 0

    charlesv a répondu au sujet : Re: krug

    J'ai été confronté à des b. de GC tout à fait dans le style décrit par Daniel S, mais j'ai rencontré aussi des GC d'une harmonie et d'une longueur époustouflantes en Chalosse mais ailleurs aussi.

    " Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
    #40

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1367
    • Remerciements reçus 0

    J Ph Durand a répondu au sujet : Re: krug

    J'attendais bien une réponse de ta part... quand je parlais de krugiste ! Pas forcément nostalgique d'ailleurs !

    Mais la Grande Cuvée bue ensemble en Chalosse était de l'ancienne époque. Ne trouves-tu pas un changemnet depuis quelques années, plus ou moins contemporain du changement de design ?

    Jean-Philippe Durand

    "La cuisine n'est que passion et partage" - Marc Meneau
    #41

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 8
    • Remerciements reçus 0

    Groroujo a répondu au sujet : Re: krug

    Le "changement" relatif dans le Grande Cuvée date de l'arrivée d'Eric (en 96 ou 97), le nouvel oenologue, qui a un style de vinif plus vif que l'ancien style Krug. En revanche, on reste évidemment sur les mêmes bases aromatiques. Il manque aux nostalgiques un peu de gras... et le boisé est peut-être un peu moins fondu qu'auparavant. Mieux vaut attendre deux ans de plus avant de les consommer.
    #42

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : CR: krug Grande Cuvée

    CR: Champagne Krug Grande Cuvée : 17/20 - 8/10/06
    Sans surprise, nez racé développant des senteurs distinguées et multiples : citron, orange, café, noisette grillée, pointe de champignon. Bouche congruente, très fine, très fraîche, très longue. On note juste une petite saveur acidulée insolite en finale. Excellent certes mais ce flacon ne possède pas la plénitude et l’envergure du vin bu en Chalosse en juin 2006.


    Christophe Jallot et Laurent Saura pourront peut-être nous dire un mot sur cette sensation acidulée qu'ils ont trouvée sur cette bouteille (amoindrissant la noblesse de la finale) ainsi que sur celle qu'ils avaient trouvée sur le Krug GC bu qq jours plus tôt ...
    #43

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1373
    • Remerciements reçus 0

    laurent saura a répondu au sujet : Re: krug GC

    Salut Laurent,et merci encore pour l'impeccable organisation de cette journée.

    Deux fois le meme KRUG à deux jours d'intervalle.Vendredi,le vin était servi en carafe et dégageait des notes de boisé un peu grillé,en plus des notes d'agrumes,citronnées qui se poursuivaient jusqu'en finale.Ce dimanche,le nez était bien plus charmeur et plus explosif,j'avais bien envie de rester dessus,beaucoup plus longuement que Vendredi,mais bon,il était midi,et je pense que je déguste mieux à cette heure qu'en soirée.

    Question:carafes-tu le champagne?

    AMICALEMENT
    Laurent Saura
    #44

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3068
    • Remerciements reçus 0

    charlesv a répondu au sujet : Re: krug GC

    Je trouve une grande permanence dans le style inimitable de Krug depuis 25 ans que je fréquente régulièrement les vins de cette maison.

    En ce qui me concerne, en dehors de rares accidents, aucun autre champagne ne m'apporte un tel sentiment de plénitude et de race.

    Je ne suis pas krugiste car je me refuse à être inconditionnel.

    Je considère que la GC n'est pas inférieure aux cuvées millésimées.

    J'honore toujours mes meilleurs amis avec Krug.

    Enfin je faisais référence pour la GC au nouvel habillage. Le contenu me semble toujours du plus haut niveau.

    " Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
    #45

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: krug

    LaurentS,

    Je ne carafe pas le Champagne. J'ai eu une mauvaise expérience avec Krug 88 carafé, pas top (on n'a pas reconnu le superbe vin vu qq semaines plus tôt).

    Cela dit, je ne suis pas en mesure de formellement conclure que c'est ce carafage qui a abimé le vin ...

    Je note toujours une maélioration du Kruf dans le verre (air, réchauffement) et regrette à chaque fois de ne pas disposer d'un magnum (au moins) ! :)

    Charles,

    Le Krug GC bu en Chalosse m'a paru littéralement planer, comme dans le cas de celui bu au domaine et commenté avec Olivier Krug ... (mais c'est peut-être un effet de contexte ?)
    #46

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3068
    • Remerciements reçus 0

    charlesv a répondu au sujet : Re: krug

    J'ai un souvenir éblouissant d'un menu dégustation chez Roellinger avec Krug 85 tout au long du repas, sauf sur le dessert. Nous étions deux. Le moment fut si magique que nous nous résolûmes à boire une seconde bouteille.

    " Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
    #47

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1789
    • Remerciements reçus 0

    jallot christophe a répondu au sujet : CR: krug Grande Cuvée

    Je viens de relire mes CR du CR: KRUG grande cuvée dont j' ai pu déguster A L' AVEUGLE 2 bouteilles différentes à 2 jours d' intervalle ...à peine, et finalement, je suis assez étonné de mes commentaires "voisins" , même si la seconde bouteille m' a paru plus "flatteuse" et a donc été mieux "notée"...17, contre 16,50 , soit 16,75 de moyenne, ce qui me convient bien!...

    Vendredi 06 octobre 2006, vers 21h en début de repas, premier vin, servi en carafe: "...déjà quelque peu évolué; le nez est tout de même encore fruité, notes de noisette et un côté brioché qui traduit la belle présence du chardonnay...belle cuvée; la bouche se révèle grasse, harmonieuse, riche, belle longueur, finale avec une bonne acidité, presque acidulée..." , noté 16,50.

    dimanche 08 octobre 2006, vers 13h, en début de repas, second vin, servi en bouteille, aprés un Cava décevant : "...belle robe jaune dorée...le nez est brioché, complexe, notes de noisette, fruits jaunes, agrumes... En bouche, le vin se montre élégant, gras, harmonieux, évolue tout en finesse, bonne longueur, avec une finale quelque peu acidulée...vin de grande classe "...noté 17!.

    La seconde bouteille m' a semblé plus "jeune" et aussi plus "élégante ", mais finalement, je n'ai pas vraiment pensé que j' avais bu le même vin que le vendredi...je n'ai pas évoqué KRUG , il a fallu que mon "voisin" de dégustation le fasse pour que je me remémore la première bouteille dont le commentaire est assez proche, cette finale légèrement "acidulée" étant retrouvée dans les 2 cas...

    MERCI à Frédéric et à Laurent de m' avoir permis de redéguster cette grande cuvée...

    CHRISTOPHE
    " le vin doit rester un plaisir et non devenir un besoin ...même si parfois, on a besoin de se faire plaisir! "
    #48

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1367
    • Remerciements reçus 0

    J Ph Durand a répondu au sujet : CR: krug Collection 1964

    CR: Krug Collection 1964
    Mon plus grand champagne jamais dégusté !
    On parle souvent de complexité et c'est avec ce vin que j'ai pleinement expérimenté, comme jamais, ce terme : je sentais mille notes différentes, totalement individualisables et pour autant totalement associées les unes aux autres pour former cette fragrance.
    Le nez est comme un parfum envoûtant, un bouquet d'herbes sauvages (herbe à curry en particulier) et de fleurs jaunes, aux mille senteurs, délicates et fines. La bouche est de la même nature, élégante, pleine, sans aucune mollesse, tout en équilibre et finesse, sans la moindre pointe d'oxydation ; la finale s'impose aérienne et brillante.

    Jean-Philippe Durand

    "La cuisine n'est que passion et partage" - Marc Meneau
    #49

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : CR: krug 1964 Collection

    Le magnum bu avec Jean-Philippe (et quelques autres) :

    CR: Champagne Krug Collection 1964 (magnum) : 20/20
    Il fallait bien pouvoir aller au-delà de l’extraordinaire Collection 1981. C’est chose faite avec ce Collection 1964, aussi parfait, aux fragrances vraiment enchanteresses, délivrant un fumet d’une distinction rare : fleurs, pomme verte, tarte tatin, coing, pêche jaune, pêche de vigne, curry, fenugrec, tabac blond, miel, croûte de fromage, thym. Les contours sont impeccables, la cohérence diabolique (l’opulence est parfaitement maîtrisée), le caractère assez inimitable (je signe encore une fois ici pour de discrètes tonalités noblement oxydatives, entièrement au service du caractère du vin, et que personnellement j’adore). L’expression est totalement fondue, vibrante (tension minérale et acide), très savoureuse, avec cette présence évanescente de toute beauté qui signe les plus grands vins (comme pour ceux de la DRC, en particulier, l’oxymore s’impose, avec ici en plus l’effet du temps sur l’intensité de l’effervescence). Ce vin patiné, comme en lévitation, se prolonge interminablement sur une amertume proprement géniale, rehaussée des goût subtils de réglisse et d’inflexions anisées.
    #50

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : CR: krug 1981 Collection

    CR: Champagne Krug Collection 1981 (magnum) : 20/20
    Robe aux tonalités dorées accentuées. Premier contact pour moi avec un « Collection » de Krug. Je ne suis pas déçu. La carte de saveurs d’une complexité et d’une finesse inouïes annonce en effet la couleur : champignons, truffe (blanche et noire, selon), fruits jaunes très mûrs, miel puissant (châtaignier), café, agrumes (orange, cédrat confit), épices, réglisse, inflexions balsamiques (thym, chartreuse de Tarragone) … On la dira plutôt noblement évoluée que légèrement oxydative (j’en reparlerai sur le 1964). Alors elle se transforme, s’adapte aux mets, se renouvelle dans un tourbillon olfactif envoûtant, imprégnant. On trouve dans cette inventaire changeant des assonances réjouissantes diverses avec les plats. Le vin, d’une finesse ultime, est prêt à boire mais il vieillira encore très bien.
    #51

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: krug

    J Ph Durand Écrivait:
    > Collection 1964
    > Mon plus grand champagne jamais dégusté !
    > On parle souvent de complexité et c'est avec ce
    > vin que j'ai pleinement expérimenté, comme jamais,
    > ce terme : je sentais mille notes différentes,
    > totalement individualisables et pour autant
    > totalement associées les unes aux autres pour
    > former cette fragrance.
    > Le nez est comme un parfum envoûtant, un bouquet
    > d'herbes sauvages (herbe à curry en particulier)
    > et de fleurs jaunes, aux mille senteurs, délicates
    > et fines. La bouche est de la même nature,
    > élégante, pleine, sans aucune mollesse, tout en
    > équilibre et finesse, sans la moindre pointe
    > d'oxydation ; la finale s'impose aérienne et
    > brillante.
    >
    > Jean-Philippe Durand

    Mais comment diable déguster un jour ce mythe? La vie est bien injuste!
    #52

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: krug

    J'avais écris cela suite à une visite au domaine en juin 2005 :

    La maison Rémoise fait partie du groupe LVMH depuis 1999.
    Les 20 Ha qu’elle possède notamment sur Ambonnay, Verzy, Verzenay, Le Mesnil-sur-Oger, Oger et Avize lui permettent de couvrir 40% de ses besoins.
    Sa production est d’environ 500 000 bouteilles par an et l’objectif avoué de ses dirigeants (et demandé par LVMH ?) est de l’augmenter substantiellement (la doubler ne leur paraît pas un objectif irréaliste) sans altérer la qualité. Espérons que cela n’aura effectivement aucun effet négatif sur la qualité globale.
    #53

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1367
    • Remerciements reçus 0

    J Ph Durand a répondu au sujet : Re: krug

    Charlesv a déjà souligné la permanence du style Krug. La Grande Cuvée que nous avons goûtée ce samedi, pourtant produite dans cette nouvelle ère, avait bien le style et le goût "classiques", au point que je l'ai reconnue à l'aveugle, surtout après un 88 toujours austère.

    Le Vintage 1995 est encore très jeune, plein de fougue et de virtuosité. Goûté en juin dernier sur un turbot au champagne version moderne, sojotto de parmesan, il a montré sa structure verticale implacable, vive et précise. La complexité viendra avec le temps. Je suis confiant.

    L'augmentation de production évoquée par Laurent concerne la Grande Cuvée.

    Jean-Philippe Durand

    "La cuisine n'est que passion et partage" - Marc Meneau
    #54

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 312
    • Remerciements reçus 0

    rémi a répondu au sujet : Re: krug

    Je pense qu'ils sont comme tout le monde, ils sont au plafond du rendement autorisé Krug, non?

    C'est pour ça que quand je lis qu'ils vont doubler les volumes, ne serait ce que pour la Grande CUvée, je ne vois que 2 solutions:
    -ils comptent sur une augmentation du plafond limite de rendement ces prochaines années (ça fait pas 50% de hausse!)
    -ou alors ils vont racheter des vignes ou plus sûrement faire signer de nouveaux contrats de livraison de kilos)
    #55

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : CR: Krug 1988 (magnum) : 3ème dégustation

    CR: Champagne Krug 1988 (magnum) : 19/20+
    Le vin, sans surprise encore sur la réserve, dégage des senteurs fines et distinguées,: fruits blancs, fleurs, café, noisette, citron lumineux, orange, beurre. Matière tramée, autoritairement ciselée, normalement très jeune (le millésime et le type de contenant), possédant une ardeur tellement prometteuse. De magnifiques amers accompagnent une très longue finale. Race fruitée, végétale et minérale (comme pour un grand vin de la Côte de Beaune), pureté ; un vin forcément compact, réticent, à attendre mais qui amène déjà un grand plaisir de dégustation.

    Niveau supérieur à celui de la bouteille goûtée au réveillon 2004 (le vin était alors plus fermé, malgré un contenant plus approprié à une dégustation précoce).
    #56

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : CR: Krug Clos du Mesnil (1982 + 1988)

    CR: Champagne Krug Clos du Mesnil 88 (magnum) : 18,5/20
    Expression plus incisive, butyrique, « blanche » (la sonate « blanc de blancs » du Clos vs la symphonie des assemblages, mais une sonate d’une grande complexité) : citron, pomme verte, jaune d’œuf, vanille, miel, froment, épices (genièvre : on verra ce bel écho avec la préparation de l’omble chevalier) et même une touche de safran. Le vin semble moins en place, plus tumultueux (du moins initialement car l’aération le clarifiera nettement). Il se déroule puissamment et se marie excellemment avec le poisson dans une harmonie de saveurs citronnées qui paraît finalement si évidente (avec, comme c’est le cas pour d’autres plats, une maîtrise de l’acidité époustouflante) !

    CR: Champagne Krug Clos du Mesnil 1982 (bouteille) : 18,5/20
    La prestation est heureusement cette fois-ci remarquable. Arômes très bien définis de pomme cuite, de miel de châtaignier, d’ananas rôti, d’épices, de noix (avec un côté spiritueux). Le toucher est remarquable de délicatesse, l’expression dans un registre plus capiteux (mais restant convenablement tranchante pour ce clos). Des notes d’amande (et une belle amertume associée) viennent astucieusement se conjuguer avec celles du plat. Un vin plein dans un état de noble apesanteur.
    #57

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : CR: krug rosé

    CR: Krug rosé : 19/20
    Robe mordorée, légèrement orangée, brillante, élégante. Nez très évolutif, très riche, notes d’agrumes (bergamote, pomelo, mandarine), girolles ; notes légèrement fumées presque animales (musc). Grande complexité.
    En bouche beaucoup de vivacité mais aucune agression (plus viril en effet, plus minéral et acide), aérien, arachnéen. Sauvage même s’il est facile d’imaginer qu’un joli plat de poisson ou de St-Jacques pourrait l’apprivoiser et le sublimer (tartare de St-Jacques aux agrumes, mille-feuilles de lotte au foie gras). C’est un grand champagne, évanescent.
    #58

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 198
    • Remerciements reçus 0

    pjij a répondu au sujet : CR: Krug dégustation+accords mets/vins

    Bonjour,
    CR: KRUG
    C'est pour moi une grande première : je le lance dans le CR. J'ai eu la chance de participer à une parallèle 88. 99. 90. 95 + Grande Cuvée, d'abord en conférence, puis en accords mets/vins. Faisant partie depuis 10 ans maintenant de ce même club d'oenologie, organisateur de cette rencontre, on m'a demandé de faire partie du CA. j'ai refusé, mais en contrepartie, je leur ai fait la promesse de CR, pour le site du club.
    Je vous le livre donc, afin d'obtenir vos critiques. Elles m'aideront à parfaire ce "brouillon" ...
    Un grand merci
    Isa

    Contrairement aux habitudes du club, trois vins, seulement trois vins ont été proposés à la dégustation, sauf qu’il ne s’agissait plus vraiment de dégustation, et pour cause ; le champagne Krug était à l’honneur des Vignes de Léo ce mercredi 8 novembre. Conversation avec le vin qui s’est alors voulu intimiste : être soi-même par rapport à l’émotion que l’on ressent forcément à la découverte de la prestigieuse Grande Cuvée, et aux deux millésimés 95 et 90.
    Un nombre restreint de dégustateurs. Une assemblée religieusement contenue, dans son silence, et dans ses attentes, puisque pour beaucoup d’entre nous Krug est celui dont on parle beaucoup mais qu’on ne boit pas. On en rêve…

    La Grande Cuvée prouve dès le départ une volonté de faire un Champagne vineux, bien marqué par le chardonnay, idéalement le vin des plus grands repas.
    On retrouve donc en bouche le crémeux ou le brioché. D’aucuns diront le beurré du Chardonnay, mais cette impression tant olfactive que gustative traduit le plus souvent les vins d’assemblage dans lesquels le chardonnay marque trop d’emprise.
    La Grand Cuvée atteste tout au contraire d’une grande légèreté. A cette note crémeuse vont donc s’ajouter des arômes toastés, rappelant aussi le pain d’épices. L’éventail s’ouvre sur les fruits secs, l’amande ou la noisette, et finit par faire éclore le parfum de fleurs blanches que le nez dévoile avec finesse. Un nez élégant, donc, gourmand, et riche.
    La robe est brillante, rappelant la citrine
    Que dire des bulles ? Elles révèlent par leur générosité l’acidité et la fraîcheur qui permettent qu’on ait une finale éclatante, riche et subtile tout à la fois, et d’une bonne longueur.

    Le millésimé 1995 surprend par l’incroyable hauteur de mousse, par la robe dorée, mordorée, luisante et légèrement cuivrée. Le nez se veut immédiat, riche, exubérant, qui se distingue par une évidente expression de terroir par le champignon, le végétal, mais avec du fruit. La bouche est appétissante, stimulante par son acidité et son incroyable jeunesse. Elle offre le goût du fruit ; la pêche blanche, le litchi, conjugué au noyau ; l’amande. Beaucoup de maturité cependant mettant en valeur des arômes tertiaires de fleurs blanches. Mûr et jeune tout à la fois, enrobant et fin, complexe au niveau des saveurs.

    Le Krug 90, mêle à la fois des notes épicées ( cannelle, anis peut-être), grillées ( un toasté léger, miellées, ( miel de lavande) et des notes d’agrumes. Comme pour le 95, le fruit blanc et charnu, comme la pomme et l’abricot, apporte beaucoup de douceur, même si le champagne se montre puissant. Une bouche opulente, donc.
    Au nez, les senteurs de fleurs blanches et de litchi ou de rose sont assez extraordinaires.

    Deux autres millésimes, appréciés au cours du repas, les 88 et 89. Un Krug 88 minéral, droit, plein de rigueur, orthodoxe, contrastant avec le 89, plus chaleureux, plus exubérant, plus immédiat. Une gageure pour l’accord mets et vins, un défi relevé par Jean-Luc Germond. Une parfaite opposition de vins, que la dégustation parallèle a rendu passionnante. Krug propose d’ailleurs à la vente un coffret ; Les Contrastes avec un Krug 1989 et un Krug 1988

    Un moment mémorable… un pur bonheur. Une apothéose, le Clos du Mesnil 1995. Un nez racé, l’amande à nouveau, mais le fruit mûr domine. Une bouche très vive, une grande minéralité, d’une grande richesse, beaucoup de grâce…

    Isabelle
    #59

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3068
    • Remerciements reçus 0

    charlesv a répondu au sujet : Re: CR dégustation+accords mets/vins

    Bonsoir,

    Belle dégustation !
    Quel millésime pour le Clos du Mesnil ?

    " Je n'écris pas pour une petite élite dont je n'ai cure, ni pour une entité platonique adulée qu'on surnomme la Masse. Je ne crois pas à ces deux abstractions, chères au démagogue. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. " Jorge Luis Borges
    #60

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javaux
    Temps de génération de la page : 0.203 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 48
    • Utilisateurs hors-ligne: 20,655
    • Invités: 1,200

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.