Publicité slide

    normal Champagne Krug

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a créé le sujet : Champagne Krug

    Champagne Krug

    5 rue Coquebert
    51100 Reims
    Tél 03 26 84 44 20
    Fax 03 26 84 44 49



    www.krug.com/




    Je me permets de solliciter vos expériences de dégustation.
    Je souhaiterais acquérir quelques bouteilles de ce Champagne que j'affectionne tout particulièrement.
    Me conseilleriez vous plutôt le 88 ou le 90 (un peu plus cher), je n'ai dégusté aucun des deux...

    Merci

    Francis
    #1

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: krug

    Je te conseille d'acheter les 2 pour faire le comparaison. Le 1988 est un grand vins qui commence se revele mais avec un cote de restaint/austerité.
    Le 1990 a un grand reputation et je crois il sera excellent mais avec plus de rondeur . Voir ma poste Tom Stevenson au dessous. Il a donne 99 sur 100
    au 1990.

    Ian
    #2

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 448
    • Remerciements reçus 0

    Martin a répondu au sujet : CR: krug Grande Cuvée

    CR: krug Grande Cuvée
    Ian, FK (et les autres fanas des bulles), j'ai dégusté pour la toute première fois Krug la semaine dernière. Il ne s'agissait pas d'une cuvée millésimée mais de la "Grande Cuvée". Pour info celle ci est constituée d'un assemblage de 50 vins issus de 6 à  10 millésimes différents et connaît un élevage en fût de chêne. Bref, un vrai vin à  part dans le monde des vins à  part des champagnes. J'en ai fait mon vin de l'année (pour le moment) tellement en déguster fut un moment unique. Une robe très grasse couleur vieil or, un nez intense et complexe de Grand Vin Blanc (un peu bourguignon car marqué par le chardonnay) où foisonnait des arômes de noisettes, amandes et autres fruits secs, d'un boisé élégant sur le pain grillé. La bouche est extrèment vineuse, d'une densité peu commune. On ne sent d'ailleurs que très peu la présence des bulles, la vinosité prenant le dessus. Grande longueur (goût persiste pendant de longues minutes).

    Il me semble évident qu'il s'agit de l'archétype même du vin de repas.

    Un jour il me faudrait absolument découvrir une cuvée millsimée. Ce doit être quelque chose.

    Martin
    #3

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2271
    • Remerciements reçus 0

    M@nuel a répondu au sujet : Re: krug

    A quelles époques le Krug 88 et 90 ont été mis sur le marché ? Merci.

    Amitiés,
    M@nuel.
    #4

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: krug

    Salut,

    Je n'ai pas eu la chance de goûter le 90 par contre je garde un souvenir ému du 88 bu il y a un peu plus d'un an. Contrairement à  Ian je ne l'ai pas trouvé austère !?... plutôt d'une grande richesse aromatique, sur les fruits secs et confits, le miel, avec une matière époustoufflante ! Un des plus grands vins qu'il m'ait été donné de boire. Ceci-dit ça commence à  dater donc mes souvenirs ne sont plus très précis.

    Bref ton hésitation est légitime et je ne peux pas t'aider à  trancher mais avec le 88 c'est un grand moment assuré. En comparaison j'avais trouvé le 82 (bu il y a 3 an) très vineux, plus évolué (logique !) sur des notes de champignon fines, de crème : un grand moment aussi. Le 85 bu récemment m'a semblé très fermé (un côté levure et salpêtre), en retrait, avec une grosse densité qui devrait se livrer dans quelques années. Ceci-dit j'ai un doute sur la conservation de cette dernière bouteille.

    Je sais pas si tout ça te sera utile, en tout cas régale toi bien !

    Cordialement,

    Virgile
    #5

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: krug

    Bonjour à  tous,

    concernant Krug, une petite remarque préliminaire qui a une grande importance : chez Krug (contrairement à  la plupart de leurs confrères champenois), on n'appréhende pas la gamme de manière verticale (la cuvée spéciale est meilleure et plus chère que le millésimé lui même en principe meilleur que le BSA, ...) mais de manière horizontale.
    Chaque cuvée est comme un "enfant" Krug, tous ont cet air de famille, sont différents les uns des autres et de toute façon, pour les parents, on n'en aime pas un plus l'autre. Henri et Rémi Krug ont une vraie passion pour la Grande Cuvée car c'est leur fierté de réaliser cet assemblage magique en mariant si subtilement les crus, cépages et vendanges. Le Millésimé ensuite, c'est un dialogue entre eux qui doivent marier cépages et crus et la nature qui a donné les caractéristiques et la qualité à  la vendange considérée. Le Clos du Mesnil enfin, c'est beaucoup plus simple, c'est la nature et elle seule qui décidera de magnifier ou non ladite année, le Chardonnay de cette parcelle unique située en plein coeur du Mesnil sur Oger. La seule décision qui incombera alors à  la famille Krug sera de décider de montrer le Clos (ce qui est arrivé en 1979, 1980, 1981, 1982, 1983, 1985, 1986, 1988, 1989 et 1990) ou de considérer que la magie n'est pas parfaite et que les raisins seront "utilisés" autrement.
    Tout cela pour dire que le Clos du Mesnil ce n'est pas meilleur que le millésimé lui même pas meilleur que la Grande Cuvée. Ensuite chacun ses goûts, ses coups de coeur, ses passions et cela ne se discute plus. Rémi Krug est un mélomane très averti et argue que l'on ne dit jamais que les concertos de Mozart sont meilleurs que ses opéras, sonates ou symphonies.
    Par ailleurs, chez Krug, pour chaque vintage, les caractéristiques de l'année s'expriment pleinement et un peu comme dans un concerto, le style Krug dialogue avec les caractéristiques de la vendange considérée.
    Pour avoir eu le bonheur de goûter fréquemment les millésimes Krug, les derniers sont tous très différents et une dégustation parallèle de plusieurs millésimes est toujours passionnant, afin de percevoir les différents styles de millésimes. Krug a notamment commercialisé un coffret baptisé Les Contrastes avec un Krug 1989 et un Krug 1988, deux millésimes totalement opposés quoique réunis par l'inimitable style Krug, 1989, riche, chaleureux, opulent, extraverti, sensuel et 1988, introverti, un peu strict, légèrement austère (celle des très grands vins), très droit, minéral, Rémi Krug, dit "un sillon aussi droit qu'interminable" à  l'opposé du 1989 qui remplit l'espace, à  gauche, à  droite, ...

    En gros, chez Krug, il y a trois grands styles de millésimes :
    - millésimes très droits, purs, stricts, tirant sur la minéralité, avec
    beaucoup de fraîcheur, de pureté, par exemple 1988, 1981, 1980, 1975, 1966, 1961
    - à  l'opposé, des millésimes des opulents, charmeurs, sensuels, extravertis,
    chaleureux, par exemples 1989, 1982, 1976, 1964, 1947
    - enfin, synthèse (et pas mélange) de ces deux styles, des millésimes très
    classiques qui jouent sur l'harmonie, le parfait équilibre entre opulence et
    fraîcheur, un immense classicisme, par exemple le nouveau 1990, 1985, 1979, 1969 et parmi ces classiques certains s'expriment fortement, 1985 ou 1990 par exemple, d'autre plus sereinement, la force tranquille, 1979 ou 1969 par exemples.

    Le millésime 1990 commence tout juste à  être commercialisé et devrait commencer sa "carrière" en parallèle avec 1988. Pour l'avoir goûté plusieurs fois dans les deux derniers mois, c'est un monument, gigantesque, parfait, irrésistible. Une dégustation récente aux Etats-Unis lui a donné la note de... 101/100... Une matière très dense, une très belle fraîcheur, une rondeur déjà  perceptible, un équilibre merveilleux, un moment de pur bonheur...
    1988 reste lui le "sérieux de la bande" mais saura se dévoiler à  qui aura l'envie, la patience et l'intelligence de dépasser cette apparence austère. Un vin d'une droiture, d'une pureté merveilleuses.
    1989 totalement à  l'opposé est aussi sensuel, opulent, charmeur, que 1988 est austère (dans un acception positive), sérieux, pur et droit.
    1988 est le prodige, timide, qui préfère ne rien dire. 1989 est plus turbulent, pas forcément moins doué mais on l'entend plus, trop parfois, il demande à  être encadré. 1990 enfin fait l'unanimité, il est sans doute le plus doué, sait se faire discret quand il faut, se faire entendre quand cela devient nécessaire mais jamais de manière tapageuse mais toujours subtilement, avec finesse et tact...

    Désolé d'avoir été si long mais l'écriture même de ce mail est un bonheur alors que dire de la prochaine bouteille de Krug qui s'ouvrira, Grande Cuvée, Vintage ou Rosé... On n'en parle jamais mais ce dernier est une merveille tellement déroutante... Rosé certes mais Krug assurément...

    Amicalement.
    #6

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17453
    • Remerciements reçus 200

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: krug

    Pierre-Yves, merci pour ces précisions très intéressantes et précises.

    Jérôme Pérez
    #7

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 237
    • Remerciements reçus 0

    Nick Borderline a répondu au sujet : Re: krug

    J'ai pu goûter il y a qq mois le 88 que j'ai trouvé superbe, très fin au nez et d'un bel équilibre puissant en bouche. Mon caviste le proposait à  pas loin de 200 Euros ce qui à  mon sens et à  mon budget est too much.

    En revanche la Gde Cuvée bue juste avant ne m'a pas plu.

    Message edité (03-08-2004 09:45)

    Nick
    #8

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2271
    • Remerciements reçus 0

    M@nuel a répondu au sujet : Re: krug

    chez Krug (contrairement à  la plupart de leurs confrères champenois), on n'appréhende pas la gamme de manière verticale (la cuvée spéciale est meilleure et plus chère que le millésimé lui même en principe meilleur que le BSA, ...) mais de manière horizontale.

    Pierre-Yves,

    En fait, si j'ai bien compris, chez Krug, on n'élabore que des cuvées prestiges et malheureusement les prix sont là  pour nous le rappeler. Ceci dit je ne suis pas contre le principe qu'il n'y ait pas de cuvée de "base". Le tout c'est de pratiquer des prix cohérents par rapport à  la concurrence et bien sûr à  la qualité des vins, ce qui semble être le cas pour la Grande Cuvée et le Krug millésimé.

    Encore merci à  Virgile et Pierre-Yves pour leur avis.

    Amitiés,
    M@nuel.
    #9

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: krug

    Bonjour à  tous,

    pour être plus explicite, chez Krug, toutes les cuvées sont traitées à  égalité et effectivement toutes les cuvées sont considérées comme des cuvées spéciales.

    Concernant les prix qui diffèrent sensiblement (environ 100/110 Euros pour la Grande Cuvée, environ 160/170 Euros pour le 1988, 175/180 Euros pour le 1990, 220/230 Euros pour le Rosé, 410/420 Euros pour le Clos du Mesnil 1990, près de 500 Euros pour le Collection 1981 et beaucoup plus pour les Collection plus anciens et les Clos du Mesnil plus anciens) c'est d'une logique imparable : la rareté fait le prix car sinon les cuvées disponibles en toutes petites quantités seraient vendues tout de suite et au bout de quelques jours il ne resterait plus que de la Grande Cuvée donc le prix permet d'égaliser les rythmes de sortie en fonction des quantités disponibles. La production globale est d'environ 500000 bouteilles avec environ 90% de Grande Cuvée, 5% de Vintage, 2% de Rosé, 1% de Clos du Mesnil et moins de 1% de Collection donc il faut trouver le moyen pour que 90% du temps dans l'année il n'y ait pas que de la Grande Cuvée à  vendre donc la différence se fait par le prix.

    Amicalement.
    #10

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1374
    • Remerciements reçus 1

    DidierD a répondu au sujet : Re: krug

    La production globale est d'environ 500000 bouteilles ...

    Euh, 500000 bouteilles de cuvées spéciales, il y a pas un zéro de trop ?(jjj)

    Didier
    #11

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26980
    • Remerciements reçus 159

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: krug

    Didier,

    Je crains fort que non...
    C'est certain que cela relativise la rareté du produit...(bbb)
    Mais enfin, pour la champagne, c'est encore relativement petit, surtout si on compare avec les 29.700.000 bouteilles produites par la maison Moà«t et Chandon (chiffres tirés du guide B&D).

    Amitiés,

    Luc
    #12

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2271
    • Remerciements reçus 0

    M@nuel a répondu au sujet : Re: krug

    Nick,

    Si pour beaucoup de vins, le site 1855.com, pratique des prix abusifs, pour les champagnes c'est différent. Ainsi le Krug 88 est à  125 euros, c'est tout de même plus intéressant que les 200 euros de ton caviste. (bbb)

    Amitiés,
    M@nuel.
    #13

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: krug

    bonjour

    j'ai eu la chance de visiter chez KRUG , belles caves et trés belles dégustations !!!!!!!!

    ceci étant , même avec un prix de vente qui fait rêver les concurrents de KRUG et les vignerons manipulants , la maison KRUG a été rachetée il y a quelques années par LVMH

    produire des champagnes de haut de gamme n'est pas forcément source de marge élevée !!!

    bonnes vacances à  tous

    Amitiés

    DROUIN MARMET
    #14

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: krug

    Question aux specialistes : est il vrai que le fameux clos du Mesnil appartenait auparavant à  la maison Tarlant ?

    Raymond
    #15

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: krug

    Bonjour,

    absolument pas.
    Auparavant le Clos du Mesnil s'appelait Clos Tarin. Il a été racheté par Krug en 1973 et a donné naissance, à  partir du millésime 1979, au fameux Clos du Mesnil.

    Puissiez vous néanmoins avoir raison, ça ferait le bonheur de Jean-Mary, Michèle et Benoit Tarlant mais non, malheureusement non.

    Amicalement.

    Pierre-Yves Cainjo.
    #16

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: krug

    Euh, Pierre-Yves,
    si Krug a acheté le Clos en 1973, il appartenait bien à  quelque'un avant, non. (eee)

    Cordialement.

    Hervé.
    #17

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2909
    • Remerciements reçus 3

    Olif a répondu au sujet : Re: krug

    Peut-être, mais ce n'était pas le Clos du Mesnil, puisqu'il n'existe que depuis 1979! Clos Tarin, c'est vrai que ça sonne moins bien! Il fallait avoir du nez pour savoir ce que cela allait donner plus tard!(bbb)

    Olif
    #18

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: krug

    Pierre-Yves

    Merci pour la réponse, et toutes mes excuses car j'ai confondu TARIN et TARLANT .
    En effet, c'est bien de Tarin que me parlait un vieux caviste (retiré maintenant ) il y a de cela une dizaine d'années.
    Il me disait alors,assez désabusé :" Dire que je vendais du clos Tarin à 
    70 frs et que personne n'en voulait (sic) ...et que c'est devenu le champagne le plus cher que tout le monde s'arrache !!!!

    Cordialement
    Raymond
    #19

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: krug

    Bonjour,

    je vous avoue ignorer à  qui Krug l'a racheté. Je suis néanmoins surpris qu'une cuvée issue avant 1973 du seul Clos Tarin ait pu être commercialisée... Et même si tel était le cas, la maison Krug a un savoir-faire suffisamment incontestable pour faire la différence. Dernier aspect, les vignes ont été replantées en totalité d'où le délai entre le rachat et la sortie du premier Clos du Mesnil. Donc dire, je vendais du Clos Tarin 70 Francs (si tel était bien le cas et j'en doute) et aujourd'hui le Clos du Mesnil vaut plus de 300 Euros et caricaturalement c'est le même vin n'a aucun sens.
    Henri Krug a toujours reconnu que le Clos du Mesnil était un terroir d'exception mais les vignes avaient besoin d'être replantées, la vinification à  la mode Krug est quelque chose de tout sauf neutre et enfin, le vieillissement accordé aux vins (actuellement le Clos du Mesnil commercialisé est du 1990) ainsi que la magie liée à  la maison Krug font une différence considérable.

    Amicalement à  tous.

    Pierre-Yves Cainjo.
    #20

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: krug

    Il ne m'etait pas venu à  l'esprit une seule seconde de comparer la qualité
    du Clos du Mesnil actuel avec celle du clos Tarin . Bien que n'en buvant pas assez souvent à  mon gré , je connais tout de même les différents Krug sauf Collection alors que je n'ai jamais bu de Tarin !
    Je voulais simplement verifier l'assertion de ce caviste (je ne me souviens pas s'il disait Tarin ou clos Tarin ) qui à  l'époque m'avait etonné,et porter cette anecdote à  la connaissance des lecteurs de LPV .

    Cordialement,

    Raymond
    #21

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: krug

    Bonjour,
    Y-a-til un moyen de connaitre la mise en bouteille d'une bouteille de Krug Grande Cuvée ?
    J'ai ouvert ce Dimanche une bouteille , complètement passée, à  mon avis très vieille (etat etiquette et couleur du champagne ainsi que peu de bulles très très fine) ...
    Sur le bouchon il y avait une annotation 39 , est-ce l'année ?
    Merci par avance
    Pascal
    #22

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3196
    • Remerciements reçus 2

    DidierT a répondu au sujet : Grande cuvée

    Une belle Grande Cuvée dégustée Mercredi Soir en companie de Thierry et Sophie. La bouteille demande une aération d'au moins 15mn voir plus pour donner son maximum car à  l'ouverture c'est plutôt fermé. Puis le nez s'ouvre sur du pain grillé, fleurs blanches, pomme verte, la bulle est fine. En bouche élégance et finesse tout en gardant une belle fraicheur et vivacité.
    Belle bouteille qui met en apétit!

    Didier
    #23

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 23589
    • Remerciements reçus 44

    Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: krug

    Didier,

    Je me demande si cette bouteille n'aurait pas été encore meilleure après une garde en cave...

    Les spécialistes de Krug vont pouvoir répondre...

    amitiés,
    Thierry
    #24

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 10283
    • Remerciements reçus 1

    Anthony a répondu au sujet : CR: krug Grande Cuvée

    CR: Krug Grande Cuvee

    Un superbe champagne, le meilleur bu depuis des lustres.

    La bulle est compacte.
    Ce nez de craie degage une impression minerale que j'adore. La bouche est tendue, equilibree et d'une finesse rarement eprouve a ce jour avec un champagne. Tres longue finale.

    J'ai adore et le fait qu'il ait ete bu dans un contexte jovial n'a rien gache !

    Anthony
    #25

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: krug

    Krug "Grande Cuvée"

    Je rejoins Anthony pour son analyse, avec toutefois plus de pondération mais il ne sera pas le " meilleur " de la série.
    Nouvelle étiquette, indiquant une mise plus récente, ceci expliquant une relative réticence... Le problème étant le prix ( 100 eur), et là  je ne m'y retrouve plus ! Les 2 Selosse ( Grand cru et Substance) nous ayant subjugué juste avant bien sûr dans un style différent. J'ai aussi préféré le Dom Ruinart 90.
    A ce niveau de prix, on peut se poser la question s'il n'existe pas autre chose...
    #26

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: krug

    Bonjour à  tous,

    en quoi la nouvelle étiquette indiquerait-elle une mise plus récente ?? Sauf erreur de ma part, les bouteilles sont habillées juste avant expédition et rien n'empêche d'habiller avec la nouvelle étiquette une bouteille de Grande Cuvée restée 15 ans en cave...

    Amicalement à  tous.

    Pierre-Yves Cainjo.
    #27

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : CR: krug 1988

    Versatilité du vin !
    CR:
    réveillon 2004 - Champagne - Krug - 1988 :
    PP18 – LG18 (à  terme)
    - Le changement de catégorie est sans surprise spectaculaire. Distinction olfactive et rectitude gustative signent ce grand champagne, seulement à  l'aube de sa vie. Notes de fruits rouges, de citron, de grillé et minérales très racées.
    - Matière retenue mais noble, dense, minérale, dont l'austérité possède un aplomb incroyable. Alors bien entendu, le vin est encore un peu réticent.

    Fév 2005 - Champagne - Krug 1988 :
    PP16,5 – LG17
    - Nez gourmand : fruité, floral, brioche, citron, possédant un éclat assez immédiat.
    - Bouche dense, fine, suave, peu dosée, dans laquelle pointent des notes fraîches d'orange et aussi quelques notes évoluées de champignon. Distinction certaine, structure assez tranchante (pour des arômes eux un peu plus languides), longueur et relative jeunesse (certains ont pensé à  1995).
    - On n'a pas reconnu le vin si puissant (réservé mais au potentiel indéniable et à  la minéralité conquérante) goûté lors du réveillon 2004 !

    Laurent
    #28

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : CR: Visite Champagne Krug

    Maison Krug (juin 2005)

    La maison Rémoise fait partie du groupe LVMH depuis 1999.
    Les 20 Ha qu’elle possède notamment sur Ambonnay, Verzy, Verzenay, Le Mesnil-sur-Oger, Oger et Avize lui permettent de couvrir 40% de ses besoins.
    Sa production est d’environ 500 000 bouteilles par an et l’objectif avoué de ses dirigeants est de l’augmenter substantiellement (la doubler ne leur paraît pas un objectif irréaliste) sans altérer la qualité.
    Elle se targue de ne produire que des cuvées de prestige et insiste sur le fait que la Grande Cuvée n’est pas un Brut Sans Année, qualificatif considéré comme trop péjoratif eu égard à sa qualité exceptionnelle.
    Elle produit :

    Grande Cuvée : un assemblage d’années avec 40 à 50% de pinot noir, 30 à 40% de chardonnay et le reste en pinot meunier,

    Krug Rosé : un rosé d’assemblage avec adjonction d’une touche (4 à 5%) de pinot noir d’Aÿ sur un assemblage d’années et de cépages qui diffère de celui de la Grande Cuvée ; le résultat donne un rosé particulièrement peu coloré,

    Krug Vintage : un millésimé avec assemblage de cépages et terroirs ; le 1990 est composé de 40% de pinot noir, 23% de pinot meunier et 37% de chardonnay ; les prochains millésimes seront les 1995, 1996, 1998 et 1999,

    Clos du Mesnil : un millésime issu d’un seul terroir, le célèbre clos de 1,86 Ha de chardonnay situé au centre du Mesnil-sur-Oger et produisant environ 10 000 bouteilles sur les millésimes retenus ; les vins des millésimes déclassés se retrouvent dans les 2 cuvées d’assemblage,

    Krug Collection : il y a 2 Krug Collection à un instant donné : un Krug Vintage gardé 10 à 15 sur pointe en bouteille de 75 cl et un Krug Vintage gardé encore plus longtemps toujours sur pointe mais en magnum.

    Le parc des pressoirs est hétérogène avec des pressoirs traditionnels verticaux et d’autres cylindriques.
    Seule la cuvée est conservée pour les vins.
    Les fûts sont des contenants de 205 litres achetés neufs chez Seguin-Moreau puis utilisés pour la première fermentation alcoolique après 2 ans de décapage à l’eau, aux lies et aux tailles. Une tonnellerie maison assure les petites réparations.
    Les moûts sont ensuite passés en cuves inox, la fermentation malolactique étant laissée libre de s’effectuer ou pas en fonction des caractéristiques du millésime.
    Après la deuxième fermentation alcoolique, les vins sont gardés sur lattes, de 6 ans minimum pour la Grande Cuvée ou le Krug Rosé et jusqu’à 13 ans pour certains Vintage comme le 1990. Le cas des Krug Collection a déjà été évoqué plus haut. Pendant toute cette période, les bouteilles sont bouchées par des capsules.
    Le remuage est effectué manuellement sur pupitre pour le Krug Rosé et le Clos du Mesnil et à l’aide de gyropalettes sur la Grande Cuvée et le Krug Vintage. Leur utilisation donnant toute satisfaction, les gyropalettes finiront par s’imposer.
    Le dosage de la liqueur d’expédition est de 7 à 8 g/l pour toutes les cuvées.
    Pour assurer les assemblages de la Grande Cuvée et du Krug Rosé, la maison conserve en cuves inox des vins de réserve remontant jusqu’au millésime 1990.

    Mme Mérillon prend en charge la visite. La dégustation nous permet ensuite aussi un échange très sympathique avec Olivier Krug (fort heureusement, cette certaine idée du luxe qui règne dans les lieux n’empêche ni la décontraction ni l’interrogation). La maison annonce sans vergogne qu’elle réalise le summum de la production champenoise, sans équivalent, situant au passage d’emblée sa grande cuvée au niveau d’une cuvée prestige. On le constate volontiers.
    CR:
    Vins dégustés :

    1. Krug Grande Cuvée :
    JP17,5 – PP17,5 - LG17,5
    On butine ici des inflexions de toute beauté : toasté racé, agrumes confits, fruits (banane, mirabelle, pêche jaune, mangue), café, pain d’épices (cannelle, anis), végétal noble (verveine citronnelle). La texture est diamantine, taffetas dopé par une acidité parfaite ; elle est longiligne et sa finale étincelante (symphonique) s’étire longuement. Bien plus qu’un BsA, effectivement.

    2. Krug Brut Vintage 1990 :
    JP18,5 - PP18,5 - LG19
    Nez crémeux, infiniment précis et complexe : œuf, orange, miel, épices subtiles, anis, verveine, raisin de corinthe, abricot charnu, pruneau, pêche rôtie, fumé et grillé légers. La silhouette est toute en plénitude évanescente, la richesse équilibrée par une acidité citronnée splendide, pour des goûts sémillants bien différenciés ; la dispersion de la bulle en bouche est remarquable et renforce le sentiment d’allégresse. Une jouvence interminable et une admirable conciliation de la force et de la douceur, à associer à un tajine d’agneau.
    #29

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: Krug 88

    CR: Krug Grande Cuvée 1988
    Teinte dorée et bulles fines trahissant un grand Champagne. Arômes fins de pain toasté et de noisettes. Magnifique densité en bouche et grande concentration de fruit. Longue finale qui suggère des sensations de noix et de miel. Un délice!

    Alain
    #30

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javaux
    Temps de génération de la page : 0.175 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 17
    • Utilisateurs hors-ligne: 20,674
    • Invités: 628

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.