Publicité slide

    normal Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    c'est vrai que si ça évoque le Muscadet, ça vaut bien 17/20. Surtout un muscadet oxydé !

    Jérôme,

    En mode sérieux, je t'ai répondu ci-dessus.

    Pas d'oxydation pour cette Coulée 89 (votre imagination vous joue des tours).

    devinette :
    DS17,5/18 - PC17,5 - LG18 - PR17,5 - MS18 - BLG13.
    Joli nez, un peu oxydé, alignant des senteurs fines : thé earl grey, café, beurre, curry.


    De quel vin s'agit-il ? (il fut bu dans le même repas).
    #31

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    Une descendance à la con, non ?

    Désolé ...

    Mon propos reste respectueux de ton approche passionnée du vin, qui est indiscutable.
    Reconnais que certains de vos propos sont de la pure provocation (renouvelée, qui plus est).
    Mais moi, j'adore les joutes verbales ...:)

    Pour Grillet, tu as au moins le bénéfice du doute ...
    #32

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    Tête de Turque ...:);)
    #33

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14728
    • Remerciements reçus 215

    Eric B a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    En tout cas, j'ai bu la gamme 2006 au salon d'Angers: c'est entre moyen et médiocre selon les cuvées: certainement les vins les moins bons du salon que j'ai goûté. Rapport qualité/prix catastrophique :(

    Eric
    Mon blog
    #34

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 8697
    • Remerciements reçus 36

    RaymondM a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    Eric B écrivait:
    > En tout cas, j'ai bu la gamme 2006 au salon
    > d'Angers: c'est entre moyen et médiocre selon les
    > cuvées: certainement les vins les moins bons du
    > salon que j'ai goûté. Rapport qualité/prix
    > catastrophique :(


    Attention,les CDS (normales ;) ) ont besoin de temps : très médiocres dans leur jeunesse et superbes à 15-20ans . De 12-13/20 à 17-18/20 !!!!!!
    Un peu comme des Bordeaux rouges à "l'ancienne" !!!

    Mais je suis d'accord avec Laurent : CDS et Grillet même réussis sont souvent difficiles à comprendre pour moi .

    Raymond
    #35

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26980
    • Remerciements reçus 159

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    Attention,les CDS ont besoin de temps : très médiocres dans leur jeunesse et superbes à 15-20ans .

    Raymond, tu y crois vraiment ?
    Sur quel millésime l'as tu remarqué en pratique ?

    Luc
    #36

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17453
    • Remerciements reçus 200

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    difficile à comprendre ...

    Mais Raymond, le vin, ce n'est pas de l'art contemporain. Tu prends un tire bouchon, tu ouvres, ça fait plop, tu verses, tu goûtes, tu prends le temps de voir le vin évoluer à l'aération (ça c'est le respect minimum) et tu vois si c'est bon ou pas. Il n'y a rien à comprendre, il y a juste à apprécier.

    Jérôme Pérez
    #37

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 8697
    • Remerciements reçus 36

    RaymondM a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    Jerôme,

    Ce n'est pas si simple que ça pour moi qui n'ai pas un palais capable de disséquer les moindres aromes .
    Il y a des vins immédiatement bons , qui en mettent plein la "vue" (Clos des grives 2005, Marestel 2003 dernièrement )et il y en a qui impressionnent par leur présence en bouche . On a envie de dire :Respect, il y a quelque chose derrière ! ( CDS et Grillet m'ont donné cette impression quelques fois, mais aussi un mémorable Montrachet DRC 1990 que je n'ai certainement pas compris )

    Luc,

    J'ai bu il ya 8 à 10 ans une CDS 1976 de haut niveau !
    J'ai acheté du 1985 que j'ai malheureusement bu beaucoup trop jeune (6 bts finies en moins de 10 ans ! )
    Chaque fois que j'ai bu des CDS jeunes (moins de 5 ans c'était quelconque ).
    Mais il y a un millésime que j'ai suivi sur 25 ans c'est 1983 ( j'ai eu la sagesse d'en garder pour l'année de naissance de ma fille ! ) : je peux t'affirmer qu'il s'améliore d'année en année (ou plutôt de 2-3ans en 2-3ans :) ) et qu'il est bien passé de 12,13 à 17,18 !

    Ce qu'il y a de sûr c'est que CDS n'entre dans la catégorie des grands vins qu'après de longues années !

    Mais je sais aussi qu'il y a des choses inadmissibles : un ami m'a donné une bt de 1987 à gouter en me disant que toute sa caisse était imbuvable.
    Je la testerai prochainement car j'ai eu la chance de ne pas rencontrer ce problème et je tiens à savoir ce que c'est !:)

    Raymond
    #38

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    CDS et Grillet même réussis sont souvent difficiles à comprendre pour moi .

    Raymond,

    La conclusion de Pierre disait plutôt que même les petits millésimes présentent également un intérêt, une originalité ... (convenons que cela fait sens sur des flacons irréprochables en termes sanitaires).

    Je rappelle que je me fie évidemment essentiellement à la structure en bouche (pas à une dissection sourcilleuse et vaine des arômes - les goûts étant très particuliers et pouvent déplaire).
    19/20 accordé à Grillet 2003 ... (ce n'est pas une pause).
    J'attends un éventuel rebond sur LPV ...
    #39

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26980
    • Remerciements reçus 159

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    Raymond,

    Le fait que le 1976 était de haut niveau en 2000 ne veut pas dire qu'il était imbuvable dans sa jeunesse. Peut-être aussi que la vinification était à cette époque d'un autre niveau qu'aujourd'hui...
    Par ailleurs, dans la verticale que j'ai réalisé, on ne peut pas dire que les vieux millésimes s'en soient particulièrement bien tirés.
    Et j'ai pour ma part goûté quelques Coulées jeunes qui étaient excellentes.
    Comme quoi...

    Luc
    #40

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 8697
    • Remerciements reçus 36

    RaymondM a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    Comme quoi il faut boire et encore boire.........avec modération !:)

    Raymond
    #41

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 797
    • Remerciements reçus 0

    Gweno1 a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    Voyant le débas ici, je me suis posée la question faut-il que je poste mes impressions sur ce vin? Un ami LPVien m'a dit que cela pourrait être intéressant, je vous laisse juge.
    *********************

    S’il y a un vin qui a fait jaser et parler de lui, c’est bien celui-là.
    Tout ce que j’avais lu sur la Coulée de Serrant jusqu’à présent c’etait « c’est absolument extraordinaire » ou « c’est imbuvable ».

    Je décide donc de profiter (lâchement) de ce que mon cher et tendre, que dis-je mon Astre, soit absorbé par le boulot pour préparer un petit dîner pour fêter nos 5 ans de vie commune et d'ouvrir un clos de coulée de Serrant 2006 (trouvé chez un caviste à côté du boulot)

    Je décide de carafer 1 heure avant le service. Avantage du carafage, mon cher et tendre n'aura pas l'étiquette sous le nez et donc pas d'apriori. C'est donc plus ses impressions à lui que je note.

    La robe est brillante, limpide, or paille tirant vers l’ambré (je rappelle qu’il s’agit d’un 2006 !)
    Un premier nez d’acétone !?! Mouais, ne nous arrêtons pas là, à l’aération il est minéral, tendu, nerveux et pamplemousse.

    Nous portons les verres à nos lèvres. Puissant, complexe, une évolution certaine, avec une structure acide qui domine puis une finale avec de l’amertume qui lui apporte de la longueur. Mais le côté acétone est là, un peu camouflé, certes, mais lancinant. Il nous fait penser à un vin qui commence à décliner, limite passé.

    Attaquons les amuse-bouches : chèvre frais et coulis de poivron, guacamole, crabe et mangue et enfin st-jacques et tomates au pesto.
    Avec le chèvre,il passe très bien, le côté acétone est gommé … c’est un vin qui demande donc à être accompagné.

    Saint-Jacques aller/retour sur une fondue de poireaux à la crème, pointe de whisky et jeunes pousses.
    Ca passe pas mal, il y a toujours ce côté nature / acétoné, mais la crème le gomme. La verdure des jeunes pousses chantonne avec l’amertume, la saint-jacques et l’acidité saline se répondent.

    Accord suivant avec le fromage : avec le vacherin fribourgeois, c’est pas mal ; avec le chèvre coulant c’est mieux et avec un coulommiers « Saint Jacques » c’est très bien.

    En conclusion, c’est un vin qui demande à être accompagné, je n’ai rien trouvé d’extraordinaire voire de transcendantal dans la Coulée de Serrant, mais un vin correct avec un super terroir qui demanderait certainement une autre méthode de vinification pour justement le « transcendanter ».
    #42

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1584
    • Remerciements reçus 2

    alfonso a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    Brefs, indigne de ces prétentions et de son prix!
    Revendiquant un certain prix, aucune pitié et aucune indulgence n'est admises!

    Par ailleurs, je ne me bats pas pour avoir raison, puisque j'ai raison...;) L.J.
    #43

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14728
    • Remerciements reçus 215

    Eric B a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    Puissant, complexe, une évolution certaine, avec une structure acide qui domine puis une finale avec de l’amertume qui lui apporte de la longueur. Mais le côté acétone est là, un peu camouflé, certes, mais lancinant. Il nous fait penser à un vin qui commence à décliner, limite passé

    Ca correspond assez bien à celui que j'ai goûté dimanche: après avoir goûté des vins du même millésime provenant de la même région (très beaux!), je me disais qu'en aveugle à côté de ceux-ci, il aurait été massacré, alors qu'il vaut entre 4 et 5 fois plus cher!

    Eric
    Mon blog
    #44

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 100
    • Remerciements reçus 0

    François Dubernard a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    Ne connaissant pas gustativement les vins de Nicolas Joly, qu'est qui a fait que lui et ses vins soient si réputés? Et si chers?
    #45

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14728
    • Remerciements reçus 215

    Eric B a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    1 - il fait partie des 5 vins désignés par Curnonsky comme les "cinq plus grands de France".

    2 - il a le monopole d'une appellation reconnue depuis le moyen-âge

    3 - son propriétaire se considère certainement comme l'un des meilleurs de France (du Monde?) et beaucoup de journalistes du vin n'ont fait pas grand chose pour le convaincre du contraire :D

    Eric
    Mon blog
    #46

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    Superbe conscience professionnelle, Gweno (et beau récit visant l'objectivité)

    Je vous donnerai la semaine prochaine des nouvelles de cet accord (le plat étant réalisé par un très grand chef traité parfois d'allumé, un peu comme Nicolas Joly, au demeurant) :

    Foie gras de canard, anguille fumée & panais.
    Gelée de pomme au cidre fermier. Bouquet de poireaux aux noix.
    Coulée de Serrant 1970


    :)o
    #47

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1512
    • Remerciements reçus 0

    Nidal H a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    Définition: La Coulée de Serrant est un vin accessible, gustativement parlant, à 25% des palais.
    Les 75% des palais restants, ne le comprennent pas, crient au scandale !, à raison car, subsiste un réel problème d'incompréhension!, ou parfois, crient avant d'avoir eu mal....

    On peut aimer la Coulée. On peut, parfois la détester !
    C'est un vin qui ne se boit pas dans un ballon, accoudé à un comptoir de bar...il faut être e disposition pour recevoir son message et le décrypter...(je sens que j'en agace plus d'un en parlant de la sorte...)

    Mon exemple sur les vins jaunes, relaté plus haut, est tout à fait plausible…

    J'adore le vin jaune, je prétends le comprendre intellectuellement et gustativement...

    Dimanche 3 février dernier, à l'occasion d'un salon de vins à Angers, je me rends, pour un ultime passage, au stand de Stéphane TISSOT. Je lui demande gentiment, de me servir un verre de son vin jaune, en lui disant qu’en partant de là et avant de reprendre la route de retour, je voulais garder en bouche ce goût si particulier et si langoureux très caractéristique du vin jaune…

    Ce fut une idée catastrophique ! J'aurais mieux fait d'aller pisser contre la haie....(C'est une expression locale, d'ici...)
    Après tant de vins charmeurs, frais, variés et d'excellente facture, goûtés dans ce salon, y compris le très sexy PMG 2005 (traduisez : Pour Ma Gueule…500g de sucre résiduel) de ce même Stéphane TISSOT....
    Son vin jaune n'a fait qu'un tour dans ma bouche…je m'arrête, en partant, au dernier stand de l'allée pour prendre un bon verre de vin rouge, histoire de me rincer la bouche.....
    Je suis tombé, sans faire exprès, sur Jadis 2004 de Barral....!

    Conclusion : Je n'étais pas en disposition pour siroter religieusement et intellectuellement un beau vin jaune…

    Avec la Coulée de Serrant, c'est ainsi, 7 fois sur dix !!!
    #48

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    Nidal,

    Je déconseille fortement de se rincer au vin jaune après un vin avec 500g de SR.
    Là, ce n'est pas la Coulée qu'il faut mettre en cause, mais un protocole CMG).

    Avec la Coulée de Serrant, c'est ainsi, 7 fois sur dix !!!
    Je ne me reconnais pas dans ce chiffre : je dirais que 8 fois sur 10, elle me convient en vin de méditation (comme un vin jaune ou un Jerez) : c'est un vin qui a un message spécifique (constant et différent, avec des millésimes marqués, certes baroque mais c'est utile pour llutter contre la standardisation du goût), de la finesse, de l'équilibre, de la longueur (que demander de plus ?).

    Les vins qui m'ont fait récemment de plaisir de sapidité persistante (pendant une heure sur l'autoroute) : ceux de Coche-Dury, les blancs précédant les rouges.

    Comment se goûtait ce Barral 2004 ?
    #49

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14728
    • Remerciements reçus 215

    Eric B a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    Saut qu'on ne peut pas dire LE vin jaune comme LA coulée de serrant. Le vin jaune est fait par de nombreux producteurs et peu de vin jaune ressemble à un autre vin jaune (il suffit de voir les différents lots de 99 de Macle très dissemblables). Il peut paraître logique que certains plaisent et d'autres pas. Sans parler que le 2000 de Stéphane, encore marqué par l'éthanal est encore un peu jeunot pour être séduisant.

    Quand une Coulée de Serrant est marquée par l'oxydation alors que c'est sensé être un vin ouillé, objectivement il y a un problème. Le dégustateur n'est pas en cause. Dans une dégustation Loire faite en novembre 2006, nous en avions bu un en aveugle, et ça donne ceci:

    Vin n°7: robe dorée. Nez assez puissant marqué par des notes oxydatives, le champignon, les fruits confits et une pointe de fumée. Il y a un problème d'équilibre en bouche: structure bancale, sensation aqueuse. Finale sur des notes déviantes. J'ose proposer "Coulée de Serrant": c'est est une Coulée de Serrant 1992 pour être précis. 12/20

    Mais je peux aussi la goûter très bien (toujours à l'aveugle), comme en juillet de la même année:

    Clos de La Coulée de Serrant 1996 : robe dorée et grasse. Nez sur le coing, les agrumes confits et le goudron (cette dernière note disparaissant à l'aération). Bouche sphérique de grande fraîcheur. Milieu de bouche d'une belle intensité. Finale "hénaurme" bousculant tout sur son passage avec des notes de pomelos, salines, et même iodées. Quel vin! 17/20

    Je ne pense donc pas que ce soit un problème de compréhension. Des fois, c'est super, des fois c'est nul. Et ça, même Bettane le reconnait maintenant ;)

    Eric
    Mon blog
    #50

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26980
    • Remerciements reçus 159

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    je sens que j'en agace plus d'un en parlant de la sorte...

    Moi ça m'agace et pas qu'un peu !
    Je suis fatigué de ce sempiternel argument qui veut que si on n'apprécie pas un vin (surtout s'il est réputé), c'est qu'on ne l'a pas compris ! C'est d'une condescendance crasse !
    J'adore la Coulée quand elle est bonne (c'est-à-dire rarement).
    Je la déteste quand elle est marquée par des défauts majeurs (souvent dans mon expérience).
    Et si j'ai envie de boire un vin jaune, j'ouvre un vin jaune, pas une Coulée de Serrant.

    Des fois, c'est super, des fois c'est nul. Et ça, même Bettane le reconnait maintenant

    Effectivement, certains critiques commencent à reconnaître qu'il y a un problème avec la Coulée, mais encore bien trop timidement, beaucoup trop timidement à mon goût...

    Luc
    #51

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    Xtof parlait à l'instant d'oxydation sur un PG Rangen 2000 de Zind ...

    La conclusion de la dernière verticale IVV me paraît assez explicite : vin de grand intérêt mais peut mieux faire ...

    Rapport à la normalité : psychanalyse des vignerons ...

    J'espère au moins que Nicolas Joly lit cette rubrique et affûte ses réponses ...:)
    #52

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    Luc,

    Il m'a fallu du temps je crois pour apprécier la grandeur de certains vins.
    Il en va de même pour certains films, certains livres ...

    Dire cela n'est pas trivialement condescendant : c'est une réalité ...

    Il y a 20 ans, quand j'entendais M. René E. s'enthousiasmer pour Clos de Tart 79 en disant : ce vin est grand, il a tout, je crois pouvoir dire que je ne captais qu'une partie du message.

    Quant aux défauts, mon expérience ne me permet toujours pas de conclure de manière magistrale ... (ce n'est a contrario pas de la fausse modestie).
    #53

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26980
    • Remerciements reçus 159

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    Xtof parlait à l'instant d'oxydation sur un PG Rangen 2000 de Zind ...

    Je ne vois pas le rapport...

    Il m'a fallu du temps je crois pour apprécier la grandeur de certains vins.

    Je pense avoir laissé du temps (et pas mal d'argent) à la Coulée de Serrant...
    Combien faut-il en boire pour la comprendre ?

    Luc
    #54

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1512
    • Remerciements reçus 0

    Nidal H a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    La coulée de Serrant est un vin vivant et versatile ! Il ne sort pas d'un livre...lui !.
    il faut être aussi versatile (changeant) que lui, pour que le Momentum se crée ...

    Il faut être là, au bon moment (facteur à ne pas négliger !), à la bonne température (ne jamais l'oublier !), au bon carafage (ne jamais l'oublier !), en bonne compagnie, climat au beau fixe (automne ou soir d'été...)...

    Si tous les vins devaient avoir un bord de disque tirant vers le rubis et un centre de disque noir vermillon….etc. On ne sera plus dans La Passion, mais dans un Blog/bocal ésotérique…
    Il faut de tout pour faire un monde !

    Il en va ainsi avec la vie, versatile. Il en va ainsi avec le vin, changeant. Il en va ainsi avec les Hommes, à facettes multiples...
    #55

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26980
    • Remerciements reçus 159

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    Avec ce type de discours, on peut évidemment tout accepter.
    Un peu trop facile à mon avis cet amas de poncifs...
    Mais je m'en souviendrai quand tu nous donneras un avis négatif sur un vin que, par définition, tu n'auras pas compris ! ;)

    Luc
    #56

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4729
    • Remerciements reçus 41

    Olivier Mottard a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    La coulée de Serrant est un vin vivant et versatile ! Il ne sort pas d'un livre...lui !

    La vie et la versatilité ne me dérange nullement quand il s'agit de qualité.
    Je dirais même que c'est une preuve de qualité supplémentaire que d'évoluer tout en restant au sommet.
    Par contre, justifier l'oxydation par ces mêmes arguments me laisse plus que dubitatif ...
    Soyons brut : quand tu déféques, tu n'arriveras pas à me faire croire que ça sent la rose, quel que soit l'âge, le moment, la température et ... plus si affinités.
    La merde, ça reste de la merde.
    Faut pas avoir lu Socrate ou Platon pour le reconnaître, ni consulter les astres.
    Juste un peu de bon sens et beaucoup d'honnêteté.

    Olivier
    #57

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1512
    • Remerciements reçus 0

    Nidal H a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    Juste un peu de bon sens et beaucoup d'honnêteté

    Olivier,

    Pour être honnête avec toi, je n'ai jamais eu l'impression de manger de boire de la merde dans une bouteille de la Coulée de Serrant.
    J'ai déversé, une fois, gentiment le contenu d'une CDS 1998 dans l'évier car c'étai du liquide insignifiant qui ne méritait aucunement que l'on s'y attarde....
    Par contre de la merde embouteillée, ça je n'ai jamais eu...

    P.S.: ça sentait vraiment ça ?
    #58

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4729
    • Remerciements reçus 41

    Olivier Mottard a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    Nidal,

    Ce que mes propos voulaient illustrer. ;)
    Juste ici : www.lapassionduvin.c...

    Au sens propre, effectivement ce n'est pas de la merde, mais au sens figuré, j'ai quand même du mal à me contenter du seul terme oxydation.

    Olivier
    #59

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 797
    • Remerciements reçus 0

    Gweno1 a répondu au sujet : Re: Nicolas Joly, clos de la Coulée de Serrant, Savennières

    Je suis fatigué de ce sempiternel argument qui veut que si on n'apprécie pas un vin (surtout s'il est réputé), c'est qu'on ne l'a pas compris ! C'est d'une condescendance crasse ! Luc

    Je suis tout à fait d'accord.
    S'il y a un reproche que l'on ne peut pas me faire c'est bien celui d'être une "buveuse d'étiquette".
    Dans la Coulée de Serrant que j'ai gouté, il y avait un arôme d'acétone qui étant très gênant. C'est comme la GA 99 rosé de Bollinger goûter la semaine passée qui ressemblait à de l'eau pétillante arômatisée au kisch. Ce n'est pas parce que ce sont 2 grands noms qu'il faut dire que le vin est bon surtout lorsqu'il a un défaut.
    Maintenant, il ne faut pas non plus entrer dans le travers qui consiste à tirer à boulet rouge sur certains vins.
    Pour moi, c'est la dégustation et le plaisir qui doit primer.

    Hier je me suis fait très plaisir avec la syrah autralienne de mon déjeuner. Et je pense qu'un jour je gouterai une coulée telle que Laurent la décrite lors de la soirée Chenin d'IVV, mais je n'irai pas dépenser non plus des mille et des cents pour trouver LA bonne bouteille.
    #60

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120
    Temps de génération de la page : 0.181 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 12
    • Utilisateurs hors-ligne: 20,679
    • Invités: 527

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.