Publicité slide

    Domaine Albert Grivault

    • Messages : 2075
    • Remerciements reçus 40

    Galinsky a répondu au sujet : Re: Domaine Albert Grivault

    Bonjour,

    Le millésime 92 en Bourgogne blanc est normalement d'acidité basse (à l'image des 59 et 64) - maintenant la perception de l'acidité est différente suivant les personnes. et encore on doit aussi intégrer le fait que l'acidité est peut-être présente mais intégré dans la "richesse" du vin -

    1983 est une année particulière pour les Bourgognes Blancs - car sur beaucoup d'entre eux - un développement du Botrytis avait fait récolter certaines cuvées avec des grains légèrement rotis.

    Eric
    #61

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 189
    • Remerciements reçus 0

    Millésime78 a répondu au sujet : Re: Domaine Albert Grivault

    Bonjour,

    Vendredi dernier, je passe un coup de fil au Domaine pour savoir si je peux passer les voir le lendemain lors de mon court séjour en Bourgogne. Autant dire que je n’avais que très peu d’espoir. Une dame charmante (Mme la Proviseure !) me répond que si je passe après 18h il n’y aura pas de problème. Je me dis : « Chouette, vu les commentaires sur LPV ca va être une super expérience » ….. et bien pour tout vous dire, j’ai passe un moment MAGIQUE !

    Accueilli par Mr Bardet en personne qui revient d’un long déjeuner chez des amis, et apparemment pas vraiment au courant de ma visite, il me prend en charge très gentiment.

    Nous démarrons la visite au fond de la cour ou se trouve les jeunes vignes qui produisent actuellement le Bourgogne du domaine. Mr Bardet m’explique que ces vignes sont trop jeunes pour produire l’appellation Meursault et ont donc été déclassées en Bourgogne générique. Il m’explique ensuite ou sont placées leur différentes parcelles sur cette colline de Meursault et quelques informations géologiques fortes intéressantes.

    Ensuite direction le chai. L’ensemble de la production 2008 est en cours d’élevage ici. Nous démarrons aussitôt la dégustation sur fut de l’ensemble de la gamme. Captive par l’intérêt de notre conversation j’ai oublie de sortir mon calepin pour prendre mes notes ! Je donnerai donc simplement mes impressions.

    Bourgogne 2008 : très type Meursault qu’autre chose que Bourgogne (mais comme on peut tout mettre sous cette appellation), il est déjà très agréable, du fruit, du gras et une bonne acidité. Très bel équilibre. Je suis bluffe ! Autant dire un des plus beaux Bourgogne bus a ce jour.

    Meursault 2008 : petite note de réduction au départ, le nez reste discret. En bouche, belle acidité, droit et strict, belle matière

    Meursault 1er Cru Perrières 2008 : matière dense, gras qui emplie la bouche, très bel équilibre, c’est déjà superbe a ce stade.

    Meursault 1er Cru Clos des Perrières 2008 : plus en retrait, moins expressif que le Perrières, mais on sent qu’il y a des chevaux sous le capot. Ce qui m’a frappe, c’est le densité de la matière, même si le vin semble moins en place pour le moment.

    Nous passons ensuite dans la cave pour un dégustation de millésimes en bouteilles. Le marathon commence …..

    Bourgogne 2007 : toujours aussi bluffe, il est tendu, minéral, finale courte mais correct

    Bourgogne 2006 : plus de gras, plus rond, très gourmand

    Meursault 2007 : note de beurre noisette, une belle tension j’ai beaucoup aime

    Meursault 2006 : des notes de fumé, très bel équilibre, c’est très bon

    Meursault 1er Cru Perrières 2007 : du gras, de la tension, des notes de toasté / grillé, une matiere dense et une structure déjà bien en place

    Meursault 1er Cru Perrières 2006 : la encore je retrouve plus le cote fumé que toasté, toujours une matière impressionnante. C’est beau, très beau

    Meursault 1er Cru Clos des Perrières 2007 : un équilibre parfait, entre une tension et un gras extraordinaire.

    Meursault 1er Cru Clos des Perrières 2006 : toujours ce cote assez fumé (caractéristique du millésime au domaine ? Elevage ?), il se caractérise encore une fois par un cote très tendu avec beaucoup de minéralité et dans le même temps des notes de beurré qui tapissent la bouche. Assurément un très grand vin.

    Meursault 1er Cru Perrières 2003 : le vin est plus évolué, moins d’acidité (millésime), plus de gourmandise. Les notes de brioche toastées, de beurre noisette sont superbes. Il est déjà prêt a boire a mon avis et encore pour quelques temps.

    Nous finissons par un Pommard 1er Cru Clos Blanc 2004 (le seul vin rouge du domaine) : des notes de cerise griottes, de terre fumée, il est un peu asséchant a mon gout, mais j’avoue que j’atteins mes limites de dégustation après ce marathon (une première pour moi). Je pense être passe un peu au travers. A revoir la prochaine fois.

    Je reprends un peu mon souffle et demande a Mr Bardet si je peux acquérir quelques flacons. Il me répond d’emblée : « mais il n’y a aucune obligation d’achat, ne vous sentez pas obligé …… ». Et comment que je veux commander quelque chose !!!!

    J’étais sensé ne rester trop longtemps (ma femme étant un peu souffrante a l’hôtel – j’ai du tout recraché) mais je suis reste 1h30 en compagnie de Mr Barbet. L’homme est cultive, passionnant (nous avons beaucoup parle de Londres) et ce fut très convivial. Et quelle générosité, il n’a a aucun moment hésite a ouvrir des bouteilles de différents millésimes, vraiment impressionnant !

    Je suis donc reparti avec pas mal de bouteilles, qu’ils ont eu la gentillesse de me préparer pour le lendemain, alors qu’ils n’avaient aucunes bouteilles étiquetées prêtes !

    Vivement l’année prochaine que j’y retourne !

    Cordialement
    Sebastien
    #62

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4099
    • Remerciements reçus 2

    milleret jean luc a répondu au sujet : Re: Domaine Albert Grivault

    ""et bien pour tout vous dire, j’ai passe un moment MAGIQUE ! ""

    ::o::o...Mr Bardet était présent ...c'est une chance !! UN GRAND MONSIEUR ...il fait bon vivre au domaine .
    #63

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5630
    • Remerciements reçus 42

    Martinez a répondu au sujet : CR:Meursault - 1er Cru - Clos des Perrières 2007

    CR: Domaine Albert Grivault - Meursault – 1er cru – Clos des Perrières 2007

    Bu hier soir : un deuxième grand moment d'émotion !

    Il est clair, clair comme un grand vin.
    Une pureté extraordinaire.
    On est dans le beau, un beau dépouillé de tout superflu.
    On sent que le vigneron sait s'effacer là où il le faut pour laisser s'exprimer les acteurs naturels : le cep et le terroir.
    C'est un vin de terre et d'air; sa profondeur est inouïe. Il imprègne la bouche avec classe et autorité au bout de quelques secondes pour ne plus la quitter. La longueur est phénoménale.
    Les arômes sont ceux d'un vin qui claque sec : fumé, poivre blanc, agrume mesuré, noisette, le tout dans une extrème finesse.
    Grand moment.

    On peut ne pas le comprendre lors de la toute première gorgée puis il impose son évidence peu à peu car il possède une matière énorme mais discrète.

    Jmm

    Jmm
    #64

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 843
    • Remerciements reçus 0

    La Vie est une Fête a répondu au sujet : Re: Domaine Albert Grivault

    Suite à mon passage au domaine courant Mai...

    J'ai reçu ma commande et j'ai quelques inquiétudes:

    Pour commencer un petit mot sur l'accueil exceptionnel que j'ai reçu au domaine, malgré un calendrier chargé à cette période pour le propriétaire.

    J'ai pu goûter toutes les cuvées sur fût en 2009 et parcourir plusieurs millésimes sur plusieurs cuvées.

    Au final , j'ai acheté Clos des perrières 2007 (c'est par ce vin dégusté en Mars chez un ami que j'ai découvert le domaine) et le coté beurré envoutant qui m'a marqué.

    Meursault perrières 2006 (à mon sens plus accessible aujourd'hui que le clos des perrières du même millésime) le vigneron semble est d'accord avec moi sur ce point.

    et bourgogne blanc 2008.

    voila je partage mes achats avec des amis (dont celui qui m'a fait découvrir le domaine)

    et ce dernier ouvre avant moi un bourgogne blanc 2008 (R.A.S à l'ouverture, puis un problème de bouchon qui prendra de plus en plus d'ampleur au fur et à mesure de l'aération)

    un peu ennuyé je décide de taper dans ma réserve pour me faire une idée.

    et Là , c'est superbe,d'un niveau plus qu'élevé pour un bourgogne générique,il est nettement influencé par sa parenté avec les meursaults qui l'entourent.

    conclusion:une "chance" que le problème soit survenu sur un bourgogne plus que sur un clos des perrières.

    mais j'ai lu des CR sur le net qui semblent indiquer une certaine récurence de ce phénomène.
    les millésimes incriminés correspondant aux années 90 et aux problèmes de bouchon assez répandu en bourgogne blanc à cette époque (toute proportion gardébine entendu),je ne souhaite pas prendre ces infos au pied de la lettre, mais cela éveille néanmoins ma vigilance.

    j'aimerai savoir vous avez un retour d'expérience sur le domaine et la qualité des bouchons utilisés.
    les bouchon utilisés sont ils les mêmes sur les bourgognes et sur les cuvées de meursault 1er cru?

    je n'ai pas manifesté ce petit désagrément au domaine,mais si cela devait se reproduire, je ne manquerais pas de les questionner.

    A vous lire
    cordialement
    LaurentB
    #65

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 538
    • Remerciements reçus 0

    Raoul a répondu au sujet : Domaine Albert Grivault - Meursault Clos de Perrières 2007

    Domaine Albert Grivault - Meursault Clos de Perrières 2007

    Tout à fait en phase avec le CR de Martinez.
    Robe effectivement très claire, un vin qu'on croit tout en discrétion de prime abord.
    Nez qui en dévoile un peu plus : beurre, fruit blanc, noisette fraiche.
    En bouche ça commence là aussi tout en discrétion. Première bouche fluide, limite effacée. Puis soudainement on sent une tension qui se développe, le vin vibre et fait surgir en bouche une multitude d'arômes qui vont gagner en intensité pour ne plus nous quitter : fruits blancs, beurres, agrumes, pêche, noisette fraîche, avec une note légèrement épicée... un vin complexe, intense, grand.
    Je me retrouve aussi complètement dans le terme qu'a utilisé Martinez :pureté.
    Un grand vin aujourd'hui, et probablement un immense vin en devenir.
    Superbe
    18,5/20.

    Cordialement

    Raoul
    #66

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1212
    • Remerciements reçus 54

    rkrk a répondu au sujet : Domaine Albert Grivault - Meursault 2007

    En attendant mes Perrières et mes Clos (quand même bien jeune mais visiblement plus accessible que je ne le pensait):

    Domaine Albert Grivault - Meursault 2007

    Nez délicat et très pur - floral sans effets d'élevage - un peu sur la pêche de vigne.
    En bouche le vin est sur les mêmes arômes, net, sec, dense, avec une finale ferme.

    Quand il monte en température, le vin se montre plus riche et plus gras mais reste toujours porté par une belle acidité.

    Très bon village, encore jeune - mais accessible avec quelques heures d'aération.

    Ralf
    #67

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1219
    • Remerciements reçus 0

    HERMES1167 a répondu au sujet : Pommard clos blanc 1er cru 2006

    Robe rubis clair. Nez expressif et assez original, délicat, sur des notes de pivoine, de lys, de framboise , un soupçon d'épices orientales.

    Tout s'annonce bien donc , mais c'est un peu la déconvenue en bouche . Si l'on retrouve bien la délicatesse, on tombe dans un coté fluide, trop souple et manquant de caractère . C'est aussi très court . La bouteille le lendemain ne s'améliorera pas .

    Un peu simple pour un 1er cru à mon gout.

    legoutduvin.hostblog.fr
    "Le vin rend perceptible à l'homme la vraie saveur de la terre" Colette
    #68

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2006
    • Remerciements reçus 15

    kalmah a répondu au sujet : Re: Domaine Albert Grivault

    Un collègue de travail va à Beaune ce week-end. Il m'a demandé une adresse qui propose des vins pas cher, mais aussi des autres avec un gros potentiel de garde, si possible du 2009 (Je ne pense pas que ça soit déjà dispo). Au pif, par quelques recherches sur le forum et ailleurs je suis tombé sur ce domaine. Il pense connaître encore moins que moi... :P même si il a une bonne cave et n'hésitera pas à les laisser.

    Est-ce que les tarifs sont bien de 11 Euros (pour les jeunes vignes) et à 70Euros (pour ces plus grands vins). Y a t'il des subtilités avec ce domaine ou bien est-ce la procédure habituelle (Coup de téléphone, visite et achats).

    Bien entendu, je vais lui demander de me ramener 2-3 bouteilles :D.

    Que pensez-vous de ce choix pour envoyer un novice ?

    Mon médecin m'a prescrit ce médoc avec un petit verre d'eau. Parfait, les assemblages bordelais sont composé de petit verdot.
    #69

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 843
    • Remerciements reçus 0

    La Vie est une Fête a répondu au sujet : Re: Domaine Albert Grivault

    les explication du maître des lieux seront sans douta passionnante même pour un novice.
    la gamme des prix va de 9 € à 55 € (le meursault est à environ 25 €)
    il y a plusieurs millésimes à la vente au domaine.(qui sont généreusement débouché pour la dégustation)
    pour la marche à suivre, c'est celle que tu exposes.
    j'ajouterai qu'il faut commander par carton de 12 de la même appellation (c'est mentionné sur le tarif) mais (je ne suis pas sur que le panachage soit "autorisé" mais pas sur non plus qu'il soit "interdit")
    l'impact sur le prix de la commande n'est pas le même avec le bourgogne blanc, qu'avec le clos des perrières.8-)

    LaurentB -LPV Lyon-
    #70

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5018
    • Remerciements reçus 190

    Marc C a répondu au sujet : CR: Domaine Albert Grivault - Bourgogne blanc - 2008

    Domaine Albert Grivault - Bourgogne blanc - 2008

    Le nez est ouvert, élégant : fleurs blanches/fruit blanc
    La bouche est très tendue, voire tranchante
    Elle prend un peu de gras à l'aération ainsi que quelques notes plus beurrées
    La finale est fraîche, salivante

    J'avoue ne pas avoir trouvé la spécificité Meursault, du moins par rapport à l'image que j'en ai (où alors un Meursault très vif) Toujours est-il que j'aime bien et que ce vin est parfait dans son rôle.

    Marc
    #71

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 691
    • Remerciements reçus 2

    MB a répondu au sujet : CR:Meursault 1er cru Les Perrières 2007 Grivault

    Du gras, de la longueur et de la minéralité : voila ce qui caractérise ce vin. Un vin qui présente la Bourgogne sous un très beau jour, sans doute loin de son apogée.

    Amicalement.
    Maxime.
    #72

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1788
    • Remerciements reçus 0

    Bebert a répondu au sujet : Re: Domaine Albert Grivault - Bourgogne blanc - 2008

    A propos du panachage, il n'est pas autorisé en théorie, mais il est pratiqué pour les clients particuliers comme nous qui prenons la peine de passer au domaine.
    On ne peut pas acheter sur place comme ça, il est nécessaire de prendre contact et d'indiquer quels vins on achètera, car les vins sont étiquetés à part pour chaque commande.
    A cause de ces complications, je ne sais pas si ils panachent très volontiers pour des inconnus, mais je crois que oui (?). Ils n'ont pas tellement de clients particuliers, la raison est qu'ils se sont mis seulement récemment à leur ouvrir les portes, lorsqu'il a été possible à M. Bardet (qui a une autre profession très prenante) d'être plus présent au domaine. Cela explique que pour des raisons historiques, le domaine soit essentiellement tourné vers l'export (22% Japon), ce qui pour nous est fort dommage. Il faut profiter de la porte encore entrouverte : encore un domaine de plus en plus courtisé! En tout cas pour le panachage, heureusement qu'ils acceptent, car les cartons de 12 ça chiffre vite en premier cru :P

    Marc, il est surprenant que vous n'ayez pas trouvé la spécificité Meursault sur le 2008. Les parcelles sont vraiment toutes proches de la commune, derrière la demeure familiale, et jouxtent celles de l'appellation Meursault du domaine. L'explication la plus vraisemblable, c'est que ces vignes sont jeunes. Enfin pour ma part il me *semble*(?) qu'à l'aveugle j'aurais misé sur Meursault sans hésiter ("?" en attendant que quelqu'un veuille bien faire le test sur moi!)

    L'épouvantable suffisant. (c) PatrickEssa
    #73

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5018
    • Remerciements reçus 190

    Marc C a répondu au sujet : Re: Domaine Albert Grivault - Bourgogne blanc - 2008

    j'avouerai qu'à l'aveugle je serais parti plus au nord mais une fois de plus sans doute à cause de l'idée, un peu image d’Épinal, que je me fais du Meursault. La prochaine je la place à l'aveugle, on verra bien ;)

    Marc
    #74

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1788
    • Remerciements reçus 0

    Bebert a répondu au sujet : Albert Grivault Meursault Clos des Perrières 2003 2005 2006 2007 2008 2009 Pomm

    Lors de mon dernier passage au domaine, j'ai eu la chance que M. Bardet soit présent pour la dégustation.
    Avant de commencer, précisons que les dégustations avec M. Bardet sont extrêmement intéressantes, généralement abondantes et excellentes, avec parfois la surprise de très vieux millésimes.
    Il n'y a pas un domaine où j'ai été reçu si longtemps qu'à mon premier passage ici il y a quelques années. Si vous arrivez l'après midi, n'espérez pas partir avant le soir : vous n'aurez aucune envie de partir d'ailleurs, et habillez-vous bien, car 2 ou 3 heures dans la cave à déguster, c'est froid si vous descendez en tenue d'été.
    Le contexte est aussi somptueux. La demeure magnifique, le petit parc se voit de loin car c'est celui où pousse ce magnifique grand cèdre qui domine la commune de Meursault et qui nous sert de repère quand on se perd. Les caves sont tout aussi belles, et on est entouré de vignes avec une belle vue en direction des grands crus. Le tout est équipé par un ingénieur qui a poussé la précision technique pour sa vinification très loin, pourtant, la technique ici est à la fois toujours au service de la tradition, et respectueuse du lieu historique. Par exemple la cave utilisée pour l'élevage est climatisée par un système d'évaporation (à vue de nez en tout cas) qu'on aurait bien pu construire il y a trois cents ans et qui ne se voit pas car il est naturel et intégré dans le style de la cave voutée. Mais tout cela peut être ajusté au demi degré près, car M. Bardet surveille l'évolution de l'élevage avec soin et précision, en fonction de la courbe de densité du vin qu'il observe attentivement et qu'il ajuste pour qu'elle laisse toujours le temps au vin de se développer de manière optimale. Tout cela ne se voit guère, mais c'est un travail d'ingénieur passionné, et probablement un dispositif unique au monde par son équilibre entre technique, tradition et esthétique, qui joue certainement en faveur de la régularité remarquable du domaine.

    Venons-en aux vins :

    Meursault 2009 et Village 2009 :
    Bien que le simple village soit très satisfaisant, tout à fait dans la lignée d'un Meursault (et à vrai dire en général épuisé très rapidement vu le rapport qualité/prix - 9€), la comparaison permet d'identifier l'effet "vieille vignes" car c'est l'âge des vignes qui les différencie surtout. Complexité au nez, texture en bouche apportent au Meursault une profondeur que l'autre n'a pas malgré son élégance fort plaisante.

    Meursault 2007 :
    Gourmandise séduisante associée à une opulence charmeuse. Belle longueur et intense rétro. Ce 2007 a aussi l'équilibre de la garde.

    Perrières 2009 :
    Nez assez semblable au Meursault de la même année mais plus serré séduisant et opulent. La bouche a plus de structure, un fruit plus dense, une plus grande longueur.

    Perrières 2007 :
    Il se distingue du précédent par une rétro sublime et concentrée. Plus mature d'une part, mais peut-être un millésime supérieur aussi (le débat est ouvert).

    Clos des Perrières 2009 :
    Nez de douceur avec coing, tilleul, pêche, framboise, mûre etc. (défilé de saveurs).
    Bouche tout aussi savoureuse, orientée framboise, c'est à dire avec une belle acidité qui supporte discrètement la jolie texture fruitée et la porte à des hauteurs admirables.

    Clos des Perrières 2008 :
    Vin plus fermé que le précédent, sans doute par une structure plus forte. Une certaine amertume aussi. Si celle-ci se fond, il se peut que dans quelques années, ce vin soit encore supérieur au précédent car il a les qualités d'un Meursault de belle garde, mais à l'heure actuelle il est éclipsé sans aucun doute. A suivre donc.

    Perrières 2006 :
    Vin beaucoup plus évolué que les précédents. Il semblerait ici que 2006 évolue vite. Beaucoup de charme toujours, avec les arômes profonds, plus lourd du Meursault à maturité, équilibrés par un bouquet fleuri et aérien.

    Clos des Perrières 2006 :
    Le nez et beaucoup plus serré que sur le Perrières. C'est très beau, pourtant la bouche ne semble pas faite pour vieillir d'avantage. Ce vin serait-il a son apogée? En général le Clos des Perrières vieillit fort bien, donc je ne serais pas pessimiste, en même temps, il ne me semble pas nécessaire d'attendre plus pour profiter de ce vin spectaculaire qui fait un peu plus que son âge, tout en étant superbe et expressif, comme tous les grands 2006 de Meursault.

    Clos des Perrières 2007 :
    Celui-ci à en revanche les caractère d'un vin de garde. Le nez a déjà beaucoup de profondeur mais est bien moins évolué. La longueur en bouche est très solide, un vin qui a encore beaucoup de potentiel, bien que l'évolution soit déjà complexe en développant le secondaire.

    Clos des Perrières 2005 :
    Jeune en bouche avec encore du fruit de jeunesse (ce qu'on appelle "le fruit" chez les vignerons) le secondaire se développe mais doucement, la structure reste dominante comme celle d'un vin solide et jeune alors que le bouquet évolue vers la profondeur et la maturité. Cela fait un ensemble assez original, un peu exotique. L'intensité est remarquable. Je lui reproche pourtant une amertume, qui aura tout à fait disparu lorsque nous le regoûtons le lendemain. Je ne suis pas sûr que ce soit une grande année de garde. Il y a une solidité, mais en même temps une originalité qui m'empêche de trop extrapoler. Peut-être qu'on peut bientôt (d'ici un an ou deux) commencer à ouvrir ce millésime déjà beau, plutôt que de le destiner à la longue garde, affaire à suivre.

    Clos des Perrières 2003 :
    Celui que nous avons goûté ensuite était magnifique, il faisait travailler toutes les papilles dans une symphonie enchanteresse. Je n'ai pas marqué le millésime mais ça devait certainement être le 2003. Probablement le plus beau de la série; le 2003 ici ne souffre pas du tout de la surmaturation présente chez de nombreux domaines (l'élevage très court ayant remédié à cela).

    Pommard Clos Blanc 2009 :
    La charpente et l'équilibre d'un beau vin de garde.

    Pommard Clos Blanc 2007 :
    Grand plaisir gourmand, plus facile à apprécier que le précédent sur le moment, mais qui me convainc moins toutefois.

    Pommard Clos Blanc 2006 :
    Gourmand, il peut être apprécié dès maintenant ou conservé encore un peu.

    Pommard Clos Blanc 2001 :
    Un vin qui selon M. Bardet était fermé à double tour jusqu'à il y a peu. Aujourd'hui en effet c'est un très beau Pommard, très Pommard. Et ça bénéficiera d'attendre d'avantage.

    L'épouvantable suffisant. (c) PatrickEssa
    #75

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14888
    • Remerciements reçus 311

    Eric B a répondu au sujet : Re: Albert Grivault Meursault Clos des Perrières 2003 2005 2006 2007 2008 2009

    M. Bardet surveille l'évolution de l'élevage avec soin et précision, en fonction de la courbe de densité du vin qu'il observe attentivement et qu'il ajuste pour qu'elle laisse toujours le temps au vin de se développer de manière optimale.

    Pour moi, la courbe de densité a un sens durant la fermentation alcoolique, mais durant l'élevage, je n'arrive pas bien à comprendre de quoi il est question :S

    Eric
    Mon blog
    #76

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1788
    • Remerciements reçus 0

    Bebert a répondu au sujet : Re: Domaine Albert Grivault

    Ah oui bonne question Eric :)
    Pendant la vinification, beaucoup de vignerons font cette surveillance de la fermentation alcoolique par la courbe de densité. Ils interviennent plus ou moins par la température, voire par d'autres méthodes plus intrusives.
    Durant l'élevage, c'est de la malo qu'il s'agit, M. Bardet doit donc suivre ce qui se passe pour un travail optimal des levures, sans surpopulation ni déficit. Je ne saurais pas rentrer dans les détails, peut-être que la densité n'est pas le seul critère (?). Ce sera l'occasion de demander des précisions la prochaine fois, mais c'est bien la température de l'élevage qu'il règle au micropoil grâce à son système magique et en fonction des besoins de l'élevage.

    Du côté vinification, il a aussi un système très avancé : une cuve classique serait réfrigérée de l'intérieur ou par contact ce qui cause des mouvements dans le jus. Ici, il a une cuve isolée et il la climatise en agissant seulement sur la température de l'air brassé autour, de sorte que la pompe a chaleur ne cause aucune différence de température d'une partie ou l'autre de la cuve. Ainsi le jus reste immobile et se décante mieux. Ce procédé est sans doute utilisé aussi par d'autres (?).

    L'épouvantable suffisant. (c) PatrickEssa
    #77

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5481
    • Remerciements reçus 112

    Jean-Bernard a répondu au sujet : CR: Bourgogne blanc 2007, domaine Albert Grivault

    CR: Bourgogne blanc 2007, domaine Albert Grivault

    Bu à l'occasion d'une dégustation éclectique, première rencontre avec ce domaine.

    La robe scintille, avec quelques reflets jaunes pâles, presque verts. Le nez s’exprime sur un registre de fruit à coque : ça sent bon ! La bouche n’est pas moins séduisante avec un peu de gras en attaque et une tension qui porte le vin jusqu’en finale. Classe. Sensation cristalline. Finale courte, mais un vrai plaisir.

    Commentaire d'Aurélien ( Dandy) pour le même vin: Nez assez flatteur et généreux, Très impressionnant au début en bouche, gras et fraicheur, le tout bien équilibré.

    JB
    #78

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3230
    • Remerciements reçus 6

    whogshrog43 a répondu au sujet : Meursault 1er cru "clos des perrieres" 2002 domaine Albert Grivault

    Bonjour à tous,

    bus dans la série de Jeudi soir : lapassionduvin.com/p...

    Le fruits confits (ceux de la glace plombières),l'abricot confit, le jus de pomme des notes de grillé, de miel jaillissent du premier nez. S'ajouteront rapidement des notes de beurre légèrement rance, la fumée froide, la poudre à canon et la cendre, un coté racinaire, la crème catalane pour finir sur le fenouil de façon très intense. Un nez très très complexe et changeant plusieurs fois de registre. La bouche attaque avec une belle largeur et déroule une trame minérale d'une belle pureté, de la tension et une longue finale saline. C'est plein, suave, équilibré...
    Ce mélange de maturité importante (un coté fruit confit) d'équilibre froid et de tension en font un vin clairement original qui m'a emporté : 18/20 pour ce Meursault 1er cru "clos des perrieres" 2002 (monopole) du Domaine Albert Grivault

    Amicalement.
    Nico
    ___________________________
    Longue vie aux mangeurs d'étoiles...
    20* : les vins de rêve / De 19,5 à 18* : les vins exceptionnels / De 17,5 à 16*: les vins excellents / De 15,5 à 13,5* : les bons vins / De 13 à 11,5* : les vins corrects / 11* et moins : les vins médiocres *A...
    #79

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 461
    • Remerciements reçus 0

    CHASSERTIN a répondu au sujet : Re: Domaine Albert Grivault

    ZZZZZ
    #80

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1486
    • Remerciements reçus 0

    jmg a répondu au sujet : Domaine Albert Grivault - Pommard Clos Blanc 2003

    Domaine Albert Grivault - Pommard Clos Blanc 2003 - Janvier 2012 :

    Le nez est sur la groseille, un peu torréfié, un peu cuir. La bouche est celle d'un Bourgogne, bonne acidité, bien fruitée, assez solaire sur une jolie finale élégante. Néanmoins, après un Faugères marquant, le vin me paraît sans réèl plaisir.
    #81

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 23584
    • Remerciements reçus 45

    Thierry Debaisieux a répondu au sujet : CR: Domaine Albert Grivault: Clos des Perrières 2009

    CR: J'ai adoré Clos des Perrières en 2006 et 2007.
    J'ai malheureusement loupé la vente des 2008...
    J'ai donc acheté sur millésimes.com du 2009 et je me demandais si j'avais bien fait ou non, face à ce millésime un peu difficile pour certains blancs.
    J'ai donc ouvert une bouteille ce midi et je suis rassuré :)
    Ce Clos des Perrières 2009
    - a un nez complexe, riche en fruits, surtout jaunes, et avec une ébauche de minéralité.
    -a une bouche savoureuse et harmonieuse. Le vin est élégant, il charme par son équilibre: de la concentration, un peu de gras, du volume, beaucoup de fraîcheur et une superbe finale longue et savoureuse. Un très beau 2009 blanc ! ...
    Je ne regrette pas mon achat ;)

    Bien cordialement,
    Thierry Debaisieux
    #82

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 8121
    • Remerciements reçus 36

    FGsuperfred a répondu au sujet : CR:Domaine Albert Grivault: meursault 1er cru Clos des Perrières 1997

    CR:domaine Albert Grivault 1997 meursault 1er cru "clos des perrières"

    acheté 40 euros à un caviste sur ebay

    le nez" semble évolué avec des notes de pêche jaune et de citron du plus bel effet. les amers sont magnifiques et les notes presque confites me plaisent bien ainsi que le côté épicé, belle complexité même si on sent les limites du millésime

    la bouche me plait bien, grasse mais sans excès, assez dense, elle est tenue par de beaux amers assez nobles, très ample et riche, mais il manque cette petite pointe d'acidité qui la relèverait et lui donnerait de la précision car même si la petite note citronnée revient en rétro-olfaction en avalant de l'air en même temps que le vin, elle est insuffisante pour moi car un aspect presque beurré revient vers la finale (peu longue)

    une bouteille comme je l'imaginais, très bonne (car je critique mais je pinaille surtout...) mais avec ses limites

    très bien



    à noter que le simple bourgogne chardonnay 2005 fût fort bon la semaine dernière, soutenu par de très beaux amers mais à ouvrir pas mal à l'avance ;)

    frédéric Gautier, passionné
    membre de poids de LPV haute-normandie ...
    fgsuperfred.canalblog.com
    #83

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5018
    • Remerciements reçus 190

    Marc C a répondu au sujet : CR: Domaine Albert Grivault - Meursault 1er Cru Perrières - 2007

    Domaine Albert Grivault - Meursault 1er Cru Perrières - 2007

    Le vin, totalement étriqué à l'ouverture, a été carafé 2h environ

    Nez discret, plutôt dans un registre minéral, légères notes de citron et florales en cherchant bien ;)
    L'aération a fait un bien fou à la bouche, qui a pris du volume et de la densité.
    C'est très net, épuré (merci à Nico ;) ), parfaitement conduit par une tension qui ne prend pas le dessus
    Finale intense, avec une sensation crayeuse d'une persistance assez incroyable

    Je dirais trop tôt mais on prend déjà un sacré plaisir vu la qualité de la bouche (tu)

    Marc
    #84

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 843
    • Remerciements reçus 0

    La Vie est une Fête a répondu au sujet : CR:Domaine Albert Grivault - Meursault Perrières - 2006

    ouverture une heure à l'avance

    CR:Domaine Albert Grivault - Meursault Perrières - 2006

    accompagnement merveilleux avec un saumon revenu au beurre et déglacé au citron (léger) avec des tagliatelles au basilic.

    l'aération aura été profitable au vin dans tout les domaines nez, bouche...

    jaune au reflet doré
    d'abord sur la retenu..le nez dévoile un coté pierreux ou minéral ensuite, les fleurs et la citronelle et le beurre avec une pointe de noisette.
    la bouche tendue , offre de beaux arômes de citron confits, le terroir ajoute une dimensionn particulière, une belle sapidité, peut être la perception d'une légère sensation alcooleuse dominant l'ensemble avant la fin de bouche d'une longueur exceptionnelle. un numéro de funambule sur le 2006 entre la tension du terroir et la richesse du millésime. Bravo..très bien éxécuté

    bref j'ai beaucoup apprécié cette bouteille.
    Bien ++

    il m'en reste une...et quelques clos des perrieres 2007 (dont je pense, une ne verra pas 2013, pas pour cause de fin du monde:S...mais pour Faim de gouter !!!:)o)

    Laurent
    #85

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 587
    • Remerciements reçus 83

    coach a répondu au sujet : A.Grivault - Meursault " Clos des Perrières " 1999

    Bonjour,

    Ce vin a été bu lors d'une belle dégustation entre amis relatée ici :http://lapassionduvin.com/phorum/read.php?40,703081,703081#msg-703081

    Vin 6

    Bouteille ouverte et dégustée dans la foulée. A l'ouverture le vin apparait serré, fermé. On sent du potentiel car la trame est superbe mais il n'est pas ouvert. On décide de le laisser aérer et de le revoir en fin de repas pour le fromage.
    Après 2h d'aération, le vin s'est ouvert. Cependant la température est un peu trop haute ( il faisait chaud ce soir la).
    Au nez in a des arômes floraux, des agrumes et de la pierre à fusil. En bouche, c'est fin, très minéral avec une imposante densité. C'est très puissant et très large à la fois. Il manque un peu d'acidité et de tension pour emporter le tout mais je pense que c 'est du a la température trop élevée . On retrouve cependant des notes de citron, d'ananas et toujours de pierre à fusil ajoutées a des notes de brioches. C'est bon en l'état et ca parait encore très jeune. La longueur est superbe, la finale est persistante et enveloppante mais aussi un peu lourde.
    il s'agit de :

    A.Grivault - Meursault " Clos des Perrières " 1999

    Je trouve qu on est passé a coté de ce vin qui en premier lieu est apparu fermé puis a été servis trop "chaud" ensuite. Pour autant le potentiel est la et c' est vraiment tres bon. J'en ai dans ma cave ( sur d'autres millesimes) et ca me rassure sur leur potentiel de vieillissement.

    Coach
    #86

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 23584
    • Remerciements reçus 45

    Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: A.Grivault - Meursault " Clos des Perrières " 1999

    Merci d'utiliser les rubriques déjà ouvertes ;)

    Je fais la fusion
    #87

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2075
    • Remerciements reçus 40

    Galinsky a répondu au sujet : CR: Meursault - Domaine Albert Grivault 1995

    CR: Pour accompagner le déjeuner, une bouteille de Meursault Domaine Albert Grivault 1995. Pourquoi cette bouteille, simplement car je pensais qu'après 17 années, il était temps et que je voulais me rassurer sur certains problèmes de premox qui existent sur certaines bouteilles issues de cette période...
    La robe est jaune or voire couleur ambre - Le nez assez peu expressif dans un premier temps, lié à une température de service un peu trop froide. Il va ensuite s'ouvrir sur des notes de miel, d'écorce d'oranges... - En bouche c'est un peu linéaire, procurant par moment une pointe de fruits jaunes puis de notes miellées. La longueur est moyenne.
    En conclusion, pas d'oxydation précoce, mais plutôt une bouteille qui termine doucement sa vie.

    Eric
    #88

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 8121
    • Remerciements reçus 36

    FGsuperfred a répondu au sujet : CR:Meursault 1er cru "clos des perrières" 1997- Domaine Albert Griva

    CR:domaine Albert Grivault 1997 meursault 1er cru "clos des perrières"

    ce vin, bu lors de la dernière cession à la maison avait déçu car même si j'avais bien aimé, je trtouvais que pour le climat c'était un peu juste.

    alors certes l'année n'est pas top mais jusque là ce que j'avais bu sur 1997 en bourgogne blanc a été fort bon

    le nez est marqué par des nuances de peau de pêche, légère note de curry, de noisettes, de crême pâtissière, assez complexe et peu profond, clairement évolué

    la bouche présente un manque de pureté assez marqué, surtout soutenue par des amers qui peuvent déranger alors que ça me convient bien sachan t que l'acidité est totalement en retrait, l'empêchant ainsi de tomber dans le lourdingue.

    ce vin me plait mais il est clairement inférieur à ce qu'on serait en droit d'en attendre, que ce soit en fonction du terroir dont certains pensent qu'il égale des grands crus, et de son prix (40 euros)

    la bouche semble étonnemment plus profonde que le nez mais marquée par un début (léger) d'oxydation/évolution ce qui lui va plutot bien d'ailleurs

    belle finale bien longue soutenue par ses amers

    du même niveau que la précédente même si cette fois j'ai eu plus de temps pour l'analyser sur 2 jours, le temps que la réduction disparaisse

    très bien !


    frédéric Gautier, passionné
    membre de poids de LPV haute-normandie ...
    fgsuperfred.canalblog.com
    #89

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1061
    • Remerciements reçus 27

    Krabb a répondu au sujet : CR: Domaine Albert Grivault - Meursault Perrières - 1992

    CR: Meursault 1er cru "Perrières" 1992 - Domaine Albert Grivault



    Ce vin nous a causé quelques frayeurs à l'ouverture. Le bouchon s'est avéré très abîmé et a failli se rompre à de nombreuses reprises. Le premier nez était également peu flatteur et laissait présager une possible oxydation. Mais en lui laissant le temps il est revenu à la surface et s'est avéré très agréable.
    Le nez fut clairement sur la mangue, avec des notes lactées. Un convive parla de "quintessence de mangue et sa note lactée à propos de ce vin". Je suis assez d'accord avec cela. En bouche c'est bon et d'une longueur... Toute la palette des fruits exotiques est dans ce vin, mangue, papaye... Remarquable. A son apogée.

    Simon.
    #90

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javaux
    Temps de génération de la page : 0.224 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 11
    • Utilisateurs hors-ligne: 20,798
    • Invités: 577

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.