Publicité slide

    Domaine de la Romanée Conti

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a créé le sujet : Domaine de la Romanée Conti

    Domaine de la Romanée Conti

    1 Place de l'Église
    21700 Vosne-Romanée
    Tél 03 80 62 48 80
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



    www.romanee-conti.fr




    CR: Domaine de la Romanée Conti, Grands Echezeaux, 1986
    une bouteille à  deux cet après midi .
    La robe discrètement tuilée , pas franchement scintillante mais pas trouble non plus. Premier nez à  peine viandé. Après une heure de carafe, épices douces, encens, balsame et fruits rouges avec cette pointe tertiaire qui joue au chat et à  la souris. Une attaque, mes amis, des plus belles dans ma modeste expérience avec à  la fois le punch de l'acidité et la douceur des tannins enrobés par la noblesse des peaux, le véhicule boisé étant aujourd'hui complètement estompé. Un volume des plus civilisés et une finale sur une fraîcheur à  la fois exquise et en même temps dotée de la frontalité du terroir. Le bonheur à  l'état pur, celui qui consiste à  surprendre le vin dans sa plus belle expression.
    Sûrement en ai-je trop dit. Inutile de vous dire que Prokofiev et sa cinquième ont quelque peu souffert de la simultanéité des expériences. Il me semble toutefois que Rainer s'en est tiré avec les honneurs. Il est vrai que nous n'avions que Bernstein pour lui donner la réplique.
    Dans quinze jours, on fait dans le facile mais aussi dans le grand (le concerto pour clarinette de Mozart et Palmer 89).

    à  vous tous,

    Lionel.
    #1

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3193
    • Remerciements reçus 2

    DidierT a répondu au sujet : CR: Domaine de la Romanée Conti, Echezeaux, 2000

    CR: Domaine de la Romanée Conti, Echezeaux, 2000

    Bu Jeudi soir au restaurant à  un prix incroyable de $135 soit environ 108 Euros la bouteille et en plus aux US, San Diego.
    Ce restaurant situé à  Del Mar, avec une vue sur l'océan pacifique (superbe), organise toutes les semaines le Jeudi, une soirée promotion vin, ou toutes les bouteilles sont à  50%! Idée plutôt sympa. Donc en voyant cet Echezeaux, nous n'avons pas hésité.

    Le bouteille demande quelques temps pour s'ouvrir complètement même si le nez est superbe d'entrée, s'intensifie avec l'aération.
    Nez superbe, d'une grande élégance de fruits rouges cerises, fraises, exubérant sur le fruit, voir envoutant typique pinot noir. Un nez comme on aimerait en découvrir plus souvent.
    En bouche, l'attque est sur la jeunesse fougueuse. C'est un peu tendu, avec des tanins encore présents, la matière est là , mais c'est encore jeune et pas complètement poli. Malgré cette fougue, une belle élégance se dégage de cette bouteille. A attendre encore quelques années, mais cela promet un grand bourgogne.

    Didier
    #2

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 535
    • Remerciements reçus 0

    PhR a répondu au sujet : Domaine de la Romanée Conti

    CR:

    Lundi 28 juin, 10h, beau temps et ciel bleu sur le petit village de Vosne-Romanée.

    Inutile de chercher les panneaux, il vaut mieux s'arrêter pour demander son chemin…
    Un habitant sourit à  notre demande : « Vous venez pour la visite ?… Je vous attendais! »

    Et nous voici devant le portail « bordeaux » (eh oui !) du Domaine… que l'on ne visite pas !

    Il ne faut pas y voir un accès de fausse modestie. Un peu de chance autour d'une anecdote « pipettienne » et aussi le respect de la promesse donnée, naguère, par le propriétaire du célèbre domaine, nous permettent de franchir ce portail. C'est un privilège indéniable pour un amateur !

    Lors de la conversation avec Jean-Charles Cuvelier, directeur commercial, qui nous reçoit et nous guide, il est évident que le Domaine n'accueille les visiteurs que de façon très exceptionnelle. Pour en avoir parlé avec quelque vigneron du cru, cela se confirme au point que certains voisins de la Romanée n'ont jamais eu le loisir d'en franchir les portes !…

    J'ai souvent pensé aux amateurs qui auraient voulu être avec moi ce jour-là , pendant la visite, j'ai, depuis, beaucoup pensé aux vignerons de Vosne et d'ailleurs, qui en sont si proches et si loin…

    Le temps de prendre quelques verres, de traverser la paisible place du village et nous voilà  devant le portail de « l'Ancien Vendangeoir des Moines de St Vivant de Vergy », à  l'angle de la rue du Temps Perdu !… C'est là  que nous trouvons le chai d'élevage et les barriques qui contiennent le millésime 2003… que nous allons pouvoir déguster !

    Avec, dans l'ordre d'entrée en scène, ou sur le terrain, histoire de saluer les amateurs de rugby du cru :

    - Echezeaux :

    Pour la mise en bouche, un vin plutôt discret, assez austère. Puis, à  la fois une sensation de puissance et de la rondeur élégante. Un peu la tête dans les épaules… Un talonneur irlandais, capable d'un coup de génie !

    - Grands Echezeaux :

    Très belle structure, offrant les sensations livrées par une vendange mûre, aboutie. Equilibre solide, s'appuyant sur la maturité de beaux raisins, sans doute. Un « seconde ligne » britannique, à  qui on ne la fait pas !… Des épaules et une présence dans l'alignement !

    - Romanée-St Vivant :

    Belle dominante fruits rouges très mûrs. Jolie expression, bien soutenue par une touche acidulée en fin de bouche. Assez démonstratif, une crinière blonde en troisième ligne !… Un meneur, en ce début de match, qui donne le tempo !

    - Richebourg :

    Taillé pour la garde ! Massif et franc. Expression nuancée pour un vin qui pourrait être un leader cette année. Des notes épicées, poivrées… et quelle structure ! Un fier numéro 8 qui mène le Haka ! Ka mate, ka mate, ka hora, ka hora !…

    - La Tâche :

    Encore un vin sur la réserve qui ne montre pas toute son allonge. A sans doute besoin de se situer. Le fruit est discret, mais sur la finesse et l'élégance. Un charme étonnant ! Un demi d'ouverture qui va déplacer le jeu à  sa guise et montrer tout son talent ou un demi de mêlée sûr de son fait, qui a des jambes pour surprendre et une expression de tous les instants!

    - Romanée-Conti :

    Quel talent ! Un fruit intense et une fraîcheur incomparable ! La suavité le dispute à  une finesse déjà  complexe. Les sensations se succèdent, s'appuyant sur une tension et une minéralité magnifiques. C'est tantôt les fruits rouges, puis des notes florales. On a envie de prolonger le plaisir indéfiniment, car on a le sentiment que d'autres impressions vont surgir… Attendez ! Encore une minute !… J'en remets quelques gouttes dans le fût, sorte d'aumône à  la beauté du vin !… Sûrement un grand arrière, comme ceux de la légende, Blanco, JPR Williams, Irvine…

    Quelle équipe !…

    Après ces instants intenses, nous remontons à  la chaleur de cette matinée estivale. La tête dans les nuages, retraversons des cours, descendons d'autres marches pour apprécier deux ou trois flacons :

    - Vosne-Romanée 1er Cru 1999 – Cuvée Duvault-Blochet :

    Un assemblage des jeunes vignes issues des Grands Crus du Domaine. Très belle sensation complexe sur une jolie note épicée. Beaucoup de fraîcheur et de charme. Le vin se goutte superbement. Jolie matière ferme et dense qui montre, s'il en était besoin, l'évolution passionnante du pinot noir, fusse-t-il jeune !

    - Romanée St Vivant 1993 :

    Un fruit intense là  aussi, puis des arômes d'évolution très agréables avec beaucoup de finesse.

    Comme il se doit, un blanc pour finir. M. Cuvelier, qui est au Domaine depuis 1993 d'ailleurs, nous rappelle le dicton bourguignon bien connu :

    « Rouge sur blanc, tout fout l'camp, blanc sur rouge, rien ne bouge ! »

    - Montrachet 2001 :

    Le domaine possède quelques arpents (à  moins que ce ne fût des ouvrées !) dans le célèbre Grand Cru de la Côte de Beaune depuis 1964 et avec un premier millésime en 1966.
    Au nez, une véritable explosion ! Très belle expression florale, puis citronnée, puis minérale !… C'est onctueux, intense et d'une fine persistance interminable ! La grandeur d'un immense chardonnay ! Rendez-vous est pris pour les futures vendanges de ce cru !… Magnifique !…

    Après ce rendez-vous, il ne nous reste plus qu'à  enfiler nos chaussures de rando et prolonger le rêve dans cette Côte de Nuits étoilée !… Au pays Des Randonneurs Comblés !… DRC !…

    PhR

    PS : Si cela peut paraître saugrenu à  certains, d'associer ces nectars à  des joueurs de rugby, je vous promets que, la prochaine fois, je tâcherai de penser à  des musiciens, à  des interprètes de grands airs d'opéra (La Callas ?…) ou à  de grandes maisons de Haute Couture (Chanel ?…) !… Ou que sais-je encore ?… N'hésitez pas pour les suggestions !…
    (bbb)
    #3

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Domaine de la Romanée Conti

    Merci pour ce très beau compte-rendu qui fera rêver tous les lecteurs de LPV, même les plus récalcitrants à  la Bourgogne...

    Luc
    #4

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 7238
    • Remerciements reçus 2

    Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: Domaine de la Romanée Conti

    PhR

    Merci de nous avoir fait rêver (hhh)
    #5

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2265
    • Remerciements reçus 0

    jeanclaude a répondu au sujet : Re: Domaine de la Romanée Conti

    Tu as tout recraché? Si la réponse est "oui", je téléphone tout de suite à  l'asile de fou le plus proche de La Roche S/Yon !!!!! (aaa)

    Concernant le Gd Echezeaux aux épaules de "seconde ligne" britannique, après les branlées qu'ils ont pris en Océanie ces dernières semaines, j'ai le sentiment que le vin a dépassé son apogée (aaa).

    Merci PhR.

    Jean-Claude
    #6

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2906
    • Remerciements reçus 0

    bouhi a répondu au sujet : Re: Domaine de la Romanée Conti

    PhR,

    Beau CR... que je ne peux (et ne pourrais sans doute jamais) vérifier !

    Tu vas maintenant avoir un problème. En effet, où que tu puisses aller maintenant, ce sera forcément moins bien ou alors dans un autre style. Peut être aussi bien, mais pas pareil (ah la première fois !) Il va falloir changer de région... ou squatter à  la DRC !

    François.
    #7

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 535
    • Remerciements reçus 0

    PhR a répondu au sujet : Re: Domaine de la Romanée Conti

    Aah!... La question!... Bien sur! (aaa)

    Est-on amateur que pour l'exception?... Ce serait dommage!

    En fait, cette visite venait à  l'occasion d'un séjour d'une petite semaine en Bourgogne, au cours de laquelle j'ai pu rendre visite à  quelques vignerons et aussi faire quelques balades dans les vignes, au coeur des grands crus des deux Côtes.

    Ainsi, le soir même, j'étais chez Bruno Clavelier, le lendemain au Domaine Chantal Lescure, puis à  Meursault ou à  St Romain et encore à  Santenay.

    Le monde du vin est pluriel!... Je ne crois pas qu'on l'apprécie vraiment en essayant de toujours situer les vins sur une échelle, personnelle de plus!...

    Suis-je à  même de dire que ma plus grande émotion se situe à  la Romanée, ou à  Yquem?... Pas sûr!... Ce sont des instants d'exception! Mais, certains vins, appréciés au top du top, réservent aussi de grands moments.

    PhR

    PS: Jean-Claude, je n'ai pas tout recraché!... Fichtre!...(aaa)
    Mais, après, j'ai pris le temps d'aller m'asseoir en haut de La Tâche, histoire de contempler "la Mecque"(aaa), puis de suivre les chemins, jusqu'à  Chambolle... Ce n'était pas la D2, mais, malgré tout...
    #8

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: Domaine de la Romanée Conti

    Bonsoir,

    J'ai entendu parler d'un Hautes Cotes de Nuits blanc travaillé en négoce par la drc.

    Pouvez vous m'en dire plus et ou le trouver ?

    merci d'avance
    #9

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2382
    • Remerciements reçus 1

    Fabien a répondu au sujet : Confusion légère

    Antpine,

    Je pense que tu dois parler du négoce d' Henri Roch, qui est co-gérant au domaine de la Romanée Conti.

    Ce vin n'est pas travaillé par le domaine, il l'est par Henri Roch, qui est aussi propriétaire de certaines parcelles dont le Clos Goillotte en monopole.

    Fabien


    Fabien
    #10

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : Domaine de la Romanée Conti : les notes IVV

    Copié-collé des notes de dégustation du club toulousain In Vino Veritas :

    Escapade en Côte de Nuits. Les 2003 goûtés sur fût expriment le caractère solaire, presque extravagant, du millésime (la Romanée-Conti se montrant la cuvée la moins marquée par ce trait). Malgré cette empreinte forte de l'année, chaque cru conserve sa typicité, sa personnalité propre, dans le style pur, rigoureux et libre des vins du Domaine ; c'est une leçon de transparence des terroirs et de respect du fruit.

    CR:

    Domaine de La Romanée-Conti - Echezeaux 2003 (sur fût)

    Notes : DS15 - PC15

    Nez floral (violette), direct, évocation de fruits très mûrs (fraise, mûre…). Bouche atypique, suave, douce, peu acide, "sudiste" !

    Domaine de La Romanée-Conti - Grands-Echezeaux 2003 (sur fût)

    Notes : DS16,5 - PC16,5

    Nez plus frais, serré, racé ; on revient sur la griotte. Matière très fine, élégante et structurée, saveur intense et délicate, belle rémanence malgré une finale légèrement chaleureuse.

    Domaine de La Romanée-Conti - Romanée-Saint-Vivant 2003 (sur fût)

    Notes : DS15,5/16 - PC16

    Des fleurs lourdes au nez, charnelles (iris, violette), des épices aussi. La matière, séductrice, enjôleuse, semble plus veloutée que structurée. Malgré l'empreinte chaleureuse du millésime, la fin de bouche est stricte, encore marquée par son élevage (impression ressentie, à  des degrés divers, sur toutes les cuvées).

    Domaine de La Romanée-Conti - Richebourg 2003 (sur fût)

    Notes : DS16/16,5 - PC16/16,5

    Nez déjà  animal, typique, riche, dégageant un fruité ample et légèrement confituré. Charnu, large, concentré en bouche, beaux tannins ; on sent toujours cette générosité "méridionale" en finale…

    Domaine de La Romanée-Conti - La Tache 2003 (sur fût)

    Notes : DS17 - PC17

    Nez très original, intense, minéral, fumé, profondément typé, fruit concentré évoquant la cerise noire et le noyau. La bouche impose une structure très puissante et saine, une ampleur de chair supérieure, une race virile derrière laquelle la chaleur du millésime se fait discrète.

    Domaine de La Romanée-Conti - Romanée-Conti 2003 (sur fût)

    Notes : DS17,5 - PC18

    Robe vive, la moins colorée de la série mais la plus lumineuse. Nez d'une exquise finesse, d'une floralité bouleversante, qui reprend l'iris de la Saint-Vivant en beaucoup plus fin, plus nuancé et plus aérien. Aucune lourdeur en bouche, rien que de la fraîcheur et de la finesse ; une essence de pinot qui s'affranchit du millésime là  où les autres cuvées, si réussies soient-elles, lui payent un tribut certain.

    Domaine de La Romanée-Conti - Romanée-Saint-Vivant 2002

    Notes : DS17,5 - PC17+

    Magnifique robe fuchsia brillante. Nez de très grande race, floral ; son fruit évoque à  la fois la cerise la plus fraîche, la plus éclatante et la betterave rôtie. En bouche le fruit est élancé, libre, intense, pur, les tannins sont fermes, la finale aérienne et minérale, resserrée.

    Domaine de La Romanée-Conti - Romanée-Saint-Vivant 1996

    Notes : DS16,5 - PC(16,5)

    Robe plus évoluée. Fumet de gibier, de truffe, derrière lequel remonte un fruit magnifique, toujours partagé entre la cerise aérienne et la betterave terrienne… Le grain est très fin dès l'attaque, le corps éthéré ne fait que porter le parfum ; la finale nous ramène sur terre avec des tannins très présents, austères, qui cadenassent l'expression de ce vin en devenir.

    Domaine de La Romanée-Conti - Romanée-Saint-Vivant 1993

    Notes : DS16 - PC(15/15,5)

    Robe jeune malgré un ourlet fauve. Nez profond et fin, assez fermé, fruit serré distillant des évocations automnales (humus, feuilles mortes, truffe, début d'animalité). Corps très élégant et aérien mais vraiment austère, ferme, qui paraît replié sur ses tannins. Un vin qui attend certainement son heure, difficile à  circonvenir actuellement.

    Domaine de La Romanée-Conti - Romanée-Conti 1975

    Notes : DS18 - PC17+

    Robe très dépouillée, cuivrée, beaucoup de dépôt au fond de la bouteille. Premier nez pénétrant et suave, désincarné mais d'une très grande race aromatique : évocation de cerise confite, de pain d'épices, éblouissantes notes camphrées et truffées ; malgré son apparente fragilité, la stabilité de ce bouquet à  l'aération est remarquable. Le corps n'a plus de véritable présence physique, il s'efface derrière l'essence éthérée de ce pinot dont la noblesse a vaincu les difficultés du millésime. Bien que marquée par une douceur confite surannée (sénescente ?), la finale est encore assez solide pour que le message aromatique civilisateur imprègne les terminaisons nerveuses de longues minutes.

    Domaine de La Romanée-Conti - Batard-Montrachet 1996

    Notes : DS17,5 - PC17,5

    Robe pâle, grasse, visqueuse même. Nez très lactique, pourtant d'une grande pureté et d'une insigne finesse, crème de lait et beurre frais. Même impression de pureté en bouche, aucune extravagance aromatique, saveur de pomme verte, énormément de gras et une acidité presque foudroyante. Nous l'avions goûté au Domaine il y cinq ans presque jour pour jour, il ne semble pratiquement pas avoir évolué.
    #11

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : CR: Domaine de la Romanée-Conti Vosne Romanée 1er Cru Cuvée Duvault-Blochet -

    Re: vosne-romaneé -conti
    Auteur: ganesh
    Date: 15-03-2005 18:50

    Vosne-Romanée 1er Cru Domaine de la Romanée-Conti Cuvée Duvault-Blochet - 1999 :
    LG16,5 - PC16 PP17
    - Le verre exhale des parfums frais et directs de fruits rouges et de réglisse.
    - Un très beau jus tendu et vivant impose son évidence, sa pureté. Sa densité s'exprime par de la réglisse qui se mêle aux fruits frais dans un mariage réussi. Son naturel et son potentiel enthousiasment la plupart des convives. Un point de vue alternatif est donné par Pierre qui évoque un style moderniste et un élevage trop insistant.

    Laurent

    PS : (jjj)(jjj)(jjj)
    #12

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : CR: Domaine de la Romanée Conti

    Intéressant, la comparaison IVV/2003 et PhR

    DOMAINE DE LA ROMANà‰E-CONTI (9 vins) - déc 99
    Dans le chai, on est bien évidemment sensible à  la magie du lieu, à  la dimension mythique du domaine. Nous avons découvert des vins de haute expression, axés sur la finesse et la complexité. Des couleurs relativement peu intenses mais des matières toujours très pures, que l'élevage entièrement en fûts neufs ne domine jamais. Tous les vins sont sveltes, avec un toucher très fin (sans surprise, La Tâche est plus en puissance), certains paraissent minces.
    Meilleures cuvées sur le millésime : La Tâche, Romanée-Conti, Richebourg, Romanée St-Vivant.

     millésime 98 sur fût :
    • à‰CHEZEAUX. Notes : DS15,5 - PC15,5 - LG15,5 - CS16,5 - RP16. moyenne : 15,8
    Robe vive, moyennement intense, de l'éclat. Nez puissant, de griotte confite, chocolat noir, comme une forêt noire, le fruit épicé s'intensifie à  l'aération. Assez mince en bouche, net, droit, belle pureté du fruit. 15,5

    • GRANDS-à‰CHEZEAUX. Notes : DS16,5 - PC16,5 - LG16 - CS17,5. moyenne : 16,6
    Nez réservé, fruit profond, notes florales, de fourrure, épicées. Bouche complète, fermée, les tannins dominent la structure, austère mais prometteuse.

    • ROMANà‰E SAINT-VIVANT. Notes : DS16,5 - PC16,5-17 - LG16,5-17 - CS18 - RP18. moyenne : 17,1
    Brillant, coloration moyenne. Bouquet captivant, riche, fruité exotique (goyave, mandarine), épices douces, très floral aussi ; très suave et féminin, on pourrait évoquer Margaux. Puissant, austère en bouche, équilibre sur les tannins et l'acidité, strict mais parfumé, délié, élégance de fond.

    • RICHEBOURG. Notes : DS17 - PC17 - LG17 - CS18 - RP18. moyenne : 17,4
    Robe dense, mate. Nez de grande classe, complet, épicé, complexe et profond. La richesse de la matière est manifeste dès l'attaque, les tannins sont denses mais le fruit aussi. Semble encore compact malgré sa grande longueur.

    • LA TACHE. Notes : DS17,5-18 - PC17,5-18 - LG17,5 - CS18 - RP18-18,5. moyenne : 17,7
    Dense jusque sur les bords du verre, mais coloration moyenne. Olfaction très puissante, premières notes de noyau, puis complexité intégrée totale dans la trilogie fleurs, fruits, épices. Bouche dense, puissante, beaucoup de tannins très bien enrobés. Grand vin pour l'instant monolithique dans son expression.

    • ROMANà‰E-CONTI. Notes : DS18 - PC18,5 - LG18 - CS18,5 - RP18,5-19. moyenne : 18,5
    Couleur identique à  La Tâche. Premier nez réduit, animal, qui ne dévoile que lentement une grande profondeur aromatique, avec des notes épicées, de fourrure, de seringa, de violette, sur une corbeille de fruits frais. Bouquet long à  venir, qui monte progressivement en puissance, complexité assez insondable, saisissante impression de dénivelé. Dès l'attaque c'est une sensation de velouté qui domine, beaucoup de fruit, acidité parfaite ; longueur supérieure et tannins plus fins que dans les vins précédents. Summum de complexité, de profondeur et d'élégance, cette cuvée mythique conjugue puissance et finesse.

     vins en bouteille :
    • GRANDS-à‰CHEZEAUX 1991. Notes : DS16 - PC 16 - LG16,5 - CS16,5 - RP17. moyenne : 16,4
    Robe cerise brillante nuancée d'orangé. Nez racé, encore sur le fruit mais avec une légère évolution tertiaire. Plein, encore tannique, long mais pas massif, très agréable fraîcheur du fruit de cerise ; vin svelte au bel équilibre.

    • RICHEBOURG 1979. Notes : DS17 - PC 17,5-18 - LG17 - CS18,5 - RP18,5. moyenne : 17,7
    Robe évoluée, brillante, dépouillée, orange cuivré. Grandiose fumet fondu et complexe : venaison, confitures épicées, poivre, lièvre, truffe, thé fermenté. Velouté, suave, long en bouche, tannins fondus, à  la fois éthéré et crémeux ; il offre une queue de paon aux superbes flaveurs

    • BATARD-MONTRACHET 1996. Notes : DS17 - PC17 - LG17,5-18 - CS18,5. moyenne : 17,5
    Couleur jaune aux profonds reflets verts, très visqueux (énormes jambes). Nez miellé de surmaturité, beurré, dévoilant chichement de très fines fleurs blanches. Attaque massive, corps très long, interminable saveur de caramel au lait ou au beurre. C'est une acidité étonnamment vive qui a le dernier mot, sur une note de pomme verte. Impressionnant, encore brut.
    Ce vin peu connu est rare. La DRC produit quelques centaines de bouteilles qui ne sont pas mises en vente.

    Janv 2004 :
    Domaine de la Romanée-Conti – Romanée-Saint-Vivant 1996 :
    PP17 - DS16 – PC16,5 - LG16,5+ - VM17,5. Note moyenne : 17.
    Nez typé pinot noir, racé, déployant des notes de fruit (cerise bien mûre, qui dominera aussi la bouche), d'épices (poivre), de pruneau, de tabac, de fleurs, de moka, de terre. Serein, il ne roule pour autant pas des mécaniques. La bouche est à  l'avenant, construite sur un socle sérieux mais rétif. La matière est serrée, pourvue d'une minéralité racée et corsée, fine, fraîche et longue. Ce vin fermé à  double tour semble nous donner rendez-vous dans dix ans.

    sept 2004 :
    Echézeaux - Domaine de la Romanée-Conti 1989 :
    VM17,5 - PP17 – LG17
    - Apparence nettement plus turbide.
    - Bouquet engageant, racé, mettant en Å“uvre ses notes typées de rose fanée, de nuoc-mam, d'épices, de pruneau. Suprême et tranquille.
    - Bouche délicate, fruitée, généreuse, fine, fraîche, qui semble déployer tous ses atouts. Une caractère naturel, éclatant, peut-être pas sommital mais rassurant.

    Si tout va bien, je vous adresserai une synthèse des vins goûtés au domaine dans le courant de l'été 2005.

    Laurent
    #13

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: Domaine de la Romanée Conti

    PhR,

    J'éprouve pas mal de difficultés à  comparer tes écrits à  ceux de IVV Toulouse (y compris sur RSV 93).

    Je lis chez Pierre Citerne des métaphores sudistes, orientales (rien à  voir avec le coup de boule de Baby sur O'Driscol - peut-être plus 1998, voir mon post).

    Pierre et Didier étant désespérément absents de ce site, peux-tu m'éclairer ?

    Laurent

    Message edité (16-03-2005 16:03)
    #14

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 535
    • Remerciements reçus 0

    PhR a répondu au sujet : Re: Domaine de la Romanée Conti

    Laurent,

    Quelle sorte d'éclairage souhaites-tu?... (bbb)

    Il faudrait peut-être comparer les dates de dégustation... pour des vins en cours d'élevage.

    Je dois dire que cette visite avait pour moi un caractère exceptionnel, au sens littéral du terme!... Mes notes n'avaient rien de formel. Le CR que j'en ai fait non plus.

    Ceci dit, je veux bien admettre qu'une telle visite mérite qu'on la décortique. Mais, je me suis contenté de la vivre, tranquillement, simplement, conscient de la chance que j'avais. Et aussi parce que nous avions parlé rugby avec Bruno Clavelier, la veille! (bbb)

    Précise juste un poil ta vue de la chose, et j'essaierai d'être plus... clair.

    Cordialement,

    PhR
    #15

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: Domaine de la Romanée Conti

    OK, j'essayais juste de décrypter, de faire du lien ...

    Pierre Citerne a plus décrit des bayadères que des rugbymen ...

    Qui est ce Clavelier (quel domaine Bordelais) ?

    J'espère que nous parviendrons à  entrer de nouveau dans ce saint des saints (Noblet fût charmant en 99).

    Laurent
    #16

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 535
    • Remerciements reçus 0

    PhR a répondu au sujet : Re: Domaine de la Romanée Conti

    Bruno Clavelier... de Vosne-Romanée! Excellent demi de mêlée, à  ses heures! A qui j'ai fait rater une finale de Coupe du Monde de rugby pour cause de dégustation au domaine!... (bbb)

    Je lis des notes qui évoquent des vins "sudistes"... Même sur les 2003, je n'ai pas eu ces sensations (jjj), si ce n'est sur le Richebourg...

    Par contre, des vins "classiques", fermes, denses, intenses, monacaux (ce n'est pas pour en revenir au foot!... (aaa))

    Je trouve que ce sont des vins qui saluent les moines qui s'installèrent dans le coin et qui furent à  l'origine de ces terroirs, de ces climats! Je peux sans doute m'étonner de la qualité de certains vins "modernes", voire "post-modernes" (Amsud par exemple), mais je ne suis pas certains que ces derniers ne me suggèrent ça!... Peut-être quand j'aurai découvert les paysages argentins ou chiliens!...

    Enfin, je me demande si ces sensations méridionales ressenties ne sont pas, quant à  elles, suggérées par l'idée que l'on se fait parfois, au préalable, d'un millésime très... solaire!...

    Aah!... La dégustation!...

    PhR
    #17

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: Domaine de la Romanée Conti

    TU n'as pas envie d'en savoir plus sur cette interprétation sudiste (LPV étant un lieu d'échanges selon moi) ?

    Laurent
    #18

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 535
    • Remerciements reçus 0

    PhR a répondu au sujet : Re: Domaine de la Romanée Conti

    En savoir plus?.. Si...
    On y retourne quand?... (aaa)

    PhR
    #19

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: Domaine de la Romanée Conti

    Je suis passé rapidement au domaine Clavelier et l'homme est charmant et les vins très intéresants !!

    Allez Laurent et cie.... sortez des sentiers battus (même si Bruno Clavelier n'est plus vraiment une découverte)
    #20

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : CR: Les 2004 sur fûts au domaine de la Romanée Conti

    Domaine de la Romanée-Conti (juin 2005)

    Comme lors du voyage effectué en 99, l’arrivée devant le portail du mythique domaine produit un effet tachycardiaque. La visite se fait en présence de Pierre-Yves Cainjo, d’Arnaud Morin et de Raphaël Coche. M. Aubert de Villaine nous reçoit pour une visite panoramique des terroirs depuis le sommet de La Tâche (promontoire perché derrière le village de Vosne) puis M. Noblet nous accompagne une seconde fois dans le chai solennel. Le prestige mondial de cette propriété n’empêche pas la simplicité de l’accueil (autant il est compréhensible qu’il faille montrer patte blanche pour s’approcher des cieux, autant le domaine affiche une belle générosité en proposant à ses visiteurs de goûter plusieurs vins embouteillés – dont le Montrachet). La gamme est donc prestigieuse, le discours modeste autour de vins diaboliquement précis (en fonction du cru, du millésime), dotés d’un agrément aromatique foisonnant qui trône au firmament de la production bourguignonne. Des vins qui nous comblent. Pour que les choses soient claires, disons que la Romanée-Conti ne possède que des grands crus et qu’ils sont tous de qualité exceptionnelle.

    millésime 2004 sur fût :

    Domaine de La Romanée-Conti - Echézeaux 2004 :
    JP16 - PP16,5 – LG16,5
    La malolactique se termine. Prestation olfactive typée, fine, pure : fruits rouges (groseille, framboise), épices, avec en complément une belle floralité. La finesse est d’emblée au rendez-vous, pour des saveurs superbes, une finale croustillante qui s’appuie sur un long retour fruité et doux (la glycérine apportée par les lies). Il y a de la lumière dans ce vin habité, net, frais et avenant, déjà accessible, faussement tendre.

    Domaine de La Romanée-Conti - Grands-Echézeaux 2004 :
    JP17 - PP17,5 - LG17
    Malolactique terminée pour cette barrique. Exhalaison plus profonde, agrémentée d’un fruit magnifique (framboise, groseille), de fleurs, d’épices, ainsi que d’une minéralité (terre) et d’un fumé léger qui renforcent (sans même parler de la couleur de la robe) cette évocation de betterave rôtie au feu de bois. La matière, plus virile ici, est dotée d’une sapidité remarquable, sans aucune lourdeur, équilibrée par une acidité idoine. Plus dense, plus persistante, plus minérale, plus bourrue (oserait-on dire) aussi en l’état.

    Domaine de La Romanée-Conti - Romanée-Saint-Vivant 2004 :
    JP17,5 - PP18 – LG17,5
    Malolactique en cours. Tonalités plus réticentes, sensiblement plus mûres aussi, avec un boisé plus appuyé (mais on devine une présence fruitée sous-jacente conséquente). Epine dorsale assez vive et finale un peu ferme (en raison du stade de la malolactique ?). La matière est profonde, fine malgré sa carrure ; elle possède plus de dénivelé et s’affinera avec le temps. Elle reste savoureusement longue en dépit de cet agencement temporaire un peu chahuté (et finalement pas si féminin), avec un potentiel considérable.

    Domaine de La Romanée-Conti - Richebourg 2004 :
    JP18 - PP18,5 – LG18
    Fin de malolactique, comme dans le cas de l’Echézeaux. Au-delà d’une très légère pointe de réduction, le nez restitue comme en paliers successifs d’admirables senteurs de grillé, d’épices, de terre, de cerise, de fumée. L’attaque, qui démarre en trombe, est plus tapageuse puis l’impression d’explosivité s’adoucit dans une rémanente caresse fruitée, minérale et épicée ; on termine alors par des flaveurs de fleurs capiteuses et de réglisse qui allongent encore la finale. On convient avec Bernard Noblet d’un vin musclé (assez strict, il possède plus de corps que la Saint-Vivant) puis finalement séducteur.

    Domaine de La Romanée-Conti - La Tâche 2004 :
    JP19 - PP19 - LG18,5/19
    Olfaction toastée : fruit, fleurs odoriférantes, réglisse, ronce (vendange entière), minéral. L’ensemble apparaît parfaitement intégré. La bouche conjugue puissance et finesse de manière exceptionnelle. Elle délivre un message expansif en plusieurs dimensions (profondeur, largeur, longueur - sans même parler de celle du temps en raison d’une grande garde prévisible). Une partition fractale, verticale (plus anguleuse que celle du Richebourg), qui avance par vagues régulières dans un aboutissement rayonnant.

    Domaine de La Romanée-Conti - Romanée-Conti 2004 :
    JP19 - PP19 - LG19,5
    La profondeur et la classe des arômes est ici insensée avec du fruit (framboise prédominante), ainsi que des accents floraux (rose ancienne) et grillés enivrants. Le fameux « trait de vert » de la vendange entière est somptueux et se prolonge avec de la réglisse dans une expression plus féline que celle de la Tâche, tout aussi intarissable, à la finesse ultime et à la délicatesse de toucher incroyable (sphérique, puissante et caressante en même temps). Une célébration ultime du pinot, ailée …

    vins en bouteille :
    Domaine de La Romanée-Conti - Echézeaux 2002 :
    JP17,5 - PP17,5 - LG17
    Beaucoup de classe grâce à ses accents de fruits, de ronce, d’épices. Matière profonde, fruitée, avec de la rose, de la réglisse et un soupçon de menthol. Serrée, relativement ferme, encore logiquement réservée avec son astringence subtile. Le vin attend son heure.

    Domaine de La Romanée-Conti - Echézeaux 1999 :
    JP17 vers 18 - PP18 - LG16,5+
    Robe presque noire. Le nez très mûr (limite surmûr ?) surprend par ses senteurs assurément singulières : pain d'épices, mûre, poivre, cerise confite, liqueur de cassis. La bouche confirme un caractère baroque : liqueur, pruneau (sans connotation péjorative, car on pense à la prune très mûre), menthol, variations balsamiques (laurier, eucalyptus, ciste). Elle est curieusement très extravertie (on tend vers une syrah ?), construite sur une grosse matière peu académique en l'état mais solide, et sa nette fraîcheur sous-jacente lui confère un caractère ubiquiste. Selon Bernard Noblet, il aurait été utile de laisser plus de rafle ! Un vin grand écart, joliment énigmatique.

    Domaine de La Romanée-Conti - Echézeaux 1989 :
    JP18 - PP18,5 - LG18
    Le 89 goûté dans la foulée est très intéressant en termes de comparaison des évolutions (si l’on admet que le 89 pouvait initialement ressembler au 99). Un fumet aromatique corsé et délicieusement bouqueté, composé d’épices, de tabac, de pruneau, de laurier, de réglisse et de café, trahit un net saut dans le temps. La bouche, dotée d’une belle épure, reste très classique, plutôt juvénile ; elle est incontestablement fine et bénéficie d’une fraîcheur significative (avec à la clé un académisme retrouvé 10 ans plus tard par la réhabilitation de la fraîcheur et de la sveltesse). Elle plaide ainsi pour une belle trajectoire de l’extravagant 99.

    Domaine de La Romanée-Conti – Montrachet 2002 :
    JP19,5 - PP19 - LG19,5
    On aborde ici une cuvée qui laisse pantois en raison de sa nature superlative. Elle affiche une prodigalité tourbillonnante exceptionnelle avec ses senteurs ostensibles de miel, d’herbes aromatiques, de résine, de caramel, de rhubarbe, de poivre blanc, de réglisse dans une corne d’abondance fruitée (banane, pomme, de coing, agrumes, fruits exotiques, abricot sec, raisin de corinthe). La matière possède une envergure époustouflante mais ne souffre d’aucune lourdeur (aromatique ou structurelle). Elle réussit donc au passage l’exploit de rester équilibrée (et lumineuse) malgré un risque de dérapage en raison de son caractère définitivement huileux et exubérant. On y revient sans se lasser pendant de longues minutes. Quitte à viser la démesure, je préfère pour ma part ce caractère débridé (sublimation plantureuse du chardonnay récolté très mûr, et une nature spiritueuse propice à l’envoûtement des sens) à celui de l’Echézeaux 1999.
    #21

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: Domaine de la Romanée Conti

    Conclusion générale (Côte de Nuits et Champagne)

    Ce périple hédoniste fut palpitant, sans surprise de très haut niveau.
    Les vins ont été fort heureusement dégustés sans difficulté particulière (pas de duretés excessives dues à l’éventuelle accolade traître du bois, au gaz issu de malolactique - encore en cours dans certains cas comme nous l’avons vu, à des acidités lancinantes ou à des relents rédhibitoires).
    Nous avons au contraire rencontré avec bonheur nombre d’expressions possédant une rare précision de définition aromatique et structurelle. Il est vrai que nous avons eu affaire à des cuvées représentant l’excellence de la viticulture française, capables d’une émotion que seuls procurent les grands vins. Des vins au goût d’absolu …
    #22

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 7238
    • Remerciements reçus 2

    Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: Domaine de la Romanée Conti

    je découvre ce soir.

    impressionnante série et quelle précision dans les compte-rendus, du bon ganesh !

    ça donne presque envie de découvrir la Bourgogne (par le haut du panier, évidemment) ;) !

    l'échelle de notation DRC, c'est entre 16 et 20 ???? ;)
    #23

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: Domaine de la Romanée Conti

    Merci, sincèrement.

    On s'est bien marrés en juin 2005 !
    #24

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : CR: Domaine de la Romanée-Conti - Romanée-St-Vivant 1990

    Domaine de la Romanée-Conti - Romanée-St-Vivant 1990 : 16/20 (25/9/05)

    Une déception pour ce flacon de bonne qualité mais sans la magie attendue.
    Un creux de la vague pour ce cru à cette époque ?
    #25

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2382
    • Remerciements reçus 1

    Fabien a répondu au sujet : Re: Domaine de la Romanée Conti

    juste pour info,

    Si vous possédez une bouteille de Romanée Conti 1929 en parfait état (3 cm max du bouchon) sachez qu'il s'en est vendu une la semaine dernière à Paris en salle de vente au tarif de
    8800 euros hors frais c'est à dire +16% = 10208 euros 8-):S
    [/color]

    Bigre Bigre

    Fabien


    Fabien
    #26

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: Domaine de la Romanée Conti

    Fabien,

    8800 euros nouveaux ?:)
    #27

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2382
    • Remerciements reçus 1

    Fabien a répondu au sujet : Re: Domaine de la Romanée Conti

    Yes Laurent ;):) mais tu peux compter les frais t'y échappes pas

    Fabien


    Fabien
    #28

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 287
    • Remerciements reçus 0

    Winer Jammer a répondu au sujet : Re: Domaine de la Romanée Conti

    heureusement qu'il n'y avait pas que ça :)

    y avait aussi de l'Etoile, Montbourgeau, à 10 euros ... je vais pouvoir goûter !(:!D

    Winer

    La Pomerol Attitude
    winerjammer.site.voi...
    #29

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: Domaine de la Romanée Conti

    Le prix pour cette bouteille a été très bas parce qu'il y a un problème.
    On m'avait proposé d'enchérir.
    J'ai envoyé un ami qui a pris des photos, et j'ai vu que la cire du bouchon n'avait plus le mondre petit morceau qui collait au bouchon.
    Lorsque j'ai posé la question on m'a dit que le propriétaire aurait gratté la cire pour faire respirer le bouchon.
    Autant dire que c'est prendre les gens pour des couillons.
    Une bouteille de cette rareté où la possibilité a existé que l'on ouvre la bouteille ne peut pas m'intéresser.
    Une cote possible pour une bouteille de niveau convenable peut aller jusqu'à 15.000 €. J'aurais dépassé 10.000 euros si la bouteille me donnait confiance.
    Nota : c'est peut-être une bonne. Mais à ce prix, je ne veux pas avoir de risque.

    Pour ceux qui pourraient s'émouvoir du prix, il faut remettre les choses en perspective.
    Romanée Conti 1929, c'est "la" bouteille que tout grand collectionneur voudrait avoir. Alors, comme il n'en reste presque plus de buvables et comme il y a cent fois plus de candidats que de possibilités, ça monte très haut.

    Mais c'est relativement bon marché (sachez de quoi on parle) car c'est quelques centimètres carrés d'un Van Gogh, c'est cent fois moins cher qu'une statuette chinoise du 14ème siècle. On est ici dans le dommaine de la rareté absolue, désir de ceux qui veulent posséder, et ici, boire.

    J'ai eu une seule Romanée Conti 1929. je l'ai bue. Elle était morte. Tant pis.
    Mais je suis prêt à replonger sur une bonne bouteille.
    #30

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javaux
    Temps de génération de la page : 0.231 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 52
    • Utilisateurs hors-ligne: 1,900
    • Invités: 1,628

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.