Publicité slide

    Domaine Guffens-Heynen

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a créé le sujet : Domaine Guffens-Heynen

    Domaine Guffens-Heynen

    Verget SA - Le Bourg
    71960 Sologny
    Tél :03.85.51.66.00
    Fax : 03.85.51.66.09
    contact(at)verget-sa.com



    www.verget-sa.fr
    #1

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Domaine Guffens-Heynen

    Il faut tout de même veiller à  ne pas confondre les vins du Domaine Guffens-Heynen avec les vins de négoce de la Maison Verget, qui sont effectivement plus irréguliers, du moins pour ce que j'en connais. J'ai effectivement été déçu, par exemple, de l'évolution du Pouilly-Fuissé Tête de Cuvée 1997 de Verget, je n'ai par contre jamais jusqu'à  présent été déçu par un vin du Domaine Guffens-Heynen, dont la qualité est incomparablement supérieure.
    Je connais la cuvée de Mâcon-Pierreclos En Chavigne et le Pouilly-Fuissé (Premier Tri en 1999 et Haut des Vignes en 2000). Ces vins sont d'une pureté remarquable, je n'ai malheureusement pas encore suffisamment de recul pour pouvoir juger de leur évolution.
    Je ne suis pas certain par contre que le titre qui leur convient le mieux soit celui du meilleur rapport qualité-prix... 25 € pour un Mâcon, 42 € pour un Pouilly-Fuissé, même si ce sont les meilleurs de leur catégorie, ce n'est tout de même pas donné...

    Luc
    #2

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Domaine Guffens-Heynen

    Pour compléter le débat, une copie d'une note de dégustation effectuée en 11/2002 avec mon club de dégustation ou un vin de Guffens était placé en face d'un Nuits St Georges Les Perrières de Gouges.

    CR: Domaine Guffens-Heynen - Pouilly-Fuissé 1er tri 1999 :
    La robe est légèrement plus soutenue que le précédent, le nez est également plus ouvert. Il porte sur les agrumes et les fruits exotiques, les fruits secs (noisette grillée), le miel, avec un côté minéral présent mais moins marqué que le précédent, alors que l'élevage, bien que relativement discret, soit néanmoins plus présent que dans le Nuits-Saint-Georges. La bouche est marquée par la rondeur, avec une acidité et un alcool bien mieux intégrés, une impression de légère sucrosité et une très belle longueur. Très beau vin à  boire dans les 5 à  10 ans. (8,5/10 – 8,1/10)

    Luc
    #3

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 237
    • Remerciements reçus 0

    Nick Borderline a répondu au sujet : Re: Domaine Guffens-Heynen

    Salut,
    J'ai suivi régulièrement ce domaine entre 1994 et 1999, après j'ai du me resigner à  l'inclure dans mes coupes budgétaires...
    Le Macon Pierreclos Chavigne est mon favori avec un faible pour le 97 qui est à  mon sens grandiose.
    Les Pouilly-Fuissé m'ont paru plus fermés et demandent à  mon sens plus de garde. Il faudra que j'y regoute prochainement pour voir. Côté garde des vins GH pas de problème. L'année dernière j'ai ouvert un PF La Roche 1988, le vin était fondu sans aucune trace de déclin. Mes derniers Chavigne 94 sont superbes en ce moment.
    Pour la petite histoire, les rouges du Ventoux et Lubéron de Verget du Sud m'ont en revanche franchement décu la première année en 1998 et pas emballé en 1999. J'en ai malheureusement rentré pas mal en cave croyant naivement encaver des Chavignes version rouge.

    Nick
    #4

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Domaine Guffens-Heynen

    Auteur: Olivier Les Suchots
    Date: 18-11-2004 22:43

    CR:

    Viré-Clessé "Vieilles Vignes de Roally" 2003 - Verget[/u]

    Robe : jaune clair.
    Nez : typé, agrumes (citron, pamplemousse), touche minérale.
    Bouche : attaque grasse, mêmes arômes qu'au nez, très léger creux en milieu de bouche, belle finale avec une touche minérale.

    Mâcon-Pierreclos "1ère Trie Jus de Chavigne 2003 - Domaine Guffens- Heynen[/u]

    Robe : jaune clair.
    Nez : plus fermé mais se développe à  l'aération sur des arômes complexes.
    Bouche : légère touche de verdeur à  l'attaque (minéralité ?), puis la bouche devient très grasse, grand équilibre, finale très longue sur des notes d'agrumes.

    Deux très beaux vins, bien typés du millésime 2003.
    Dans l'absolu, on peut leur reprocher un manque de fraîcheur.
    Déjà  beaucoup de plaisir, sans doute comme pas mal de blancs bourguignons en 2003.

    Olivier
    #5

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Domaine Guffens-Heynen

    Auteur: ls
    Date: 04-12-2004 20:48

    Bonsoir

    Quelqu'un à  t-il deguste les 2002 du domaine et quelles sont ses impressions,
    Merci
    #6

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: Domaine Guffens-Heynen

    Bonsoir

    28 euros pour le macon chavigne 2002 et 32 euros pour le pouilly tri de chavigne 2002 vous paraissent ils des prix raisonnables?
    merci
    #7

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4779
    • Remerciements reçus 71

    Olivier Mottard a répondu au sujet : Re: Domaine Guffens-Heynen

    S,

    Pour info, dans le compte-rendu des 2003, j'ai acheté en primeur une caisse du domaine de 2003 répartie en ("panachée") : 8 Mâcons et 4 Pouilly pour +/- 330€

    Olivier
    #8

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 103
    • Remerciements reçus 0

    miggy1 a répondu au sujet : CR: Verticale du domaine Guffens-Heynen

    Club toulousain In Vino Veritas

    CR: Le domaine Guffens-Heynen


    Vendredi 23 septembre 2005

    Dégustation préparée par Didier Sanchez et commentée par Miguel Sennoun.

    Quelques commentaires de contexte :

    - Les bouteilles sont rassemblées par millésime. Pour chaque millésime les vins sont dégustés à l'aveugle. Le millésime lui-même étant inconnu des dégustateurs.

    - Les vins sont notés dans l’ordre de la dégustation.

    - Nombre de dégustateurs : 15.

    - DS : Didier Sanchez - PC : Pierre Citerne – MS : Miguel Sennoun.

    Les vins :

    1. Guffens-Heynen : Pouilly Fuissé 2001 :

    DS17 – PC17 – MS16,5/17. Note moyenne : 17 - Prix : 41 €

    - La robe parait assez grasse et arbore un joli doré.

    - Le nez est complexe, profond et puissant. Il exhale des parfums de maturité, où les fruits seraient presque confits, contrebalancés par de la noisette fraiche et du citron lui conférant une touche murisaltienne. Peut-être légèrement marqué par de la réduction.

    - Bouche est grasse, et très longue. La puissance et la race des arômes confits masquent judicieusement l’alcool. L’équilibre est très réussi.

    2. Guffens-Heynen : Pouilly Fuissé "Clos des Petits Croux" 2001 :

    DS13 – PC12,5 – MS13. Note moyenne : 13 - Prix : 49 €

    - Robe encore dorée, peut-être un peu moins colorée que le simple Pouilly Fuissé.

    - Le nez nous parait assez simple et fermé. Les arômes de pêche blanche dévient vers des notes animales pas nettes. L’alcool ressort.

    - L’acidité, presque citronnée, est trop présente et les arômes sont écrasés. La bouche donne une impression de verdeur des raisins. La présence de soufre rend la finale dure.

    3. Guffens-Heynen : Macon Pierreclos "Le Chavigne" 2001 :

    DS14,5 – PC14,5 – MS14. Note moyenne : 14,5 - Prix : 38 €

    - Robe idem

    - Nez assez retenu, sur les fruits blancs, qui garde de discrètes traces de son élevage.

    - Bouche assez longue qui révèle une acidité en dentelle mais bien présente. Du menthol et une belle fraîcheur la rendent agréable mais elle ne livre pas beaucoup d’arômes.

    4. Guffens-Heynen : Macon Pierreclos 2001 :

    DS13,5 – PC12,5/13 – MS13,5. Note moyenne : 13 - Prix : 22 €

    - Robe idem

    - Le nez a un côté éventé dans ses arômes. Il sent le citron mais est marqué par l’alcool.

    - Une acidité assez vive revient en finale et rend la bouche assez agressive, mordante. La longueur est correcte cependant les arômes nous paraissent un peu ternes.

    5. Guffens-Heynen : Macon Pierreclos "Premier jus de Chavigne" 2003 :

    DS15 – PC14 – MS15. Note moyenne : 15 - Prix : 52 €

    - Robe très claire aux reflets métalliques.

    - Le nez, encore sur la réserve, présente des arômes de réglisse et de fleurs ce qui nous laisse supposer un millésime de belle maturité.

    - La bouche exhibe un équilibre plutôt solaire avec beaucoup de gras et d’alcool. Elle est cependant soutenue d’une acidité satisfaisante et d’une belle longueur, mais reste simple.

    6. Guffens-Heynen : Pouilly Fuissé "Premier jus des Hauts de Vignes" 2003 :

    DS16,5 – PC16 – MS16. Note moyenne : 16 - Prix : 45 €

    - Robe idem

    - Lys, chèvrefeuille, on retrouve le côté floral et solaire du vin précédent en plus exubérant.

    - En bouche, le gras de la trame et la pointe de noisette nous conduisent à Meursault. La longueur et l’équilibre sont exemplaires. Encore fermé, le vin a tout le potentiel pour devenir meilleur.

    7. Guffens-Heynen : Macon Pierreclos 2000 :

    ED - Prix : 26 €

    Nez déviant : soufre et réduit persistants. La finale est cependant agréable, longue et fine. A revoir.

    8. Guffens-Heynen : Macon Pierreclos "Le Chavigne" 2000 :

    DS13,5 – PC14,5 – MS14. Note moyenne : 14 - Prix : 48 €

    - Robe or clair.

    - Beurre et brioche, le nez a de belles nuances mais souffre d’une légère oxydation (pomme blette) qui lui donne une expression jurassienne.

    - La matière et la longueur sont jolies mais le vin nous parait évolué. L’acidité ressort en milieu de bouche à la manière d’un bonbon acidulé.

    9. Guffens-Heynen : Pouilly Fuissé "Les Hauts de Vignes" 2000 :

    DS17 – PC17/17,5 – MS17. Note moyenne : 17 - Prix : 55 €

    - Robe teintée de reflets dorés.

    - Le nez est frappant de complexité et de race. Fumée, citron ou encore brioche, la combinaison des arômes est captivante.

    - Nerveuse et grasse, l’équilibre de la bouche est remarquable et s’accompagne d’une belle rémanence d’arômes de noisette. La longueur est impressionnante. Quelle belle rencontre avec ce vin qui nous a fait saliver de gourmandise.

    10. Guffens-Heynen : Macon Pierreclos "Le Chavigne" 2002 :

    DS15,5 – PC15,5 – MS15,5. Note moyenne : 15,5 - Prix : 43 €

    - Robe aux reflets d’un léger doré.

    - Nez très éclatant. Citronné avec un côté beurré, il a l’avantage d’une belle fraicheur.

    - La bouche est bien longue. Des arômes de brioche et une belle acidité, qui ressort particulièrement sur la finale en font un vin très agréable, mais pas aussi dense que les beaux Pouilly qui l’ont précédé.

    11. Guffens-Heynen : Pouilly Fuissé "La Côte" 2002 :

    DS16/16,5 – PC15 – MS16. Note moyenne : 16 - Prix : 51 €

    - Robe bien dorée, presque jaune.

    - Des arômes d’Anis et de guimauve se distinguent en particulier dans le nez de ce vin issu d’une vendange de raisins superbement murs.

    - Bouche grasse et longueur superlative. La matière est très ample mais une touche de citron lui confère une fraicheur particulièrement bien trouvée. Les prémisses d’arômes d’oxydation sont néanmoins perceptibles.

    12. Guffens-Heynen : Pouilly Fuissé "La Roche" 2002 :

    DS17,5 – PC17,5 – MS17,5. Note moyenne : 17,5 - Prix : 55 €

    - Robe bien dorée et d’une viscosité importante.

    - Malgré un premier nez légèrement grillé (pop corn), l’ampleur et la noblesse des arômes fait l’unanimité. La brioche et le citron se retrouvent encore une fois parmi les arômes dominants.

    - La bouche est d’une superbe fraicheur. A l’aveugle il a la race des Pouillys tout en gardant un côté aérien qui le distingue particulièrement des précédents. L’acidité bien vivace lui confère une nervosité exceptionnelle et relève une minéralité qui ne s’était pas ainsi exprimée dans les vins précédents. Les arômes de noisette sont particulièrement persistants. C’est un vin très gourmand qui a un potentiel énorme.

    13. Guffens-Heynen : Macon Pierreclos "Trie de Chavigne" 2002 :

    DS16 – PC15,5 – MS16. Note moyenne : 16 - Prix : 45 €

    - Robe dorée.

    - Arômes d’abricot, presque botrytisé, il a un relief à la limite de la surmaturité bien contrebalancé par des touches de citron. Il fait cependant plus simple en passant derrière un monument.

    - Bouche très agréable, bien grasse, beurrée, juteuse, l’équilibre est très joli et la fraicheur bien amenée. Le vin nous parait cependant encore sur la réserve.

    14. Guffens-Heynen : Pouilly Fuissé "Tri de Hauts de Vignes" 2002 :

    DS17 – PC17 – MS17. Note moyenne : 17 - Prix : 49 €

    - Robe or bien colorée et assez épaisse.

    - Nez d’une superbe finesse, aérien mais dense. Il a un côté floral bien marqué tout en gardant certaines constantes de brioche et de beurre sans doutes liées à sa jeunesse

    - Bouche d’une finesse et d’une longueur vraiment remarquables. Acidité superbement intégrée à la matière aérienne, il a la race des beaux Puligny.

    Conclusion :

    - Le jeu de cette dégustation a été pour nous d’essayer de replacer ces vins (cuvée millésimes) en connaissant la liste avant la dégustation :

    Première série :

    - Le premier vin nous déroute un peu par son côté atypique et on n’arrive pas vraiment à se prononcer sur le millésime, la race du vin nous conduit cependant plutôt sur Pouilly que sur Macon.

    - On attend le deuxième échantillon avant de commencer à se prononcer sérieusement sur le millésime pour lequel certains avancent 2000 et d’autres 2001.

    - Au troisième vin nous sommes quasiment tous sur 2001. Une certaine parenté entre les vins 2 et 3 nous laisse penser que ce sont les deux Macon. Nous nous risquons alors à avancer : 1-Pouilly-Fuissé les petits Crous, 2-Macon Pierreclos et 3-Macon Pierreclos le Chavigne.

    - Le quatrième nous conforte dans nos suppositions… jusqu’à ce qu’on découvre les bouteilles.

    L’année 2001 nous parait être une année plutôt en retrait, à la limite de la verdeur pour certaines cuvées. Elle est marquée par l’acidité qui est toujours bien présente, parfois mordante.

    Deuxième série :

    - Vin 5 : Le côté floral et solaire du nez et l’alcool et le manque de fraicheur en bouche… on soupçonne fortement le Macon Pierreclos Premier Jus de Chavigne 2003.

    - Le sixième vin nous conforte sur le millésime et sur la cuvée. On a trouvé cette fois-ci.

    Le millésime 2003 nous parait assez réussi : malgré le côté solaire des vins goûtés, les équilibres sont bien en place.

    Troisième série :

    - Vin 7 : On pense à un Pouilly complètement réduit et on ne s’avance pas sur le millésime.

    - Vin 8 : Forts soupçons sur le millésime 2000 à cause de l’évolution. On voit s’imagine bien avec le Macon Le Chavigne dans le verre.

    - Vin 9 : On comprend qu’on s’est trompé sur la cuvée du septième. Si on est sur le millésime 2000, alors le Pouilly est celui-ci.

    Difficile de tirer des conclusions sur le millésime 2000 avec deux vins présentant des « défauts ». Le Pouilly les Hauts de Vigne est cependant sublime.

    Quatrième série : Plus de surprise quant au millésime car il ne reste que les 2002 à gouter.

    - Vin 10 : On pense à un bon Macon (Chavigne ou Trie de Chavigne).

    - Vin 11 : On est plutôt partagé : Macon Trie de Chavigne pour les uns et Pouilly sans plus de précision pour les autres.

    - Vin 12 : Aucun doute, tout le monde est d’accord pour le placer sur Pouilly. Le côté minéral assez unique nous fait choisir le Pouilly la Roche (terroir extrêmement calcaire).

    - Vin 13 : On propose Macon Trie de Chavigne, et par déduction on met le vin 10 sur Macon Le Chavigne.

    - Le dernier vin est placé à juste titre sur Pouilly.

    2002 nous parait être une année de belle fraicheur avec des matières superbes une belle acidité. Les vins sont racés et succulents. Excellent niveau.
    #9

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 8734
    • Remerciements reçus 48

    RaymondM a répondu au sujet : Re: Domaine Guffens-Heynen

    Le prix moyen des vins dégustés ne m'incite guère à aller vers ce domaine malgré quelques bonnes notes.
    Ils sont fous ces bourguignons !
    Il y a certainement aussi bien ailleurs pour moins cher !

    Raymond
    #10

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Domaine Guffens-Heynen

    Merci pour ce beau compte-rendu très intéressant.
    Dans cette série, je n'ai en cave que les Mâcon Pierreclos En Chavigne 2000 et le Pouilly-Fuissé Les Hauts de Vignes 2000 qui m'apparaissent d'un niveau bien plus proche qu'évoqué dans votre dégustation. Pas de traces d'oxydation pour ma part dans le Mâcon la dernière fois que je l'ai goûté avec au contraire une grande pureté aromatique. Sans doute un problème de bouteille, mais il faudra que je regoûte pour être certain de son évolution.
    En ce qui concerne les prix, pour répondre à Raymond, il faut tout de même signaler qu'il y a moyen de les obtenir pour un peu moins cher, ayant personnellement payé respectivement 25 et 42 € pour ces deux cuvées (prix caviste en Belgique). Prix à mon sens largement justifiés au vu de la qualité de ce qui se trouve dans la bouteille.

    Luc
    #11

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2300
    • Remerciements reçus 0

    gerardmansoif a répondu au sujet : Re: Domaine Guffens-Heynen

    J'ai hâte de déguster mon PierreClos en Chavigne 1997 de GH, la seule bouteille que je détiens sera ouverte demain soir. Vite.

    La certitude tue, le doute te préserve.
    #12

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 603
    • Remerciements reçus 0

    stephalsace a répondu au sujet : Re: Domaine Guffens-Heynen

    Macon Pierreclos Le chavigne 2004 coute 18 euros au domaine, cher ? pas cher ? a vous de voir, par contre bien moins cher que sur strasbourg où un caviste en veut 55 euros.

    stephane
    #13

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 103
    • Remerciements reçus 0

    miggy1 a répondu au sujet : Re: Domaine Guffens-Heynen

    Luc, pour le Chavigne 2000, un problème de bouteille est trés probable.
    #14

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2300
    • Remerciements reçus 0

    gerardmansoif a répondu au sujet : Re: Domaine Guffens-Heynen

    Dans tous les cas, le 97 bu hier était de grande facture, Le CR viendra plus tard, mais quelle bouteille, mon ami le pédago, défenseur des blancs de la côte de Beaune a été subjugué.

    La certitude tue, le doute te préserve.
    #15

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2300
    • Remerciements reçus 0

    gerardmansoif a répondu au sujet : CR: Domaine Guffens-Heynen Mâcon Pierreclos En Chavigne 1997

    CR: Mâcon Pierreclos En Chavigne 1997 (Guffens-Heynen) : la bouteille a accompagné une papillote de truite aux légumes fondants sauce beurre blanc.

    Une couleur jaune à reflet vert, clarté, limpidité, brillance, densité fluide.

    Le nez est d'une intensité assez forte, de la complexité, des arômes de fumé, de toasté et de la noisette grillée se dégagent.

    En bouche de la fraîcheur, un alcool assez généreux, et un gras. Superbe, quel équilibre.

    Une persistance aromatique de 6 à 7 caudalies, une persistance gustative impressionnante, un avenir de 7 à 8 ans ne lui fera pas peur.

    Je n'avais jamais dégusté de GH, mais quel vin, nous étions quatre et il a fait l'unanimité. Très harmonieux. Je vais de ce pas essayer de m'en procurer quelques unes.

    La certitude tue, le doute te préserve.
    #16

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : Macon Pierreclos le Chavigne 1998

    Auteur: Le Châ
    Date: le 31/10/2005 à 18:18

    Bonjour à tous,

    je recherche des notes de dégust et de l'info sur le Macon Pierreclos le Chavigne 1998 de chez Guffens. Si qqn a qqch sous la souris, ça me rendrait bien service !

    Au fait, on me le propose à 38€ : c'est cher ou très cher ? ;0D

    Merci d'avance,

    Nico
    #17

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 603
    • Remerciements reçus 0

    stephalsace a répondu au sujet : Re: Macon Pierreclos le Chavigne 1998

    Le 1998 devait couter dans les 12-15 euros au domaine.

    stephane
    #18

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: Domaine Guffens-Heynen

    acheté environ 20 euro il y a 3 ans chez un caviste, c'est une magnifique bouteille c'est long, gras avec une belle minéralité , bien supérieure au 99.
    Le prix demandé est trop élevé dans l'absolu, cependant ce vin est produit en quantités faibles, il vieilli très bien et écrase à peu près toute la production locale.
    #19

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: Domaine Guffens-Heynen

    Pour répondre à Luc : pour avoir dégusté Chavigne 2000 et Pouilly "Les Hauts de vigne " 2000, j'ai trouvé une très grande différence entre ces deux bouteilles.
    Chavigne 2000 m'a toujours un peu déçu conformément à la dégustation de Miggy,mais je n'y ai jamais trouvé de signes d'oxydation ( 3 bt dégustées à ce jour), mais le vin joue sur un registre bois/acidité et reste assez simple. Rovani l'encense et lui colle un 94/96 incompréhensible, enfin pour moi. JM Guffens lui préfère nettement le 2002, qui à mon sens est le plus grand Chavigne jamais bu ( je ne connais que 1999/2000/2001/2002 ). Pour Rovani, c'est 90 / 100 ... J'ai du mal à comprendre !
    Le PF 2000 est par contre une très grande bouteille avec une grande précision des arômes, fin, riche et très long. Acheté au domaine (38 eur mais pas en primeur), c'est un rapport qualité prix exceptionnel en Bourgogne !
    Pour le Chavigne 98, je le trouve bien cher, sachant qu'un Macon Chavigne restera sur ce que je connais ,toujours loin des Pouilly du domaine. Quitte à rajoutter quelques euros, je tenterai de trouver les Pouilly Fuissé.
    Salutations !
    #20

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 148
    • Remerciements reçus 0

    garuda a répondu au sujet : CR: Domaine Guffens-Heynen Les Hauts de Vignes 2000

    CR: Domaine Guffens-Heynen Les Hauts de Vignes 2000
    Le nez est très noisettes grillées, un peu monothématique mais avec une remarquable netteté, beaucoup de relief et de profondeur. Rien ne dépasse et les éléments sont très intriqués, faisant abandonner toute envie de dissection. Le corps est imposant, la minéralité est évidente, le tout doublé par une grande sapidité et longueur en bouche.

    A noter: bouchon complétement imbibé et en mauvais état. Espérons un accident ponctuel...

    Olivier
    #21

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: Domaine Guffens-Heynen

    "Acheté au domaine (38 eur mais pas en primeur), c'est un rapport qualité prix exceptionnel en Bourgogne ! "

    Combien de PF avez vous goûté pour trouver ce rapport qualité/prix exceptionnel?
    Sur quels éléments vous basez-vous? Je suis extrêmement curieux de voir votre réponse!

    Quant au nez "monothématique" de garuda, signifie-t-il simplicité par opposition à complexité ( un nez complexe désignant un nez à la gamme aromatique très large)
    Qu'entendez-vous par sapidité?
    Les commentaires ne me font pas penser à un très grand vin; je me trompe peut-être!
    Magnum
    #22

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 148
    • Remerciements reçus 0

    garuda a répondu au sujet : Re: Domaine Guffens-Heynen

    Magnum,

    C'est la première impression que j'ai eu, mais je me suis vite ravisé en prenant conscience que c'était en fait de nombreux aromes qui ne formaient qu'un tout, très complexe... et surtout très fondus.

    Sapidité... nous en avons déjà parlé dans d'autres messages. Pour moi il s'agit d'une sensation tactile en bouche, un saisissement de papilles, un peu comme celui provoqué par le glutamate de sodium. Sapide, c'est un vin particulièrement savoureux, et c'est d'ailleurs une caractéristique que je retrouve souvent chez Guffens, qui m'a permis entre autre de trouver ce producteur à l'aveugle sur ce vin. Une explication technique ? J'ai un peu l'impression que des colloïdes pourraient provoquer cette sensation, mais ce n'est qu'une hypothèse. Avez-vous d'ailleurs une idée ?

    Un très grand vin dites vous ? Je dirais déjà grand vin... vous pouvez jeter aussi un coup d'oeil sur ce qu'en a pensé IVV, en 1er page de ce topic.

    Olivier
    #23

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: Domaine Guffens-Heynen

    Olivier,

    Qu'entendez-vous par sapidité?
    Serait-ce la qualité de ce qui a du goût? et liée par le fait aux saveurs?
    Dans ce cas, je ne sais pas si je parlerais de sensation tactile? Le glutamate de sodium, appelé également umami est, me semble-t-il une saveur au même titre que l'acidité ou encore la réglisse et bien d'autres (voire à ce sujet les articles de Hervé This)
    Une petite interrogation concernant les colloïdes? Seraient-ils présents en bouteilles? Leur effet me paraît bien mystérieux!

    Certes ce domaine produit d'excellents vins mais les prix pratiqués le sont également et je ne sais pas si j'oserais parler de rapport qualité/prix à leur sujet.

    Ce n'est qu'un point de vue personnel.

    Magnum
    #24

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 603
    • Remerciements reçus 0

    stephalsace a répondu au sujet : Re: Domaine Guffens-Heynen

    je suis pas cerain que 38 euros est un bon rapport Q/P sur un pouilly. Les freres bret vendent leur PF entre 13 et 19 euros.

    stephane
    #25

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Domaine Guffens-Heynen

    Disons que pour le savoir, il faudrait placer cette bouteille en face d'autres au nom bien plus ronflant et prestigieux, issues de la Côte de Beaune, et vendues à des prix bien plus élevés encore. Etre un bon rapport qualité-prix, c'est relatif, il faut voir à quoi on se compare...

    Luc
    #26

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: Domaine Guffens-Heynen

    Cher Luc,

    Pour pouvoir comparer ce qui est comparable, il faudrait comparer les PF de ce domaine avec d'autres PF d'autres domaines et sur le même millésime ou alors ses Mâcon-Pierreclos avec d'autres Mâcon-Pierreclos.
    Comment comparer un vin du Mâconnais avec un de la Côte de Beaune alors qu'ils sont issus de terroirs différents, ce serait comme comparer un Chardonnay australien (et il y en a d'excellents, pour ne pas dire extraordinaires: il suffit de se rapporter au palmares de Chardonnay du monde) avec un Chablis ou un Meursault. Même s'ils expriment le même plaisir, ils sont différents et ne se goûtent pas de la même manière.
    J'ai souvent eu ce genre de discussion avec Dominique Lafon qui s'interdit de comparer ses Mâcons avec ses Meursault. Le terroir n'étant pas le même, il refuse de travailler les vins de la même façon, il n'a pas envie de produire une pâle copie murisaltienne.

    Il est vrai que le domaine Guffens-Heynen produit d'excellents vins, mais ne sortent-ils pas du caractère mâconnais?
    Il s'agit-là d'une question intéressante sur laquelle les avis sont très partagés.

    S'il fallait à tout prix comparer les vins de cette maison à ceux d'un producteur de la Côte de Beaune, il faudrait au moins choisir un vinificateur aussi talentueux car il est bien évident que si vous mettez en face un piètre Meursault ou Chassagne ou Puligny ou même Montrachet, il n'y a pas photo. Comme je le dis souvent, il n'y a pas de mauvais vins, il n'y a que de mauvais vinificateurs.
    Une AOC n'a jamais été la preuve d'une qualité indiscutable, et c'est bien-là que le bât blesse quand on sait que, par exemple, 53% des Bourgognes ne sont pas à la hauteur de leur appellation (Q'on se rassure, c'est la même chose pour les autres régions!!!)

    Personnellement, quand j'achète un vin du Mâconnais, je me limite au niveau tarif, car ce que je cherche, c'est la fraîcheur, l'élégance, la gourmandise.
    Par exemple, j'aime beaucoup ce que fait Nicolas Maillet en Mâcon-Verzé. C'est l'anti-star par excellence qui refuse l'utilisation du bois et qui le dit haut et fort. Quant au rapport qualité/prix, il faut juger par soi-même (autour de 6€ ttc la bouteille)

    S'il fallait mettre un tel prix dans un vin blanc de Bourgogne, je pencherais plutôt, à titre personnel pour un Chassagne-Montrachet 1er cru "les Morgeots" 2002 de Jean-Marc Pillot à 27 €, cela me permettrait d'ailleurs d'avoir approximativement 4 bouteilles pour le prix de 3.
    Mais finalement ce qui est important, c'est le rêve qu'apporte la bouteille et, si à 38 €, vous allez au paradis, le voyage n'est pas cher payé. Ce qui est important, n'est pas tant ce qu'on a dans le verre que ce qu'on a dans la tête.

    Cordialement
    Magnum
    #27

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Domaine Guffens-Heynen

    Magnum,

    Je suis en partie d'accord avec toi, sauf que personnellement, le fait que les vins du Domaine Guffens-Heynen sortent du caractère mâconnais, je m'en moque comme de ma première chemise.
    Le caractère du mâconnais, je ne sais dailleurs pas ce que c'est, mais c'est un discussion qu'on a souvent eu ici et qui, je pense, n'a pas d'issue.
    Si le Pouilly-Fuissé Les Hauts de Vignes 2000 est meilleur que nombre de premiers ou grands crus de la Côte de Beaune vendus souvent beaucoup plus chers, il est alors bien entendu de meilleur rapport qualité-prix que ces derniers. Même s'il l'est sans doute moins que d'autres vins issus de la même appellation.
    Personnellement, je ne vois pas pourquoi je me limiterais davantage au niveau tarif avec un vin issu du mâconnais qu'avec un autre issu d'une région a priori plus prestigieuse. Ce qui compte, c'est ce que j'ai dans le verre, pas le prestige d'une étiquette ou (encore moins) d'une appellation.
    Les vins du Domaine de la Bongran ne représentent certainement pas non plus le caractère mâconnais typique, mais je m'en moque et j'achète ces magnifiques vins tous les ans, car le plaisir qu'ils m'offrent valent très largement le prix qu'on m'en demande.

    Cordialement,

    Lu
    #28

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: Domaine Guffens-Heynen

    Luc,

    C'est une façon de voir que je comprends tout à fait, et dans ce cas la référence à une appellation d'origine est superflue, elle peut même être un frein à la qualité en imposant un certain nombre de règles, voir ce qui se passe en Italie par exemple où de nombreux viticulteurs sortent du cadre des DOCG.

    "Le caractère du mâconnais, je ne sais dailleurs pas ce que c'est, mais c'est un discussion qu'on a souvent eu ici et qui, je pense, n'a pas d'issue."

    Je crains de n'être pas d'accord avec toi à ce sujet. Les terroirs du Maconnais ont une incidence sur le caractère des vins qu'il produit, c'est indéniable. En ignorant ce qui fait l'originalité d'une appellation c'est en quelque sorte ramener le produit à la seule technique qui l'a engendrée et cela me paraît être réducteur.
    Je ne crois pas qu'on puisse dire que tous les Chardonnay se ressemblent. Sinon, cela en est fait de nos vins français et de leur spécificité.
    Si dans le Maconnais, on s'applique à imiter ce qui se fait en Côte de Beaune, permets-moi dans ce cas de préférer l'original à la copie quelle que soit la qualité de la copie.

    "Si le Pouilly-Fuissé Les Hauts de Vignes 2000 est meilleur que nombre de premiers ou grands crus de la Côte de Beaune vendus souvent beaucoup plus chers, il est alors bien entendu de meilleur rapport qualité-prix que ces derniers."

    Qui a fait une dégustation comparative à l'aveugle pour affirmer ces dires?
    Si on veut comparer les rapports qualité/prix, il faut le faire avec d'autres Pouilly-Fuissé sinon cela n'a pas de sens.
    Payer une petite fortune pour un vin qui procure un grand plaisir est concevable mais il faut éviter de parler de rapport qualité/prix.
    Parleriez-vous de ce même rapport q/p pour une Romanée -Conti? Cela paraîtrait incongru. Il m'est arrivé de trouver des vins meilleurs que la Romanée-Conti au cours de dégustations comparatives à des prix 10 fois inférieurs. Je n'aurais pas oser dans ce cas parler de rapport qualité/prix, car il n'y a qu'une seule AOC Romanée-Conti et il n'y a pas lieu de la comparer à d'autres.

    Que le Domaine Guffens-Heynen fasse les meilleurs chardonnay du monde, pourquoi pas, qu'ils procurent un plaisir inégalable, soit mais que l'on ne parle pas de rapport qualité/prix si on refuse de le comparer à d'autres vins de la même appellation.
    Pour moi un vin qui a un excellent rapport qualité/prix, est un vin qui dans son appellation compte parmi les meilleurs pour un prix modeste, ce qui, ici n'est pas tout à fait le cas.

    P.S: Il y a d'autres vins intéressants que ceux mentionnés dans le Bettane-Desseauve!
    D'un côté, on assassine M.Bettane, et de l'autre, on s'empresse de se jeter sur les étoilés du guide. Assez curieux non?
    (Luc, ce n'est pas une attaque personnelle, c'est simplement une constatation)

    Magnum
    #29

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Domaine Guffens-Heynen

    "Il y a d'autres vins intéressants que ceux mentionnés dans le Bettane-Desseauve!

    Je sais, j'achète aussi les vins de Barral...:D

    Pour le reste, je n'épiloguerai pas, tout en me disant que si on ne peut pas comparer des vins, qui ont tout de même de nombreux points communs, sous le seul prétexte qu'ils ne sont pas issus de la même AOC, la production de vins médiocres dans les appellations prestigieuses a encore de beaux jours devant elle...

    Luc
    #30

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javaux
    Temps de génération de la page : 0.263 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 54
    • Utilisateurs hors-ligne: 1,898
    • Invités: 1,531

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.