Publicité slide

    Maison Louis Jadot

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a créé le sujet : Maison Louis Jadot

    Maison Louis Jadot

    21 rue Eugène Spuller
    CS 80117
    21203 Beaune Cedex
    Tél 03 80 22 10 57
    Fax 03 80 22 56 03
    france @ louisjadot.com



    www.louisjadot.com






    Dégustés hier soir, deux vins de Jadot du millésime 1996, en accompagnement du repas gastronomique de l'école hôtelière de Florennes.

    CR: Louis Jadot - Chassagne-Montrachet blanc 1er Cru Morgeot Duc de Magenta 1996

    La robe est or pâle. Le nez est superbe, associant les fleurs blanches, une belle minéralité et de fines notes de noisettes grillées avec un boisé fondu. En bouche, l'équilibre est magnifique, superbe fraîcheur, grande longueur.
    Ce vin a été dégusté sur deux plats, tartares de scampi et marcassin, napperons de tomate et crème citronnée d'abord, noix de Saint-Jacques en croûte de noisettes sur champignons sauvages torréfiés ensuite. L'harmonie était belle avec les deux plats, avec une préférence néanmoins pour les noix de Saint-Jacques.

    CR: Louis Jadot - Clos Vougeot 1996

    Robe assez soutenue, encore jeune. Nez un peu réduit au départ, s'améliorant rapidement à  l'aération, sur des notes encore très fruitées, avec également la présence d'arômes minéraux, de champignons, de fumé et un boisé sachant rester très discret. La bouche est encore légèrement marquée par l'acidité, avec des tannins très soyeux et une grande longueur. Un vin qui sera grand dans quelques années.
    Dégusté sur un suprême de faisan au foie gras, coulis de crabe et ensuite une petite soupière de fromage frais au thym et au miel. Le vin s'en est très bien tiré dans les deux cas.
    Désolé de ne pas être plus précis, mais mon cerveau est légèrement anesthésié aujourd'hui, après ce très beau repas, qui s'est terminé sur une charlotte de chocolat et châtaigne sur pralin accompagnée d'un Mas Amiel Vintage privilège 2000, heureusement en 1/2 bouteille. Cela fait tout de même 2 bouteilles et demi pour deux personnes, lors d'une soirée qui s'est finalement terminée à  4 heures du matin en dégustant un excellent Saumur de domaine de Fosse Sèche en compagnie du professeur de l'école hôtelière, qui n'est autre que mon professeur de dégustation depuis près de 6 ans maintenant...

    Luc
    #1
    Pièces jointes :

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Jadot

    CR:

    J'ai à  nouveau dégusté le Chassagne-Montrachet blanc 1er Cru Morgeot Duc de Magenta 1996 de Jadot, cette fois sur un petit fumé aux clous de girofles, gambas et morilles.
    Pas grand chose à  rajouter au précédent compte-rendu, excepté que cette bouteille semblait légèrement plus évoluée, à  maturité. Très bel équilibre en bouche, du gras mais avec en même temps une belle acidité et une très belle longueur. (8,4/10)
    Très bel accord avec le plat.

    Luc
    #2

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 7238
    • Remerciements reçus 2

    Yves Zermatten a répondu au sujet : Re: Jadot

    Je déplace le post de Laurent sous la rubrique, qui existait déjà .

    cordialement

    Yves Z

    Auteur: jean 
    Date:   06-04-2003 19:24

    Pour une première approche et dans le millésime 1998, quel est le vin de chez Jadot que je pourrai déguster procahinement ? (ou faut-il éviter les vins de ce producteur ) ?
    J'ai le choix entre :
    - Aloxe Corton
    - Beaune 1er cru "Les Avaux"
    - Santenay "Clos de Malte"
    - Pommard "Petits Noizons"
    - Savigny les Beaune 1er cru "Les Lavières"
    - Chambolle Musigny
    - Gevrey Chambertin

    merci
    #3

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2269
    • Remerciements reçus 0

    M@nuel a répondu au sujet : Montrachet

    Petite question :

    Le Montrachet de chez Jadot fait-il partie des meilleurs vin de l'appellation ?
    Quelqu'un aurait-il goûté le 96 ?

    Merci.

    Amitiés,
    M@nuel.
    #4

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2265
    • Remerciements reçus 0

    jeanclaude a répondu au sujet : Petite dégustation de Bourgogne entre amis

    A l'occasion d'un repas organisé au Bistroy du Saint James (Bouliac, rive droite de Bordeaux), l'opportunité s'offre à  moi de déguster quelques perles Bourguignonnes. Ayant tellement peu l'habitude de déguster des vins de cette région, je pensais que la Côte de Beaune était truffée de sites balnéaires, le pendant de la Côte d'Azur quoi! (aaa). La Maison Louis JADOT sera notre «fil rouge» tout au long de la soirée. C'est une des maisons les plus anciennes de Bourgogne. Je vous passe l'historique mais sachez qu'aujourd‘hui cette maison est la propriété de la famille KOPF, également propriétaire de l'importateur américain de la maison, KOBRAND Corporation. Dernière acquisition en date, le célèbre cru du Beaujolais, Château des Jacques, devient avec ses 36 hectares membre de la Maison JADOT en 1996.

    Et maintenant, à  table. JADOT représente près de 150 vins.
    Ce soir, 9 CR: sont au programme.

    L'entrée en matière (l'apéro quoi !) c'est un Fixin Blanc 1999, une rareté sur cette appellation dominée de la tête et des épaules par la production Rouge. Ainsi 95 hectares pour les Rouges et seulement 2 pour les Blancs. Cépage Chardonnay.

    Fixin Blanc 1999: La robe est d'un or lumineux, splendide. Le nez est assez net, sur des dominantes d'alcool blanc et de pomme. Avec une acidité prononcée, la bouche est d'une superbe vivacité, pleine de fraîcheur. Le vin se découvre peu à  peu sur des notes de fruits tels l'orange et l'abricot. En arrière plan, des arômes grillés surgissent et explosent, sont puissants dans la persistance et vont se développer lentement pour être la dominante de la finale. Pour moi, un vin de plaisir, de soif, que l'on peut déguster dès maintenant.

    La mise en bouche est constituée de Saint Jacques marinées à  l'Orange accompagnées d'une Terrine de Lapin au foie gras. Les vins qui accompagnent ces plats sont deux blancs, Un Puligny Montrachet 1er Cru Clos de la Garenne, Domaine Duc de Magenta 1999 servi en même temps qu'un Beaune 1er Cru Les Grèves Le Clos Blanc, Domaine Gagey 1997. Pour ce dernier, c'est encore une petite curiosité. L'appellation Beaune, c'est avant tout les Rouges (382 hectares), la production de Blancs étant plus anecdotique (31 hectares).

    Puligny Montrachet 1er Cru Clos de la Garenne, Domaine Duc de Magenta 1999: Belle robe brillante, scintillante. Au premier abord, le nez est un peu vert, inexpressif et le fait de l'aérer dans le verre le dévoile peu à  peu. On découvre alors des notes de fruits exotiques, de fleurs blanches, de fruits secs. La bouche est en conformité avec le nez. Tout d'abord un peu fermé, elle s'ouvre peu à  peu et un moelleux superbe apparaît accompagné d'une très belle souplesse. Toujours sur ces notes de fruits exotiques, d'amande douce, de plante aussi, le vin est grand dans sa complexité et d'une persistance impressionnante. Une note grillée et toasté se développe alors et me suit jusqu'à  cette finale ample et suave.

    Beaune 1er Cru Les Grèves Le Clos Blanc, Domaine Gagey 1997: Ce vin m'impressionne nettement moins que le précédent. La robe est toujours aussi belle mais le nez me surprend quelque peu. Je dénote des arômes de fruits secs, la noix et la noisette grillée mais aussi le beurre rance! Les sensations olfactives me transportent alors vers un vin de type rancio. En bouche, beaucoup de gras, d'onctuosité et de souplesse. Les arômes détectés restent identiques, toujours ces fruits secs mais aussi toujours cette notion d'oxydation. Je le goûte assez mal. Et puis, la finale est très chaleureuse, presque un peu lourde avec une persistance alcoolisée. Agréable mais un tantinet trop enivrante.

    On attaque l'entrée qui est une Poêlée d'Escargots et Champignons à  la Crème. Avec ce plat assez riche, nous restons dans le domaine des Blancs avec un Charlemagne Grand Cru 2002 (tiré du fût) en parallèle à  un Corton-Vergennes Grand Cru 1997. Le premier est issu du Climat En Charlemagne, climat qui peut aussi produire du Corton-Charlemagne. Le second est encore assez rare puisque les Rouges représentent 98 hectares quand les Blancs atteignent difficilement les 2,5.

    Charlemagne Grand Cru 2002: La robe jaune pâle est encore troublée par sa présence encore récente dans le fût. Le nez est surprenant, un peu de type chimique au départ, il s'ouvre peu à  peu pour laisser paraître des notes d'agrumes, citron, mais aussi d'écorces d'orange et de fruits exotiques. En bouche, je retrouve ces arômes. La sensation «chimique» à  disparue et laisse place à  un éventail fruité assez exceptionnel. La matière est énorme, grasse, souple et le vin se montre aérien, vif et d'une grande fraîcheur. La puissance est au rendez-vous et le vin se montre extrêmement long avec une persistance des fruits exotiques superbe. La finale, qui dévoile quelques notes grillées est envoûtante et charmeuse.

    Corton-Vergennes Grand Cru 1997: La robe est dorée, pâle et brillante. Le nez, charmeur, nous transporte dans un champ de fleurs blanches. En bouche, sur une acidité bien établie, l'attaque est vive, fraîche et ample. Le vin se montre élégant, d'une belle finesse et extrêmement complexe. Superbe dans sa structure, ce Corton est puissant et rond. Je le goûte vraiment très bien. Magnifique longueur avec une persistance florale toute en douceur. Peut être moins de matière que dans le Charlemagne mais un caractère rond et séveux qui me plaît beaucoup.

    A ce stade de la dégustation, je suis sous le charme de ces Blancs de Bourgogne. La puissance du Charlemagne, la fraîcheur du Fixin, la souplesse et le moelleux du Puligny, la structure et la complexité du Corton. Tout cela m'enchante et me séduit. Je vais un petit peu déchanter avec les Rouges qui suivront. Après l'éclat des premiers, j'espérais une explosion de charme et de finesse de la part des suivants. J'en attendais peut être trop?
    L'entrée passée, nous nous attaquons désormais au plat principal, le Véritable BÅ“uf Bourguignon qui sera accompagné d'un Gevrey-Chambertin 1er Cru Clos St Jacques Domaine Louis Jadot 2000 ainsi que d'un Corton Pougets Grand Cru Domaine des Héritiers Louis Jadot 1997.

    Gevrey-Chambertin 1er Cru Clos St Jacques Domaine Louis Jadot 2000: La robe est rouge vif assez claire. Le nez est puissamment aromatique sur des notes de fruits noirs, de Cassis mais aussi de petites baies sauvages rouges. Je remarque aussi des notes animales. En bouche, le vin montre un gros volume, une matière assez racé et ample. Je retrouve le Cassis dès la première gorgée mais aussi l'animal caché dans l'ombre et qui montre sa belle fourrure. Les tannins sont puissants et gras. Mais, je trouve ce vin un peu rustre, qui manque de classe et de sensualité. Un vin solide sans grande finesse. Ceci dit, le moelleux est certain et la matière tellement belle que l'on peut lui pardonner facilement. La finale est très longue, le cassis l‘accompagne.

    Corton Pougets Grand Cru Domaine des Héritiers Louis Jadot 1997: Nous restons dans ces tons clairs et lumineux en ce qui concerne la robe. Le nez est charmeur, fruité, confituré avec des arômes de fruits noirs, cassis, cerise noire mais aussi de champignon, de sous-bois. Une note de cuir se développe aussi et propose un nez complexe et attirant. En bouche, c'est confirmé. Le cassis et ses notes compotés domine. La cuvée propose une très belle structure, des tannins massifs et imposants associés à  une souplesse suave. Mais, je détecte alors une petite remontée de gaz qui me déstabilise un peu. Je laisse le vin s'aérer un temps et lui permet de s'épanouir un peu plus, de laisser sa très belle complexité se développer mais, ce retour gazeux demeure et me met mal à  l'aise par rapport à  ce Corton. Cela picote un tantinet sur le palais. La finale sur le cassis est très longue, caressante mais cette sensation bizarre occupe mon esprit.

    Sur cette dernière impression mitigée pour moi, nous passons au plat suivant. Les assiettes copieuses jusqu'ici ont raison de mon appétit mais, je garde toujours une petite place pour le fromjo'. Celui-ci nous vient tout droit d'une Brebis des Pyrénées. Pour la suivre, un Cru du Beaujolais Moulin à  Vent La Roche Château des Jacques Domaine Louis Jadot 2000. Il n'est pas venu seul et un Savigny Les Beaune 1er Cru La Dominode 1999 lui tient compagnie.

    Moulin à  Vent La Roche Château des Jacques Domaine Louis Jadot 2000: Autant le dire tout de suite, j'ai adoré ce vin! La robe tout d'abords, plus prononcée que les précédentes, est superbe dans ses tons d'un rouge pourpre. Le nez, puissant et formidablement expressif sur des notes fumé, de grillé mais aussi de fleurs des champs, de violette, ou encore de fruits noirs bien murs et de petits fruits rouges. C'est superbe, complexe et sensuel. La bouche, charnelle et dense, avec une magnifique structure et une belle ampleur découvre les fruits noirs et amène des parfums de roses. Les tannins sont bien intégrés, gras et souples. Le vin est d'une élégance réelle et marquée, d'une finesse et d'une onctuosité rare. La finale, toute en harmonie et en longueur, se termine lentement sur une petite pointe grillée. Un vrai coup de cÅ“ur ce soir dans la gamme des Rouges.

    Savigny Les Beaune 1er Cru La Dominode 1999: Voilà  le dernier vin de la soirée. On retourne vers une robe d'une couleur à  l'intensité assez moyenne. Au nez, je retrouve des notes animales et maintenant minérales. Elles se partagent les sensations avec des arômes de fruits rouges, framboise, myrtille mais aussi des expressions de sous-bois assez nette. En bouche, je retrouve l'aspect minéral avec la présence de la craie mais, les fruits rouges dominent. Le vin est assez ample, d'une jolie finesse mais la matière me semble un peu effacée, terne. Ce Savigny est toutefois assez bien structuré et très sensuel. La persistance du fruité est superbe et une finale d'une longueur plus que correcte termine la dégustation. Un vin de charme.

    Après avoir relâché la ceinture, voilà  que se profile à  l'horizon la venue du dernier convive. Le dessert, un Sorbet aux Pommes, pose la touche finale à  cette très belle soirée. Pour lui tenir la main, un Vieux Marc de Bourgogne A La mascotte 40%. Je goûte très mal cet alcool et cette sensation de noix sèche et abîmée ne me laissera pas un souvenir impérissable. D'autres l'ont fort apprécié par contre.

    C'est terminé pour le repas, les cigares ont désormais la parole.

    Jean-Claude
    #5

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: Jadot

    Bonjour M@nuel

    Je connais assez bien cette maison et j'ai eu la chance de déguster Montrachet en bouteille et sur fût.Pas sur 1996 mais c'est une maison qui travaille avec une impressionnante régularité.

    La qualité de son travail et des deux producteurs auxquels est achetée la récolte place le Montrachet Jadot, selon moi, au sommet de cette appelltion, en ce qui concerne les grands négociants.

    Bien sûr ce vin ne rivalise pas avec le Montrachet DRC, Ramonet ou ce genre de monstre, mais sera j'en suis sûr un très grand souvenir de dégustation.

    Cordialement
    #6

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 448
    • Remerciements reçus 0

    Martin a répondu au sujet : Re: Jadot

    J'ai découvert Jadot récemment lors de deux dégustations. Une portait sur le millésime 99 en rouge :

    L'autre effectuée au Salon des Grands Vins :

    Sur ce que j'ai goûté le Chambolle "Fuées" était très grand ! Le Corton Poujets à  recommander chaudement en 99 mais aussi en 00 ! Les blancs sont vraiment excellents. Les Corton Charlemagne 89 et 96 font parti de mes plus beaux souvenirs. De grands vins, très racés, représentatifs du millésime et du terroir.

    A ce jour Jadot est pour moi un peu comme Bouchard Père et Fils, un négociant qui fait honneur à  la Bourgogne. A notre degré d'exigence, les vins provenants des grands Terroirs, ne décoivent pas !

    Martin
    #7

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27152
    • Remerciements reçus 287

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Jadot

    Martin,

    J'avais bien noté que tu avais fort apprécié le Chambolle-Musigny 1er Cru Les Fuées 1999 de Jadot. C'est d'ailleurs ce qui m'a convaincu de m'en procurer 6 bouteilles il y a quelques semaines, même si le prix m'a semblé assez élevé. Je compte en ouvrir une ce vendredi lors d'un repas consacré à  la Bourgogne (je continue à  faire des efforts...(bbb)), compte-rendu à  suivre.

    Luc
    #8

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 448
    • Remerciements reçus 0

    Martin a répondu au sujet : Re: Jadot

    Merci Luc, j'ose espérer que ce vin te donnera satisfaction. Note bien surtout : CE N'EST PAS UN MONOPOLE ! (aaa)

    Martin
    #9

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Montrachet 2000 JADOT

    Bonjour à  tous

    J'ai passé la soirée de vendredi à  la Maison Louis Jadot, où, dans le cadre grandiose de la Sablière, j'ai pu déguster quelques vins fantastiques.

    Je confirme ce que je dis depuis un moment: cette maison se déchire sur chaque appellation, au point de produire des vins d'une classe fabuleuse, sur des terroirs qui ne font pas toujours rêver.

    Voici deux "sous-côtés" qui m'ont absolument ébloui:

    - Savigny les Beaune Clos des Guettes 2000, blanc.
    - St Aubin Murger des dents de Chiens 2000, blanc.

    Dans le rayon des grands, voici ce que l'on m'a donné à  boire:

    - Clos Vougeot 1998
    - Bonnes-Mares 1998
    - Clos de la Roche 1997
    - Montrachet 2000

    Avouez qu'il y a pire comme punition!

    Le Clos Vougeot 98 propose une attaque franche, deja quelques peu confiturée, pleine, développant par pallier des aromes de fruits rouges, noirs, des arômes de petits champignons. Une bouche massive et ample, d'une finesse remarquable.Un très grand vin!
    Passons le Bonnes-Mares 98 et le Clos de la Roche 97, pour lesquels je pense ne pas pouvoir trouver de mots, tant ce qui a été dit pour le Cos Vougeot est aussi valable, puissance 10.

    En revanche, je ne vais pas me priver de vous parler de Montrachet 2000, qui surclasse tous les autres vins (pourtant fabuleux).J'avais deja bu ce vin, il y a un an, après Chevalier Demoiselles 2000 et Criots Batard Montrachet 2000, qu'il avait eu tendance à  surclasser par sa classe et son raffinement extrême.Il s'est montré cette fois discret au nez (sans doute entre-il dans une phase de fermeture), mais après une longue aération, il a développé en bouche de superbes arômes d'agrumes confits, de fleurs blanches et de miel, un vin légèrement gras, ample et précis qui vous transporte aussitôt dans un monde bien meilleur.

    Enfin, pour clôturer une soirée aussi magique, rien de tel que d'accompagner le gratin dauphinois "Jadot" par un Vosne Romanee Suchot 1989, fins, exprimant au nez une touche de chlorophyle, les champginons, les petits fruits rouges, au bouche manifestant une rondeur remarquable, structurée et nette.

    Quelle belle soirée!

    Amitié
    #10

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2265
    • Remerciements reçus 0

    jeanclaude a répondu au sujet : CR: Maison Louis Jadot Bourgogne Blanc 1998

    CR: Maison Louis Jadot Bourgogne Blanc 1998

    Un vin d'entrée de gamme mais aussi la preuve que les grands domaines apportent autant de soin aux premières cuvées qu'aux plus prestigieuses.

    Robe dorée, scintillante et encore lumineuse. Nez aux notes florales, de pain grillé et de noisettes. En bouche, de la profondeur, de la fraîcheur et une vivacité étonnante. Beaucoup de gras qui s'accorde parfaitement au plat qui lui est proposé (Nems d'escargots et velouté de champignon). Toujours ces notes grillées et aussi torréfiées mais tout en finesse et élégance. Seule la finale, un peu courte, n'est pas à  la hauteur. Cependant, le volume entrevu laisse augurer encore de très belles choses pour un avenir qu'il ne faudra pas éterniser toutefois.

    Jean-Claude
    #11

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: Jadot

    bonjour a tous, amateur de la maison jadot

    moi ce qui me marque le plus chez jadot, c'est bien sur ces aromes que l on retrouve sur de grands vins, tous bien reussi en general, en partant de l appellation generique jusqu'au 1 er cru... mais c est avant tout l emotion que me procure ces vins. L exemple le plus flagrant s est produit lorsque je travaillais a lafayette gourmet a paris, en effet j ai gouté un clos vougeot 97 qui etait sur des fruits croquants, avec une souplesse remarquable, une tres belle concentration... et j en passe des détails... mais ce qui ma marque le plus, c est l emotion que j ai ressenti quelques secondes apres avoir bu ce grand vin, en effet une sensation de bien etre m a envahi et j avais litteralement l impression de voler. On pourra me dire par la suite que j ai trop fumé la moquette, mais les personnes qui sont vraiment passionnées, qui sont également sensibles et ouvertes ne pourront me contredire et savent de quoi je parle...

    Les vins de chez jadot m ont donc aidé a m ouvrir du point de vue emotionnelle, c est certains, mais plus encore, ils m ont donné l envie de rechercher ces producteurs qui savent travaillés, qui savent faire passer de l energie dans le vin (jean paul brun, jean jacques confuron, bernard duga py...). En effet faire du vin de facon classique c est bien parce que c est plus accessible a tout le monde, mais faire des vins pleins de vie et d'emotions c est encore mieux... Cela dit je ne denigre pas les vignerons plus classiques qui font de tres belles choses et souvent moins cheres...
    donc un grand merci a Monsieur Jacques Lardiere qui vinifient chez jadot... et a Bruno Quenioux qui m a fait connaitre la maison jadot...

    a bientot BZH(bbb)(bbb)
    #12

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17739
    • Remerciements reçus 325

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Jadot SAINT-AUBIN Murgers des dents de chien 1996

    CR: Jadot SAINT-AUBIN Murgers des dents de chien 1996

    Le nez assez réservé, sans exubérance mais assez unidimensionnel sur une sensation minérale crayeuse, très distingué.
    Ce qui frappe en bouche c'est ce gras étonnant, cette richesse mais pleine de distinction équilibrée immédiatement par cette fraîcheur importante; toute la beauté des grands millésimes.
    Assez austère ou plutôt "pas tapageur" ni flatteur, c'est à  mon avis un vin de puriste. Grande longueur minérale. Beaucoup de classe et d'élégance.

    Jérôme Pérez
    #13

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2269
    • Remerciements reçus 0

    M@nuel a répondu au sujet : CR: Maison Louis Jadot, Bonnes-Mares, 1989

    CR: Maison Louis Jadot, Bonnes-Mares, 1989

    Bouchon impeccable.

    Robe: relativement peu évoluée mais d'une faible densité et peu profonde.
    nez: moyennement intense, complexité relative, cerise, cuir mais aussi un petit côté "délavé".
    Bouche: le vin est un peu trop fluide à  mon goût, c'est fin mais ça manque de concentration. Tanins fondus mais structure lègèrement anguleuse. Finale plutôt arômatique sur une persistance correcte sans plus au vu de l'origine et du millésime.

    89/100

    Apogée : à  boire

    Ce vin m'a globalement déçu ....

    Amitiés,
    M@nuel.
    #14

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4442
    • Remerciements reçus 0

    teddyteddy a répondu au sujet : Maison Louis Jadot

    CR: Domaine de la Grange Magnien Mâcon-villages 2002

    Comme à  l'accoutumée avec la Maison Jadot, voilà  un vin très agréable, d'une belle finesse et d'une appréciable complexité pour l'appellation, pour un bon rapport qualité/prix.

    Laurent

    Laurent
    #15

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 287
    • Remerciements reçus 0

    Winer Jammer a répondu au sujet : CR: Louis Jadot, Puligny Folatières 1995

    Bu hier un CR: Puligny Folatières 1995

    Le nez passe à l’aération de la citronnelle et du miel à des arômes plus végétaux de fougère ; bouche sur le mode végétal, avec puissance et onctuosité et une jolie finale riche et équilibrée.

    Winer

    La Pomerol Attitude
    winerjammer.site.voi...
    #16

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 82890
    • Remerciements reçus 1484

    oliv a répondu au sujet : CR: Château de Loché. Pouilly-Loché 2001

    CR: Château de Loché, Pouilly-Loché, 2001
    Très belle bouteille!!
    Robe dorée, or paille. Le nez est puissant, exhalant des notes de foin qui alternent avec un grillé-noisetté appétissant. Superbe attaque en bouche avec une acidité magnifique qui supporte une texture grasse et ample. L'équilibre acidité/corps est idéal et permet de laisser se développer des arômes de tilleul (verveine pour ma femme mais comme je ne bois pas de tisane?...), d'amandes, de pain grillé (boisé puissant mais net). Une jolie finale me fait placer ce vin en coup de coeur des blancs ouverts ces derniers temps.
    #17

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 894
    • Remerciements reçus 0

    chouffe a répondu au sujet : Re: Louis Jadot

    Bonjour,

    Est-ce quelqu'un a déjà goûté le Corton blanc ?

    Stéphane
    #18

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 800
    • Remerciements reçus 0

    Damien G a répondu au sujet : Re: Louis Jadot

    Non, mais il y a peu, un Morey saint denis blanc de 1998, achete en grande surface, nous l'avons beaucoup apprecie, il me faisait penser au Corton blanc du pere Maillard dans un registre inferieur, au point de vue du bouquet et des aromes en bouche. Donc j'imagine le Corton blanc doit etre type de la sorte si c'est le cas, ca doit etre bien. Jadot est plutot bien repute pour ces blancs en general.

    Damien
    #19

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 894
    • Remerciements reçus 0

    chouffe a répondu au sujet : Re: Louis Jadot

    Damien,

    Merci pour ta réponse !

    Stéphane
    #20

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5645
    • Remerciements reçus 52

    Martinez a répondu au sujet : CR: Maison Louis Jadot, Savigny-lès-Beaune 1er cru Les Vergelesses 2002

    CR: Maison Louis Jadot, Savigny-lès-Beaune 1er cru Les Vergelesses 2002

    Commentaire après 24h d'ouverture.

    Robe rubis, très légèrement trouble.
    Un nez profond, très charmeur sur le fruit bien mûr ( framboise - cassis - mûre )avec un fond épicé et terreux.
    En bouche, le vin se montre plus longiligne que volumineux. L'acidité se fait bien présente.Il me paraît montrer des creux successifs après une attaque correcte.Les tanins sont présents et fins.

    Un vin qui vaut plus par son nez harmonieux que par sa faible amplitude en bouche. Il est trop fuyant en bouche pour en faire un bon vin.

    La capacité de vieillissement : je n'en sais rien.

    Jmm

    Jmm
    #21

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: Savigny-lès-Beaune 1ercru Les Vergelesses 2002

    "En bouche, le vin se montre plus longiligne que volumineux"

    sans polémique, juste une question
    y a t'il une connotation négative ou c'est juste un constat et une description ?
    Pour moi c'est plutôt une qualité, spécialement dans un vin de ce secteur.
    #22

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5645
    • Remerciements reçus 52

    Martinez a répondu au sujet : CR: Re: Louis Jadot Savigny-lès-Beaune 1ercru Les Vergelesses 2002

    CR: Louis Jadot -Savigny-lès-Beaune 1ercru Les Vergelesses 2002
    Non, il n'y a pas de connotation négative, j'aime bien les vins longilignes quand j'y trouve mon compte dans un ensemble de caractéristiques qui donnent un vin plein.
    Ici,en bouche, la fin et le milieu me paraissent plutôt fuyant et je pense que cette 'maigreur' semble ( je dis bien semble) plus accentué par cette caractéristique. Il ne faut donc pas croire que dans mon post j'accuse le caratcère longiligne d'être la cause de ce que je n'ai pas aimé.

    J'ajoute quand même ceci : j'ai une très petite expérience de La côte de Beaune et que j'ai du mal à étalonner un de ces vins (toutes remarques sont donc les bien venues ) .
    Ici, j'ai d'autant plus de mal que j'ai bu il y a quelques mois un Jadot 99 ( je ne sais plus lequel mais dans le même ordre deprix ) qui était charnu, plein, long.

    Jmm

    Jmm
    #23

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5645
    • Remerciements reçus 52

    Martinez a répondu au sujet : Re: Louis Jadot

    Pour ajouter un mot : je reste d'ailleurs assez admiratif devant un vin droit et longiligne et à la fois intense et harmonieux de bout en bout. J'apparenterais cela à une prouesse technique.

    Jmm

    Jmm
    #24

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 894
    • Remerciements reçus 0

    chouffe a répondu au sujet : CR: Maison Louis Jadot Corton grand cru 1997

    CR: Maison Louis Jadot Corton grand cru 1997

    La robe est or pâle. Le nez est très agréable, sur le cirton, les fruits confit et les amandes.
    En bouche, c'est équilibré et frais avec une bonne acidité.

    Je ne suis pas du tout un connaisseur de blanc de Bourgogne mais celui-là m'a beaucoup plu. Il accompagnerait à merveille une fricassée de champignons par exemple.

    Stéphane
    #25

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 26
    • Remerciements reçus 0

    rialto a répondu au sujet : Corton Charlemagne 1992

    Bonsoir à tous,

    je suis nouveau sur votre forum passionnant.
    Amateur de vin depuis environ 15 ans maintenant.
    C'est Francis Bessettes, caviste à Vincennes (les caves du château)
    qui m'a initié à la joie des beaux vins.
    J'avais achetté chez lui, je crois que c'était il y a dix ans,
    Un Corton Charlemagne 1992 de chez Jadot. (350 F à l'époque, 53 euros).
    Je n'ai pas encore ouverte cette bouteille, pieusement conservée.

    Quelqu'un d'entre vous aurais-t-il déjà dégusté ce vin ?

    Un grand merci à tous pour vos commentaires si captivants.

    Olivier Blaise à Samois-sur-Seine
    #26

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest Auteur du sujet

    Guest a répondu au sujet : Re: Louis Jadot

    Bonsoir

    Personne n' a malheureusement d' indications à donner à rialto,moi non plus du fait que je ne connaîs pas les vins blancs de ce producteur-négociant.Désolé rialto.J'aime bien par contre les rouges souvent remarquables en "petits"millésimes avec des cuvées abordables comme le Santenay clos de Malte ou le Volnay clos de la Barre.Quelqu' un a il eu l' occasion de déguster les 2003 de cette propriété? Si oui comment se présentent ces vins en qualité intrinsèque? Pour ce qui est du rapport qualité-prix je pense que pour 2003 la question ne se pose même pas:c' est exagérément cher presque partout.
    Cordialement.
    Clem
    #27

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1056
    • Remerciements reçus 0

    ericevreux a répondu au sujet : Re: Louis Jadot

    Je n'ai pas goûté ce vin dans ce millésime (j'en ai bu un plus récent, 2002, je crois). Par contre, j'ai bu le corton Charlemagne de Bonneau du Martray 92. C'était superbe. On peut donc supposer que le tien est également prêt à boire. Ceci dit, c'est taillé pour une grande garde...

    Eric

    mon blog
    #28

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17739
    • Remerciements reçus 325

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Louis Jadot, Auxey-Duresses 1990

    CR: Louis Jadot, Auxey-Duresses 1990
    Une robe intrigante, or, vigoureuse presque fluorescente.
    Le nez est un peu sur la réserve à l'ouverture puis s'ouvre sur des notes de fleur de tilleul, de poire et une minéralité bien présente.
    En bouche la texture est admirable, l'équilibre souverain. Tout est en place pour donner un très grand plaisir. Le volume, le gras qui évoque beaucoup un Meursault. Les saveurs de poire dominent l'ensemble et la minéralité refait surface sur la longue finale qui s'étire sans aspérité. Ce vin est à point et donne une très belle image de la Bourgogne. Un vin de style puissant et onctueux, d'une très grande élégance. Et ce n'est qu'un générique!

    Jérôme Pérez
    #29

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4442
    • Remerciements reçus 0

    teddyteddy a répondu au sujet : CR: Louis Jadot Chambolle-Musigny PC Les Fuées 1999

    CR: Louis Jadot Chambolle-Musigny PC Les Fuées 1999
    Voilà un bien beau vin, qui fait dans la finesse et la dentelle.
    Dès l'ouverture, on est captivé par le nez de ce vin, subtil, délicat, complexe.
    En bouche, la texture est très soyeuse.
    Il y a beaucoup de fraîcheur, mais pas la moindre acidité agressive.
    La Bourgogne comme on l'aime...

    Laurent
    #30

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javaux
    Temps de génération de la page : 0.181 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 27
    • Utilisateurs hors-ligne: 1,936
    • Invités: 1,753

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.