Publicité slide

    normal Différence de dégustation "recracher / avaler"

    • Messages : 2537
    • Remerciements reçus 14

    Benji a répondu au sujet : Re: Différence de dégustation "recracher / avaler"

    Pour être un peu plus sérieux, je crois savoir que les tanins combinent avec les protéines présentes dans la salive qui couvre les parois du palais. D'où les filaments présents lorsque l'on observe ce qui a été craché. C'est ce phénomène qui assèche (la salive vient avec) a fortiori si on opère un véritable bain de bouche.

    On peut facilement imaginer que les aliments ou résidus d'aliments, lorsqu'on est à table, combinent en partie à la place de nos muqueuses et les épargnent donc.

    Après il y a un autre débat sur la perception aromatique (pareille ou différente selon que l'on crache ou non ?) mais il a déjà eu lieu sur LPV.

    Benji

    Benji
    #31

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 227
    • Remerciements reçus 0

    Tiresias a répondu au sujet : Re: Différence de dégustation "recracher / avaler"

    Pour en revenir au message d'ouverture, et puisque chacun fait des conjectures sur les conditions de dégustation différente par rapport à chez le vigneron, qu'est-ce qui t'empechait de recracher une gorgée chez toi pour comparer directement? :S

    Mickaël
    LPV Paname
    #32

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 19645
    • Remerciements reçus 81

    enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Différence de dégustation "recracher / avaler"

    Après il y a un autre débat sur la perception aromatique (pareille ou différente selon que l'on crache ou non ?) mais il a déjà eu lieu sur LPV.

    me souviens. le débat est sur la perception aromatique en bouche hein, pas sur le nez :)

    Mickael, encore aurait-il fallu gouter chez soi à la même température que chez le vigneron (si tant est qu'on la connaisse d'ailleurs) car la grosse différence est là.
    #33

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 227
    • Remerciements reçus 0

    Tiresias a répondu au sujet : Re: Différence de dégustation "recracher / avaler"

    Enzo, peu importe les conditions chez le vignerons, chez soi dans les même conditions pourquoi ne pas avaler une gorgée puis recracher la suivante?
    Suivant si il y a une différence d'astringence ou pas on saura directement si c'est du à la différence recracher/avaler ou à la différence de condition de dégustation non? Ou ai-je mal compris la question?

    Mickaël
    LPV Paname
    #34

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 19645
    • Remerciements reçus 81

    enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Différence de dégustation "recracher / avaler"

    Enzo, peu importe les conditions chez le vignerons, chez soi dans les même conditions pourquoi ne pas avaler une gorgée puis recracher la suivante?

    ah ok, je n'avais pas compris. mais ce n'est pas le cas de figure relaté par le créateur du fil qui lui demandait si les différences constatées étaient liées au modes de dégustation différents (recracher ou pas). Pour moi la réponse est non car liées aux différences de conditions de dégustation.
    si il applique ce que tu proposes, je ne crois pas non plus quil y ait une différences entre recracher et avaler le liquide, mais juste un accroissement de l'astringence lié au temps de grumage effectué en bouche.
    #35

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1093
    • Remerciements reçus 54

    jclqu a répondu au sujet : Re: Différence de dégustation "recracher / avaler"

    Merci pour toutes vos contributions.
    Pour répondre à certaines questions posées :

    lbb.contact écrit: > Chez toi, tu mangeais en même temps que tu buvais le vin ?
    > Sinon la température peut jouer aussi, de même que la succession de vins goûtés au caveau.

    - non je ne mangeais pas en même temps.
    - oui, la température était différente (il faisait env. 16° dans la cave) mais cela peut-il contribuer à faire autant ressortir de différence sur cette astringence ? je ne le pense pas

    j'ai pensé aussi au fait que la bouteille venait d'être débouchée

    uglyamerican écrit: > J'ai trouvé qu'Il y a recracher et recracher, il faut un peu d'expérience pour perfectionner sa technique. Si
    > en recrachant on permet l'introduction de trop d'air en bouche, par exemple, ça peut créer cette
    > impression de sécheresse. Je préfère recracher avec le moins de violence possible, presque une
    > "bavure" plutôt qu' un jet.


    Je n'aime pas trop recracher violemment je recrache plutôt délicatement, un filet que je laisse couler.

    Kam-ille écrit: > On peut ajouter qu'à partir d'une petite quinzaine de vin, et je suis sympa, le bouche sature.


    Nous avons commencé par les blancs (4), puis "rinçage" de la bouche avec un crémant et nous avons enchainé les rouges. Ce devait être le 2ème ou 3ème rouge

    Eric B écrit: > en faisant l'effort de ne pas garder le vin trop longtemps en bouche, surtout les vins très tanniques ou très acides.
    >
    > L'un des problèmes de garder longuement le vin en bouche est l'augmentation de la température du vin, ce qui fait ressortir assez souvent l'alcool.


    Quelle serait une bonne fourchette de temps de garde du vin en bouche selon toi ? Ou, plutot, au bout de combien de secondes, cela commence-t'il à faire long ?

    enzo d'aviolo écrit: > à relire son message, je pense aussi que les températures de dégustations étaient différentes, surement plus fraiche chez le vigneron, du coup la
    > perception tannique d'astringence fût plus forte, ce qui n'a pas grand chose à voir avec le fait de recracher ou pas.


    Oui, température assurément plus chaude à la maison (dimanche dernier il a fait très beau, et de plus j'ai laissé la bouteille déouchée en cave environ 2h alors que chez le vigneron nous avons consommé de suite

    ols écrit: > Et il faut rajouter le temps d aération différent sur la bouteille d Auxey.
    > En tout état de cause je pense que la différence d appréciation vient du lieu/température/aération du
    > vin et aussi entre les différents crus dégustés et l ordre de ceux-ci ?. A titre personnel je fais
    > toujours passer les rouges en premier et les blancs ensuite [size=x-small](quand il y a
    > plusieurs)[/size] a cause de l acidité !


    J'ai constaté ce phénomène de forte astringence que sur quelques rouges. Sur certains plus que d'autres.

    Luc Javaux écrit: > jean-luc javaux écrivait:
    >


    >
    > > Un vigneron de Pommard qui vend encore des Auxey 2008... en 2015. :S
    > > Et en plus Luc qui intervient sans mettre en évidence le millésime!!! :S :S
    > >
    > > jlj
    >
    > Certainement un vigneron consciencieux qui a gardé en réserve les vins de ce magnifique millésime bourguignon, afin d'en faire profiter les
    > véritables connaisseurs.
    >
    > Luc


    J'y ai pensé à ce millésime... Ben ça m'a plu malgré l'astringence et j'en ai pris. Je peux vous en troquer une ou deux bouteilles (:P), sinon il reste encore pas mal de bouteilles chez le vigneron.

    François Audouze écrit: > Je recrache aussi à table en utilisant un gobelet personnel (donc non partagé) ce qui me permet de
    > l'approcher de mes lèvres et de cracher doucement sans que personne ne me voie cracher.


    Je ne me vois pas appliquer cette technique dans un restaurant, je ne particpe pas à de grands repas avec un nombre important de bouteilles, ce serait alors du gachis :)

    Tiresias écrit: > Pour en revenir au message d'ouverture, et puisque chacun fait des conjectures sur les conditions de dégustation différente par rapport à chez le
    > vigneron, qu'est-ce qui t'empechait de recracher une gorgée chez toi pour comparer directement? :S


    Oui c'est une bonne idée. Si je ne constate pas l'astringence, alors, cela signfie que ce que dit Enzo ci-dessous est avéré.

    enzo d'aviolo écrit: > Enzo, peu importe les conditions chez le vigneron, chez soi dans les même conditions
    > pourquoi ne pas avaler une gorgée puis recracher la suivante?

    >
    > ah ok, je n'avais pas compris. mais ce n'est pas le cas de figure relaté par le créateur du fil qui lui demandait si les différences constatées
    > étaient liées au modes de dégustation différents (recracher ou pas). Pour moi la réponse est non car liées aux différences de conditions de
    > dégustation.

    Enzo écrit: > si il applique ce que tu proposes, je ne crois pas non plus quil y ait une différence entre recracher et avaler le liquide, mais juste un
    > accroissement de l'astringence lié au temps de grumage effectué en bouche.


    Sur la seconde phrase, tu reprends une explication : l'astringence lié au temps et au grumage plus ou moins violent réalisé en bouche comme l'écrit Benji ci-dessous

    Benji écrit: > Pour être un peu plus sérieux, je crois savoir que les tanins combinent avec les protéines présentes
    > dans la salive qui couvre les parois du palais. D'où les filaments présents lorsque l'on observe
    > ce qui a été craché. C'est ce phénomène qui assèche (la salive vient avec)


    JC
    LPV Lutèce
    #36

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 19645
    • Remerciements reçus 81

    enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Différence de dégustation "recracher / avaler"

    ce que je reprends est juste de la logique mais ne correspond pas à ta comparaison où l'explication des différences de conditions de dégustation est à privilégier.
    #37

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14748
    • Remerciements reçus 218

    Eric B a répondu au sujet : Re: Différence de dégustation "recracher / avaler"

    Quelle serait une bonne fourchette de temps de garde du vin en bouche selon toi ? Ou, plutot, au bout de combien de secondes, cela commence-t'il à faire long ?

    Je pense que cinq secondes doivent convenir. Au délà, le vin se "dégrade".

    Eric
    Mon blog
    #38

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14748
    • Remerciements reçus 218

    Eric B a répondu au sujet : De la difficulté de trouver des crachoirs dans certaines dégustations de masse

    Ce que raconte Michel Smith, je l'ai vécu dans d'autres portes ouvertes d'appellations où le gars qui crache est vu comme un extra-terrestre...

    les5duvin.wordpress....

    Comme le dit Michel Smith, ce type de manifestation devrait être l'occasion de sensibiliser à une consommation modérée d'alcool. En fait, on est plus dans la murge à grande échelle...

    Eric
    Mon blog
    #39

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 834
    • Remerciements reçus 28

    GILT a répondu au sujet : De la difficulté de trouver des crachoirs dans certaines dégustations de masse

    Tout à fait d'accord avec Eric.
    Nous sommes des fois regardés comme des extra-terrestres pour vouloir cracher.
    Je me souviens du salon vinicircus ( à Hédé à l'époque) où suite à ma demande il m' a été répondu que je pouvais cracher par terre: ce que j'ai fait!
    Maintenant je demande avant de goûter où je peux cracher...


    Cordialement.

    Gilles
    #40

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 14748
    • Remerciements reçus 218

    Eric B a répondu au sujet : De la difficulté de trouver des crachoirs dans certaines dégustations de masse

    Maintenant je demande avant de goûter où je peux cracher...

    Oui, c'est préférable : sinon, tu es obligé de faire le mime Marceau la bouche pleine pour faire comprendre au vigneron que tu veux cracher ;)

    Eric
    Mon blog
    #41

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 834
    • Remerciements reçus 28

    GILT a répondu au sujet : De la difficulté de trouver des crachoirs dans certaines dégustations de masse

    Je vois l'habitué: effectivement c'est une situation désagréable que j'ai déjà vécue!

    Gilles
    #42

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javaux
    Temps de génération de la page : 0.131 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 11
    • Utilisateurs hors-ligne: 20,690
    • Invités: 1,470

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.