Publicité slide

    Domaine Zind Humbrecht

    • Messages : 17717
    • Remerciements reçus 313

    Jérôme Pérez a créé le sujet : CR: Riesling, Zind Humbrecht, Clos Windsbuhl 1999

    CR: Riesling, Zind Humbrecht, Clos Windsbuhl 1999
    Jolie robe or aux reflets verts, dense soutenue pour un vin de cette jeunesse et qui affiche une belle concentration.
    Nez complexe à  la fois fleuri et fruité, rose et pêche se mêlent, avec une pointe de minéralité.
    Bouche d'un équilibre très haut, où la puissance et la densité est contrebalancé par une finesse et une fraîcheur rare. Un peu de gaz.
    Des notes d'hydrocarbures très légères viennent rappeler qu'il s'agit d'un riesling.
    Grande longueur.
    Longue garde assurée; j'avais pensé au moins dix ans, mais il paraît que c'est plus encore. Sans doute.

    8.5/10

    Jérôme Pérez
    #1

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1373
    • Remerciements reçus 1

    DidierD a répondu au sujet : Domaine Zind Humbrecht

    Domaine Zind Humbrecht

    4 Route de Colmar
    68230 Turckheim
    Tel: +33 (0) 3 89 27 02 05
    o.humbrecht(at)zind-humbrecht.fr



    www.zindhumbrecht.fr




    Bu le 14/12/02 : CR: Domaine Zind Humbrecht Tokay Pinot Gris 1996.

    Robe : Jaune doré, brillante, très grasse, presque visqueuse.
    Nez : Profondément fruité sur les fruits exotiques (mangue principalement) et l'abricot mur avec une touche de poivre blanc.
    Bouche : Ample, puissante, très riche mais soutenue par une belle acidité qui équilibre le sucre. Très beau fruité où l'on retrouve l'abricot et les fruits de la passion. Grande maturité. Persiste longuement en bouche. On retrouve dans la finale le côté un peu épicé (poivré?) de la mangue fraîche.

    C'est mon premier contact avec ce domaine réputé, et le moins que l'on puisse dire, c'est que, pour un simple vin générique, la barre est déjà  placée très haut.

    Didier
    #2

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 23558
    • Remerciements reçus 45

    Thierry Debaisieux a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    De même que pour le riesling Gueberschwihr...
    J'avais acheté quelques bouteilles de ce vin en même temps que des Rangen de Thann, en 97.
    Le Gueberschwirh 97 était excellent.
    Je ne m'attendais pas à  trouver une telle qualité à  ce prix très doux.

    Cordialement
    Thierry
    #3

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17717
    • Remerciements reçus 313

    Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: Zind Humbrecht - Riesling Clos Windsbuhl 1999

    J'ai goûté cet été le Riesling Clos Windsbuhl 1999. Je dois avouer que l'étiquette m'a fait peur dans un premier temps et que j'ai d'abord eu du mal à  juger ce vin comme un autre.
    Ce dont je me souviens, c'est d'un corps magnifique, dense, un vin de structure. S'il n'y avait pas eu cette touche de minéralité, je ne sais pas si j'aurais reconnu le riesling tant c'est éloigné des images classiques.
    J'ai eu conscience également de boire ce vin beaucoup trop tôt, mais l'expérience valait le coup. La structure d'un grand vin, dans sa gangue de jeunesse.

    Jérôme Pérez
    #4

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 23558
    • Remerciements reçus 45

    Thierry Debaisieux a répondu au sujet : CR: domaine Zind-Humbrecht Rotenberg- V.T.- Pinot Gris 1996

    CR: Rotenberg- V.T.- Pinot Gris 1996 domaine Zind-Humbrecht

    Superbe!
    Nez sur les agrumes, les fruits exotiques et l'abricot avec une note de céléri.
    Bouche pleine, grasse et vive.
    Le sucre et l'acidité se rencontrent, se confrontent et donnent une finale longue sur les fruits exotiques (mangue).

    Cordialement,
    Thierry
    #5

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : CR: Zind Humbrecht - Clos Saint Urbain - Gewurztraminer Rangen de Thann 1999

    CR:

    Dégusté vendredi soir en compagnie d'un Rieussec 1990 sur le dessert (tomates cerises et asperges confites au sorbet aromatique), un gewurztraminer Rangen de Thann 1999 du domaine Zind-Humbrecht.
    Robe brillante, jaune-or, grasse. Le nez montre une belle finesse pour ce cépage qui n'est pas mon favori en Alsace, avec néanmoins ses arômes floraux (rose) et épicés caractéristiques, mais sans aucune lourdeur ou vulgarité, et une minéralité qui commence à  apparaître. C'est en bouche surtout que le vin montre sa grandeur, avec un équilibre magistral malgré les 15° d'alcool annoncés, qui restent très peu perceptibles grâce à  la magnifique acidité de fond. Le vin n'est pas sec, mais le sucre résiduel semble peu important (aux alentours de 15 gr à  mon avis) et n'alourdit en rien la bouche, qui finit très longuement en conservant sa fraîcheur jusqu'au bout. Splendide, mais encore bien trop jeune pour que le terroir ne s'exprime pleinement. (9/10)
    J'ai personnellement trouvé l'accord avec le dessert plus réussi qu'avec le Rieussec 1990.

    Luc
    #6

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : CR: Domaine Zind-Humbrecht - Pinot Gris Clos Windsbuhl 1997

    Bu ce dimanche après-midi un CR: Zind Humbrecht Pinot gris "Clos Windsbuhl" 1997.

    Ce vin était accompagné d'un ravioli ouvert de langoustines aux lentilles, sucs des pinces au beurre demi-sel en 1ère entrée et d'un rouget barbet, bruscetta aux tomates et grisini de Parme...

    Le vin, comme les deux entrées m'ont bcp plu... La robe était de couleur jaune claire, avec quelques reflets verts. Au nez, c'est l'abricot qui domine. En bouche, à  nouveau de l'abricot, très puissant en bouche, crêmeux mais également beaucoup de finesse. Le vin est ouvert et présente à  mon sens un bon potentiel de garde...
    #7

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    Quel est le bienfaiteur de l'humanité qui prépare ces délices…??
    (pas le vin ! ça on sait…)
    #8

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    Salut Vincent,

    La personne qui prépare ces délices n'est personne d'autre que mon frère jumeau! Tu vois, j'ai beaucoup de chance... En fait, ils ont ouvert lui et son épouse leur restaurant il y a un petit peu plus d'un an (le 02/02/2002) à  Arlon en Belgique à  qlqs km de la frontière luxembourgeoise: "Or Saison"...

    Si tu recherches des infos sur le restaurant et sur le menu actuel, je t'indique un lien qui t'y mènera: www.la-carte.be/

    C'est très simple, tu cliques sur "Arlon" et ensuite sur "Or Saison"...

    A propos, on a bu la dernière bouiteille de Pinot Gris Clos Windsbuhl... mais crois-moi, il y d'autres belles surprises.

    Avec la troisième entrée et le plat, on a bu un Cape Mentele - Shiraz 2000 extraordinaire!

    Bon appétit

    Vince
    #9

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    Veinard "Vince" !
    Peux-tu ( ici, ou à  la rubrique Cape Mentele que j'ai ouvert récemment sur "Vins du Monde" ) me raconter cette Shiraz 2000 ( et/ou autres vins de ce domaine que tu connaîtrais ... )
    Merci d'avance !
    #10

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : CR: Domaine Zind-Humbrecht - Horizontale VT 1994

    Il y a des soirées qui ne s'oublient jamais...
    CR: Domaine Zind-Humbrecht - Horizontale VT 1994
    Hier soir, j'ai eu la grande chance de pouvoir participer à  la dégustation d'une horizontale des Vendanges Tardives du Domaine Zind-Humbrecht sur le millésime 94!

    7 vins étaient proposés à  la dégustation: 3 Gewurztraminers et 4 Pinots Gris. La dégustation a débuté par les 3 Gewurztraminers côte à  côte et a été suivie par les 4 Pinots Gris également côte à  côte. Le fait de pouvoir les comparer nous a permis de mesurer les différences sur chacun des terroirs.

    Les 3 Gewurz étaient: le Goldert, le Hengst et le Heimbourg. Les trois robes étaient assez semblables: jaune très légèrement doré. Les 3 terroirs se complètent bien: le Goldert est le plus primaire, le moins concentré, le plus facile à  boire je dirais avec des arômes d'écorce d'orange et une légère amertume tout de même. Le Hengst, par contre, est beaucoup plus concentré, plus austère, plus riche en sucre, ce qui n'est pas du tout perçu lors de la dégustation. Il présente également une plus grosse acidité. En bouche, on y a décelé des arômes de curry et de jambon fumé mais bien sûr sans être dominant. Enfin, le Heimbourg semble être intermédiaire, également marqué par de l'acidité et des arômes d'agrumes.

    Ces trois vins sont extraordinaires, et je ne pourrais dire lequel je préfère, peut-être le Hengst pour sa puissance mais également le Heimbourg et le Goldert pour leurs finesses, leurs complexités aromatiques tant en bouche qu'au nez.

    La dégustation a été suivie par les 4 Pinots Gris: le Rotenberg, le Windsbuhl, le Heimbourg et le Rangen de Thann. Contrairement aux Gewurz, l'analyse de la couleur permet déjà  de distinguer un des quatre terroirs. En effet, le Rangen a une couleur jaune-or tirant même sur l'orange. Les trois autres vins ont des robes similaires aux Gewurz: jaune légèrement doré. Le premier dégusté était le Rotenberg: ce vin est le plus facile tant au nez qu'en bouche avec des arômes de raisins de Corinthe et un équilibre fabuleux. Le second, le clos Windsbuhl, présente certainement plus d'acidité et de finesse. Il représente pour moi un des plus grands vins qui soit. Le suivant, le Heimbourg rappelle un petit peu un vin jaune. Enfin, Le Rangen est une bombe, une bête de concours, un vin d'une concentration inouà¯e. Il est épais sans jamais être écÅ“urant, Il est crémeux, il est monstrueux. A mon avis, rien n'y résiste... C'est vraiment très très grand. On y a décelé des odeurs iodées, marines, légèrement salées mais compensé par un niveau de sucre relativement élevé mais nullement marqué vu le haut niveau d'acidité... Ce vin est fabuleux et semble immortel!

    Pour résumer, tous les vins dégustés étaient d'un niveau qualitatif exceptionnel. Je ne suis pas habitué à  participer à  ce genre de dégustation, je n'ai également malheureusement pas la capacité de décrypter un vin comme certains le font si bien sur ce site mais croyez-moi, le fait de pouvoir déguster ces vins m'a donné un plaisir inoubliable. Si je devais retenir deux vins, il y aurais bien sûr le Rangen, pour son coté jamais vu, pour son originalité, pour sa puissance, pour son énorme capacité à  évoluer (à  mon avis), pour sa concentration. Mais, pour moi, le vin qui m'a apporté le plus d'émotion est sans aucun doute, le Clos Windsbuhl pour sa finesse, son équilibre, à  tomber par terre !

    En dégustant ces différents vins, je pense avoir approché ce qui se fait de mieux et espère pouvoir revivre un jour une telle émotion.

    Vince
    #11

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : CR: Domaine Zind-Humbrecht - Zind Z001

    CR: Domaine Zind-Humbrecht - Zind Z001
    Assemblage d'Auxerrois (50 %), Pinot Blanc (15 %) et Chardonnay (30 %) issus du Rotenberg, Herrenweg et Clos Windsbuhl. La présence de Chardonnay interdit toute autre appellation que celle de vin de table de France.
    La robe est jaune or, brillante. Le nez est sur les agrumes confits, les fruits secs, et est déjà  marqué par une très belle minéralité. En bouche, fraîcheur et gras se conjuguent, quelques grammes de sucre résiduel, équilibre splendide, très belle longueur.
    Superbe vin qui constitue une excellente introduction aux vins plus prestigieux de ce grand domaine alsacien, peut-être un peu cher par rapport à  son pedigree (20 € chez mon caviste), mais certainement pas par rapport à  sa qualité. Déjà  très agréable à  boire aujourd'hui, il a encore au moins 5 à  6 ans devant lui.

    Luc
    #12

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    Olivier Humbrecht nous fera le plaisir d'être en visite en Belgique le dernier WE de mars. Il sera notamment présent le dimanche chez un caviste hautement recommandable de la région de Liège.

    Y en a-t-ils parmi vous qui seront de la partie ? Luc notamment ?

    Bonjour chez vous !
    N6
    #13

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    Je ne peux rien garantir, parce que Liège ce n'est pas vraiment la porte à  côté pour moi, mais j'essayerai d'y être. Je te reconnaîtrai facilement à  ton... numéro 6. (bbb)

    Luc
    #14

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    Salut,

    Pour info, Olivier Humbrecht sera également au Château de Lavaux-Sainte-Anne le lundi 29 mars de 14h à  18h... en compagnie de:

    - Domaine Rijckaert (Bourgogne et Jura)
    - Domaine Gaillard (Rhône Nord)
    - Clos du Caillou - Vacheron (Rhône Sud)
    - Vignobles Michel Gassier (Languedoc)
    - Ets Sichel (Bordeaux)
    - Château du Hureau (Saumur-Champigny)

    Vince
    #15

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : CR: Domaine Zind Humbrecht - Riesling GC Brand 1990

    CR: Domaine Zind-Humbrecht - Riesling Grand Cru Brand 1990

    Parmi les 3 bouteilles acquises récemment, l'une présente un niveau légèrement plus faible. A l'ouverture, on peut effectivement constater que le bouchon présente un petit défaut. Rien de grave néanmoins, car le vin ne montre aucune trace de fatigue. La robe est brillante, lourde, d'un beau jaune doré. Très beau nez sur le citron confit et l'ananas, le genêt, de très légères notes encaustiques et une fine minéralité. En bouche, on est frappé par le gras imposant, néanmoins bien équilibré par la belle acidité annihilant toute sensation de lourdeur. On est manifestement au niveau de maturité d'une vendange tardive, mais le sucre résiduel est parfaitement fondu à  l'ensemble et le vin se présente actuellement comme quasi-sec. La minéralité fait un retour en force dans la finale, qu'on peut assurément qualifier de longue. Très beau vin, encore loin du déclin.

    Luc

    Message edité (29-05-2004 21:16)
    #16

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    Brandt c'est l'éléctroménager… pour le Grand Cru Brand suffira (bbb)(bbb)
    #17

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    Hum ! ...

    Merci Vincent pour cette remarque pertinente.
    Je corrige.

    Amitiés,

    Luc
    #18

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : Zind Humbrecht - Riesling GC Brand 1990

    Après 24 heures, bouteille simplement rebouchée et conservée au réfrigérateur, ce vin est encore meilleur que la veille, preuve qu'il a encore tout l'avenir devant lui.

    Luc
    #19

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : CR: Domaine Zind-Humbrecht - Pinot Gris Rangen 1991

    CR: Zind Humbrecht PINOT GRIS RANGEN 91 : La rode est d'or, le premier nez prometteur sur les peaux d'oranges confites, une petite pointe tourbée. Déception en bouche, l'attaque étant marquée par une dissociation sur le sucre, le corps d'intensité moyenne étant structuré par une amertume prédominante, la finale étant en train de se dépouiller. Un vin sur le déclin signant les limites du millésime sur ce cépage.
    #20

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 96
    • Remerciements reçus 0

    Numero 6 a répondu au sujet : CR: Domaine Zind-Humbrecht - Mini verticale Pinot Gris Clos Windsbuhl

    CR: Domaine Zind-Humbrecht - Mini verticale Pinot Gris Clos Windsbuhl

    1995 (?? €, S/R : ??)
    Il apparaît comme le plus dépouillé en sucres, ce qui, par rapport aux autres millésimes, atténue sa puissance. sa robe est d'un or soutenu et sa minéralité ferait plutôt penser à  un vin de Loire s'il n'y avait ces notes beurrées et délicatement vanillées, le fruité restant en retrait. Trame acide d'excellente constitution rendant le vin notamment très digeste.
    Je ne tarderai pas à  boire les autres bouteilles en cave car je ne vois pas vraiment l'intérêt d'un vieillissement prolongé.

    1996 (?? €, S/R : ??)
    Je possède pas mal d'excellents pinots gris du millésime 96 (VT y compris) en cave et celui-ci est un des plus flamboyants. Robe à  nouveau d'un or soutenu, à  la viscosité impressionnante. Palette aromatique très étendue (mais un peu imprécise malheureusement, défaut de cette bouteille ?) allant des fruits jaunes (pêche, abricot) vers le rouge (cerise) et mêlant un peu maladroitement la minéralité au rôti et aux notes beurrés. Acidité limite, fin de bouche n'échappant pas à  une certaine lourdeur. Je suspecte un réel défaut de bouteille car il ne m'avait pas laissé cette impression lors de précédentes tentatives.

    1997 (?? €, S/R : ??)
    Le millésime offrant l'approche la plus « facile ». Equilibre impeccable, fruité éclatant mais finalement, présentant le minéralité la plus effacée. Bouche soyeuse agréable et persistance très correcte. C'est sans doute le plus « faible » (toutes proportions gardées !) de cette dégustation

    1998 (32 €, S/R : 4)
    Certainement celui qui s'exprime le mieux actuellement. Le sucre est assez bien intégré et le vin semble en période de plénitude : tous les arômes s'expriment de manière harmonieuse : superbe minéralité, fruité d'un belle précision ainsi que des notes beurrées et vanillées. Magnifique : je ne peux détacher mon nez du verre ! Finale sans lourdeur.

    1999 (34,32 €, S/R : 3)
    Nez plus délicat à  la minéralité présente entourée de pêche blanche et de notes florales moins habituelles, le tout légèrement fumé. Moins de volume en bouche mais excellente constitution. Certainement la bouteille présentant le profile le plus « féminin »

    2000 (42,40 €, S/R : 4)
    Retour vers plus d'exubérance : explosion de fruits (Pêche, poire, abricot…) au nez, la minéralité s'exprimant plus discrètement par rétro-olfaction. Moins concentré que les 96, 98 et 01 il offre toutefois une belle complexité emprunte de puissance mais je pense lui laisser encore quelques années avec qu'elle s'exprime pleinement.

    2001 (43 €, S/R : 5)
    Très riche en sucre, il peut toutefois compter sur une belle acidité. La minéralité s'exprime mieux que le 2000, elle est entourée de notes beurrées et fruitées très présentes. Une des bouteilles présentant la plus belle persistance, plus d'une minute. Digne successeur du 98 !

    Si on peut reconnaître pas mal de traits communs aux vins du domaine (qualité de la gamme souvent élevée et homogène, expression et respect du terroir, richesse de constitution…), la caractéristique principale des pinots gris du Windsbuhl est AMHA la minéralité exprimée avec puissance mais surtout une grande élégance. Ils sont généralement riches mais assez rarement marqués par des arômes de botrytis.

    Il est par contre plus regrettable que le prix de ce pinot gris subisse, lui aussi, une inflation galopante (ccc)

    …Les plaisirs du lendemain
    Les reliquats trônent dans le réfrigérateur, libéré pour l'occasion, la tentation est trop grande …
    C'est le 95 qui semble le plus fatigués, les autres rescapés sont même plutôt en forme, certains affichant plus de bonne volonté que la veille : le 99 a déployé sa palette aromatique et les 98 et 01 confirme l'excellente impression.

    Bonjour chez vous!
    N6
    lognoulm-px.spaces.l...
    #21

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 694
    • Remerciements reçus 5

    Tophe a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    Bonjour,

    Je sollicite vos avis à  propos d'un vin de Zind-Humbrecht:

    Gewurztraminer 1992 Clos Windsbuhl. Avec quoi marier ce vin? (Je ne sais absolument pas à  quoi m'attendre au niveau du sucre résiduel). Faudrait-il plutôt le boire seul en apéritif?

    Merci de vos conseils.

    Tophe

    Tophe
    "Je préfère le vin d'ici à l'au-delà" (Francis Blanche)
    #22

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    Comme tous les Zind humbrecht (et en particulier le clos windsbuhl) le sucre résiduel est trop important pour laisser s'exprimer le cépage. Je te le conseille à  l'apéritif. c'est trés bon mais à  mon sens cela n'a plus de réel rapport avec l'Alsace et l'expression du terroir. Seul le rangen sur une cuvée en riesling sec (même Sec chez Zind Humbrecht, il reste toujours un peu de sucre) exprime bien le terroir. c'est l'inconvenient de vouloir vendanger toujours plus tard que les autres, on se retrouve avec du sucre à  ne savoir qu'en faire et je trouve un peu dommage de gommer ainsi la typicité des cépages alsaciens. Je préfère les méthodes de trimbach ou de Deiss. D'autres avis?
    Ptit gars
    #23

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    Ptigars,

    Cet avis se base t'il sur la dégustation du Gewurztraminer 1992 Clos Windsbuhl ou plutôt sur le style général des vins du domaine ?
    Pour le reste, je suis en total désaccord avec l'avis exprimé, à  savoir que la présence de sucre résiduel masquerait la typicité (quelle typicité d'ailleurs...?).
    Premièrement, en ce qui concerne la typicité, ne crois-tu pas que plutôt que respecter la typicité du cépage, il faut respecter celle du terroir (ce qui n'est pas vraiment la même chose...) ? Il est d'ailleurs assez étonnant et même amusant qu'à  cet égard tu cites Deiss en exemple, car ces vins contiennent en général beaucoup de sucres résiduels et de plus, ne reflètent en rien leur(s) cépage(s) puisqu'ils sont pour la plupart issus de parcelles complantées. Le plus grand compliment qu'on puisse faire à  Deiss est justement qu'on ne reconnaît pas les cépages dans ses vins, mais bien le terroir...
    Dire que tous les vins de Zind-Humbrecht contiennent du sucre à  ne savoir qu'en faire me semble d'argument entendus il y a plus de dix ans que sur la dégustation des derniers millésimes, qui sont à  mon sens absolument remarquables d'équilibre.
    "c'est trés bon mais à  mon sens cela n'a plus de réel rapport avec l'Alsace"
    Effectivement, peu de rapport avec la majorité de la production alsacienne, faite de vins dilués par des rendements excessifs, immatures, trop acides et pommadés par le sucre ajouté.

    Luc
    #24

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    Cher Luc
    1) Je pense que le sucre résiduel gomme et le cépage et le terroir. Je trouve difficile de différencier à  l'aveugle Un Clos Windsbuhl d' un Clos Jebsal et à  fortiori un Pinot gris d'un gewurz sur ces terroirs.

    2)Les vins de Deiss ont bien moins de sucre résiduel que les vins de Zind Humbrecht. Renseigne toi auprés des vignerons et compare les fiches techniques.

    3) Tu dis que les vins ont changé d'orientation depuis 10 ans. Je te rapelle que nous parlions d'un vin de 1992 donc mon conseil de dégustation n'est peut être pas complètement faux.
    Il est vrai que je n'ai pas goûté les tous derniers millésimes mais mon dernier souvenir de Brand 1997 me laisse supposer que le sucre est encore trop présent pour un Riesling.

    4) Quand je compare les vins de zind humbrecht je les compare évidemment à  des vins issus de faibles rendements qui ne sont ni pommadés ni acidifiés. Pour moi Il est difficile de faire mieux qu'Un Riesling Clos Saint Hune (vin d'ailleurs qui n'est jamais quasiment jamais décliné en vendanges tardives) en matière d'expression et de cépage et de terroir. Ce n'est pas forcément un antagonisme (comme tu le laisse supposer) que d'exprimer ces deux variables en même temps. un vigneron choisi le cépage qui s'associe le mieux avec un terroir pour exprimer les deux en même temps.
    Pour les vins issus de vendanges tardives, ce qui pour moi n'est pas le plus interessant dans les vins alsaciens je trouve un meilleur équilibre chez Deiss.

    5) Les vins de Deiss n'ont pas grand chose avec l'Alsace : un exemple : Dégustation comparative de liquoreux en Décembre 2001 où un Gewurz 1993 SGN du Rangen a été interprété à  l'aveugle pour un chenin surmâturé et pommadé.

    Ptit Gars
    #25

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    Ptigars,

    Disons que tu préfères les vins secs. C'est une question de goût, de style, mais certainement pas de qualité ; personnellement, je les aime secs, avec un peu de sucre résiduel, demi-secs voire liquoreux, du moment qu'ils sont mûrs, équilibrés et long. Et tous les vins de Zind-Humbrecht que j'ai dégustés (comme ceux de Deiss ou de Trimbach) le sont, et sans doute même un peu plus que les autres...
    Dire que le sucre gomme le terroir me semble un peu farfelu, mais soit, je ne m'appesantirai pas là  dessus. Peut-être trouves-tu aussi que les Sauternes ne reflètent pas leurs cépages et leur terroir ?
    Et peut-être faut-il également laisser un peu de temps aux vins pour que le terroir s'exprime davantage...
    De plus je pense, contrairement à  toi, que l'Alsace produit sans doute les plus grands liquoreux de France, mais là  encore, c'est une question de goût.

    Luc
    #26

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    Quelques mots

    Je crois qu'en effet le domaine Zind Humbrecht est allé un peu trop loin dans la recherche de grosses concentrations et de grosses maturités.Olivier Humbrecht en est d'ailleurs conscient et cherche à  rectifier le tir… mais ça ne se fait pas en deux millésimes. J'ai dégusté toute la gamme des 2001 et les rieslings étaient tous "secs" (c'est à  dire comme on l'entend aujourd'hui avec qqs grammes de SR que l'on rencontrent souvent aussi chez Trimbach, Hugel ou Kientzler) sauf le Rangen qui contenait env. 12g/l de SR.
    Les terroirs étaient bien différenciés. J'ai trouvé les pinots gris assez "batards" avec des taux de sucre trop importants et qui en faisaient des vins "le cul entre deux chaises" un seul m'a plu mais je ne sais plus lequel (Windsbuhl peut être). Quant à  ne pas voir la différence entre Jebsal et Windsbuhl… "Petit gars" devrait peut être s'entrainer un peu plus !!!

    Les vins de Deiss en riesling ou complantation majoritairement riesling sont plus chargés en SR que ceux de Z.H. en tout cas sur les "terroirs" intéressants. Un Schoenenbourg ne se situe jamais ou presque en dessous de 45 gr/l de SR………

    Les gew. en 2001 étaient relativement secs avec même deux vins à  moins de 2gr/l de SR… et d'autres en dessous de 10gr ce qui est faible pour ce cépage. Le Hengst était magnifique et très différent du Goldert que j'ai moins apprécié.

    Je trouve par contre qu'il ya des irrégularités dans la production qui sont indignes du niveau de réputation et de prix… mais récemment j'ai été encore plus déçu par des vins de Deiss… ou un Kastelberg SGN 1989 de Kreydenweiss sans intérêt !!

    Quant à  ce fanatisme Trimbachien qui voit en ce domaine le vrai défenseur du vrai vin d'Alsace vraiment sec… ça me barbe un peu. Les vins sont parfois superbes (Clos Ste Hune 1997 bu récemment ne vamlait pas tripette … mais je vois que c'est le seul millésime qui ait déçu les dég. de B.A.… maintenant A.A.) mais les cuvées F.E. sont parfois imbuvables comme en 1996. Rendements confortables (et tout le monde sait que les rendements chez Trimbach ne sont pas parmi les plus bas d'Alsace loin de là â€¦) et maturités un peu justes donnent des vins tellement tranchants qu'ils en sont imbuvables. Et pourtant l'acidité ne me fait pas peur.

    Z.H. a bati sa réputation sur l'extrême concentration et la puissance… d'autres l'ont rattrapé à  ce petit jeu (Tempé, Barmès Buecher… ) et s'il veut rester "devant" il doit rechercher maintenant plus de finesse et d'expression du terroir. Et finalement c'est un bon signe qu'un domaine ne soit pas seul devant dans une région… cela ne présage rien de bon quant à  la qualité de la production des autres.

    Dernièrement j'ai bu un Brand 1994 et c'était franchement bien… très bien … et SEC !! Au moins dans l'esprit (je me fous de l'analyse du laboratoire)
    #27

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    Merci Vincent pour ces précisions qui apportent, comme toujours quand tu nous parle de l'Alsace, beaucoup de clarté et d'argumentation au débat.

    Amicalement,

    Luc
    #28

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    Seulement quand je palrle de l'Alsace (bbb)

    Deux choses m'énervent tout autant : l'idolatrie que l'on a pu rencontrer par rapport à  un domaine comme Z.H. puis ensuite la descente en flamme de ce même domaine. Soyons adultes, il n'y a aucune raison qu'un domaine produise tous les ans tous les meilleurs vins dans une région donné. Boxler, Kientzler, Ostertag, Schueller, Faller, Deiss, Trimbach… produisent régulièrement des vins magnfiques et des vins moins réussis. Soyons adultes et acceptons de ne plus être fans comme à  l'époque où nous avions des posters des Pink Floyd ou de l'Ajax d'Amsterdam dans notre chambre… ! Les "grands" vignerons ou supposés grands ont aussi des ratés et les autres ont aussi leur heure de gloire… !
    #29

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Zind Humbrecht

    arff, Vincent, j'ai dégusté en mars dernier le F.E. 96, il était somptueux et a écrasé par sa classe un Bienvenue-Bâtard-Montrachet (mais n'ai pas noté le millésime ni le producteur, tout occupé que je fus à  déguster le F.E.). Comme quoi, chaque bouteille d'une même cuvée est unique.

    Phil
    #30

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javaux
    Temps de génération de la page : 0.242 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 67
    • Utilisateurs hors-ligne: 1,890
    • Invités: 1,771

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.