Publicité slide

    Domaine Paul Blanck & Fils

    • Messages : 17717
    • Remerciements reçus 313

    Jérôme Pérez a créé le sujet : Domaine Paul Blanck & Fils

    Domaine Paul Blanck & Fils

    32, Grand'Rue
    68240 Kientzheim
    Tél : 03.89.78.23.56
    Fax : 03.89.47.16.45

    www.blanck.com/skins...
    www.blanck.com/




    CR: Paul Blanck Gewurztraminer Fustentum vv 2000
    Bu dans un restaurant toulousain qui sert de jolis vins au verre, un gewurzt Furstentum vv 2000: vraiment excellent: une robe dorrée, un nez très frais de rose sans être entêtant.
    Une bouche très large, presque liquoreuse, très douce avec une belle acidité, ce qui n'est pas toujours le cas avec ce cépage. Longue finale sur la note florale et les agrumes. Vraiment très bon. C'est clairement au niveau d'une vendange tardive.

    Que pensez-vous des vins de ce domaine chers spécialistes de cette région?

    Jérôme Pérez
    #1

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2908
    • Remerciements reçus 3

    Olif a répondu au sujet : Re: Domaine Paul Blanck

    Je ne suis pas à  proprement parler un spécialiste de cette belle région, mais j'ai eu dans ma cave il y a quelques années un lot de Gewurtz Furstentum VV 92 de ce domaine et j'en garde un plutôt bon souvenir.

    Olif
    #2

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : Re: Domaine Paul Blanck

    "Vraiment très bon. C'est clairement au niveau d'une vendange tardive."

    Sans le vouloir tu soulèves encore un prob. récurant* : comment savoir ce qu'on va trouver dans la bouteille lorsqu'on se lance dans l'extraction du bouchon (ou de la capsule … notamment dans ce domaine pour les vins d'entrée de gamme) d'une bouteille de vin d'Alsace… ?

    Le Furstentum est un superbe terroir en particulier dans ce cépage et ce domaine (que je ne connais pas suffisamment mais qui constitue une source fiable d'approvisionnement… on ne prend pas trop de risques en achetant un vin de ce domaine)

    * ne me corrigez pas je l'ai fait exprêt !!
    #3

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : CR: Domaine Paul Blanck Riesling Schlossberg 2001

    CR: Riesling Schlossberg Paul Blanck 2001 : 14/20 (28/10/05)
    Un petit "GC", avec ses notes menues d'agrumes et de minéral, sa bouche en demi-teinte en raison d'un manque de vibration.
    Pas mal, fruitée, mais cette cuvée ne paraît pas au niveau !
    #4

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 153
    • Remerciements reçus 0

    Senninha a répondu au sujet : CR: Paul Blanck Riesling Grand cru " schlossberg " 2002

    CR: Paul Blanck Riesling Grand cru " schlossberg " 2002
    belle robe dorée.
    Le nez est confit , sur des notes de peches blanche , citroné .
    La bouche est minérale , "tranchante" , belle impression de verticalité .
    C'est assez vif et ç' a demande à être accompagné par un peu de cuisine .
    Très beau Riesling.
    #5

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Guest
    • Portrait de Guest

    Guest a répondu au sujet : CR: Paul Blanck Riesling Grand cru " schlossberg " 1994

    CR: Alsace Gd Cru Schlossberg – Paul Blanck – Riesling 1994 : Fév 2005
    LG14,5 – PP13,5

    - Senteurs généreuses et séduisantes : poire, menthe, épices douces (cumin) et pointe minérale/pétrolée.
    - Une bouche particulièrement riche et nourrissante (fruits blancs sur-mûrs, profusion d’épices) conjugué à un manque flagrant de tonus finissent par donner un vin balourd qui, de plus, semble prématurément usé.


    Spéciale Luc Javaux :


    Domaine Blanck Tokay-Pinot Gris Furstentum SGN 1989 (demie bouteille) : déc 2002 (cr par Pierre Citerne)
    PC14 - DS14 - PP13 - LG14 - RT15 - EF13 - GL14 - VM14,5. Note moyenne : 14.

    - Nez avenant, qui évoque le gewurztraminer. Notes de poire, de pâte de coing, de rose, de lychee, de citron.
    - En bouche, cela se gâte malheureusement. Ce vin avachi s'avère mou, simple, qui plus est alcooleux. Il manque de liqueur et finit sur des notes amères. Une déception pour ce cru dans ce millésime et ce type de vinification.


    ********************
    Domaine Blanck : "Furstentun" Vieilles Vignes 1993 (cr par Didier Sanchez)
    Note : 14 - Prix : 130 F

    Robe moyenne intense, d'un jaune clair dominé par des reflets verts.
    Premier nez curieux de terroir brûlé intense, presque réduit. Puis il se complexifie vers les épices et la rose. Mais globalement, il est assez simple.
    Bouche sur la fraîcheur, marqué par le pamplemousse, peu expressif aromatiquement, assez sévère, ferme est très sec.
    Rétro sur le bouquet séché.


    ********************

    Club toulousain In Vino Veritas
    Vins du domaine Paul Blanck en Alsace - 15/12/2000

    Quelques commentaires de contexte :
    - Les vins n'ont pas été dégustés à l'aveugle.
    - Nombre de dégustateurs : une quinzaine.
    - GC = Grand Cru - VV = Vieilles Vignes - VT = Vendanges Tardives - SGN = Sélection de Grains Nobles.
    - Altenbourg, Rosenbourg et Patergarten peuvent être considérés comme des lieux-dits 1er cru.

    Ordre de dégustation :
    1- Sylvaner VV 1999 :
    Note moyenne : 12 - Prix : 43 F
    • Robe pâle, brillante.
    • Nez discret : floral, agrumes, une pointe végétale. Un peu de soufre.
    • Bouche simple, courte, vive. Vin sec, finale légèrement amère.

    2- Pinot auxerrois VV 1999 :
    Note moyenne : 13 - Prix : 61 F
    • Robe pâle, brillante.
    • Nez peu intense et complexe : fruits blancs, agrumes.
    • Bouche un peu plus ample et longue que la précédente. Plus fine également. Une bonne acidité et de la rondeur pour ce vin qui peut rappeller un chardonnay.

    3- Riesling 1999 :
    Note moyenne : 13 - Prix : 52 F
    • Robe pâle et brillante.
    • Nez agréable : fruits blancs, agrumes. Une pointe végétale et minérale.
    • Bouche équilibrée, légèrement minérale, assez tendue. Peu de longueur, malheureusement.

    4- Riesling Rosenbourg 1999 :
    Note moyenne : 14,25 - Prix : 71 F
    • Robe pâle et brillante.
    • Nez plus intense et complexe : fruits blancs, fumé, floral.
    • Bouche minérale, avec une pointe d'amertume. De la finesse. Un peu de longueur et une vivacité certaine.

    5- Riesling GC Schlossberg 1997 :
    Note moyenne : 15,5 - Prix : 94 F
    • Robe brillante. Plus d'intensité que dans les vins précédents.
    • Nez complexe, fin et mûr : minéral, exotique, fruits blancs, agrumes, orange sanguine.
    • Bouche puissante, équilibrée et assez longue. Gourmande, on y retrouve les notes décelées au nez, avec une dominante orange.

    6- Muscat d'Alsace 1999 :
    Note moyenne : 13,5 - Prix : 62 F
    • Robe pâle et brillante.
    • Joli nez, fin, muscaté : rose, lytchee.
    • Bouche agréable, fraîche mais courte et relativement simple.

    7- Muscat lieu-dit (1er cru) Altenbourg 1997 :
    Note moyenne : 12,5 - Prix : 104 F
    • Robe plus dorée.
    • Nez un peu étrange (caoutchouc ?), peu défini.
    • Bouche sucrée, simple, molle (une défaillance certaine en acidité). On se rapproche ici d'une expression de VT.

    8- Tokay Pinot Gris 1999 :
    Note moyenne : 13,25 - Prix : 57 F
    • Robe pâle et brillante.
    • Nez relativement simple, évoquant la guimauve. Notes florales et fruitées.
    • Bouche équilibrée, sur les agrumes.

    9- Tokay Pinot Gris lieu-dit (1er cru) Patergarten 1999 :
    Note moyenne : 13,75 - Prix : 73 F
    • Robe pâle et brillante.
    • Nez pur, floral et fruité. Du miel.
    • Bouche équilibrée, à peine plus complète que la précédente.

    10- Tokay Pinot Gris GC Furstentum 1998 :
    Note moyenne : 15 - Prix : 128 F
    • Très beau nez, direct et gourmand : fruits confits, fruits exotiques. Rappelle l'expression des liquoreux autrichiens.
    • Bouche un rien défaillante en acidité, qui donne un vin légèrement en retrait par rapport au vin n° 5.

    11- Pinot noir 1999 :
    Note moyenne : 11,5 - Prix : 52 F
    • Robe rose pâle.
    • Nez de bonbon anglais, fruits rouges (framboise).
    • Bouche sur ces notes, maigre et sans grand intérêt. Vin obtenu par chauffage des jus (extraction de la couleur avec faible extraction tannique).

    12- Pinot noir "F" 1995 (produit sur le Furstentum) :
    Note moyenne : 12,25 - Prix : 133 F
    • Robe plus intense, un peu évoluée.
    • Nez assez fin : animal, fumé, griotte.
    • Vin obtenu par macération carbonique et passage d'un an en barrique. Bouche assez vive, simple et courte. A peine supérieure à la précédente. Très mauvais rapport qualité/prix.

    13- Gewurztraminer 1999 :
    Note moyenne : 12,75 - Prix : 60 F
    • Robe pâle et brillante.
    • Nez agréable exprimant la rose et le lytchee.
    • Bouche épicée. Simple, elle manque de définition.

    14- Gewurztraminer lieu-dit (1er cru) Altenbourg 1999 :
    Note moyenne : 14 - Prix : 79 F
    • Robe pâle et brillante.
    • Nez plus minéral, vieille rose.
    • Bouche exubérante, puissante, exhalant des notes d'épices et d'agrumes (pamplemousse). On imagine assez bien un bel accord sur un munster au cumin.

    15- Gewurztraminer GC Furstentum VV 1998 :
    Note moyenne : 15 - Prix : 108 F
    • Robe plus dorée.
    • Nez exprimant des notes de raisin sec, de fruit blet (nèfle, kaki), de safran, de pomme, exotiques. Il peut rappeler l'expression de l'ondenc à Gaillac (vin d'autan de Robert Plageoles).
    • Ici aussi, on note un passage à la catégorie supérieure (grand cru). Bouche plus complète et plus longue, sans pour autant atteindre des sommets.

    16- Tokay Pinot Gris lieu-dit (1er cru) Altenbourg VT 1997 :
    Note moyenne : 13,75 - Prix : 202 F
    • Robe pâle.
    • Nez moyennement expressif : citron, citron vert. Une pointe végétale.
    • Bouche peu spectaculaire, hésitante. Des notes de coing, d'abricot.

    17- Gewurztraminer GC Furstentum VT 1997 :
    Note moyenne : 14,2 - Prix : 178 F
    • Nez plus intéressant que le précédent : minéral, fumé, exotique, pomme cuite, épices.
    • Bouche grasse et sucrée. Plus convaincante que la précédente mais sans grand éclat.

    18- Tokay Pinot Gris GC Furstentum SGN 1995 :
    Note moyenne : 15,75 - Prix : 323 F (demi-bouteille)
    • Robe brillante et dorée.
    • Nez agréable : raisin sec, chocolat au lait, miel, minéralité (craie).
    • Bouche au bel équilibre acide/sucre. Du plaisir et des notes de citron vert.

    19- Gewurztraminer GC Furstentum SGN 1997 :
    Note moyenne : 16,75 - Prix : 341 F (demi-bouteille)
    • Robe brillante, moins soutenue que la précédente.
    • Nez très fin : citron vert, miel, fruits confits.
    • Bouche complète, équilibrée, vibrante. Des belles notes d'orange et de mandarine. Un vin de grand plaisir, doté d'une bonne longueur.

    Conclusion :
    - On note facilement une hiérarchie des terroirs, quelque soient les cépages : vins de base, lieux dits, grands crus.
    - Les vins de base restent plutôt simples. Vinifiés en sec, les grands crus, largement supérieurs, ne se hissent pour autant pas au niveau des meilleurs vins d'Alsace.
    - Les vendanges tardives, avec leur taux de sucre intermédiaire, sont nettement moins convaincantes (du point de vue de leur définition aromatique, de leur équilibre et donc du plaisir gustatif qu'elles procurent) que les sélections de grains nobles. Les VT sont chères, les SGN très chères.
    #6

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 82800
    • Remerciements reçus 1465

    oliv a répondu au sujet : CR: Paul Blanck Riesling Grand cru Schlossberg 2002

    [size=medium]CR: Domaine Paul Blanck - Riesling Grand cru Schlossberg - 2002[/size]

    Je confirme les impressions détaillées par Senninha en mars (jusqu'à sa conclusion ;)).
    Superbe bouchon long, qui m'a sûrement coûté quelques fibres musculaires au niveau de l'épaule lors de son extraction. Elle ne risquait pas de couler cette bouteille, je vous le dis !! (:P)
    La robe est somptueuse, jaune dorée mais sans évolution avec une belle épaisseur apparente laissant de grandes larmes sur mon verre.
    Très beau nez où apparaissent en premier des notes de fruits exotiques (mangue, passion) pour se développer vers une pointe de pétrole.
    Superbe toucher de bouche de ce vin qui offre une matière quasi liquoreuse sur une bel équilibre quasi sec. Le fruité exotique domine mais est parfaitement contenu par un couple notes minérales (argileuses et finale sur le pétrole) et acidité d'une grande droiture. Une pointe d'amertume est perceptible en dégustation seule mais permet de relancer l'accord avec le plat.
    L'ensemble produit une impression d'élégance facile, de beau vin qui ne nécessite pas de grand discours pour justifier de son statut.
    Seule limite mais je ne serais pas surpris qu'après quelques années de cave, cela change, la finale est relativement courte et ne développe pas d'arômes très profonds.

    Cette cuvée a fait un compagnon de table somptueux sur un saumon mi-cuit, beurre blanc au gingembre et citron vert.
    #7

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2288
    • Remerciements reçus 0

    20sang a répondu au sujet : Re: Paul Blanck Riesling Grand cru Schlossberg 2002

    j'aime bien le quasi sec ! (:P) C'est pas sec quoi ...

    d'ailleurs la RVF écrit :"Raisin mûr, nez d'une belle finesse, beau corps et ... un brin important de sucrosité,..."

    «Un homme se doit de croire en quelque chose... Moi, je crois que je vais boire un autre verre !»
    #8

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 82800
    • Remerciements reçus 1465

    oliv a répondu au sujet : Re: Paul Blanck Riesling Grand cru Schlossberg 2002

    En fait, ce vin était perçu sec en attaque, plutôt rond avec une légère pointe de sucrosité en milieu mais finissait sur de beaux amers qui rééquilibraient le tout.

    Donc quasi sec même si c'est vrai que ce qualificatif peut porter à confusion.:)

    Je n'ai pas mieux en magasin comme descriptif. ;)
    #9

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 796
    • Remerciements reçus 0

    Gweno1 a répondu au sujet : CR: Paul Blanck Riesling 2003

    Choucroute oblige, nous ouvrons un CR: Riesling 2003 de Blanck.

    Le nez est minéral, légèrement pétrolé et des notes florales proche du jasmin. En bouche, il est plus sur les fruits blancs avec une légère sensation de sucre certainement due au millésime.

    Riesling pas très typique, mais qui allait très bien avec la choucroute pas très « alsaciennement » correcte puisque les saucisses de Strasbourg étaient remplacée par du saucisson de Morteau !
    #10

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 70
    • Remerciements reçus 0

    Philippe RICARD a répondu au sujet : CR: Domaine Paul Blanck Riesling Grand Cru Schlossberg 2004

    CR: Riesling Grand Cru Schlossberg 2004.

    Bu en Décembre 2007 : 15,5/20 (servi vers 8°)
    • Robe limpide, fluide, paille aux reflets gris.
    • Senteurs relativement discrètes, expressions douces et fraîches de fruits blancs mûrs (pêche, poire), avec une pointe muscatée.
    • Bouche rythmée : attaque au caractère quelque peu surmûri (sensations muscatées, notes d’abricot, d’ananas), puis corps ressaisi autour d’une acidité solide, presque citrique, avant de terminer tendu, frais, élancé par une pointe d’amertume, une jolie minéralité. Finale puissante, rémanente, sur des notes de poivre, gingembre et menthol.
    #11

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2088
    • Remerciements reçus 44

    Galinsky a répondu au sujet : CR: Riesling "Furstentum" GC - Domaine Paul Blanck 1994

    Faisant partie de quelques flacons ramenés au fur et à mesure de mes déplacements dans la région, je décide de terminer le repas en ouvrant cette 1/2 bouteille de : CR: RIESLING "Furstentum" GC - SGN - Domaine Paul Blanck 1994.

    Robe : Orangée, ambrée - Nez splendide sur des oranges confites, ananas, un vrai panier de fruits - Bouche Ample, d'un subtil équilibre entre l'acidité et la sucrosité (on a presque l'impression d'un sucre largement avalé par le vin), très belle fraîcheur dans ce flacon. Avec encore un potentiel incroyable, même s'il se laisse parfaitement approcher, quelques années de plus ne lui feront pas peur. TRES BIEN

    ERIC
    #12

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 427
    • Remerciements reçus 0

    gobt a répondu au sujet : Paul BLANCK sous toutes les coutures !

    Aaah mes amis, quelle soirée hier (19h30 - 00h00)!

    Une horizontale de 2004 + Une verticale 2002, 1998,1996,1994,1991,1990,1989,1988,1986,1985,1983 en terminant en feu d'artifice avec 1 SGN 1995.

    Hier soir, Eric Boschman nous conviait (15 personnes) à une dégustation HORS NORME des Grands Cru du domaine Paul BLANCK, et ce, en présence d'un orateur HORS PAIR qu'est Philippe BLANCK. De mémoire de dégustateur, je n'ai jamais vu un orateur aussi professionnel qui sait parfaitement captiver l'assembée et réguler tous les débordements. Quand un convive parle, il fait tout pour que les autres écoutent avec intérêt ce qui est dit, ce qui évite les bruits de fond !! Il doit sûrement avoir suivi une formation de technique de réunion ;)

    L'ambiance était, on ne peut plus, conviviale et la soirée à commencé fort :

    1 horizontale de 2004 :

    1) Riesling 2004 (Schlossberg jeunes vignes)
    2) Riesling GC 2004 (Wieneck Schlossberg)
    3) Tokay Pinot Gris GC 2004 (Schlossberg)
    4) Riesling GC 2004 (Schlossberg)
    5) Riesling GC 2004 (oups oublié de noter)
    6) Riesling GC 2004 (Sonnerberg)
    7) Riesling GC 2004 (Furstentum)

    Ensuite la verticale :

    2002 :

    Riesling GC (Schlossberg)
    Riesling GC (Furstentum)

    1998 :

    Riesling GC (Schlossberg)
    Riesling GC (Furstentum)

    1996 :

    Riesling GC (Schlossberg)

    1994 :

    Riesling GC (Schlossberg)

    1991 :

    Riesling GC (Schlossberg)

    1990 :

    Riesling GC (Schlossberg)
    Riesling GC (jeunes vignes Schlossberg)
    Riesling GC (Furstentum)

    1989 :

    Riesling GC (Schlossberg)
    Riesling GC (Furstentum)

    1988 :

    Riesling GC (Schlossberg)
    Riesling GC (Furstentum)

    1986 :

    Riesling GC (Schlossberg)
    Riesling GC (Furstentum)

    1985 :

    Riesling GC (Schlossberg)
    Riesling GC (Furstentum)

    1983 :

    Riesling GC (Oups oublié de noter)

    1995 :

    Riesling GC (Furstentum) SGN !!!

    Tous ces vins étaient d'une jeunesse incroyable même après 25 ans de bouteille. Je vais essayer d'en trouver de plus vieilles pour comparer.

    J'ai, ici, donné un aperçu de ce qui était sur table. D'ici peu, je l'espère, je vous mettrai mes notes de dégust. Puisque je devais remplacer au pied levé notre scribe (Luc), je vais m'acquiter de cette tâche au mieux. Vous aurez donc mes notes d'ici 6 à 8 mois :) !!!

    Non, je vais essayer de faire au plus vite.

    Encore Merci à Philippe BLANCK, Eric et Annick pour l'organisation de cette fabuleuse soirée.

    Dès que je passe en Alsace, je file chez BLANCK (juré, promis).

    Bonne journée à toutes et tous.

    Thierry (Bruxelles)
    #13

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Paul BLANCK sous toutes les coutures !

    Merci Thierry pour cette mise en bouche qui ne fait qu'accroître mes regrets de ne pas avoir pu être présent hier soir.
    J'attends le CR avec impatience.

    Luc
    #14

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 427
    • Remerciements reçus 0

    gobt a répondu au sujet : Re: Paul BLANCK sous toutes les coutures !

    Hé Oui LUc, tu as raté quelque chose de super mais je pense que tu avais vraiment une autre chose de + important à faire sinon tu serais venu.

    A la prochaine.

    Thierry (Bxl)
    #15

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 103
    • Remerciements reçus 0

    22degres a répondu au sujet : Re: Paul BLANCK sous toutes les coutures !

    gobt écrivait:
    > 1 horizontale de 2004 :
    >
    > 1) Riesling 2004 (Schlossberg jeunes vignes)
    > 2) Riesling GC 2004 (Wieneck Schlossberg)
    > 3) Tokay Pinot Gris GC 2004 (Schlossberg)
    > 4) Riesling GC 2004 (Schlossberg)
    > 5) Riesling GC 2004 (oups oublié de noter)
    > 6) Riesling GC 2004 (Sonnerberg)
    > 7) Riesling GC 2004 (Furstentum)
    >

    Hello Thierry,

    pour le 5) il s'agissait du même schlossberg que le 4) à la différence qu'il avait été mis en bouteille avec un bouchon à visser plutôt qu'un bouchon liège.
    Sidérant la différence.

    En effet, un très grand plaisir que cette dégustation animée par un philipppe blanck en grande forme.

    De très beaux vins étonnants par leur fraîcheur.
    (je n'ai malheureusement pas pris beaucoup de notes)

    Jean-François

    Jef Heering , Magnum & Balthazar
    #16

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 19674
    • Remerciements reçus 106

    enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Paul BLANCK sous toutes les coutures !

    Jean-François,

    tu peux expliquer les différences de perceptions ressenties entre les deux types de bouchon? merci
    #17

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 82800
    • Remerciements reçus 1465

    oliv a répondu au sujet : Re: Paul BLANCK sous toutes les coutures !

    enzo d'aviolo écrivait:
    > Jean-François,
    >
    > tu peux expliquer les différences de perceptions
    > ressenties entre les deux types de bouchon? merci

    +1 ! Le qualificatif sidérant mérite effectivement développement.
    #18

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 103
    • Remerciements reçus 0

    22degres a répondu au sujet : Re: Paul BLANCK sous toutes les coutures !

    Les deux vins avaient été, suivant André Blanck, mis en bouteille le même jour, même cuvée.

    Parmi cette dégustation horizontale de rieslings, nous ne pouvions identifier une ressemblance flagrante entre ces deux vins par rapport aux autres même si de mêmes notes sur le miel et le jus d'ananas revenaient.
    Le vin "bouchon à vis" était plus ouvert, avait gardé une meilleur fraîcheur, semblait plus vif. Sa robe était plus claire. Le vin "bouchon de liège" était plus fermé.

    Pour information, le domaine met plus de 60% de sa production en bouteille avec un bouchon à vis.

    (j'espère avoir répondu à votre question, j'ai du me replonger dans mes notes parcellaires... je n'ai pas encore la rigueur de certains dans ma prise de notes :))

    Jef
    (Bruxelles)

    Jef Heering , Magnum & Balthazar
    #19

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 19674
    • Remerciements reçus 106

    enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Paul BLANCK sous toutes les coutures !

    merci. interessant.
    est-ce à dire que l'oxygénation est plus forte avec les bouchons à vis et que les vins vieilliront plus vite? si certains ont un avis?
    #20

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 27141
    • Remerciements reçus 277

    Luc Javaux a répondu au sujet : Re: Domaine Paul Blanck

    Moi je lis plus ouvert, plus vif, avec une robe plus claire, je ne lis pas plus évolué...

    Luc
    #21

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 19674
    • Remerciements reçus 106

    enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Domaine Paul Blanck

    c'était une question Luc, liée au fait que le vin soit plus ouvert!
    #22

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 103
    • Remerciements reçus 0

    22degres a répondu au sujet : Re: Domaine Paul Blanck

    Enzo,

    Je crois que dans ce cas-ci le bouchon à vis amène plus d'ouverture, une conservation des âromes primaires, toute la vivacité du vin jeune. Difficile sur ce seul exercice de pouvoir juger les effets sur le vieillissement.

    Pour amener la réflexion, un article "pro vis" glané sur le blog des domaines lurton que tu peux lire ICI

    et un commentaire laconique d'André Ostertag en page 4 de la revue "Le Rouge & le Blanc" n°88 (dans un article qui est consacré à son domaine) reprenant certains de ses propos : "De l'importance du bouchon qui doit être adapté à chaque cuvée" (il ne précise pas le type de bouchon malheureusement)

    Jef.

    Jef Heering , Magnum & Balthazar
    #23

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 19674
    • Remerciements reçus 106

    enzo daviolo a répondu au sujet : Re: Domaine Paul Blanck

    merci jef, très interessant.
    #24

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 103
    • Remerciements reçus 0

    22degres a répondu au sujet : Re: Domaine Paul Blanck

    Enzo,
    Un article de decanter à se procurer sur le sujet dont voici un avant goût ICI

    Je ne l'ai pas encore lu mais je me retrouve (par rapport à la degustation) dans la remarque de Charles Metcalfe, je cite "– 'in short, they deliver (les bouchons à vis) your wine from the bottle in the state that the producer intended.' "

    Jef

    Jef Heering , Magnum & Balthazar
    #25

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 66
    • Remerciements reçus 0

    Morgan Miel-Girard a répondu au sujet : CR: Dégustation au domaine Paul Blanck

    Dégusté mardi dernier au domaine en compagnie de Philippe Blanck
    Un rapide aperçu de la production, du plus simple au plus élaboré
    CR:
    Pinot Blanc 2007

    Assemblage des 4 pinots (auxerrois, blanc, gris et noir)
    Un vin au nez très ouvert sur les agrumes frais (très frais) assez simple et plaisante.
    Une bouche ronde et fraiche, pleine de fruit qui finit sur une légère amerume bien désaltérante.
    Au final un vin de soif , un pur jus de fruit bien vif et équilibré
    Un gros coup de coeur pour ce vin de pur plaisir.

    Pinot Gris 2006

    Nez marqué par le champignon (effet millésime indéniable et très présent) intense.
    Les larmes sont grasses et épaisses.
    Ce sentiment disparait à l'aération pour laisser place aux agrumes fumés et au miel (touches légères)
    La bouche est ronde et tranquille sans trop de vivacité.
    Ce vin ne m'a pas transporté mais il est fidèle au millésime.

    Pinot Auxerrois Vieilles Vignes 2007

    Sur des vignes de 50 ans, élevé en foudres de bois et rendements de 30hl/ha)
    Un nez sur les agrumes bien mûrs, avec un côté mielleux prononcé.
    C'est ouvert et puissant.
    La bouche est équilibrée et assez grasse avec un SR présent mais agréable, touches citron, miel.
    Une petite amertume en finale.
    Un vin complet puissant et riche, et bien disposé à une bonne garde, à redécouvrir dans 5 ans pour de bonnes surprises.

    Riesling Classique 2007

    Nez citronné mur (miel) sur un minéral légerement fumé et intense. C'est très expressif.
    Le vin est gras, mur avec une bonne vivacité sur une finale longue et minérale.
    C'est équilibré, simple et surtout c'est sec

    Riesling lieu-dit Rosenberg 2006

    1er nez réduit sur la gomme et le pneu (!) Déroutant pour un premier contact.
    Tout cela disparait à l'aération mais le nez reste étrangement muet.
    La bouche est assez puissante mais austère.
    A carafer si vous voulez tenter l'infanticide mais plutôt à attendre encore quelques années.

    Riesling 2004 Grand Cru Wineck-Schlossberg

    Nez prononcé sur les fruits exotiques.Une légère minéralit en retrait pour l'instant . A l'aération on a des touches épicées (cannelle, pain d'épices)
    La bouche est vive et tendue sur des notes de pamplemousse.
    finale longue, vin sec et sur un légère minéralité.
    Joli vin .

    Riesling 2005 Grand Cru Schlossberg

    Mon premier coup de coeur de la dégustation sur un nez très floral et fin(jasmin, muguet et violette . Le fruit est en retrait. On sent que le vin est riche et mûr.
    L'exotisme apparaît à l'aération.
    C'est complexe et charmeur.
    En bouche c'est puissant et équilibré sur une matière tendue par une vivacité bien présente.
    La structure de la bouche est très agréable mais ses arômes sont plus discrets qu'au nez.
    On finit sur de jolies touches miellées.
    C'est sec (ou ressenti comme tel).
    J'ai beaucoup aimé c'est très fin et élégant.

    Riesling 2003 Grand Cru Furstentum

    Nez doucement minéral et discret.
    A l'aération on part très vite sur le miel et l'amande.
    Touches fumées en fin.
    Nez pas trop causant.
    Al'image de la bouche qui est assez douce et enveloppée sur des arômes simples et mûrs .
    On finit sur des amers de pamplemousse qui allègent un peu ce vin.
    Pas très vif mais aimable et facile.

    Pinot Noir Classique 2007

    Nez de petits fruits rouges, griotté, sur une matûrité très expressive.
    Robe légère et evanescente.
    La bouche est dominée par la fraicheur et la légerté.
    Arômes très simple de cerise.
    Un bon jus de fruits, simple mais délicieux.

    Pinot Noir 2007 "F"

    Grandi sur les côteaux du Furstentum mais pas revendiqué, il a un nez épicé sur un léger bois.Le nez est un peu animal et sauvage pour l'instant mais on sent que c'est mûr.
    La bouche mêle à parts égales le fruit et le boid, la cerise et la vanille. Les tanins sont puissants mais pas du tout agressifs, assez fondus. On finit sur une légère astringence.
    Le vin est ^puissant, marqué par son élevage et assurément de bonne garde.

    Pinot Noir 2005 "F"

    Idem que le précedent pour l'origine, le nez est deja parti sur les fruits kirschés et marinés mais à gardé une certaine fraicheur, l'elevage se faisant plus discret.
    La bouche est soyeuse agréablement fruitée, les tanins sont moins puissants qu'en 2007 et plus intégrés. La structure du vin est équilibrée est produit un ensemble harmonieux et mur.
    A apprécier maintenant pour beaucoup de plaisir mais pourra vieillir avec beaucoup d'élégance.

    Gewurztraminer 2006 Grand Cru Mambourg

    Nez pas très expressif pour le côté fruit mais plus sur son terroir : ça sent la pierre, le fumé et la noisette). c'est discret mais présent.*
    C'est mûr et élégant.
    La bouche est ciselée et ressentie comme asez sèche pour un GW grand cru. On part sur les fruits exotiques et la pâte d'amande, la noisette.
    la finale est agréablement amère et désaltérante.
    La finale est longue, puisseante et prenante.

    Gewurztraminer 2004 Furstentum

    Nez très floral sur le muguet, la rose et les épices douces ( safran).
    C'est mûr, fin et très élégant.
    La bouche est plus légère, avec peu de SR sur les mêmes touches florales.
    L'amertume en finale est portée par les épices (pimentée ) mais sans agressivité.
    Le vin est délicat, puissant et sec ( tout est relatif quand même)
    C'est mon autre coup de coeur de la dégustation pour ce vin de terroir qui a su quitter les registre du "sucré, litchi, lourd".
    A garder encore de nombreuses années.

    Gewurztraminer 2005 Furstentum VT

    Nez un peu réduit pour le moment, pas trop fruité exubérant, plutôt dans la finesse (typique du Furstentum m'a dit philippe blanck)
    La bouche est fine et grasse, avec une bonne richesse. Sa vivacité le porte bien et l'allège considérablement.
    C'est équilibré et très élégant mais j'ai eu l'impression de passer un peu à côté ; trop jeune peut être ?

    Pinot-Gris 2001 Furstentum SGN

    Nez mentholé, miellé et infusé.
    Aération sur la pâte de coing, avec un petit côté fumé quand le vin se réchauffe qui rajoute du piquant.
    Le nez est riche, extra mûr, et pourtant le botrytis apporte beaucoup de fraicheur (menthe).
    Très plaisant.
    Bouche liquoreuse et vivace, sur l'amande et le coing et ces notes de verveine qui viennent s'ajouter au tableau.
    C'est très puissant, équilibré et interminable.
    Délicieux est un mot qui convient aprfaitement à ce vin.

    J'ai beaucoup apprécié déguster au domaine Blanck pour la qualité des vins proposés , la hiérachie bien établie des différents vins ( de cépages, de terroir) et surtout cette maison à une politique de vins secs ce qui est très agréable.
    Il apparait clairement que ce domaine respecte ses raisns et son vin car les différences entre les millésimes sont notables sur les vins de terroirs et ne cherchent pas à être gommés mais font plutôt la force de ces produits.
    Il est dommage de voir que 60 % de ses vins quittent la France, le nouveau monde a décidement bon gout :) .

    D'autres impressions sur ce domaine ?

    Morgan .
    #26

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 15033
    • Remerciements reçus 437

    Eric B a répondu au sujet : Re: Domaine Paul Blanck

    Bravo pour ce CR : ça donne vraiment envie (tu)

    Je trouve tout de même paradoxal d'affirmer ne pas revendiquer le cru d'origine du pinot noir (Furstentum), tout en baptisant la cuvée F, histoire de bien rappeler qu'il provient de là. L'esprit humain est vraiment insondable ::o

    Eric
    Mon blog
    #27

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 66
    • Remerciements reçus 0

    Morgan Miel-Girard a répondu au sujet : Re: Domaine Paul Blanck

    Le problème vient du fait que le pinot noir n'est pas considéré comme un cépage "noble" en Alsace ( au niveau de l'aoc) et que donc il n'a pas droit à l'appellation Furstentum (qui est un grand cru).
    Le "F" est un moyen de détourner la loi pour rappeller son origine aux consommateurs.
    Il n'y a je crois qu'un grand un cru où un cépage "roturier" a droit à l'appellation grand cru et c'est le zotzenbzerg qui porte du sylvaner.
    Les usages loyaux, locaux et constants ont parfois leurs défauts (souvent ?)

    Morgan.
    #28

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 15033
    • Remerciements reçus 437

    Eric B a répondu au sujet : Re: Domaine Paul Blanck

    Je ne me souvenais plus que le pinot noir n'était pas un cépage noble. C'est vrai, quelle drôle d'idée! C'est bien connu que l'on ne peut rien en tirer de bon :D

    Je comprends mieux le coup du F, mais ta formulation initiale "mais pas revendiqué" prête à confusion.On a l'impression qu'il ne veut pas la revendiquer, alors qu'en fait, il aimerait bien ;)

    Il y a effectivement une exception pour le Zotzenbzerg où le Sylvaner s'exprime superbement. Et il y a eu longtemps une cuvée Z (peut-être même qu'elle existe encore, en souvenir de cette longue résistance...)

    Eric
    Mon blog
    #29

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 82800
    • Remerciements reçus 1465

    oliv a répondu au sujet : Re: Dégustation au domaine

    Remarquable compte rendu, Morgan, d'une grande précision et d'une belle utilité pour une lecture transversale de la gamme imposante au domaine Blanck.

    Même si je suis très loin d'être un expert en vins Alsaciens (Patrick, Stéphane, z'êtes là?), je me permet de rebondir sur cette affirmation :
    "cette maison à une politique de vins secs"

    J'ai pour ma part plutôt toujours perçu les vins du domaine comme jouant sur une grande richesse et maturité, sur des équilibres puissants autant en matière qu'en arômes et avec souvent une rondeur bien intégrée?
    Paul et Philippe Blanck revendiquent-ils de faire des vins secs?
    #30

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javaux
    Temps de génération de la page : 0.203 secondes

    Connexion

    Publicité 1

    Utilisateurs en ligne

    • Utilisateurs en ligne: 63
    • Utilisateurs hors-ligne: 1,890
    • Invités: 1,813

    L´abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

    © 2017 Lapassionduvin.com. Tous droits réservés.